{"167361":{"id":"167361","parent":"167190","time":"1578870758","url":"http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=27857","category":"Justice","title":"Miguel Urban, eurodéputé d'Unidas Podemos, demande au gouvernement de coalition de Madrid de reconnaître la Rasd et de changer de politique vis-à-vis du Sahara occidental","lead_image_url":"http://newsnet.fr/img/","hub":"newsnet","url-explicit":"miguel-urban-eurodepute-d-unidas-podemos-demande-au-gouvernement-de-coalition-de-madrid-de-reconnaitre-la-rasd-et-de-changer-de-politique-vis-a-vis-du-sahara-occidental","admin":"newsnet","views":"46","priority":"2","length":"2898","lang":"fr","content":"<p>Europa Press</p><p>Reconnaître la RASD et sa mission diplomatique en Espagne, «&nbsp;comme l'ont déjà fait au moins 80 pays dans le monde&nbsp;» et offrir la nationalité espagnole à tous les Sahraouis qui le souhaitent, comme cela a été fait il y a quelques années avec les Séfarades, c'est ce que devrait faire le nouveau gouvernement de Madrid, écrit Urban dans un <a href="https://www.eldiario.es/tribunaabierta/Sahara-cuestion-pendiente-nuevo-Gobierno_6_983111693.html">article paru sur le site eldiario.es</a>.</p><img style=" width:300px;" src="http://newsnet.fr//img/newsnet_167361_8423e3.jpg" /><p>Miguel Urban Crespo</p><p>Urban dénonce que les gouvernements successifs du PSOE et du PP ont «&nbsp;progressivement hypothéqué tout espoir d'autodétermination du peuple sahraoui&nbsp;» pour une "raison géopolitique supposée", la relation avec le Maroc, qu'ils n'ont cependant pas non plus renforcée.</p><p>«&nbsp;Pendant toutes ces années, les différents gouvernements d'Espagne ont cédé au chantage du gouvernement marocain, pensant que l'opinion publique de notre pays finirait par oublier les Sahraouis&nbsp;», estime Urban.</p><p>Pour cette raison, il défend l'argument que le premier gouvernement de coalition depuis la «&nbsp;transition&nbsp;» devrait changer de cap dans un dossier où la «&nbsp;responsabilité historique (de l'Espagne) ne devrait pas être négociable&nbsp;».</p><p>Selon lui, le gouvernement «&nbsp;doit prendre des mesures pour cesser d'être un problème comme il l'a été jusqu'à présent et devenir une partie de la solution au problème politique du Sahara&nbsp;», à commencer par la reconnaissance et la nationalité.</p><p>Ensuite, poursuit-il, l'Espagne doit avoir un «&nbsp;rôle actif et déterminé dans les institutions internationales&nbsp;» pour restaurer un processus de négociation qui est «&nbsp;au point mort «&nbsp;depuis la démission de Horst Köhler, le dernier envoyé du Secrétaire général de l'ONU.</p><p>À cette fin, il avance qu' «&nbsp;une solution juste, pacifique, démocratique et durable devrait être assurée à ce conflit qui passe inévitablement par le respect du droit à l'autodétermination du peuple sahraoui&nbsp;». Et il prévient que l'impossibilité d'une solution pacifique et donc la possibilité d'un retour au conflit armé est un scénario aujourd'hui «&nbsp;hypothétique mais à ne pas exclure&nbsp;»".</p><p>Avec la tenue du dernier congrès du Front POLISARIO à Tifariti, capitale du Sahara occidental libéré, Urban explique que «&nbsp;les Sahraouis ont décidé de bouger&nbsp;» et maintenant la question est de savoir «&nbsp;s'ils vont le faire seuls ou si pour la première fois le nouveau gouvernement sera prêt à les accompagner&nbsp;».</p><p>Courtesy of <a href="http://tlaxcala-int.org">Tlaxcala</a><br /> Source: <a href="https://www.europapress.es/nacional/noticia-eurodiputado-podemos-quiere-gobierno-coalicion-reconozca-rasd-cambie-politica-sahara-20200110183604.html">europapress.es</a><br /> Publication date of original article: 10/01/2020</p><p><a href="http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=27857">tlaxcala-int.org</a></p>"}}