En Inde, une grève d'ampleur nationale

11-01-2019 8 articles histoireetsociete.wordpress.com 6 min #150648

Trade union members hold flags as they participate in a demonstration on the first day of a two-day general strike called by various trade unions in Mumbai, India, Tuesday, Jan. 8, 2019. The strike has been called against the government's alleged anti-worker policies and unilateral labour reforms. (AP Photo/Rafiq Maqbool)/RMX104/19008376144393/1901081131

LES ECHOS Le 08/01 à 16:50Mis à jour à 18:13
 lesechos.fr

 Partager par mailImprimer

Quelque 200 millions de personnes sont descendues dans les rues dans l'ensemble de la Fédération. Ils recommencent mercredi. - Rafiq Maqbool/AP/SIPA

A quelques mois à peine des élections générales, des millions de personnes ont manifesté leur grogne dans tout le pays. Et comptent redescendre dans les rues ce mercredi.

Des plantations de thé aux banques, de l'est du Bengale Occidental (est) à l'extrême pointe du Kerala (sud-ouest), ils seraient environ 200 millions d'Indiens à avoir répondu, mardi, à l'appel de dix syndicats de gauche. Selon ces chiffres avancés par les organisateurs, il s'agirait de  l'une des plus grosses démonstrations de force depuis l'arrivée au pouvoir du Premier ministre Narendra Modi en 2014.

Les revendications, elles, arborent un air de déjà-vu : hausse du salaire minimum,  sécurité sociale universelle, arrêt des privatisations mais aussi de la réforme du droit du travail en cours et lutte contre le chômage. Un enjeu de taille dans ce pays qui accueille chaque année 10 à 12 millions de nouveaux actifs sur le marché du travail. Des mots qui résonnaient déjà dans les rues en septembre 2016, lorsque 150 à 190 millions personnes s'étaient mobilisées. « Le gouvernement est resté sourd à nos demandes, nous avons annoncé cette grève générale dès le mois de septembre 2018 et il n'a même pas passé un coup de fil aux syndicats », regrette K Hemalata, la présidente du Centre of Indian Trade Unions, syndicat affilié au parti communiste.

Transports affectés

La grève a particulièrement affecté les  transports mais elle aura aussi perturbé les services des banques publiques dans l'ensemble du pays. Deux syndicats des employés de banques ont en effet appelé leurs membres à se joindre à ce mouvement. Plusieurs syndicats du secteur bancaire avaient déjà appelé à la grève à deux reprises en décembre, notamment contre les fusions et les privatisations des banques publiques.

Les agriculteurs en renfort

 Des agriculteurs sont également venus gonfler les rangs des manifestants. Le 30 novembre dernier, eux aussi étaient descendus dans les rues par milliers pour dire la dureté de leurs conditions de vie. « Les agriculteurs vont rejoindre les opérations sur les routes, les manifestations et les rassemblements pour faire en sorte que cette grève soit un succès et pour montrer leur désenchantement vis-à-vis de Narendra Modi et de ses politiques », avait déclaré la veille Atul Kumar Anjaan de la section des agriculteurs du Parti communiste indien à l'agence de presse indienne Press Trust of India (PTI).

Forte mobilisation au Kerala et au Karnataka

La mobilisation a été particulièrement marquée dans les Etats du Kerala et du Karnataka respectivement dirigés par le Parti communiste et par une coalition de l'opposition au BJP (Parti du peuple indien) de Narendra Modi. Mercredi, les Indiens seront à nouveau dans les rues pour une deuxième journée de grève. A quelques mois à peine des élections législatives, l'ampleur de ce mouvement sonne comme une alarme à laquelle le gouvernement aura, sans doute, du mal à rester insensible.

 histoireetsociete.wordpress.com

 Ajouter un commentaire

Articles associés plus récents en premier
22-01-2019 histoireetsociete.wordpress.com 4 min #151075

Inde: l'opposition rassemble 500.000 manifestants contre Modi à Calcutta

Depuis que j'ai entrepris d'écrire mes mémoires je découvre à quel point la seule manière pour moi de reconstituer le passé est de le faire sous les coups de boutoir du présent, une version passonaria de la madeleine de Proust. Ces foules indiennes me font songer à ce meeting à Chandighar où j'ai pris la parole devant 500.000 personnes qui ne comprenaient pas un mot de ce que je racontais, la découverte de cet autre géant qu'est l'Inde avec ses forces communistes, ses femmes surtout...

21-01-2019 cadtm.org 5 min #151037

Inde : Les syndicats et la classe ouvrière face aux nationalistes et aux patrons

En organisant deux journées de grève dite générale les 8 et 9 janvier, les syndicats indiens, notamment ceux liés aux partis communistes, ont marqué la scène politique indienne et fait l'actualité internationale. Les organisateurs ont pu annoncer 200 millions de participantEs. Une ampleur significative de la démonstration de force que l'opposition politique et ses syndicats ont tenu à faire alors que la mandature du nationaliste hindou Modi touche à sa fin et que les élections générales sont dans quelques mois.

20-01-2019 reseauinternational.net 8 min #150983

5,5 millions de femmes construisent leur mur pour l'égalité

Par Vijay Prashad pour Counterpunch

Le 1er janvier, 5,5 millions de femmes dans l’État indien du Kerala (35 millions d’habitants) ont construit un mur de 621 kilomètres avec leurs corps, d’un bout à l’autre de ce long État du Sud-ouest de l’Inde. Les femmes se sont rassemblées à 16h. Elles ont fait vœu de défendre les traditions de leur État et de travailler à l’émancipation des femmes.

16-01-2019 investigaction.net 11 min #150827

Inde : train lent, dur labeur, bas salaires, longues journées

16 Jan 2019

Article de :  Urvashi Sankar

De nombreuses employées de maison voyagent tous les jours de gares éloignées, en bordure des Sundarbans, jusqu'au sud de Kolkata. La grande fatigue de leur long voyage en train vient s'ajouter aux exigences de leurs longues et incessantes journées de travail.

« Croyez-vous qu'il y aura une place pour s'asseoir dans le train aujourd'hui ? », crie Breshpati Sardar, debout sur un quai bondé de la gare de Jadavpur au sud de Kolkata.

15-01-2019 investigaction.net 9 min #150786

Voici à quoi ressemble une vraie grève : 150 millions de travailleurs disent non au despotisme en Inde

15 Jan 2019

Article de :  Vijay Prashad

Si une nouvelle loi sur les syndicats entre en vigueur, l'Inde abandonnera fondamentalement tout engagement en faveur de la démocratie sur les lieux de travail.

Thiruvananthapuram, Kerala. Les villes indiennes ne sont jamais silencieuses. Il y a toujours des sons - les klaxons des voitures, le pépiement des oiseaux, les cris des marchands ambulants, le bourdonnement d'un moteur de moto.

14-01-2019 investigaction.net 9 min #150742

Pourquoi 200 millions de travailleurs se sont-ils mis en grève en Inde ?

14 Jan 2019

Article de :  Anish R.M.

La grève lancée par dix centrales syndicales s'oppose à une proposition de limiter la constitution et les pouvoirs des syndicats et en faveur d'un salaire minimum de 18 000 roupies ainsi que pour protéger le secteur public.

Les 8 et 9 janvier, les travailleurs de toute l'Inde participent à une grève nationale.

11-01-2019 histoireetsociete.wordpress.com 8 min #150649

Vyacheslav Tetekin: les événements en Inde sont le précurseur de bouleversements majeurs dans le monde entier, y compris en Russie

C'est ce que je vous disais : les Russes sont convaincus que la Révolution va arriver et les événements en Inde et en France les ont convaincu du caractère incontournable de cette révolution, ils espèrent simplement que maintenant ils ne sont pas les moujiks de 1917 et qu'ils pourront maitriser. Je ne serai pas aussi « optimistes » qu'eux, comme je l'expliquais dans un autre article, le véritable problème est l'absence d'objectifs.