{"165935":{"id":"165935","parent":"163190","time":"1576181781","url":"http:\/\/cadtm.org\/Le-cri-des-femmes-chiliennes-au-reste-du-monde","category":"Latina","title":"Le cri des femmes chiliennes au reste du monde","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_165935_555482.png","hub":"newsnet","url-explicit":"le-cri-des-femmes-chiliennes-au-reste-du-monde","admin":"newsnet","views":"57","priority":"3","length":"6814","lang":"fr","content":"\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_165935_555482.png\" \/\u003E\u003Cp\u003EEntendue \u00e0 Santiago le 25 novembre, \u00e0 Bruxelles la semaine derni\u00e8re, \u00e0 Li\u00e8ge hier, et entre-temps aux quatre coins du monde, cette chor\u00e9graphie chant\u00e9e sur le th\u00e8me \u00ab le violeur c'est toi ! \u00bb bouscule, importune d\u00e9lib\u00e9r\u00e9ment pour d\u00e9chirer le silence, d\u00e9noncer les violences sexistes, l'impunit\u00e9 des agresseurs et l'immobilisme des autorit\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=aB7r6hdo3W4\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E youtube\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAu lendemain du 25 novembre, journ\u00e9e internationale pour l'\u00e9limination de la violence \u00e0 l'\u00e9gard des femmes, les rues de Mexico, Madrid, Lima, New York, Bogota, Berlin, Buenos Aires, Paris, Istanbul ou Bruxelles r\u00e9sonnent encore des voix de dizaines de milliers de femmes en col\u00e8re qui ont tonn\u00e9 \u00e0 l'appel de leurs homologues chiliennes et du collectif Las Tesis [Les Th\u00e8ses], \u00e0 l'origine du mouvement.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAlign\u00e9es, les yeux band\u00e9s, martelant le sol \u00e0 l'unisson, elles ont scand\u00e9 un chant puissant sans concession, \u00e0 donner le frisson. \u00ab La coupable ce n'est pas moi, ni mes fringues, ni l'endroit. Le violeur, c'est toi ! \u00bb. Prononc\u00e9 pour la premi\u00e8re fois \u00e0 Santiago, ce message entend d\u00e9noncer les violences sexistes, les f\u00e9minicides - 3 529 femmes ont \u00e9t\u00e9 assassin\u00e9es en 2018 dans 25 pays d'Am\u00e9rique latine -, mais aussi et surtout l'impunit\u00e9 des agresseurs sexuels, la passivit\u00e9 et l'inaction des autorit\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu Chili comme ailleurs, les plaintes d\u00e9pos\u00e9es pour viol sont la pointe \u00e9merg\u00e9e de l'iceberg. Elles sont les cas visibles, d\u00e9clar\u00e9s o\u00f9 la parole de femmes meurtries a \u00e9t\u00e9 os\u00e9e. Mais pas forc\u00e9ment \u00e9cout\u00e9e. Et beaucoup d'autres ayant \u00e9t\u00e9 agress\u00e9es sexuellement n'ont jamais pass\u00e9 les portes d'un commissariat et se sont mur\u00e9es dans le silence. Par peur, par honte, ou par manque de confiance dans les institutions. D'autant plus que \u00ab s'exposer \u00bb, prendre le risque de parler ne garantit pas que la plainte aboutisse. Les \u00e9tudes d\u00e9montrent que les agressions sexuelles d\u00e9bouchent rarement sur une condamnation, seulement 8% au Chili...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne triste r\u00e9alit\u00e9 propre au Chili ? Il y aurait en Belgique pr\u00e8s de 100 viols par jour. Seule une victime sur six d\u00e9poserait plainte \u00e0 Bruxelles, et le pourcentage des plaintes qui m\u00e8nent \u00e0 une condamnation est d\u00e9risoire. Le r\u00e9cent et bouleversant t\u00e9moignage de l'actrice Ad\u00e8le Haenel d\u00e9montre que les institutions publiques et la soci\u00e9t\u00e9 mises en cause, sont aussi les \u00ab n\u00f4tres \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais ce 25 novembre, les femmes ont envahi les espaces, sont sorties de leur silence et ont fait front pour d\u00e9noncer l'injustice : \u00ab Le violeur : c'est la police. C'est la justice. C'est l'\u00c9tat, la soci\u00e9t\u00e9 \u00bb. La violence contre les femmes n'est pas qu'un acte individuel. Ses racines plongent dans les structures patriarcales de nos soci\u00e9t\u00e9s, dans une \u00ab culture du viol \u00bb profond\u00e9ment ancr\u00e9e, qui passe l'\u00e9ponge sur les lacunes, la complicit\u00e9 des politiques publiques, des dirigeants, des institutions, des m\u00e9dias, qui en arrivent \u00e0 bl\u00e2mer les victimes agress\u00e9es (\u00ab elle l'a bien cherch\u00e9 ! \u00bb) ou \u00e0 minimiser, voire \u00e0 excuser les faits commis.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe cri de r\u00e9volte s'inscrit dans un climat de violence g\u00e9n\u00e9ralis\u00e9e \u00e0 l'\u00e9gard des femmes au Chili. Mais il s'\u00e9l\u00e8ve aussi pour protester contre la r\u00e9pression cibl\u00e9e et brutale dont les femmes font l'objet dans le cadre des manifestations d'opposition massives de ces derni\u00e8res semaines contre le gouvernement Pi\u00f1era. Selon une enqu\u00eate de Human Rights Watch, au cours des trente premiers jours de la contestation, des 442 plaintes d\u00e9pos\u00e9es pour d\u00e9noncer un recours excessif \u00e0 la force de la police \u00e0 l'encontre des manifestants, 71 concernaient des abus sexuels.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'une des quatre \u00ab art-ivistes \u00bb du collectif Las Tesis, Paula Cometa, a affirm\u00e9 que la police a activement d\u00e9courag\u00e9 les femmes \u00e0 participer aux manifestations, en les intimidant, en les discr\u00e9ditant et en utilisant la violence sexuelle et les agressions physiques comme un avertissement lanc\u00e9 pour r\u00e9pandre la peur et inciter \u00e0 l'immobilisme. L'artiste Daniela Carrasco et la photo-journaliste Albertina Mart\u00ednez Burgos ont ainsi \u00e9t\u00e9 retrouv\u00e9es mortes dans des circonstances suspectes qui laissent supposer une implication des forces de l'ordre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECes actes rappellent ce qui s'est donn\u00e9 \u00e0 voir dans d'autres r\u00e9gions du monde, notamment lors des soul\u00e8vements arabes, o\u00f9 des r\u00e9gimes autoritaires menac\u00e9s ont eu recours aux violences genr\u00e9es et \u00e0 des accusations d' \u00ab immoralit\u00e9 publique \u00bb. En agitant le spectre de la \u00ab panique morale \u00bb, l'\u00c9tat a pu ainsi opportun\u00e9ment s'afficher, en contrepoint, comme un gardien de l'ordre contre l'immoralit\u00e9, justifiant ainsi la pouss\u00e9e autoritaire et la r\u00e9pression envers les dissidents.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes luttes des femmes chiliennes sont d'autant plus remarquables qu'elles s'inscrivent dans un contexte national et international contraignant, marqu\u00e9 par la droitisation de la politique et la mont\u00e9e au pouvoir de gouvernements ultralib\u00e9raux, conservateurs et r\u00e9pressifs. Au cours de ces derniers mois, elles ont d\u00e9montr\u00e9 leur caract\u00e8re in\u00e9puisable et omnipr\u00e9sent en reprenant les \u00ab th\u00e8ses \u00bb f\u00e9ministes, en faisant \u00e9merger dans le d\u00e9bat public plusieurs de leurs principaux mots d'ordre, que ce soit \u00e0 l'occasion de la gr\u00e8ve du 8 mars, Journ\u00e9e internationale des femmes, ou lors du mouvement des \u00e9tudiantes contre le harc\u00e8lement et les agressions sexuelles dans les universit\u00e9s. Cette r\u00e9sistance f\u00e9ministe inlassable fait ainsi \u00e9cho aux paroles de Simone de Beauvoir : \u00ab N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, \u00e9conomique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant \u00bb. Message bien re\u00e7u.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=vC3Vj6GFSUE\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E youtube\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/cadtm.org\/Le-cri-des-femmes-chiliennes-au-reste-du-monde\"\u003Ecadtm.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}