{"169725":{"id":"169725","parent":"168742","time":"1583056215","url":"http:\/\/reseauinternational.net\/erdogan-sest-deja-rendu-compte-quil-avait-perdu\/","category":"War","title":"Erdogan s'est d\u00e9j\u00e0 rendu compte qu'il avait perdu","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_169725_e8d2da.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"erdogan-s-est-deja-rendu-compte-qu-il-avait-perdu","admin":"newsnet","views":"113","priority":"2","length":"7868","lang":"","content":"\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_169725_e8d2da.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003Epar \u003Cb\u003EEugene Gaman\u003C\/b\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EDans un effort pour d\u00e9montrer sa force au monde, Recep Tayyip Erdogan a fait une d\u00e9couverte beaucoup moins agr\u00e9able pour lui-m\u00eame. Il est juste all\u00e9 trop loin.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBien s\u00fbr, Erdogan ne peut pas \u00eatre consid\u00e9r\u00e9 comme le joueur le plus titr\u00e9 de la campagne syrienne. Les \u00c9tats-Unis se sont retranch\u00e9s autour des champs de p\u00e9trole. Ils ont longtemps crach\u00e9 sur le renversement de Bachar al-Assad. Par inertie, Washington jette des d\u00e9clarations en col\u00e8re contre Damas, tout en gagnant simultan\u00e9ment de l'argent sale mais solide sur le p\u00e9trole syrien. Damas, quant \u00e0 lui, a accumul\u00e9 un nombre consid\u00e9rable de victoires dans la lutte pour la lib\u00e9ration de la Syrie des militants. La Russie l'a aid\u00e9 dans cette t\u00e2che, gagnant ainsi le statut d'un v\u00e9ritable pacificateur et combattant contre le terrorisme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans ce contexte, les r\u00e9alisations de Erdogan s'estompent. \u00c0 un moment donn\u00e9, il a pu mettre la main sur le p\u00e9trole syrien, mais l'occasion a \u00e9t\u00e9 manqu\u00e9e. Jusqu'\u00e0 tr\u00e8s r\u00e9cemment, il semblait que la situation \u00e9tait sous son contr\u00f4le total, et il a g\u00e9n\u00e9reusement dot\u00e9 les Alli\u00e9s de son soutien, sans quoi il serait vraiment beaucoup plus difficile de surmonter la phase chaude du conflit. Maintenant, l'alignement a chang\u00e9. Erdogan a vu que les vestiges de l'ancien luxe sont un groupe de djihadistes fid\u00e8les qui sont impitoyablement \u00e9cras\u00e9s par l'arm\u00e9e syrienne. En cons\u00e9quence, en Syrie, il y a une nouvelle vague d'escalade.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans le pass\u00e9, de tels moments ont \u00e9t\u00e9 r\u00e9gl\u00e9s par des n\u00e9gociations entre Erdogan et Poutine. M\u00eame l'offensive turque rapide contre les Kurdes dans le nord-est de la Syrie a \u00e9t\u00e9 stopp\u00e9e. Les parties ont toujours trouv\u00e9 un compromis. Seul Erdogan avec lui ne ressemblait pas \u00e0 un vainqueur. C'est pourquoi il rejette maintenant avec tant de v\u00e9h\u00e9mence un tel sc\u00e9nario. Il avait besoin de sa propre guerre, petite et victorieuse. C'est l\u00e0 que les premiers probl\u00e8mes se sont pos\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAlors que les tensions montaient \u00e0 Idlib, Moscou n'\u00e9tait traditionnellement pas press\u00e9e par des attaques violentes. La Russie a insist\u00e9 avec retenue pour mettre fin au conflit, laissant entendre \u00e0 Erdogan qu'il allait trop loin. Il semble qu'\u00e0 Ankara cette retenue ait \u00e9t\u00e9 per\u00e7ue, sinon pour la faiblesse, mais certainement pour la r\u00e9ticence \u00e0 s'impliquer dans le conflit. C'est logique, car la Turquie n'est pas seulement un partenaire de la Russie dans le r\u00e8glement syrien, mais aussi un acheteur de produits militaires russes. Pour le bien des syst\u00e8mes de missiles S-400, Ankara a m\u00eame ruin\u00e9 les relations avec Washington. Mais la confiance en soi a \u00e9chou\u00e9 les \u00e9lites turques. En ce qui concerne les affrontements \u00e0 Idlib, il s'est av\u00e9r\u00e9 que les troupes russes ne se sont pas \u00e9loign\u00e9es de la bataille. L'aviation est toujours active, privant les Turcs et leurs fid\u00e8les militants de toute chance.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl \u00e9tait donc temps d'appeler \u00e0 l'aide et les m\u00e9dias ont rapport\u00e9 qu'Ankara s'\u00e9tait tourn\u00e9 vers Washington pour des syst\u00e8mes de missiles Patriot. La demande \u00e9tait que les \u00c9tats-Unis les d\u00e9ploient \u00e0 la fronti\u00e8re avec Idlib et interceptent des avions russes et syriens. Certes, cette d\u00e9cision est tr\u00e8s provocatrice et d\u00e9sesp\u00e9r\u00e9e, \u00e9tant donn\u00e9 les diff\u00e9rences entre les Turcs et les Am\u00e9ricains.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe n'est qu'au tout d\u00e9but de cette aventure qu'il \u00e9tait clair que les pays occidentaux ne br\u00fblaient pas du d\u00e9sir de s'y impliquer, m\u00eame pour le bien de l'alli\u00e9 de l'OTAN. Le conflit local dans le nord de la Syrie peut facilement se transformer en guerre avec la Russie et m\u00eame en une nouvelle guerre mondiale. C'est probablement la prise de conscience de ce fait qui emp\u00eache le commandement am\u00e9ricain de d\u00e9ployer des complexes Patriot en Turquie. Des sources de Politico ont rapport\u00e9 que les responsables du D\u00e9partement d'\u00c9tat appr\u00e9cient vraiment cette id\u00e9e, mais ils ne sont pas responsables d'un avion russe qui a \u00e9t\u00e9 abattu une fois. Par hasard ou non, les cons\u00e9quences sont faciles \u00e0 pr\u00e9voir.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EErdogan a compris qu'il ne pouvait pas attendre son soutien. Ce qu'il n'a clairement pas compris, c'est que sa campagne ne se d\u00e9roulera pas comme pr\u00e9vu. La d\u00e9cision d'utiliser l'article 4 de la charte de l'OTAN \u00e9tait vou\u00e9e \u00e0 l'\u00e9chec \u00e0 l'avance. Il s'agissait d'une formalit\u00e9 politique, en r\u00e9ponse \u00e0 laquelle Ankara a re\u00e7u le m\u00eame soutien politique officiel.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa d\u00e9cision provocatrice de Erdogan d'inciter des r\u00e9fugi\u00e9s qui \u00e9taient toujours d\u00e9tenus en Turquie en vertu des accords entre Ankara et Bruxelles contre l'Union europ\u00e9enne est sp\u00e9ciale dans cette histoire. Qu'est-ce qui est si sp\u00e9cial \u00e0 ce sujet? Tout d'abord, il est \u00e9vident que les pays europ\u00e9ens n'auraient pas r\u00e9agi \u00e0 un geste aussi destructeur dans le style: \u00ab D'accord, d'accord, nous avons tous compris - nous allons aider. \u00bb Et plus encore, il \u00e9tait inutile d'attendre l'aide militaire. Pourquoi \u00e9tait-ce donc n\u00e9cessaire? Pourquoi g\u00e2cher les relations avec les alli\u00e9s au moment le plus inopportun?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa r\u00e9ponse est simple: Erdogan n'a plus besoin de sa petite guerre victorieuse. L'aventure Idlib s'est enlis\u00e9e sans aucune chance de succ\u00e8s. Faire tra\u00eener le conflit signifie gaspiller des forces, sacrifier encore plus de soldats et finalement reculer honteusement. L'id\u00e9e avec les r\u00e9fugi\u00e9s est devenue un cri de d\u00e9sespoir pour Erdogan.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00abLe probl\u00e8me d'Idlib s'est av\u00e9r\u00e9 \u00eatre pr\u00e8s de 4 millions de personnes qui se sont pr\u00e9cipit\u00e9es \u00e0 nos fronti\u00e8res. Sur ce nombre, 1,5 million se trouvent actuellement \u00e0 nos fronti\u00e8res. Nous travaillons pour cr\u00e9er une zone de s\u00e9curit\u00e9. 3,7 millions de Syriens vivent dans notre pays, mais nous ne sommes pas en mesure de faire face \u00e0 la nouvelle vague de r\u00e9fugi\u00e9s. Le but de la crise \u00e0 Idlib est de nous conduire dans un coin \u00bb, a d\u00e9clar\u00e9 Erdogan.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe message s'adresse directement aux dirigeants europ\u00e9ens. C'est dr\u00f4le qu'il soit apparu apr\u00e8s l'ouverture des fronti\u00e8res. Ainsi, Erdogan essaie de montrer que la Turquie est la derni\u00e8re fronti\u00e8re, sauvant le vieux monde d'une nouvelle crise migratoire. Dans le m\u00eame temps, une foule de milliers de migrants, qui sont en train de prendre d'assaut la fronti\u00e8re grecque, est une d\u00e9monstration de ce qui se passera lorsque la Turquie sera n\u00e9anmoins \u00ab accul\u00e9e \u00bb. Maintenant, c'est le dernier espoir que l'Allemagne et la France aideront \u00e0 un r\u00e8glement politique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl est clair que pour le dirigeant turc, aller dans un monde avec la Russie est la meilleure option. En m\u00eame temps, cette \u00e9tape est comparable \u00e0 la reddition. Il a donc d\u00fb cr\u00e9er les conditions pour que l'Europe lui apporte r\u00e9ellement un soutien politique, exprim\u00e9 non seulement sur papier. Maintenant, Macron et Merkel devront \u00abr\u00e9duire\u00bb Erdogan \u00e0 Poutine.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESi cela ne se produit pas et que le conflit \u00e0 Idlib continue, l'Europe se noiera dans le flux de r\u00e9fugi\u00e9s. Si la situation peut \u00eatre r\u00e9solue, tout le monde en b\u00e9n\u00e9ficiera. Le massacre en Syrie cessera, les r\u00e9fugi\u00e9s bloqueront tranquillement leur chemin vers l'UE, et Erdogan dira que, pour le bien des partenaires europ\u00e9ens et pour le bien commun, il a d\u00fb reculer h\u00e9ro\u00efquement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECertes, le prix d'une aventure rat\u00e9e est trop \u00e9lev\u00e9. Quand tout est laiss\u00e9 de c\u00f4t\u00e9, il est peu probable qu'\u00e0 Bruxelles, ils favoriseront la Turquie apr\u00e8s une telle configuration. Elle a d\u00e9j\u00e0 g\u00e2ch\u00e9 ses relations avec les \u00c9tats-Unis et il est peu probable qu'elle s'am\u00e9liore. Au final, Ankara a d\u00e9j\u00e0 achet\u00e9 le S-400, et les abandonner sera \u00e0 la hauteur de l'absurde. Mais beaucoup plus triste est que Erdogan avait un alli\u00e9 fiable qui, par le pass\u00e9, l'a m\u00eame aid\u00e9 \u00e0 \u00e9viter un coup d'\u00c9tat. Voici la Russie. Et bien que le conflit soit r\u00e9gl\u00e9 et que les dirigeants des deux pays se serrent la main, les s\u00e9diments resteront.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003Esource : \u003Ca href=\"https:\/\/fr.news-front.info\/2020\/02\/29\/erdogan-sest-deja-rendu-compte-quil-avait-perdu\"\u003Efr.news-front.info\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/reseauinternational.net\/erdogan-sest-deja-rendu-compte-quil-avait-perdu\/\"\u003Ereseauinternational.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}