{"166293":{"id":"166293","parent":"163190","time":"1576772196","url":"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/Qui-a-le-pouvoir-aujourd-hui-d-arreter-les-carabiniers-du-Chili","category":"Latina","title":"Qui a le pouvoir aujourd'hui d'arr\u00eater les carabiniers du Chili ?","image":"","hub":"newsnet","url-explicit":"qui-a-le-pouvoir-aujourd-hui-d-arreter-les-carabiniers-du-chili","admin":"newsnet","views":"46","priority":"3","length":"6551","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003EVoil\u00e0 la question et il faut qu'elle ait une r\u00e9ponse. S'il n'y en avait pas, nous serions en train de dire que la politique a capitul\u00e9 au Chili, qu'elle est inop\u00e9rante. Et si c'est le cas, ce n'est pas une d\u00e9mission qu'il nous faut mais des d\u00e9missions, la d\u00e9mission de tous ceux qui occupent aujourd'hui une charge politique. Qui a le pouvoir aujourd'hui d'arr\u00eater les carabiniers du Chili ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe n'est pas une r\u00e9ponse que d'exiger des gens qu'ils restent chez eux : la manifestation est un droit des d\u00e9mocraties qui sont des d\u00e9mocraties et non pas des dictatures en tenue de camouflage. Ce lundi 16 d\u00e9cembre, nous avons appris que les carabiniers utilisent de la soude caustique pour r\u00e9primer les manifestations. En attendant que l'enqu\u00eate se poursuive, chose n\u00e9cessaire, en attendant que les demandes de d\u00e9mission se poursuivent, chose n\u00e9cessaire aussi (mais non pas suffisante, car si c'\u00e9tait le cas le remplacement du ministre de l'Int\u00e9rieur, fin octobre, aurait suffi ET CELA N'A PAS SUFFI), il est crucial d'arr\u00eater les carabiniers. Pas demain. Pas apr\u00e8s-demain. Aujourd'hui.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous n'avons pas le temps. Nous ne pouvons plus attendre. La situation est suffisamment grave pour que d'ores et d\u00e9j\u00e0 des mesures soient prises pour emp\u00eacher l'utilisation des \u00e9l\u00e9ments dont en parle. Nous savons depuis plusieurs semaines que l'eau lanc\u00e9e par les chars (\u00ab guanacos \u00bb) pour disperser les manifestants contient des produits qui provoquent des br\u00fblures au deuxi\u00e8me degr\u00e9. Qui pourrait concevoir qu'il faille attendre les r\u00e9sultats de telle ou telle \u00e9tude, suivre tel ou tel protocole, pour retirer ces engins de circulation ? Les blessures sont visibles. Quel que soit le produit qui les a provoqu\u00e9es, elles sont l\u00e0, elles ne savent pas mentir ni dissimuler.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQui a le pouvoir aujourd'hui d'arr\u00eater les carabiniers ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa politique travaille dans une zone liminaire qui se situe, comme d'autres l'ont dit, aux bords d'un pr\u00e9cipice. Un pas en de\u00e7\u00e0. De quels moyens disposent aujourd'hui les professionnels de la politique pour arr\u00eater l'action criminelle des carabiniers ? Ont-ils des moyens ? Ou bien toute la responsabilit\u00e9 incombe-t-elle au ministre de l'Int\u00e9rieur ? Dans quel cas, on peut s'attendre \u00e0 une longue suite de d\u00e9missions, de nominations, puis de nouvelles d\u00e9missions, avant de tomber sur l'\u00e9lu. Celui qui r\u00e9ussira \u00e0 comprendre ce que Mme Patricia Mu\u00f1oz (avocate, directrice de la Defensor\u00eda de la Ni\u00f1ez, en charge de la protection de la jeunesse) n'a pas cess\u00e9 de dire : l'action des carabiniers a une limite et c'est l'int\u00e9grit\u00e9 physique des manifestants quand ils sont mineurs (et quand ils ne le sont pas aussi).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003E\u003Ccenter\u003EIL FAUT ARR\u00caTER LES CARABINIERS. IL FAUT LE FAIRE AUJOURD'HUI\u003C\/center\u003E\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn parall\u00e8le, il faut beaucoup d'autres choses, mais cette exigence est une condition sine qua non.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl nous faut prot\u00e9ger les n\u00f4tres. Il nous faut prot\u00e9ger nos jeunes. Et, m\u00eame si ce n'est pas facile \u00e0 dire, il nous faut r\u00e9cup\u00e9rer pour un meilleur futur le jeune carabinier qui n'a pas forc\u00e9ment choisi de faire partie de la r\u00e9pression.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe sont les citoyens mobilis\u00e9s qui, le 25 octobre 2019, ont exprim\u00e9 pour la deuxi\u00e8me fois de leur histoire un NON radical. C'est \u00e0 eux qu'on doit la lev\u00e9e de l'\u00e9tat d'urgence.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQui gouverne ce pays ? Qui assure l'opposition ? Qui est en train de travailler \u00e0 la reconstruction non pas d'une cit\u00e9... mais d'une SOCI\u00c9T\u00c9... qui n'a jamais cess\u00e9 d'\u00eatre bombard\u00e9e depuis 47 ans ? Qui assumera la responsabilit\u00e9 de sauver des vies ? De prot\u00e9ger ? De pr\u00e9server ce qui doit \u00eatre pr\u00e9serv\u00e9 ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl importe que ceux qui se disent des acteurs responsables du mandat qui est le leur, l'assument et l'exercent. En attendant, nous avons toute une soci\u00e9t\u00e9 civile en train de travailler aux alternatives, \u00e0 de nouvelles mani\u00e8res de faire, d'\u00eatre, de cr\u00e9er, de forger un pays o\u00f9 toutes ces questions seront, on l'esp\u00e8re, inutiles. \u00c0 commencer par celle-ci : qui a le pouvoir aujourd'hui d'arr\u00eater les carabiniers du Chili ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAntonia Garc\u00eda Castro*\u003C\/b\u003E pour \u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\"\u003EEl Correo de la Diaspora\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ETraduit de l'espagnol pour \u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/Quien-tiene-hoy-el-poder-de-detener-a-Carabineros-de-Chile\"\u003EEl Correo de la Diaspora\u003C\/a\u003E par\u003C\/b\u003E : Antonia Garc\u00eda Castro\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003E*Antonia Garc\u00eda Castro\u003C\/b\u003E De nationalit\u00e9 chilienne. Dipl\u00f4m\u00e9e de l'IEP de Paris, docteur en sociologie (EHESS). Collaboratrice de la revue \u003Ci\u003ECultures & Conflits\u003C\/i\u003E et du journal \u00e9lectronique de \u003Ca href=\"http:\/\/radio.uchile.cl\"\u003ERadio Universidad de Chile\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/Qui-a-le-pouvoir-aujourd-hui-d-arreter-les-carabiniers-du-Chili\"\u003EEl Correo de la Diaspora\u003C\/a\u003E. Paris, le 19 d\u00e9cembre 2019\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette cr\u00e9ation par \u003Cb\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\"\u003Eelcorreo.eu.org\u003C\/a\u003E\u003C\/b\u003E est mise \u00e0 disposition selon les termes de la \u003Cb\u003Elicence Creative Commons Paternit\u00e9 - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported\u003C\/b\u003E. Bas\u00e9e sur une œuvre de \u003Cb\u003Ewww.elcorreo.eu.org\u003C\/b\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/Qui-a-le-pouvoir-aujourd-hui-d-arreter-les-carabiniers-du-Chili\"\u003Eelcorreo.eu.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}