{"166371":{"id":"166371","parent":"163190","time":"1576859457","url":"http:\/\/mrmondialisation.org\/revolte-au-chili-les-victimes-se-multiplient-dans-la-lutte-contre-lultraliberalisme\/","category":"Latina","title":"R\u00e9volte au Chili : les victimes se multiplient dans la lutte contre l'ultralib\u00e9ralisme","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_166371_7KQzp-C9-RI.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"revolte-au-chili-les-victimes-se-multiplient-dans-la-lutte-contre-l-ultraliberalisme","admin":"newsnet","views":"57","priority":"3","length":"19161","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003ELe monde entier a aujourd'hui les yeux riv\u00e9s sur le soul\u00e8vement populaire du Chili qui, de la m\u00eame mani\u00e8re que les nombreuses r\u00e9voltes qui ont r\u00e9cemment \u00e9merg\u00e9 de part et d'autre du monde, trouve sa source dans le gouffre grandissant des in\u00e9galit\u00e9s socio-\u00e9conomiques. Tandis que des mobilisations sans pr\u00e9c\u00e9dent secouent le pays depuis le mois d'octobre, la r\u00e9pression s'accentue et la liste des victimes ne cesse de s'allonger. Deux d\u00e9c\u00e8s suspects de femmes chiliennes impliqu\u00e9es dans les mobilisations, Albertina Mart\u00ednez Burgos et Daniela Carrasco, ont rapidement provoqu\u00e9 une d\u00e9ferlante de r\u00e9actions sur les r\u00e9seaux sociaux. Des conclusions parfois h\u00e2tives qui s'inscrivent n\u00e9anmoins dans un contexte de violences polici\u00e8res multiples. Le point nuanc\u00e9 sur la situation.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EPhotographie d'ent\u00eate :\u003C\/i\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/www.facebook.com\/frentefotografico\/?tn-str=k%2AF\"\u003EFrente Fotogr\u00e1fico\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EArtiste de rue de 36 ans, Daniela Carrasco \u00e9tait une des figures embl\u00e9matiques de la r\u00e9volte chilienne. D\u00e9guis\u00e9e en clown lors des manifestations, sa mort a suscit\u00e9 beaucoup d'\u00e9motion et son cas est aujourd'hui fr\u00e9quemment utilis\u00e9 dans le but de d\u00e9noncer les abus de la police sur les manifestants, plus particuli\u00e8rement les femmes. Selon une information largement partag\u00e9e sur les r\u00e9seaux sociaux et relay\u00e9e par les m\u00e9dias, elle aurait \u00e9t\u00e9 aper\u00e7ue vivante pour la derni\u00e8re fois le 19 octobre 2019 alors qu'elle se faisait arr\u00eater par les forces de l'ordre chiliennes lors d'une manifestation \u00e0 Santiago. Elle a \u00e9t\u00e9 retrouv\u00e9e pendue \u00e0 une grille le lendemain. Le collectif \u00ab Ni Una Menos \u00bb (\u00ab Pas une de moins \u00bb), destin\u00e9 \u00e0 combattre la violence machiste, affirme que l'artiste de rue \u00ab \u003Ci\u003Ea \u00e9t\u00e9 viol\u00e9e, tortur\u00e9e, pendue et expos\u00e9e comme un troph\u00e9e\u003C\/i\u003E \u00bb afin de servir \u00ab \u003Ci\u003Ed'avertissement \u00e0 tous les autres\u003C\/i\u003E \u00bb. En France, un hommage lui a \u00e9t\u00e9 rendu durant la marche pour d\u00e9noncer les violences sexistes et sexuelles initi\u00e9e par le collectif f\u00e9ministe #NousToutes, le 23 novembre.\u003C\/p\u003E\u003Cdiv class=\"twit track\" id=\"1197456898355798016\"\u003E\u003Cdiv class=\"nbp\"\u003E\u003Ca onclick=\"SaveJ('popup_app__3_twit_card_nonunadimeno_');\" class=\"popbt\" title=\"@nonunadimeno\"\u003ENonUnaDiMeno\u003C\/a\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/twitter.com\/nonunadimeno\/status\/1197456898355798016\" class=\"small\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E 21\/11\/2019 11:09:06\u003C\/a\u003E \u003Ca onclick=\"SaveJ('popup_app__3_twit_call_1197456898355798016_rpl');\" title=\"answers\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-dialog\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E \u003Cspan id=\"fav1197456898355798016\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-heart\"\u003E\u003C\/span\u003E734\u003C\/span\u003E \u003Cspan id=\"rtw1197456898355798016\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-repost\"\u003E\u003C\/span\u003E487\u003C\/span\u003E \u003Cspan class=\"philum ic-users\"\u003E\u003C\/span\u003E 21246\/1478 \u003Ca onclick=\"SaveJ('1197456898355798016_app___twit_recache_1197456898355798016');\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-reload\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/div\u003E\u003Cdiv class=\"panel\"\u003E\u003Cdiv\u003EAccade in #Chile a chi manifesta contro il regime #PineraDictador\u003Cbr \/\u003E\nL'artista di strada #DanielaCarrasco violentata, torturata, impiccata e esposta come un trofeo. A monito per le tutte le altre. #justiciaparadaniela\u003Cbr \/\u003E\nPortiamola in piazza con noi il #23N #nonunadimeno \u003C\/div\u003E\u003C\/div\u003E\u003C\/div\u003E\u003Cp\u003ECependant, pr\u00e9cisons que bien que celle-ci ne soit pas exclue, l'hypoth\u00e8se de l'assassinat sauvage de la mime par les forces de l'ordre n'a jamais \u00e9t\u00e9 confirm\u00e9e. Le 22 novembre 2019, l'Abofem - un collectif d'avocates f\u00e9ministes chiliennes - a d\u00e9nonc\u00e9 un emportement et une propagation de fausses informations, rappelant que \u00ab \u003Ci\u003El'enqu\u00eate visant \u00e0 clarifier les circonstances du d\u00e9c\u00e8s de Daniela est toujours en cours et que les dossiers qui ont \u00e9t\u00e9 trait\u00e9s jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent indiquent qu'elle avait laiss\u00e9 une lettre expliquant les raisons d'un suicide \u00e9ventuel et qu'aucun signe ou preuve \u00e9vidente de torture ou d'agression sexuelle n'a \u00e9t\u00e9 trouv\u00e9\u003C\/i\u003E. \u00bb Sur le terrain, c'est la confusion qui r\u00e8gne.\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EDECLARACI\u00d3N P\u00daBLICA SOBRE MUERTE DE DANIELA CARRASCOEl 20 de octubre, en pleno estallido de la crisis que hasta hoy...\u003Cp\u003EPubli\u00e9e par \u003Ca href=\"https:\/\/www.facebook.com\/AbofemCL\"\u003EAbofem\u003C\/a\u003E sur \u003Ca href=\"https:\/\/www.facebook.com\/AbofemCL\/posts\/428855927795276\"\u003EVendredi 22 novembre 2019\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl faut \u00e9galement ajouter que cette photo partag\u00e9e en masse sur les r\u00e9seaux sociaux n'est pas celle de la mime Carrasco mais celle d'une femme qui a souhait\u00e9 lui rendre hommage. Difficile de d\u00e9m\u00ealer le vrai du faux dans cette affaire qui baigne dans la confusion. En fin de compte, quelle que soit la r\u00e9alit\u00e9 qui se cache derri\u00e8re cet \u00e9v\u00e8nement tragique, la mort d'une militante bien-aim\u00e9e, on peut comprendre que les esprits s'emballent au vu du contexte marqu\u00e9 par une multiplication affolante des exactions commises par les forces de l'ordre chiliennes. Une telle r\u00e9pression a largement de quoi alimenter les suppositions et, plus globalement, la col\u00e8re collective. Son suicide m\u00eame, s'il est finalement av\u00e9r\u00e9, est un signe d'un profond malaise qui traverse la soci\u00e9t\u00e9 Chilienne, au m\u00eame titre que le \u00ab suicide politique \u00bb d'un jeune \u00e9tudiant fran\u00e7ais le mois dernier.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=78_i7INRg38\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E youtube\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn mois apr\u00e8s la mort de Daniela Carrasco, c'est un autre d\u00e9c\u00e8s entour\u00e9 de myst\u00e8re qui est mis sous le feu des projecteurs : celui d'Albertina Mart\u00ednez Burgos. Assistante d'\u00e9clairage pour une cha\u00eene de t\u00e9l\u00e9vision chilienne et photographe ind\u00e9pendante \u00e2g\u00e9e de 38 ans, elle a \u00e9t\u00e9 poignard\u00e9e et battue \u00e0 mort dans son appartement. Son corps a \u00e9t\u00e9 retrouv\u00e9 le 21 novembre 2019, son mat\u00e9riel de travail, entre autres, avait disparu. Selon certaines associations et m\u00e9dias chiliens, elle couvrait activement le mouvement social depuis les d\u00e9buts de celui-ci et travaillait plus particuli\u00e8rement sur les violences polici\u00e8res \u00e0 l'encontre des femmes et des journalistes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour une obscure raison, \u003Ca href=\"https:\/\/www.univision.com\/noticias\/america-latina\/no-era-activista-ni-fotografa-de-prensa-la-verdadera-historia-de-albertina-martinez-la-joven-asesinada-en-chile\"\u003Eses proches ont d\u00e9menti cette implication\u003C\/a\u003E politique. Agissait-elle en secret ? Ce qui est s\u00fbr, c'est qu'elle \u00e9tait bel et bien pr\u00e9sente \u00e0 la manifestation du 14 novembre, comme le d\u00e9montrent les images publi\u00e9es sur ses comptes sociaux. L'organisation Reporters sans fronti\u00e8res a demand\u00e9 \u00e0 ce que \u003Ca href=\"https:\/\/rsf.org\/fr\/actualites\/chili-assassinat-de-la-photographe-albertina-martinez-burgos-rsf-demande-une-enquete-exemplaire\"\u003E\u00ab la piste professionnelle soit privil\u00e9gi\u00e9e dans l'investigation de la police chilienne \u00bb\u003C\/a\u003E, ce crime semblant \u00eatre \u00e9troitement li\u00e9 au travail de la photographe durant la r\u00e9volte chilienne. L\u00e0 aussi, il faudra attendre que l'enqu\u00eate arrive \u00e0 son terme pour en avoir le cœur net.\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EManifestantes se enfrentan y lanzan proyectiles a fuerzas especiales de carabineros; el ret\u00e9n se encuentra abajo, en la Estaci\u00f3n metro Plaza Baquedano. 14-11-19.\u003Cp\u003EPubli\u00e9e par \u003Ca href=\"https:\/\/mrmondialisation.org\/revolte-au-chili-les-victimes-se-multiplient-dans-la-lutte-contre-lultraliberalisme\/#\"\u003EAlbertina Mariana Martinez Burgos\u003C\/a\u003E sur \u003Ca href=\"https:\/\/www.facebook.com\/AlbertinaMarianaMartinezBurgos\/posts\/10220632379180300\"\u003ESamedi 16 novembre 2019\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EPhotos prises par Albertina Mart\u00ednez Burgos lors de la manifestation du 14 novembre 2019.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa main ensanglant\u00e9e du gouvernement chilien\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFace \u00e0 une r\u00e9volte qui ne s'essouffle pas, la r\u00e9pression s'accentue et les victimes s'encha\u00eenent, prises au pi\u00e8ge dans une danse macabre perp\u00e9tr\u00e9e par le gouvernement chilien. Dans \u003Ca href=\"http:\/\/www.oas.org\/en\/iachr\/media_center\/PReleases\/2019\/317.asp\"\u003Eun communiqu\u00e9 de presse datant du 6 d\u00e9cembre 2016\u003C\/a\u003E, la CIDH (Commission interam\u00e9ricaine des droits de l'homme) d\u00e9nonce un \u00ab \u003Ci\u003Eusage excessif de la force\u003C\/i\u003E \u00bb depuis le d\u00e9but des manifestations chiliennes qui ont co\u00fbt\u00e9 la vie \u00e0 26 personnes (au moins 5 individus morts des suites d'une action directe des forces de l'ordre). Les divers rapports re\u00e7us par la CIDH indiquent que \u00ab \u003Ci\u003Eles personnes arr\u00eat\u00e9es ont \u00e9t\u00e9 victimes d'actes de violence sexuelle, de torture et de traitements cruels, inhumains et d\u00e9gradants, entre autre.\u003C\/i\u003E \u00bb. Parmi eux, \u003Ca href=\"https:\/\/www.amnesty.org\/en\/latest\/news\/2019\/11\/chile-responsable-politica-deliberada-para-danar-manifestantes\"\u003Ecelui d'Amnesty International\u003C\/a\u003E, publi\u00e9 le 21 novembre 2019. \u00ab \u003Ci\u003EL'intention des forces de l'ordre chiliennes est claire: blesser ceux qui manifestent pour d\u00e9courager le mouvement de protestation, y compris en arrivant \u00e0 des extr\u00eames, en utilisant la torture et la violence sexuelle contre les manifestants.\u003C\/i\u003E \u00bb a d\u00e9clar\u00e9 Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Am\u00e9riques d'Amnesty International.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa d\u00e9cision du gouvernement chilien de faire appel \u00e0 l'arm\u00e9e au commencement de la crise sociale a \u00e9galement \u00e9t\u00e9 vivement critiqu\u00e9e. Pour l'ONG, les r\u00e9percussions de ce d\u00e9ploiement ont \u00e9t\u00e9 \u00ab \u003Ci\u003Ecatastrophiques\u003C\/i\u003E \u00bb. La r\u00e9action de l'Etat chilien ne s'est pas fait attendre et s'est, au d\u00e9but r\u00e9sum\u00e9e \u00e0 un rejet en bloc des accusations d'Amnesty International et t\u00e9moignages. Le pr\u00e9sident Sebasti\u00e1n Pi\u00f1era a toutefois trouv\u00e9 bon d'admettre qu'il y a bel et bien eu \u00ab \u003Ci\u003Eun recours excessif \u00e0 la force, des abus ou des d\u00e9lits ont \u00e9t\u00e9 commis et les droits de tous n'ont pas \u00e9t\u00e9 respect\u00e9s\u003C\/i\u003E \u00bb lors d'un discours t\u00e9l\u00e9vis\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=7KQzp-C9-RI\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E youtube\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.hrw.org\/news\/2019\/11\/26\/chile-police-reforms-needed-wake-protests\"\u003EL'ONGI Human Rights Watch\u003C\/a\u003E est all\u00e9e \u00e0 la rencontre du chef d'Etat chilien le 26 novembre 2019, pr\u00e9conisant la mise en place de r\u00e9formes sp\u00e9cifiques destin\u00e9es \u00e0 pr\u00e9venir les abus des carabiniers et \u00e0 consolider la surveillance des forces de l'ordre. Le bilan des violences polici\u00e8res est lourd : selon les \u003Ca href=\"https:\/\/www.indh.cl\"\u003Echiffres r\u00e9colt\u00e9s par l'INDH\u003C\/a\u003E (Institut national des droits humains), entre le 17 octobre et le 6 d\u00e9cembre 2019, pr\u00e8s de 3 500 personnes ont \u00e9t\u00e9 bless\u00e9es - 352 ont subi des traumatismes oculaires (dont 21 ont perdu un œil). Pr\u00e8s de 1500 signalements de violences ont \u00e9t\u00e9 enregistr\u00e9s (dont 192 pour agression sexuelle, 405 pour torture ou autres actes cruels et 787 pour usage excessif de la force lors des gardes \u00e0 vue) et au total, 685 plaintes ont \u00e9t\u00e9 d\u00e9pos\u00e9es par l'INDH au nom des victimes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne r\u00e9volte l\u00e9gitime face \u00e0 syst\u00e8me creusant les in\u00e9galit\u00e9s\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme dans beaucoup de pays, le mouvement social du Chili est n\u00e9 d'un \u00e9piph\u00e9nom\u00e8ne (dans le cas pr\u00e9sent, l'augmentation du prix du ticket de m\u00e9tro) : celui des politiques profond\u00e9ment in\u00e9galitaires port\u00e9es par un mod\u00e8le \u00e9conomique qui dessert les int\u00e9r\u00eats de la majorit\u00e9 de la population. Cet h\u00e9ritage de la dictature de Pinochet n'a jamais \u00e9t\u00e9 remis en cause en 45 ans et a permis notamment de privatiser la majorit\u00e9 des secteurs (dont la sant\u00e9, l'\u00e9ducation et les transports). La r\u00e9volte, initi\u00e9e par la jeunesse, a rapidement conquis le reste de la population. Les classes moyennes ont r\u00e9pondu sans attendre \u00e0 l'appel, tout autant victimes d'un syst\u00e8me qui les a plong\u00e9es dans le surendettement et l'instabilit\u00e9 socio-\u00e9conomique. La prosp\u00e9rit\u00e9 du Chili, consid\u00e9r\u00e9 comme \u00e9tant le pays le plus \u00e9conomiquement stable d'Am\u00e9rique latine, ne l'a pourtant pas emp\u00each\u00e9 d'endosser le r\u00f4le du pays le plus in\u00e9galitaire de la zone OCDE (Organisation de coop\u00e9ration et de d\u00e9veloppement \u00e9conomiques) comme l'indique le \u003Ca href=\"http:\/\/www.oecd.org\/chile\/OECD2015-In-It-Together-Highlights-Chile.pdf\" target=\"_blank\"\u003Erapport de l'organisation datant du 21 mai 2015\u003C\/a\u003E. Plus d'un quart de son PIB est d\u00e9tenu par les 1 % les plus riches \u003Ca href=\"https:\/\/repositorio.cepal.org\/bitstream\/handle\/11362\/44395\/11\/S1900051_es.pdf\" target=\"_blank\"\u003Eselon la Commission \u00e9conomique pour l'Am\u00e9rique latine et les Cara\u00efbes\u003C\/a\u003E. Un paradoxe devenu insoutenable pour la population qui en subit silencieusement les cons\u00e9quences.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est certainement pour cette raison que l'annulation de la hausse du prix du ticket de m\u00e9tro et les \u00ab mesures sociales \u00bb annonc\u00e9es par le pr\u00e9sident Sebasti\u00e1n Pi\u00f1era n'ont pas emp\u00each\u00e9 le mouvement de se poursuivre et de prendre une ampleur de plus en plus cons\u00e9quente. Serait-ce l\u00e0 signe d'un peuple aujourd'hui \u00e9veill\u00e9 \u00e0 un pass\u00e9 auparavant refoul\u00e9 ? Le cri de ralliement chant\u00e9 lors des manifestations - \u00ab \u003Ci\u003EChile despert\u00f3\u003C\/i\u003E \u00bb (le Chili s'est r\u00e9veill\u00e9) - symbolise parfaitement cette prise de conscience collective in\u00e9dite. Malheureusement, il semblerait de nos jours que la r\u00e9pression baign\u00e9e de violence soit syst\u00e9matique face \u00e0 un peuple qui lutte contre les in\u00e9galit\u00e9s et les injustices sociales, en particulier lorsque ce sont des politiques lib\u00e9rales qui sont point\u00e9es du doigt. Bien entendu, lorsqu'un chef d'Etat - dont la fortune fr\u00f4le aujourd'hui les 3 milliards de dollars et qui se bat corps et \u00e2me pour multiplier et engraisser les secteurs priv\u00e9s - est l'incarnation m\u00eame d'un syst\u00e8me remis en cause par les opprim\u00e9s, une r\u00e9pression muscl\u00e9e de ces derniers tombe sous le sens.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EJ.M.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EYa saben [amiguit@s], este a\u00f1o no hay regalos, pues el viejo pascuero se nos uni\u00f3 a la revuelta y en Primera linea arm\u00f3 una barricada con los regalos.🔥🎁☠🎅\u003Cp\u003EPubli\u00e9e par \u003Ca href=\"https:\/\/www.facebook.com\/people\/Antonio-Ram\u00f3n-Ram\u00f3n\/100017831342867\"\u003EAntonio Ram\u00f3n Ram\u00f3n\u003C\/a\u003E sur \u003Ca href=\"https:\/\/www.facebook.com\/photo.php?fbid=506529343284773&set=a.153747631896281&type=3\"\u003EMardi 17 d\u00e9cembre 2019\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/mrmondialisation.org\/revolte-au-chili-les-victimes-se-multiplient-dans-la-lutte-contre-lultraliberalisme\/\"\u003Emrmondialisation.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}