{"163305":{"id":"163305","parent":"0","time":"1571757965","url":"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/article.asp?reference=27272","category":"Monde","title":"Le projet d'extraction de lithium par une entreprise allemande suscite des protestations en Bolivie","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_163305_494f66.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"le-projet-d-extraction-de-lithium-par-une-entreprise-allemande-suscite-des-protestations-en-bolivie","admin":"newsnet","views":"305","priority":"3","length":"12153","lang":"fr","content":"\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/biographie.asp?ref_aut=16&lg_pp=fr\"\u003EGerman-Foreign-Policy.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBERLIN\/LA PAZ (de notre r\u00e9daction) - En Bolivie, il y a une protestation massive contre une joint-venture avec une participation allemande pour la production de lithium pour les batteries de voitures \u00e9lectriques. L'entreprise commune, dans laquelle l'entreprise moyenne allemande ACI d\u00e9tient une participation, est confront\u00e9e \u00e0 l'accusation que les communaut\u00e9s autour des gisements de lithium dans les hauts plateaux boliviens, en infraction aux lois boliviennes, ne participeront pas aux b\u00e9n\u00e9fices des exportations. Des doutes grandissent \u00e9galement quant \u00e0 savoir si l'entreprise commune (\"YLB ACISA E.M.\") est en train d'\u00e9tablir une cha\u00eene de valeur compl\u00e8te pour le lithium allant jusqu'\u00e0 la production de batteries de voiture finies en Bolivie, ce que le gouvernement du pr\u00e9sident Evo Morales avait demand\u00e9 \u00e0 l'origine. En outre, les revendications du partenaire allemand du projet en mati\u00e8re de droits de brevet et de contr\u00f4le des flux financiers alimentent une m\u00e9fiance croissante \u00e0 l'\u00e9gard de la moyenne entreprise du Bade-Wurtemberg, qui a pu remporter l'appel d'offres contre des consortiums chinois, russes et usam\u00e9ricains - avec le soutien massif du gouvernement allemand.\u003C\/p\u003E\u003Cimg style=\" width:350px;\" src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_163305_bdbf19.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\"Lithium aujourd'hui, faim demain\" : protestation \u00e0 Potosi\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBarrages routiers et gr\u00e8ves de la faim\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn projet germano-bolivien d'extraction de lithium se heurte \u00e0 une r\u00e9sistance. Dans la ville de Potos\u00ed, pr\u00e8s du salar d'Uyuni, dans les hauts plateaux boliviens, qui contient l'un des plus grands r\u00e9servoirs de lithium au monde, d'importantes manifestations et barrages routiers sont actuellement en cours. Certains militants ont m\u00eame fait la gr\u00e8ve de la faim. \u00ab Aujourd'hui, Potos\u00ed est de retour dans la rue pour se battre pour les ressources naturelles de notre \u00c9tat et de notre pays \u00ab, a r\u00e9cemment d\u00e9clar\u00e9 Marco Pumari du Comit\u00e9 civique de Potosi (Comcipo). Les manifestants appellent le pr\u00e9sident bolivien Evo Morales \u00e0 annuler l'accord de joint-venture entre l'entreprise publique bolivienne YLB (\"Yacimientos de Litio Bolivianos\", \"Gisements boliviens de lithium\") et la soci\u00e9t\u00e9 allemande ACISA (\"ACI Systems Alemania\"), filiale d'ACI de Rottweil (Bade-Wurtemberg).\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_163305_149221.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ECependant, bon nombre d'entre eux ont profit\u00e9 des rassemblements qui ont pr\u00e9c\u00e9d\u00e9 les \u00e9lections de ce dimanche pour exprimer leur rejet g\u00e9n\u00e9ral du gouvernement socialiste. Plus pr\u00e9cis\u00e9ment, les protestations sont dirig\u00e9es contre le refus de la coentreprise YLB ACISA E.M. de verser trois pour cent de ses recettes d'exportation aux municipalit\u00e9s environnantes, comme le pr\u00e9voit l'article 2.27 de la Loi sur les mines. La coentreprise, dans laquelle YLB d\u00e9tient 51 % et Acisa 49 % des actions, reversera beaucoup moins. L'argument est que le lithium n'est plus un produit brut, mais d\u00e9j\u00e0 transform\u00e9 : il ne rel\u00e8ve donc pas de l'article 2.27, affirme YLB ACISA. L'allemande ACISA consid\u00e8re que seul son partenaire sud-am\u00e9ricain a une obligation : \u00ab Nous ne savons pas dans quelle mesure l'\u00c9tat bolivien partagera les b\u00e9n\u00e9fices avec la population. Acisa n'a pas non plus d'influence sur cela \u00bb [2].\u003C\/p\u003E\u003Cimg style=\" width:264px;\" src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_163305_9d50bc.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ELe Salar (d\u00e9sert de sel) d'Uyuni (\u00e9galement Salar de Tunupa) en Bolivie est avec plus de 10.000 kilom\u00e8tres carr\u00e9s la plus grande saline de la terre.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_163305_625dcf.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ELa Chine dans les coulisses\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn avril 2018, la moyenne entreprise du Bade-Wurtemberg a remport\u00e9 l'appel d'offres pour l'extraction de la mati\u00e8re premi\u00e8re, particuli\u00e8rement importante pour la production de batteries pour voitures \u00e9lectriques, contre des consortiums chinois, russes, usam\u00e9ricains et d'autres pays. \u00ab Les Chinois \u00e9taient totalement \u00e9baubis \u00bb, a d\u00e9clar\u00e9 un repr\u00e9sentant de l'entreprise : \u00ab S'ils l'avaient obtenu, ils auraient contr\u00f4l\u00e9 75 % du march\u00e9 mondial de lithium \u00bb [3] Mais maintenant ACI s'assure un acc\u00e8s \u00e0 long terme \u00e0 cette mati\u00e8re premi\u00e8re appel\u00e9e \" or blanc \". Le contrat a une dur\u00e9e de 70 ans.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAction concert\u00e9e\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe gouvernement f\u00e9d\u00e9ral a activement soutenu le projet : L'ambassade d'Allemagne en Bolivie, le minist\u00e8re f\u00e9d\u00e9ral de l'\u00c9conomie et de la Technologie et le minist\u00e8re f\u00e9d\u00e9ral des Affaires \u00e9trang\u00e8res ont soutenu ACISA. Les gouvernements du Bade-Wurtemberg et de Thuringe ont \u00e9galement \u00e9t\u00e9 tr\u00e8s actifs. Le ministre f\u00e9d\u00e9ral de l'\u00c9conomie Peter Altmaier s'est m\u00eame entretenu personnellement au t\u00e9l\u00e9phone avec le pr\u00e9sident Morales. \u00ab Nous avons un besoin urgent de lithium en Europe pour faire avancer notre mobilit\u00e9 \u00e9lectrique \u00bb, a d\u00e9clar\u00e9 Wolfgang Tiefensee, ministre de l'\u00c9conomie de Thuringe, l'automne dernier \u00e0 La Paz lors de la signature du protocole d'accord entre ACI et YLB [4]. La conclusion effective du contrat a eu lieu \u00e0 la mi-d\u00e9cembre 2018 \u00e0 Berlin. Parmi les participants \u00e0 la c\u00e9r\u00e9monie, qui s'est d\u00e9roul\u00e9e \u00e0 la repr\u00e9sentation du Bade-Wurtemberg, figuraient le ministre f\u00e9d\u00e9ral de l'\u00c9conomie Altmaier, le ministre bolivien des Affaires \u00e9trang\u00e8res Diego Pary et le ministre bolivien de l'\u00c9nergie Rafael Alarc\u00f3n. Selon ACI, elle \u00e9tait \u00e9galement soutenue par un \"r\u00e9seau d'experts internes et externes, d'entreprises et d'institutions telles que K-UTEC Salt Technologies, la Soci\u00e9t\u00e9 Fraunhofer et VDMA (F\u00e9d\u00e9ration des fabricants de machines-outils et d'\u00e9quipements industriels) \u00bb [5].\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_163305_494f66.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EBerlin, 12 d\u00e9cembre 2018 : Rafael Alarcon, ministre bolivien de l'\u00e9nergie, Wolfgang Schmutz, directeur g\u00e9n\u00e9ral d'ACI Systems Alemania, Nicole Hoffmeister-Kraut (CDU), ministre de l'\u00c9conomie du Bade-Wurtemberg, Peter Altmaier (CDU), ministre f\u00e9d\u00e9ral de l'\u00c9conomie et de l'\u00c9nergie, Juan Carlos Montenegro, directeur g\u00e9n\u00e9ral de l'entreprise publique bolivienne Yacimientos de Litio Bolivianos (YLB) et le ministre des Affaires \u00e9trang\u00e8res Fernando Huanacuni Mamani signent un accord de coop\u00e9ration entre entreprises allemande et bolivienne pour l'extraction et la transformation du lithium en Bolivie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne chance pour la Bolivie ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab L'Allemagne assure l'acc\u00e8s aux r\u00e9serves les plus importantes du monde \u00bb, a d\u00e9clar\u00e9 triomphalement la presse \u00e9conomique allemande \u00e0 la fin de l'accord [6]. L'Agence allemande des mati\u00e8res premi\u00e8res (DERA) a salu\u00e9 : \u00ab L'oligopole de lithium pourrait avoir un concurrent \u00bb[7]. En outre, DERA voulait y voir \u00ab une chance pour la Bolivie \u00bb, car la joint-venture ne se limite pas \u00e0 extraire les mati\u00e8res premi\u00e8res ; elle pr\u00e9voit aussi - au moins officiellement - la mise sur pied d'une fili\u00e8re compl\u00e8te dans ce pays andin. Selon ACISA, cela va \u00ab de la mati\u00e8re premi\u00e8re, l' hydroxyde de lithium, au mat\u00e9riel cathodique et aux installations de production pour les syst\u00e8mes de batteries \u00bb [8].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Retour \u00e0 la condition de fournisseur de mati\u00e8res premi\u00e8res \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi, ACISA r\u00e9pond aux demandes du gouvernement du pr\u00e9sident Morales, qui veut conserver non seulement l'exploitation mini\u00e8re mais aussi la transformation lucrative des mati\u00e8res premi\u00e8res dans le pays ; il tire les le\u00e7ons des politiques de ses pr\u00e9d\u00e9cesseurs conservateurs, qui avaient inconsid\u00e9r\u00e9ment vendu les richesses du pays. Toutefois, malgr\u00e9 des annonces r\u00e9p\u00e9t\u00e9es, la promesse de cr\u00e9er une importante industrie de transformation des mati\u00e8res premi\u00e8res ne progresse pas dans la pratique. ACISA concentre actuellement ses efforts principalement sur la mise en place d'une unit\u00e9 de production d'hydroxyde de lithium. \u00ab Une fois que notre usine sera op\u00e9rationnelle, nous passerons \u00e0 l'\u00e9tape suivante \u00bb, annonce l'un des employ\u00e9s de l'entreprise : \u00ab Nous allons aussi construire une petite usine de batteries, donc d'abord \u00e0 petite \u00e9chelle \u00bb [9], mais m\u00eame l\u00e0-dessus, les doutes grandissent. \u00ab Il me semble que nous avons fait trop de concessions pour r\u00e9aliser ce que nous d\u00e9sirons tous : une usine de batteries et un march\u00e9 de d\u00e9bouch\u00e9s \u00bb, d\u00e9clare H\u00e9ctor C\u00f3rdova, ancien pr\u00e9sident de la compagnie mini\u00e8re publique COMIBO L[10]. Oscar Campanini de l'ONG bolivienne CEDIB met \u00e9galement en garde : \u00ab Nous craignons d'\u00eatre \u00e0 nouveau consid\u00e9r\u00e9s uniquement comme un fournisseur de mati\u00e8res premi\u00e8res \u00bb. Alors que l'extraction des mati\u00e8res premi\u00e8res progresse concr\u00e8tement, dit-il, le projet d'une usine de batteries en Bolivie est toujours dans les limbes [11].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESous contr\u00f4le allemand\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais il y a aussi beaucoup d'autres doutes au sujet du projet. Certains pensent qu'il est erron\u00e9 d'avoir pass\u00e9 un contrat avec une entreprise allemande parce que la R\u00e9publique f\u00e9d\u00e9rale d'Allemagne n'est pas - du moins jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent - l'un des pays en pointe pour la technologie des batteries. D'autres, en particulier, ne font pas confiance \u00e0 une entreprise de taille moyenne comme ACI, qui ne compte que 50 employ\u00e9s, dispose de ressources financi\u00e8res et d'une exp\u00e9rience dans le domaine du lithium limit\u00e9es, pour r\u00e9aliser ce projet extr\u00eamement important en Bolivie. En outre, la conduite des affaires de l'entreprise fait l'objet de critiques. Malgr\u00e9 sa participation minoritaire dans la coentreprise YLB ACISA, sa succursale bolivienne a obtenu des droits de brevet et de mod\u00e8les d'utilit\u00e9. ACISA s'efforce \u00e9galement d'exercer une influence d\u00e9cisive dans d'autres domaines. Bien qu'YLB, propri\u00e9t\u00e9 de l'\u00c9tat bolivien, d\u00e9tienne 51 pour cent de la joint-venture, un employ\u00e9 explique : \u00ab Ils ont toujours besoin de notre approbation pour les d\u00e9cisions tr\u00e8s importantes. Nous l'avons fait parce que nous apportons le march\u00e9, la technologie et, bien s\u00fbr, les innovations... En d'autres termes, nous contr\u00f4lons les flux financiers, les finances et la technologie. C'est clairement \u00e9nonc\u00e9 [dans l'accord] \u00bb [12].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENotes\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[1], [2] Rosa Mu\u00f1oz Lima: Deutsches Interesse an wei\u00dfem Gold st\u00f6\u00dft auf Widerstand. dw.com 08.10.2019.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[3] Karl-Ludolf H\u00fcbener: Lithium - die Jagd nach dem \"wei\u00dfen\" Gold in Bolivien. wdr.de 25.08.2019.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[4] Carl Moses: Deutsche Unternehmen f\u00f6rdern Lithium in Bolivien. Frankfurter Allgemeine Zeitung 09.10.2018.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[5] Rosa Mu\u00f1oz Lima: Deutsches Interesse an wei\u00dfem Gold st\u00f6\u00dft auf Widerstand. dw.com 08.10.2019.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[6] Deutschland sichert sich Zugriff auf weltgr\u00f6\u00dfte Reserven. manager-magazin.de 13.12.2018.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[7] Heike Holdinghausen: Das neue \u00d6l ist wei\u00df. taz.de 13.12.2018.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[8] Nachhaltige und faire Lithiumgewinnung in Bolivien. acisa.de.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[9], [10] Karl-Ludolf H\u00fcbener: Lithium - die Jagd nach dem \"wei\u00dfen\" Gold in Bolivien. wdr.de 25.08.2019.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[11] Heike Holdinghausen: Peter Altmaier macht Milliarde locker. taz.de 21.02.2019.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[12] Karl-Ludolf H\u00fcbener: Lithium - die Jagd nach dem \"wei\u00dfen\" Gold in Bolivien. wdr.de 25.08.2019.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECourtesy of \u003Ca href=\"http:\/\/tlaxcala-int.org\"\u003ETlaxcala\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nSource: \u003Ca href=\"https:\/\/www.german-foreign-policy.com\/news\/detail\/8081\"\u003Egerman-foreign-policy.com\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nPublication date of original article: 22\/10\/2019\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/article.asp?reference=27272\"\u003Etlaxcala-int.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}