{"169721":{"id":"169721","parent":"168511","time":"1583055916","url":"http:\/\/reseauinternational.net\/la-turquie-en-syrie-letat-legitime-syrien-et-la-russie\/","category":"documentaires","title":"\u00ab La Turquie en Syrie, l'\u00c9tat l\u00e9gitime syrien et la Russie \u00bb","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_169721_7119eb.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"la-turquie-en-syrie-l-etat-legitime-syrien-et-la-russie","admin":"newsnet","views":"189","priority":"3","length":"20636","lang":"","content":"\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_169721_7119eb.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003Epar \u003Cb\u003EMarc Barnovi.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans cet article, nous avons traduit une courte analyse tr\u00e8s int\u00e9ressante que le politologue, essayiste et \u00e9crivain russe Nikola\u00ef Starikov fait de la situation du conflit en Syrie. Vous pouvez retrouver cette communication en russe \u00e0 \u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=QCX0fTBNDlk\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E https:\/\/www.youtube.com\/watch?v=QCX0fTBNDlk\u003C\/a\u003E [\u00e0 partir de8′.49 \u00bb] dat\u00e9e du 13.02\/2020.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EElle est retransmise par le site russe politrussia.com (Rousslan Ostachko).\u003C\/p\u003E\u003Cimg style=\" width:382px;\" src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_169721_e0c8dc.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ENos grands m\u00e9dias en France, aid\u00e9s de nos grands sp\u00e9cialistes de salon, se r\u00e9signent \u00e0 ne pas vouloir comprendre ce qui est, continuent de s'imaginer ou de d\u00e9sirer ce qui n'est ou ne peut \u00eatre, notamment autour du conflit en Syrie qui dure depuis plus de sept ans. Avant de retranscrire les propos clairs et pragmatiques de Nikola\u00ef Starikov, je rappelle les derniers \u00e9v\u00e9nements et r\u00e9actions que nos grands m\u00e9dias s'efforcent de transmettre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn f\u00e9vrier 2020, le gouvernement syrien l\u00e9gitime de Al-Assad d\u00e9cide de reprendre la province d'Idleb aujourd'hui encore aux mains de combattants opposants \u00e0 Assad, que l'on nomme certaines fois rebelles ou bien terroristes, selon l'humeur. Il s'agit en effet de la derni\u00e8re poche aux mains des terroristes que Damas se doit de lib\u00e9rer pour r\u00e9unir la quasi-totalit\u00e9 de son territoire. Quasi-totalit\u00e9 car des rebelles plus puissants se trouvent toujours ill\u00e9galement sur le territoire, \u00e0 savoir au moins des forces am\u00e9ricaines qui pillent le p\u00e9trole syrien \u00e0 l'est de l'Euphrate ou stationnent dans le sud \u00e0 Tanaf et des forces fran\u00e7aises repli\u00e9es l\u00e0 o\u00f9 se trouvent les bandits am\u00e9ricains apr\u00e8s avoir notamment construit de superbes espaces souterrains avec du beau ciment de marque fran\u00e7aise pour abriter les terroristes-rebelles qui combattent Al-Assad.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELorsque les forces l\u00e9gitimes syriennes, avec l'aide de la Russie, ont commenc\u00e9 \u00e0 recouvrer leur territoire, il a \u00e9t\u00e9 d\u00e9cid\u00e9 d'\u00e9vacuer et de regrouper les terroristes dans la poche d'Idleb. On pouvait d\u00e8s lors deviner que cela permettrait, en temps voulu, de liquider plus facilement un dernier bastion terroriste. Ce temps est venu. La r\u00e9gion d'Idleb \u00e0 \u00e9t\u00e9 en grande partie vid\u00e9e des populations civiles.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa Turquie, pays limitrophe de la Syrie, est un des acteurs du conflit. Au d\u00e9part, il s'agit pour la Turquie de se d\u00e9fendre contre le risque de l'ennemi ancestral kurde pr\u00e9sent notamment en Syrie et en Irak. La Russie a tent\u00e9 d'unir la Turquie aux forces l\u00e9gales du conflit, \u00e0 savoir, la Syrie, la Russie et l'Iran (format de n\u00e9gociations d'Astana) pour acc\u00e9der \u003Ci\u003Ein fine\u003C\/i\u003E \u00e0 la paix en Syrie. Nous entrons ici de pleins pieds dans un jeu des relations internationales et de la diplomatie qui d\u00e9finit le paysage d'une r\u00e9gion.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa Turquie a rapidement \u00e9t\u00e9 rassur\u00e9e par la Syrie et la Russie quant \u00e0 la pr\u00e9sence de Kurdes \u00e0 ses fronti\u00e8res. Les Kurdes ont \u00e9t\u00e9 d\u00e9plac\u00e9s \u00e0 l'int\u00e9rieur des terres syriennes, \u00e9loign\u00e9s de la fronti\u00e8re\/ avec la Turquie. Mais cela ne semble pas convenir \u00e0 la Turquie, ou plut\u00f4t \u00e0 Erdogan que certains surnomment d\u00e9j\u00e0 Erdoggybag.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_169721_b55d33.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ELe Pr\u00e9sident turc Recep Tayyip Erdogan rencontre le Pr\u00e9sident de la F\u00e9d\u00e9ration de Russie Vladimir Poutine\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EDevant l'avanc\u00e9e des troupes syriennes pour reprendre la r\u00e9gion d'Idleb, \u00ab Erdoggybag \u00bb envoit l\u00e0-bas d'importantes forces et \u00e9quipements militaires pour contrer cette avanc\u00e9e en passe de lib\u00e9rer le territoire des terroristes. Les Turcs se heurtent \u00e0 l'arm\u00e9e syrienne soutenue par la Russie. A ce jour, plus de 100 militaires turcs ont \u00e9t\u00e9 tu\u00e9s. C'est \u00e9trange, n'est-il pas ? Devant ces pertes, \u00ab Erdoggybag \u00bb aboie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJusque-l\u00e0 mauvais \u00e9l\u00e8ve de l'OTAN washingtonien pour avoir notamment acquis des S400 russes \u00e0 c\u00f4t\u00e9 de l'officialisation du \u003Ci\u003ETurkishstream\u003C\/i\u003E (p\u00e9trole et gaz russes pour l'Europe occidentale), de projets importants de construction de centrales nucl\u00e9aires en Turquie avec le savoir-faire russe en la mati\u00e8re, Erdoggy se tourne vers ses \u00ab partenaires \u00bb de l'OTAN et de Washington et menace d'une attaque en Syrie de plus grande ampleur. \u00ab Erdoggybag \u00bb appelle m\u00eame \u00e0 la cr\u00e9ation d'une \u003Ci\u003Eno-fly zone\u003C\/i\u003E dans une zone o\u00f9 il y a d\u00e9j\u00e0 une puissante \u003Ci\u003Eno-fly zone\u003C\/i\u003E (cf. S400 russes et S300 syriens). Ce type est de toute \u00e9vidence un grand cr\u00e9ateur. Il continue en parall\u00e8le de menacer d'ouvrir les fronti\u00e8res europ\u00e9ennes turques aux r\u00e9fugi\u00e9s syriens.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa Russie a pens\u00e9 qu'une alliance \u00e0 terme avec la Turquie pourrait percer l'abc\u00e8s que constitue l'OTAN pour la paix dans le monde. Espoir l\u00e9gitime, d'autant plus que la r\u00e9gion concern\u00e9e comprenant l'Ukraine, la Turquie, la Syrie et la G\u00e9orgie, soit le flanc sud-Ouest de la Russie, est vis\u00e9e par l'Occident. Ajout\u00e9e au flanc de la Baltique, l'int\u00e9grit\u00e9 de la Russie serait gravement menac\u00e9e. L'Occident attaque, la Russie se d\u00e9fend. Le sc\u00e9nario reste toujours le m\u00eame. Les forces progressistes occidentales ne semblent pas beaucoup changer dans leur comportement depuis d\u00e9j\u00e0 des mill\u00e9naires.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt voil\u00e0 que parmi les \u00ab D\u00e9fenseurs du Monde Libre \u00bb s'avance de nouveau sur la sc\u00e8ne dans son beau costume le toutou otanien Jens Stoltenberg. Il condamne les bombardements non-discrimin\u00e9s de la province d'Idleb par le r\u00e9gime syrien et son soutien diabolique, les Russes. Il appelle Moscou et Damas \u00e0 stopper leur offensive et \u00e0 trouver des solutions pacifiques. N'est-ce pas merveilleux?! Il semble quelque peu complexe de trouver ces solutions avec des terroristes fanatis\u00e9s et soutenus par nos bons D\u00e9fenseurs de ce qu'ils per\u00e7oivent \u00eatre la Libert\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_169721_1284d8.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ELe Pr\u00e9sident des Etats-Unis Donald Trump avec son Secr\u00e9taire G\u00e9n\u00e9ral de l'OTAN Jens Stoltenberg\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EL'Europe tente de r\u00e9agir \u00e0 la situation. On \u00e9voque une rencontre au sommet de la Turquie et de la Russie avec la Chanceli\u00e8re Merkel et le Pr\u00e9sident Macron. Peut-\u00eatre trouverait-on une solution ? La Russie, \u00e0 ce jour, ne compte absolument pas participer \u00e0 ce genre de rencontre inutile. Pour rappel, Merkel pense \u00e0 ses forces stationn\u00e9es sur la base otanesque turque d'Incirlik. Quant \u00e0 Macron, il pourra d\u00e9montrer de nouveau son savoir-faire \u00e0 tenir une chandelle. Encore organiser de mauvaises mises en sc\u00e8ne d'attaques chimiques auxquelles proc\u00e9derait le gouvernement syrien ? Laurent Fabius y a d\u00e9j\u00e0 perdu beaucoup de sa cr\u00e9dibilit\u00e9, si elle a jamais exist\u00e9. La Russie se tient ferme aux c\u00f4t\u00e9s de Damas et de T\u00e9h\u00e9ran. Vers quelle gamelle va finalement se tourner Erdoggy pour manger ses croquettes ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003E*\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECi-apr\u00e8s, les propos tenus par Nikola\u00ef Starikov le 13 f\u00e9vrier 2020 finissent de nous \u00e9clairer un tableau que l'on devrait commencer \u00e0 ma\u00eetriser depuis le temps. Nos grands sp\u00e9cialistes m\u00e9diatis\u00e9s sont convi\u00e9s \u00e0 ce rafra\u00eechissement c\u00e9r\u00e9bral.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E\u00ab La guerre civile en Syrie, ou plut\u00f4t, la guerre en Syrie parce qu'elle est en partie civile et, en partie, l'œuvre de puissances \u00e9trang\u00e8res, dure depuis d\u00e9j\u00e0 plus de sept ans. Nous avons d\u00e9j\u00e0 oubli\u00e9 pourquoi elle a d\u00e9but\u00e9 et les objectifs que poursuivent les diff\u00e9rents acteurs. Rafra\u00eechissons-nous un peu la m\u00e9moire.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ELes Etats-Unis d'Am\u00e9rique poursuivent une politique consistant \u00e0 d\u00e9velopper une situation de chaos partout o\u00f9 ils se rendent. Ils sont intervenus en Ukraine. C'est le chaos. Ils sont intervenus au Moyen-Orient, ou plut\u00f4t, ils s'y trouvaient d\u00e9j\u00e0, et la situation est \u00e9galement chaotique. A savoir que les Etats-Unis ont besoin que l'Etat syrien soit d\u00e9mantel\u00e9.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EQui a besoin encore de quoi l\u00e0-bas ? Les monarchies du Golfe ont \u00e9galement leurs propres int\u00e9r\u00eats dans cet immense incendie. A un certain moment, la Turquie a re\u00e7u carte blanche de Washington pour b\u00e2tir la Grande Turquie, ou si vous pr\u00e9f\u00e9rez, pour reconstruire un empire ottoman sur le mod\u00e8le de ce qui a exist\u00e9 il y a quelques si\u00e8cles. C'est-\u00e0-dire que la Turquie est \u00e9galement int\u00e9ress\u00e9e au d\u00e9membrement de la Syrie, \u00e0 ce que la situation chaotique perdure. Pourquoi sont-ils int\u00e9ress\u00e9s \u00e0 cela ?\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EFigurez-vous qu'il existe ce qui s'appelle officiellement l'Etat syrien. Comment la Turquie peut faire entrer ses forces sur le territoire de cet Etat ? En fait, elle n'a absolument pas le droit de le faire. Il s'agit tout simplement d'un acte de guerre. Et si r\u00e8gne en Syrie le chaos, si la guerre civile en Syrie se poursuit, la Turquie entre alors sur le territoire syrien comme le soi-disant d\u00e9fenseur des populations civiles. Effectivement, ses forces se pr\u00e9sentent comme ex\u00e9cutant une mission humanitaire, comme les d\u00e9fenseurs de la population civile. Si la guerre en Syrie prend fin, la Turquie devra quitter le territoire.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EMais il n'y a aucune raison \u00e0 ce que cela prenne fin. Ainsi, la Turquie se doit de soutenir de pseudo-embryons d'Etats ou quelque arm\u00e9e de lib\u00e9ration pour de quelconques causes afin de s'auto-octroyer une sorte de mandat, une esp\u00e8ce de l\u00e9gitimit\u00e9 \u00e0 se trouver sur le territoire. N'oubliez surtout pas que derri\u00e8re la Turquie, il y a les Etats-Unis qui sont int\u00e9ress\u00e9s au chaos dans la r\u00e9gion.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EL'Europe qui baigne dans des eaux bien troubles veut \u00e9galement obtenir des gains dans cette guerre.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EL'autre versant, \u00e0 savoir la Syrie, l'Iran et la Russie, veulent que la guerre civile prenne fin. Pourquoi Moscou veut cela ? En quoi cela peut servir nos int\u00e9r\u00eats ? Parce que la guerre est termin\u00e9e, que nous avons d\u00e9montr\u00e9 notre force, nous avons entra\u00een\u00e9 notre arm\u00e9e, en n'ayant subi heureusement que des pertes relativement l\u00e9g\u00e8res. Il nous est possible d'\u00e9vacuer le principal de notre contingent de la base et ainsi de d\u00e9penser moins d'argent. Pour que nous sortions de cette r\u00e9gion difficile, la guerre doit se terminer.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EVoil\u00e0 l'\u00e9tat du conflit aujourd'hui.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EIl y a quelques temps, la Turquie, la Russie, l'Iran et la Syrie se sont mis d'accord pour \u00e9tablir une \u00ab zone de d\u00e9sescalade \u00bb dans la province d'Idleb. Qu'est-ce que cela signifiait ? Cela indiquait que l'arm\u00e9e syrienne ne se rendrait pas sur le territoire de cette zone et que la Turquie garantirait que les combattants n'attaqueraient pas les forces syriennes, qu'ils ne bombarderaient pas leurs positions. Ensuite, et nous l'avons \u00e9galement oubli\u00e9, nous pouvons attaquer et an\u00e9antir tous les combattants qui proviennent de diff\u00e9rentes zones, de diff\u00e9rentes villes, notamment d'Alep, mais ce serait un long processus qui co\u00fbterait cher en vies humaines.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_169721_ec2cbe.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EVladimir Poutine\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EOn leur a dit : \u00ab Voil\u00e0 des bus, prenez vos armes, vos femmes et vos enfants et partez \u00e0 Idleb \u00bb. Idleb est devenue le bac \u00e0 vidange des terroristes en Syrie. Ils ont quitt\u00e9 les territoires lib\u00e9r\u00e9s pour se regrouper \u00e0 Idleb. Vous vous repr\u00e9sentez un peu le chaudron que c'est ? Qu'est-ce qu'ils font l\u00e0-bas ? Ils font ce que font tout guerrier. Ils combattent, bombardent, lancent des attaques et la guerre civile ne peut prendre fin, elle dure d\u00e9j\u00e0 depuis sept ans, tant que ces guerriers se trouvent \u00e0 Idleb.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EDonc sur le territoire d'Idleb ont \u00e9t\u00e9 organis\u00e9s des points d'observation turcs qui sont dans le m\u00eame temps des points de distribution d'armes et d'influence de la Turquie sur ces combattants que la Turquie soutient. Voil\u00e0. Tout est lib\u00e9r\u00e9 sauf Idleb.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EEst-ce que l'arm\u00e9e syrienne doit aller pus loin ? Bien s\u00fbr qu'elle le doit. Sinon, la guerre civile ne s'arr\u00eatera pas. Est-ce que la Russie doit soutenir l'arm\u00e9e syrienne dans son avanc\u00e9e ? Evidemment mais cela va vite mener au conflit avec la Turquie, pas \u00e0 un conflit militaire mais \u00e0 un conflit diplomatique et un conflit de puissance.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EEn quoi, pour notre cas, un conflit de puissance se distingue d'un conflit militaire ? En ce qu'il peut y avoir des \u00e9changes de feu mais une guerre de pleine dimension ne sera pas d\u00e9clar\u00e9e. C'est pourquoi les Syriens s'efforcent actuellement d'\u00e9vincer la Turquie d'Idleb et, donc, de Syrie. La Turquie ne veut pas partir, c'est pourquoi elle am\u00e8ne des forces suppl\u00e9mentaires, ouvre de nouveaux points d'observation et r\u00e9pond durement aux tirs venant des forces syriennes. Volontairement ou involontairement, c'est une autre question.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EDonc le compromis qui avait \u00e9t\u00e9 trouv\u00e9 entre Ankara et Moscou a v\u00e9cu. Il va y avoir dor\u00e9navant une lutte de puissance sur ce territoire et on va, dans les faits, trouver un nouveau compromis. Si l'arm\u00e9e syrienne arrive \u00e0 \u00e9liminer les combattants, \u00e0 les \u00e9vincer de la zone, on pourra ensuite dire aux Turcs : \u00ab Et les gars ! Qu'est-ce que vous fa\u00eetes l\u00e0 ? Le territoire est lib\u00e9r\u00e9, il n'y a plus de combattants. Nous comprenons qu'il vous importe qu'il y ait une zone de s\u00e9curit\u00e9, une zone-tampon pour qu'il n'y ait pas de formations kurdes \u00e0 proximit\u00e9 de vos fronti\u00e8res. Nous, repr\u00e9sentants de l'Etat l\u00e9gitime syrien, vous garantissons l'absence de ces formations \u00bb. Voil\u00e0 \u00e0 quoi pourrait ressembler la prochaine \u00e9tape. L'histoire peut prendre d'autres traits.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EL'arm\u00e9e syrienne va maintenant tenter de r\u00e9tablir un \u00e9tat d'\u00e9quilibre, ce qu'elle n'arrivait pas \u00e0 faire jusque maintenant. Mais l'objectif de Bachar Al-Assad est de lib\u00e9rer tout le territoire de la Syrie. Notre mission est de l'aider \u00e0 cette lib\u00e9ration. Cependant, toute action militaire menant \u00e0 un affrontement direct est bien s\u00fbt absolument \u00e0 \u00e9viter.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_169721_f84b29.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ENikola\u00ef Starikov\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EEncore une chose. Lorsque l'on \u00e9value la position turque sur la question, il ne faut pas oublier cette sorte d'accord du type des accords de Minsk. Quelle est leur particularit\u00e9 ? Que toutes les parties \u00e0 l'accord interpr\u00e8tent ce dernier \u00e0 leur mani\u00e8re. Ainsi, l'Ukraine tente en permanence d'avancer des th\u00e8mes qui ne correspondent ni \u00e0 la lettre des accords, ni plus encore \u00e0 leur esprit.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EDe la sorte, les accords entre la Russie et la Turquie commencent \u00e0 rappeler les accords de Minsk, c'est-\u00e0-dire que la Turquie les interpr\u00e8te \u00e0 sa guise. De quoi parlons-nous ici ? Il ne faut pas qu'il y ait de combattants terroristes dans la zone. Nous montrons les terroristes. Nous leur disons que ce sont eux. Les Turcs disent : \u00ab Non, ce sont des combattants pour la libert\u00e9. Ce ne sont pas des terroristes. Nous leur r\u00e9pondons qu'ils ont tir\u00e9. La Turquie le nie. On conna\u00eet d\u00e9j\u00e0 ce tableau, non ? Cela rappelle le processus sans fin et fastidieux des accords de Minsk.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EPour finir, ce que l'on doit comprendre. Tr\u00e8s r\u00e9cemment, et beaucoup l'ont d\u00e9j\u00e0 oubli\u00e9, il y a eu en Turquie un coup d'Etat, tout au moins une tentative de coup d'Etat militaire qui a \u00e9t\u00e9 \u00e9touff\u00e9e avec succ\u00e8s avec l'aide de nos informations. Comme on nous l'a fait comprendre, il ne sert plus \u00e0 rien d'attendre une quelconque gratitude pour cette aide apport\u00e9e. Mais on doit comprendre que n'importe quel dirigeant turc, et en particulier celui qui a failli \u00eatre renvers\u00e9 r\u00e9cemment, n'est pas un sultan qui donne des ordres mais un sultan que l'on peut \u00e9touffer avec un mouchoir en soie.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EQuestion : qui s'\u00e9tonne, si ce n'est du sponsor, sinon du p\u00e8re spirituel invisible de l'arm\u00e9e turque ?\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ECe n'est pas le pouvoir turc qui a form\u00e9 les g\u00e9n\u00e9raux turcs, ce sont les militaires am\u00e9ricains. Cela veut dire que le comportement de l'arm\u00e9e turque qui, dans l'histoire de la Turquie, a proc\u00e9d\u00e9 \u00e0 de multiples reprises \u00e0 des coups d'Etat, est manipul\u00e9 depuis Washington. Cela veut dire que si vous voulez \u00e9chapper \u00e0 une tentative de renversement, vous \u00eates tenus de vous opposer \u00e0 Washington tr\u00e8s discr\u00e8tement, sans quoi vous \u00eates votre propre opposant. C'est logique ? C'est logique.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EQuestion : Washington a besoin de quoi sur le territoire de la Syrie ?\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EWashington a besoin que l'arm\u00e9e syrienne ne lib\u00e8re Idleb ? Oui. Washington a besoin des organisations terroristes ou des combattants pour la libert\u00e9, comme vous le d\u00e9sirez ? Oui. Donc, si la Turquie fait encore obstacle aux mouvements de l'arm\u00e9e syrienne et \u00e0 nos forces a\u00e9rospatiales, cela entre dans la ligne de la politique men\u00e9e par Washington ? Oui. Faut-il destituer le Pr\u00e9sident turc si celui-ci agit en accord avec Washington ? La r\u00e9ponse est non. C'est pourquoi les op\u00e9rations s\u00e9v\u00e8res de la Turquie en Syrie ne sont pas seulement une r\u00e9v\u00e9rence faite \u00e0 l'auditoire interne de la soldatesque turque qui a proclam\u00e9 son culte : \u00ab Nous aidons nos compatriotes hors de nos fronti\u00e8res \u00bb. C'est le premier point.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ECe n'est pas seulement une r\u00e9v\u00e9rence \u00e0 l'arm\u00e9e turque qui combat l\u00e0-bas. Erdogan le dit : si vous avez tu\u00e9 8 officiers de notre arm\u00e9e, nous allons frapper 115 cibles en Syrie. Nous ne vous laisserons pas offenser nos militaires. C'est agr\u00e9able pour l'arm\u00e9e turque, mais c'est en plus une sorte de vaccin contre les tentatives de coups d'Etat militaires en Turquie. La situation est l\u00e0-bas extr\u00eamement confuse, extr\u00eamement complexe.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ESi vous me demandez ce que je pense qu'il faille faire, je vous r\u00e9ponds qu'il faut continuer la tentative de lib\u00e9rer Idleb, ce que fait aujourd'hui l'arm\u00e9e syrienne. Il s'agit d'une tentative parfaitement juste mais qui va mener \u00e0 des tensions avec la Turquie, c'est in\u00e9vitable, on doit le comprendre. C'est en cela que l'habilet\u00e9 des hommes politiques et des diplomates est importante pour \u00e9viter autant qu'il se peut les tensions.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EA l'examen de la situation en Lybie, l\u00e0, comme en Syrie, la Russie et la Turquie occupent une position diam\u00e9tralement oppos\u00e9e qui, comme l'a montr\u00e9 une derni\u00e8re conf\u00e9rence nous r\u00e9unissant, ne peuvent s'accorder pour le moment. Ils ne le peuvent pas. La Turquie soutient le pouvoir actuel et nous soutenons le pouvoir de demain. La Turquie ne veut pas du tout que le pouvoir actuel devienne le pouvoir d'hier alors que notre pouvoir de demain est en train de devenir le pouvoir d'aujourd'hui.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ENous n'avons pas r\u00e9ussi \u00e0 trouver un terrain de compromis. Et alors ? On a organis\u00e9 une conf\u00e9rence. Une certaine diplomatie fonctionne, il y a des n\u00e9gociations sans forc\u00e9ment de r\u00e9sultats. Donc il y a des difficult\u00e9s et en Syrie et en Lybie, mais encore une fois, qu'y a t-il d'\u00e9tonnant \u00e0 cela ? Nous collaborons avec la Turquie pour l'essentiel peut-\u00eatre depuis 300 ou 400 ans. On sait ce qu'a \u00e9t\u00e9 cette collaboration. On aurait aim\u00e9 qu'elle f\u00fbt autre mais elle \u00e9tait ainsi. Pourquoi devrions-nous consid\u00e9rer que quelque chose a chang\u00e9 ? On r\u00e9ussit \u00e0 \u00e9viter les conflits militaires mais les conflits d'int\u00e9r\u00eats existent comme ils existaient sous le tsar paternel, sous Catherine la Grande ou encore sous Yossifovitch Vissarionovitch (Staline). Les conflits ne disparaissent pas. Parce que la Russie comme la Turquie sont des acteurs qui veulent renforcer sur un m\u00eame territoire leur influence et amoindrir celle des autres. Les conflits d'int\u00e9r\u00eats sont in\u00e9vitables. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EVoici pour ce qui est du conflit actuel en Syrie, sans rentrer dans les d\u00e9tails qui sont sens\u00e9s \u00eatre connus, comme par exemple les int\u00e9r\u00eats occidentaux pour le transit p\u00e9trolier en sa faveur et autre positionnement pour presser plus encore les flancs de la Russie, la politique du \u003Ci\u003Econtainment\u003C\/i\u003E qui n'a jamais cess\u00e9, guerre froide ou pas.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_169721_0181f5.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EApprenons \u00e0 comprendre\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EAujourd'hui, les D\u00e9fenseurs du Monde Libre se retrouvent quasiment nus. Comment peut-on encore croire \u00e0 leurs slogans tant rab\u00e2ch\u00e9s mais rarement v\u00e9rifi\u00e9s ? Heureusement qu'il existe encore des territoires dans le monde pour se garder de l'abrutissement totalitaire lib\u00e9ral occidental. Heureusement que des territoires luttent pour rester libres, pour pouvoir continuer \u00e0 exister. L'homme peut alors continuer de penser et d'\u00e9voluer sans s'arr\u00eater et se focaliser en permanence sur le prix de ses gadgets pr\u00e9f\u00e9r\u00e9s. Il doit \u00eatre possible aujourd'hui de se prot\u00e9ger de la lobotomie internationale mise en pratique par des personnes psychologiquement malades telles que George Soros ou autres D\u00e9fenseurs du Monde Libre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EVous souhaitant des pens\u00e9es constructives et cr\u00e9atives et la sant\u00e9 de votre conscience.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EMarc Barnovi\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETraducteur litt\u00e9raire, sp\u00e9cialiste des relations internationales et de la Russie-Eurasie\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003Eenvoy\u00e9 par \u003Cb\u003EBertrand Hardouin\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/reseauinternational.net\/la-turquie-en-syrie-letat-legitime-syrien-et-la-russie\/\"\u003Ereseauinternational.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}