{"159044":{"id":"159044","parent":"158738","time":"1562919503","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2019\/07\/12\/iran-j12.html","category":"Monde","title":"Trump menace l'Iran de nouvelles sanctions sur fond d'accusations risibles","image":"","hub":"newsnet","url-explicit":"trump-menace-l-iran-de-nouvelles-sanctions-sur-fond-d-accusations-risibles","admin":"newsnet","views":"305","priority":"3","length":"10232","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003EPar Bill Van Auken\u003Cbr \/\u003E\n12 juillet 2019\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe pr\u00e9sident des \u00c9tats-Unis, Donald Trump, a menac\u00e9 l'Iran mercredi de resserrer \u00e0 nouveau les sanctions punitives de \u00abpression maximale\u00bb impos\u00e9es par les \u00c9tats-Unis.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans un tweet ignorant et mensonger, le pr\u00e9sident am\u00e9ricain a d\u00e9clar\u00e9: \u00abL'Iran depuis longtemps \u00abenrichit\u00bb en cachette, en violation totale du terrible accord de 150 milliards de dollars sign\u00e9 par John Kerry et l'administration Obama []... Les sanctions seront bient\u00f4t renforc\u00e9es consid\u00e9rablement!\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ERien ne prouve que l'Iran \u00abenrichit secr\u00e8tement\u00bb de l'uranium. Le pays s'est soumis au r\u00e9gime d'inspection nucl\u00e9aire le plus intrusif de tous les pays dans l'histoire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuant \u00e0 la r\u00e9f\u00e9rence \u00e0 \u00abl'accord de 150 milliards de dollars\u00bb, que Trump d\u00e9crit comme une sorte de paiement am\u00e9ricain \u00e0 T\u00e9h\u00e9ran, le chiffre repr\u00e9sente des avoirs iraniens \u00e0 l'\u00e9tranger d\u00e9j\u00e0 existants qui avaient \u00e9t\u00e9 gel\u00e9s sous les sanctions nucl\u00e9aires de l'ONU. Ils ont \u00e9t\u00e9 rendus au pays dans le cadre de l'accord nucl\u00e9aire de 2015, anciennement connu sous le nom de Plan d'action conjoint (JCPOA), conclu entre T\u00e9h\u00e9ran et six grandes puissances mondiales: les \u00c9tats-Unis, la Chine, la Russie, la Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETrump a d\u00e9nonc\u00e9 le \u00abterrible accord\u00bb le jour m\u00eame o\u00f9 les \u00c9tats-Unis organisaient une intervention ridicule devant le Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'\u00e9nergie atomique (AIEA) \u00e0 Vienne, en Autriche.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EWashington a exig\u00e9 la tenue d'une session d'urgence du conseil d'administration des 35 pays afin de d\u00e9noncer Iran pour les augmentations minimes des niveaux de stocks et d'enrichissement d'uranium de l'Iran, d\u00e9passant les plafonds fix\u00e9s par l'accord de 2015, dans des conditions o\u00f9 l'administration Trump, en violation flagrante du droit international, a abrog\u00e9 le trait\u00e9 entier il y a plus d'un an, tout en le d\u00e9non\u00e7ant \u00e0 plusieurs reprises comme inutile.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa performance am\u00e9ricaine \u00e0 Vienne a r\u00e9v\u00e9l\u00e9 un cas d'\u00e9cole de la nature de la \u00abdiplomatie\u00bb am\u00e9ricaine, qui consiste en ultimatums con\u00e7us uniquement pour promouvoir le double objectif de changement de r\u00e9gime et de guerre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'ambassadrice am\u00e9ricaine aupr\u00e8s des organisations internationales \u00e0 Vienne, Jackie Wolcott, a accus\u00e9 l'Iran \u00abde chantage nucl\u00e9aire\u00bb et a exig\u00e9 que son \u00abcomportement d\u00e9loyal ne soit pas r\u00e9compens\u00e9\u00bb. Elle a \u00e9galement insist\u00e9 sur le fait \u00abqu'il n'y a aucune raison cr\u00e9dible pour que l'Iran \u00e9largisse son programme nucl\u00e9aire\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout le monde sait cependant que l'Iran a accept\u00e9 de r\u00e9duire son programme nucl\u00e9aire en \u00e9change de garanties de la part des grandes puissances, y compris Washington, que les sanctions soient lev\u00e9es et que les liens commerciaux et \u00e9conomiques avec le pays soient r\u00e9tablis.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EWashington a non seulement d\u00e9nonc\u00e9 ces garanties en abrogeant unilat\u00e9ralement l'accord, il a \u00e9galement instaur\u00e9 un r\u00e9gime de sanctions visant \u00e0 r\u00e9duire \u00e0 z\u00e9ro les exportations de p\u00e9trole iranien et \u00e0 faire effondrer l'\u00e9conomie du pays en visant non seulement l'Iran, mais \u00e9galement toute entreprise ou pays qui oserait commercer avec lui.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ET\u00e9h\u00e9ran a lanc\u00e9 l'accusation, qu'un an apr\u00e8s que les \u00c9tats-Unis ont abandonn\u00e9 l'accord et entam\u00e9 leur campagne de sanctions, les trois signataires \u00e0 l'accord de l'Europe de l'Ouest n'ont pas pris de mesures concr\u00e8tes pour en contrer les effets et apporter l'aide qui avait \u00e9t\u00e9 promise.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe mois dernier, T\u00e9h\u00e9ran a annonc\u00e9 qu'il avait d\u00e9lib\u00e9r\u00e9ment d\u00e9pass\u00e9 la limite de 300 kg impos\u00e9e par le JCPOA sur ses stocks d'uranium enrichi et dimanche dernier, il a annonc\u00e9 une deuxi\u00e8me violation d\u00e9lib\u00e9r\u00e9e d'une limite fix\u00e9e dans l'accord, augmentant ainsi son niveau d'enrichissement d'uranium - qui avait \u00e9t\u00e9 plafonn\u00e9 \u00e0 3,67 pour cent et a \u00e9t\u00e9 augment\u00e9 \u00e0 4,5 pour cent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECes deux mesures sont en grande partie symboliques et ne mettent pas de fa\u00e7on significative \u00e0 la port\u00e9e d'Iran une production d'uranium \u00e0 des fins militaires, ce qu'en tous cas T\u00e9h\u00e9ran a r\u00e9p\u00e9t\u00e9 \u00e0 maintes reprises n'a jamais \u00e9t\u00e9 son objectif. En outre, ces stocks et ces niveaux d'enrichissement ne violent nullement les termes des obligations de l'Iran vis-\u00e0-vis de l'AIEA, qui continue \u00e0 inspecter ses installations nucl\u00e9aires. Ni l'AIEA, ni d'ailleurs Washington, ne font partie du JCPOA, ce qui fait de l'agence un forum tout \u00e0 fait inappropri\u00e9 pour la diatribe de Washington.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe gouvernement iranien a indiqu\u00e9 qu'il prendrait d'autres mesures dans un d\u00e9lai de 60 jours si les puissances europ\u00e9ennes ne tiennent pas leur promesse faite l'ann\u00e9e derni\u00e8re, \u00e0 la suite de l'annulation de l'accord par Washington, de fournir \u00abdes solutions pratiques afin de maintenir la normalisation des \u00e9changes et les relations \u00e9conomiques avec l'Iran\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes exportations de p\u00e9trole iranien ayant \u00e9t\u00e9 ramen\u00e9es de 2,5 millions de barils par jour (bpj) en avril 2018 \u00e0 seulement 300.000 bpj aujourd'hui, il va de soi que cette \u00abnormalisation\u00bb n'a pas eu lieu. En attendant, le d\u00e9ploiement par les puissances europ\u00e9ennes d'Instex (Instrument de soutien des \u00e9changes commerciaux), un m\u00e9canisme commercial cens\u00e9 \u00e9chapper aux sanctions impos\u00e9es par les \u00c9tats-Unis et contourner le syst\u00e8me financier bas\u00e9 sur le dollar, a \u00e9t\u00e9 report\u00e9 \u00e0 plusieurs reprises pour des raisons pr\u00e9tendument techniques.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAlors que la bourgeoisie europ\u00e9enne craint les cons\u00e9quences catastrophiques d'une guerre am\u00e9ricaine contre l'Iran et a ses propres ambitions d'exploiter les march\u00e9s et les ressources du pays, elle n'a pas contest\u00e9 l'agression de Washington.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAvant la r\u00e9union du conseil de l'AIEA, l'Allemagne, la France et le Royaume-Uni ont publi\u00e9 une d\u00e9claration commune l\u00e2che et cynique dans laquelle ils ne faisaient aucune mention du sabotage du JCPOA par les \u00c9tats-Unis ni de leurs propres obligations en vertu de l'accord, tout en d\u00e9non\u00e7ant l'Iran pour avoir \u00abpoursuivi des activit\u00e9s en contradiction avec le JCPOA\u00bb et exigeant que T\u00e9h\u00e9ran \u00abfasse marche arri\u00e8re imm\u00e9diatement\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAux termes de l'accord nucl\u00e9aire, l'Iran est habilit\u00e9 \u00e0 \u00abcesser de s'acquitter en tout ou en partie des obligations qui lui incombent en vertu du JCPOA\u00bb s'il constate que les parties signataires \u00e0 l'accord font preuve d'une \u00abinex\u00e9cution significative\u00bb de leurs obligations, jusqu'\u00e0 ce que le diff\u00e9rend soit r\u00e9solu.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELors de la r\u00e9union de l'IAEA, Kazem Gharib Abadi, chef de la diplomatie iranienne aupr\u00e8s des organisations internationales bas\u00e9es \u00e0 Vienne, a qualifi\u00e9 de \u00abtriste ironie\u00bb le fait que les \u00c9tats-Unis soient venus \u00e0 l'AIEA pour d\u00e9noncer l'Iran au sujet d'un accord que Washington avait r\u00e9pudi\u00e9. Il a d\u00e9crit les sanctions unilat\u00e9rales et extraterritoriales am\u00e9ricaines comme une forme de \u00abterrorisme \u00e9conomique\u00bb qui ne sont \u00abni l\u00e9gitimes ni l\u00e9gales\u00bb et \u00e9quivaut \u00e0 \u00abdes armes de guerre\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe pr\u00e9sident iranien Hassan Rouhani aurait condamn\u00e9 l'hypocrisie des puissances europ\u00e9ennes dans une allocution prononc\u00e9e mercredi devant le gouvernement. \u00abD'un c\u00f4t\u00e9, les Am\u00e9ricains ont d\u00e9crit le JCPOA comme le pire accord possible et s'en sont retir\u00e9s\u00bb, a d\u00e9clar\u00e9 Rouhani. \u00abD'un autre c\u00f4t\u00e9, lorsque l'Iran r\u00e9duit ses engagements vis-\u00e0-vis de l'accord, tout le monde exprime sa pr\u00e9occupation, alors qu'ils devraient s'inqui\u00e9ter des \u00c9tats-Unis, qui ont viol\u00e9 l'accord dans son ensemble\u00bb. Il a qualifi\u00e9 de \u00abridicule\u00bb la convocation de la r\u00e9union de l'AIEA par Washington.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe repr\u00e9sentant iranien aupr\u00e8s de l'AIEA a indiqu\u00e9 apr\u00e8s la session que Washington avait tent\u00e9 en vain de solliciter d'autres pays membres \u00e0 convoquer la r\u00e9union. Il a not\u00e9 que l'IAEA n'a pris aucune d\u00e9cision ni publi\u00e9 de d\u00e9claration officielle en r\u00e9ponse \u00e0 l'intervention am\u00e9ricaine, soulignant son caract\u00e8re \u00abridicule\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe repr\u00e9sentant am\u00e9ricain \u00e0 l'AIEA a exig\u00e9 de mani\u00e8re provocatrice que T\u00e9h\u00e9ran entame des n\u00e9gociations \u00absans condition pr\u00e9alable\u00bb. Apr\u00e8s avoir rejet\u00e9 les r\u00e9sultats de plus d'une d\u00e9cennie de n\u00e9gociations, Washington exige maintenant, sous la pression de sanctions visant \u00e0 affamer la population du pays, que l'Iran engage des pourparlers dont l'objectif serait de transformer le pays en une semi-colonie de l'imp\u00e9rialisme am\u00e9ricain.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe Pentagone a \u00e9galement intensifi\u00e9 sa menace militaire contre l'Iran mercredi. Le g\u00e9n\u00e9ral de la marine Joseph Dunford, pr\u00e9sident du Comit\u00e9 des chefs d'\u00e9tat-major, a annonc\u00e9 que les \u00c9tats-Unis formaient une \u00abcoalition\u00bb pour \u00abassurer la libert\u00e9 de navigation \u00e0 la fois dans le d\u00e9troit d'Ormuz et dans les eaux du Bab al-Mandeb\u00bb, les points de passage \u00abstrat\u00e9giques\u00bb qui relient respectivement le golfe Persique \u00e0 l'oc\u00e9an Indien et la mer Rouge au golfe d'Aden.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDunford a d\u00e9clar\u00e9 aux journalistes que la coalition serait \u00ab\u00e9volutive\u00bb. Il a poursuivi: \u00abDonc, avec un petit nombre de contributeurs, nous pouvons commencer une petite mission et nous l'\u00e9tendrons \u00e0 mesure que les pays d\u00e9sireux de participer s'identifient.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa remarque laissait entendre qu'\u00e0 ce stade, la \u00abcoalition\u00bb ne comprendrait que les \u00c9tats-Unis et les r\u00e9gimes p\u00e9troliers des cheiks sunnites men\u00e9s par l'Arabie saoudite et les \u00c9mirats arabes unis. Mark Esper, le plus r\u00e9cent des secr\u00e9taires \u00e0 la D\u00e9fense par int\u00e9rim de Trump, a \u00e9voqu\u00e9 la possibilit\u00e9 d'une telle coalition le mois dernier avec les alli\u00e9s suppos\u00e9s de Washington au sein de l'OTAN, mais il a \u00e9t\u00e9 rabrou\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuels que soient les pays qui s'embarquent dans cette nouvelle intensification de l'intervention militaire am\u00e9ricaine dans le golfe Persique, la multiplication des op\u00e9rations navales ne fera qu'aggraver la menace d'un affrontement militaire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETandis que Washington tente d'affirmer par la puissance militaire son h\u00e9g\u00e9monie illimit\u00e9e sur le Moyen-Orient et ses vastes r\u00e9serves d'\u00e9nergie, un tel affrontement pourrait s'\u00e9tendre \u00e0 toutes les grandes puissances, y compris la Russie et la Chine dot\u00e9es de l'arme nucl\u00e9aire, posant le grave danger d'une troisi\u00e8me guerre mondiale.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E(Article paru en anglais le 11 juillet 2019)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2019\/07\/12\/iran-j12.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}