Le tribunal militaire de l'occupation israélienne interdit à Addameer de publier des informations sur plusieurs détenus lors de leurs interrogatoires

08-10-2019 ism-france.org 2 min #162701

Par Addameer
07.10.2019 - Le tribunal militaire israélien a prolongé une ordonnance d'obligation de silence concernant plusieurs détenus soumis à un interrogatoire, laquelle reste en vigueur jusqu'au 10 octobre 2019. Le tribunal de première instance israélien de Jérusalem a émis l'ordonnance pour la première fois le 10 septembre 2019.

Selon l'ordonnance d'obligation de silence, il est interdit à Addameer de fournir des informations au public sur les noms et les cas de plusieurs détenus, dont beaucoup restent sous interrogatoire et qui ne sont pas encore inculpés.

En outre, Addameer exprime sa profonde préoccupation pour le bien-être et la santé de ces détenus, dont certains sont détenus depuis la fin du mois d'août, beaucoup d'entre eux ayant également été interdits de rencontre avec leurs avocats. Un grand nombre de ces détenus ont été soumis à la torture et à des mauvais traitements tout au long de leur détention.

Addameer souligne que l'obligation de silence est une tentative de dissimulation des graves violations des droits de l'homme infligées aux prisonniers palestiniens par leurs interrogateurs. En outre, l'obligation de silence est une violation des droits fondamentaux du détenu, de sa famille et de son avocat en matière d'accès à l'information.

Source :  Addameer

Traduction : MR pour ISM

 ism-france.org

 Commenter