{"167489":{"id":"167489","parent":"0","time":"1579083076","url":"https:\/\/orientxxi.info\/magazine\/golfe-la-chine-s-accommode-du-parapluie-americain,3514","category":"War","title":"Golfe. La Chine s'accommode du parapluie am\u00e9ricain","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/","hub":"newsnet","url-explicit":"golfe-la-chine-s-accommode-du-parapluie-americain","admin":"newsnet","views":"79","priority":"2","length":"7870","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003ELes \u00c9tats-Unis sont-ils en train de se retirer du Proche-Orient ? Quoiqu'il en soit, la Chine, qui a particip\u00e9 pour la premi\u00e8re fois en d\u00e9cembre 2019 \u00e0 des exercices navals avec la Russie et l'Iran dans la r\u00e9gion ne semble pas pour autant pr\u00eate \u00e0 prendre la rel\u00e8ve, pr\u00e9f\u00e9rant un multilat\u00e9ralisme renouvel\u00e9 sous l'\u00e9gide de Washington. Analyse.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes exercices navals conjoints sino-russo-iraniens (une premi\u00e8re) ne signifient pas pour la Chine un renforcement des liens militaires avec les pays du Proche-Orient et ne traduisent pas d'aspiration \u00e0 jouer un r\u00f4le accru dans la s\u00e9curit\u00e9 r\u00e9gionale, du moins dans un avenir proche. Car l'exercice militaire se double d'un soutien th\u00e9orique de la Chine \u00e0 une approche multilat\u00e9rale de la s\u00e9curit\u00e9 dans le Golfe, sugg\u00e9rant qu'elle envisage une continuit\u00e9 du r\u00f4le de leadership des \u00c9tats-Unis, et ce malgr\u00e9 une rivalit\u00e9 croissante entre les deux plus puissantes \u00e9conomies du monde.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est en tous les cas le message qu'elle envoie, minimisant l'importance de l'exercice et laissant entendre que sa contribution \u00e0 celui-ci sera constitu\u00e9e de forces non combattantes. Sa participation devrait impliquer sa flotte anti-piraterie. Elle se trouve d\u00e9j\u00e0 dans les eaux somaliennes, prot\u00e9geant les navires commerciaux ainsi que les personnels charg\u00e9s du maintien de la paix et des secours humanitaires. De fait, la Chine n'enverra pas de d\u00e9tachements de l'Arm\u00e9e populaire de lib\u00e9ration.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003E\u00c0 l'\u00e9cart des rivalit\u00e9s saoudo-iraniennes\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EM\u00eame si elle favorise une approche plus multilat\u00e9rale, la Chine maintient sa pr\u00e9f\u00e9rence pour un leadership am\u00e9ricain afin d'assurer la s\u00e9curit\u00e9 du Golfe. Ce point de vue s'est manifest\u00e9 en 2019 par sa volont\u00e9 d'envisager de participer \u00e0 l'alliance maritime cr\u00e9\u00e9e en r\u00e9ponse \u00e0 plusieurs attaques contre des p\u00e9troliers dans le golfe d'Oman. L'alliance est dirig\u00e9e par les \u00c9tats-Unis. Son r\u00f4le est d'escorter les navires commerciaux dans le Golfe et de s\u00e9curiser les voies de navigation. Rejointe par les \u00c9mirats arabes unis, l'Arabie saoudite, Bahre\u00efn, le Royaume-Uni et l'Australie, l'alliance a d\u00e9but\u00e9 ses op\u00e9rations en novembre 2019.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBien qu'elle manifeste sa pr\u00e9f\u00e9rence pour un leadership am\u00e9ricain dans le Golfe, la Chine pr\u00e9conise aussi un \u00e9largissement des dispositifs de s\u00e9curit\u00e9 int\u00e9grant le parapluie de d\u00e9fense am\u00e9ricain permettant de r\u00e9duire les tensions r\u00e9gionales. Elle estime \u00e9galement qu'un accord multilat\u00e9ral lui permettrait de continuer \u00e0 \u00e9viter de se laisser entra\u00eener dans les conflits et les diff\u00e9rends du Moyen-Orient, en particulier dans la rivalit\u00e9 saoudo-iranienne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn arrangement multilat\u00e9ral dans lequel les \u00c9tats-Unis resteraient le principal acteur militaire correspondrait au sch\u00e9ma de projection progressive de la Chine, au-del\u00e0 de ses fronti\u00e8res, de sa puissance militaire croissante.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 l'exception d'une \u003Ca href=\"https:\/\/orientxxi.info\/magazine\/magazine\/djibouti-les-chinois-arrivent,1284,1284\"\u003Einstallation militaire \u00e0 Djibouti\u003C\/a\u003E, la projection de la Chine devient moins importante \u00e0 mesure qu'elle s'\u00e9loigne de ses fronti\u00e8res. Les propositions pour une architecture de s\u00e9curit\u00e9 multilat\u00e9rale pourraient \u00e9galement r\u00e9pondre au \u00ab transactionnalisme \u00bb \u003Csup\u003E\u003Ca href=\"#nb1\" name=\"nh1\"\u003E1\u003C\/a\u003E\u003C\/sup\u003E du pr\u00e9sident am\u00e9ricain Donald Trump, ainsi qu'\u00e0 son insistance sur le partage de la charge budg\u00e9taire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAller d'un point \u00e0 un autre reste cependant plus facile \u00e0 dire qu'\u00e0 faire. Bien que le parapluie de s\u00e9curit\u00e9 am\u00e9ricain soit orient\u00e9 contre l'Iran, une approche multilat\u00e9rale devrait impliquer ce pays.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EUne conf\u00e9rence de s\u00e9curit\u00e9 r\u00e9gionale\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette implication pourrait \u00eatre fond\u00e9e sur une sorte d'accord de non-agression, une proposition avanc\u00e9e par l'Iran qui figure implicitement dans l'appel de la Russie \u00e0 une conf\u00e9rence de s\u00e9curit\u00e9 r\u00e9gionale sur le mod\u00e8le de l'Organisation pour la s\u00e9curit\u00e9 et la coop\u00e9ration en Europe (OSCE). Cependant, pour y parvenir, les \u00c9tats-Unis et l'Arabie saoudite doivent r\u00e9duire les tensions avec l'Iran, affirmer de mani\u00e8re cr\u00e9dible qu'ils n'ont pas l'intention de renverser ou de d\u00e9stabiliser le r\u00e9gime iranien, et r\u00e9soudre la crise r\u00e9sultant du retrait am\u00e9ricain de l'accord international de 2015 qui limite le programme nucl\u00e9aire de l'Iran. C'est un d\u00e9fi de taille m\u00eame si l'Arabie saoudite et l'Iran n'ont pas ferm\u00e9 la porte \u00e0 des contacts visant \u00e0 apaiser les tensions.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe plus, le soutien chinois a, jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent, manqu\u00e9 d'enthousiasme pour une proposition russe appelant les \u00c9tats-Unis, la Russie, la Chine et l'Inde \u00e0 s'impliquer dans une approche multilat\u00e9rale.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EUne certaine distance avec la position russe\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout en soutenant la proposition de la Russie en termes g\u00e9n\u00e9raux, le porte-parole du minist\u00e8re chinois des affaires \u00e9trang\u00e8res Geng Shuang s'est abstenu de l'approuver pr\u00e9cis\u00e9ment. Il s'est content\u00e9 de saluer \u003Ci\u003E\u00ab toutes les propositions et les efforts diplomatiques propices \u00e0 la d\u00e9sescalade de la situation dans la r\u00e9gion du Golfe \u00bb.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe fait que la Chine s'abstienne d'approuver sans r\u00e9serve la proposition russe trouve son origine dans des approches diff\u00e9rentes du multilat\u00e9ralisme en g\u00e9n\u00e9ral et des alliances en particulier. La Chine pr\u00e9f\u00e8re mettre l'accent sur la g\u00e9o\u00e9conomie plut\u00f4t que sur la g\u00e9opolitique tandis que la Russie op\u00e8re toujours en termes d'alliances.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 l'arri\u00e8re-plan se profile le fait qu'en derni\u00e8re analyse, la Chine est susceptible de consid\u00e9rer la s\u00e9curit\u00e9 en Asie du Sud et centrale comme li\u00e9e \u00e0 la s\u00e9curit\u00e9 dans le Golfe, ce qui soul\u00e8ve des questions sur la permanence de la conception de la s\u00e9curit\u00e9 des Chinois.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'\u00e9talement g\u00e9ographique de l'approche de la Chine est \u00e9vident non seulement dans sa position de force dans la mer de Chine m\u00e9ridionale, mais aussi dans des pays comme le Tadjikistan et l'Afghanistan. La Chine a r\u00e9cemment progress\u00e9 dans la construction d'une route traversant le corridor Wakhan \u003Csup\u003E\u003Ca href=\"#nb2\" name=\"nh2\"\u003E2\u003C\/a\u003E\u003C\/sup\u003E en Afghanistan. Cet axe sert de multiples objectifs g\u00e9opolitiques, il facilitera le mouvement des troupes, servira \u00e0 la base militaire install\u00e9e au Tadjikistan et \u00e0 d'\u00e9ventuelles op\u00e9rations transfrontali\u00e8res chinoises dans le corridor.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EUne division du travail entre Moscou et P\u00e9kin ?\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EToute la question est de savoir si les mesures chinoises mettront en difficult\u00e9 la division pr\u00e9sum\u00e9e du travail entre la Russie et la Chine en vertu de laquelle la Russie assume la responsabilit\u00e9 de la s\u00e9curit\u00e9 en Asie centrale tandis que la Chine se concentre sur le d\u00e9veloppement \u00e9conomique. Si elle le fait, quel impact cela aura-t-il sur la d\u00e9pendance chinoise \u00e0 l'\u00e9gard d'une pr\u00e9sence potentielle russe dans le Golfe ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl ne fait aucun doute que le Golfe passe progressivement d'un accord de s\u00e9curit\u00e9 unilat\u00e9ral \u00e0 un accord multilat\u00e9ral motiv\u00e9 par les attaques de septembre contre les installations p\u00e9troli\u00e8res saoudiennes et une absence de r\u00e9ponse am\u00e9ricaine qui a renforc\u00e9 les doutes persistants sur la fiabilit\u00e9 des garanties de s\u00e9curit\u00e9 de la part des \u00c9tats-Unis.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes doutes sont encore aliment\u00e9s par la politique am\u00e9ricaine qui a commenc\u00e9 avec l'administration Obama et a \u00e9t\u00e9 maintenue avec l'administration Trump, sugg\u00e9rant une r\u00e9\u00e9valuation des int\u00e9r\u00eats de la s\u00e9curit\u00e9 nationale des \u00c9tats-Unis au Proche-Orient.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EQuand l'\u00e9conomie ne suffit pas\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa conviction de la Chine selon laquelle l'\u00e9conomie plut\u00f4t que la g\u00e9opolitique est la cl\u00e9 du r\u00e8glement des diff\u00e9rends lui a permis jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent de rester au-dessus de la m\u00eal\u00e9e, mais ce principe n'a pas encore fait la preuve de sa viabilit\u00e9. Il est peu probable que cette conception la prot\u00e8ge du risque d'\u00eatre au cœur des pr\u00e9occupations des principaux protagonistes du Proche-Orient.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon Jiang Xudong, chercheur sur le Proche-Orient \u00e0 l'Acad\u00e9mie des sciences sociales de Shanghai, \u003Ci\u003E\u00ab l'investissement \u00e9conomique ne r\u00e9soudra pas tous les autres probl\u00e8mes en cas de conflits religieux et ethniques. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/orientxxi.info\/magazine\/golfe-la-chine-s-accommode-du-parapluie-americain,3514\"\u003Eorientxxi.info\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}