{"159069":{"id":"159069","parent":"0","time":"1562942476","url":"http:\/\/www.dedefensa.org\/article\/les-s-400-sont-en-turquie","category":"War","title":"Les S-400 sont en Turquie","image":"","hub":"newsnet","url-explicit":"les-s-400-sont-en-turquie","admin":"newsnet","views":"364","priority":"2","length":"27842","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003E12 juillet 2019 - Des d\u00e9clarations officielles sans doute coordonn\u00e9es, des Russes et des Turcs, ont annonc\u00e9 que les livraisons des syst\u00e8mes de d\u00e9fense a\u00e9rienne russe S-400 \u00e0 la Turquie ont commenc\u00e9. Il s'agit bien entendu des premi\u00e8res infrastructures, des premiers syst\u00e8mes, pour l'instant n'ayant aucune capacit\u00e9 op\u00e9rationnelle, et d'autre part avec la n\u00e9cessit\u00e9 d'un \u00e9colage du personnel turc qui va contr\u00f4ler ce syst\u00e8me. Il est possible qu'une premi\u00e8re unit\u00e9 de S400 turcs soit op\u00e9rationnelle en octobre prochain\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EConstat de l'\u00e9v\u00e9nement selon \u003Ci\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.zerohedge.com\/news\/2019-07-10\/done-deal-russian-s-400s-begin-arriving-turkey\"\u003EZeroHedge.com\u003C\/a\u003E\u003C\/i\u003E : \u00ab \u003Ci\u003EDes sources russes et turques ont confirm\u00e9 mercredi que les livraisons de syst\u00e8mes de missiles antia\u00e9riens S-400 sont en cours, les pi\u00e8ces d\u00e9tach\u00e9es des syst\u00e8mes russes avanc\u00e9s \u00e9tant d\u00e9j\u00e0 arriv\u00e9es en Turquie par avion de transport avec une \u00e9quipe de sp\u00e9cialistes russes, apparemment dans la ville de Malatya en Anatolie orientale ainsi que dans la capitale Ankara.\u003C\/i\u003E\u003Cbr \/\u003E\n\u00bb \u003Ci\u003EDimitri Pechkov, le porte-parole du pr\u00e9sident russe, a annonc\u00e9 le transfert qui est consid\u00e9r\u00e9 comme une provocation par les USA, qui l'ont condamn\u00e9 l'ann\u00e9e derni\u00e8re, condamnation assortie de la menace de sanctions et du blocage de la livraison des F-35 \u00e0 la Turquie. Pechkov a d\u00e9clar\u00e9 que \"les livraisons des complexes russes S-400 en Turquie sont effectu\u00e9es comme pr\u00e9vu\".\u003C\/i\u003E \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBien entendu, c'est un \u00e9v\u00e9nement annonc\u00e9, mais c'est aussi un \u00e9v\u00e9nement d\u00e9nonc\u00e9 (par les USA) au moins autant de fois qu'il fut annonc\u00e9, et sans doute plus encore. On avait coutume de penser en g\u00e9n\u00e9ral, ajoutant les manigances et l'absence de rectitude d'Erdogan, son habilet\u00e9 \u00e0 transformer des affaires courantes ou des corrections de posture strat\u00e9gique en moyens de pression ou de chantage, enfin ajoutant encore la puissance qu'on juge souvent irr\u00e9sistible des capacit\u00e9s de pression US, qu'au dernier moment Erdogan rentrerait dans le rang de l'OTAN, c'est-\u00e0-dire des consignes-USA. Ce n'est pas le cas, il faut se rendre \u00e0 l'\u00e9vidence.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est une affaire qui remonte loin : nous-m\u00eames parl\u00e2mes pour la premi\u00e8re fois de l'int\u00e9r\u00eat de la Turquie pour le S-400 \u003Ci\u003ETriumf\u003C\/i\u003E russe il y a plus de dix ans, le \u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/la-turquie-entre-otan-europe-et-russie\"\u003E29 avril 2009\u003C\/a\u003E. Politiquement, c'\u00e9tait la premi\u00e8re p\u00e9riode de rapprochement diplomatico-strat\u00e9gique de la Turquie vers la Russie, la Turquie ayant \u00e9t\u00e9 un, des rares sinon le seul pays de l'OTAN \u00e0 clairement se montrer tr\u00e8s ouvert aux th\u00e8ses russes dans le conflit entre la Russie et la G\u00e9orgie d'ao\u00fbt 2008. Les premi\u00e8res r\u00e9actions US \u00e0 ces perspectives turco-russes furent du type standard, quand il y en eut. Manifestement, les bureaucraties US\/atlantistes ne pouvaient croire que la Turquie puisse prendre une telle orientation du point de vue des armements, concernant un domaine et un syst\u00e8me de cette importtance. On peut penser qu'une longue habitude de totale vassalisation.\/corruption US des \u00e9lites turques jusqu'\u00e0 l'\u00e8re Erdogan avait fig\u00e9 les bureaucrates du renseignement US dans leurs certitudes que ce \"terrain conquis\" (la Turquie) l'\u00e9tait \u00e0 jamais.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl est int\u00e9ressant de rappeler cette situation de la Turquie dans le jusqu'au d\u00e9but du XXI\u00e8me si\u00e8cle. On peut avoir un t\u00e9moignage personnel (de PhG) sur l'importance de la Turquie dans le dispositif d'infiltration global des USA\/du Complexe Militaro-Industriel (CMI) dans la deuxi\u00e8me partie du XX\u00e8me si\u00e8cle avec cet extrait du \u003Ci\u003EJournal-dde.crisis\u003C\/i\u003E, (le \u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/le-putsch-du-f-16\"\u003E22 juillet 2016\u003C\/a\u003E), o\u00f9 PhG retrouve une ancienne relation, pass\u00e9e de la Force a\u00e9rienne Belge \u00e0 General Dynamics (GD), \u00e0 Bruxelles puis \u00e0 Ankara \u00e0 partir de 1980. La source de PhG est identifi\u00e9e comme \"DD\" et, dans les circonstances rapport\u00e9es, est atteinte d'une maladie mortelle \u00e0 courte \u00e9ch\u00e9ance...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab \u003Ci\u003EPuis le F-16 fut choisi\u003C\/i\u003E [par la Belgique et trois autres pays de l'OTAN]\u003Ci\u003E, puis le temps passa, et DD avec lui, que je ne revis plus avant longtemps. Effectivement, je le rencontrai une fois encore, pr\u00e8s de vingt ans plus tard, parce qu'il avait vu un de mes livres \u00e0 la Foire du Livre de chaque mars \u00e0 Bruxelles, qu'il s'\u00e9tait souvenu de moi, etc. ; il voulait lui-m\u00eame \u00e9crire, ses souvenirs \u00e0 propos de GD, et il avait pens\u00e9 qu'il pourrait s'informer aupr\u00e8s de moi sur les proc\u00e9dures \u00e0 suivre, voire pour un contact avec un \u00e9diteur, voire m\u00eame pour une collaboration \u00e9ditoriale. Je me rappelle notre d\u00e9jeuner, rapidement conclu apr\u00e8s un coup de t\u00e9l\u00e9phone, dans un petit restaurant d'une sorte d'amicale des anciens aviateurs militaires dans le \"quartier europ\u00e9en\", Les Ailes. Je reconnus \u00e0 peine DD : il avait terriblement vieilli et paraissait \u00e9puis\u00e9, et j'appris dans le cours du d\u00e9jeuner, une confidence qui lui \u00e9chappa, qu'il \u00e9tait tr\u00e8s malade (cancer, sans nul doute), - et il dit cela, presque g\u00ean\u00e9, comme s'il pensait qu'il n'en avait plus pour tr\u00e8s longtemps et qu'il voulait qu'on l'excus\u00e2t de ce prochain d\u00e9part intempestif... Alors, il \u00e9tait press\u00e9 d'\u00e9crire ce livre.\u003C\/i\u003E\u003Cbr \/\u003E\n\u00bb \u003Ci\u003EDD m'apprit qu'une fois l'affaire des F-16 europ\u00e9ens boucl\u00e9e, vers 1979-1980, il avait \u00e9t\u00e9 nomm\u00e9 \u00e0 Ankara, \u00e0 un poste strat\u00e9gique \u00e0 l'antenne GD. Il passa sur les d\u00e9tails, mais il \u00e9tait assez clair que des difficult\u00e9s consid\u00e9rables avaient surgi entre GD et lui, qui l'avaient mis dans une position tr\u00e8s difficile, presque au risque de sa vie. Il m'expliqua qu'il avait dispos\u00e9 et travaill\u00e9 sur le logiciel des diverses activit\u00e9s secr\u00e8tes de GD \"et du reste\" en Turquie et dans de vastes r\u00e9gions strat\u00e9giques, au Moyen-Orient et en Extr\u00eame-Orient, qu'il avait perc\u00e9 les protections et codes divers de l'enti\u00e8ret\u00e9 du programme gr\u00e2ce \u00e0 une jeune fille, \u00e9tudiante qu'il avait connue comme stagiaire, qui \u00e9tait une sp\u00e9cialiste en informatique. A deux, ils avaient mis \u00e0 jour toutes les donn\u00e9es avec capacit\u00e9s d'interf\u00e9rences, et DD laissait entendre que c'\u00e9taient la disposition de ces informations et de ces capacit\u00e9s qui lui avaient attir\u00e9 tous ses ennuis, mais \u00e9galement lui avaient permis d'\u00e9chapper \u00e0 de plus graves ennuis encore ; de ce qu'il poss\u00e9dait, et d'ailleurs qu'il avait pu suivre en r\u00e9actualisant pendant un laps de temps non n\u00e9gligeables avant que GD ne d\u00e9couvre la chose, il s'av\u00e9rait que la Turquie \u00e9tait la plaque tournante des exportations US dans la r\u00e9gion, et \u00e9ventuellement d'autres op\u00e9rations connexes.\u003C\/i\u003E\u003Cbr \/\u003E\n\u00bb \u003Ci\u003EOn a vu que bient\u00f4t, GD\/Fort Worth [F-16] passerait \u00e0 Lockheed, puis \u00e0 Lockheed Martin, - transactions faites quand je revis DD, - mais cela n'importait gu\u00e8re. DD m'expliqua que \u003Cb\u003Ece mat\u00e9riel d'information et de gestion de ventes et de corruption, sans oublier les contacts avec des organisations comme les r\u00e9seaux Gladio\/Loups Gris qui pouvaient avoir \u003Ca href=\"http:\/\/www.dedefensa.org\/article\/notes-sur-une-evolution-hegemonique\"\u003Eleur utilit\u00e9 \u00e0 l'occasion\u003C\/a\u003E, \u00e9tait partag\u00e9 par tous les exportateurs du complexe militaro-industriel, sous gestion et coordination de l'office-export du Pentagone avec les antennes des ambassades, et des diff\u00e9rentes agences de renseignement [CIA, DIA, etc]..)\u003C\/b\u003E DD \u00e9tait effray\u00e9 du contenu de ce qu'il poss\u00e9dait mais, d'autre part, sentant sa fin proche, il avait voulu laisser une trace, - et peut-\u00eatre d\u00e9noncer le syst\u00e8me (Syst\u00e8me...) en \u00e9crivant un livre ; c'est mon hypoth\u00e8se \u00e0 moi, toujours optimiste. Nous nous quitt\u00e2mes sur sa promesse de m'envoyer son manuscrit ou du mat\u00e9riel pour faire un livre, pour que je le guide vers l'un ou l'autre \u00e9diteur, et que l'on collabore \u00e9ventuellement ; bien entendu, j'\u00e9tais fascin\u00e9 par avance, en attendant cette lecture, et puis \u00e9galement un peu troubl\u00e9. Je n'eus plus jamais de nouvelle sinon, un jour, je ne sais par quel canal, celle de sa mort. Je n'ai jamais su s'il avait eu la force d'\u00e9crire ce livre, dans tous les cas je n'ai jamais eu le moindre \u00e9cho d'une \u00e9dition quelconque qui s'en rapproch\u00e2t.\u003C\/i\u003E\u003Cbr \/\u003E\n\u00bb \u003Ci\u003EC'\u00e9tait un jour assez sinistre, celui de notre derni\u00e8re rencontre. On venait d'apprendre, quelques jours plus t\u00f4t, le suicide du g\u00e9n\u00e9ral Lefebvre, ancien de la Force A\u00e9rienne, qui avait travaill\u00e9 pour Dassault dans la campagne de vente du Rafale en Belgique. (Docu abondante sur la chose, largement par exp\u00e9rience personnelle, le \u003Ca href=\"http:\/\/www.dedefensa.org\/article\/notes-sur-le-rafale-et-lexportation-i\"\u003E10 octobre 2009\u003C\/a\u003E, le \u003Ca href=\"http:\/\/www.dedefensa.org\/article\/memoires-du-dehors-dia-phg-a-bruxelles-1987-1988\"\u003E24 octobre 2014\u003C\/a\u003E et le \u003Ca href=\"http:\/\/www.dedefensa.org\/article\/notes-sur-les-trois-vies-de-lavion-rafale\"\u003E13 avril 2015\u003C\/a\u003E.) Ce suicide, des ann\u00e9es apr\u00e8s l'affaire du Rafale, alors qu'on avait d\u00e9terr\u00e9 quelques \u00e0-c\u00f4t\u00e9s divers de soup\u00e7ons et autres affirmations de corruption, jetait r\u00e9trospectivement une lumi\u00e8re sinistre sur une p\u00e9riode qui annon\u00e7ait notre temps des soup\u00e7ons, des narrative, des manigances et des diffamations-Syst\u00e8me... Je crois que Lefebvre avait mis fin \u00e0 ses jours parce qu'on l'accusait \u00e0 mots \u00e0 peine couverts d'avoir \u00e9t\u00e9 un corrupteur, ce qu'il n'avait pas support\u00e9 ; \u003Cb\u003El'avait-il \u00e9t\u00e9 ? On ne sait pas mais ce que je sais, moi, de science certaine, ce que de leur c\u00f4t\u00e9, les autres, eux, avaient \u00e9t\u00e9 sans aucun doute corrupteurs de toutes les fa\u00e7ons du monde\u003C\/b\u003E...\u003C\/i\u003E\u003Cbr \/\u003E\n\u00bb \u003Ci\u003E\"Les autres\", c'est-\u00e0-dire la partie US, les am\u00e9ricanistes, et j'en reviens en conclusion \u00e0 DD et \u00e0 ce qu'il m'avait dit \u00e0 mots couverts. Il avait parl\u00e9 abondamment de la Turquie et de l'extraordinaire tissu de corruption am\u00e9ricaniste dans le pays (GD avait directement fait transiter $40 millions dans les caisses de je ne sais quel parti conservateur turc pour je ne sais quelle \u00e9lection pr\u00e9sidentielle turque des ann\u00e9es 1980, le tout saupoudr\u00e9 de diverses commandes de F-16). Pour DD, \u003Cb\u003Eles Forces A\u00e9riennes Turques \u00e9taient une extension directe de l'USAF, \u00e0 un degr\u00e9 absolument inconnu en Europe ; lui-m\u00eame en t\u00e9moignait avec des arguments, ayant \u00e9t\u00e9 dans la Force A\u00e9rienne Belge, puis avec GD n\u00e9gociant avec la Force A\u00e9rienne\u003C\/b\u003E. A cette lumi\u00e8re, on comprend qu'une telle structure, renforc\u00e9e \u00e0 partir de 1999 par d'autres structures dites de l'\"\u00c9tat parall\u00e8le\"\u003C\/i\u003E (*) \u003Ci\u003Ede G\u00fclen et de son mouvement transnational et islamiste Hizmet, activ\u00e9 et soutenu par la CIA, ait largement perdur\u00e9, Erdogan ou pas Erdogan ; et l'on comprendrait sans trop \u00eatre contraint que Incirlik ait \u00e9t\u00e9 le centre de coordination du putsch de la semaine derni\u00e8re, tout comme ne para\u00eet plus si folle ni grotesque l'id\u00e9e que le pilote de F-16 qui a abattu un Su-24 russe en novembre dernier l'ait fait sans passer n\u00e9cessairement par l'approbation d'Erdogan...\u003C\/i\u003E \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn a sans doute remarqu\u00e9 que \u003Ca href=\"https:\/\/www.presstv.com\/DetailFr\/2019\/04\/12\/593199\/Trois-membres-de-lOtan-disposent-de-S300-russes\"\u003El'achat de S-300\u003C\/a\u003E (syst\u00e8me de m\u00eame cat\u00e9gorie que le S-400) par la Gr\u00e8ce, bien avant (en 1996 !) l'affaire S-400\/Turquie, ainsi par deux pays ex-communistes devenus membres de l'OTAN (Bulgarie et Slovaquie), ne souleva gu\u00e8re de vague, bien qu'il s'agisse \u00e9galement d'un pays de l'OTAN de la Guerre froide. Ce qui pr\u00e9c\u00e8de, entre autres faits et situations, montre pourquoi la Turquie, outre sa position strat\u00e9gique, sa puissance militaire, etc., \u00e9tait un sujet extr\u00eamement sensible pour les USA et le CMI, et qu'il y ait eu ces r\u00e9actions \u00e0 ces proijets de faire emplette de S-400. Ce point a \u00e9videmment pes\u00e9 lourd dans la r\u00e9action n\u00e9gative, puis furieuse des USA, \u00e0 partir des ann\u00e9es 2015-2016, - et cette attitude \u00e9tant sans doute \"op\u00e9rationnalis\u00e9e\" par le soutien actif de ce qu'oin peut deviner \u00eatre l'OTAN et la CIA, au putsch anti-Erdogan de juillet 2016.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EDepuis 2015-2016, et, d'une mani\u00e8re infernale d'insistance et de menace, depuis l'arriv\u00e9e de Trump\u003C\/b\u003E, la Turquie est l'objet de pressions extraordinaires de la part des USA, sp\u00e9cifiquement sur ce point de l'achat des S-400.Voil\u00e0 qui justifie largement qu'on attache une importante particuli\u00e8re \u00e0 la concr\u00e9tisation de cet achat de S-400, qu'on s'en explique plus avant et \u003Cb\u003Equ'on le consid\u00e8re comme une d\u00e9faite majeure des USA\u003C\/b\u003E. Nous avons attendu pour un tel commentaire la livraison des premiers \u00e9l\u00e9ments de la commande turque (qui devrait \u00eatre suivie d'une commande de S-500), qui op\u00e9rationnalisent la transaction de mani\u00e8re irr\u00e9versible. Nous sommes dans le domaine de la quincaillerie \u00e0 l'origine, mais nous sommes aussi et d'abord bien au-del\u00e0 : domaine de la communication, et du symbolisme du fait que les USA ont fait de l'affaire un enjeu colossal ; domaine de la strat\u00e9gie fondamentale de l'h\u00e9g\u00e9monisme US en crise profonde, avec peut-\u00eatre \u00e0 la clef, sans doute, et m\u00eame tr\u00e8s probablement, - l'appartenance de la Turquie \u00e0 l'OTAN, sa mise en cause, \u003Cb\u003Eun possible d\u00e9part de la Turquie\u003C\/b\u003E, mais qui ne serait plus une crise limit\u00e9e \u00e0 un pays, \u003Cb\u003Emais l'amorce d'une crise centrale du syst\u00e8me de l'am\u00e9ricanisme et de l'existence de l'OTAN\u003C\/b\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EL'id\u00e9al du simulacre par les armes\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl est donc clair que les S-400 et la Turquie constituent pour les \u00c9tats-Unis un cas tr\u00e8s particulier, et m\u00eame un \u00e9v\u00e9nement \u00e0 la fois strat\u00e9gique et m\u00e9tahistorique, donc fondamental. Pour quelles raisons, un tel jugement ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EExp\u00e9dions rapidement l'aspect de la quincaillerie, tout en notant qu'il est, pour la bureaucratie du CMI et du Pentagone, \u003Cb\u003Ed'une importance absolument consid\u00e9rable\u003C\/b\u003E. Il est \u00e9vident que les S-400 posent un probl\u00e8me pr\u00e9occupant par rapport aux F-35 th\u00e9oriquement destin\u00e9s \u00e0 la Turquie, notamment par les interf\u00e9rences \u00e9lectroniques et l'identification des caract\u00e8res d'une soi-disant invisibilit\u00e9 (on dit \"furtivit\u00e9\", pour faire chic et \u003Ci\u003Estealthy\u003C\/i\u003E) de l'avion. M\u00eame si l'on est en droit de se demander pourquoi la bureaucratie US s'inqui\u00e8te tant de la vuln\u00e9rabilit\u00e9 \u00e9lectronique d'un tel fer \u00e0 repasser (le F-35) qui n'a besoin de personne pour conna\u00eetre tous les ratages du monde, on conviendra qu'il suffit de restreindre l'acc\u00e8s des Turcs au F-35 \u003Cb\u003Ejusqu'\u00e0 ne pas leur livrer, - ce qui va sans doute \u00eatre fait, - pour prot\u00e9ger la virginit\u00e9 de l'oiseau rare\u003C\/b\u003E. Le probl\u00e8me second de la non-int\u00e9gration du S-400 dans le syst\u00e8me de d\u00e9fense de l'OTAN, s'il ne peut \u00eatre r\u00e9solu, ne sera pas r\u00e9solu et deviendra, si l'on s'en tient au point de vue de l'OTAN sur sa propre gloire et sur sa puissance, \u003Cb\u003Eun probl\u00e8me pour la Turquie plus que pour l'OTAN\u003C\/b\u003E... En attendant, on verra si la Turquie fait toujours partie de l'OTAN.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans tout cela, rien d'insurmontable, rien qui justifie l'extraordinaire fureur, les pressions incroyables, que la perspective du S-400 suscite aux USA \u00e0 l'encontre de la Turquie. Il y a donc autre chose.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'attitude actuelle des \u00c9tats-Unis, faisant du choix du S-400 par la Turquie une calamit\u00e9 de l'ordre de la Fin des Temps, commen\u00e7a \u00e0 s'affirmer en 2014-2015. C'est alors que se produisirent plusieurs \u00e9v\u00e8nements.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E• Avec la crise ukrainienne, le \"\u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/sur-le-putsch-de-kiev-obama-confirme-friedman\"\u003Ecoup de Kiev\u003C\/a\u003E\", etc., se d\u00e9veloppa une activit\u00e9 de communication tendant \u00e0 \u003Cb\u003Eeffacer tous rapport avec la r\u00e9alit\u00e9 au profit du d\u00e9veloppement de \u003Ci\u003Enarrative\u003C\/i\u003E dans le cadre de la construction de simulacres\u003C\/b\u003E. Nous parlons bien l\u00e0, exclusivement et avec force, des pays du \u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/glossairedde-bloc-bao-1https:\/www.dedefensa.org\/article\/glossairedde-bloc-bao-1\"\u003Ebloc-BAO\u003C\/a\u003E, et nous avons d\u00e9fini ce ph\u00e9nom\u00e8ne notamment au travers de concepts tels que \"\u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/glossairedde-le-determinisme-narrativiste\"\u003Ed\u00e9terminisme-narrativiste\u003C\/a\u003E\" et \"\u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/glossairedde-verite-de-situation-verite\"\u003Ev\u00e9rit\u00e9-de-situation\u003C\/a\u003E\". Il s'agit \u00e0 partir de l\u00e0 de \u003Cb\u003Ela reconstruction compl\u00e8te d'une \"r\u00e9alit\u00e9\" fictive\u003C\/b\u003E, rendue possible gr\u00e2ce \u00e0 la puissance du syst\u00e8me de la communication.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E• En m\u00eame temps, dans cette m\u00eame \u00e9poque, notamment avec la prise de contr\u00f4le de la Crim\u00e9e par les Russes qui prit totalement \u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/lotan-decouvre-la-nouvelle-armee-russe\"\u003El'OTAN par surprise\u003C\/a\u003E, il apparut que \u003Cb\u003Ela puissance militaire russe s'\u00e9tait notablement am\u00e9lior\u00e9e, notamment du point de vue qualitatif\u003C\/b\u003E, et mena\u00e7ait tr\u00e8s s\u00e9rieusement, sinon surpassait les capacit\u00e9s manœuvri\u00e8res et guerri\u00e8res du bloc-BAO.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E• Ainsi la cr\u00e9ation de \u003Ci\u003Enarrative\u003C\/i\u003E et d'un simulacre devait avoir pour but, d'une part de dissimuler la puissance russe afin de ne pas la faire sup\u00e9rieure qualitativement \u00e0 celle de l'Ouest (celle des USA), tout en lui reconnaissant un degr\u00e9 de malfaisance s'accordant avec l'\u00e9tat d'esprit russe (poutinien) et d\u00e9signant la Russie comme l'ennemi public, sinon m\u00e9taphysique n\u00b01. \u003Cb\u003ELe diable, en somme, \u00e9tait invit\u00e9 \u00e0 cautionner le simulacre\u003C\/b\u003E...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EA c\u00f4t\u00e9 des diverses mesures conjoncturelles contre la Russie-diable, telles que les sanctions, les manipulations du dollar, les guerres commerciales, qui pouvaient \u00eatre prises, - surtout \u00e0 partir de l'administration Trump, - pour entretenir ce simulacre, la mesure structurelle fondamentale qui devait \u00eatre envisag\u00e9e \u00e9tait une domination absolue de la production et de l'exportation d'armement, entretenant une mythique \u003Ci\u003Eabsolute dominance\u003C\/i\u003E du point de vue militaire dans le sens le plus large. Cette domination ne devait et ne pouvait s'op\u00e9rationnaliser que contre le principal concurrent politique des USA, la Russie-diable. C'\u00e9tait appliquer \u00e0 toutes les cat\u00e9gories d'armements essentiels \u003Cb\u003Ela recette technique de marketing imp\u00e9ratif et comminatoire du JSF\u003C\/b\u003E : pr\u00e9sent\u00e9 \u00e0 la fin des ann\u00e9es 1990 comme l'avion du XXI\u00e8me si\u00e8cle, dont toutes les forces a\u00e9riennes qui comptent seraient \u00e9quip\u00e9es, sous contr\u00f4le US, il n'\u00e9tait pas question que les pays d\u00e9sign\u00e9s, comme vassaux ob\u00e9issants des USA, songeassent \u00e0 \u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/notes-sur-le-jsf-post-911\"\u003Eun autre achat que celui du JSF\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E(Que le JSF soit un sabot, un fer \u00e0 repasser, une innommable catastrophe extr\u00eamement co\u00fbteuse, n'a strictement aucune importance. De m\u00eame pour toutes les autres cat\u00e9gories d'armement, o\u00f9 les USA sont d\u00e9pass\u00e9s dans divers domaines... \u003Cb\u003ENous sommes dans un simulacre et ce qui compte est que la banni\u00e8re \u00e9toil\u00e9e claque au vent des $milliards et des exportations\u003C\/b\u003E.)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe principal concurrent \u00e0 cet \u00e9gard, le d\u00e9molisseur de simulacre, encore plus que la Chine, ne pouvait \u00eatre que la Russie, - elle l'a montr\u00e9 depuis avec le d\u00e9veloppement extr\u00eamement rapide et efficace des armes automatiques (missiles) hypersoniques. Il \u00e9tait donc absolument n\u00e9cessaire de mettre en place un contr\u00f4le absolu de toutes les exportations d'armement de puissance significative, au profit (dans tous les sens du mot) du CMI. Cela serait fait \u003Cb\u003Epar les moyens les plus brutaux, les plus crus, bien dans les fa\u00e7ons du pr\u00e9sident Trump\u003C\/b\u003E : des pressions, des menaces proches de la force, des sanctions \u00e9conomiques pour les pays strat\u00e9giques qui ach\u00e8teraient des armements russes, et non des armements am\u00e9ricanistes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi se comprend la campagne effr\u00e9n\u00e9e lanc\u00e9e depuis 2-3 ans, et dont la Turquie avec ses S-400 est l'une des victimes expiatoires favorites pour toutes les raisons qu'on a d\u00e9j\u00e0 d\u00e9taill\u00e9es ; et plus encore si la d\u00e9marche tra\u00eetresse s'exerce dans un domaine que les Russes dominent de la t\u00eate et des \u00e9paules, qui est la guerre anti-a\u00e9rienne ; c'est une raison suppl\u00e9mentaire pour partir en guerre contre les faux-fr\u00e8res qui mettent en p\u00e9ril le simulacre de la mythique \u003Ci\u003Eabsolute dominance\u003C\/i\u003E. Le simulacre est d'une telle puissance, et si grande la croyance quasiment mystique dans la sup\u00e9riorit\u00e9 am\u00e9ricaniste, dans la n\u00e9cessit\u00e9 des \"gentils\" de se regrouper sous la banni\u00e8re \u00e9toil\u00e9e dans des \"syst\u00e8mes\" divers, qu'on en vient \u00e0 regrouper th\u00e9oriquement et \"\u00e0 l'insu de leur plein, gr\u00e9\" les \"m\u00e9chants\", ceux qui choisissent le S-400 par exemple, dans des ensembles contre-syst\u00e8me (ou dura-t-n antiSyst\u00e8me ?) qui deviennent des organisations ennemies de la civilisation. Certes, ce faisant l'on renforce les choix de syst\u00e8mes russes \u003Cb\u003Een leur donnant une dimension politique qu'ils n'avaient peut-\u00eatre pas au d\u00e9but\u003C\/b\u003E, on donne aux \"m\u00e9chants\" des arguments et des moyens pour se regrouper effectivement au niveau politique et strat\u00e9gique, \u003Cb\u003Eet se renfor\u00e7ant d'autant\u003C\/b\u003E... C'est l'habitude du syst\u00e8me de l'am\u00e9ricanisme d'ainsi se fabriquer des ennemis, \u003Cb\u003Eet qui a dit que la surpuissance du Syst\u00e8me ne nourrissait pas son autodestruction\u003C\/b\u003E ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi avons-nous appris il y a peu (le \u003Ca href=\"https:\/\/www.dedefensa.org\/article\/le-s-400-et-lafull-spectrum-defense\"\u003E27 juin 2019\u003C\/a\u003E) que la Turquie, comme l'Inde si l'Inde persiste dans sa d\u00e9marche sacril\u00e8ge, devient membre apostat d'un syst\u00e8me dit-\u003Ci\u003EFull Spectrum Defense\u003C\/i\u003E \u00e9rig\u00e9 contre l'organisation vertueuse de la \u003Ci\u003EFull Spectrum Dominance\u003C\/i\u003E qui t\u00e9moigne de la sup\u00e9riorit\u00e9 et de l'exceptionnalisme am\u00e9ricaniste \u003Ci\u003E:\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab \u003Ci\u003EMais dans ce cas des S-400, le \"plan\" syst\u00e9matique et immuable de la bureaucratie technologique am\u00e9ricaniste se retourne contre elle en prenant une dimension inattendue. Pour notre compte, c'est la premi\u00e8re fois 1) que nous entendons parler de la Full-Spectrum Defense ; et 2) que nous r\u00e9alisons par cons\u00e9quent combien ceux qui choisiraient\/choisissent (?) le S-400 (l'armement anti-a\u00e9rien russe), dans ce cas la Turquie et l'Inde, \u003Cb\u003Ese trouvent n\u00e9cessairement destin\u00e9s \u00e0 devenir des adversaires de la Full-Spectrum Dominance\u003C\/b\u003E qui est n\u00e9cessairement la doctrine qu'exsude toute la bureaucratie de s\u00e9curit\u00e9 nationale. Cette production de la bureaucratie est imp\u00e9rative dans la mesure o\u00f9 elle implique symboliquement une domination totale des USA dans tous les domaines de la bataille et qu'il s'agit du credo absolument imparable, indestructible de la susdite bureaucratie\u003C\/i\u003E....\u003Cbr \/\u003E\n\u00bb...\u003Ci\u003EDu coup, le domaine de la r\u00e9flexion dans le cadre du simulacre o\u00f9 \u00e9volue la puissance des USA vue par eux-m\u00eames (les USA) s'\u00e9largit et l'affaire prend une toute autre dimension \u003Cb\u003Epuisqu'on apprend, - la Turquie et l'Inde en premier, - que ces deux pays font partie de l'ensemble Full-Spectrum Dominance\u003C\/b\u003E, ou plut\u00f4t qu'ils en feraient partie s'ils d\u00e9cidaient finalement au profit d'une quelconque quincaillerie US de ne pas acheter des S-400 (mais, au fait, ils vont l'acheter si ce n'est d\u00e9j\u00e0 fait, non ?) ; ainsi, \u003Cb\u003Es'ils n'en font plus partie (du Full-Spectrum Dominance), ils apprennent qu'ils en faisaient partie\u003C\/b\u003E... C'est de la m\u00e9taphysique-simulacre pure du domaine militaro-industriel qu'il s'agit.\u003C\/i\u003E\u003Cbr \/\u003E\n\u00bb \u003Ci\u003EOn comprend alors que l'hostilit\u00e9 qu'engendrerait le refus \u00e9ventuel d'abandon du S-400 par la Turquie et l'Inde est un \u00e9v\u00e9nement catastrophique absolument consid\u00e9rable, et pour des raisons strat\u00e9giques non moins formidables. Ce refus constituerait du point de vue de la bureaucratie \u003Cb\u003Eun acte d'hostilit\u00e9 volontaire et impardonnable \u00e0 l'encontre des USA\u003C\/b\u003E. C'est le principe du \"qui n'est pas avec nous est contre nous\" multipli\u00e9 d'abord par la haine de la Russie, ensuite par la croyance en la technologie US, enfin par la justesse absolument m\u00e9taphysique de la doctrine de la 'Full-Spectrum Dominance'\u003C\/i\u003E. \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi la Turquie est-elle entr\u00e9e dans le cercle du diable, d\u00e8s l'heure o\u00f9 les premiers \u00e9l\u00e9ments du syst\u00e8me S-400 furent d\u00e9barqu\u00e9s sur son sol, et toute l'habilet\u00e9 tordue et louvoyante d'Erdogan n'y porra plus rien...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ENote\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E(*) Dans le texte initial, PhG emploie effectivement l'expression \"\u00c9tat parall\u00e8le\". En fait, on pourrait employer l'expression devenue depuis fameuse d'\"\u00c9tat profond\", car c'est effectivement en Turquie, dans les ann\u00e9es 1990, qu'elle est apparue.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.dedefensa.org\/article\/les-s-400-sont-en-turquie\"\u003Ededefensa.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}