Démission du directeur du Musée juif de Berlin, Peter Schäfer

15-06-2019 tlaxcala-int.org 4 min #157843

ZEIT ONLINE

Après des critiques israéliennes sur une exposition sur Jérusalem et celles du Conseil central des Juifs d'Allemagne sur un gazouillis controversé, le directeur du Musée juif quitte prématurément son poste.

Le directeur du Musée juif de Berlin Peter Schäfer © Wolfgang Kumm/dpa

Le directeur de la Fondation du Musée juif de Berlin, Peter Schäfer, a démissionné. Schäfer avait offert sa démission vendredi à Monika Grütters, ministre fédérale de la Culture, « afin d'éviter d'autres dommages au Musée juif de Berlin », a annoncé le musée. Grütters a déclaré qu'elle respecte la décision de Schäfer. « Tous les responsables doivent contribuer à ce que le Musée juif de Berlin puisse à nouveau se concentrer sur son important travail », a-t-elle poursuivi.

Jusqu'à ce qu'un successeur soit trouvé, le directeur général Martin Michaelis prendra la relève. Le 20 juin, Grütters convoquera une réunion spéciale du conseil d'administration, a expliqué le musée. Le Conseil central des Juifs d'Allemagne a annoncé sur Twitter qu'il se félicitait de la décision de Schäfer. « C'est une étape importante pour éviter que l'institution ne subisse d'autres dommages ».

Il y avait eu des turbulences politiques autour de la maison ces derniers mois. Dans une lettre adressée à la chancelière allemande Angela Merkel (CDU), le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou avait demandé la fermeture d'une exposition. L'exposition spéciale Welcome to Jerusalem, qui a pu être vue jusqu'à la fin avril, présentait d'après lui une vision "palestino-musulmane" unilatérale de la ville. Schäfer et Grütters avaient clairement rejeté ces accusations comme une ingérence politique.

Controverse sur un gazouillis

La Süddeutsche Zeitung rapporte également que la porte-parole du musée a été remerciée après avoir recommandé un article du quotidien taz sur la page du compte Twitter du musée. L'article traitait des critiques formulées par des universitaires juifs et israéliens à l'encontre d'une résolution du Bundestag dans laquelle le mouvement BDS avait été qualifié d'antisémite. Le mouvement exige, entre autres, la fin de l'occupation israélienne de la Cisjordanie, de Gaza et de Jérusalem-Est, conquise par Israël en 1967, et le boycott des produits et services israéliens.

Le journal écrit que le gazouillis a violé le principe de neutralité. Le Conseil Central des Juifs d'Allemagne a également réagi sur Twitter : « La mesure est pleine. Le Musée juif de Berlin semble être complètement hors de contrôle ». Le Musée juif, quant à lui, a déclaré qu'il n'avait pas pris position contre la résolution du Bundestag, mais qu'il avait fait référence à une contribution au débat.

Ce n'est qu'au début du mois de mai que le contrat de Schäfer avait été prolongé d'un an. L'homme de 75 ans aurait dû s'arrêter en août 2020. Une commission travaillait déjà à la recherche d'un successeur. Cette recherche va maintenant se poursuivre, a déclaré Mme Grütters.

La nouvelle exposition permanente et le musée des enfants prévu dans le bâtiment de l'architecte star Daniel Libeskind ouvriront ensemble en mai 2020. Le Musée juif de Berlin est l'un des plus grands musées juifs d'Europe. Environ 650 000 visiteurs visitent le musée chaque année. Depuis son ouverture en 2001, environ 11,4 millions de personnes ont vu la première exposition sur l'histoire jjudéo-allemande.

Courtesy of  Tlaxcala
Source:  zeit.de
Publication date of original article: 15/06/2019

 tlaxcala-int.org

 Proposer une solution