{"158851":{"id":"158851","parent":"0","time":"1562579612","url":"http:\/\/reporterre.net\/Finlande-le-peuple-des-Samis-se-bat-contre-une-ligne-ferroviaire-vers-l","category":"\u00e9cologie","title":"Finlande : le peuple des Samis se bat contre une ligne ferroviaire vers l'Arctique","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_158851_a1c684.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"finlande-le-peuple-des-samis-se-bat-contre-une-ligne-ferroviaire-vers-l-arctique","admin":"newsnet","views":"173","priority":"1","length":"9655","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003ELes Samis sont inquiets. Une ligne ferroviaire pour relier la Finlande \u00e0 l'oc\u00e9an via la Norv\u00e8ge est dans les cartons... De quoi entraver la libre circulation des rennes, dont l'\u00e9levage est crucial pour cette population indig\u00e8ne, et faciliter la cr\u00e9ation de nouvelles exploitations mini\u00e8res.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cul\u003E\u003Cli\u003E\u003Ci\u003EInari (Finlande), reportage\u003C\/i\u003E\u003C\/li\u003E\u003C\/ul\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 Inari, ville de 6.000 habitants dont le tiers est sami, le vent du nord est gla\u00e7ant au d\u00e9but du mois de mai. Dans cette municipalit\u00e9 du nord de la Laponie qui accueille un mus\u00e9e de la culture sami et le Parlement sami de Finlande, difficile de distinguer cette communaut\u00e9 autochtone des autres Finlandais. Ses membres vivent dans la modernit\u00e9 du XXI\u003Csup\u003Ee\u003C\/sup\u003E si\u00e8cle et leurs costumes color\u00e9s traditionnels ne sont pas visibles dans la vie quotidienne. La plupart d'entre eux parlent aussi bien sami que finnois, et fr\u00e9quemment anglais.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EToutefois, un combat les anime chaque jour : faire perdurer leur culture face \u00e0 un monde globalis\u00e9. Depuis quelques ann\u00e9es, au Parlement sami de Finlande, le \u003Ci\u003E\u00ab couloir de l'Arctique \u00bb\u003C\/i\u003E (\u003Ci\u003E\u00ab Arctic corridor \u00bb\u003C\/i\u003E, en anglais) un projet d'un chemin de fer est l'un des sujets les plus br\u00fblants. La pr\u00e9sidente du Parlement sami, Tiina Sanila-Aikio, une trentenaire coiff\u00e9e d'un bonnet en tissu traditionnel, craint pour l'avenir de son peuple si une ligne de chemin de fer \u00e9tait construite au beau milieu de ses terres ancestrales.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ELa fonte des glaces permet la cr\u00e9ation d'une nouvelle route commerciale plus rapide entre l'Asie et l'Europe\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDepuis une dizaine d'ann\u00e9es, les acteurs du commerce international du nord de l'Europe et de la Russie anticipent le r\u00e9chauffement climatique et comptent bien en tirer profit. Avec la fonte des glaces, une \u003Ca href=\"https:\/\/reporterre.net\/Avec-le-changement-climatique-la-Russie-colonise-l-Arctique\"\u003Enouvelle route commerciale plus rapide entre l'Asie et l'Europe\u003C\/a\u003E semble s'ouvrir dans l'oc\u00e9an Arctique. Cela ouvre aussi de nouvelles perspectives d'exploitation des ressources naturelles : entre 20 et 30 % des r\u00e9serves de gaz non exploit\u00e9es dans le monde et entre 5 et 13 % des r\u00e9serves de p\u00e9trole se trouveraient ainsi dans la r\u00e9gion arctique. Devant ces nouvelles opportunit\u00e9s, la Finlande a lanc\u00e9 il y a quelques ann\u00e9es l'id\u00e9e d'une \u003Ca href=\"https:\/\/www.lesechos.fr\/2018\/03\/le-projet-fou-de-ligne-ferroviaire-dans-larctique-986279\"\u003Eligne de chemin de fer vers l'Arctique\u003C\/a\u003E, qui lui permettrait de se connecter \u00e0 l'oc\u00e9an via la Norv\u00e8ge.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_158851_4344fa.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EDe Rovaniemi en Laponie finlandaise \u00e0 Kirkenes en Norv\u00e8ge, les 495 kilom\u00e8tres de voies du couloir de l'Arctique traverseraient le territoire sami, dans le but de relier l'Asie \u00e0 l'Europe. Tiina Sanila-Aikio explique \u00e0 \u003Ci\u003EReporterre\u003C\/i\u003E les craintes de son peuple :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ESi ce projet a lieu, nous allons tout perdre. La ligne cr\u00e9era une s\u00e9paration entre trois groupes de langues : le sami du nord, le sami skolt et le sami d'Inari. De plus, il coupera en deux les zones d'\u00e9levage de rennes. \u00bb\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ELa ligne ferroviaire a notamment pour objectif de faciliter le transport minier et d'hydrocarbures\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBien que de plus en plus de Samis se tournent vers des m\u00e9tiers des secteurs tertiaire ou secondaire, le mode de vie traditionnel de ce peuple autochtone reste li\u00e9 \u00e0 l'\u00e9levage de rennes, qui se transmet de g\u00e9n\u00e9ration en g\u00e9n\u00e9ration. Les rennes sont \u00e9lev\u00e9s en libert\u00e9 dans de grands espaces sauvages en fonction des huit saisons \u00e9tablies par les Samis selon le cycle de ces cervid\u00e9s. Une ligne de chemin de fer au milieu des for\u00eats laponnes compliquerait la libre circulation des rennes. \u003Ci\u003E\u00ab En termes de v\u00e9g\u00e9tation, la quantit\u00e9 de biomasse est faible quand on est dans le Grand Nord, donc la fa\u00e7on dont les rennes sont \u00e9lev\u00e9s par les Samis n\u00e9cessite de tr\u00e8s grands espaces\u003C\/i\u003E, dit Sini Harkki, directrice de Greenpeace Finlande qui s'oppose au projet depuis ses d\u00e9buts. \u003Ci\u003E\u00ab Et, les rennes sont d\u00e9j\u00e0 menac\u00e9s par le changement climatique, le tourisme, les coupes d'arbres... \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_158851_958131.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003E\u003Cb\u003EGreenpeace Finlande a form\u00e9 des Samis \u00e0 des actions de d\u00e9sob\u00e9issance civile et de protestation.\u003C\/b\u003E\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EMais la mise en p\u00e9ril de l'\u00e9levage de rennes ne constitue pas la seule menace cr\u00e9\u00e9e par le projet du couloir de l'Arctique. Cette ligne a notamment pour objectif de faciliter le transport minier et d'hydrocarbures. Sini Harkki parle d'un risque environnemental important : \u003Ci\u003E\u00ab Le projet a \u00e9t\u00e9 b\u00e2ti sur le constat qu'il y a de plus en plus de possibilit\u00e9 d'extraction de ressources naturelles \u00e0 la fois dans l'oc\u00e9an Arctique et dans le territoire arctique finlandais. Donc cela signifie plus de \u003Ca href=\"https:\/\/reporterre.net\/La-Norvege-autorise-une-mine-de-cuivre-au-detriment-de-la-biodiversite-Arctique\"\u003Emines\u003C\/a\u003E, plus d'\u00e9nergie fossile, plus de destruction foresti\u00e8re, dans un territoire tr\u00e8s nordique, donc tr\u00e8s sensible. On est \u00e0 la fronti\u00e8re de la zone o\u00f9 les arbres ne poussent plus, ce sont les derni\u00e8res for\u00eats que l'on peut trouver au nord de l'Europe. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDu c\u00f4t\u00e9 des promoteurs du projet, on essaie de rassurer les opposants. Timo Lohi travaille pour la R\u00e9gion du nord de la Laponie et est porte-parole du projet du couloir de l'Arctique. Il assure que \u003Ci\u003E\u00ab la ligne sera construite principalement le long des routes d\u00e9j\u00e0 existantes, et non pas dans les zones de nature sauvage \u00bb\u003C\/i\u003E. Et que le couloir ne vise pas \u00e0 cr\u00e9er de nouvelles exploitations mini\u00e8res mais \u00e0 optimiser celles d\u00e9j\u00e0 existantes avec un mode de transport, le train, \u003Ci\u003E\u00ab respectueux de l'environnement \u00bb\u003C\/i\u003E. Qu'il s'agisse de trains ou de camions, pour Sini Harkki, le r\u00e9sultat est le m\u00eame \u003Ci\u003E\u00ab tant que le projet est industriel et a vocation \u00e0 exploiter des ressources naturelles \u00bb\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe co\u00fbt de ce couloir de l'Arctique est estim\u00e9 \u00e0 2,9 milliards d'euros, dont deux tiers seraient financ\u00e9s par la Finlande et un tiers par la Norv\u00e8ge. Il y a quelques mois, le minist\u00e8re des transports finlandais avait d\u00e9clar\u00e9 ce projet \u003Ci\u003E\u00ab non viable \u00e9conomiquement \u00bb\u003C\/i\u003E, cr\u00e9ant un espoir pour le peuple sami. Fin avril pourtant, le Conseil r\u00e9gional de Laponie a int\u00e9gr\u00e9 le couloir de l'Arctique dans son plan d'occupation des sols. D\u00e9but mai, un nouvel investisseur priv\u00e9 qui n'est autre que l'entreprise en charge de la construction d'un \u003Ca href=\"https:\/\/plus.lesoir.be\/139237\/article\/2018-02-09\/un-tunnel-de-100-km-entre-tallinn-et-helsinki\"\u003Etunnel dans la Baltique entre Tallin et Helsinki\u003C\/a\u003E a fait son apparition. Peter Vesterbacka, co-fondateur de l'entreprise FinEstBayArea Development, a annonc\u00e9 que celle-ci financerait de nouvelles \u00e9tudes afin de mettre sur les rails le projet, qui pourrait se concr\u00e9tiser en 2030.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_158851_a1c684.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003E\u003Cb\u003E\u00ab Nous n'avons pas \u00e9t\u00e9 consult\u00e9s \u00bb, rappelle la pr\u00e9sidente du Parlement sami, Tiina Sanila-Aikio.\u003C\/b\u003E\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003ECette annonce a provoqu\u00e9 une nouvelle fois la col\u00e8re des Samis. \u003Ci\u003E\u00ab Nous n'avons pas \u00e9t\u00e9 consult\u00e9s\u003C\/i\u003E, rappelle Tiina Sanila Aikio. \u003Ci\u003EC'est par les m\u00e9dias que nous avons eu connaissance des premi\u00e8res \u00e9tudes men\u00e9es par les autorit\u00e9s \u00bb\u003C\/i\u003E. De son c\u00f4t\u00e9, Timo Lohi assure que le projet n'en est qu'\u00e0 ses pr\u00e9mices et qu'il est encore trop t\u00f4t pour entrer dans la phase de consultation avec les Samis : \u003Ci\u003E\u00ab Je comprends que les Samis soient n\u00e9gatifs \u00e0 ce sujet, car il n'y a pas assez d'information sur le processus de planification pour l'instant. Si le projet commen\u00e7ait demain, bien s\u00fbr que la premi\u00e8re \u00e9tape serait de les consulter et de n\u00e9gocier avec eux. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 l'automne dernier, Greenpeace Finlande a form\u00e9 des Samis \u00e0 des actions de d\u00e9sob\u00e9issance civile et de protestation et fait pression sur le nouveau gouvernement finlandais pour qu'il respecte les droits du dernier peuple indig\u00e8ne d'Europe.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/reporterre.net\/Finlande-le-peuple-des-Samis-se-bat-contre-une-ligne-ferroviaire-vers-l\"\u003Ereporterre.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}