Décès de John Mccain, chef d'une branche du service secret des « Cinq yeux »

26-08-2018 22 articles voltairenet.org 4 min #144944

 voltairenet.org

Le sénateur John McCain est mort, le 25 août 2018, à l'âge de 81 ans. La presse internationale salue en lui un « héros du Vietnam », un « homme intègre » et « sans concession » face au président Trump.

L'action de ce « défenseur de la liberté » au Vietnam se limite à avoir bombardé des civils. En 1967, l'avion qu'il pilotait est descendu par la DCA soviétique alors qu'il détruisait une usine électrique. Fils d'un amiral qui deviendra le commandant en chef du PaCom, il est fait prisonnier de guerre durant cinq ans et sera longtemps torturé.

Il est élu en 1982 à la Chambre des représentants, puis en 1986 au Sénat. Cet homme prétendument intègre est l'un des cinq sénateurs corrompus par Charles Keating (les « Keating five ») pour couvrir ses arnaques aux petits épargnants.

Lors des primaires républicaines de 2000, il affronte George Bush Jr. qui ne croit pas en son héroïsme au Vietnam et l'accuse d'avoir trahi son pays (il avait signé des aveux sous la torture).

Candidat du Parti républicain contre Barack Obama en 2008, il affronte les révélations du New York Times selon qui des sociétés auraient financé sa campagne de 2000 en paiement de ses positions à la présidence de la Commission du Commerce.

Inclassable en politique intérieure, il soutient la condamnation pénale des femmes qui avortent aussi bien que le rejet de la torture.

Depuis 1993, John McCain cumulait son mandat de sénateur et la présidence de l'IRI, un organisme destiné à corrompre les partis politiques de droite dans le monde. L'IRI est un des principaux pseudopodes de la National Endowment for Democracy (le service secret commun des « Cinq yeux » que sont l'Australie, le Canada, les États-Unis, la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni). Malgré le montage juridique complexe de ce système, il s'agit là d'une fonction exécutive. Il l'a exercée durant 25 ans, violant le principe de la séparation des pouvoirs, jusqu'au début du mois où il a été remplacé par son ami, le sénateur Dan Sullivan.

En sa qualité de président de l'IRI, il a participé à l'organisation de très nombreux coups d'État et a soutenu toutes les guerres états-uniennes et britanniques sans exception. Il a par exemple préparé le coup d'État manqué contre le président constitutionnel Hugo Chávez au Venezuela, le renversement du président constitutionnel Jean-Bertrand Aristide en Haïti, la tentative de renversement du président constitutionnel Mwai Kibaki au Kenya et, plus récemment, celui du président constitutionnel ukrainien, Viktor Ianoukovytch.

Véritable chef d'orchestre du « printemps arabe », il lance les guerres de Libye et de Syrie lors d'une réunion des services secrets alliés au Caire, en février 2011. Puis, il se rend au Liban pour confier l'approvisionnement militaire des jihadistes en Syrie au député haririste Okab Sakr. À cette occasion, il visite Ersal et décide d'y installer la base de repli que les jihadistes utiliseront ultérieurement contre la Syrie.

En mai 2013, il se rend illégalement au Nord de la Syrie sous protection israélienne. Il y rencontre divers chefs jihadistes, notamment Mohammad Nour qui venait d'enlever 11 civils libanais. Et, selon nous, il rencontre également Abou Bakr al-Baghdadi, le futur calife de Daesh, ce que son secrétariat conteste.

Pourtant un an plus tard, invité du Sean Hannity's Show (Fox News), le 16 septembre 2014, il critique un article relatant la précarité d'un cessez-le-feu entre jihadistes « modérés » et « extrémistes ». Puis il affirme connaître la situation sur le terrain syrien et, se référant à son expérience au Vietnam, il défend l'idée de s'appuyer sur tous les « rebelles » pour renverser la République arabe syrienne. Pour ce faire, il révèle lui-même avoir rencontrés les leaders de Daesh et être en contact permanent avec eux.

Avec détermination et sans états d'âme, il aura participé à la destruction d'une partie du monde.

 voltairenet.org

 Ajouter un commentaire
newsnet 18/08/27 13:47

928 occurrences dans cette basedoc


modules attachés ordre chronologique
27-08-2018 entelekheia.fr 15 min #144954

John Mccain, retour sur une vie au service de la guerre

Un article paru le 21 juillet 2017, après l'annonce de la tumeur au cerveau de McCain qui a fini par l'emporter samedi.

Édifiant.

Par Jim Carey
Paru sur  Geopolitics Alert sous le titre A History of John McCain's Calls for War

Washington - Plus tôt cette semaine, le le célèbre faucon de guerre et sénateur américain John McCain (Républicain, Arizona) s'est vu diagnostiquer une tumeur cérébrale maligne.

27-08-2018 francais.rt.com 16 min #144956

Vietnam, Irak, Syrie : qui était vraiment John Mccain, «héros» regretté par l'exécutif français ?

© Valérie Hache Source: AFP

Plusieurs membres de l'exécutif français, chef de l'Etat en tête, ont rendu hommage au sénateur républicain. Qualifié de «héros américain», John McCain était partisan d'un interventionnisme américain sans limite.

Dans le sillage de nombreuses personnalités politiques américaines, plusieurs membres du gouvernement français ont tenu à saluer la mémoire du sénateur républicain John McCain, décédé le 25 août des suites d'un cancer du cerveau.

27-08-2018 arretsurinfo.ch 6 min #144963

Le bilan de Mccain en matière de politique étrangère

Daniel Larison -  The Américan Conservative 27 août 2018

Traduction: Dominique Muselet

Le sénateur John McCain est mort d'un cancer du cerveau ce week-end :

McCain a siégé au Congrès pendant plus de trente ans. Dans cet espace de temps, il est passé de l'ancien combattant du Vietnam, qui avait mis en garde contre une ingérence imprudente au Liban, au promoteur le plus bruyant et le plus prévisible des pires interventions militaires possibles et inimaginables.

28-08-2018 histoireetsociete.wordpress.com 4 min #144987

L'héritage de Mccain persistera-t-il dans les relations sino-américaines?

voici une oraison funèbre concernant mac cain, du très officiel Global times, oraison, qui ne laisse aucun doute sur la faible estime dans laquelle la Chine tenait le soldat de la guerre du Vietnam et le partisan d'une éternelle guerre froide pour instaurer la suprématie des Etats-Unis. Face à ce type de mentalité des « élites » nord américaines, les Chinois haussent les épaules: « faites comme vous voulez, y compris la guerre commerciale, nous ne vous craignons pas! », une autre version du tigre en papier.de Mao..

28-08-2018 histoireetsociete.wordpress.com 2 min #144988

40 ans après la fin de la guerre du Vietnam: les enfants de l'agent Orange / Mac Cain n'est pas un « héros » c'est un criminel de guerre

et il a toute chance d'avoir continué au Moyen -orient avec son soutien à Daech... Le suprematisme des Etats-Unis ne se limite pas à Trump, il est certain de ses adversaires, Mac Cain et Bush pour les républicains, Hillary Clinton qui ne valent pas mieux que lui. (note de danielle Bleitrach) 25 août 2018

Plus de 40 ans après la fin de la guerre du Vietnam, les résidus de l' »Agent Orange », arme utilisée par les USA, continuent à faire des ravages dans la population.

28-08-2018 histoireetsociete.wordpress.com 4 min #144989

A propos du numéro sur l'héroïsme de Mac cain et à la manière dont les médias français emboîtent le pas

Heureusement nous n'avons pas de héros récents de nos expéditions coloniales. Imaginons que nous fêtions nos gloires militaires en Algérie? Ou même actuellement au mali ou en Syrie, voir en Libye avec les résultats que l'on sait. On se contente de célébrer le retour des cercueils en laissant rejaillir les éclaboussures de sang ou d'héroïsme sur nos présidents en prétendant que dans les avant-postes de la civilisation nous continuons à lutter contre le terrorisme et pas pour les bonnes oeuvres d'Areva et de Bolloré.

28-08-2018 counterpunch.org 4 min #145011

One Dead Mccain, 2.5 Million Dead Iraqis

Photo Source Medill DC |  CC BY 2.0

The grossest thing in American society is the reactionary sentimentality that fill our gossip infected hearts with a chemical reaction every time one of our supposed war heroes moves on to a more peaceful place. The carefully rehearsed statements from useless political figures numb our minds as all those who are sane must collectively wonder what on earth has a fusty bag of bones like John McCain ever done for us? Donald Trump was once new to the political scene and was still capable of burning bridges that were worth burning.

29-08-2018 mondialisation.ca 12 min #145019

Pourquoi la classe dirigeante américaine pleure John Mccain

Il y a un dicton bien connu, que l'on attribue aux Romains, selon lequel il ne faut pas parler en mal des morts. Mais lorsque la mort d'un individu devient l'occasion d'une telle glorification universelle par l'establishment politique et les médias, comme avec le sénateur John McCain de l'Arizona, une correction s'impose. Cela est d'autant plus nécessaire que celui qui vient de mourir avait un long historique en tant que militariste et partisan de la réaction politique, et que la promotion de ces politiques est l'objectif transparent de ces louanges.

30-08-2018 arretsurinfo.ch 9 min #145071

Ce n'était pas un héros - John Mccain était un criminel de guerre

John McCain est mort. Face à l'éloge quasi unanime de la classe politique et de la presse institutionnelle, il nous a paru utile de traduire cet article écrit il y a un an. Pas un héros, John McCain est un criminel de guerre.

Par Teodrose Fikre

Paru le 26 juillet 2017 sous le titre No Hero: John McCain is a War Criminal]

Le décorum et la décence humaine exigent que nous nous abstenions de parler mal d'un malade aux portes de la mort.

31-08-2018 reseauinternational.net 17 min #145090

Mort du sénateur Mc Cain : Un conservateur iconoclaste

«L’homme de bien situe la justice au-dessus de tout. Un homme de bien qui a la bravoure, mais qui ignore la justice sera un rebelle. L’homme médiocre qui a la bravoure, mais qui ignore la justice sera un brigand.» Confucius.

———————

Le sénateur républicain de l’Arizona John McCain est mort samedi 25 août; les réactions affluent pour saluer sa mémoire, notamment des anciens présidents Jimmy Carter, George H.

01-09-2018 reseauinternational.net 5 min #145133

Un mort Mccain face à 2,5 millions de morts irakiens

Par Nick Pemberton pour Counter Punch

La chose la plus flagrante dans la société américaine est cette sentimentalité réactionnaire qui remplit nos cœurs infectés de commérages par une réaction chimique chaque fois qu’un de nos supposés héros de guerre passe l’arme à gauche. Les déclarations inutiles et soigneusement répétées de personnalités politiques anéantissent nos esprits, car tous ceux qui sont sains d’esprit doivent se demander collectivement s’il y a sur terre un sac plein d’os aussi gros que celui que John McCain a fait pour nous? Donald Trump a encore fait du neuf sur la scène politique et a encore été capable de brûler des ponts qui valaient la peine d’être brûlés.

02-09-2018 dedefensa.org 8 min #145177

Les funérailles de la haine satanique

2 septembre 2018 -... Entendons-nous bien : je ne veux pas dire que c'est la haine que l'on a enterrée mais tout au contraire, que c'est la haine, et peut-être plus encore, qui a présidé à l'enterrement de John McCain, - lequel l'avait voulu ainsi, donnant ses instructions pour son enterrement et incitant ainsi à en faire la poursuite de sa bataille soi-disant "politique",- et que je qualifierais plutôt de "satanique".

03-09-2018 mondialisation.ca 21 min #145195

Le Candidat Mccain: Un choix risqué

Cet article a été publié initialement le 11 août 2008 par Mondialisation.ca. Nous republions le texte du professeur Rodrigue Tremblay à l'occasion du décès du Sénateur John McCain, candidat présidentiel républicain en 2008, politicien controversé et qualifié par plusieurs, non pas comme un héros, mais comme « un criminel de guerre ».

«Je crois que le peuple irakien nous accueillira comme des libérateurs. »

03-09-2018 legrandsoir.info 12 min #145220

John Mccain : salut pourriture !

Gabriel PROULX

Le sénateur John McCain est mort. La classe dominante lui rend un hommage réservé aux grands héros et exige le respect de sa mémoire. Au nom du respect pour l'ensemble de la vie de ce criminel de guerre récidiviste, notre camarade Gabriel Proulx lui rend ici un hommage anti-impérialiste qui a le mérite de tenir compte de la vérité. Après tout, un homme comme John McCain ne peut être enterré avec comme seuls discours, les mensonges des grands médias sur sa vie, qui passent sous silence ses centaines de milliers de victimes et le combat de toute sa vie contre la paix et la sécurité dans notre monde.

04-09-2018 2 articles mondialisation.ca 10 min #145251

La canonisation de John Mccain : les médias et l'élite politique transforment le belliciste en saint

« J'ai détesté mes ennemis avant même qu'ils me retiennent captif parce que la haine me soutenait dans mon dévouement à leur destruction complète et m'a aidé à surmonter l'impulsion humaine vertueuse de reculer avec dégoût devant ce qui devait être fait par ma main. » - John McCain sur la Guerre du Vietnam, avril 2001

« Malgré la nature enivrant d'un appel aux armes ou bien la justesse de la cause, nous devrions encore verser une larme pour tout ce qui sera perdu lorsque la guerre nous demande son dû.

04-09-2018 lesakerfrancophone.fr 8 min #145272

Un sénateur déguisé en station-service

Par Dmitry Orlov - Le 28 août 2018 - Source  Club Orlov

John McCain est mort, et beaucoup de gens font la fête alors qu'ils devraient être tristes. Il n'était pas un ami de l'humanité, il en était l'ennemi, mais il était aussi très mauvais. Et avec des ennemis aussi grossièrement incompétents, qui a besoin d'amis ?

06-09-2018 arretsurinfo.ch 8 min #145356

Les guerres des Mccain père et fils au Cambodge

Par Raoul M. Jennar

Paru dans Khmer Times le 8 février 2018 sous le titre The McCain's wars in Cambodia]

La politique étrangère américaine est simple: vous obéissez à Washington, vous êtes un bon gars; vous essayez de rester indépendant, vous êtes un méchant et le devoir des États-Unis est de vous renverser. Le changement de régime est réalisé par des guerres (Serbie, Irak,...) ou par des révolutions « spontanées » organisées au nom de la démocratie et des droits de l'homme (comme en Ukraine, au Honduras,...).

06-09-2018 lesakerfrancophone.fr 5 min #145360

Mort de Mccain - aucun changement à attendre: l'«État profond» va le remplacer

Par Andrew Korybko - Le 1er septembre 2018 - Source  orientalreview.org

Le monde entier a réagi après le décès du sénateur le week-end dernier, la plupart des commentateurs des médias alternatifs célébrant sa mort en opposition des médias traditionnels pleurant la perte de celui qu'ils décrivent comme un « héros américain ».

06-09-2018 reseauinternational.net 4 min #145362

Le Président Assad souhaite bon voyage au terroriste Mccain

par Ziad Fadel

Je ne peux pas m’empêcher de rire. Le plus gros de tous les rongeurs, John McCain, vient de succomber à son cancer du cerveau, et pas trop tôt à mon avis. Le gliome que les médecins avaient découvert dans son cerveau détraqué était extrêmement « pernicieux » et tous les efforts pour prolonger sa misérable vie ont fini par être abandonnés, à sa propre requête.

 Référencé par :