{"169001":{"id":"169001","parent":"168932","time":"1581671494","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/02\/14\/cias-f14.html","category":"USA","title":"Les \u00c9tats-Unis ont espionn\u00e9 les gouvernements pendant des d\u00e9cennies \u00e0 travers une soci\u00e9t\u00e9 de cryptage suisse","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_169001_adf3be.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"les-etats-unis-ont-espionne-les-gouvernements-pendant-des-decennies-a-travers-une-societe-de-cryptage-suisse","admin":"newsnet","views":"45","priority":"3","length":"8371","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003EPar Kevin Reed\u003Cbr \/\u003E\n14 f\u00e9vrier 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'Agence centrale de renseignement (CIA) et l'Agence de s\u00e9curit\u00e9 nationale (NSA) des \u00c9tats-Unis espionnent les communications crypt\u00e9es des gouvernements du monde entier depuis cinq d\u00e9cennies. Ils ont pu le faire gr\u00e2ce \u00e0 la CIA qui poss\u00e9dait secr\u00e8tement une soci\u00e9t\u00e9 de s\u00e9curit\u00e9 mondiale bas\u00e9e en Suisse.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans un long reportage du \u003Ci\u003EWashington Post\u003C\/i\u003E publi\u00e9 mardi, la soci\u00e9t\u00e9, appartenant \u00e0 la CIA et connue sous le nom de \u00abCrypto AG\u00bb, a vendu des technologies de cryptage diplomatique \u00e0 plus de la moiti\u00e9 des pays du monde au cours du dernier demisi\u00e8cle. En m\u00eame temps elle permettait aux services secrets am\u00e9ricains d'\u00e9couter leurs communications.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_169001_adf3be.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ELe sceau de la Central Intelligence Agency au si\u00e8ge de la CIA \u00e0 Langley, en Virginie. (AP Photo\/Carolyn Kaster, Dossier)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECrypto AG \u00e9tait une soci\u00e9t\u00e9 de technologie de cryptage m\u00e9canique datant de la Seconde Guerre mondiale qui a \u00e9t\u00e9 acquise dans le cadre d'un partenariat entre la CIA et les services de renseignement \u00e9trangers ouest-allemands (BND) en 1970. R\u00e9put\u00e9e pour d\u00e9velopper des m\u00e9thodes de cryptage sophistiqu\u00e9es, la soci\u00e9t\u00e9 a ensuite commenc\u00e9 \u00e0 vendre aux gouvernements des syst\u00e8mes qui contenaient des cl\u00e9s permettant aux services de renseignement am\u00e9ricains et allemands d'infiltrer ces syst\u00e8mes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme l'explique le reportage du \u003Ci\u003EPost\u003C\/i\u003E, \u00abla firme suisse a gagn\u00e9 des millions de dollars en vendant du mat\u00e9riel \u00e0 plus de 120 pays pendant une bonne partie du 21e si\u00e8cle. Ses clients comprenaient l'Iran, des juntes militaires en Am\u00e9rique latine, des rivaux nucl\u00e9aires comme l'Inde et le Pakistan, et m\u00eame le Vatican\u00bb. Parmi les pays qui ont utilis\u00e9 les technologies de Crypto AG pour les communications sensibles, on trouve le Japon, le Mexique, l'\u00c9gypte, la Cor\u00e9e du Sud, l'Iran, l'Arabie Saoudite, l'Italie, l'Argentine, l'Indon\u00e9sie et la Libye.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe \u003Ci\u003EPost\u003C\/i\u003E a publi\u00e9 le reportage conjointement avec le radiodiffuseur public allemand ZDF (Zweites Deutsches Fernsehen). Il est bas\u00e9 sur des informations contenues dans un historique complet et classifi\u00e9 du programme secret de la CIA, appel\u00e9 \u00abThesaurus\u00bb et plus tard \u00abRubicon\u00bb, qui a \u00e9t\u00e9 fuit\u00e9 aux deux organismes de presse. Le \u003Ci\u003EPost\u003C\/i\u003E et la ZDF ont \u00e9galement interrog\u00e9 des fonctionnaires des services de renseignement, actuels et anciens, et des employ\u00e9s de Crypto AG, dont la plupart ont parl\u00e9 sous couvert d'anonymat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EParmi les cas d'espionnage de Crypto AG pour le compte des services de renseignement am\u00e9ricain rapport\u00e9s en d\u00e9tail par le \u003Ci\u003EPost,\u003C\/i\u003E on peut citer les communications du pr\u00e9sident \u00e9gyptien Anouar El-Sadate avec Le Caire lors des n\u00e9gociations de Camp David en 1978. Cit\u00e9s aussi \u00e9taient les c\u00e2bles diplomatiques entre le r\u00e9gime iranien de l'ayatollah Khomeini et l'Alg\u00e9rie lors de la crise des otages am\u00e9ricains en 1979-80. Enfin, la CIA a partag\u00e9 avec la Grande-Bretagne des communications d\u00e9crypt\u00e9es en provenance d'Argentine pendant la guerre des Malouines en 1982.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe \u003Ci\u003EPost\u003C\/i\u003E cite directement la conclusion du rapport qui a fait l'objet d'une fuite: \u00abC'\u00e9tait le coup d'\u00c9tat du si\u00e8cle dans le domaine du renseignement. Les gouvernements \u00e9trangers payaient grassement les \u00c9tats-Unis et l'Allemagne de l'Ouest pour avoir le privil\u00e8ge de faire lire leurs communications les plus secr\u00e8tes par au moins deux (et peut-\u00eatre jusqu'\u00e0 cinq ou six) pays \u00e9trangers\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes \u00abcinq ou six\u00bb pays qui avaient acc\u00e8s aux communications d\u00e9crypt\u00e9es sont probablement le partenariat de renseignement \u00abFive Eyes\u00bb qui comprend l'Australie, le Canada, la Nouvelle-Z\u00e9lande, le Royaume-Uni et les \u00c9tats-Unis. Toutefois, le reportage du \u003Ci\u003EPost\u003C\/i\u003E ajoute que les dossiers de la CIA \u00abmontrent qu'au moins quatre autres pays - Isra\u00ebl, la Su\u00e8de, la Suisse et le Royaume-Uni - \u00e9taient au courant de l'op\u00e9ration ou ont re\u00e7u des renseignements de celle-ci de la part des \u00c9tats-Unis ou de l'Allemagne de l'Ouest\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu plus fort des op\u00e9rations d'espionnage de Crypto AG dans les ann\u00e9es 1980, les syst\u00e8mes de la soci\u00e9t\u00e9 \u00e9taient responsables de 40 pour cent des c\u00e2bles diplomatiques du monde. Les gouvernements qui les utilisaient croyaient qu'ils avaient prot\u00e9g\u00e9 leurs communications. Toutefois, ils \u00e9taient sur \u00e9coute et le CIA et le BND en collectaient et en d\u00e9cryptaient le contenu.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EParmi les quelques gouvernements qui n'ont pas achet\u00e9 les syst\u00e8mes Crypto, on trouve l'Union sovi\u00e9tique et la Chine. Car, selon la \u003Ci\u003EPost\u003C\/i\u003E, ils avaient \u00abdes soup\u00e7ons fond\u00e9s sur les liens de l'entreprise avec l'Occident qui les prot\u00e9geaient de toute exposition, bien que l'histoire de la CIA sugg\u00e8re que les espions am\u00e9ricains ont beaucoup appris en surveillant les interactions des autres pays avec Moscou et P\u00e9kin\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe fait que les services de renseignement am\u00e9ricains, en collaboration avec leurs partenaires imp\u00e9rialistes, aient espionn\u00e9 les communications diplomatiques des gouvernements du monde entier pendant le dernier demisi\u00e8cle est une r\u00e9v\u00e9lation importante. Bien que cela ne soit pas surprenant, cela d\u00e9montre de la mani\u00e8re la plus concr\u00e8te la criminalit\u00e9 et le gangst\u00e9risme flagrants de l'imp\u00e9rialisme am\u00e9ricain.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes r\u00e9v\u00e9lations prouvent \u00e9galement que le gouvernement de Washington DC., qu'il soit d\u00e9mocrate ou r\u00e9publicain, a \u00e9t\u00e9 le premier \u00e0 se m\u00ealer des affaires des autres pays pendant cinq d\u00e9cennies, en totale violation du droit international.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes r\u00e9v\u00e9lations sur Crypto AG s'ajoutent \u00e0 la longue histoire d'\u00e9coute du gouvernement am\u00e9ricain sur ses alli\u00e9s et ses ennemis dans les affaires mondiales. Bon nombre des r\u00e9v\u00e9lations les plus r\u00e9centes ont \u00e9t\u00e9 publi\u00e9es par WikiLeaks ou contenues dans des fuites de l'ancien contractant de la NSA, Edward Snowden. Ce dernier a remis aux reporters du \u003Ci\u003EGuardian\u003C\/i\u003E et du \u003Ci\u003EPost\u003C\/i\u003E une foule de documents secrets du renseignement en 2013.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn 2015, sous l'administration pr\u00e9sidentielle de Barack Obama, WikiLeaks a r\u00e9v\u00e9l\u00e9 que la NSA avait \u00e9cout\u00e9 les appels t\u00e9l\u00e9phoniques de la chanceli\u00e8re allemande Angela Merkel depuis 2009. Les donn\u00e9es de WikiLeaks ont montr\u00e9 que les \u00c9tats-Unis avaient en fait espionn\u00e9 la chancellerie allemande pendant des d\u00e9cennies, \u00e0 commencer par l'administration d'Helmut Kohl (1982-1998).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes r\u00e9v\u00e9lations de Snowden ont prouv\u00e9 que la NSA collectait et stockait les communications \u00e9lectroniques de toute la population mondiale. Snowden a montr\u00e9 que les op\u00e9rations de renseignement am\u00e9ricaines comprenaient le piratage de l'\u00e9pine dorsale en fibre optique du syst\u00e8me international de c\u00e2bles sous-marins qui relie les pays du monde entre eux. Parmi les r\u00e9v\u00e9lations de Snowden \u00e9tait le fait que les \u00c9tats-Unis avaient intercept\u00e9 de cette mani\u00e8re les appels t\u00e9l\u00e9phoniques des pr\u00e9sidents du Mexique et du Br\u00e9sil.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes d\u00e9cennies d'acc\u00e8s sans entrave de l'imp\u00e9rialisme am\u00e9ricain \u00e0 des donn\u00e9es chiffr\u00e9es par des syst\u00e8mes offerts sur le march\u00e9 r\u00e9v\u00e8lent les motivations qui sous-tendent la campagne actuelle de l'administration Trump visant \u00e0 forcer les entreprises technologiques \u00e0 abolir le cryptage de bout en bout sur les smartphones et les applications de textos. L'exigence envers Apple, Google et Facebook de donner aux forces de l'ordre am\u00e9ricaines un acc\u00e8s \u00e0 leurs produits par une porte d\u00e9rob\u00e9e vise, en partie, \u00e0 r\u00e9tablir la surveillance gouvernementale des communications priv\u00e9es des gouvernements et entreprises rivaux.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa lutte contre la surveillance gouvernementale du public et les op\u00e9rations ill\u00e9gales de l'\u00c9tat am\u00e9ricain de renseignement militaire contre les pays du monde est une question de d\u00e9fense des droits d\u00e9mocratiques fondamentaux. Tous les candidats du Parti d\u00e9mocrate acceptent les all\u00e9gations non prouv\u00e9es d'\u00abing\u00e9rence russe\u00bb dans les \u00e9lections de 2016. Cependant, aucun d'entre eux n'a comment\u00e9 les derni\u00e8res r\u00e9v\u00e9lations du \u003Ci\u003EWashington Post\u003C\/i\u003E sur l'espionnage et l'ing\u00e9rence des \u00c9tats-Unis au nom des grandes entreprises et des grandes banques am\u00e9ricaines.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes candidats du Socialist Equality Party aux \u00e9lections am\u00e9ricaines de 2020 - Joseph Kishore pour la pr\u00e9sidence et Norissa Santa Cruz pour la vice-pr\u00e9sidence - sont les seuls \u00e0 exiger la fin imm\u00e9diate de l'ing\u00e9rence am\u00e9ricaine et de l'espionnage des pays du monde, sur la base du programme de la r\u00e9volution socialiste mondiale. Pour plus d'informations sur la campagne \u00e9lectorale du SEP et pour vous inscrire, visitez le site: \u003Ca href=\"https:\/\/www.socialism2020.org\"\u003Esocialism2020.org\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E(Article paru en anglais 13 f\u00e9vrier 2020)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/02\/14\/cias-f14.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}