09/05/2020  5 min #173627

Fin des « démocraties » et crash économique : Une dictature « sanitaire » féroce pour la fin de l'année 2020

Résumons-nous.

La ploutocratie composée de 2 clans, Mondialistes et Impérialistes, arrive au terme de l'accord qu'ils ont conclu pour la mise en place d'une dictature quasi mondiale, de 70 % de la planète (pas la Russie, ni la Chine dans cette première étape) avant le 16 avril 2021.

Ceci par un arrêt total qui rend tous ces pays 100 % dépendant directement de la ploutocratie.

MAIS, les 2 groupes sont en désaccord sur de nombreux points (bon pour nous !)

a) Les mondialistes veulent une dictature mondiale uniforme. En principe, c'est le groupe le plus puissant économiquement. Dans ce groupe, nous avons Gates, Soros, Clinton, Rothschild...

b) Les impérialistes veulent une dictature mondiale, à l'ancienne, avec des pays vassaux. En principe, il s'agit du groupe le plus « légal » basé sur les cercles et les technologies militaires. Bien sûr, dans ce groupe, nous avons Trump comme leader. L'hypothèse est que les impérialistes ne sont pas assez forts pour imposer toutes les décisions qu'ils veulent. (Sinon, ils auraient déjà éliminé les mondialistes). Trump est obligé de composer avec les mondialistes. Cela pourrait expliquer les incohérences de Trump. Cela pourrait expliquer pourquoi Trump recherche des alliés comme Poutine.

Depuis, le 11 septembre 2001, grand début de cette formidable manipulation de masse pour l'orchestration du Plan qui en 20 ans a permis de faire régresser les libertés des citoyens dans tous ces pays.

En finançant et manœuvrant habilement un certain « terrorisme islamique » la ploutocratie a réussi sur plusieurs tableaux :

  1. Justifier la mise en place de lois d'exception
  2. habituer les populations à une augmentation croissante de l'état policier
  3. déstabiliser les états non coopératifs.

En 2011, à mi-parcours, Edgard Snowden dénonçant le tentaculaire espionnage des citoyens américains (c'est-à-dire Européens inclus), s'échappe des USA pour fuir en Russie... Assange dénonce les grenouillages de la guerre contre l'Irak dont la justification était de prétendues « armes de destruction massive » ; Gary Mac Kinnon alerte le monde stupéfait de l'existence d'une U.S. Space Army et d'une collaboration avec certaines exocivilisations (une minorité des exocivilisations présentes sur Terre) et de nombreux lanceurs d'alerte démultiplient les avertissements au monde entier sur dérives fascistes de la ploutocratie.

Parmi toutes ces dérives fascistes, et contrairement aux traités internationaux de façade, les lobbies militaro-industriels et la big-pharma développent des armes biologiques dont de nombreuses utilisent diverses souches de coronavirus. Exemple en 2009, après la très suspecte crise de « la grippe porcine » avec le virus H5N1. En effet, par le passé les zoonoses étaient rares, les virus installés confortablement et sagement pendant des certaines de milliers d'années chez une espèce animale, ne vont en sortir que s'ils ont une bonne raison de contrainte environnementale pour ça. Curieusement, avec l'arrivée des outils de manipulation génétique, des maladies « émergentes », des zoonoses commencent à proliférer, environ 150 répertoriées...

De nombreux accidents de laboratoire ont déjà eu lieu et ont été mis sur le compte des maladies « émergentes ». C'est le cas au laboratoire P4 de Wuhan lors du programme pour la création du coronavirus de Wuhan (le COVID-19) sous l'ordre du Parti communiste chinois, réalisé sous la direction de Deyin Guo. De mauvaises pratiques dans le traitement des déchets biologiques sont la cause de la dissémination : les cadavres des animaux testés en laboratoire, chauves-souris en fer à cheval, souris, etc ont été jetés à poubelle, dans des containers. Des moustiques ont piqué les animaux morts, transporté le virus aux des humains, et la fête a alors commencé...

Malheureusement l'affaire dérape et le président Xi s'est senti menacé par l'incurie du gouvernement régional de Hubei. Le Conseil d'État a donc pris les choses en mains : il a contraint la population de la capitale du Hubei, Wuhan, à rester confinée chez elle. Cette vaste opération avait certes une justification de santé publique, mais surtout de prouver que le Parti communiste chinois, le PCC qui dirige les peuples de Chine depuis 1949, bénéficie toujours du mandat céleste.

Les hauts responsables militaires américains ont immédiatement vu l'opportunité d'affaiblir l'Iran en affaiblissant TEHERAN par une arme autrement plus effrayante qu'un SCUD ou un Cruise Missile : un terrible virus, effrayant ennemi invisible, laissant la Chine comme le coupable involontaire. Mais, le plan a été officiellement rejeté par l'Administration TRUMP.

Mais l'Etat-major de l'armée américaine inféodée au clan Impérialiste de la ploutocratie, compte de puissantes taupes du clan Mondialiste. Ainsi, l'opération a été malgré tout réalisée en catimini par des agents mondialistes pulvérisant une autre souche de coronavirus à Qom lors d'une réunion des responsables politiques et militaires Iraniens.

Ceci est cohérent, l'Elite souhaitant éliminer tous les obstacles de son plan phase 1 :

  • Irak : fait
  • Lybie : fait
  • Syrie : fait

  • Iran : en cours
  • Turquie : à faire
  • Russie : plan phase 2
  • Chine : plan phase 2

L'opportunité était trop belle pour que les mondialistes se privent d'un test de dictature sanitaire, pour renforcer leur stratégie fasciste.

Le commando de mercenaires mondialistes, bio-terroriste, a rejoint les forces déployées pour l'opération Defender-Europe 20 via les différentes bases américaines en Europe et réalisé des épandages par aérosols sur des cibles clés. Habitué à l'impunité totale, le clan mondialiste va savourer son crime contre l'humanité. Ayant monté tout son plan de communication, avec l'aisance de ses habituelles manipulations via leurs médias (100 % des médias grand public) et les nombreux Services Spéciaux mit à leur disposition par leurs caporaux « présidents ».

Après le formidable succès du test de dictature sanitaire sur toute la zone cible, il ne reste plus qu'à préparer l'estocade finale, ce que ni Hitler, ni Staline, ni Napoléon n'ont réussi : contrôler 70 % la planète.

Contre à la suite de cette belle expérience de dictature « sanitaire » un nombre significatif de contestataires vont se manifester, il va bien sur falloir les éliminer. D'abord l'élimination médiatique avec tous les moyens de censure habituels de soient disantes « fakes news », etc

L'Elite va prétexter une 2ieme crise sanitaire, provoquée par une autre campagne de pulvérisations d'une autre souche coronavirus fin novembre 2020 en Europe.

Cette la dictature « sanitaire » sera féroce, armées de drones pour chasser les récalcitrants, géolocalisation des contestataires...

Pour que les forces de l'ordre et les forces armées acceptent de s'attaquer aux manifestants infectés, la ploutocratie garantira la fourniture de masques FFP2 et FFP3, protection contre le coronavirus de « la 2ieme vague ».

Et pour tous les complices de la ploutocratie la garantie de l'impunité.

Ceci permettra de déclencher l'arrêt total de l'activité économique, provoquant l'ultime une crise économique, conjuguée à l'arrêt des réseaux électriques.

Quel est l'intérêt pour la ploutocratie de déclencher une crise économique ?

Déjà dans l'immédiat, pendant la crise 1tr 2020 nos banksters se sont rempli les poches comme jamais. Plus l'économie réelle s'effondre, plus ils se remplissent les poches, pour faire simple ils empruntent de l'argent fictif qu'ils décident eux de s'octroyer eux-mêmes, et achètent à vil prix les entreprises opérationnelles qui sont à l'agonie. Ça c'est le côté fun, parce qu'on ne se fait jamais assez plaisir...

Ensuite, ces gens-là pensent à long terme. Surtout à eux, bien sûr.

  • Pour les mondialistes, comme ils sont déjà immensément riches et arrogants, qu'ils manipulent toute une cohorte de caporaux « présidents », ils ont juste envie (et on peut les comprendre) de gouverner eux directement sans intermédiaires. Les États-nations, ces fichues institutions (ou bien des dictateurs nationalistes pas coopératifs) sont autant d'obstacles à leur beau projet du monde parfait où tout se passe entre gens parfaits cocaïnomanes et pédophiles comme eux. Un monde sans frontières, où règne l'argent (leur propre crypto monnaie), où chaque mendiant qui achète une pomme paye sa commission bancaire. Ça fait rêver.

  • Pour les impérialistes, c'est différent, ils veulent surtout se débarrasser de la dette, impayable par personne, leurs fortunes sont plus dans l'économie réelle. Par exemple, l'empire immobilier Trump ne se valorise que si le pouvoir d'achat des Américains augmente.

Donc, les 2 clans ne sont pas d'accord sur grand-chose, mais sur le reset financier et un grand principe d'asservissement planétaire, tout le monde y trouve son compte.

Propositions d'actions

Ne perdez pas courage,

Organisez-vous en petits réseaux de personnes de confiance.

Agissez avec méthode. Toute action est une avancée.

Pas de matraque, pas de flashball, pas d'armes, pas de chars...

Objectifs clés :

  1. reprendre le contrôle des moyens de surveillance des citoyens
  2. reprendre le contrôle démocratique des grands médias
  3. reprendre le contrôle des décisions politiques par des réseaux citoyens locaux autogérés
  4. reprendre le contrôle démocratique des 5000 plus grandes entreprises
  5. reprendre le contrôle démocratique des 100 000 plus grandes entreprises

 Commenter