{"159322":{"id":"159322","parent":"159069","time":"1563442194","url":"http:\/\/reseauinternational.net\/la-turquie-nest-pas-decouragee-par-la-menace-de-sanctions-americaines\/","category":"documentaires","title":"La Turquie n'est pas d\u00e9courag\u00e9e par la menace de sanctions am\u00e9ricaines","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_159322_fb1bf7.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"la-turquie-n-est-pas-decouragee-par-la-menace-de-sanctions-americaines","admin":"newsnet","views":"261","priority":"3","length":"10352","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003Epar \u003Cb\u003EM.K. Bhadrakumar\u003C\/b\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa perte d'Istanbul au profit d'un candidat de l'opposition lors des r\u00e9centes \u00e9lections locales en Turquie a \u00e9t\u00e9 soulign\u00e9e par de nombreux commentateurs am\u00e9ricains, \u003Ca href=\"https:\/\/thewire.in\/world\/erdogans-control-over-turkey-is-ending-what-comes-next\"\u003Een particulier des analystes pro-isra\u00e9liens\u003C\/a\u003E, comme marquant la fin des 17 ann\u00e9es de domination du Pr\u00e9sident Recep Erdogan dans la politique du pays depuis sa victoire \u00e9clatante lors des \u00e9lections g\u00e9n\u00e9rales en 2002.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'ordre du jour principal derri\u00e8re les pr\u00e9dictions apocalyptiques et la \u00ab guerre psychologique \u00bb \u00e9tait de secouer Erdogan, de l'adoucir et de le forcer \u00e0 abandonner sa politique r\u00e9solument antisioniste et son soutien ouvert \u00e0 la cause palestinienne, sa proximit\u00e9 avec la Pr\u00e9sident russe Vladimir Poutine - globalement, ses politiques \u00e9trang\u00e8res ind\u00e9pendantes. En particulier, Washington a cibl\u00e9 la d\u00e9cision de Erdogan d'acheter le syst\u00e8me de missiles S-400 \u00e0 la Russie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECependant, Erdogan a surpris les \u00c9tats-Unis en signant l'accord S-400, d\u00e9fiant ouvertement la menace de sanctions. La livraison du missile a commenc\u00e9 il y a cinq jours et presque tous les jours, \u003Ca href=\"https:\/\/www.apnews.com\/47a9a32390734480be1cc5f70f7a4c76\"\u003Edes avions de transport militaires russes atterrissent \u00e0 Ankara\u003C\/a\u003E pour transporter des chargements li\u00e9s au syst\u00e8me ABM S-400.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe plus, Erdogan fait un doigt aux Am\u00e9ricains en annon\u00e7ant que le pr\u00e9sident Trump lui a dit dans une conversation priv\u00e9e \u00e0 Osaka, en marge du r\u00e9cent sommet du G20, qu'il n'y aurait pas de sanctions, quoi qu'en disent les responsables am\u00e9ricains.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon \u003Ci\u003EBloomberg\u003C\/i\u003E, l'\u00e9quipe de Trump s'est mise d'accord sur un lot de sanctions et pr\u00e9voit de l'annoncer plus tard cette semaine d\u00e8s que Trump l'aura approuv\u00e9. D'autre part, Erdogan a d\u00e9clar\u00e9 dimanche que Trump a l'autorit\u00e9 de renoncer aux sanctions contre la Turquie et \u00ab \u003Ci\u003Epuisque c'est le cas, c'est \u00e0 Trump de trouver le juste milieu\u003C\/i\u003E\u00ab.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais le Secr\u00e9taire d'\u00c9tat am\u00e9ricain Mike Pompeo a d\u00e9clar\u00e9 fermement au \u003Ci\u003EWashington Post\u003C\/i\u003E dans une interview publi\u00e9e dimanche dernier :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab \u003Ci\u003ELa loi exige qu'il y ait des sanctions et je suis convaincu que nous nous conformerons \u00e0 la loi et que le pr\u00e9sident Trump s'y conformera\u003C\/i\u003E\u00ab.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EOn dirait que Erdogan joue \u00e0 la poule mouill\u00e9e. Il a r\u00e9v\u00e9l\u00e9 le week-end dernier que le syst\u00e8me russe ne sera d\u00e9ploy\u00e9 et pr\u00eat qu'en avril de l'ann\u00e9e prochaine. Dans le m\u00eame temps, il a \u00e9galement \u00e9voqu\u00e9 la possibilit\u00e9 d'une \u00ab coproduction \u00bb du syst\u00e8me russe en Turquie. Selon lui :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab \u003Ci\u003ELes S-400 sont le syst\u00e8me de d\u00e9fense le plus puissant contre ceux qui veulent attaquer notre pays. Si Dieu le veut, nous le faisons en tant qu'investissement conjoint avec la Russie, et nous continuerons \u00e0 le faire\u003C\/i\u003E\u00ab.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ECertes, Erdogan n'a pas l'air effray\u00e9 par la d\u00e9faite du candidat de son parti aux \u00e9lections municipales d'Istanbul. Il n'est pas perturb\u00e9 par la propagande des m\u00e9dias et des think tankers am\u00e9ricains contre lui. Son comportement ne donne pas non plus l'impression qu'il est en fuite.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETous facteurs confondus, il n'est pas exclu que \u003Ca href=\"https:\/\/www.euronews.com\/2019\/07\/15\/erdogan-says-trump-can-waive-sanctions-on-turkey-for-russian-defence-purchase\"\u003ETrump renonce ou reporte les sanctions\u003C\/a\u003E contre la Turquie, un pays o\u00f9 le Pr\u00e9sident am\u00e9ricain a des int\u00e9r\u00eats commerciaux importants. Ce que l'on peut pr\u00e9dire avec certitude, c'est que Erdogan r\u00e9agira fortement \u00e0 toute sanction am\u00e9ricaine.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_159322_6339fc.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ELa Turquie renforce ses troupes dans la province de Hatai, adjacente \u00e0 la fronti\u00e8re syrienne, selon l'agence de presse Anadolu\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EErdogan a plusieurs options sur la table - allant de l'expulsion de l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine de ses bases en Turquie (ce qui impliquera bien s\u00fbr le retrait des 60 bombes nucl\u00e9aires) au lancement des op\u00e9rations militaires dont on parle beaucoup contre les milices kurdes dans le nord de la Syrie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans ce dernier cas, si la Turquie d\u00e9cime les combattants kurdes, les \u00c9tats-Unis n'auront plus d'alli\u00e9s en Syrie et toute forme de pr\u00e9sence militaire am\u00e9ricaine dans la r\u00e9gion de l'Euphrate deviendra difficile \u00e0 maintenir. Bien entendu, cela portera tr\u00e8s gravement atteinte aux int\u00e9r\u00eats isra\u00e9liens. \u003Ca href=\"https:\/\/worldview.stratfor.com\/article\/turkey-washington-warns-ankara-about-troop-buildup-its-border-syria-sdf-s400-sanctions\"\u003ELe Pentagone est d\u00e9j\u00e0 nerveux\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout porte \u00e0 croire que Erdogan a pris la d\u00e9cision strat\u00e9gique que l'avenir de la Turquie r\u00e9side dans l'int\u00e9gration eurasienne et que le combat actuel est un jeu d'ombre. Sa r\u00e9cente rencontre avec le Pr\u00e9sident chinois Xi Jinping peu apr\u00e8s le sommet du G20 \u00e0 Osaka - \u003Ca href=\"https:\/\/www.dailysabah.com\/diplomacy\/2019\/07\/02\/president-erdogan-meets-with-chinas-xi-in-beijing\"\u003Eet \u00e0 P\u00e9kin\u003C\/a\u003E - et son ferme soutien aux politiques chinoises sur le probl\u00e8me ou\u00efghour ne peuvent \u00eatre consid\u00e9r\u00e9s que comme un geste d\u00e9lib\u00e9r\u00e9 et bien calcul\u00e9 pour s'assurer qu'il n'y a aucune contradiction dans la gravitation de la Turquie \u00e0 l'Est.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn particulier, Erdogan visualise que l'Initiative Ceinture et Route chinoise repr\u00e9sente l'alternative dont il a besoin pour relancer l'\u00e9conomie turque et r\u00e9sister \u00e0 la pression occidentale. Le tablo\u00efd du Parti Communiste Chinois, le \u003Ci\u003EGlobal Times\u003C\/i\u003E a comment\u00e9 que la rencontre de Erdogan avec les dirigeants chinois a marqu\u00e9 un consensus politique entre la Chine et la Turquie sur un niveau de compr\u00e9hension plus profond.\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab \u003Ci\u003ELa politique de la Chine \u00e0 l'\u00e9gard du Xinjiang fait partie de ses affaires int\u00e9rieures qu'aucun autre pays n'a le droit d'entraver. Les remarques d'Erdogan sur la question du Xinjiang sont la pr\u00e9misse et la garantie d'un renforcement de la coop\u00e9ration bilat\u00e9rale\u003C\/i\u003E\u00ab.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_159322_fb1bf7.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ELe Pr\u00e9sident turc Recep Tayyip Erdogan (\u00e0 gauche) et le Pr\u00e9sident chinois Xi Jinping r\u00e9agissent alors que les \u00e9coliers agitent les drapeaux chinois et turcs, Beijing, 2 juillet 2019\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EDans \u003Ca href=\"http:\/\/www.globaltimes.cn\/content\/1156357.shtml\"\u003Eun \u00e9ditorial\u003C\/a\u003E paru dans le \u003Ci\u003EGlobal Times\u003C\/i\u003E \u00e0 la veille de son arriv\u00e9e \u00e0 P\u00e9kin, Erdogan a d\u00e9clar\u00e9 :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab \u003Ci\u003ELa Turquie partage la vision de la Chine lorsqu'il s'agit de servir la paix mondiale, de pr\u00e9server la s\u00e9curit\u00e9 et la stabilit\u00e9 mondiales, de promouvoir le multilat\u00e9ralisme et de d\u00e9fendre le principe du libre-\u00e9change. Le monde cherche aujourd'hui un nouvel \u00e9quilibre multipolaire. La n\u00e9cessit\u00e9 d'un nouvel ordre international, qui servira les int\u00e9r\u00eats de l'humanit\u00e9 tout enti\u00e8re, est \u00e9vidente. La Turquie et la Chine, les civilisations les plus anciennes du monde, ont la responsabilit\u00e9 de contribuer \u00e0 la construction de ce nouveau syst\u00e8me\u003C\/i\u003E\u00ab.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EIl est clair que Erdogan ne se soucie plus des sanctions am\u00e9ricaines. Lisez un commentaire de Xinhua intitul\u00e9 \u00ab \u003Ci\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.xinhuanet.com\/english\/2019-07\/02\/c_138193140.htm\"\u003ELa visite d'Erdogan, signe de l'alignement des int\u00e9r\u00eats turco-chinois : les experts\u003C\/a\u003E\u003C\/i\u003E\u00ab.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/reseauinternational.net\/author\/mkbhadrakumar\"\u003EM.K. Bhadrakumar\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESource : \u003Ca href=\"https:\/\/indianpunchline.com\/turkey-undeterred-by-us-sanctions-threat\"\u003ETurkey undeterred by US sanctions threat\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003Etraduit par \u003Ca href=\"https:\/\/reseauinternational.net\"\u003ER\u00e9seau International\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/reseauinternational.net\/la-turquie-nest-pas-decouragee-par-la-menace-de-sanctions-americaines\/\"\u003Ereseauinternational.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}