{"168977":{"id":"168977","parent":"168926","time":"1581606029","url":"http:\/\/lesakerfrancophone.fr\/comment-une-entreprise-technologique-israelienne-liee-a-des-espions-a-eu-acces-aux-reseaux-les-plus-classifies-du-gouvernement-americain","category":"documentaires","title":"Comment une entreprise technologique isra\u00e9lienne li\u00e9e \u00e0 des espions a eu acc\u00e8s aux r\u00e9seaux les plus classifi\u00e9s du gouvernement am\u00e9ricain","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_168977_399154.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"comment-une-entreprise-technologique-israelienne-liee-a-des-espions-a-eu-acces-aux-reseaux-les-plus-classifies-du-gouvernement-americain","admin":"newsnet","views":"183","priority":"3","length":"36675","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003EPar Whitney Webb - Le 14 janvier 2020 - Source \u003Ca href=\"https:\/\/www.mintpressnews.com\/cybereason-investors-offer-israelispy-classified-intelligence\/264095\"\u003EMint Press News\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_168977_399154.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESi les r\u00e9seaux informatiques de l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine, de la communaut\u00e9 du renseignement et d'une foule d'autres organismes f\u00e9d\u00e9raux am\u00e9ricains utilisaient le logiciel d'une entreprise ayant des liens profonds, non seulement avec des entreprises \u00e9trang\u00e8res ayant des ant\u00e9c\u00e9dents d'espionnage contre les \u00c9tats-Unis, mais aussi avec le renseignement militaire \u00e9tranger, cela attirerait - \u00e0 tout le moins - une attention consid\u00e9rable de la part des m\u00e9dias. Pourtant, aucun article n'a, jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent, not\u00e9 qu'un tel sc\u00e9nario existe d\u00e9j\u00e0 \u00e0 grande \u00e9chelle et que la soci\u00e9t\u00e9 qui fabrique ce logiciel a r\u00e9cemment simul\u00e9 l'annulation des \u00e9lections de 2020 et la d\u00e9claration de la loi martiale aux \u00c9tats-Unis.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u003Cb\u003ENote du Saker Francophone\u003C\/b\u003E 2eme partie de l'enqu\u00eate \u003Ca href=\"https:\/\/lesakerfrancophone.fr\/unentreprise-technologique-liee-auxservices-de-renseignement-israeliens-organise-dessimulations-delections-apocalyptiquesse-deroulant-auxtats-unis\"\u003Epubli\u00e9e hier\u003C\/a\u003E, intitul\u00e9e \u003Ci\u003E\u00abUne entreprise technologique li\u00e9e aux services de renseignement isra\u00e9liens organise des simulations d'\u00e9lections apocalyptiques se d\u00e9roulant aux \u00c9tats-Unis\u00bb\u003C\/i\u003E.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EIl y a quelques jours, \u003Ci\u003EMintPress News\u003C\/i\u003E a publi\u00e9 un reportage sur une simulation de l'\u00e9lection pr\u00e9sidentielle am\u00e9ricaine de 2020 organis\u00e9es par la soci\u00e9t\u00e9 Cybereason, une firme dirig\u00e9e par d'anciens membres de l'unit\u00e9 8200 du renseignement militaire isra\u00e9lien et conseill\u00e9e par des fonctionnaires du renseignement militaire isra\u00e9lien et de la CIA. Ces simulations, auxquelles ont particip\u00e9 des fonctionnaires f\u00e9d\u00e9raux du FBI, du DHS et des services secrets am\u00e9ricains, se sont sold\u00e9es par un d\u00e9sastre, les \u00e9lections ayant finalement \u00e9t\u00e9 annul\u00e9es et la loi martiale d\u00e9clar\u00e9e en raison du chaos cr\u00e9\u00e9 par un groupe de pirates informatiques dirig\u00e9s par des employ\u00e9s de Cybereason.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe premier \u00e9pisode de cette s\u00e9rie en trois parties s'est pench\u00e9 sur les liens de Cybereason avec la communaut\u00e9 du renseignement d'Isra\u00ebl et d'autres agences, dont la CIA, ainsi que sur le fait que Cybereason n'avait pas grand-chose \u00e0 gagner financi\u00e8rement des simulations \u00e9tant donn\u00e9 que leur logiciel n'aurait pas pu emp\u00eacher les attaques men\u00e9es contre l'infrastructure \u00e9lectorale am\u00e9ricaine dans le cadre de l'exercice.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl a \u00e9galement \u00e9t\u00e9 not\u00e9 que le logiciel de Cybereason pouvait \u00eatre utilis\u00e9 comme une porte d\u00e9rob\u00e9e par des acteurs non autoris\u00e9s, une possibilit\u00e9 renforc\u00e9e par le fait que les cofondateurs de l'entreprise ont tous travaill\u00e9 auparavant pour des entreprises qui ont l'habitude de placer des portes d\u00e9rob\u00e9es dans l'infrastructure \u00e9lectronique et de t\u00e9l\u00e9communications des \u00c9tats-Unis ainsi que de faire de l'espionnage agressif ciblant les agences f\u00e9d\u00e9rales am\u00e9ricaines.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe dernier point est crucial dans le contexte de cet article, car les principaux investisseurs devenus partenaires de Cybereason ont int\u00e9gr\u00e9 les logiciels de Cybereason dans leurs offres de produits. Cela signifie que les clients de ces soci\u00e9t\u00e9s partenaires de Cybereason, dont la communaut\u00e9 du renseignement et l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine, font d\u00e9sormais partie du r\u00e9seau de plus de 6 millions de terminaux que cette soci\u00e9t\u00e9 priv\u00e9e surveille en permanence gr\u00e2ce \u00e0 du personnel compos\u00e9 en grande partie d'anciens agents de renseignement et d'un algorithme d'IA d\u00e9velopp\u00e9 pour la premi\u00e8re fois par les services de renseignement militaire isra\u00e9liens.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJusqu'\u00e0 pr\u00e9sent, Cybereason a r\u00e9v\u00e9l\u00e9 que les groupes suivants \u00e9taient les \u003Ca href=\"https:\/\/www.forbes.com\/sites\/amyfeldman\/2019\/07\/16\/next-billion-dollarstartups-2019\/#6d77ca981d43\"\u003Eprincipaux investisseurs\u003C\/a\u003E de l'entreprise : Charles River Ventures (CRV), Spark Capital, Lockheed Martin et SoftBank. Charles River Ventures (CRV) a \u00e9t\u00e9 parmi les premiers \u00e0 investir dans Cybereason et a \u003Ca href=\"https:\/\/www.jpost.com\/Israel-News\/Israeli-dronestart-up-awarded-unique-US-operations-waiver-573806\"\u003Efr\u00e9quemment investi\u003C\/a\u003E dans \u003Ca href=\"https:\/\/www.cyberscoop.com\/upstreamsecurity-9-millionseries-a-funding\"\u003Ed'autres start-ups technologiques\u003C\/a\u003E isra\u00e9liennes qui ont \u00e9t\u00e9 fond\u00e9es par d'anciens membres de l'unit\u00e9 d'\u00e9lite des services de renseignements militaires isra\u00e9liens, l'unit\u00e9 8200, au cours des derni\u00e8res ann\u00e9es. Spark Capital, bas\u00e9 en Californie, semble avoir suivi l'int\u00e9r\u00eat de CRV dans Cybereason puisque le capital-risqueur qui a cofond\u00e9 Spark et dirig\u00e9 son investissement dans Cybereason est un \u003Ca href=\"https:\/\/www.sparkcapital.com\/teamsanto-politi\"\u003Eancien partenaire de CRV\u003C\/a\u003E qui a toujours des liens \u00e9troits avec la firme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAlors que CRV et Spark Capital semblent \u00eatre le type d'investisseurs qu'une soci\u00e9t\u00e9 comme Cybereason attirerait \u00e9tant donn\u00e9 leur int\u00e9r\u00eat \u00e9vident pour des start-ups technologiques similaires issues du cyber secteur isra\u00e9lien, les autres investisseurs principaux de Cybereason - Lockheed Martin et SoftBank - m\u00e9ritent beaucoup plus d'attention et d'examen.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ECybereason est largement utilis\u00e9e par le gouvernement am\u00e9ricain, gr\u00e2ce \u00e0 Lockheed Martin et SoftBank.\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E\u00ab Un partenariat digne du paradis \u00bb\u003C\/i\u003E, a \u003Ca href=\"https:\/\/www.forbes.com\/sites\/benkepes\/2015\/05\/06\/a-match-made-in-heaven-lockheed-martin-partners-with-cybereason\/#2ca694ae5f7c\"\u003Eclaironn\u00e9\u003C\/a\u003E \u003Ci\u003EForbes\u003C\/i\u003E \u00e0 la nouvelle du partenariat Lockheed Martin-Cybereason, \u00e9tabli en 2015. Ce partenariat impliquait non seulement que Lockheed Martin devienne un investisseur majeur dans la soci\u00e9t\u00e9 de cybers\u00e9curit\u00e9, mais aussi que Lockheed Martin devienne le plus important concessionnaire des logiciels Cybereason pour les agences f\u00e9d\u00e9rales et militaires am\u00e9ricaines.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn effet, comme \u003Ci\u003EForbes\u003C\/i\u003E l'a \u003Ca href=\"https:\/\/www.forbes.com\/sites\/benkepes\/2015\/05\/06\/a-match-made-in-heaven-lockheed-martin-partners-with-cybereason\/#2ca694ae5f7c\"\u003Efait remarquer\u003C\/a\u003E \u00e0 l'\u00e9poque, non seulement Lockheed a investi dans l'entreprise, mais elle a d\u00e9cid\u00e9 d'int\u00e9grer compl\u00e8tement le logiciel de Cybereason \u00e0 son portefeuille de produits, ce qui a donn\u00e9 lieu \u00e0 un \u003Ci\u003E\u00ab mod\u00e8le consistant \u00e0 la fois \u00e0 utiliser Cybereason en interne et \u00e0 le vendre \u00e0 des clients publics et priv\u00e9s \u00bb.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe PDG de Cybereason et ancien hacker offensif des services de renseignement militaire isra\u00e9liens, Lior Div, \u003Ca href=\"https:\/\/www.timesofisrael.com\/cybereasonsnagssecond-huge-investment-insix-months\"\u003Ea d\u00e9clar\u00e9\u003C\/a\u003E \u00e0 propos de ce partenariat :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELockheed Martin a investi dans le syst\u00e8me de protection de Cybereason apr\u00e8s avoir compar\u00e9 notre solution \u00e0 une douzaine d'autres des plus grands acteurs de l'industrie. La firme am\u00e9ricaine a \u00e9t\u00e9 tellement impressionn\u00e9e par les r\u00e9sultats obtenus par Cybereason qu'elle a commenc\u00e9 \u00e0 l'offrir \u00e0 ses propres clients - parmi lesquels la plupart des entreprises de Fortune 100 et le gouvernement f\u00e9d\u00e9ral am\u00e9ricain. Cybereason est maintenant le syst\u00e8me de s\u00e9curit\u00e9 recommand\u00e9 par LM \u00e0 ses clients pour la protection contre un large \u00e9ventail de malwares (sic) et d'attaques de pirates.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ERich Mahler, alors directeur des services cybern\u00e9tiques commerciaux chez Lockheed Martin, \u003Ca href=\"https:\/\/www.defensedaily.com\/lockheed-martin-makesstrategic-investment-in-israeli-cyber-threat-detection-firm-2\/uncategorized\"\u003Ea d\u00e9clar\u00e9\u003C\/a\u003E \u00e0 \u003Ci\u003EDefense Daily\u003C\/i\u003E que la d\u00e9cision de la soci\u00e9t\u00e9 d'investir dans Cybereason, d'utiliser son logiciel en interne et d'inclure la technologie dans le portefeuille de solutions cybern\u00e9tiques de Lockheed Martin \u00e9taient toutes \u003Ci\u003E\u00ab des d\u00e9cisions commerciales ind\u00e9pendantes mais qui \u00e9taient toutes coordonn\u00e9es et synchronis\u00e9es avec la transaction \u00bb.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'ind\u00e9pendance de chacune de ces d\u00e9cisions n'est pas tr\u00e8s visible, surtout si l'on consid\u00e8re le moment o\u00f9 Lockheed Martin a investi dans Cybereason, dont les liens \u00e9troits et troublants avec les services de renseignements isra\u00e9liens et la CIA ont \u00e9t\u00e9 not\u00e9s dans le pr\u00e9c\u00e9dent \u00e9pisode de cette s\u00e9rie d'enqu\u00eates. En effet, environ un an avant leur investissement dans cette compagnie li\u00e9e au renseignement militaire isra\u00e9lien, Lockheed Martin ouvrait un bureau \u00e0 Beersheba, en Isra\u00ebl, o\u00f9 l'arm\u00e9e isra\u00e9lienne a son \u003Ci\u003E\u00ab cyberhub \u00bb\u003C\/i\u003E. Ce bureau ne se concentre pas sur les ventes d'armements, mais plut\u00f4t sur la technologie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMarilyn Hewson, le PDG de Lockheed Martin, \u003Ca href=\"https:\/\/www.israeldefense.co.il\/en\/content\/head-lockheed-martin-israel\"\u003Ea d\u00e9clar\u00e9\u003C\/a\u003E lors de son discours d'inauguration du bureau de Beersheba :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELa consolidation des unit\u00e9s techniques des Forces de D\u00e9fense Isra\u00e9liennes (FDI) dans de nouvelles bases dans la r\u00e9gion du d\u00e9sert du N\u00e9guev est une transformation importante de la capacit\u00e9 informatique d'Isra\u00ebl... Nous comprenons les d\u00e9fis de cette initiative. C'est pourquoi nous investissons dans les installations et les personnes qui nous permettront d'\u00eatre pr\u00eats \u00e0 soutenir ces projets critiques. En installant notre nouveau bureau dans la capitale du N\u00e9guev, nous sommes bien plac\u00e9s pour travailler en \u00e9troite collaboration avec nos partenaires isra\u00e9liens et nous sommes pr\u00eats \u00e0 : acc\u00e9l\u00e9rer l'ex\u00e9cution des projets, r\u00e9duire les risques li\u00e9s aux programmes et partager notre expertise technique en formant et en d\u00e9veloppant les talents du pays.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EBeersheba abrite non seulement le \u003Ca href=\"http:\/\/houses\"\u003Ecampus technologique des FDI\u003C\/a\u003E, mais aussi la Direction nationale isra\u00e9lienne de la cybern\u00e9tique, qui rel\u00e8ve directement du Premier ministre isra\u00e9lien, ainsi qu'un parc d'entreprises de haute technologie qui abrite principalement des soci\u00e9t\u00e9s de technologie ayant des liens avec l'appareil de renseignement militaire isra\u00e9lien. La r\u00e9gion a \u00e9t\u00e9 cit\u00e9e dans plusieurs rapports des m\u00e9dias comme un indicateur visible de la fusion public-priv\u00e9 entre les soci\u00e9t\u00e9s technologiques isra\u00e9liennes, dont beaucoup ont \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9es par les anciens de l'Unit\u00e9 8200, le gouvernement isra\u00e9lien et ses services de renseignement. Lockheed Martin est rapidement devenu un \u00e9l\u00e9ment cl\u00e9 du cyberhub bas\u00e9 \u00e0 Beersheba.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPeu de temps avant que Lockheed ne commence \u00e0 explorer la possibilit\u00e9 d'ouvrir un bureau \u00e0 Beersheba, la soci\u00e9t\u00e9 a \u00e9t\u00e9 pirat\u00e9e par des individus qui ont utilis\u00e9 \u003Ca href=\"https:\/\/gcn.com\/articles\/2011\/06\/07\/rsa-confirms-tokens-used-to-hack-lockheed.aspx\"\u003Edes techniques li\u00e9s \u00e0 une soci\u00e9t\u00e9\u003C\/a\u003E, RSA Security, dont les fondateurs ont des liens avec \u003Ca href=\"https:\/\/www.britannica.com\/biography\/Adi-Shamir\"\u003El'establishment de la d\u00e9fense isra\u00e9lienne\u003C\/a\u003E et qui est maintenant d\u00e9tenue par Dell, une soci\u00e9t\u00e9 \u00e9galement profond\u00e9ment \u003Ca href=\"https:\/\/www.ynetnews.com\/articles\/0,7340,L-4806458,00.html\"\u003Eli\u00e9e au gouvernement isra\u00e9lien\u003C\/a\u003E et au secteur technologique. Le piratage, perp\u00e9tr\u00e9 par des acteurs encore inconnus, a peut-\u00eatre suscit\u00e9 l'int\u00e9r\u00eat ult\u00e9rieur de Lockheed pour le secteur isra\u00e9lien de la cybers\u00e9curit\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPeu apr\u00e8s l'ouverture de son bureau de Beersheba, Lockheed Martin a cr\u00e9\u00e9 sa filiale isra\u00e9lienne, Lockheed Martin Israel. Contrairement \u00e0 beaucoup d'autres filiales de la soci\u00e9t\u00e9, celle-ci est exclusivement ax\u00e9e sur \u003Ci\u003E\u00ab la cybers\u00e9curit\u00e9, les technologies de l'information d'entreprise, les centres de donn\u00e9es, les mobiles, l'analyse et le Cloud \u00bb\u003C\/i\u003E, par opposition \u00e0 la fabrication et \u00e0 la conception d'armements.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EHaden Land, alors vice-pr\u00e9sident de la recherche et de la technologie chez Lockheed Martin, \u003Ca href=\"https:\/\/www.wsj.com\/articles\/lockheed-martin-forms-israel-unitxecutive-1410789395\"\u003Ea d\u00e9clar\u00e9\u003C\/a\u003E au \u003Ci\u003EWall Street Journal\u003C\/i\u003E que la cr\u00e9ation de la filiale visait en grande partie \u00e0 obtenir des contrats avec les FDI et que la filiale isra\u00e9lienne de la soci\u00e9t\u00e9 chercherait bient\u00f4t \u00e0 \u00e9tablir des partenariats et \u00e0 obtenir des investissements \u00e0 cette fin. Land a supervis\u00e9 le d\u00e9ploiement local de la filiale isra\u00e9lienne de la soci\u00e9t\u00e9 tout en rencontrant simultan\u00e9ment des repr\u00e9sentants du gouvernement isra\u00e9lien. \u003Ca href=\"https:\/\/www.wsj.com\/articles\/lockheed-martin-forms-israel-unitxecutive-1410789395\"\u003ESelon le\u003C\/a\u003E \u003Ci\u003EWSJ\u003C\/i\u003E, Land \u003Ci\u003E\u00ab supervise toutes les activit\u00e9s de Lockheed Martin dans le domaine des syst\u00e8mes d'information, y compris les unit\u00e9s commerciales de d\u00e9fense et civiles \u00bb\u003C\/i\u003E pour les \u00c9tats-Unis et ailleurs.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuelques mois plus tard, Lockheed Martin s'est associ\u00e9 et a investi dans Cybereason, sugg\u00e9rant que la d\u00e9cision de Lockheed de le faire avait pour but d'assurer des liens plus \u00e9troits avec les FDI. Cela sugg\u00e8re en outre que Cybereason maintient toujours des liens \u00e9troits avec les services de renseignements militaires isra\u00e9liens, un point expos\u00e9 en d\u00e9tail dans le pr\u00e9c\u00e9dent num\u00e9ro de cette s\u00e9rie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi, il appara\u00eet que non seulement Lockheed Martin utilise les logiciels de Cybereason sur ses propres appareils et sur ceux qu'il g\u00e8re pour ses clients des secteurs priv\u00e9 et public, mais qu'il a \u00e9galement d\u00e9cid\u00e9 d'utiliser les logiciels de la soci\u00e9t\u00e9 par d\u00e9sir de collaborer plus \u00e9troitement avec l'arm\u00e9e isra\u00e9lienne dans les domaines li\u00e9s \u00e0 la technologie et \u00e0 la cybers\u00e9curit\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes liens \u00e9troits entre Lockheed Martin, l'un des plus grands entrepreneurs priv\u00e9s du gouvernement am\u00e9ricain, et les FDI ont d\u00e9clench\u00e9 une alarme, \u00e0 l'\u00e9poque comme maintenant, chez ceux qui s'int\u00e9ressent \u00e0 la s\u00e9curit\u00e9 nationale des \u00c9tats-Unis. Une telle pr\u00e9occupation rend important d'examiner l'\u00e9tendue de l'utilisation de Cybereason par les agences f\u00e9d\u00e9rales et militaires aux \u00c9tats-Unis par le biais de leur contrat avec la division des technologies de l'information (TI) de Lockheed Martin. Cela est particuli\u00e8rement important si l'on consid\u00e8re l'historique des services de renseignements militaires isra\u00e9liens qui ont utilis\u00e9 l'espionnage, le chantage et les entreprises priv\u00e9es de technologie contre le gouvernement am\u00e9ricain, comme nous le \u003Ca href=\"https:\/\/www.mintpressnews.com\/cybereason-israel-tech-firm-doomsdaylectionsimulations\/263886\"\u003Ed\u00e9taillons ici\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBien que le nombre exact d'agences f\u00e9d\u00e9rales et militaires am\u00e9ricaines utilisant le logiciel de Cybereason soit inconnu, il est \u00e9lev\u00e9, gr\u00e2ce \u00e0 la division informatique de Lockheed Martin servant d'interm\u00e9diaire. En effet, Lockheed Martin \u00e9tait le premier fournisseur de solutions informatiques du gouvernement f\u00e9d\u00e9ral am\u00e9ricain jusqu'\u00e0 ce que sa division informatique soit \u003Ca href=\"https:\/\/www.wsj.com\/articles\/lockheed-martin-toseparate-government-it-business-1453814817\"\u003Es\u00e9par\u00e9e et fusionn\u00e9e\u003C\/a\u003E avec Leidos Holdings. Par cons\u00e9quent, Leidos est maintenant le plus important fournisseur de TI du gouvernement am\u00e9ricain et est aussi \u003Ca href=\"https:\/\/www.leidos.com\/insights\/wannacry-ransomware-attack-was-preventable\"\u003Edirectement associ\u00e9\u003C\/a\u003E \u00e0 Cybereason, tout comme Lockheed Martin l'\u00e9tait. M\u00eame apr\u00e8s la scission de sa division informatique, Lockheed Martin continue d'utiliser les logiciels de Cybereason dans le cadre de son \u003Ca href=\"https:\/\/breakingdefense.com\/2018\/10\/know-yournemy-lockheed-touts-intelligence-driven-cybersecurity\"\u003Etravail de cybers\u00e9curit\u00e9\u003C\/a\u003E pour le Pentagone et conserve une participation dans la soci\u00e9t\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'hybride informatique Leidos-Lockheed Martin fournit une litanie de services \u00e0 l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine et au renseignement am\u00e9ricain. Comme \u003Ca href=\"https:\/\/www.thenation.com\/article\/five-corporations-now-dominate-our-privatized-intelligence-industry\"\u003El'a not\u00e9\u003C\/a\u003E le journaliste d'investigation Tim Shorrock pour \u003Ci\u003EThe Nation\u003C\/i\u003E, la soci\u00e9t\u00e9 fait \u003Ci\u003E\u00ab tout, de l'analyse de signaux pour la NSA \u00e0 la recherche de combattants ennemis pr\u00e9sum\u00e9s pour les forces sp\u00e9ciales am\u00e9ricaines au Moyen-Orient et en Afrique \u00bb\u003C\/i\u003E et, suite \u00e0 sa fusion avec Lockheed et au partenariat qui en a d\u00e9coul\u00e9 avec Cybereason, elle est devenue \u003Ci\u003E\u00ab la plus grande des cinq soci\u00e9t\u00e9s qui, ensemble, emploient pr\u00e8s de 80% des employ\u00e9s du secteur priv\u00e9 sous contrat pour les agences d'espionnage et de surveillance am\u00e9ricaines \u00bb\u003C\/i\u003E. Shorrock note \u00e9galement que ces entrepreneurs du secteur priv\u00e9 dominent maintenant le gigantesque appareil de surveillance am\u00e9ricain, nombre d'entre eux travaillant pour Leidos et, donc, utilisant les logiciels de Cybereason.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'utilisation exclusive par Leidos du logiciel Cybereason pour la cybers\u00e9curit\u00e9 est \u00e9galement pertinente pour l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine puisque Leidos g\u00e8re un certain nombre de syst\u00e8mes sensibles pour le Pentagone, y compris son \u003Ca href=\"https:\/\/seekingalpha.com\/news\/3525475-leidos-wins-6_5b-us-defense-contract\"\u003Econtrat r\u00e9cemment ent\u00e9rin\u00e9\u003C\/a\u003E pour la gestion de l'ensemble de l'infrastructure de t\u00e9l\u00e9communications militaires pour la Defense Information Systems Agency (DISA). En plus de la maintenance du r\u00e9seau de t\u00e9l\u00e9communications militaires, Cybereason est \u00e9galement en \u003Ca href=\"https:\/\/intelligencecommunitynews.com\/world-wide-technology-and-cybereason-announce-partnership\"\u003Epartenariat direct\u003C\/a\u003E avec World Wide Technologies (WWT) depuis octobre dernier. WWT \u003Ca href=\"https:\/\/www.businesswire.com\/news\/home\/20171031005858\/en\/World-Wide-Technology-Wins-First-Ever-DIUx-Contract\"\u003Eg\u00e8re la cybers\u00e9curit\u00e9\u003C\/a\u003E de l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine, \u003Ca href=\"https:\/\/blog.executivebiz.com\/2016\/09\/world-wide-technology-wins-disa-firewall-incidentalservices-contract\"\u003Emaintient\u003C\/a\u003E les pare-feux et le \u003Ca href=\"https:\/\/www.wwt.com\/press-release\/wwt-awarded-disanterprisestorageservices-ii-contract\"\u003Estockage de donn\u00e9es\u003C\/a\u003E de la DISA ainsi que le \u003Ca href=\"https:\/\/www.wwt.com\/netcents-2p-contract\"\u003Esyst\u00e8me d'identification\u003C\/a\u003E biom\u00e9trique de l'arm\u00e9e de l'air am\u00e9ricaine. WWT g\u00e8re \u00e9galement des contrats pour \u003Ca href=\"https:\/\/www.wwt.com\/nasasewp-v-contract\"\u003Ela NASA\u003C\/a\u003E, elle-m\u00eame une \u003Ca href=\"https:\/\/www.mintpressnews.com\/bill-force-nasa-cooperation-israel-despite-history-israelipionage\/248821\"\u003Ecible fr\u00e9quente\u003C\/a\u003E de l'espionnage du gouvernement isra\u00e9lien, et pour la marine am\u00e9ricaine. Le \u003Ca href=\"https:\/\/intelligencecommunitynews.com\/world-wide-technology-and-cybereason-announce-partnership\"\u003Epartenariat\u003C\/a\u003E de WWT est similaire \u00e0 celui de Lockheed\/Leidos dans la mesure o\u00f9 le logiciel de Cybereason est d\u00e9sormais compl\u00e8tement int\u00e9gr\u00e9 \u00e0 son portefeuille, donnant \u00e0 l'entreprise un acc\u00e8s complet aux appareils sur tous ces r\u00e9seaux hautement classifi\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBeaucoup de ces nouveaux partenariats avec Cybereason, y compris son partenariat avec WWT, ont fait suite aux d\u00e9clarations faites par des membres de l'Unit\u00e9 8200 d'Isra\u00ebl, en 2017, selon lesquelles le populaire logiciel antivirus de Kaspersky Labs contenait une porte d\u00e9rob\u00e9e pour les renseignements russes, compromettant ainsi les syst\u00e8mes am\u00e9ricains. Le \u003Ci\u003EWall Street Journal\u003C\/i\u003E a \u00e9t\u00e9 le premier \u00e0 \u003Ca href=\"https:\/\/www.wsj.com\/articles\/russian-hackersstole-nsa-data-on-us-cyber-defense-1507222108\"\u003Efaire un rapport\u003C\/a\u003E sur la pr\u00e9tendue porte d\u00e9rob\u00e9e, mais sans mentionner l'implication de l'Unit\u00e9 8200 dans son identification, un \u003Ca href=\"https:\/\/www.nytimes.com\/2017\/10\/10\/technology\/kaspersky-lab-israel-russia-hacking.html\"\u003Efait r\u00e9v\u00e9l\u00e9\u003C\/a\u003E par le \u003Ci\u003ENew York Time\u003C\/i\u003Es une semaine plus tard.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENotamment, aucune des preuves utilis\u00e9es par l'Unit\u00e9 8200 pour accuser Kaspersky n'a \u00e9t\u00e9 rendue publique et Kaspersky a not\u00e9 que c'\u00e9taient en fait des pirates informatiques isra\u00e9liens qui avaient \u00e9t\u00e9 d\u00e9couverts en train de planter des portes d\u00e9rob\u00e9es dans sa plate-forme, quelque temps avant l'accusation lanc\u00e9e par l'Unit\u00e9 8200 contre Kaspersky. Comme \u003Ca href=\"https:\/\/www.nytimes.com\/2017\/10\/10\/technology\/kaspersky-lab-israel-russia-hacking.html\"\u003Ele notait\u003C\/a\u003E le \u003Ci\u003ENew York Times\u003C\/i\u003E :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELes enqu\u00eateurs ont d\u00e9couvert plus tard que les hackers isra\u00e9liens avaient implant\u00e9 de multiples portes d\u00e9rob\u00e9es dans les syst\u00e8mes de Kaspersky, utilisant des outils sophistiqu\u00e9s pour voler les mots de passe, prendre des captures d'\u00e9cran, et aspirer les emails et les documents.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ELes r\u00e9v\u00e9lations de l'Unit\u00e9 8200 ont finalement conduit le gouvernement am\u00e9ricain \u00e0 \u003Ca href=\"https:\/\/www.nextgov.com\/cybersecurity\/2018\/07\/governments-kaspersky-ban-takesffect\/149758\"\u003Eabandonner compl\u00e8tement\u003C\/a\u003E les produits Kaspersky en 2018, permettant \u00e0 des soci\u00e9t\u00e9s comme Cybereason (avec ses propres liens \u00e9troits avec l'Unit\u00e9 8200) de combler le vide. En effet, \u003Ca href=\"https:\/\/www.nextgov.com\/cybersecurity\/2018\/07\/governments-kaspersky-ban-takesffect\/149758\"\u003Eles m\u00eames agences\u003C\/a\u003E qui ont interdit Kaspersky utilisent maintenant des logiciels de cybers\u00e9curit\u00e9 qui emploient le syst\u00e8me EDR de Cybereason. Aucun doigt n'a \u00e9t\u00e9 point\u00e9 sur la collaboration de Cybereason avec le m\u00eame service de renseignement \u00e9tranger ayant accus\u00e9 Kaspersky et \u003Ca href=\"https:\/\/www.mintpressnews.com\/cybereason-israel-tech-firm-doomsdaylectionsimulations\/263886\"\u003Eayant d\u00e9j\u00e0 vendu\u003C\/a\u003E des logiciels avec des portes d\u00e9rob\u00e9es pour des installations am\u00e9ricaines sensibles.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ESoftBank, Cybereason et Vision Fund\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBien que son implantation sur le march\u00e9 am\u00e9ricain et les r\u00e9seaux du gouvernement am\u00e9ricain soit importante, le logiciel de Cybereason est \u00e9galement exploit\u00e9 \u00e0 travers le monde \u00e0 grande \u00e9chelle gr\u00e2ce \u00e0 des partenariats qui l'ont vu p\u00e9n\u00e9trer les \u003Ca href=\"https:\/\/www.benzinga.com\/pressreleases\/19\/12\/p14969201\/nec-and-cybereasonsign-agreement-to-provide-advanced-cybersecuritysolutions-to-brazilian-market\"\u003Emarch\u00e9s latino-am\u00e9ricains\u003C\/a\u003E et \u003Ca href=\"https:\/\/www.prnewswire.co.uk\/news-releases\/cybereason-andsecurelink-partner-to-deliverwsecurityservices-to-nordics-benelux-uk-and-dach-regionnterprises-813510061.html\"\u003Eeurop\u00e9ens\u003C\/a\u003E de mani\u00e8re importante au cours des derniers mois. Cette soci\u00e9t\u00e9 a \u00e9galement vu ses logiciels devenir \u003Ca href=\"https:\/\/www.businesswire.com\/news\/home\/20191030005733\/en\/Trustwave-Positioned-Leader-Cybersecurity-Consulting-Services-Asia\"\u003Epro\u00e9minents en Asie\u003C\/a\u003E \u00e0 la suite \u003Ca href=\"https:\/\/www.cybereason.com\/press\/trustwave-and-cybereason-forge-alliance-to-bolster-managedndpointsecurity\"\u003Ed'un partenariat\u003C\/a\u003E avec la soci\u00e9t\u00e9 Trustwave. Une grande partie de cette expansion rapide a suivi une importante injection de liquidit\u00e9s, gr\u00e2ce \u00e0 l'un des plus gros clients de la soci\u00e9t\u00e9 et maintenant son plus gros investisseur, la SoftBank japonaise.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESoftBank \u003Ca href=\"https:\/\/www.timesofisrael.com\/japanssoftbank-pumpsxtra-200-million-in-us-israelistartup-cybereason\"\u003Ea investi\u003C\/a\u003E pour la premi\u00e8re fois dans Cybereason en 2015, la m\u00eame ann\u00e9e o\u00f9 Lockheed Martin a investi et s'est associ\u00e9 \u00e0 la firme. C'est \u00e9galement l'ann\u00e9e o\u00f9 SoftBank a \u003Ca href=\"https:\/\/en.globes.co.il\/en\/article-japanssoftbankseeks-israelistartup-partnerships-1001059494\"\u003Eannonc\u00e9 son intention\u003C\/a\u003E d'investir dans des entreprises technologiques isra\u00e9liennes en d\u00e9marrage. SoftBank a d'abord inject\u00e9 50 millions de dollars dans Cybereason, puis \u003Ca href=\"https:\/\/www.timesofisrael.com\/softbank-adds-100-million-to-us-israel-cyber-firm-cybereason\"\u003E100 millions de dollars\u003C\/a\u003E suppl\u00e9mentaires en 2017 et \u003Ca href=\"https:\/\/www.timesofisrael.com\/japanssoftbank-pumpsxtra-200-million-in-us-israelistartup-cybereason\"\u003E200 millions de dollars\u003C\/a\u003E en ao\u00fbt dernier. Les investissements de SoftBank repr\u00e9sentent la \u003Ca href=\"https:\/\/en.globes.co.il\/en\/article-Israeli-cybersecurity-co-Cybereason-raises-further-220m-from-Softbank-1001296195\"\u003Emajeure partie\u003C\/a\u003E des fonds lev\u00e9s par l'entreprise depuis sa cr\u00e9ation en 2012 (350 millions de dollars sur un total de 400 millions de dollars).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAvant d'investir, Softbank \u00e9tait un client de Cybereason, ce que Ken Miyauchi, pr\u00e9sident de SoftBank, a not\u00e9 en faisant \u003Ca href=\"https:\/\/www.timesofisrael.com\/cybereasonsnagssecond-huge-investment-insix-months\"\u003Ela d\u00e9claration suivante\u003C\/a\u003E apr\u00e8s l'investissement initial de Softbank dans Cybereason :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ESoftBank s'efforce d'obtenir une technologie de pointe et des mod\u00e8les d'affaires exceptionnels pour mener la r\u00e9volution de l'information. Notre d\u00e9ploiement de la plateforme Cybereason en interne nous a permis d'acqu\u00e9rir une connaissance de premi\u00e8re main de la valeur qu'elle apporte, et a conduit \u00e0 notre d\u00e9cision d'investir. Je suis convaincu que la nouvelle offre de produits de Cybereason et de SoftBank apportera un nouveau niveau de s\u00e9curit\u00e9 aux organisations japonaises.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ESoftBank - l'une des plus grandes entreprises de t\u00e9l\u00e9communications du Japon - a non seulement commenc\u00e9 \u00e0 d\u00e9ployer Cybereason en interne, mais s'est directement associ\u00e9e \u00e0 elle apr\u00e8s avoir investi, un peu comme Lockheed Martin le faisait \u00e0 peu pr\u00e8s au m\u00eame moment. Ce partenariat a amen\u00e9 SoftBank et Cybereason \u00e0 \u003Ca href=\"https:\/\/www.softbank.jp\/en\/corp\/group\/sbm\/news\/press\/2016\/20160405_01\"\u003Ecr\u00e9er une coentreprise\u003C\/a\u003E au Japon et Cybereason \u00e0 cr\u00e9er des partenariats avec d'autres soci\u00e9t\u00e9s technologiques acquises par SoftBank, notamment \u003Ca href=\"https:\/\/xconomy.com\/san-francisco\/2018\/10\/17\/softbanks-arm-to-include-cybereasonsecurityservices-in-iot-hub\"\u003Ela soci\u00e9t\u00e9 Arm\u003C\/a\u003E du Royaume-Uni, qui se sp\u00e9cialise dans la fabrication de puces et de plates-formes de gestion pour l'Internet des objets (IoT).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'int\u00e9r\u00eat de SoftBank pour Cybereason est significatif, en particulier \u00e0 la lumi\u00e8re de l'int\u00e9r\u00eat de Cybereason pour l'\u00e9lection am\u00e9ricaine de 2020, \u00e9tant donn\u00e9 que SoftBank a des liens importants avec des alli\u00e9s cl\u00e9s du pr\u00e9sident Trump et m\u00eame avec le pr\u00e9sident lui-m\u00eame.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn effet, Masayoshi Son de SoftBank a fait partie de la premi\u00e8re vague de dirigeants d'entreprises internationales qui ont cherch\u00e9 \u00e0 courtiser le pr\u00e9sident Trump peu apr\u00e8s son \u00e9lection en 2016. Son \u003Ca href=\"https:\/\/www.wsj.com\/articles\/donald-trumpsayssoftbank-pledges-to-invest-50-billion-in-us-1481053732?tesla=y\"\u003Ea visit\u00e9\u003C\/a\u003E la Trump Tower pour la premi\u00e8re fois en d\u00e9cembre 2016 et a annonc\u00e9, avec Trump \u00e0 ses c\u00f4t\u00e9s dans le hall de l'immeuble, que la SoftBank allait investir 50 milliards de dollars aux \u00c9tats-Unis et cr\u00e9er 50 000 emplois. Trump a par la suite affirm\u00e9 sur Twitter que Son \u003Ca onclick=\"SaveJ('popup_app__3_twit_call_806214236053667842_tweet');\" class=\"txtx\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-tw\" style=\"font-size:16px;\"\u003E\u003C\/span\u003E avait d\u00e9cid\u00e9\u003C\/a\u003E de faire cet investissement uniquement parce qu'il avait gagn\u00e9 les \u00e9lections.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EA l'\u00e9poque, Son a d\u00e9clar\u00e9 aux journalistes que l'investissement viendrait d'un fonds de 100 milliards de dollars qui serait \u003Ca href=\"https:\/\/www.wsj.com\/articles\/donald-trumpsayssoftbank-pledges-to-invest-50-billion-in-us-1481053732?tesla=y\"\u003Ecr\u00e9\u00e9 en partenariat\u003C\/a\u003E avec le fonds souverain de l'Arabie saoudite ainsi que d'autres investisseurs. \u003Ci\u003E\u00ab Je suis juste venu pour c\u00e9l\u00e9brer son nouveau poste. J'ai dit : \u00bb C'est g\u00e9nial. Les \u00c9tats-Unis vont redevenir grands \u00bb\u003C\/i\u003E, a d\u00e9clar\u00e9 M. Son, selon les articles des m\u00e9dias.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPuis, en mars 2017, Son a envoy\u00e9 des cadres sup\u00e9rieurs de la SoftBank pour rencontrer des membres de l'\u00e9quipe \u00e9conomique de Trump et, \u003Ca href=\"https:\/\/www.nytimes.com\/2017\/03\/03\/business\/dealbook\/masayoshisonsprint-and-a-bet-on-the-trumpconomy.html?_r=2\"\u003Eselon le New York Times\u003C\/a\u003E, \u003Ci\u003E\u00ab les cadres de la SoftBank ont dit qu'en raison du manque d'investissements dans le num\u00e9rique de pointe, la comp\u00e9titivit\u00e9 de l'\u00e9conomie am\u00e9ricaine \u00e9tait menac\u00e9e. Et les cadres ont fait valoir, assez fermement, que M. Son \u00e9tait d\u00e9termin\u00e9 \u00e0 jouer un r\u00f4le majeur dans la r\u00e9solution de ce probl\u00e8me par une vague d'investissements cr\u00e9ateurs d'emplois. \u00bb\u003C\/i\u003E Depuis lors, un grand nombre des investissements et des acquisitions de SoftBank aux \u00c9tats-Unis se sont principalement concentr\u00e9s sur l'intelligence artificielle et la technologie avec applications militaires, comme la soci\u00e9t\u00e9 Boston Dynamics, sp\u00e9cialis\u00e9e dans les \u003Ci\u003E\u00ab robots tueurs \u00bb\u003C\/i\u003E, ce qui laisse penser que l'int\u00e9r\u00eat de Son r\u00e9side davantage dans la domination des technologies militaires-industrielles futuristes que dans la cr\u00e9ation d'emplois pour l'Am\u00e9ricain moyen.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EApr\u00e8s leur premi\u00e8re rencontre, Trump et Son se sont \u003Ca href=\"https:\/\/www.reuters.com\/article\/us-usa-trumpsoftbank-idUSKBN1JP06X\"\u003Eretrouv\u00e9s un an plus tard\u003C\/a\u003E, en juin 2018, et Trump a d\u00e9clar\u00e9 que \u003Ci\u003E\u00ab les 50 milliards de dollars de Son s'av\u00e8rent \u00eatre de 72 milliards de dollars jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent, et ce n'est pas encore fini. \u00bb\u003C\/i\u003E Plusieurs m\u00e9dias \u003Ca href=\"https:\/\/www.forbes.com\/sites\/bizcarson\/2019\/12\/10\/softbank-masayoshison-job-promise-president-donald-trump-progress\/#1865820128fc\"\u003Eont affirm\u00e9\u003C\/a\u003E que les actions de Son depuis l'\u00e9lection de Trump visaient \u00e0 \u003Ca href=\"https:\/\/www.fool.com\/investing\/2017\/03\/07\/softbank-talks-with-trump-team-aboutsprint-merger.aspx\"\u003E\u00ab s'attirer les faveurs \u00bb\u003C\/a\u003E du Pr\u00e9sident.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EGr\u00e2ce \u00e0 la cr\u00e9ation de ce fonds d'investissement aux c\u00f4t\u00e9s des Saoudiens, la SoftBank s'est depuis rapproch\u00e9e du prince h\u00e9ritier saoudien Muhammad bin Salman (MBS), un alli\u00e9 cl\u00e9 du pr\u00e9sident Trump au Moyen-Orient connu pour sa r\u00e9pression autoritaire contre les \u00e9lites et les dissidents saoudiens. Les liens entre l'Arabie Saoudite et SoftBank se sont resserr\u00e9s lorsque MBS a pris les r\u00eanes du royaume du p\u00e9trole et apr\u00e8s que SoftBank a annonc\u00e9 le lancement de Vision Fund, en 2016. Vision Fund, une filiale de SoftBank est un fonds d'investissement dans des soci\u00e9t\u00e9s de haute technologie et des start-ups et son actionnaire principal est le Public Investment Fund of Saudi Arabia. Notamment, Son a \u003Ca href=\"https:\/\/www.reuters.com\/article\/ussoftbank-visionfund-launch-idUSKCN18F13T\"\u003Ed\u00e9cid\u00e9 de lancer\u003C\/a\u003E Vision Fund \u00e0 Riyad lors de la premi\u00e8re visite officielle du Pr\u00e9sident Trump dans le Royaume du Golfe.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_168977_669ac0.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EMasayoshi Son et Bin Salman.\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EEn outre, la Mubadala Investment Company, un fonds gouvernemental des \u00c9mirats arabes unis (EAU), a donn\u00e9 15 milliards de dollars \u00e0 Vision Fund. Les dirigeants des EAU entretiennent \u00e9galement des liens \u00e9troits avec l'administration Trump et MBS en Arabie Saoudite.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPar cons\u00e9quent, le fonds Vision de la SoftBank est \u003Ca href=\"https:\/\/observer.com\/2017\/11\/besides-uber-japanese-giantsoftbank-owns-these-16silicon-valleystartups\"\u003Efinanc\u00e9 en majorit\u00e9\u003C\/a\u003E par deux gouvernements autoritaires du Moyen-Orient ayant des liens \u00e9troits avec le gouvernement am\u00e9ricain, plus pr\u00e9cis\u00e9ment l'administration Trump. De plus, les deux pays ont b\u00e9n\u00e9fici\u00e9 de la croissance rapide et de la normalisation des liens avec l'\u00c9tat d'Isra\u00ebl au cours des derni\u00e8res ann\u00e9es, particuli\u00e8rement \u00e0 la suite de l'ascension de l'actuel prince h\u00e9ritier saoudien, Mohammed bin Salman, et de la mont\u00e9e en puissance de Jared Kushner dans l'administration de son beau-p\u00e8re. D'autres investissements dans Vision Fund \u003Ca href=\"https:\/\/observer.com\/2017\/11\/besides-uber-japanese-giantsoftbank-owns-these-16silicon-valleystartups\"\u003Esont venus\u003C\/a\u003E d'Apple, de Qualcomm et de Larry Ellison, le patron d'Oracle, toutes ces entreprises technologiques ayant des liens \u00e9troits avec le gouvernement isra\u00e9lien.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes liens des gouvernements saoudien et \u00e9mirati avec Vision Fund sont si \u00e9vidents que m\u00eame les grands m\u00e9dias comme le \u003Ci\u003ENew York Times\u003C\/i\u003E les \u003Ca href=\"https:\/\/www.nytimes.com\/2017\/03\/06\/business\/dealbook\/07sorkinsoftbank-trumpsaudi-arabia.html\"\u003Eont d\u00e9crits\u003C\/a\u003E comme une \u003Ci\u003E\u00ab fa\u00e7ade pour l'Arabie saoudite et peut-\u00eatre pour d'autres pays du Moyen-Orient \u00bb\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESoftBank entretient \u00e9galement des liens \u00e9troits avec Jared Kushner, le Fortress Investment Group ayant \u003Ca href=\"https:\/\/therealdeal.com\/2018\/01\/23\/softbanksubsidiary-issued-57m-loan-to-kushner-companies\"\u003Epr\u00eat\u00e9 57 millions de dollars\u003C\/a\u003E \u00e0 Kushner Companies en octobre 2017 alors qu'il \u00e9tait sous contrat pour \u00eatre acquis par SoftBank. Comme Barron's l'a \u003Ca href=\"https:\/\/www.barrons.com\/articles\/fortress-makes-loan-to-kushner-cos-jersey-city-project-1516726648\"\u003Efait remarquer\u003C\/a\u003E \u00e0 l'\u00e9poque :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELorsque SoftBank Group a achet\u00e9 Fortress Investment Group l'an dernier, la soci\u00e9t\u00e9 japonaise achetait l'acc\u00e8s \u00e0 un corps d'investisseurs chevronn\u00e9s. Ce que SoftBank a \u00e9galement obtenu, c'est un lien financier avec la famille du conseiller principal et gendre du pr\u00e9sident Donald Trump, Jared Kushner.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/therealdeal.com\/2018\/01\/23\/softbanksubsidiary-issued-57m-loan-to-kushner-companies\"\u003ESelon\u003C\/a\u003E \u003Ci\u003EThe Real Deal\u003C\/i\u003E, Kushner Companies a obtenu le financement de Fortress seulement apr\u00e8s que ses tentatives d'obtenir un financement par le biais du \u003Ca href=\"https:\/\/therealdeal.com\/2018\/01\/22\/kushner-companies-no-longerseeking-150m-inb-5-for-jersey-city-project\"\u003Eprogramme de visa EB-5\u003C\/a\u003E pour une entreprise immobili\u00e8re sp\u00e9cifique aient \u00e9t\u00e9 abandonn\u00e9es apr\u00e8s que le procureur am\u00e9ricain et la Securities and Exchange Commission ont commenc\u00e9 \u00e0 enqu\u00eater sur la fa\u00e7on dont Kushner Companies a utilis\u00e9 le programme de visa d'investisseur EB-5. Un facteur cl\u00e9 de l'ouverture de cette enqu\u00eate a \u00e9t\u00e9 le fait que les repr\u00e9sentants de Kushner Companies ont fait valoir la position de Jared Kushner \u00e0 la Maison-Blanche lors de leurs entretiens avec des investisseurs et des pr\u00eateurs potentiels.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESoftBank est \u00e9galement venu r\u00e9cemment en aide \u00e0 un ami de Jared Kushner, l'ancien PDG de WeWork, Adam Neumann. Neumann a fait des d\u00e9clarations choquantes sur ses liens avec Kushner et MBS, affirmant m\u00eame qu'il avait \u003Ca href=\"https:\/\/www.dailymail.co.uk\/news\/article-7723261\/WeWork-founder-Adam-Nuemann-claimed-Mohammed-bin-Salman-Jared-Kushnersave-world.html\"\u003Etravaill\u00e9 avec les deux\u003C\/a\u003E pour cr\u00e9er le tr\u00e8s attendu et controvers\u00e9 \u003Ci\u003E\u00ab plan de paix \u00bb\u003C\/i\u003E de Kushner au Moyen-Orient et a affirm\u00e9 que lui, Kushner et MBS allaient ensemble \u003Ca href=\"https:\/\/www.dailymail.co.uk\/news\/article-7723261\/WeWork-founder-Adam-Nuemann-claimed-Mohammed-bin-Salman-Jared-Kushnersave-world.html\"\u003E\u00ab sauver le monde \u00bb\u003C\/a\u003E. Neumann a \u003Ca href=\"https:\/\/archive.ph\/bVPzL\"\u003Ed\u00e9j\u00e0 appel\u00e9\u003C\/a\u003E Kushner son \u003Ci\u003E\u00ab mentor \u00bb\u003C\/i\u003E. MBS a \u00e9galement discut\u00e9 \u003Ca href=\"https:\/\/theintercept.com\/2018\/03\/21\/jared-kushnersaudi-crown-prince-mohammed-binsalman\"\u003E\u00e0 plusieurs reprises\u003C\/a\u003E de ses liens \u00e9troits avec Kushner et les m\u00e9dias am\u00e9ricains ont fait \u00e9tat de la \u003Ca href=\"https:\/\/theweek.com\/speedreads\/811664\/kushner-reportedly-advisedsaudi-crown-prince-how-respondws-khashoggis-murder\"\u003Ecorrespondance fr\u00e9quente\u003C\/a\u003E entre les deux \u003Ci\u003E\u00ab princes h\u00e9ritiers \u00bb\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENotamment, SoftBank a investi dans la soci\u00e9t\u00e9 WeWork de Neumann en utilisant l'argent de Vision Fund, domin\u00e9 par l'Arabie Saoudite, et a ensuite essentiellement renflou\u00e9 la soci\u00e9t\u00e9 apr\u00e8s l'\u00e9chec de sa vente sur le march\u00e9 public et le retrait de Neumann. Le fondateur de SoftBank, Masayoshi Son, avait \u003Ca href=\"https:\/\/www.fastcompany.com\/90426446\/wefail-how-the-doomed-masason-adamumann-relationshipset-wework-on-the-road-to-disaster\"\u003Eune relation \u00e9trange\u003C\/a\u003E mais tr\u00e8s \u00e9troite avec Neumann, ce qui explique peut-\u00eatre pourquoi Neumann a \u00e9t\u00e9 \u003Ca href=\"https:\/\/markets.businessinsider.com\/news\/stocks\/softbank-masayoshison-compared-wework-adamumann-alibaba-jack-ma-2019-11-1028694332\"\u003Eautoris\u00e9 \u00e0 partir\u003C\/a\u003E avec 1,7 milliard de dollars apr\u00e8s avoir amen\u00e9 WeWork au bord de l'effondrement. Notamment, pr\u00e8s de la moiti\u00e9 des quelque 47 milliards de dollars investis par SoftBank dans l'\u00e9conomie am\u00e9ricaine depuis l'\u00e9lection de Trump, ont servi \u003Ca href=\"https:\/\/www.forbes.com\/sites\/bizcarson\/2019\/12\/10\/softbank-masayoshison-job-promise-president-donald-trump-progress\/#1865820128fc\"\u003E\u00e0 acqu\u00e9rir puis \u00e0 renflouer\u003C\/a\u003E WeWork. Il est peu probable qu'un investissement aussi d\u00e9sastreux ait entra\u00een\u00e9 le niveau de cr\u00e9ation d'emplois que Son avait promis \u00e0 Trump en 2016.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c9tant donn\u00e9 qu'elle est de loin le premier investisseur et actionnaire de Cybereason, les liens de SoftBank avec l'administration Trump et les principaux alli\u00e9s de cette administration sont importants \u00e0 la lumi\u00e8re de l'int\u00e9r\u00eat bizarre de Cybereason pour les sc\u00e9narios d'\u00e9lections am\u00e9ricaines de 2020 qui se terminent par l'annulation de l'\u00e9lection pr\u00e9sidentielle de cette ann\u00e9e. Il va sans dire que l'annulation de l'\u00e9lection signifierait la continuit\u00e9 de l'administration Trump jusqu'\u00e0 ce que de nouvelles \u00e9lections aient lieu.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe plus, les \u003Ca href=\"https:\/\/www.mintpressnews.com\/cybereason-israel-tech-firm-doomsdaylectionsimulations\/263886\"\u003Eliens \u00e9troits et durables\u003C\/a\u003E de Cybereason avec les services de renseignements militaires isra\u00e9liens \u00e9tant maintenant bien document\u00e9s, il est utile de se demander si les services de renseignements militaires isra\u00e9liens envisageraient d'intervenir en 2020 si le potentiel candidat D\u00e9mocrate \u00e9tait fortement oppos\u00e9 \u00e0 la politique du gouvernement isra\u00e9lien, en particulier \u00e0 l'occupation militaire de la Palestine par Isra\u00ebl. Cela vaut particuli\u00e8rement la peine d'\u00eatre consid\u00e9r\u00e9 \u00e9tant donn\u00e9 les r\u00e9v\u00e9lations selon lesquelles le ma\u00eetre-chanteur sexuel et p\u00e9dophile Jeffrey Epstein, qui a \u003Ca href=\"https:\/\/www.mintpressnews.com\/ari-ben-menashe-israel-relationship-jeffreypstein\/263465\"\u003Ecibl\u00e9 d'\u00e9minents politiciens am\u00e9ricains\u003C\/a\u003E, pour la plupart D\u00e9mocrates, \u003Ca href=\"https:\/\/www.mintpressnews.com\/scrubbed-reports-revealwsecrets-of-the-prince-andrew-jeffreypstein-relationship\/262330\"\u003Etravaillait\u003C\/a\u003E pour les renseignements militaires isra\u00e9liens.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl faut remarquer que le sc\u00e9nario d'une \u00e9lection pr\u00e9sidentielle apocalyptique selon Cybereason impliquent l'utilisation d'armes de contrefa\u00e7on, de voitures sans chauffeurs et de dispositifs de piratage de l'Internet des objets, toutes ces technologies \u00e9tant mises au point et perfectionn\u00e9es - non pas par la Russie, la Chine ou l'Iran - mais par des soci\u00e9t\u00e9s directement li\u00e9es aux services de renseignement isra\u00e9liens, tout comme Cybereason elle-m\u00eame. Ces entreprises, leur technologie et le travail de Cybereason lui-m\u00eame, qui cr\u00e9ent le r\u00e9cit selon lequel les \u00c9tats rivaux des \u00c9tats-Unis cherchent \u00e0 saper l'\u00e9lection am\u00e9ricaine de cette mani\u00e8re, seront tous abord\u00e9s dans la conclusion de la s\u00e9rie de \u003Ci\u003EMintPress\u003C\/i\u003E sur Cybereason et son int\u00e9r\u00eat outrancier pour le processus d\u00e9mocratique am\u00e9ricain.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EWhitney Webb\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETraduit par Wayan, relu par Herv\u00e9 pour le Saker Francophone\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/lesakerfrancophone.fr\/comment-une-entreprise-technologique-israelienne-liee-a-des-espions-a-eu-acces-aux-reseaux-les-plus-classifies-du-gouvernement-americain\"\u003Elesakerfrancophone.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}