{"167239":{"id":"167239","parent":"0","time":"1578647893","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/01\/10\/sncl-j10.html","category":"Justice","title":"La soci\u00e9t\u00e9 d'ing\u00e9nierie canadienne Snc-Lavalin \u00e0 l'abri des accusations de fraude et de corruption","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/","hub":"newsnet","url-explicit":"la-societe-d-ingenierie-canadienne-snc-lavalin-a-l-abri-des-accusations-de-fraude-et-de-corruption","admin":"newsnet","views":"87","priority":"2","length":"10197","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003EPar Laurent Lafrance\u003Cbr \/\u003E\n10 janvier 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa Cour sup\u00e9rieure du Qu\u00e9bec a d\u00e9clar\u00e9 un ancien cadre sup\u00e9rieur de la soci\u00e9t\u00e9 d'ing\u00e9nierie SNC-Lavalin, \u00e9tablie \u00e0 Montr\u00e9al, coupable de fraude, de corruption et de blanchiment de produits de la criminalit\u00e9 pour son r\u00f4le dans le stratag\u00e8me de corruption de plusieurs millions de dollars de la soci\u00e9t\u00e9 visant \u00e0 obtenir des contrats en Libye.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESami B\u00e9bawi, 73 ans, qui \u00e9tait \u00e0 la t\u00eate de la division internationale de construction de SNC-Lavalin, risque une peine d'emprisonnement de neuf ans pour avoir vers\u00e9 des millions de dollars \u00e0 des responsables libyens afin d'aider SNC-Lavalin \u00e0 remporter des projets de construction lucratifs. La majeure partie de l'argent, vers\u00e9 par l'interm\u00e9diaire d'une soci\u00e9t\u00e9-\u00e9cran en Suisse, serait all\u00e9e \u00e0 Saadi Kadhafi, l'un des fils de Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen tu\u00e9 par des combattants islamistes \u00e0 la fin de la guerre men\u00e9e par les \u00c9tats-Unis contre le pays en 2011.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EB\u00e9bawi et Riadh Ben Aissa, un autre ancien cadre de SNC-Lavalin \u00e0 l'\u00e9poque qui avait d\u00e9j\u00e0 \u00e9t\u00e9 condamn\u00e9 en 2014 pour les m\u00eames crimes, ont utilis\u00e9 la soci\u00e9t\u00e9-\u00e9cran pour r\u00e9compenser Saadi Kadhafi avec des cadeaux luxueux tels qu'un yacht de 25 millions de dollars canadiens et des voyages somptueux au Canada. B\u00e9bawi a \u00e9galement utilis\u00e9 le compte de la soci\u00e9t\u00e9-\u00e9cran pour empocher personnellement des millions de dollars, ce qui a abouti \u00e0 la condamnation pour blanchiment d'argent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESi B\u00e9bawi a \u00e9t\u00e9 sacrifi\u00e9, SNC-Lavalin et ses grands patrons, eux, ont \u00e9t\u00e9 largement \u00e9pargn\u00e9s et peuvent poursuivre leurs activit\u00e9s comme si de rien n'\u00e9tait. Deux jours apr\u00e8s la condamnation de B\u00e9bawi, l'entreprise a conclu une entente avec le tribunal en vertu de laquelle sa filiale de construction a plaid\u00e9 coupable \u00e0 une accusation de fraude de plus de 5.000 dollars canadiens. Elle devra payer une amende de 280 millions de dollars canadiens et sera soumise \u00e0 une ordonnance de probation de trois ans. Toutes les autres accusations port\u00e9es contre le Groupe SNC-Lavalin et SNC-Lavalin International - y compris celles li\u00e9es au fait qu'ils ont vers\u00e9 pr\u00e8s de 48 millions de dollars canadiens \u00e0 des fonctionnaires en Libye entre 2001 et 2011 pour influencer les d\u00e9cisions du gouvernement, et qu'ils ont fraud\u00e9 diverses organisations libyennes pour environ 130 millions de dollars canadiens - ont \u00e9t\u00e9 abandonn\u00e9es. Les deux divisions peuvent donc continuer \u00e0 soumissionner pour les contrats f\u00e9d\u00e9raux.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe nombreux d\u00e9tails restent flous dans cette affaire sordide. La soci\u00e9t\u00e9 pr\u00e9tend qu'elle n'\u00e9tait pas au courant du blanchiment d'argent de B\u00e9bawi et qu'elle est une \u00abvictime\u00bb. Cependant, selon la d\u00e9fense, les millions amass\u00e9s par les deux dirigeants \u00e9taient des \u00abprimes\u00bb autoris\u00e9es par le PDG de SNC-Lavalin de l'\u00e9poque, Jacques Lamarre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon la Couronne, B\u00e9bawi \u00e9tait \u00e0 l'origine d'un \u00abmod\u00e8le d'entreprise\u00bb qui a commenc\u00e9 \u00e0 la fin des ann\u00e9es 1990 et a fonctionn\u00e9 jusqu'\u00e0 la chute du r\u00e9gime Kadhafi en 2011, impliquant des pots-de-vin aux \u00abagents \u00e9trangers\u00bb. Au cours de cette p\u00e9riode, SNC-Lavalin a obtenu des contrats en Libye totalisant au moins 1,85 milliard de dollars canadiens.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa plupart des commentateurs bourgeois s'entendent pour dire que l'entente de plaidoyer a \u00e9t\u00e9 le r\u00e9sultat le plus positif possible pour l'entreprise, qui a vu le cours de son action bondir de 20 % apr\u00e8s son annonce. Exprimant le soulagement de l'\u00e9lite dirigeante qu'un des joyaux de Qu\u00e9bec inc. et l'une des entreprises les plus actives de l'imp\u00e9rialisme canadien sur la sc\u00e8ne mondiale s'en soit tir\u00e9 pratiquement sans dommage, le premier ministre du Qu\u00e9bec, Fran\u00e7ois Legault, a d\u00e9clar\u00e9: \u00abJusqu'\u00e0 pr\u00e9sent, je suis heureux, car c'est ce que nous demandions.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe premier ministre canadien Justin Trudeau, qui a \u00e9t\u00e9 secou\u00e9 par le \u00abscandale SNC-Lavalin\u00bb l'an dernier, s'est \u00e9galement dit satisfait du r\u00e9sultat. Lorsqu'un journaliste lui a demand\u00e9 ce qu'il pensait de l'entente sur le plaidoyer, Trudeau a d\u00e9clar\u00e9: \u00abIl faut faire du mieux que l'on peut pour prot\u00e9ger les emplois, pour respecter l'ind\u00e9pendance de la magistrature et c'est exactement ce que nous avons fait \u00e0 chaque \u00e9tape... Ce processus s'est d\u00e9roul\u00e9 de mani\u00e8re ind\u00e9pendante et nous sommes arriv\u00e9s \u00e0 un r\u00e9sultat qui semble positif pour toutes les personnes impliqu\u00e9es, en particulier pour les travailleurs.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuelle hypocrisie! En r\u00e9alit\u00e9, \u00e0 la suite des r\u00e9v\u00e9lations faites dans les m\u00e9dias l'an dernier et du t\u00e9moignage de l'ancienne ministre de la Justice et procureure g\u00e9n\u00e9rale de Trudeau, Jody Wilson-Raybould, il est devenu de notori\u00e9t\u00e9 publique que le gouvernement lib\u00e9ral a agi sur la demande de SNC-Lavalin. Le premier ministre et une douzaine d'autres hauts fonctionnaires ont travaill\u00e9 fr\u00e9n\u00e9tiquement dans les coulisses pour emp\u00eacher la soci\u00e9t\u00e9 d'\u00eatre poursuivie au criminel.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl a notamment tent\u00e9 d'intimider Wilson-Raybould pour qu'elle ordonne au Service f\u00e9d\u00e9ral des poursuites d'offrir \u00e0 SNC-Lavalin une entente de poursuite diff\u00e9r\u00e9e, ou APD. Cela aurait permis \u00e0 l'entreprise de payer une amende et de faire un gage de \u00abbonne conduite\u00bb plut\u00f4t que de faire face \u00e0 un proc\u00e8s p\u00e9nal pour son racket de corruption en Libye. L'option de l'APD n'\u00e9tait elle-m\u00eame disponible que parce que les lib\u00e9raux ont modifi\u00e9 le Code criminel en 2018, dans une mesure l\u00e9gislative qui \u00e9tait si manifestement adapt\u00e9e aux besoins de SNC-Lavalin qu'elle a \u00e9t\u00e9 d\u00e9crite par les initi\u00e9s d'Ottawa comme le \u00abprojet de loi SNC-Lavalin\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESoulignant l'\u00e9rosion de la s\u00e9paration des pouvoirs entre les branches ex\u00e9cutive et judiciaire du gouvernement du Canada, un des hauts fonctionnaires de Trudeau a averti Wilson-Raybould que les lib\u00e9raux pourraient perdre les prochaines \u00e9lections s'ils ne r\u00e9ussissaient pas \u00e0 sauver SNC-Lavalin. Au milieu d'une discussion sur les raisons pour lesquelles elle devrait revenir sur sa d\u00e9cision de ne pas offrir d'APD, Trudeau lui-m\u00eame aurait rappel\u00e9 \u00e0 Wilson-Raybould qu'il est un d\u00e9put\u00e9 du Qu\u00e9bec.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes manœuvres criminelles du gouvernement Trudeau pour obtenir une APD se sont finalement av\u00e9r\u00e9es infructueuses. Mais comme l'a fait remarquer Peter Zimonjic, de CBC News, \u00abla firme d'ing\u00e9nierie qu\u00e9b\u00e9coise au centre de la controverse s'est retir\u00e9e aujourd'hui avec une entente de plaidoyer qui ressemble beaucoup \u00e0 ce qu'elle avait demand\u00e9 au gouvernement au d\u00e9part\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuant \u00e0 sa \u00abpr\u00e9occupation\u00bb de d\u00e9fendre les emplois des travailleurs, rien ne pourrait \u00eatre plus d\u00e9magogique venant d'un gouvernement qui n'a pas lev\u00e9 le petit doigt pour sauver des milliers d'emplois dans l'industrie automobile alors que GM fermait l'usine d'Oshawa. De plus, le gouvernement lib\u00e9ral a r\u00e9duit de plusieurs milliards les transferts f\u00e9d\u00e9raux aux provinces pour les soins de sant\u00e9 et l'\u00e9ducation, tout en augmentant de 70 % les d\u00e9penses militaires au cours de la prochaine d\u00e9cennie pour se joindre aux offensives militaires imp\u00e9rialistes men\u00e9es par les \u00c9tats-Unis dans le monde entier.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne question qui a \u00e9t\u00e9 balay\u00e9e sous le tapis au cours de l'affaire SNC-Lavalin-Libye est la fa\u00e7on dont la soci\u00e9t\u00e9 a men\u00e9 des actions corrompues similaires au Qu\u00e9bec avec la complicit\u00e9 de l'establishment politique pour engranger d'\u00e9normes profits. Dans le cadre de la Commission Charbonneau sur la corruption dans l'industrie de la construction au Qu\u00e9bec, lanc\u00e9e en 2012, il a \u00e9t\u00e9 r\u00e9v\u00e9l\u00e9 que SNC-Lavalin, en violation de la loi provinciale, a financ\u00e9 des partis politiques municipaux et provinciaux (y compris le Parti Qu\u00e9b\u00e9cois et le Parti lib\u00e9ral) et a vers\u00e9 des pots-de-vin en \u00e9change de contrats de construction lucratifs.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl a \u00e9galement \u00e9t\u00e9 r\u00e9v\u00e9l\u00e9 dans ce qui a \u00e9t\u00e9 qualifi\u00e9 de \u00abla plus grande fraude de l'histoire canadienne\u00bb que l'entreprise et le pr\u00e9sident de sa division de construction de l'\u00e9poque, le m\u00eame Riadh Ben Aissa, ont pay\u00e9 plus de 22 millions de dollars canadiens afin de remporter le contrat de 1,34 milliard de dollars canadiens pour la construction d'un m\u00e9gah\u00f4pital anglophone \u00e0 Montr\u00e9al.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn fin de compte, la Commission Charbonneau a cibl\u00e9 certains individus corrompus, mais a blanchi les grandes entreprises et les politiciens de haut niveau. Elle a finalement \u00e9t\u00e9 utilis\u00e9e pour attaquer les droits des travailleurs au nom de la lutte contre l'\u00abintimidation\u00bb syndicale sur les chantiers de construction.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe cas de SNC-Lavalin n'est pas une aberration, mais il illustre la fa\u00e7on dont les soci\u00e9t\u00e9s canadiennes et leurs politiciens soudoy\u00e9s fonctionnent au quotidien. Comme toutes les autres puissances imp\u00e9rialistes, l'\u00e9lite dirigeante canadienne offre des pots-de-vin, intimide et enfreint la loi pour faire avancer les int\u00e9r\u00eats de ses propres entreprises.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe r\u00e9gime bourgeois-nationaliste libyen de Mouammar Kadhafi a \u00e9t\u00e9 une cible majeure de l'imp\u00e9rialisme am\u00e9ricain dans les ann\u00e9es 1970 et 1980. Cependant, \u00e0 la fin de la guerre froide, elle a offert ses services aux puissances imp\u00e9rialistes, en ouvrant des secteurs \u00e9conomiques aux investissements \u00e9trangers et, apr\u00e8s 2001, en collaborant avec Washington dans la soi-disant \u00abguerre contre le terrorisme\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne course effr\u00e9n\u00e9e entre les imp\u00e9rialistes pour obtenir le contr\u00f4le des vastes ressources p\u00e9troli\u00e8res du pays a \u00e9clat\u00e9, avec le Canada comme participant enthousiaste. En 2004, le premier ministre canadien Paul Martin a rencontr\u00e9 Kadhafi en Libye pour d\u00e9velopper des liens d'affaires au nom de grandes soci\u00e9t\u00e9s p\u00e9troli\u00e8res et de construction comme Petro-Canada et SNC-Lavalin.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn 2011, le Canada, de concert avec l'alliance de l'OTAN dirig\u00e9e par les \u00c9tats-Unis, a lanc\u00e9 un bombardement a\u00e9rien brutal sur le pays sous le pr\u00e9texte fallacieux de prot\u00e9ger la population libyenne d'un massacre pr\u00e9sum\u00e9 imminent de Kadhafi. Le r\u00f4le central du Canada dans le conflit, qui comprenait un g\u00e9n\u00e9ral canadien commandant la guerre a\u00e9rienne de l'OTAN, a \u00e9t\u00e9 pleinement approuv\u00e9 par l'ensemble de l'establishment politique, y compris les n\u00e9o-d\u00e9mocrates.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa tentative des puissances imp\u00e9rialistes de s'appuyer sur les milices islamistes soutenues par la CIA pour piller les richesses et les ressources du pays s'est av\u00e9r\u00e9e une catastrophe pour la population libyenne, qui vit depuis huit ans dans une guerre civile pratiquement ininterrompue.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E(Article paru en anglais le 9 janvier 2019)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/01\/10\/sncl-j10.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}