05/08/2020 reseauinternational.net  6 min #177637

Méfiez-vous de ceux qui vous imposent de ne pas remettre en question la bien-pensance

SOYEZ LIBRES !

« C'est l'un des droits absolus de l'État de présider à la constitution de l'opinion publique » disait Joseph Goebbels, haut dignitaire nazi, de 1933 à 1945 au ministère de l'Éducation du peuple et de la Propagande.

Le conditionnement progresse masqué sous des visages familiers.

L'ignorance et le refus de se rendre compte des faits par partisanerie, ce sont les deux côtés d'une même médaille.

Cette médaille est celle de la dérive sociétale au profit des plus abjects.

L'enfer est pavé de bonnes intentions. Alors, amis, doutez. Étudiez, il en va de votre liberté d'êtres humains ! Cherchez les chiffres au delà de ce que le mainstream vous dit. Si des propagandistes insistent pour vous convaincre, (ceux qui veulent vous soumettre à la bien-pensance) redoublez de protection. Allez au-delà du communément admis. Identifiez les comportements corrompus. La médecine, elle aussi a ses corrompus. Pire, ces corrompus ont leurs promoteurs qui ne sont pas médecins, mais qui ont intérêt, par partisanerie, à distiller la manipulation des corrompus. Ensemble, ils usent de propagande, des mensonges assénés en vérité.

Amis, un jour, il ne sera plus possible de fuir le choix...
Comment peut-on appeler les êtres humains qui doutent légitimement au regard des faits, à se soumettre à la vision de menteurs ? Oui, des menteurs qui ont tant mis de vies en danger pendant la dernière crise sanitaire ! Où est la logique de qui fait ça ? Pourquoi servir une telle propagande ? Quelle est la part de la partisanerie immonde ?
Oui, il faudra inévitablement faire le choix de se positionner par état de nécessité...

Amis, armez vos esprits.

Les manipulations de masse se font toujours par petites touches. Noam Chomsky en a écrit des bouquins. Victor Klemperer, victime de l'Ordre 90 ans en arrière, lui aussi en a écrit des livres. L'abject arrive toujours avec les mêmes techniques. Elles se repèrent encore aujourd'hui. Informez-vous sur le mode de conditionnement qu'avait créé Goebbels. Les gens s'opposent sur des sujets qui ont été créés par leurs bourreaux. Ces derniers comptent les points. Ils voient la cohésion sociale s'affaiblir. Ces monstres se réjouissent de voir les amis se séparer, les familles se déchirer. Seule compte l'émotion, celle qui est générée lorsqu'on a peur d'être discrédité pour son opinion.

Des intellectuels bien-pensants, il y en avait aussi chez les nazis. Avant les déclarations de guerre et les horreurs, ils paraissaient inoffensifs. Ils souriaient, bien coiffés, bien habillés, ils avaient audience, reçus en grande pompe. Pour autant, leur venin se distillait dans la société, auteurs ou complices du message. Un message qui a fini par faire des esclaves et des morts, qu'ils soient enfants ou parents. L'humanité n'a constaté qu'après les drames, que la méthode par petite touche avait fonctionné. Constaté, après l'horreur.

Votre vie vaut mieux que les titres de ceux qui sont censés vous soumettre intellectuellement. Comparé a ce que vous constatez par vous-mêmes, par les faits, n'ayez que faire de leurs diplômes. On peut être intelligent sur une expertise et totalement con sur une autre. Peut-être sont-ils aveugles, aveuglés par leur envie de s'opposer à quiconque doute, endoctrinés, fanatisés. Ne vous laissez par berner par qui passe à la télé. Votre libre arbitre est crucial. La France n'a pas été libérée 80 ans en arrière par des obéissants. Ne les laissez pas vous imposer intellectuellement l'obéissance aveugle. Les résistants avaient vu le glissement. Pendant longtemps ils ont souffert. Leur combat semblait perdu d'avance. Leurs alertes étaient ignorées. La masse préférait à la vérité le mensonge qui rassure, aussi à cette époque. Leurs ennemis disposaient d'argent, d'armes, des administrations d'État, de médias aux ordres, et d'une population laissant faire les abjections.
L'arme la plus efficace des monstres ? La propagande. Celle qu'on retrouvait à table, au repas de famille, entre amis. Celle qui ne doutait pas que le gouvernement aimait le peuple. Celle contre les résistants. Oui d'après les propagandistes de la famille ou du cercle amical, même ceux qui partaient dans des trains étaient aimés par le gouvernement. Les personnes qu'ils pensaient être des proches, des amis, des êtres liés par le sang, sont devenus leurs pires ennemis, oui les pires ennemis de ceux qui doutaient. C'est ça la force de la propagande. La trahison est facile. L'obéissance lucrative. Le choix, c'est difficile. Se positionner pour la liberté des siens, c'est un sacrifice. La plupart des gens aime le système du prêt à penser.
« Un mensonge répété mille fois devient une vérité
Proverbe tchèque.

Aujourd'hui encore, la masse populaire préfère le mensonge qui rassure à la vérité qui dérange.

Mais souvent le choix de chercher par soi-même est la meilleure garantie de survie. De toute façon, à la fin, on n'échappe pas à sa conscience. Et de la vie, on n'en sort pas vivant. Qui as-tu été pour les tiens ? De ceux qui les ont libérés, ou de ceux qui les ont enchaînés ?

Goebbels à nouveau : « Plus le mensonge est gros, mieux il passe ».

Prenez garde à la partisanerie aveugle. Elle fait ressembler l'auteur de cette partisanerie à ses ennemis. Cela se vérifie encore aujourd'hui. Dénoncer les flics en roue libre défonçant les gilets jaunes, tout en étant prêts à lyncher un professeur microbiologiste qui ne va pas dans le sens de pensée d'un Ordre. Ce comportement dual, il doit vous interpeller. C'est tout et son contraire. Ce n'est pas de l'humanisme.
Qui ce professeur a-t-il tué ? Ceux d'en haut qui le veulent disparus des radars médiatiques, eux, combien de personnes ont-ils tuées ? Il n'y a pas de discernement dans cette vision du monde, celle des complices de la propagande d'aujourd'hui. Les propagandistes se réjouissaient d'agiter le rapport du Lancet du 22 mai 2020 qui devait éradiquer le professeur, ils allaient faire taire leurs opposants. La vérité a été établie depuis, les analyses étaient bidonnées. Est-ce que les propagandistes ont changé leur fusil d'épaule ? Non. Ils continuent d'aboyer aux côtés de ceux qui ont laissé crever des anciens dans des EHPAD. Ils se sont alliés dans le mensonge. Il y a de la partisanerie. Il y a volonté de manipulation comme leurs maîtres à penser. « Porte ton masque, ferme-là et attends le vaccin. Quand tu n'en pourras plus de ta vie masquée, tu accueilleras l'ordre vaccinal sans broncher. »

La démocratie doit douter. Sans doute, s'instaure une dictature de la pensée. Et avec une telle dictature, il n'y a plus de liberté. Souvenez-vous de la citation de Françoise Giroud : « Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C'est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l'expulser ». La vision dominatrice nazie n'est pas morte à la fin de la seconde guerre mondiale. Les financiers d'Hitler n'ont pas tous été mis en examen. Il y a un film Canal+ de Fabrizio Calvi et Steeve Baumann à ce sujet. La pensée eugéniste on la retrouve encore aujourd'hui dans le discours d'un certain urologue transhumaniste anti-gilet jaune... Un autre climatosceptique qui voudrait faire taire le professeur microbiologiste coûte que coûte. Oui, ce fameux professeur ennemi de la propagande, qui ne s'est pas rendu coupable, lui, de non-assistance à personne en danger à l'article 223-6 du Code Pénal...

Donc, doutez de ceux qui veulent vous empêcher de remettre en question la bien-pensance propagandiste. Elle est orientée. Elle est partisane. Vous vous rendrez vite compte que cette propagande est malhonnête. Elle devient même dangereuse. L'indignation à géométrie variable a assez duré.

N'oubliez pas, ces propagandistes, habituellement partisans de faire croire à leur vérité sur leur sujet de prédilection (à eux) peuvent s'allier au mensonge. Des diseurs de vérité alliés aux menteurs en fonction des circonstances, sincèrement, comment leur faire confiance désormais sur les autres chiffres qu'ils agitent ?

Le manque du discernement crée des monstres de mauvaise foi. Ils peuvent emprunter bien des visages.

Méfiance, doutez, combattez leur pensée, ils naissent à nouveau.

Auteur anonyme

Source :  nexus.fr

 reseauinternational.net

 Commenter