{"168996":{"id":"168996","parent":"0","time":"1581668844","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/02\/14\/stat-f14.html","category":"Histoire","title":"Des Journ\u00e9es de juillet au coup d'\u00c9tat de Kornilov : L'\u00c9tat et la R\u00e9volution de L\u00e9nine","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_168996_m30H_eTc690.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"des-journees-de-juillet-au-coup-d-etat-de-kornilov-l-etat-et-la-revolution-de-lenine","admin":"newsnet","views":"48","priority":"3","length":"59308","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003EPar Barry Grey\u003Cbr \/\u003E\n14 f\u00e9vrier 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EVoici la transcription d'une conf\u00e9rence prononc\u00e9e le 14 octobre, 2017, par Barry Grey. Il s'agit de la sixi\u00e8me conf\u00e9rence d'une s\u00e9rie de pr\u00e9sentations internationales en ligne du Comit\u00e9 international de la Quatri\u00e8me Internationale pour c\u00e9l\u00e9brer le centenaire de la R\u00e9volution russe de 1917.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'objet de cette conf\u00e9rence est \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E de L\u00e9nine. L\u00e9nine a \u00e9crit le livre pendant l'\u00e9t\u00e9 1917 quand il se cachait, d'abord \u00e0 l'ext\u00e9rieur de Petrograd, puis en Finlande. L\u00e9nine s'est cach\u00e9 pour \u00e9chapper \u00e0 la r\u00e9pression du parti bolch\u00e9vique par le gouvernement provisoire \u00e0 la suite des manifestations antigouvernementales de masse des travailleurs et des soldats d\u00e9but juillet.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFin ao\u00fbt - quand L\u00e9nine \u00e9tait toujours dans la clandestinit\u00e9 et Trotsky, Kam\u00e9nev et d'autres dirigeants bolch\u00e9viques, ainsi que de nombreux ouvriers et soldats bolch\u00e9viques \u00e9taient en prison - le g\u00e9n\u00e9ral Lavr Kornilov a tent\u00e9 un coup d'\u00c9tat, d'abord avec la complicit\u00e9 du chef du gouvernement provisoire, Alexander K\u00e9rensky. La contre-mobilisation de la classe ouvri\u00e8re arm\u00e9e, men\u00e9e par les bolch\u00e9viks, a acc\u00e9l\u00e9r\u00e9 un regain de soutien pour les bolch\u00e9viks. Elle a aussi sap\u00e9 compl\u00e8tement ce qui restait de soutien pour K\u00e9rensky et ses collaborateurs mench\u00e9viks et socialistes-r\u00e9volutionnaires.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=m30H_eTc690\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E youtube\u003C\/a\u003E\u003Cspan style=\"background-color:#ffffff\"\u003ELenin's \u003Ci\u003EThe State and Revolution\u003C\/i\u003E - Online Lecture by Barry Grey\u003C\/span\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'alternative \u00e9tait nettement pos\u00e9e: il y aurait soit une r\u00e9volution socialiste prol\u00e9tarienne, soit un bain de sang contre-r\u00e9volutionnaire qui d\u00e9passerait de loin la Semaine sanglante et la r\u00e9pression de la Commune de Paris en 1871.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans son \u003Ci\u003EHistoire de la r\u00e9volution russe\u003C\/i\u003E, Trotsky d\u00e9crit ainsi \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EDans les premiers mois de sa vie souterraine, L\u00e9nine \u00e9crit son livre: \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E, dont il avait recueilli la documentation quand il \u00e9tait encore \u00e9migr\u00e9, pendant la guerre. Avec le m\u00eame soin qu'il apportait \u00e0 m\u00e9diter les t\u00e2ches pratiques du jour, il \u00e9labore maintenant les probl\u00e8mes th\u00e9oriques de l'\u00c9tat. Il ne peut faire autrement: pour lui la th\u00e9orie est effectivement un guide vers l'action.... Sa t\u00e2che est de reconstituer la v\u00e9ritable \u00ab doctrine du marxisme sur l'\u00c9tat \u00bb....\u003Cp\u003ED\u00e9j\u00e0, uniquement en reconstituant la th\u00e9orie de classe de l'\u00c9tat sur une nouvelle base, historiquement plus \u00e9lev\u00e9e, L\u00e9nine donne aux id\u00e9es de Marx un nouveau caract\u00e8re concret, et par cons\u00e9quent une nouvelle signification. Mais l'\u00e9crit sur l'\u00c9tat prend une importance consid\u00e9rable du fait d'abord qu'il est une introduction scientifique \u00e0 la plus grande insurrection qu'ait connue l'histoire. Le \u00ab commentateur \u00bb de Marx pr\u00e9parait son parti \u00e0 la conqu\u00eate r\u00e9volutionnaire de la sixi\u00e8me partie du monde. \u003Ca href=\"#nbi\" name=\"nhi\"\u003Ei\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETrotsky souligne l'importance qu'accordait L\u00e9nine \u00e0 ce qu'il appelait ses \u00ab fouilles historiques \u00bb des \u00e9crits de Marx et d'Engels sur la r\u00e9volution prol\u00e9tarienne et l'\u00c9tat, en notant: \u00ab En juillet, il \u00e9crit \u00e0 Kamenev: \"\u003Ci\u003EEntre nous\u003C\/i\u003E, si on me zigouille, je vous prie de publier mon cahier \u003Ci\u003ELe Marxisme sur l'\u00c9tat\u003C\/i\u003E\" [autrement dit, les notes pr\u00e9paratoires de L\u00e9nine pour \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E]. \u00bb \u003Ca href=\"#nbii\" name=\"nhii\"\u003Eii\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL\u00e9nine voulait \u00e0 tout prix \u00e9clairer le parti et l'avant-garde de la classe ouvri\u00e8re sur les questions fondamentales de la r\u00e9volution socialiste. Cela exigeait un expos\u00e9 des \u00e9crits de Marx et Engels sur l'\u00c9tat et une r\u00e9futation des falsifications de la th\u00e9orie marxiste par les opportunistes et les centristes, et surtout par leur principal th\u00e9oricien, Karl Kautsky, qui glorifia la d\u00e9mocratie bourgeoise et chercha \u00e0 transformer le marxisme en doctrine r\u00e9formiste. L\u00e9nine savait bien que ces tendances r\u00e9visionnistes petites-bourgeoises se refl\u00e9taient au sein de la direction bolch\u00e9vique. Les positions \u00ab d\u00e9fensistes \u00bb et centristes qui avaient pr\u00e9domin\u00e9 sous Joseph Staline et Lev Kamenev, avant le retour de L\u00e9nine en Russie et sa bataille pour ses \u00ab Th\u00e8ses d'avril \u00bb, n'avaient pas disparu.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E \u00e9tait le moyen pour L\u00e9nine d'armer th\u00e9oriquement le parti et toute la classe ouvri\u00e8re pour le renversement du gouvernement provisoire et le transfert du pouvoir aux soviets. C'est ce que souligne le sous-titre que L\u00e9nine a donn\u00e9 \u00e0 l'ouvrage: \u00ab La th\u00e9orie marxiste de l'\u00c9tat et les t\u00e2ches du prol\u00e9tariat dans la r\u00e9volution \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour L\u00e9nine, ce n'\u00e9tait pas une question purement russe, m\u00eame si les probl\u00e8mes tactiques et organisationnels pos\u00e9s au parti en Russie \u00e9taient tr\u00e8s urgents. C'\u00e9tait une question mondiale. Il faut mettre \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E \u00e0 c\u00f4t\u00e9 de son autre grand travail th\u00e9orique compos\u00e9 pendant la guerre: \u003Ci\u003EL'imp\u00e9rialisme, stade supr\u00eame du capitalisme\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL\u00e9nine voyait en ces deux \u00e9v\u00e9nements \u00e9troitement li\u00e9s - l'\u00e9ruption de la guerre mondiale et l'effondrement de la Deuxi\u00e8me Internationale - le d\u00e9but d'une nouvelle \u00e8re dans l'histoire mondiale: l'\u00e9poque de l'imp\u00e9rialisme, le stade supr\u00eame du capitalisme, l'\u00e9poque des guerres et des r\u00e9volutions. Il avait conclu d\u00e8s le d\u00e9but de la guerre qu'elle signifiait une crise du syst\u00e8me capitaliste qui d\u00e9clencherait une lutte r\u00e9volutionnaire de la classe ouvri\u00e8re sur le plan international. Et la trahison de la Deuxi\u00e8me Internationale, dont les principaux dirigeants appuy\u00e8rent la guerre, signifiait que la lutte contre l'imp\u00e9rialisme ne pouvait \u00eatre men\u00e9e que par une lutte implacable contre la Deuxi\u00e8me Internationale et, sur cette base, la fondation d'une nouvelle Internationale communiste.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn Russie, le lien \u00e9troit entre la lutte contre la d\u00e9mocratie petite-bourgeoise incarn\u00e9e par les mench\u00e9viks et la lutte contre la guerre imp\u00e9rialiste a pris une forme tr\u00e8s concr\u00e8te. Alors que les mench\u00e9viks glorifiaient la d\u00e9mocratie bourgeoise et le parlementarisme, ils exigeaient que les soviets et la classe ouvri\u00e8re soutiennent la guerre comme \u00e9tant une \u00ab guerre r\u00e9volutionnaire pour la d\u00e9mocratie \u00bb contre le militarisme allemand et l'autocratie prussienne. Ils remirent aussi le pouvoir, qui avait \u00e9t\u00e9 transmis aux soviets par la r\u00e9volution ouvri\u00e8re qui renversa le tsar en f\u00e9vrier, \u00e0 la bourgeoisie contre-r\u00e9volutionnaire dirig\u00e9e par le Parti cadet et aux alli\u00e9s de la bourgeoisie dans la bureaucratie et l'arm\u00e9e monarchistes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMaintenant, face \u00e0 la contre-r\u00e9volution ouverte, les mench\u00e9viks dirig\u00e8rent leur feu non pas contre la bourgeoisie et les Cent-Noirs, mais contre les bolch\u00e9viks, c'est-\u00e0-dire contre la classe ouvri\u00e8re.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFondamentalement, la lutte exprim\u00e9e dans \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E \u00e9tait anim\u00e9e par la n\u00e9cessit\u00e9 de formuler le programme de la r\u00e9volution socialiste mondiale, dont la R\u00e9volution russe faisait int\u00e9gralement partie, et de la nouvelle Internationale qu'il fallait construire pour diriger cette r\u00e9volution.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans la pr\u00e9face de la premi\u00e8re \u00e9dition de \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E, L\u00e9nine commence en soulignant la pertinence urgente et pratique des questions qu'il va examiner. Il place imm\u00e9diatement la r\u00e9volution russe dans son contexte historique mondial et fait le lien entre l'imp\u00e9rialisme et la question de l'\u00c9tat. Il souligne qu'avec l'av\u00e8nement de l'imp\u00e9rialisme, l'appareil r\u00e9pressif de l'\u00c9tat capitaliste - l'arm\u00e9e permanente, la police, la bureaucratie d'\u00c9tat - prend des proportions monstrueuses. La d\u00e9mocratie bourgeoise se transforme toujours plus en fa\u00e7ade pour masquer le militarisme et la violence d'\u00c9tat. Toute conception d'une transition pacifique du capitalisme au socialisme, d\u00e9coulant de la p\u00e9riode pr\u00e9c\u00e9dente de libre concurrence capitaliste, est devenue caduque.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa guerre imp\u00e9rialiste, qui int\u00e8gre davantage les grands trusts industriels et financiers \u00e0 l'appareil d'\u00c9tat, amplifie ces tendances, faisant du capitalisme monopoliste un capitalisme monopoliste d'\u00c9tat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans son ouvrage pol\u00e9mique, \u003Ci\u003EL'imp\u00e9rialisme et la scission du socialisme\u003C\/i\u003E, publi\u00e9 en octobre 1916, L\u00e9nine d\u00e9crit ainsi la putr\u00e9faction de la d\u00e9mocratie bourgeoise imp\u00e9rialiste:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELa diff\u00e9rence entre la bourgeoisie imp\u00e9rialiste d\u00e9mocratique r\u00e9publicaine, d'une part, et r\u00e9actionnaire monarchiste, d'autre part, s'efface pr\u00e9cis\u00e9ment du fait que l'une et l'autre pourrissent sur pied.... La r\u00e9action politique sur \u003Ci\u003Etoute\u003C\/i\u003E la ligne est le propre de l'imp\u00e9rialisme. \u003Ca href=\"#nbiii\" name=\"nhiii\"\u003Eiii\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EAu d\u00e9but de sa Pr\u00e9face \u00e0 \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E, L\u00e9nine \u00e9crit:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELa question de l'\u00c9tat rev\u00eat de nos jours une importance particuli\u00e8re au point de vue th\u00e9orique comme au point de vue politique pratique. La guerre imp\u00e9rialiste a consid\u00e9rablement acc\u00e9l\u00e9r\u00e9 et accentu\u00e9 le processus de transformation du capitalisme monopoliste en capitalisme monopoliste d'\u00c9tat. La monstrueuse oppression des masses laborieuses par l'\u00c9tat, qui se confond toujours plus \u00e9troitement avec les groupements capitalistes tout-puissants, s'affirme de plus en plus. Les pays avanc\u00e9s se transforment - nous parlons de leur \"arri\u00e8re\" - en bagnes militaires pour les ouvriers....\u003Cp\u003ELa lutte pour soustraire les masses laborieuses \u00e0 l'influence de la bourgeoisie en g\u00e9n\u00e9ral, et de la bourgeoisie imp\u00e9rialiste en particulier, est impossible sans une lutte contre les pr\u00e9jug\u00e9s opportunistes \u00e0 l'\u00e9gard de l'\"Etat\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E... A l'heure pr\u00e9sente (d\u00e9but d'ao\u00fbt 1917), [la r\u00e9volution] touche visiblement au terme de la premi\u00e8re phase de son d\u00e9veloppement; mais, d'une fa\u00e7on g\u00e9n\u00e9rale, toute cette r\u00e9volution ne peut \u00eatre comprise que si on la consid\u00e8re comme un des maillons de la cha\u00eene des r\u00e9volutions prol\u00e9tariennes socialistes provoqu\u00e9es par la guerre imp\u00e9rialiste. Ainsi, la question de l'attitude de la r\u00e9volution socialiste du prol\u00e9tariat envers l'\u00c9tat n'acquiert pas seulement une importance politique pratique; elle rev\u00eat un caract\u00e8re d'actualit\u00e9 br\u00fblante, car il s'agit d'\u00e9clairer les masses sur ce qu'elles auront \u00e0 faire, pour se lib\u00e9rer du joug du capital, dans un tr\u00e8s proche avenir. \u003Ca href=\"#nbiv\" name=\"nhiv\"\u003Eiv\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EDe la crise d'avril au coup d'\u00c9tat de Kornilov\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPassons maintenant \u00e0 un examen du contexte politique de \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E en Russie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe gouvernement provisoire bourgeois, qui d\u00e9pendait du soutien des chefs mench\u00e9viks et socialistes-r\u00e9volutionnaires des soviets, a connu sa premi\u00e8re crise politique majeure en avril: c'est la publication de la lettre du chef des cadets et ministre des Affaires \u00e9trang\u00e8res, Pavel Milioukov, qui engage le gouvernement \u00e0 soutenir les objectifs imp\u00e9rialistes du tsar d\u00e9chu et \u00e0 poursuivre la guerre jusqu'\u00e0 la victoire. L'apparition de la lettre a d\u00e9clench\u00e9 une manifestation arm\u00e9e massive de soldats et de travailleurs \u00e0 Petrograd exigeant la d\u00e9mission de Milioukov. C'\u00e9tait la \u00ab Crise d'avril \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EApr\u00e8s le d\u00e9part de Milioukov, le gouvernement ne tenait qu'\u00e0 un fil. Les mench\u00e9viks et les socialistes-r\u00e9volutionnaires ont accept\u00e9 d'y entrer et de former un r\u00e9gime de coalition, ce qui les a s\u00e9rieusement discr\u00e9dit\u00e9s aux yeux des travailleurs et des soldats de plus en plus militants. \u00c0 la fin avril, les bolch\u00e9viks adopt\u00e8rent la ligne r\u00e9volutionnaire de L\u00e9nine consistant \u00e0 s'opposer \u00e0 la guerre et au gouvernement provisoire et \u00e0 mener la lutte pour le pouvoir ouvrier autour du slogan \u00ab Tout le pouvoir aux Soviets \u00bb. Le soutien pour les bolch\u00e9viks parmi la classe ouvri\u00e8re et les soldats a commenc\u00e9 \u00e0 cro\u00eetre rapidement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETrotsky \u00e9crit dans son \u003Ci\u003EHistoire\u003C\/i\u003E qu'\u00e0 la fin d'avril, l'organisation bolch\u00e9vique de Petrograd comptait 15.000 membres. \u00c0 la fin juin, ils \u00e9taient plus de 82.000 membres. Alexander Rabinowitch pr\u00e9sente dans \u003Ci\u003EPrelude to Revolution\u003C\/i\u003E des chiffres un peu plus bas, mais n\u00e9anmoins impressionnants. Selon lui, le nombre de membres du parti \u00e0 Petrograd est pass\u00e9 de 2.000 en f\u00e9vrier \u00e0 32.000 au d\u00e9but de juillet.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout examen objectif de la R\u00e9volution russe, du renversement de f\u00e9vrier \u00e0 l'insurrection d'octobre, r\u00e9fute les affirmations, si fr\u00e9quentes aujourd'hui dans les m\u00e9dias et les universit\u00e9s \u00e0 l'occasion du centenaire de ces \u00e9v\u00e9nements, que la R\u00e9volution d'octobre \u00e9tait un putsch men\u00e9 par des conspirateurs dans le dos des travailleurs. L'un des points forts de \u003Ci\u003El'Histoire de la r\u00e9volution russe\u003C\/i\u003E de Trotsky est sa description riche et d\u00e9taill\u00e9e des vastes changements qui avaient lieu dans la conscience des masses et leur initiative r\u00e9volutionnaire ind\u00e9pendante dans le cadre complexe et contradictoire de la r\u00e9volution, et le lien qui existait entre ce mouvement de masse et l'intervention politique critique du parti bolch\u00e9vique et de ses dirigeants, surtout L\u00e9nine.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans son chapitre intitul\u00e9 \u00ab Regroupements dans les masses \u00bb, Trotsky \u00e9crit:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELa croissance des gr\u00e8ves et, en g\u00e9n\u00e9ral, de la lutte de classes augmentait presque automatiquement l'influence des bolch\u00e9viks.... Ainsi s'explique le fait que les comit\u00e9s d'usines et de fabriques qui menaient la lutte pour l'existence de leurs \u00e9tablissements contre le sabotage de l'administration et des propri\u00e9taires, pass\u00e8rent aux bolch\u00e9viks beaucoup plus t\u00f4t que le Soviet. A la conf\u00e9rence des comit\u00e9s de fabriques et d'usines de Petrograd et de la banlieue, au d\u00e9but de juin, trois cent trente- cinq voix sur quatre cent vingt et une se prononc\u00e8rent pour la r\u00e9solution bolch\u00e9viste....\u003Cp\u003EToutes les \u00e9lections partielles aux soviets donnaient la victoire aux bolch\u00e9viks. Au 1er juin, dans le soviet de Moscou, il y avait d\u00e9j\u00e0 deux cent six bolch\u00e9viks contre cent soixante-douze mench\u00e9viks et cent dix socialistes-r\u00e9volutionnaires. Les m\u00eames pouss\u00e9es se produisaient en province, quoique plus lentement. \u003Ca href=\"#nbv\" name=\"nhv\"\u003Ev\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn juin, la direction mench\u00e9vique et socialiste-r\u00e9volutionnaire du Soviet de Petrograd \u00e9tait compl\u00e8tement domin\u00e9e par la peur d'un soul\u00e8vement ouvrier men\u00e9 par les bolch\u00e9viks. Le premier Congr\u00e8s panrusse des Soviets des d\u00e9put\u00e9s ouvriers et soldats s'est r\u00e9uni \u00e0 Petrograd du 3 au 24 juin. [Tout au long de cette conf\u00e9rence, on utilisera le calendrier julien, le calendrier \u00e0 l'ancienne utilis\u00e9 en Russie au moment de la R\u00e9volution, qui a 13 jours de retard sur le calendrier moderne]. La direction sociale-chauvine du Soviet voulait que le Congr\u00e8s approuve sans r\u00e9serve son soutien \u00e0 la guerre et au gouvernement bourgeois de coalition, maintenant dirig\u00e9 en pratique par K\u00e9rensky.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIrakli Ts\u00e9r\u00e9t\u00e9li, le leader des mench\u00e9viks, et Viktor Tchernov, le chef du parti socialiste-r\u00e9volutionnaire, esp\u00e9raient que l'annonce d'une nouvelle offensive militaire - qui fut en fait lanc\u00e9e par K\u00e9rensky pendant le Congr\u00e8s, le 18 juin - susciterait une nouvelle vague de patriotisme, et ferait d\u00e9railler la mont\u00e9e des troubles sociaux et du soutien politique aux bolch\u00e9viks.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe Congr\u00e8s vota pour le gouvernement de coalition et endossa tacitement la nouvelle offensive militaire. Mais quand les dirigeants apprirent l'intention des bolch\u00e9viks d'organiser le 10 juin une manifestation de masse des ouvriers et des soldats - sans armes - contre la guerre et sous le mot d'ordre \u00ab Tout le pouvoir aux Soviets! \u00bb, ils obtinrent un vote condamnant la manifestation et interdisant tous les mots d'ordre non approuv\u00e9s par les dirigeants des soviets. Les bolch\u00e9viks durent faire un repli tactique et annuler la manifestation.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETs\u00e9r\u00e9t\u00e9li, un membre \u00e9minent du Comit\u00e9 ex\u00e9cutif des soviets, et ministre du gouvernement de coalition, pronon\u00e7a le 11 juin au Congr\u00e8s des soviets un discours appelant essentiellement \u00e0 bannir le parti bolch\u00e9vique:\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Ce qui s'est pass\u00e9 n'\u00e9tait rien d'autre qu'une conspiration, une conspiration pour renverser le gouvernement et pour prendre le pouvoir, organis\u00e9e par les bolch\u00e9viks, qui savent qu'ils ne viendront jamais au pouvoir autrement.... Que les bolch\u00e9viks nous accusent - nous passons maintenant \u00e0 d'autres m\u00e9thodes de guerre. Il faut enlever les armes aux r\u00e9volutionnaires qui ne savent pas les utiliser avec dignit\u00e9. Il faut d\u00e9sarmer les bolch\u00e9viks. \u00bb \u003Ca href=\"#nbvi\" name=\"nhvi\"\u003Evi\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe congr\u00e8s des soviets ne soutint pas la proposition de Ts\u00e9r\u00e9t\u00e9li. Mais il approuva une manifestation officielle le 18 juin. Les bolch\u00e9viks particip\u00e8rent \u00e0 cette manifestation, et au grand d\u00e9sarroi des mench\u00e9viks et des socialistes-r\u00e9volutionnaires, les banni\u00e8res et les slogans bolch\u00e9viques domin\u00e8rent l'action de masse.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout \u00e9tait en place pour les \u00ab Journ\u00e9es de juillet \u00bb. L\u00e9nine et Trotsky \u00e9taient parfaitement conscients du danger d'un soul\u00e8vement isol\u00e9 dans la capitale, alors qu'il n'y avait pas encore de soutien de masse dans les provinces et dans la paysannerie pour une nouvelle r\u00e9volution. Ils avaient en t\u00eate le destin tragique de la Commune de Paris, o\u00f9 Adolphe Thiers et la bourgeoisie fran\u00e7aise avaient pu compter sur le soutien de la paysannerie et l'isolement des travailleurs parisiens pour perp\u00e9trer un bain de sang - un mod\u00e8le repris lors de la d\u00e9faite de la r\u00e9volution de 1905 en Russie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe soutien pour les bolch\u00e9viks augmentait dans un contexte de manque de nourriture, de prix \u00e9lev\u00e9s, de massacre continu sur le front et d'incapacit\u00e9 du gouvernement \u00e0 mettre en place des r\u00e9formes significatives. Dans la soir\u00e9e du 3 juillet, la veille de la quasi-insurrection du 4 juillet, les bolch\u00e9viks remport\u00e8rent pour la premi\u00e8re fois la majorit\u00e9 dans la section ouvri\u00e8re du Soviet de Petrograd.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL\u00e9nine soulignait constamment le danger que la droite contre-r\u00e9volutionnaire organise une provocation pour forcer une riposte arm\u00e9e et fournir ainsi un pr\u00e9texte \u00e0 une r\u00e9pression de masse. Mais il fut impossible de retenir la col\u00e8re des sections militantes de soldats et de marins, y compris celles sous influence bolch\u00e9vique. Les bolch\u00e9viks d\u00e9conseill\u00e8rent publiquement l'action arm\u00e9e du 4 juillet par des soldats et des ouvriers \u00e0 Petrograd, mais ne purent l'emp\u00eacher. M\u00eame l'organisation militaire du parti joua un r\u00f4le majeur dans son organisation.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans ces conditions, le parti d\u00e9cida de soutenir l'action et de chercher \u00e0 la restreindre \u00e0 une manifestation pacifique et aussi \u00e0 limiter les d\u00e9g\u00e2ts politiques qui en r\u00e9sulteraient.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe gouvernement, avec l'appui des dirigeants des soviets, put rassembler des troupes loyales pour p\u00e9n\u00e9trer dans Petrograd et mater la r\u00e9volte. La d\u00e9faite de l'action servit de pr\u00e9texte \u00e0 une attaque imm\u00e9diate contre les bolch\u00e9viks pour les \u00e9liminer en tant que menace s\u00e9rieuse. Quelques heures plus tard, les journaux inondaient la population avec des articles sur l'or allemand - le mensonge selon lequel L\u00e9nine et les bolch\u00e9viks \u00e9taient achet\u00e9s par l'\u00e9tat-major allemand.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn attaqua les bureaux de la Pravda pour y briser les presses. On ferma d'autres journaux bolch\u00e9viques. Des centaines de bolch\u00e9viks parmi les marins de Cronstadt et la garnison de Petrograd, ainsi que parmi les ouvriers, furent arr\u00eat\u00e9s et emprisonn\u00e9s. Des mandats d'arr\u00eat furent \u00e9mis contre L\u00e9nine, Trotsky, Kam\u00e9nev, Zinoviev et d'autres dirigeants bolch\u00e9viques. Le soutien aux bolch\u00e9viks chuta dans l'arm\u00e9e et parmi des sections de la classe ouvri\u00e8re.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa r\u00e9pression de l'apr\u00e8s-juillet marqua le d\u00e9but d'une offensive contre-r\u00e9volutionnaire organis\u00e9e par le gouvernement de coalition. Ce dernier d\u00e9cr\u00e9ta imm\u00e9diatement le r\u00e9tablissement de la peine capitale au front. Les commandants militaires furent autoris\u00e9s \u00e0 tirer de leur propre initiative sur les unit\u00e9s russes fuyant le champ de bataille. Les journaux bolch\u00e9viques furent bannis de tous les th\u00e9\u00e2tres d'op\u00e9rations militaires, et les r\u00e9unions politiques interdites au sein des troupes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 18 juillet, K\u00e9rensky nomma Kornilov commandant en chef de l'arm\u00e9e. Kornilov \u00e9tait connu pour ses liens avec les Cents-noirs et avait auparavant d\u00e9missionn\u00e9 en tant que chef de la garnison de Petrograd pour protester contre \u00ab l'ing\u00e9rence \u00bb des soviets dans les affaires militaires.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ERabinowitch \u00e9crit dans \u003Ci\u003EThe Bolsheviks Come to Power\u003C\/i\u003E qu'au d\u00e9but d'ao\u00fbt, le gouvernement de coalition \u00e9tudiait des propositions pour militariser les chemins de fer, les mines de charbon et toutes les usines engag\u00e9es dans des travaux de d\u00e9fense. Dans ces entreprises, on interdirait les gr\u00e8ves, les lock-out, les r\u00e9unions politiques et les assembl\u00e9es de toutes sortes. Les travailleurs se verraient attribuer des quotas obligatoires de travail minimum. Ceux qui n'auraient pas respect\u00e9 leurs quotas seraient renvoy\u00e9s sans pr\u00e9avis et exp\u00e9di\u00e9s au front.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 11 ao\u00fbt, Kornilov dit \u00e0 son chef d'\u00e9tat-major, le g\u00e9n\u00e9ral Lukomsky, qu'il \u00e9tait \u00ab temps de pendre les agents allemands et les espions dirig\u00e9s par L\u00e9nine \u00bb et de \u00ab disperser le soviet des travailleurs et des soldats de mani\u00e8re \u00e0 ce qu'il ne reforme jamais \u00bb. Parlant \u00e0 Lukomsky \u00e0 propos du nouveau commandant des troupes concentr\u00e9es autour de Petrograd, le g\u00e9n\u00e9ral Krymov, Kornilov exprima son plaisir de savoir que Krymov n'h\u00e9siterait pas, si n\u00e9cessaire, \u00ab \u00e0 faire pendre tous les membres des soviets \u00bb. \u003Ca href=\"#nbvii\" name=\"nhvii\"\u003Evii\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 la mi-ao\u00fbt, le gouvernement de coalition organisa une conf\u00e9rence d'\u00c9tat \u00e0 Moscou visant \u00e0 combattre le sentiment antiguerre croissant et \u00e0 renforcer la droite contre-r\u00e9volutionnaire pour faire contrepoids \u00e0 l'opposition bolch\u00e9vique renaissante. On en \u00e9tait au point o\u00f9 K\u00e9rensky complotait avec Kornilov pour lancer une r\u00e9pression militaire et imposer une dictature. La conf\u00e9rence salua Kornilov en h\u00e9ros conqu\u00e9rant tandis que les d\u00e9l\u00e9gu\u00e9s cadets et monarchistes d\u00e9nonc\u00e8rent les soviets.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe parti bolch\u00e9vique boycotta non seulement la conf\u00e9rence, mais organisa une gr\u00e8ve g\u00e9n\u00e9rale des ouvriers de Moscou qui stoppa toute l'activit\u00e9 de la ville pendant la dur\u00e9e de la conf\u00e9rence.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'impact de la r\u00e9pression des Journ\u00e9es de Juillet et de la calomnie sur l'or allemand se dissipa en quelques semaines. L'emprise du gouvernement de coalition sur le pouvoir continuait de s'\u00e9roder. Alors que le gouvernement d\u00e9truisait les bureaux de la Pravda et traquait les bolch\u00e9viks, il encaissa un coup d\u00e9cisif avec l'effondrement de l'offensive militaire de K\u00e9rensky. Le 6 juillet, les Allemands contre-attaqu\u00e8rent et reprirent rapidement Tarnopol sur le front sud-ouest russe.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ERabinowitch caract\u00e9rise ainsi la situation politique pendant la seconde quinzaine de juillet et les premi\u00e8res semaines d'ao\u00fbt:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EChaque jour, on recevait de nouveaux rapports sur la mont\u00e9e de l'anarchie et de la violence parmi les paysans en qu\u00eate de terres; les troubles dans les villes; le militantisme croissant des ouvriers d'usine; l'incapacit\u00e9 du gouvernement \u00e0 r\u00e9sister aux mouvements des Finlandais et des Ukrainiens pour la pleine autonomie; la radicalisation continue des soldats au front comme \u00e0 l'arri\u00e8re; la d\u00e9sorganisation catastrophique de la production et de la distribution des biens essentiels; la mont\u00e9e en fl\u00e8che des prix; et la r\u00e9surgence et l'influence croissante des bolch\u00e9viks, les seuls parmi les grands groupes politiques qui semblaient profiter de ces difficult\u00e9s et qui, apr\u00e8s le Sixi\u00e8me Congr\u00e8s, semblaient attendre avec impatience la prochaine occasion d'organiser une insurrection arm\u00e9e. \u003Ca href=\"#nbviii\" name=\"nhviii\"\u003Eviii\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ED\u00e9but ao\u00fbt, les bolch\u00e9viks \u00e9taient entr\u00e9s dans une nouvelle p\u00e9riode de croissance. Le dernier jour d'ao\u00fbt, \u00e0 la suite de la d\u00e9faite du coup d'\u00c9tat de Kornilov, les bolch\u00e9viks obtinrent pour la premi\u00e8re fois la majorit\u00e9 au soviet de Petrograd.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJuste apr\u00e8s les Journ\u00e9es de Juillet, L\u00e9nine lan\u00e7a une lutte au sein de la direction du parti bolch\u00e9vique pour un changement de cap. Il y a un lien \u00e9vident entre ce point important dans la pr\u00e9paration de la R\u00e9volution d'octobre et les questions soulev\u00e9es par L\u00e9nine dans \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELors d'une r\u00e9union le 6 juillet avec les principaux membres du Comit\u00e9 central, L\u00e9nine souligna que les Journ\u00e9es de Juillet signifiaient la fin de l'\u00e9tape relativement pacifique de la r\u00e9volution. Le pouvoir avait \u00e9t\u00e9 consolid\u00e9 entre les mains de la bourgeoisie contre-r\u00e9volutionnaire, de l'arm\u00e9e, et les mench\u00e9viks et les socialistes r\u00e9volutionnaires s'\u00e9taient irr\u00e9vocablement engag\u00e9s dans une alliance avec ces forces. Il fallait abandonner toute notion de transfert pacifique du pouvoir \u00e0 la classe ouvri\u00e8re. L\u00e9nine exhorta ses camarades \u00e0 remplacer le mot d'ordre \u00ab Tout le pouvoir aux Soviets! \u00bb par \u00ab Tout le pouvoir \u00e0 la classe ouvri\u00e8re dirig\u00e9e par le Parti r\u00e9volutionnaire - les bolch\u00e9viks-communistes! \u00bb Il souligna que le parti devait se pr\u00e9parer \u00e0 une insurrection arm\u00e9e, qu'il faudrait mener \u00e0 bien d\u00e8s que les conditions politiques seraient propices.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 10 juillet, L\u00e9nine \u00e9crivit un article, \u00ab La situation politique \u00bb, qui pr\u00e9sentait cette nouvelle ligne et qui fut publi\u00e9 le 2 ao\u00fbt. L'article expliquait notamment:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELe mot d'ordre: \u00ab Tout le pouvoir aux Soviets \u00bb fut celui du d\u00e9veloppement pacifique de la r\u00e9volution... Ce mot d'ordre n'est plus juste aujourd'hui, car il ne tient pas compte de ce changement de pouvoir ni de la trahison compl\u00e8te, effective, des socialistes-r\u00e9volutionnaires et des mench\u00e9viks.... Pour r\u00e9ussir il faut une claire conscience de la situation, la ma\u00eetrise de soi et la fermet\u00e9 de l'avant-garde ouvri\u00e8re, l'organisation des forces en vue de l'insurrection arm\u00e9e... Plus d'illusions constitutionnelles ou r\u00e9publicaines, plus d'illusions au sujet des voies pacifiques... [Il faut] concentrer ses forces, les r\u00e9organiser et se pr\u00e9parer fermement \u00e0 l'insurrection arm\u00e9e, si l'\u00e9volution de la crise permet d'y engager vraiment les masses, le peuple entier.... L'insurrection arm\u00e9e ne peut avoir d'autre objectif que le passage du pouvoir au prol\u00e9tariat soutenu par les paysans pauvres, en vue de l'application du programme de notre parti. \u003Ca href=\"#nbix\" name=\"nhix\"\u003Eix\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ESelon Rabinowitch, L\u00e9nine parlait alors de concentrer les pr\u00e9paratifs de l'insurrection sur les comit\u00e9s d'usine, plut\u00f4t que sur les soviets.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELors d'une r\u00e9union du Comit\u00e9 central tenue du 13 au 14 juillet, alors que L\u00e9nine se cachait, les th\u00e8ses de L\u00e9nine proposant l'abandon du slogan \u00ab Tout le pouvoir aux Soviets! \u00bb et la pr\u00e9paration de l'insurrection furent rejet\u00e9es. C'est avec difficult\u00e9 que L\u00e9nine put convaincre le sixi\u00e8me Congr\u00e8s panrusse du Parti, qui se d\u00e9roula du 26 juillet au 3 ao\u00fbt, d'accepter de mettre de c\u00f4t\u00e9 le mot d'ordre \u00ab Tout le pouvoir aux Soviets! \u00bb, et d'adopter le mot d'ordre \u00ab Liquidation compl\u00e8te de la dictature de la bourgeoisie contre-r\u00e9volutionnaire! \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EApr\u00e8s la d\u00e9faite de Kornilov \u00e0 la fin du mois d'ao\u00fbt et la prise de la majorit\u00e9 du Soviet de Petrograd par les Bolch\u00e9viks peu apr\u00e8s, les bolch\u00e9viks reprirent le slogan \u00ab Tout le pouvoir aux Soviets! \u00bb L\u00e9nine allait toutefois lancer une campagne d\u00e9termin\u00e9e au sein de la direction du parti pour concentrer tous les efforts sur la pr\u00e9paration d'une insurrection arm\u00e9e.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECet \u00e9pisode met en \u00e9vidence la le\u00e7on la plus d\u00e9cisive de la R\u00e9volution d'octobre: le r\u00f4le colossal et indispensable du parti r\u00e9volutionnaire de la classe ouvri\u00e8re dans la r\u00e9volution socialiste. L\u00e9nine a pleinement reconnu la signification historique mondiale des soviets non seulement pour la Russie, mais pour la r\u00e9volution socialiste mondiale. Ce sont les organes r\u00e9volutionnaires par lesquels les masses peuvent se mobiliser pour renverser la bourgeoisie, briser l'\u00c9tat capitaliste et le remplacer par un \u00c9tat ouvrier v\u00e9ritablement d\u00e9mocratique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais L\u00e9nine n'id\u00e9alisait pas les soviets. Il \u00e9tait pr\u00eat, si la r\u00e9volution l'exigeait, \u00e0 rompre avec les soviets domin\u00e9s par les conciliateurs et \u00e0 d\u00e9velopper de nouveaux organes de lutte, tels que les comit\u00e9s d'usine, en tant que principaux organes de la r\u00e9volution. Finalement, les soviets ont pu accomplir leurs t\u00e2ches r\u00e9volutionnaires gr\u00e2ce au leadership fourni par les Bolch\u00e9viks, qui d\u00e9masquaient sans rel\u00e2che les agents mench\u00e9viques et socialistes-r\u00e9volutionnaires de la bourgeoisie. Cela fut d\u00e9cisif pour \u00e9clairer et pr\u00e9parer l'avant-garde ouvri\u00e8re \u00e0 prendre et garder le pouvoir.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESans la lutte du parti bolch\u00e9vique - et de L\u00e9nine, soutenu par Trotsky, contre la droite du parti - les soviets n'auraient pas pu surmonter la pression politique de la bourgeoisie transmise par les mench\u00e9viks et les SR, et ils auraient \u00e9t\u00e9 \u00e9cras\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EK\u00e9rensky, qui avait complot\u00e9 avec Kornilov pour mener une r\u00e9pression militaire des soviets, ne rompit avec le g\u00e9n\u00e9ral qu'apr\u00e8s avoir \u00e9t\u00e9 averti \u00e0 la veille de la tentative de coup d'\u00c9tat du 27 ao\u00fbt que Kornilov voulait se d\u00e9barrasser de lui aussi. Les dirigeants du Soviet de Petrograd, de leur c\u00f4t\u00e9, craignant que le couperet ne s'abatte sur leurs cous en cas de victoire de Kornilov, lanc\u00e8rent une campagne pour armer les ouvriers et les mobiliser contre le coup d'\u00c9tat. En cela, les bolch\u00e9viks jou\u00e8rent le r\u00f4le principal.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais les ouvriers et soldats de Petrograd eux-m\u00eames, \u00e9duqu\u00e9s par la lutte politique des bolch\u00e9viks contre le gouvernement provisoire et les conciliateurs dans la direction du soviet, prirent l'initiative d'organiser les gardes rouges et de persuader les principaux d\u00e9tachements de troupes mobilis\u00e9s par Kornilov d'abandonner le g\u00e9n\u00e9ral. Le coup d'\u00c9tat s'effondra avant que les troupes venues du front ne puissent entrer dans la capitale.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAlors qu'il achevait \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E suite \u00e0 l'affaire Kornilov, L\u00e9nine \u00e9crivit un article intitul\u00e9 \u00ab Une des questions fondamentales de la r\u00e9volution \u00bb (\u00e9crit le 7 ou le 8 septembre et publi\u00e9 le 14 septembre), qui expliquait le lien entre les travaux th\u00e9oriques et les t\u00e2ches pratiques \u00e0 accomplir. Il \u00e9crivit:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELa question du pouvoir ne saurait \u00eatre ni \u00e9lud\u00e9e, ni rel\u00e9gu\u00e9e \u00e0 l'arri\u00e8re-plan, car c'est la question fondamentale, celle qui d\u00e9termine \u003Ci\u003Etout\u003C\/i\u003E le d\u00e9veloppement de la r\u00e9volution...\u003Cp\u003EMais le mot d'ordre: \u00ab Le pouvoir aux Soviets \u00bb est tr\u00e8s fr\u00e9quemment, sinon dans la plupart des cas, compris de fa\u00e7on absolument fausse, dans le sens de \u00ab minist\u00e8re form\u00e9 par les partis qui ont la majorit\u00e9 dans les Soviets \u00bb... [Ce n'est pas le cas]. \u00ab Le pouvoir aux Soviets \u00bb, cela signifie une refonte radicale de tout l'ancien appareil d'\u00c9tat, appareil bureaucratique qui entrave toute initiative d\u00e9mocratique; la suppression de cet appareil et son remplacement par un appareil nouveau, populaire, authentiquement d\u00e9mocratique, celui des Soviets, c'est-\u00e0-dire de la majorit\u00e9 organis\u00e9e et arm\u00e9e du peuple, des ouvriers, des soldats et des paysans; la facult\u00e9 donn\u00e9e \u00e0 la majorit\u00e9 du peuple de faire preuve d'initiative et d'ind\u00e9pendance non seulement pour l'\u00e9lection des d\u00e9put\u00e9s, mais encore dans l'administration de l'\u00c9tat, dans l'application de r\u00e9formes et de transformations sociales. \u003Ca href=\"#nbx\" name=\"nhx\"\u003Ex\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ELa classe ouvri\u00e8re, la r\u00e9volution socialiste et l'\u00c9tat\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EVenonsn maintenant \u00e0 la substance de \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E de L\u00e9nine.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes enseignements fondamentaux de Marx et Engels sur l'\u00c9tat et les t\u00e2ches de la r\u00e9volution prol\u00e9tarienne par rapport \u00e0 l'\u00c9tat peuvent se r\u00e9sumer ainsi:\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cul\u003E\u003Cli\u003ELe r\u00f4le de tous les \u00c9tats en tant qu'instruments d'une classe dirigeante pour la r\u00e9pression des classes exploit\u00e9es\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003ELa n\u00e9cessit\u00e9 pour la classe ouvri\u00e8re de renverser et de d\u00e9truire la machine d'\u00c9tat capitaliste et d'\u00e9tablir \u00e0 la place de la dictature de la bourgeoisie la dictature du prol\u00e9tariat (c'est-\u00e0-dire une d\u00e9mocratie ouvri\u00e8re)\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003EL'exigence pour la classe ouvri\u00e8re d'utiliser la force pour mener \u00e0 bien cette t\u00e2che\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003ELe r\u00f4le de la dictature prol\u00e9tarienne pour \u00e9craser la r\u00e9sistance de la classe dirigeante d\u00e9chue et permettre le passage de la construction socialiste au communisme, dans lequel les distinctions de classe disparaissent et le principe \u00ab \u00e0 chacun selon son travail \u00bb est remplac\u00e9 par le principe \u00ab de chacun selon ses capacit\u00e9s, \u00e0 chacun selon ses besoins \u00bb\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003ELe d\u00e9p\u00e9rissement de l'\u00c9tat lui-m\u00eame sous le communisme\u003C\/li\u003E\u003C\/ul\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECes conceptions \u00e9taient tr\u00e8s contest\u00e9es au sein du mouvement socialiste quand L\u00e9nine a \u00e9crit \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDes \u00e9l\u00e9ments opportunistes et centristes les attaquaient syst\u00e9matiquement depuis des d\u00e9cennies, le plus ouvertement depuis la publication en 1899 du manifeste r\u00e9visionniste d'Eduard Bernstein\u003Ci\u003E, Les pr\u00e9conditions du socialisme\u003C\/i\u003E. Bernstein rejetait ouvertement la conception marxiste de la r\u00e9volution et soutenait que la classe ouvri\u00e8re pouvait r\u00e9aliser le socialisme gr\u00e2ce \u00e0 des r\u00e9formes sociales progressives r\u00e9alis\u00e9es par le parlement. Il attaquait la conception de la dictature du prol\u00e9tariat de Marx comme \u00e9tant l'adoption des m\u00e9thodes de conspiration et de putsch pr\u00e9conis\u00e9es par Louis Blanqui.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais la confusion sur la question de l'\u00c9tat a marqu\u00e9 la fondation m\u00eame du Parti social-d\u00e9mocrate allemand (SPD) en 1875. Marx, dans sa fameuse \u003Ci\u003ECritique du programme de Gotha\u003C\/i\u003E, le programme fondateur du parti, d\u00e9non\u00e7a son appel \u00e0 un \u00ab \u00c9tat libre du peuple \u00bb. Non seulement ce mot d'ordre laissait en question la nature de classe de l'\u00c9tat \u00e0 \u00e9tablir par la r\u00e9volution, derri\u00e8re le vague terme de \u00ab peuple \u00bb, il sugg\u00e9rait que le nouvel \u00c9tat serait \u00ab libre \u00bb de toute influence de classe - une impossibilit\u00e9 pour tout \u00c9tat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme le souligne L\u00e9nine dans \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E, en d\u00e9pit de la reconnaissance formelle par le SPD allemand de la justesse des critiques de Marx, en 1886, le chef du parti, August Bebel, republia sans changement sa brochure de 1872 intitul\u00e9e \u003Ci\u003ENos objectifs\u003C\/i\u003E, qui comporte ce passage: \u00ab Ainsi l'\u00c9tat doit \u00eatre transform\u00e9 d'un \u00c9tat fond\u00e9 sur le pouvoir de classe en un \u00c9tat populaire \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETel qu'indiqu\u00e9 plus haut, les mench\u00e9viks ont travesti la conception marxiste de l'\u00c9tat afin de justifier leur soutien \u00e0 la guerre et au gouvernement provisoire bourgeois, et pour s'opposer \u00e0 toute utilisation des soviets pour renverser l'\u00c9tat capitaliste et \u00e9tablir un \u00c9tat ouvrier.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL\u00e9nine consacre le premier chapitre de \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E \u00e0 un expos\u00e9, au moyen de citations abondantes d'Engels, de la conception fondamentale de l'\u00c9tat d\u00e9coulant de l'application par Marx et Engels du mat\u00e9rialisme historique \u00e0 l'\u00e9tude de l'\u00e9volution de la civilisation humaine.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl cite \u003Ci\u003EL'origine de la famille, de la propri\u00e9t\u00e9 priv\u00e9e et de l'\u00c9tat\u003C\/i\u003E d'Engels (1884) et sa pr\u00e9face \u00e0 la troisi\u00e8me \u00e9dition (1894) \u003Ci\u003Ed'Anti-D\u00fchring\u003C\/i\u003E. Ici, il est seulement possible de pr\u00e9senter sous forme sommaire les principales conceptions contenues dans ce chapitre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EPremi\u00e8rement\u003C\/i\u003E, l'\u00c9tat n'a pas exist\u00e9 depuis toujours. Il y avait des soci\u00e9t\u00e9s primitives qui ne savaient rien d'un pouvoir d'\u00c9tat existant au-dessus du peuple. L'\u00c9tat a vu le jour lorsque la soci\u00e9t\u00e9 s'est divis\u00e9e en classes sociales irr\u00e9m\u00e9diablement antagonistes. Un pouvoir public sp\u00e9cial est devenu n\u00e9cessaire parce que, comme dit Engels, \u00ab une organisation arm\u00e9e autonome de la population est devenue impossible depuis la scission en classes \u00bb. Afin d'emp\u00eacher les conflits de classe de d\u00e9vorer la soci\u00e9t\u00e9, \u00ab le \u003Ci\u003Ebesoin s'impose d'un pouvoir qui, plac\u00e9 en apparence au-dessus de la soci\u00e9t\u00e9\u003C\/i\u003E, doit estomper le conflit, le maintenir dans les limites de \"l'ordre\" \u00bb. \u003Ca href=\"#nbxi\" name=\"nhxi\"\u003Exi\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL\u00e9nine r\u00e9fute ensuite deux types de d\u00e9formation et de falsification de cette conception de l'\u00c9tat. Il y a le type le plus grossier, qu'avancent les id\u00e9ologues bourgeois et petits-bourgeois, qui pr\u00e9tendent que l'\u00c9tat est un organe pour r\u00e9concilier les classes. L\u00e9nine cite Engels soutenant le contraire, et ajoute: \u00ab Selon Marx, l'\u00c9tat est un organisme de \u003Ci\u003Edomination\u003C\/i\u003E de classe, un organisme d'\u003Ci\u003Eoppression\u003C\/i\u003E d'une classe par une autre; c'est la cr\u00e9ation d'un \"ordre\" qui l\u00e9galise et affermit cette oppression en mod\u00e9rant le conflit des classes \u00bb. \u003Ca href=\"#nbxii\" name=\"nhxii\"\u003Exii\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEnsuite, il y a la d\u00e9formation \u00ab kautskyste \u00bb de Marx et Engels, plus subtile et plus insidieuse. Elle reconna\u00eet que l'\u00c9tat est un organe de domination de classe, mais \u00ab oublie \u00bb ou \u00ab occulte \u00bb la conclusion qui en d\u00e9coule logiquement, et que Marx et Engels eux-m\u00eames ont explicitement tir\u00e9e de leur analyse des r\u00e9volutions de 1848 et de la Commune de Paris de 1871: \u00e0 savoir, que (selon les mots de L\u00e9nine) \u00ab l'affranchissement de la classe opprim\u00e9e est impossible, non seulement sans une r\u00e9volution violente, \u003Ci\u003Emais aussi sans la suppression\u003C\/i\u003E de l'appareil du pouvoir d'\u00c9tat qui a \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9 par la classe dominante... \u00bb \u003Ca href=\"#nbxiii\" name=\"nhxiii\"\u003Exiii\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EDeuxi\u00e8mement\u003C\/i\u003E: en tant que machine de r\u00e9pression de la classe exploit\u00e9e par la classe dirigeante, chaque \u00c9tat \u00e9tablit ce que Engels appelle une \u00ab force publique \u00bb qui \u00ab ne se compose pas seulement d'hommes arm\u00e9s, mais aussi d'annexes mat\u00e9rielles, de prisons et d'\u00e9tablissements p\u00e9nitentiaires de toutes sortes, qu'ignorait la soci\u00e9t\u00e9 gentilice [de clans] \u00bb. \u003Ca href=\"#nbxiv\" name=\"nhxiv\"\u003Exiv\u003C\/a\u003E Une arm\u00e9e permanente et la police sont les principaux instruments du pouvoir d'\u00c9tat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe n'est pas moins le cas sous le capitalisme, y compris dans une R\u00e9publique d\u00e9mocratique bourgeoise avec un parlement, une \u00ab presse libre \u00bb, etc., qu'\u00e0 toutes les \u00e9tapes pr\u00e9c\u00e9dentes de la soci\u00e9t\u00e9 de classe. L\u00e9nine explique: \u00ab Non seulement l'\u00c9tat antique et l'\u00c9tat f\u00e9odal furent les organes de l'exploitation des esclaves et des serfs, mais [citant Engels] \"l'\u00c9tat repr\u00e9sentatif moderne est l'instrument de l'exploitation du travail salari\u00e9 par le capital.\" \u00bb \u003Ca href=\"#nbxv\" name=\"nhxv\"\u003Exv\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn effet, \u00e9crit L\u00e9nine: \u00ab La r\u00e9publique d\u00e9mocratique est la meilleure forme politique possible du capitalisme... Il faut noter encore qu'Engels est tout \u00e0 fait cat\u00e9gorique lorsqu'il qualifie m\u00eame le suffrage universel d'instrument de domination de la bourgeoisie. Le suffrage universel, dit-il,... est \"l'indice qui permet de mesurer la maturit\u00e9 de la classe ouvri\u00e8re. Il ne peut \u00eatre rien de plus, il ne sera jamais rien de plus dans l'\u00c9tat actuel\" \u00bb. \u003Ca href=\"#nbxvi\" name=\"nhxvi\"\u003Exvi\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ETroisi\u00e8mement\u003C\/i\u003E : Pour mettre fin au capitalisme et commencer la construction du socialisme et l'abolition de toute exploitation de classe, la classe ouvri\u00e8re renverse et d\u00e9truit l'\u00c9tat capitaliste et \u00e9tablit un \u00c9tat ouvrier. C'est le premier \u00c9tat de l'histoire qui soit l'instrument de la majorit\u00e9 contre une minorit\u00e9. C'est l'\u00c9tat de la classe ouvri\u00e8re arm\u00e9e, bas\u00e9 sur les organes de pouvoir d\u00e9mocratiques et autonomes des masses laborieuses, tels que les soviets en Russie. Il \u00e9tablit une v\u00e9ritable d\u00e9mocratie pour les masses, par opposition au simulacre de d\u00e9mocratie sous le capitalisme, qui est la d\u00e9mocratie pour les riches et la r\u00e9pression pour les pauvres.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EContrairement aux \u00c9tats ant\u00e9rieurs de l'histoire, cet \u00c9tat marque le passage \u00e0 une soci\u00e9t\u00e9 sans classes, et donc la fin de l'\u00c9tat, pour lequel il n'y a plus de besoin social. L\u00e9nine cite la pr\u00e9face d'Engels \u00e0 la troisi\u00e8me \u00e9dition d'\u003Ci\u003EAnti-D\u00fchring\u003C\/i\u003E (1894), dans laquelle Engels \u00e9crit:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELe premier acte dans lequel l'\u00c9tat appara\u00eet r\u00e9ellement comme repr\u00e9sentant de toute la soci\u00e9t\u00e9 - la prise de possession des moyens de production au nom de la soci\u00e9t\u00e9 -, est en m\u00eame temps son dernier acte propre en tant qu'\u00c9tat. L'intervention d'un pouvoir d'\u00c9tat dans des rapports sociaux devient superflue dans un domaine apr\u00e8s l'autre, et entre alors naturellement en sommeil. Le gouvernement des personnes fait place \u00e0 l'administration des choses, \u00e0 la direction des op\u00e9rations de production. L'\u00c9tat n'est pas \"aboli\", \u003Ci\u003Eil s'\u00e9teint\u003C\/i\u003E. \u003Ca href=\"#nbxvii\" name=\"nhxvii\"\u003Exvii\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EL\u00e9nine attaque la d\u00e9formation r\u00e9pandue parmi ce qu'il appelle les \u00ab partis socialistes modernes \u00bb qui citent ce passage et d'autres similaires de Marx et Engels pour attaquer les anarchistes non pas du point de vue de la classe ouvri\u00e8re, de la gauche, mais du point de vue de la bourgeoisie et de son \u00c9tat, c'est-\u00e0-dire de la droite. Ils s'opposent \u00e0 la revendication des anarchistes pour l'abolition imm\u00e9diate de l'\u00c9tat en d\u00e9clarant, citant Marx et Engels, que l'\u00c9tat n'est pas aboli, il s'\u00e9teint simplement. L\u00e9nine \u00e9crit:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EEngels parle ici de la \"suppression\", par la r\u00e9volution prol\u00e9tarienne, de l'\u00c9tat \u003Ci\u003Ede la bourgeoisie\u003C\/i\u003E, tandis que ce qu'il dit de l'\"extinction\" se rapporte \u00e0 ce qui subsiste de l'\u00c9tat \u003Ci\u003Eprol\u00e9tarien\u003C\/i\u003E, \u003Ci\u003Eapr\u00e8s\u003C\/i\u003E la r\u00e9volution socialiste. L'\u00c9tat bourgeois, selon Engels, ne \"s'\u00e9teint\" pas; il est \"supprim\u00e9\" par le prol\u00e9tariat au cours de la r\u00e9volution. Ce qui s'\u00e9teint apr\u00e8s cette r\u00e9volution, c'est l'\u00c9tat prol\u00e9tarien, autrement dit un demi-\u00c9tat. \u003Ca href=\"#nbxviii\" name=\"nhxviii\"\u003Exviii\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EL\u00e9nine consacre une partie substantielle de \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E \u00e0 un examen attentif des \u00e9crits de Marx et Engels sur l'\u00c9tat du point de vue de l'\u00e9volution et de la concr\u00e9tisation de leurs conceptions, du \u003Ci\u003EManifeste du Parti communiste\u003C\/i\u003E de 1847 \u00e0 leurs \u00e9crits sur les luttes r\u00e9volutionnaires en France entre 1848 et 1851 (\u003Ci\u003ELes luttes de classes en France\u003C\/i\u003E et \u003Ci\u003ELe 18 Brumaire de Louis Bonaparte\u003C\/i\u003E) et leurs \u00e9crits sur la Commune de Paris (\u003Ci\u003ELa guerre civile en France\u003C\/i\u003E) et des commentaires ult\u00e9rieurs.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl souligne que Marx a tir\u00e9 de l'analyse de ces exp\u00e9riences r\u00e9volutionnaires strat\u00e9giques de la classe ouvri\u00e8re des le\u00e7ons politiques qui ont renforc\u00e9 sa compr\u00e9hension de la lutte de la classe ouvri\u00e8re pour le pouvoir et la nature de l'\u00c9tat qu'elle \u00e9tablirait. L\u00e9nine soul\u00e8ve explicitement la question de l'approche scientifique, mat\u00e9rialiste, historique et m\u00e9thodologique qui a guid\u00e9 l'\u00e9volution des conceptions de Marx et Engels sur l'\u00c9tat. Traitant des \u00e9crits de Marx sur l'\u00c9tat apr\u00e8s la R\u00e9volution fran\u00e7aise de 1848, il note:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EFid\u00e8le \u00e0 sa philosophie du mat\u00e9rialisme dialectique, il prend comme base d'exp\u00e9rience historique les grandes ann\u00e9es de la r\u00e9volution de 1848-1851. L\u00e0, comme toujours, la doctrine de Marx \u003Ci\u003Edresse un bilan de l'exp\u00e9rience v\u00e9cue\u003C\/i\u003E \u00e9clair\u00e9 par une conception philosophique profonde et par une connaissance \u00e9tendue de l'histoire. \u003Ca href=\"#nbxix\" name=\"nhxix\"\u003Exix\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 propos de l'analyse par Marx de la Commune de Paris dans \u003Ci\u003ELa guerre civile en France\u003C\/i\u003E, L\u00e9nine \u00e9crit:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ESans verser dans l'utopie, Marx attendait de \u003Ci\u003El'exp\u00e9rience\u003C\/i\u003E du mouvement de masse la r\u00e9ponse \u00e0 la question de savoir quelles formes concr\u00e8tes prendrait cette organisation du prol\u00e9tariat en tant que classe dominante, de quelle mani\u00e8re pr\u00e9cise cette organisation se concilierait avec la plus enti\u00e8re, la plus cons\u00e9quente \"conqu\u00eate de la d\u00e9mocratie\". \u003Ca href=\"#nbxx\" name=\"nhxx\"\u003Exx\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ECette approche rigoureuse et scientifique, qui traite la r\u00e9volution socialiste comme un processus historique objectif dont on peut d\u00e9couvrir les lois afin de les appliquer \u00e0 la strat\u00e9gie et \u00e0 la tactique r\u00e9volutionnaires de la classe ouvri\u00e8re, est illustr\u00e9e par \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E. C'est ainsi que L\u00e9nine, qui se cachait et se trouvait devant l'alternative de la r\u00e9volution ou de la contre-r\u00e9volution, a abord\u00e9 la question de la lutte pour le pouvoir des soviets.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl convient de rappeler ici la septi\u00e8me raison donn\u00e9e dans la conf\u00e9rence d'ouverture de cette s\u00e9rie, donn\u00e9e par David North, et intitul\u00e9e \u00ab Pourquoi \u00e9tudier la r\u00e9volution russe? \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELa r\u00e9volution russe m\u00e9rite d'\u00eatre \u00e9tudi\u00e9e en tant qu'\u00e9tape critique du d\u00e9veloppement de la pens\u00e9e sociale scientifique. La victoire historique des bolch\u00e9viks en 1917 a d\u00e9montr\u00e9 et r\u00e9alis\u00e9 la relation essentielle entre la philosophie mat\u00e9rialiste scientifique et la pratique r\u00e9volutionnaire. \u003Ca href=\"#nbxxi\" name=\"nhxxi\"\u003Exxi\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EL\u00e9nine commence son passage en revue des \u00e9crits de Marx et d'Engels sur les r\u00e9volutions de 1848 et de 1871 en citant le \u003Ci\u003EManifeste du Parti communiste\u003C\/i\u003E, \u00e9crit \u00e0 la veille des r\u00e9volutions europ\u00e9ennes de 1848. Ce texte \u00e9voque le \u00ab renversement violent de la bourgeoisie \u00bb qui \u00e9tablit \u00ab le fondement de l'emprise du prol\u00e9tariat \u00bb, et caract\u00e9rise l'\u00c9tat qui en r\u00e9sulte comme \u00ab le prol\u00e9tariat organis\u00e9 comme la classe dirigeante \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDu soul\u00e8vement de la classe ouvri\u00e8re parisienne en 1848 et de sa r\u00e9pression sanglante par la bourgeoisie r\u00e9publicaine, suivie du coup d'\u00c9tat de Louis Bonaparte en d\u00e9cembre 1851, Marx tire des conclusions de grande port\u00e9e. Dans le \u003Ci\u003EDix-huit Brumaire\u003C\/i\u003E, il \u00e9crit: \u00ab Toutes les r\u00e9volutions politiques n'ont fait que perfectionner cette machine [de l'\u00c9tat], au lieu de la briser \u00bb, ce qui implique que la classe ouvri\u00e8re doit \u00ab briser \u00bb l'\u00c9tat bourgeois.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 propos de cette phrase, Marx \u00e9crivit une lettre \u00e0 Louis Kugelmann en avril 1871, pendant la Commune, dans laquelle il explique:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EDans le dernier chapitre de mon \u003Ci\u003E18-Brumaire\u003C\/i\u003E, je remarque, comme tu le verras si tu le relis, que la prochaine tentative de la r\u00e9volution en France devra consister non plus \u00e0 faire passer la machine bureaucratique et militaire en d'autres mains, comme ce fut le cas jusqu'ici, mais \u00e0 la \u003Ci\u003Ebriser\u003C\/i\u003E. C'est la condition premi\u00e8re de toute r\u00e9volution populaire r\u00e9elle sur le continent. C'est aussi ce qu'ont tent\u00e9 nos h\u00e9ro\u00efques camarades de Paris \u00bb. \u003Ca href=\"#nbxxii\" name=\"nhxxii\"\u003Exxii\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ELa Commune de Paris et sa r\u00e9pression sanglante ont renforc\u00e9 la conviction de Marx que la r\u00e9volution prol\u00e9tarienne devrait d\u00e9truire l'ancien \u00c9tat bourgeois, y compris les structures corrompues du parlementarisme bourgeois, et mettre en place une d\u00e9mocratie r\u00e9volutionnaire prol\u00e9tarienne d'un caract\u00e8re tout \u00e0 fait diff\u00e9rent, \u00e0 la fois pour r\u00e9primer la contre-r\u00e9volution bourgeoise et pour cr\u00e9er les conditions pour la transition vers le socialisme et le communisme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMarx a d'abord utilis\u00e9 le terme \u00ab dictature du prol\u00e9tariat \u00bb dans une lettre \u00e0 Joseph Weydemeyer dat\u00e9e du 5 mars 1852, dans laquelle il \u00e9crit:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ECe que je fis de nouveau, ce fut: 1) de d\u00e9montrer que l'existence des classes n'est li\u00e9e qu'\u00e0 des phases du d\u00e9veloppement historique de la production; 2) que la lutte des classes \u003Ci\u003Econduit\u003C\/i\u003E n\u00e9cessairement \u00e0 la dictature du prol\u00e9tariat; 3) que cette dictature elle-m\u00eame ne constitue que la transition \u00e0 l'abolition de toutes les classes et \u00e0 une soci\u00e9t\u00e9 sans classes. \u003Ca href=\"#nbxxiii\" name=\"nhxxiii\"\u003Exxiii\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ESur le terme \u00ab dictature du prol\u00e9tariat \u00bb, L\u00e9nine cite la pr\u00e9face d'Engel \u00e0 la troisi\u00e8me \u00e9dition de \u003Ci\u003ELa guerre civile en France\u003C\/i\u003E, dat\u00e9e de 1891:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EMais, en r\u00e9alit\u00e9, l'\u00c9tat n'est rien d'autre qu'un appareil pour opprimer une classe par un autre, et cela, tout autant dans la r\u00e9publique d\u00e9mocratique que dans la monarchie...\u003Cp\u003ELe philistin social-d\u00e9mocrate a \u00e9t\u00e9 r\u00e9cemment saisi d'une terreur salutaire en entendant prononcer le mot de dictature du prol\u00e9tariat. Eh bien, messieurs, voulez-vous savoir de quoi cette dictature a l'air? Regardez la Commune de Paris. C'\u00e9tait la dictature du prol\u00e9tariat. \u003Ca href=\"#nbxxiv\" name=\"nhxxiv\"\u003Exxiv\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme le fait observer L\u00e9nine, dans \u003Ci\u003ELa Guerre civile en France\u003C\/i\u003E, Marx souligne que la d\u00e9mocratie bourgeoise et le parlementarisme bourgeois sont fondamentalement diff\u00e9rents du type d'\u00c9tat que les communards ont tent\u00e9 de construire. \u00ab Le premier d\u00e9cret de la Commune fut... la suppression de l'arm\u00e9e permanente et son remplacement par le peuple en armes \u00bb, \u00e9crit Marx. La police fut transform\u00e9e en \u00ab instrument de la Commune responsable et \u00e0 tout instant r\u00e9vocable \u00bb. \u003Ca href=\"#nbxxv\" name=\"nhxxv\"\u003Exxv\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes autres \u00e9l\u00e9ments soulign\u00e9s par Marx \u00e9taient le suffrage universel, le fait que tous les repr\u00e9sentants \u00e9lus pouvaient \u00eatre r\u00e9voqu\u00e9s \u00e0 tout moment, que tous les fonctionnaires recevaient un salaire non sup\u00e9rieur \u00e0 celui du travailleur moyen, et que les magistrats et les juges \u00e9taient \u00e9lectifs, responsables et r\u00e9vocables. La Commune devait \u00eatre, en outre, un organe de travail et non un organe parlementaire, un organe ex\u00e9cutif et l\u00e9gislatif en m\u00eame temps.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL\u00e9nine commente:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EC'est l\u00e0 justement qu'appara\u00eet avec le plus de relief le \u003Ci\u003Etournant\u003C\/i\u003E qui s'op\u00e8re de la d\u00e9mocratie bourgeoise \u00e0 la d\u00e9mocratie prol\u00e9tarienne, de la d\u00e9mocratie des oppresseurs \u00e0 la d\u00e9mocratie des classes opprim\u00e9es, de l'\u00c9tat en tant que \"\u003Ci\u003Epouvoir sp\u00e9cial\"\u003C\/i\u003E destin\u00e9 \u00e0 mater une classe d\u00e9termin\u00e9e \u00e0 la r\u00e9pression exerc\u00e9e sur les oppresseurs par le \u003Ci\u003Epouvoir g\u00e9n\u00e9ral\u003C\/i\u003E de la majorit\u00e9 du peuple, des ouvriers et des paysans. Et c'est pr\u00e9cis\u00e9ment sur ce point, particuli\u00e8rement frappant et le plus important peut-\u00eatre en ce qui concerne la question de l'\u00c9tat, que les enseignements de Marx sont les plus oubli\u00e9s! \u003Ca href=\"#nbxxvi\" name=\"nhxxvi\"\u003Exxvi\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ELe dernier chapitre de \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E d\u00e9veloppe la pol\u00e9mique contre les efforts des opportunistes pour vider la conception marxiste de l'\u00c9tat de tout son sens et pour glorifier la d\u00e9mocratie bourgeoise et le parlementarisme. L\u00e9nine concentre son assaut sur Kautsky.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl commence par la r\u00e9ponse de Kautsky au manifeste r\u00e9visionniste de Bernstein, \u003Ci\u003ELes pr\u00e9conditions du socialisme\u003C\/i\u003E, en remarquant que Kautsky a \u00e9lud\u00e9 le fait que Marx insistait d\u00e8s 1852 sur le fait que la r\u00e9volution prol\u00e9tarienne ne devait pas s'emparer de l'appareil d'\u00c9tat existant, mais plut\u00f4t \u00ab le briser \u00bb. Citant Kautsky, L\u00e9nine \u00e9crit:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\"Nous pouvons en toute tranquillit\u00e9\", \u00e9crit Kautsky \"contre\" Bernstein, \"laisser \u00e0 l'avenir le soin de r\u00e9soudre le probl\u00e8me de la dictature du prol\u00e9tariat\".... Ce n'est pas l\u00e0 une pol\u00e9mique \u003Ci\u003Econtre\u003C\/i\u003E Bernstein; c'est, au fond, une \u003Ci\u003Econcession\u003C\/i\u003E \u00e0 ce dernier, une capitulation devant l'opportunisme \u00bb. \u003Ca href=\"#nbxxvii\" name=\"nhxxvii\"\u003Exxvii\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 propos du livre de Kautsky, \u003Ci\u003ELa r\u00e9volution sociale\u003C\/i\u003E, publi\u00e9 en 1902, L\u00e9nine se concentre sur le fait que Kautsky a minimis\u00e9 les diff\u00e9rences fondamentales entre les formes de gouvernement d'un futur \u00c9tat ouvrier et celles de la d\u00e9mocratie parlementaire bourgeoise.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL\u00e9nine conclut par une critique de la r\u00e9ponse de Kautsky \u00e0 une critique de ses positions [de Kautsky] par le socialiste hollandais Anton Pannekoek. Ce dernier publia un article dans \u003Ci\u003ENeue Zeit\u003C\/i\u003E en 1912 intitul\u00e9 \u00ab Action de masse et r\u00e9volution \u00bb, dans lequel il critique Kautsky pour son \u00ab radicalisme passif \u00bb. \u00c0 l'\u00e9poque, Pannekoek \u00e9tait un social-d\u00e9mocrate identifi\u00e9 aux critiques de gauche de l'opportunisme, y compris Rosa Luxemburg. Dans les ann\u00e9es 1920, il a adopt\u00e9 des positions d'ultragauche et ensuite, plus tard, les positions antisovi\u00e9tiques du capitalisme d'\u00c9tat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans sa pol\u00e9mique de 1912, Pannekoek \u00e9crivait, selon L\u00e9nine, que la t\u00e2che de la r\u00e9volution prol\u00e9tarienne \u00e9tait de d\u00e9truire \u00ab les instruments du pouvoir d'\u00c9tat \u00bb et \u00ab l'organisation de la minorit\u00e9 dirigeante \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn r\u00e9ponse, Kautsky accuse Pannekoek de passer \u00e0 l'anarchisme, en \u00e9crivant: \u00ab Jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent, la diff\u00e9rence entre les sociaux-d\u00e9mocrates et les anarchistes a consist\u00e9 en ceci: les premiers souhaitaient conqu\u00e9rir le pouvoir d'\u00c9tat tandis que les seconds voulaient le d\u00e9truire. Pannekoek veut faire les deux \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL\u00e9nine \u00e9crit: \u00ab La distinction qu'il [Kautsky] \u00e9tablit entre social-d\u00e9mocrates et anarchistes est compl\u00e8tement erron\u00e9e; le marxisme est d\u00e9finitivement d\u00e9natur\u00e9 et avili \u00bb. \u003Ca href=\"#nbxxviii\" name=\"nhxxviii\"\u003Exxviii\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl est compl\u00e8tement faux de dire que le marxisme s'oppose \u00e0 la destruction de l'\u00c9tat existant, comme le montre de mani\u00e8re exhaustive l'analyse des \u00e9crits de Marx et d'Engels par L\u00e9nine. La diff\u00e9rence est que les anarchistes s'opposent \u00e0 l'\u00e9tablissement par la classe ouvri\u00e8re d'un nouvel \u00c9tat prol\u00e9tarien sans lequel la classe ouvri\u00e8re serait incapable de se d\u00e9fendre contre la r\u00e9pression meurtri\u00e8re de la bourgeoisie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEngels donne une r\u00e9ponse d\u00e9vastatrice au rejet par les anarchistes de toute forme d'autorit\u00e9 dans un essai de 1873 intitul\u00e9 \u00ab Sur l'autorit\u00e9 \u00bb, cit\u00e9 par L\u00e9nine dans \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EMais les antiautoritaires r\u00e9clament que l'\u00c9tat politique soit aboli d'un seul coup, avant m\u00eame que soient abolies les conditions sociales qui l'ont cr\u00e9\u00e9. Ils exigent que le premier acte de la r\u00e9volution sociale soit la suppression de l'autorit\u00e9. Ces messieurs ont-ils jamais vu une r\u00e9volution? Une r\u00e9volution est \u00e0 coup s\u00fbr la chose la plus autoritaire qui soit. C'est un acte par lequel une partie de la population impose \u00e0 l'autre partie sa volont\u00e9 \u00e0 coup de fusils, de ba\u00efonnettes et de canons, moyens autoritaires s'il en fut. Force est au parti vainqueur de maintenir sa domination par la crainte que ses armes inspirent aux r\u00e9actionnaires. Est-ce que la Commune de Paris aurait pu se maintenir plus d'un jour si elle ne s'\u00e9tait servie de l' autorit\u00e9 d'un peuple en armes contre la bourgeoisie? Ne pouvons-nous pas, au contraire, la bl\u00e2mer d'avoir fait trop peu usage de cette autorit\u00e9? Ainsi donc, de deux choses l'une: ou les antiautoritaires ne savent pas eux-m\u00eames ce qu'ils disent, et en ce cas ne font que cr\u00e9er la confusion. Ou ils le savent, et en ce cas ils trahissent la cause du prol\u00e9tariat. Dans les deux cas, ils servent uniquement la r\u00e9action. \u003Ca href=\"#nbxxix\" name=\"nhxxix\"\u003Exxix\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EDans \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E, L\u00e9nine r\u00e9sume ainsi les diff\u00e9rences entre le marxisme et l'anarchisme:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EVoici ce qui distingue les marxistes des anarchistes: 1) Les premiers, tout en se proposant de supprimer compl\u00e8tement l'\u00c9tat, ne croient la chose r\u00e9alisable qu'apr\u00e8s la suppression des classes par la r\u00e9volution socialiste, comme r\u00e9sultat de l'instauration du socialisme qui m\u00e8ne \u00e0 la disparition de l'\u00c9tat; les seconds veulent la suppression compl\u00e8te de l'\u00c9tat du jour au lendemain, sans comprendre les conditions qui la rendent possible. 2) Les premiers proclament la n\u00e9cessit\u00e9 pour le prol\u00e9tariat, apr\u00e8s qu'il aura conquis le pouvoir politique, de d\u00e9truire enti\u00e8rement la vieille machine d'\u00c9tat et de la remplacer par une nouvelle, qui consiste dans l'organisation des ouvriers arm\u00e9s, sur le mod\u00e8le de la Commune; les seconds, tout en plaidant pour la destruction de la machine d'\u00c9tat, ne se repr\u00e9sentent que tr\u00e8s confus\u00e9ment \u003Ci\u003Epar quoi\u003C\/i\u003E le prol\u00e9tariat la remplacera, et \u003Ci\u003Ecomment\u003C\/i\u003E il usera du pouvoir r\u00e9volutionnaire; les anarchistes vont jusqu'\u00e0 repousser l'utilisation du pouvoir d'\u00c9tat par le prol\u00e9tariat r\u00e9volutionnaire, jusqu'\u00e0 repousser la dictature r\u00e9volutionnaire. 3) Les premiers veulent que le prol\u00e9tariat se pr\u00e9pare \u00e0 la r\u00e9volution en utilisant l'\u00c9tat moderne; les anarchistes sont contre cette fa\u00e7on de faire. \u003Ca href=\"#nbxxx\" name=\"nhxxx\"\u003Exxx\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ELa falsification grossi\u00e8re du marxisme et la promotion d'illusions en la d\u00e9mocratie bourgeoise se r\u00e9sument dans un passage de la r\u00e9ponse de Kautsky \u00e0 Pannekoek. Le but d'une gr\u00e8ve g\u00e9n\u00e9rale, \u00e9crit Kautsky dans cet extrait cit\u00e9 par L\u00e9nine:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab... ne peut jamais \u00eatre de \u003Ci\u003Ed\u00e9truire\u003C\/i\u003E le pouvoir d'\u00c9tat, mais seulement d'amener le gouvernement \u00e0 des concessions sur une question donn\u00e9e, ou de remplacer un gouvernement hostile au prol\u00e9tariat par un gouvernement allant au-devant des besoins du prol\u00e9tariat... Mais jamais et en aucun cas, cela (c'est-\u00e0-dire la victoire du prol\u00e9tariat sur le gouvernement hostile) ne peut mener \u00e0 la \u003Ci\u003Edestruction\u003C\/i\u003E du pouvoir d'\u00c9tat; il ne peut en r\u00e9sulter qu'un certain \u003Ci\u003Ed\u00e9placement\u003C\/i\u003E du rapport des forces \u003Ci\u003E\u00e0 l'int\u00e9rieur du pouvoir d'\u00c9tat\u003C\/i\u003E... Le but de notre lutte politique reste donc, comme par le pass\u00e9, la conqu\u00eate du pouvoir d'\u00c9tat par l'acquisition de la majorit\u00e9 au parlement et la transformation de ce dernier en ma\u00eetre du gouvernement. \u00bb \u003Ca href=\"#nbxxxi\" name=\"nhxxxi\"\u003Exxxi\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003E* * *\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn analysant \u003Ci\u003ELa guerre civile en France\u003C\/i\u003E, L\u00e9nine \u00e9crit, \u00e0 propos de la r\u00e9action de Marx \u00e0 la Commune de Paris:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003EMarx ne se contenta d'ailleurs pas d'admirer l'h\u00e9ro\u00efsme des communards \"montant \u00e0 l'assaut du ciel\", selon son expression. Dans le mouvement r\u00e9volutionnaire des masses, bien que celui-ci n'e\u00fbt pas atteint son but, il voyait une exp\u00e9rience historique d'une port\u00e9e immense, un certain pas en avant de la r\u00e9volution prol\u00e9tarienne universelle, un pas r\u00e9el bien plus important que des centaines de programmes et de raisonnements. Analyser cette exp\u00e9rience, y puiser des le\u00e7ons de tactique, s'en servir pour passer au crible sa th\u00e9orie: telle est la t\u00e2che que Marx se fixa. \u003Ca href=\"#nbxxxii\" name=\"nhxxxii\"\u003Exxxii\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ETelle \u00e9tait l'approche de Marx \u00e0 la Commune de Paris, l'approche de L\u00e9nine \u00e0 l'h\u00e9ritage th\u00e9orique du marxisme, et telle est notre approche aujourd'hui \u00e0 la R\u00e9volution d'octobre. Pour Marx et L\u00e9nine, l'analyse et l'assimilation des le\u00e7ons de ces grandes luttes et l'examen attentif des questions th\u00e9oriques et historiques qu'elles ont soulev\u00e9es ont \u00e9t\u00e9 con\u00e7us et r\u00e9alis\u00e9s dans la relation la plus \u00e9troite avec les d\u00e9veloppements politiques contemporains; et ainsi aujourd'hui, nous comm\u00e9morons la r\u00e9volution russe de la m\u00eame fa\u00e7on.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes diff\u00e9rentes organisations petites-bourgeoises qui se font passer pour \u00ab de gauche \u00bb, voire m\u00eame \u00ab socialistes \u00bb, tout en s'alignant sur l'imp\u00e9rialisme et l'\u00c9tat capitaliste, sont indiff\u00e9rentes ou ouvertement hostiles \u00e0 la R\u00e9volution d'octobre, car elles sont hostiles au renversement du capitalisme par la classe ouvri\u00e8re aujourd'hui.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais les \u00ab Le\u00e7ons d'octobre \u00bb ont une immense pertinence pour les t\u00e2ches pos\u00e9es \u00e0 la classe ouvri\u00e8re par la crise sans pr\u00e9c\u00e9dent du capitalisme mondial aujourd'hui et l'\u00e9mergence d'une nouvelle p\u00e9riode de lutte r\u00e9volutionnaire. La R\u00e9volution d'octobre reste extr\u00eamement pertinente pour les \u00e9v\u00e9nements politiques de notre temps.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes tendances identifi\u00e9es par L\u00e9nine dans \u003Ci\u003EL'Imp\u00e9rialisme\u003C\/i\u003E et dans \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E - l'int\u00e9gration toujours plus \u00e9troite de l'\u00c9tat imp\u00e9rialiste et des gigantesques monopoles financiers et institutionnels (Google, Amazon, Apple avec la CIA et le Pentagone) sous forme de capitalisme monopolistique d'\u00c9tat; la croissance monstrueuse de l'appareil r\u00e9pressif de l'\u00c9tat et la putr\u00e9faction des formes d\u00e9mocratiques (la r\u00e9pression militaire en Catalogne applaudie par tous les gouvernements imp\u00e9rialistes et les imp\u00e9rialistes \u00ab humanitaires \u00bb du \u003Ci\u003ENew York Times\u003C\/i\u003E, l'\u00e9tat d'urgence en France, l'entr\u00e9e des n\u00e9o-fascistes au parlement allemand, un gouvernement de g\u00e9n\u00e9raux et de milliardaires de Wall Street aux \u00c9tats-Unis) - sont bien plus avanc\u00e9es qu'\u00e0 l'\u00e9poque de L\u00e9nine. La guerre mondiale vers laquelle se dirige \u00e0 nouveau l'imp\u00e9rialisme menace la civilisation d'un holocauste nucl\u00e9aire et de la destruction.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAvec sa comm\u00e9moration du centenaire de la r\u00e9volution russe, y compris par ces conf\u00e9rences, le Comit\u00e9 International de la Quatri\u00e8me Internationale suit la voie trac\u00e9e par L\u00e9nine et Trotsky: \u00e9clairer, \u00e9duquer et armer politiquement la classe ouvri\u00e8re pour la r\u00e9volution socialiste mondiale en mouvement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ENotes\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhi\" name=\"nbi\"\u003Ei\u003C\/a\u003E L\u00e9on Trotsky, \u003Ci\u003EHistoire de la r\u00e9volution russe, 2. Octobre\u003C\/i\u003E, (\u00c9ditions du Seuil: 1950), pp. 498-499\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhii\" name=\"nbii\"\u003Eii\u003C\/a\u003E Ibid., p. 499\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhiii\" name=\"nbiii\"\u003Eiii\u003C\/a\u003E L\u00e9nine, \u003Ci\u003EL'imp\u00e9rialisme et la scission du socialisme\u003C\/i\u003E, Œuvres, Tome 23, (\u00c9ditions du Progr\u00e8s: 1971), pp. 117-118\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhiv\" name=\"nbiv\"\u003Eiv\u003C\/a\u003E L\u00e9nine, \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E, Œuvres, Tome 25, (\u00c9ditions du Progr\u00e8s: 1971), pp. 415-416\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhv\" name=\"nbv\"\u003Ev\u003C\/a\u003E L\u00e9on Trotsky, \u003Ci\u003EHistoire de la r\u00e9volution russe, 1. F\u00e9vrier\u003C\/i\u003E, (\u00c9ditions du Seuil: 1950), p. 471\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhvi\" name=\"nbvi\"\u003Evi\u003C\/a\u003E Traduit de l'anglais, Alexander Rabinowitch, \u003Ci\u003EPrelude to Revolution\u003C\/i\u003E, (Indiana University Press: 1991), pp. 82-83\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhvii\" name=\"nbvii\"\u003Evii\u003C\/a\u003E Traduit de l'anglais, Alexander Rabinowitch, The Bolsheviks Come to Power, (Haymarket Books: 2004) p. 109\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhviii\" name=\"nbviii\"\u003Eviii\u003C\/a\u003E Ibid., p. 94\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhix\" name=\"nbix\"\u003Eix\u003C\/a\u003E L\u00e9nine, \u003Ci\u003ELa situation politique\u003C\/i\u003E, Œuvres, Tome 25, (\u00c9ditions du Progr\u00e8s: 1971), p. 191\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhx\" name=\"nbx\"\u003Ex\u003C\/a\u003E Ibid., \u003Ci\u003EUne des questions fondamentales de la r\u00e9volution\u003C\/i\u003E, p. 398, 400\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxi\" name=\"nbxi\"\u003Exi\u003C\/a\u003E Ibid., \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution,\u003C\/i\u003E p. 420, 418 \u003Ci\u003E(soulign\u00e9 par nous)\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxii\" name=\"nbxii\"\u003Exii\u003C\/a\u003E Ibid.\u003Ci\u003E,\u003C\/i\u003E p. 419\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxiii\" name=\"nbxiii\"\u003Exiii\u003C\/a\u003E Ibid.\u003Ci\u003E,\u003C\/i\u003E p. 420\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxiv\" name=\"nbxiv\"\u003Exiv\u003C\/a\u003E Ibid.\u003Ci\u003E,\u003C\/i\u003E p. 421\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxv\" name=\"nbxv\"\u003Exv\u003C\/a\u003E Ibid.\u003Ci\u003E,\u003C\/i\u003E p. 424\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxvi\" name=\"nbxvi\"\u003Exvi\u003C\/a\u003E Ibid.\u003Ci\u003E,\u003C\/i\u003E p. 426\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxvii\" name=\"nbxvii\"\u003Exvii\u003C\/a\u003E Ibid.\u003Ci\u003E,\u003C\/i\u003E p. 428\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxviii\" name=\"nbxviii\"\u003Exviii\u003C\/a\u003E Ibid.\u003Ci\u003E,\u003C\/i\u003E p. 429\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxix\" name=\"nbxix\"\u003Exix\u003C\/a\u003E Ibid.\u003Ci\u003E,\u003C\/i\u003E p. 440\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxx\" name=\"nbxx\"\u003Exx\u003C\/a\u003E Ibid.\u003Ci\u003E,\u003C\/i\u003E p. 451\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxi\" name=\"nbxxi\"\u003Exxi\u003C\/a\u003E Comit\u00e9 International de la Quatri\u00e8me Internationale, \u003Ca href=\"https:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2017\/07\/russ-j28.html\"\u003EPourquoi \u00e9tudier la r\u00e9volution russe?\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxii\" name=\"nbxxii\"\u003Exxii\u003C\/a\u003E Cit\u00e9 dans L\u00e9nine, \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E, Œuvres, Tome 25, (\u00c9ditions du Progr\u00e8s: 1971), pp. 448-449\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxiii\" name=\"nbxxiii\"\u003Exxiii\u003C\/a\u003E Ibid.\u003Ci\u003E,\u003C\/i\u003E p. 445\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxiv\" name=\"nbxxiv\"\u003Exxiv\u003C\/a\u003E Introduction de Engels \u00e0 Marx, \u003Ci\u003ELa guerre civile en France\u003C\/i\u003E, (\u00c9ditions en langues \u00e9trang\u00e8res, P\u00e9kin: 1971), pp. 17-18\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxv\" name=\"nbxxv\"\u003Exxv\u003C\/a\u003E Cit\u00e9 dans L\u00e9nine, \u003Ci\u003EL'\u00c9tat et la R\u00e9volution\u003C\/i\u003E, Œuvres, Tome 25, (\u00c9ditions du Progr\u00e8s: 1971), pp. 452-453\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxvi\" name=\"nbxxvi\"\u003Exxvi\u003C\/a\u003E Ibid., p. 454\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxvii\" name=\"nbxxvii\"\u003Exxvii\u003C\/a\u003E Ibid., p. 517\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxviii\" name=\"nbxxviii\"\u003Exxviii\u003C\/a\u003E Ibid., p. 523\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxix\" name=\"nbxxix\"\u003Exxix\u003C\/a\u003E Cit\u00e9 dans ibid., p. 473\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxx\" name=\"nbxxx\"\u003Exxx\u003C\/a\u003E Ibid., p. 523\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxxi\" name=\"nbxxxi\"\u003Exxxi\u003C\/a\u003E Cit\u00e9 dans ibid., p. 528\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"#nhxxxii\" name=\"nbxxxii\"\u003Exxxii\u003C\/a\u003E Ibid., p. 447\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/02\/14\/stat-f14.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}