Israel continue à détenir le journaliste de Jérusalem Mustafa al-Kharouf, sans pouvoir l'expulser

13-08-2019 europalestine.com 3 min #160296

Un photojournaliste de Jérusalem est détenu depuis janvier dernier, sans la moindre accusation ni procès, et Israël voudrait l'expulser sous prétexte qu'il est né en Algérie...

Photo Al-Jazeera

Le photojournaliste Mustafa al-Kharouf, né en Algérie, vit avec sa famille à Jérusalem-Est depuis l'âge de 12 ans. Depuis environ 20 ans, il avait un permis de résidence pour Jérusalem, qui était renouvelé périodiquement. Ses parents et ses frères et sœurs, âgés de moins de 18 ans, ont obtenu la résidence perma­nente dans cette ville où est né son père, marié à une Algérienne.

En janvier dernier, il a soudain été arrêté pour séjour illégal en Israël. Depuis lors, il est détenu sans inculpation ni jugement à la prison de Givon, à Ramle. La Cour suprême a refusé d'entendre le dernier recours introduit en son nom par ses avocats. Israël a récemment tenté de l'expulser vers la Jordanie, mais les autorités jordaniennes lui ont refusé l'accès à leur territoire. Il a été emmené au poste-frontière d'Aqaba de nuit, mais les Jordaniens ont refusé de le laisser passer.

Le ministère israélien de l'Intérieur a rejeté la demande de regroupement familial de al-Kharouf avec son épouse et leur fille âgée de deux ans. Son épouse est originaire de Jérusalem-Est. Elle et son enfant ont tous deux le statut de résidents permanents en Israël.
Mais le même ministère a affirmé que Mustafa al-Kharouf est membre du Hamas, ce qu'il nie. Il explique que toutes ses rencontres avec des membres de diverses organisations palestiniennes ont eu lieu dans le cadre de son travail de photojournaliste, et que l'on peut constater su sa page Facebook qu'il rend compte avec des photos de manifestations et d'autres événements à Jérusalem.
Ses recours contre cette décision du ministère de l'Intérieur ont été rejetés, de même que ceux contre sa détention sans jugement et la menace d'expulsion.

Le ministère de l'Intérieur a désormais renoncé à soutenir que ce journaliste est citoyen jordanien, mais il exige que Mustafa al-Kharouf apporte la preuve qu'il ne possède aucune nationalité, jordanienne ou autre. On ignore comment un individu peut prouver qu'il n'a PAS une nationalité quelconque...

Au cours des procédures judiciaires des trois dernières années, les représentants du bureau du procureur du district de Jérusalem et du service de renseignements du Shin Bet n'ont pas répondu aux questions de son avocat qui demande pourquoi, alors qu'il n'a jamais été inculpé ni poursuivi pour des infractions à la sécurité, Mustafa est aujourd'hui supposé constituer une menace potentielle pour la sécurité. Les soupçons contre lui sont toujours des informations "classifiées", dont ni lui ni son avocat n'a le droit de prendre connaissance. Et face auxquels il lui est donc impossible de se défendre, comme le souligne Amnesty International.

Source :  pourlapalestine.be

CAPJPO-EuroPalestine

 europalestine.com

 Commenter