L'arrogante corruption mafieuse du Département d'État Us

07-09-2019 lesakerfrancophone.fr 4 min #161329

Par  Moon of Alabama − Le 6 septembre 2019

Le Secrétaire d'État américain, Mike Pompeo -  alias « nous mentons, nous trichons, nous volons » - a dit aux diplomates américains qu'ils devaient avoir « de la gueule ». Voici ce qu'il voulait dire :

Quatre jours avant que les États-Unis imposent des sanctions à un pétrolier iranien soupçonné de transporter du pétrole en Syrie, le capitaine indien du navire a reçu un courrier électronique inhabituel du haut responsable des affaires iraniennes au département d'État. "Je suis Brian Hook... Je travaille pour le secrétaire d'État Mike Pompeo et suis le représentant américain pour l'Iran", a écrit M. Hook à Akhilesh Kumar le 26 août, selon plusieurs courriers électroniques consultés par le Financial Times. "Je vous annonce de bonnes nouvelles." La «bonne nouvelle» est que l'administration Trump offre à M. Kumar plusieurs millions de dollars pour piloter le navire - qui avait été saisi à Gibraltar et jusque là connu sous le nom de Grace 1 - dans un pays qui saisirait la cargaison pour le compte des États-Unis. Pour s'assurer que M. Kumar ne confondait pas l'e-mail avec une arnaque, il incluait un numéro de téléphone officiel du département d'État.

Agrandir

Comme le capitaine n'a pas accepté d'être corrompu, les États-Unis l'ont sanctionné. Le navire se trouve maintenant au large de la côte syrienne et décharge ses 2 millions de barils de pétrole. Cela suffira pour trois mois de consommation en Syrie.

Farsnews  note que ce n'était pas la première fois que les États-Unis tentaient de corrompre des capitaines de pétroliers :

Hook, qui dirige le groupe d'action iranien du département d'État, a envoyé à une bonne dizaine de capitaines de navires, ces derniers mois, des courriers électroniques ou des textos, dans le but d'effrayer les marins en leur faisant comprendre qu'aider l'Iran à se soustraire à des sanctions coûtait très cher.

Personne n'a marché dans la combine. Les capitaines de navires iraniens sont évidemment des patriotes qui n'acceptent pas de pots-de-vin des ennemis de leur pays.

Brian Hook a un travail vraiment moche et, en plus, ingrat : zéro succès.

Moon of Alabama

Traduit par jj, relu par Wayan pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter