{"170689":{"id":"170689","parent":"170683","time":"1584779085","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/03\/21\/alle-m21.html","category":"Business","title":"Les int\u00e9r\u00eats nationaux font obstacle \u00e0 un vaccin contre le Coronavirus","image":"","hub":"newsnet","url-explicit":"les-interets-nationaux-font-obstacle-a-un-vaccin-contre-le-coronavirus","admin":"newsnet","views":"119","priority":"3","length":"11410","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar Peter Schwarz\u003Cbr \/\u003E\n21 mars 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa pand\u00e9mie mondiale de coronavirus met en \u00e9vidence l'incapacit\u00e9 du capitalisme \u00e0 r\u00e9soudre les probl\u00e8mes complexes d'une soci\u00e9t\u00e9 de masse. Cela est vrai non seulement pour ce qui est de contenir le virus et de prot\u00e9ger la population, mais aussi pour la mise au point d'un vaccin, qui est crucial pour surmonter la pand\u00e9mie \u00e0 long terme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa coop\u00e9ration internationale entre les scientifiques et les moyens technologiques pour la mise au point de vaccins ont fait d'\u00e9normes progr\u00e8s au cours des derni\u00e8res d\u00e9cennies. Le g\u00e9nome d'un virus peut \u00eatre d\u00e9cod\u00e9 en tr\u00e8s peu de temps, et au lieu d'immuniser les personnes atteintes avec une forme att\u00e9nu\u00e9e du virus, il est d\u00e9sormais possible de construire des vaccins en recourant au g\u00e9nie g\u00e9n\u00e9tique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EToutefois, le contr\u00f4le de la production de m\u00e9dicaments par une poign\u00e9e de soci\u00e9t\u00e9s pharmaceutiques, qui r\u00e9alisent d'\u00e9normes profits et prot\u00e8gent ces d\u00e9couvertes r\u00e9volutionnaires par des brevets, fait obstacle \u00e0 ces r\u00e9alisations. Le r\u00e9sultat est que la production de m\u00e9dicaments vitaux est retard\u00e9e ou bloqu\u00e9e enti\u00e8rement, et ceux qui sont d\u00e9velopp\u00e9s sont inabordables pour de larges pans de l'humanit\u00e9. De plus, les progr\u00e8s m\u00e9dicaux sont souvent utilis\u00e9s comme des armes dans la comp\u00e9tition mondiale pour les march\u00e9s et les profits, la soci\u00e9t\u00e9 qui contr\u00f4le un m\u00e9dicament le refusant \u00e0 ses rivaux \u00e9conomiques.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes m\u00e9thodes impitoyables utilis\u00e9es dans ce combat ont \u00e9t\u00e9 d\u00e9montr\u00e9es ces derniers jours dans le conflit qui entoure la soci\u00e9t\u00e9 allemande de biotechnologie CureVac, qui travaille sur un vaccin contre le Coronavirus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDimanche, \u003Ci\u003EWelt am Sonntag\u003C\/i\u003E a rapport\u00e9 que le pr\u00e9sident Donald Trump a offert \u00e0 CureVac d'\u00e9normes sommes d'argent pour transf\u00e9rer ses recherches aux \u00c9tats-Unis et obtenir pour ces derniers le droit exclusif sur le vaccin pour le Coronavirus COVID-19 qu'elle d\u00e9veloppe.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe qu'il peut y avoir de vrai dans cette histoire n'est pas clair. Dietmar Hopp, qui poss\u00e8de 80 % de CureVac, n'a sembl\u00e9 confirmer l'histoire que lorsqu'il a d\u00e9clar\u00e9 que la vente de la soci\u00e9t\u00e9 aux \u00c9tats-Unis n'\u00e9tait \u00abpas une option\u00bb pour lui. Il a ajout\u00e9 qu'il ne serait pas possible pour une soci\u00e9t\u00e9 allemande de d\u00e9velopper le vaccin et de le faire utiliser exclusivement aux \u00c9tats-Unis. Hopp, qui a cofond\u00e9 la soci\u00e9t\u00e9 de logiciels SAP en 1972, est l'un des hommes les plus riches d'Allemagne, avec des actifs de 10 milliards d'euros. Il est aujourd'hui investisseur dans des start-up m\u00e9dicales et m\u00e9c\u00e8ne d'artistes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EApr\u00e8s la publication du rapport, les responsables du gouvernement allemand ont attaqu\u00e9 les \u00c9tats-Unis avec v\u00e9h\u00e9mence et se sont comport\u00e9s de mani\u00e8re non moins nationaliste que Trump.\u003Cbr \/\u003E\n\u00abL'Allemagne n'est pas \u00e0 vendre\u00bb, a d\u00e9clar\u00e9 le ministre f\u00e9d\u00e9ral de l'\u00e9conomie Peter Altmaier (Union chr\u00e9tienne-d\u00e9mocrate - CDU). Le gouvernement f\u00e9d\u00e9ral \u00aba un grand int\u00e9r\u00eat \u00e0 produire des substances actives et des vaccins en Allemagne et en Europe\u00bb, a-t-il ajout\u00e9. M. Altmaier a d\u00e9clar\u00e9 que le gouvernement allemand pourrait emp\u00eacher le rachat d'entreprises allemandes par d'autres pays, \u00absurtout lorsque des int\u00e9r\u00eats de s\u00e9curit\u00e9 nationaux ou europ\u00e9ens sont en jeu\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe ministre des affaires \u00e9trang\u00e8res Heiko Maas (Parti social-d\u00e9mocrate - SPD) a d\u00e9clar\u00e9 que les chercheurs allemands \u00e9taient \u00ab\u00e0 la pointe du d\u00e9veloppement de m\u00e9dicaments et de vaccins, dans le cadre d'une coop\u00e9ration mondiale.\u00bb Il a poursuivi: \u00abNous ne pouvons pas permettre \u00e0 d'autres de s'approprier exclusivement les r\u00e9sultats de leurs recherches.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe hauts repr\u00e9sentants de l'administration am\u00e9ricaine, en revanche, ont qualifi\u00e9 le reportage au \u003Ci\u003ENew York Times\u003C\/i\u003E d'\u00abexag\u00e9r\u00e9\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMardi, CureVac a d\u00e9menti ces informations dans le \u003Ci\u003EWelt am Sonntag\u003C\/i\u003E. L'entreprise a d\u00e9clar\u00e9 sur Twitter: \u00abPour que les choses soient claires une fois de plus: CureVac n'a pas re\u00e7u d'offre du gouvernement am\u00e9ricain ou d'agences qui lui sont li\u00e9es avant, pendant ou depuis la r\u00e9union du groupe de travail de la Maison Blanche le 2 mars.\u00bb Et lors d'une conf\u00e9rence t\u00e9l\u00e9phonique avec des journalistes internationaux, la direction a express\u00e9ment ni\u00e9 avoir re\u00e7u une offre de rachat ou une offre de production exclusive de Trump ou de la Maison Blanche.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe qui est certain, c'est que le responsable de CureVac de l'\u00e9poque, Dan Menichella, un citoyen am\u00e9ricain, a rencontr\u00e9 la Coronavirus Task Force, dirig\u00e9e par le vice-pr\u00e9sident Mike Pence, \u00e0 la Maison Blanche le 2 mars. Les dirigeants de plusieurs autres entreprises de biotechnologie et le pr\u00e9sident Trump lui-m\u00eame ont \u00e9galement particip\u00e9 \u00e0 cette r\u00e9union. M. Menichella a annonc\u00e9 que sa soci\u00e9t\u00e9 allait bient\u00f4t faire entrer un vaccin dans la phase d'essai.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EHuit jours plus tard, Menichella a d\u00fb d\u00e9missionner de la soci\u00e9t\u00e9 qu'il dirigeait depuis deux ans. Il a \u00e9t\u00e9 remplac\u00e9 par Ingmar Hoerr, qui avait initialement fond\u00e9 CureVac. Une semaine plus tard, Hoerr a \u00e9galement d\u00e9missionn\u00e9, \u00abpour des raisons de sant\u00e9\u00bb, a-t-on dit. Il a \u00e9t\u00e9 remplac\u00e9 par son adjoint, Franz-Werner Haas.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe bras de fer autour de CureVac, impliquant les plus hauts cercles gouvernementaux, montre l'effort intense que l'industrie pharmaceutique d\u00e9ploie dans la lutte pour les profits et les parts de march\u00e9. Aucune crise n'est trop grave pour qu'on ne puisse pas l'utiliser pour faire de l'argent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn vaccin contre le Coronavirus COVID-19 va permettre de r\u00e9aliser d'\u00e9normes profits. Mais son d\u00e9veloppement est co\u00fbteux et long. La Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI - Coalition pour innovations en pr\u00e9paration d'\u00e9pid\u00e9mies) estime que le d\u00e9veloppement rapide des vaccins pour le Coronavirus COVID-19 n\u00e9cessitera quelque deux milliards de dollars au cours des douze \u00e0 dix-huit prochains mois.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon un rapport du journal britannique \u003Ci\u003EThe Observer\u003C\/i\u003E, quelque 35 entreprises et institutions universitaires du monde entier sont actuellement engag\u00e9es dans une course au d\u00e9veloppement d'un tel vaccin. Comme les scientifiques chinois ont mis \u00e0 disposition la s\u00e9quence du g\u00e8ne du coronavirus SRAS-CoV-2 au d\u00e9but du mois de janvier, les travaux de recherche ont pu commencer tr\u00e8s t\u00f4t.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAfin d'assumer les co\u00fbts \u00e9normes de la recherche, des tests, de l'approbation et de la production, les entreprises d\u00e9pendent de fonds publics et de riches donateurs, tels que Hopp et la Fondation Bill & Melinda Gates, laquelle d\u00e9tient \u00e9galement une participation dans CureVac, qui peuvent se permettre d'investir des sommes importantes dans des projets risqu\u00e9s. \u00c9tant donn\u00e9 que seuls quelques concurrents parviennent \u00e0 l'approbation clinique, les gros investissements sont une perte totale pour la plupart des entreprises concurrentes. Mais ceux qui franchissent la ligne d'arriv\u00e9e peuvent s'attendre \u00e0 une \u00e9norme manne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes gouvernements capitalistes ont tout int\u00e9r\u00eat \u00e0 garder ces entreprises dans leur propre pays. Ils cherchent \u00e0 renforcer leur position sur le march\u00e9 pharmaceutique mondial, qui s'\u00e9levait \u00e0 1200 milliards de dollars en 2018. Cinq pays en repr\u00e9sentent bien plus de la moiti\u00e9: les \u00c9tats-Unis (485 milliards de dollars), la Chine (134 milliards de dollars), le Japon (85 milliards de dollars), l'Allemagne (52 milliards de dollars) et la France (36 milliards de dollars).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EHopp a \u00e9t\u00e9 c\u00e9l\u00e9br\u00e9 comme un h\u00e9ros par les m\u00e9dias allemands apr\u00e8s avoir assur\u00e9 qu'il ne vendrait pas CureVac aux \u00c9tats-Unis. Sous le titre \u00abL'attaque effront\u00e9e contre CureVac est un signal d'alarme pour l'Allemagne\u00bb, \u003Ci\u003EDie Welt\u003C\/i\u003E a \u00e9crit que \u00abla tentative trop maladroite d'attirer des technologies pr\u00e9cieuses et des scientifiques intelligents de T\u00fcbingen vers l'Am\u00e9rique avec beaucoup d'argent a secou\u00e9 l'Allemagne.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEntre-temps, on a appris que CureVac a re\u00e7u un engagement de la Commission de l'Union europ\u00e9enne pour un financement de 80 millions d'euros \u00e0 la suite de la pr\u00e9tendue offre des \u00c9tats-Unis. Le CEPI, qui est cofinanc\u00e9 par le gouvernement allemand, soutient \u00e9galement le projet de vaccin de CureVac \u00e0 hauteur de 8,3 millions de dollars.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECureVac d\u00e9veloppe le vaccin bas\u00e9 sur l'ARN messager de la mol\u00e9cule (ARNm). Selon Richard Hatchett, PDG du CEPI, cette technologie permet \u00abde d\u00e9velopper un candidat vaccin pour des tests cliniques en quelques mois, en utilisant la s\u00e9quence de g\u00e8nes connue de l'agent pathog\u00e8ne - un processus beaucoup plus rapide que ce qui \u00e9tait possible auparavant.\u00bb Outre CureVac, la soci\u00e9t\u00e9 am\u00e9ricaine Moderna utilise \u00e9galement cette technologie. Elles - et la soci\u00e9t\u00e9 allemande BioNTech- sont actuellement en t\u00eate de la course pour un vaccin contre les coronavirus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe propri\u00e9taire de CureVac, M. Hopp, a r\u00e9cemment d\u00e9clar\u00e9 qu'il esp\u00e9rait qu'un vaccin serait disponible d\u00e8s l'automne. Cependant, en raison des tests cliniques n\u00e9cessaires, les experts consid\u00e8rent que cela n'est pas r\u00e9aliste et s'attendent \u00e0 ce que le vaccin prenne 12 \u00e0 18 mois avant d'\u00eatre pr\u00eat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe d\u00e9veloppement d'un vaccin serait probablement beaucoup plus avanc\u00e9 si la recherche sur les \u00e9pid\u00e9mies de SRAS et de MERS qui ont \u00e9clat\u00e9 en Chine en 2002 et en Arabie Saoudite en 2012 avait continu\u00e9. Ces agents pathog\u00e8nes sont \u00e9troitement li\u00e9s au coronavirus actuel. Toutefois, les travaux sur un vaccin ont \u00e9t\u00e9 interrompus lorsque les \u00e9pid\u00e9mies se sont att\u00e9nu\u00e9es, bien que les experts aient pr\u00e9dit des \u00e9pid\u00e9mies similaires \u00e0 l'avenir.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe Dr Peter Hotez, qui avait travaill\u00e9 au Texas sur le d\u00e9veloppement d'un vaccin contre le virus du SRAS, a d\u00e9clar\u00e9 au \u003Ci\u003EHouston Chronicle\u003C\/i\u003E que son \u00e9quipe \u00e9tait \u00e0 la recherche d'un investisseur ou de subventions pour des essais cliniques, \u00abmais nous n'avons pas pu susciter beaucoup d'int\u00e9r\u00eat\u00bb. Au lieu de cela, le vaccin a fini dans le r\u00e9frig\u00e9rateur. \u00abNous aurions pu le pr\u00e9parer et tester l'efficacit\u00e9 du vaccin au d\u00e9but de cette nouvelle \u00e9pid\u00e9mie en Chine\u00bb, a conclu M. Hortez.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes grandes entreprises pharmaceutiques, qui r\u00e9alisent des milliards de dollars de b\u00e9n\u00e9fices, n'ont aucun int\u00e9r\u00eat \u00e9conomique dans le d\u00e9veloppement de tels vaccins, qui pourraient ne jamais \u00eatre utilis\u00e9s. Sous le titre \u00abComment le profit rend plus difficile la lutte pour un vaccin contre les coronavirus\u00bb, le journal britannique le \u003Ci\u003EGuardian\u003C\/i\u003E \u00e9crit: \u00abLes vaccins contre les \u00e9pid\u00e9mies... souffrent d'un manque d'int\u00e9r\u00eat quasi total des march\u00e9s qui animent l'industrie pharmaceutique.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl poursuit: \u00abUn succ\u00e8s pour ces entreprises est un traitement contre une maladie r\u00e9pandue et persistante qu'elles peuvent vendre chaque ann\u00e9e \u00e0 perp\u00e9tuit\u00e9. Le dernier grand succ\u00e8s de cette industrie a \u00e9t\u00e9 le vaccin anti-papillomavirus Gardasil de Merck, en d\u00e9veloppement depuis pr\u00e8s de 20 ans, lanc\u00e9 en 2006 et qui rapporte encore plus d'un milliard de livres sterling par an. Il n'y a pas moyen d'appliquer facilement leur mod\u00e8le de recherche et de profit \u00e0 combustion lente \u00e0 une \u00e9pid\u00e9mie.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe \u003Ci\u003EGuardian\u003C\/i\u003E conclut: \u00abLe dispositif actuel est souvent le pire des deux mondes: trop lent \u00e0 reprendre la recherche sur les nouvelles menaces parce que l'argent n'est pas l\u00e0, et trop rapide \u00e0 l\u00e2cher prise si l'on ne peut pas \u00eatre s\u00fbr que l'argent sera l\u00e0 \u00e0 l'avenir. C'est un syst\u00e8me tr\u00e8s d\u00e9pendant du march\u00e9, et le march\u00e9 nous laisse g\u00e9n\u00e9ralement tomber.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa pand\u00e9mie mondiale de COVID-19 exige une r\u00e9action socialiste: la mise en commun \u00e0 l'\u00e9chelle mondiale de toutes les ressources et connaissances scientifiques, sans int\u00e9r\u00eats nationaux ou commerciaux, pour fournir dans les plus brefs d\u00e9lais un vaccin disponible pour tous les habitants de la plan\u00e8te.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E(Article paru en anglais le 20 mars 2020)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/03\/21\/alle-m21.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}