La Chine efface le dollar de ses échanges avec le Pakistan au profit du yuan

06-11-2019 reseauinternational.net 3 min #163957

Après avoir annoncé la construction des  destroyers pour la marine pakistanaise, la Chine inflige un nouveau coup aux USA : la suppression du dollar. En dépit des pressions de la Maison Blanche sur Islamabad, le yuan chinois remplacera le dollar américain dans le commerce entre la Chine et le Pakistan.

Le Pakistan a convenu avec la Chine d'autoriser l'utilisation de la monnaie chinoise RMB pour l'exécution de tous les nouveaux projets du secteur de l'énergie dans le cadre du corridor économique de plusieurs milliards de dollars entre la Chine et le Pakistan (CPEC).

Le dollar américain sera bientôt remplacé dans le corridor financier entre les deux pays connu sous le nom de CPEC, mais aussi tous les autres projets entre la Chine et le Pakistan.

Cette évolution importante a également été partagée lors d'une table ronde organisée par le Pakistan China Institute (PCI) dirigé par le sénateur Mushahid Hussain Sayed à Karachi, dimanche 4 novembre.

Le sénateur a fait état de 22 projets d'énergie dont 9 ont été réalisés et 13 sont sur le point d'être achevés, soulignant les transactions mensuelles de plusieurs millions de dollars échangées entre les deux pays.

Mushahid Hussain a également indiqué qu'au début, les dirigeants des deux pays avaient décidé de commercer avec le dollar américain, ce qui posait des problèmes qui sont maintenant résolus.

La nouvelle intervient en pleine réunion de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) qui, marquée par le discours du Premier ministre chinois Li Keqiang, offre, selon les experts, la perspective d'une coopération plus étroite et plus élargie entre les États membres.

Dans le cadre de ce corridor économique commun, Pékin a transféré au Pakistan un capital d'au moins 46 milliards de dollar, créant des emplois pour des milliers de Pakistanais et provoquant l'intimidation de Washington contre Islamabad.

source :  presstv.com

 reseauinternational.net

 Commenter