16/09/2020 dedefensa.org  6 min #179324

Big-Bang bouffe

 Journal dde.crisis de Philippe Grasset

16 septembre 2020 - Nul ne sait si Joe Biden sera élu mais tout le monde sait déjà qu'il s'agira de la plus grande création d'un événement de cette sorte, entièrement tourné en Technicolor et colorisé en téléréalité. L'affaire se jouera autour d'une question à $64 000 : "Mais au fait, c'est l'Administration de qui ?". Le consultant politique et analyste, spécialiste conservateur des médias sociaux, Nick Short, s'interroge candidement  par tweetinterposé :

« Alors, est-ce une Administration Biden-Harris, ou une Administration Obama-Biden, ou une Administration Harris-Biden ? » Et pourquoi pas une administration Clinton-Obama-Harris-Biden, avec deux ou trois vice-présidents, un certificat de diversité et un groupement de soutien et de donation spontanée 'Vice-President Lives Matter' ?

Le même Nick Short  tweete par ailleurs, pour mettre du beurre dans les épinards et pour que les choses soient claires pour nous tous, rassemblés autour du pow-wow USA2020qui désigne d'un doigt rythmé l'Ennemi qui fomente l'affaire : « The Black Futures Lab, une société appartenant à la fondatrice de 'Black Lives Matter', est sponsorisée par la 'Chinese Progressive Association'(CPA), une organisation qui travaille avec le gouvernement communiste chinois pour faire avancer son programme d'influence aux USA. »

Il est vrai que, depuis lundi, l'équipée démocrate dans l'électionUSA2020 a pris des allures picaresques et pittoresques. C'est d'abord Harris qui, en évoquant la victoire assurée de son camp vertueux, parle dans un lapsus dont on se demande s'il est linguae sans plus ou s'il est 'freudien', d'une "Harris Administration", puis revient sur l'expression parlant d'une "Biden-Harris Administration" ; Joe, lui, dit que les électeurs éliront Biden-Harris, ou bien est-ce Harris-Biden ? Il parle aussi, comme le remarque Nick Short, d'une "Obama-Biden Administration".

Pour vous faire goûter le sel de la chose, je vous cite, en gardant l'Anglo-Américain initial de façon à n'y pas trop bien s'entendre, un passage d' un articledu site franchement trumpiste, RedState.com, - ce qui ne fait pas de moi un partisan de The-Donald ; remarquez comme les lignes sont courtes, de façon à ne pas nous laisser trop de temps pour réfléchir :

« So who's actually going to be in charge if Joe can't even do such simple things?
» Well, let's hear from both Joe Biden and Kamala Harris on that question.
» Biden admits if America voted him in, it would be a "Harris-Biden administration."
»  As we already reported, Kamala Harris said on Monday that it was going to be a "Harris administration, along with Joe Biden." »

Ce que j'entends vous montrer avec ces interventions diversifiées et sans beaucoup de cohérence ni de cohésion, c'est que le Sapiens-Sapiens postmoderne, genrisé et racisé, progressiste-sociétal, corrompu selon les normes, serviteur et brave soldat du Système, révolutionnaire de couleur éventuellement, - et là-dedans j'inclus Trump et les siens car je vous parle de "USA-crazy », père putatif ou enfant naturel de "D.C.-la-folle", - ce Sapiens-Sapiens-là est en train de se désintégrer sous nos yeux en un feu d'artifice de très-haute technologie. ' Effondrement du Système', certes, comme nous le répètent ces intellos barbants et allumés de dedefensa.org, - 'mais pas que...'comme l'on dit. Il y a une dimension Barnum-Circus dans Hollywood sur quotas, qui vous fait penser que la création de l'Univers il y a 13,5 milliards d'années fut un Big-Bang de rire pour que, vraiment, la chose puisse se terminer de cette façon : une élection présidentielle où l'élu, connu de tous lorsqu'il aura été décidé de son sort dans le sens de la postmodernité triomphale, reste à tirer à la courte-paille à partir d'un 'cluster'certifié-Covid19 de brillantes personnalités.

Notez bien qu'il n'en faut pas en rester là et qu'il reste d'infinies nuances de bleu (couleur favorite des démocrates) à explorer comme des œuvres d'art de Lascaux. Wayne Dupree, cet Africain-Américain massif et ami de Trump, - et qui écrit dans RT.com, quel aveu !, -  nous chuchotequ'il y a encore d'autres arrangements possibles. Avec quoi, avec qui ? Mais avec Lady McBeth, pardi ! Car Harris n'est pas autre chose que le faux-nez d'Hillary, et Biden son « masque amical » homologué-Covid19... Allez, je traduis :

« La candidate de gauche à la vice-présidence pourrait essayer de l'expliquer comme un lapsus, mais son exclamation montre quel est le véritable schéma : elle remplacera Joe Biden peu après l'élection. Et je vois la main d'Hillary derrière tout ça......
» Beaucoup pensent que Harris est un faux-nez pour Hillary Clinton. Quelqu'un a-t-il vraiment cru qu'Hillary allait purement et simplement s'effacer ? C'est elle la marionnettiste qui se cache derrière, qui dirige la campagne et qui utilise Biden, handicapé cognitif, comme masque amical pour cacher la véritable laideur de ses desseins....
» Ce sont les Obamas qui auraient choisi Kamala pour se présenter[aux primaires démocrates puis] à l'élection présidentielle, mais elle a échoué lamentablement. Le nouveau plan est donc de la faire nommer vice-présidente et dès que le vieux Joe sera reconnu incompétent, elle passera en pole position. Biden a été violemment attaqué par Harris lors des débats [des primaires démocrates], et il ne l'a pas choisie comme vice-présidente, - ce sont les marionnettistes qui l'ont fait pour lui. »

Vous voyez comment ça fonctionne ? Moi, pas vraiment, sauf que je ne m'attendais pas à ceci que cette terrible crise, cette  tragédie-bouffedont on jugeait d'un esprit assuré qu'elle serait de plus en plus tragique, continuât à faire du bouffe-que-veux-tu. C'est tout de même intrigant, désarçonnant, inquiétant et surprenant, qu'à certains moments Trump semble être le seul "  adult in the room" dans cette valse à un  zillionde temps.

J'admets bien volontiers qu'il y a un petit côté satirique dans ce commentaire-bouffe qui ne nous éclaire guère sur cette crise d'une si essentielle importance, qu'il s'agit d'une gasconnade de PhG, qu'il était normal que la chose ne figurât pas dans la série des RapSit-USA2020, qu'il nous semble qu'il (PhG) en prend bien à son aise dans son Journal-dde.crisis. Mais vous admettrez qu'il (PhG) a des circonstances atténuantes dues, comme le vieux Joe, à son Grand Âge aussi bien qu'aux surprises des affaires du monde.

Allez, au dodo...

 dedefensa.org

 Commenter