Crise sans précédent dans le domaine de la santé à Gaza

14-06-2019 europalestine.com 4 min #157782

Le ministère palestinien de la Santé a averti que la crise des médicaments et des fournitures médicales, liée au blocus, allait avoir de graves répercussions sur les malades de la bande de Gaza, appelant tous les sympathisants du secteur de la santé à intervenir pour sauver les patients.

Le docteur Medhat Abbas, directeur de l'hôpital Shifa, a déclaré samedi que le déficit de médicaments et de consommables médicaux atteignait plus de 52%, décrivant la crise comme la plus grave jamais enregistrée.

Les plus grands hôpitaux publics de Gaza sont à court de médicaments essentiels, d'antibiotiques, de médicaments essentiels pour les patients souffrant d'hypertension, de diabète et de tumeurs, de lait thérapeutique pour enfants et de consommables destinés aux patients souffrant d'insuffisance rénale.

Les pharmacies privées situées à l'extérieur des hôpitaux ont également épuisé leurs stocks de médicaments et de fournitures médicales similaires, a-t-il indiqué.

Le manque de carburant risque également d'entrainer un désastre imminent :
300 000 litres de diesel par mois sont nécessaires dans les établissements de santé de Gaza pour faire fonctionner des générateurs, étant donné les coupures de courant actuelles.

Le ministère de la santé a exprimé ses remerciements au groupe humanitaire turc IHH, à la station-service Abu Asi et à al-Falah Charity pour avoir fourni une contribution totale de 15 700 litres de diesel à différents hôpitaux, mais a précisé que de telles quantités de carburant seraient utilisées en quelques jours seulement.

Par ailleurs, la Commission des affaires des détenus et des ex-détenus a informé que les blessures de la prisonnière palestinienne Israa Ja'abis s'étaient aggravées à cause d'une négligence médicale délibérée.

La commission a déclaré que Ja'abis souffrait de graves brûlures et que son corps avait besoin de tissus et de couvertures spéciales qui devaient être changés régulièrement.

Israa Ja'abis, a besoin de plus de 8 opérations chirurgicales urgentes, souffre beaucoup physiquement et psychologiquement, et que le service pénitentiaire israélien a délibérément négligé ses demandes et ses plaintes.

Or elle est laissée seule face à sa douleur.

Les forces d'occupation israéliennes ont arrêté Israa Ja'abis, âgée de 35 ans, en 2015, après qu'elle eût été grièvement blessée par l'explosion d'une bouteille de gaz domestique sur le siège arrière de sa voiture, à quelques mètres d'un point de contrôle militaire israélien. Alors qu'il s'agissait d'une bouteille de gaz pour sa cuisine, Israel a toujours prétendu qu'elle voulaitla faire exploser au checkpoint, et elle a été condamné à 11 ans de prison.

Israa a été arrêtée et transférée dans des prisons israéliennes sans recevoir de traitement approprié, en dépit du fait que 60% de son corps a été brûlé.

 french.palinfo.com

CAPJPO-EuroPalestine

 europalestine.com

 Proposer une solution