Incendie de Notre-Dame : l'hypothèse d'une origine criminelle écartée après l'enquête préliminaire

26-06-2019 francais.rt.com 2 min #158309

© Ludovic Marin Source: AFP

Selon le parquet de Paris, «aucun élément ne permet d'accréditer l'hypothèse d'une origine criminelle» de l'incendie de Notre-Dame, survenu le 15 avril. Parmi les pistes envisagées : une cigarette mal éteinte ou un dysfonctionnement électrique.

A l'issue de l'enquête préliminaire, «aucun élément» ne permet d'accréditer l'hypothèse d'une origine criminelle concernant l'incendie ayant ravagé une partie de Notre-Dame en avril, a annoncé le 26 juin le parquet de Paris, avant de confier la suite des investigations à trois juges d'instruction.

Lire aussi

Aubes et casques de chantier : la première messe depuis l'incendie célébrée à Notre-Dame (IMAGES)

D'autres pistes sont en revanche envisagées, dont «un dysfonctionnement du système électrique ou un départ de feu lié à une cigarette mal éteinte», a précisé la même source dans un communiqué. Disposant de larges prérogatives, les magistrats instructeurs auront aussi l'opportunité de mettre en examen d'éventuels responsables de négligences au cours de l'enquête.

Le communiqué du procureur indique qu'«en l'état, aucun élément ne permet d'accréditer l'hypothèse d'une origine criminelle». Les enquêteurs ont relevé «certaines défaillances» mais n'ont pas pour l'heure déterminé les causes de l'incendie.

Parmi les hypothèses qui ont retenu leur attention néanmoins, «celle d'un dysfonctionnement du système électrique ou celle d'un départ de feu occasionné par une cigarette mal éteinte, sans qu'il soit possible d'en privilégier une à ce stade».

 Lire aussi : Un «geste architectural» pour Notre-Dame ? Les Français plutôt contre, selon un sondage

 francais.rt.com

 Proposer une solution