04/07/2022 euro-synergies.hautetfort.com  5 min #211474

Sommet de l'Otan ... aux frais des contribuables espagnols

Sommet de l'OTAN... aux frais des contribuables espagnols

Eduardo Núñez

Veuillez trouver ci-joint l'accord entre le Royaume d'Espagne et l'OTAN concernant le sommet qui s'est tenu récemment à Madrid les 28, 29 et 30 juin 2022.

Comme il est évident, ce Sommet a un coût, que, bien sûr, nous, la société civile, payons, et ce par l'imposition d'un pouvoir exécutif qui n'a pas de limites ou de contrôle, et qui ne peut pas non plus être tenu responsable ou redevable. C'est la conséquence d'un régime d'État-parti, une partitocratie, où le pouvoir politique contrôle les citoyens et non les citoyens qui contrôlent le pouvoir politique.

Ainsi, on peut le voir dans les clauses de l'accord :

Clause 3.

Locaux, équipements, fournitures publiques et autres services.

"Le Royaume d'Espagne fournira, sans frais pour l'OTAN et sous réserve d'un accord préalable, l'espace, les installations, l'équipement, les services publics et les services nécessaires pour les réunions de pré-sommet et de sommet".

Clause 4.

Services médicaux.

"Le Royaume d'Espagne veillera à la disponibilité de services médicaux adéquats sur le lieu du Sommet, avec du personnel qualifié pour fournir les premiers soins et s'occuper des urgences, et garantira l'accès et l'admission à un hôpital, si nécessaire, pour les participants qui assistent aux réunions préalables et aux réunions du Sommet, conformément à la clause 2".

C'est-à-dire aux citoyens espagnols, punis par des listes d'attente interminables et des attentes épuisantes en cas d'urgence.

Clause 5.

Hébergement et transport.

Le Royaume d'Espagne fournira, à ses propres frais :

(a) un logement adéquat et facilement accessible pour le Secrétaire général de l'OTAN et son équipe immédiate (onze personnes au maximum) ;

(b) des moyens de transport adéquats pour le Sommet pour tous les délégués officiels ; et

(c) des véhicules avec chauffeur à l'usage du personnel et des représentants de l'OTAN participant à l'événement.

Clause 8.

Protection policière et mesures de sécurité.

Le Royaume d'Espagne sera chargé de fournir et de payer la protection policière et les mesures de sécurité requises pour assurer le bon déroulement des réunions de pré-sommet et de sommet sans interférence d'aucune sorte.

Comme vous pouvez le constater, tout sera payé exclusivement par la société civile espagnole, sans que l'OTAN ne fournisse un seul centime. Et ce, pour le prix modique de: 29.312.827,40 euros, comme l'indique le portail des marchés publics, l'objet de l'appel d'offres est le contrat susmentionné pour le transfert temporaire d'espaces et la prestation de services et de fournitures nécessaires au sommet de l'OTAN qui se tiendra à Madrid en juin 2022. Et, bien sûr, comme il ne pouvait en être autrement dans l'état actuel des partis, dans le cadre d'une procédure contractuelle: négociée sans publicité. Attribué "fingerocratiquement". Le procédé typique de la partitocratie du régime de 78.

Je vous laisse le lien vers le portail référencé :

 contrataciondelestado.es !

Nous vivons une situation d'appauvrissement massif de la population espagnole, causée par les mauvaises décisions de la classe politique qui nous endette depuis au moins trois générations, nous subissons une inflation à la croissance galopante, et par conséquent, les prix des produits les plus élémentaires, tels que les aliments, l'essence ou le diesel et l'électricité, augmentent beaucoup plus que nos salaires (bien sûr, à condition d'avoir un emploi), sans oublier la hausse de la prime de risque et des taux d'intérêt, avec leurs répercussions sur les emprunteurs de prêts hypothécaires à taux variable, qui augmentent à pas de géant, et malgré cela, on nous impose ces dépenses pour accueillir un sommet d'une organisation belliciste et impérialiste sur laquelle nous ne sommes pas consultés et que nous ne pouvons pas nous permettre, sans oublier la grande erreur que cela représente pour l'Espagne d'un point de vue géopolitique, étant donné la situation de conflit militaire en Ukraine en pleine guerre de l'OTAN contre la Russie.

Tout ceci est une conséquence logique du régime des partis que nous subissons, où la société civile n'est pas représentée dans les institutions, mais au contraire, celles-ci sont dominées par des groupes oligarchiques qui sont à la tête des partis politiques, afin de garantir leur part respective de pouvoir dans un État incontrôlé et incontrôlable.

Dans une démocratie, les citoyens sont censés élire personnellement et directement leurs représentants au parlement (Principe de représentativité), instituant ainsi un collège de législateurs, concentrés sur leur travail législatif de défense des intérêts de leurs électeurs et contrôlant le pouvoir exécutif, élus dans des élections séparées par rapport au législatif (Principe de séparation des pouvoirs), comme conséquence directe de la liberté politique, comme la capacité de nommer et de déposer leurs représentants et leurs gouvernants.

Il est nécessaire de prendre conscience du grand mensonge dans lequel nous vivons et, par conséquent, d'agir pour inverser le régime corrompu et partitocratique que nous subissons. Notre survie est en jeu.

 euro-synergies.hautetfort.com

 Commenter