{"170883":{"id":"170883","parent":"0","time":"1585042098","url":"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/article.asp?reference=28432","category":"Latina","title":"Uruguay : feuilles de route pour les secteurs populaires","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_170883_52e727.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"uruguay-feuilles-de-route-pour-les-secteurs-populaires","admin":"newsnet","views":"12","priority":"2","length":"11300","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/biographie.asp?ref_aut=7033&lg_pp=fr\"\u003EJorge Zabalza\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 la m\u00e9moire du Piffi C\u00e1mera et d'Alberto Melgarejo, fr\u00e8res de lutte*\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED\u00e8s les premiers jours [\u003Ci\u003Ede formation du nouveau gouvernement de droite, NdT\u003C\/i\u003E] le tableau a \u00e9t\u00e9 clair : chambres patronales, police, forces arm\u00e9es, comit\u00e9 central isra\u00e9lite et \u00e9glise catholique, les forces vives align\u00e9es derri\u00e8re \u00ab leur \u00bb gouvernement. Centralisation politique des pouvoirs de fait. Personne ne peut avoir aucun doute sur qui gouverne et qui est gouvern\u00e9. Les invit\u00e9s sp\u00e9ciaux \u00e0 la c\u00e9r\u00e9monie de prise de fonction, Pi\u00f1era, Bolsonaro et Duque, indiquent comment Lacalle Pou entend gouverner.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_170883_52e727.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EPr\u00e9sents \u00e0 la prestation de serment de Lacalle Pou : Bolsonaro...\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_170883_185ffb.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E...\u003C\/i\u003EAlmagro\u003Ci\u003E...\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_170883_a336fe.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E..\u003C\/i\u003E.et Pi\u00f1era\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl y a deux si\u00e8cles, les Anglais ont vendu la libert\u00e9 de commerce aux Cr\u00e9oles et en ont fait leurs intendants, les administrateurs de leur capitalisme. Puis, au si\u00e8cle dernier, au nom de la libert\u00e9 et de la d\u00e9mocratie, les USA ont parsem\u00e9 de dictatures l'Am\u00e9rique pauvre. Maintenant, il semble que la libert\u00e9 sera la marque du gouvernement de Lacalle Pou, son but \u00e9tant de nous faire croire que nous serons plus libres, m\u00eame si nous sommes oblig\u00e9s de pr\u00e9senter notre carte d'identit\u00e9 sans protester.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa dette ext\u00e9rieure et les nouvelles zones franches nous rendent de plus en plus d\u00e9pendants du capital financier, autrement dit de la piraterie internationale. La concentration de la propri\u00e9t\u00e9 fonci\u00e8re ne sera pas du tout arr\u00eat\u00e9e et davantage de personnes seront expuls\u00e9es des campagnes. Tout comme cela se faisait auparavant devant Bush et Obama, Soros et Rockefeller, maintenant d'autres pantalons sont baiss\u00e9s devant Trump.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETant qu'il continuera \u00e0 avoir des administrateurs fid\u00e8les, quel que soit leur parti, le capital continuera \u00e0 exproprier le travail et ce sera le processus fondamental de la soci\u00e9t\u00e9 uruguayenne, m\u00eame si les expropri\u00e9s d\u00e9filent \u00e0 cheval, criant en chœur avec leur patron des slogans \u003Ci\u003Ehas been\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQue peut-on attendre de la libert\u00e9 illimit\u00e9e des renards et des renardeaux dans le poulailler ? Les discours de passation de pouvoir et le projet de loi \u00e0 examiner d'urgence suent les mauvaises intentions. Certains gorilles les exhibent en public, sans aucune pudeur, tandis que d'autres se d\u00e9cha\u00eenent ou montrent les crocs comme si de rien n'\u00e9tait. La coalition est clairement le groupe le plus r\u00e9actionnaire sur le plan politique. Il n'y a rien \u00e0 en attendre. Nous devons donner des signes que nous ne sommes pas pr\u00eats \u00e0 nous faire \u00e9craser. Comme l'ont fait les syndicalistes de l'ADES (Association des enseignants du secondaire de Montevideo) et de la FENAPES (F\u00e9d\u00e9ration nationale des enseignants du secondaire).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe soleil ma\u00e7onnique [du drapeau uruguayen, NdT] a \u00e9t\u00e9 \u00e9chang\u00e9 contre le blason de ceux qui ont trahi l'artiguisme** mais, n\u00e9anmoins, seule la fa\u00e7on de gouverner a chang\u00e9, l'essence du syst\u00e8me est rest\u00e9e la m\u00eame depuis des si\u00e8cles. La violence patriarcale continuera de s\u00e9vir dans les foyers, les emplois et les espaces publics. Le capitalisme et ses administrateurs continueront \u00e0 nier cat\u00e9goriquement l'\u00e9galit\u00e9 et les femmes continueront \u00e0 \u00eatre attaqu\u00e9es de nombreuses mani\u00e8res subtiles, symboliques, l\u00e9gales et physiques. Les disparus resteront disparus et les tortur\u00e9s tomberont sur leurs tortionnaires au coin de la rue. Rien n'indique que, de mani\u00e8re surprenante, la vitesse de tortue de la recherche institutionnelle de la V\u00e9rit\u00e9 et de la Justice va maintenant augmenter. Rien ne laisse penser que l'agrobusiness cessera de prosp\u00e9rer en aspergeant de glyphosate les femmes, les enfants et les travailleurs de Canelones et d'autres d\u00e9partements de culture de soja. Le probl\u00e8me du logement pour les secteurs marginalis\u00e9s et la question des familles jet\u00e9es dans les bidonvilles ne semblent pas \u00eatre une solution urgente.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes cœurs se pr\u00e9parent \u00e0 la lutte pour l'\u00e9ducation publique et son autonomie, pour le monopole \u00e9tatique de la production de carburant, et pour ne pas perdre les droits des citoyens en se promenant sans carte d'identit\u00e9 ou la condition humaine du fait avoir commis un d\u00e9lit et d'\u00eatre emprisonn\u00e9. La menace de temp\u00eates qui assombrissent l'horizon ne peut que r\u00e9veiller des traditions de lutte et de r\u00e9sistance en sommeil. L'image est celle d'une lutte des classes en surchauffe. \u00c0 Fuenteovejuna, se mijotent \u00e0 feu lent des formes d'opposition aux illusions du n\u00e9olib\u00e9ralisme. Vous allez devoir r\u00e9primer tout un peuple, Monsieur le Pr\u00e9sident.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c9duqu\u00e9s, arm\u00e9s et technicis\u00e9s par le progressisme au pouvoir jusqu'\u00e0 la semaine derni\u00e8re, les policiers d'aujourd'hui avancent sur le m\u00eame chemin qui a conduit \u00e0 l'assassinat de Guillermo Machado le 16 juillet 1989, en pleine d\u00e9mocratie de printemps. Nous allons pleurer les manifestants rendus aveugles ou ceux tu\u00e9s par des \u00ab munitions non l\u00e9tales \u00bb : quel autre sens a eu le d\u00e9ploiement quasi-militaire du dimanche 8 mars ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn peut \u00e9galement soup\u00e7onner que la d\u00e9claration de guerre aux \u00ab repaires de free base et de crack \u00bb s'inscrit dans une strat\u00e9gie plus large, qui vise \u00e0 installer le principe d'autorit\u00e9 dans les banlieues urbaines. En bref, la m\u00eame ligne appliqu\u00e9e par Gustavo Leal et Eduardo Bonomi***, d\u00e9sormais aggrav\u00e9e par des g\u00e2chettes et des matraques plus faciles. Le message clair donn\u00e9 par les op\u00e9rations de ratissages au peigne fin effraie et inqui\u00e8te toute la population. Lorsque la d\u00e9mocratie repr\u00e9sentative et \u00e9lectorale ne permet pas \u00e0 ses d\u00e9sirs et aspirations de s'exprimer librement, la classe dirigeante aura de nouveau recours au bras long de son \u00c9tat de droit. En fin de compte, c'\u00e9tait l'une des principales raisons du coup d'\u00c9tat militaire de 1973.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans le pays des amortisseurs (Don Carlos Real de Az\u00faa**** dixit), il y a toujours des n\u00e9gociateurs chevronn\u00e9s et des pompiers pr\u00eats \u00e0 fournir leurs services et \u00e0 canaliser les demandes et les revendications des secteurs populaires dans les couloirs du parlement. Il s'agit de concilier l'inconciliable. Ils se pr\u00e9cipitent \u00e0 la rescousse de la d\u00e9mocratie lib\u00e9rale de l'Uruguay, la meilleure du monde selon le po\u00e8te de la science politique, mon ami Fito Garc\u00e9. Dans quelle d\u00e9mocratie vivent les familles exclues des plans de logement, celles qui sont oblig\u00e9es de d\u00e9fier les \u00e9l\u00e9ments pour se battre pour un foyer pour leurs fils et leurs filles ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn vrai po\u00e8me que cette d\u00e9mocratie lib\u00e9rale de tr\u00e8s haute qualit\u00e9 qui ne s'int\u00e9resse pas \u00e0 l'Uruguay du million de pauvres qui nourrit les privil\u00e8ges du 1%, celui de la faim d'un toit et de justice sociale, du manque de travail et des retraites de mis\u00e8res, du f\u00e9minicide, de la discrimination, du racisme et de l'homophobie, de la jeunesse crackeuse, de la f\u00e9rocit\u00e9 des crimes de rue, des \u00e9coliers qui n'apprennent pas et des contrema\u00eetres qui disciplinent les prolos \u00e0 la chicote.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe pari d'humaniser cette d\u00e9mocratie boiteuse et sauvage, dont ils fantasment tant sur la qualit\u00e9, est le soutien de la th\u00e8se de l' \u00ab \u00ab opposition responsable\u00bb, faite de progressisme, ou de \u00ab r\u00e9gressisme \u00bb, comme l'appelle le camarade Ricardo Viscardi. Parmi les voiles de la fantaisie, on devine l'objectif ambitieux et r\u00e9aliste (tr\u00e8s r\u00e9aliste) de gagner les \u00e9lections en 2024 et de r\u00e9cup\u00e9rer l'us et abus de l'appareil d'\u00c9tat.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_170883_6dd6ae.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EBattre les Blancs avec le coin rouge\u003C\/i\u003E, affiche d'El Lissitzky, Russie 1919\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes parlementaires et les leaders du progressisme abhorrent les histoires de protestation et de r\u00e9sistance dans les espaces ouverts, o\u00f9 peuvent se d\u00e9velopper les m\u00eames id\u00e9es transformatrices qui fleurissent sur l' Alameda de Santiago et \u00e0 El Alto, le faubourg indien de La Paz.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl faut s'attendre \u00e0 ce que le \u00ab r\u00e9gressisme \u00bb fasse jouer sa grande influence sur les organisations populaires pour emp\u00eacher la lutte politique de se d\u00e9placer sur les places et les avenues de l'Uruguay. Est-ce que \u00e7a se jouera dans le monde formel du parlement, o\u00f9 l'on dit une chose et son contraire, ou bien dans la rue, dans le monde r\u00e9el, dans le monde des v\u00e9rit\u00e9s essentielles ? Qui d\u00e9finit le sc\u00e9nario dans lequel se jouera le parti contre le n\u00e9olib\u00e9ralisme ? Ce ne seront certainement pas les philosophes du spectacle t\u00e9l\u00e9visuel ni nous, les aspirants r\u00e9volutionnaires, contraints de jouer dans des espaces r\u00e9duits.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe qui sera d\u00e9cisif, ce sera l'option que fera le mouvement de masse des secteurs populaires : il devra d\u00e9cider entre soutenir fid\u00e8lement les pr\u00e9dicateurs de l'\u00e9lectoralisme ou se battre sur les places et les avenues, pacifiquement, mais avec beaucoup de d\u00e9cision et de fermet\u00e9, comme l'a fait le mouvement f\u00e9ministe dimanche dernier, comme le feront les gens et les Membres es familles (des disparus) le 20 mai prochain. L'injustice et la violence viennent toujours d'en haut.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENdT\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E* \u00c0 notre demande concernant l'identit\u00e9 du \u003Cb\u003EPiffi C\u00e1mera\u003C\/b\u003E, l'auteur nous a r\u00e9pondu ce qui suit : \u00ab William C\u00e1mera, connu sous le nom de \u00ab Piffi \u00bb parmi les prisonniers politiques, \u00e9tait un militant syndical de base qui, en 1969, a rejoint le MLN (Tupamaros) comme tant de jeunes en Uruguay \u00e0 l'\u00e9poque. Sa faim de justice sociale \u00e9tait la faim g\u00e9n\u00e9rale en temps de pand\u00e9mie r\u00e9volutionnaire, il \u00e9tait aussi solidaire et militant que n'importe qui, il ne se distinguait par rien de particulier, mais nous l'aimions tous. Je veux garder dans ma m\u00e9moire l'image de ce grand camarade. Lui d\u00e9dier un article dans la semaine de sa mort, \u00e9tait la moindre des choses \u00bb. \u003Cb\u003EAlberto Melgarejo\u003C\/b\u003E, militant de longue date du Congr\u00e8s des travailleurs du textile (COT), a \u00e9t\u00e9 l'un des fondateurs de la Pl\u00e9ni\u00e8re intersectorielle des travailleurs - Convention nationale des travailleurs (PIT-CNT) en 1964. Il a ensuite \u00e9t\u00e9 secr\u00e9taire de l'Organisation nationale des associations de retrait\u00e9s et de pensionn\u00e9s d'Uruguay (ONAJPU). Il est mort en 2017.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E**\u003Cb\u003EArtiguisme\u003C\/b\u003E : corpus id\u00e9ologique du \u00ab p\u00e8re fondateur \u00bb de la R\u00e9publique oriental de l'Uruguay, Jos\u00e9 Gervasio Artigas (1764-1850), un r\u00e9publicanisme \u00e9galitaire, la\u00efc et social fortement inspir\u00e9 de Thomas Paine et Jean-Jacques Rousseau. L'ex-g\u00e9n\u00e9ral Manini a cr\u00e9\u00e9, pour se pr\u00e9senter \u00e0 l'\u00e9lection pr\u00e9sidentielle de 2019, rien moins que le Mouvement social artiguiste, qui n'a rien de social ni d'artiguiste.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E***\u003Cb\u003EEduardo Bonomi\u003C\/b\u003E, ancien Tupamaro, a \u00e9t\u00e9 plusieurs fois ministre, notamment de l'int\u00e9rieur, dans les gouvernement de gauche. \u003Cb\u003EGustavo Leal\u003C\/b\u003E, sociologue, a \u00e9t\u00e9 son conseiller.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E****\u003Cb\u003ECarlos Real de Az\u00faa\u003C\/b\u003E (Montevideo, 1916-1977) avocat, essayiste, historien, professeur et critique litt\u00e9raire, consid\u00e9r\u00e9 comme l'initiateur le plus important de la science politique en l'Uruguay. Auteur de l'inoubliable livre posthume \u003Ci\u003EUruguay: \u00bfuna sociedad amortiguadora?(Uruguay, une soci\u00e9t\u00e9 \u00e0 amortisseurs ?)\u003C\/i\u003E (1985)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECourtesy of \u003Ca href=\"http:\/\/tlaxcala-int.org\"\u003ETlaxcala\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nSource: \u003Ca href=\"http:\/\/zurdatupa.blogspot.com\/2020\/03\/hojas-de-ruta.html\"\u003Ezurdatupa.blogspot.com\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nPublication date of original article: 13\/03\/2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/article.asp?reference=28432\"\u003Etlaxcala-int.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}