{"170985":{"id":"170985","parent":"0","time":"1585151458","url":"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/COVID-19-Taiwan-entre-politique-et-experience-collective","category":"documentaires","title":"Covid-19 : Taiwan, entre politique et exp\u00e9rience collective","image":"","hub":"newsnet","url-explicit":"covid-19-taiwan-entre-politique-et-experience-collective","admin":"newsnet","views":"85","priority":"3","length":"15444","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAndr\u00e9s Herrera-Feligreras est Docteur de l'Universit\u00e9 publique de Navarre ; Ferr\u00e1n P\u00e9rez Mena est doctorant en relations internationales \u00e0 l'Universit\u00e9 du Sussex. Les deux consultants de \u003Ci\u003EHerrera Zhang\u003C\/i\u003E, une soci\u00e9t\u00e9 sp\u00e9cialis\u00e9e dans les relations avec le monde chinois.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl y a quelques jours, nous avons publi\u00e9 un article dans \u003Ci\u003EDiario de Navarra\u003C\/i\u003E sous le titre \u00ab \u003Ca href=\"https:\/\/www.diariodenavarra.es\/noticias\/opinion\/2020\/03\/06\/coronavirus-manten-calma-sigue-adelante-683163-1064.html\"\u003ECoronavirus : restez calme et allez de l'avant\u003C\/a\u003E \u00bb. Dans lequel nous avons soulign\u00e9 quatre id\u00e9es :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cul\u003E\u003Cli\u003El'importance de ne pas badiner avec les effets graves du coronavirus sur la sant\u00e9 ;\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003Epr\u00eater attention \u00e0 l'\u00e9volution de l'\u00e9conomie r\u00e9elle ;\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003Ecomprendre de mani\u00e8re rationnelle le r\u00f4le des grands groupes de m\u00e9dias et, enfin,\u003C\/li\u003E\u003Cli\u003Egarder son calme en tant que comportement collectif pour continuer notre vie et notre travail dans cette situation exceptionnelle.\u003C\/li\u003E\u003C\/ul\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa contagion s'\u00e9tant d\u00e9velopp\u00e9e de fa\u00e7on exponentielle en Europe - d'abord en Italie puis en Espagne - parall\u00e8lement au contr\u00f4le et \u00e0 la r\u00e9mission de l'\u00e9pid\u00e9mie en R\u00e9publique populaire de Chine, nous avons assist\u00e9 \u00e0 l'\u00e9mergence d'un nouveau d\u00e9bat m\u00e9diatique selon lequel, et devant ce type de situation, un \u00c9tat autoritaire comme la Chine a une plus grande capacit\u00e9 de coercition et de mobilisation de ressources qu'une d\u00e9mocratie. \u003Cb\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/play.cadenaser.com\/audio\/cadenaser_hoyporhoy_20200309_090000_100000\"\u003EIgnasi Guardans\u003C\/a\u003E\u003C\/b\u003E, par exemple s'est manifest\u00e9 dans ce sens sur Cadena Ser, il y a quelques jours. Mais ce n'\u00e9tait pas le seul. \u003Ca href=\"https:\/\/www.eldiario.es\/internacional\/modelos-gestion-dominar-Europa-coreano_0_1006500506.html\"\u003ELes comparaisons entre les syst\u00e8mes chinois et cor\u00e9en en tant que mod\u00e8le de gestion de crise\u003C\/a\u003E posent la m\u00eame question. Et pourtant, toute cette discussion est un faux d\u00e9bat. Un \u00e9cran qui cache un probl\u00e8me que Daniel Bernab\u00e9 a tr\u00e8s bien expos\u00e9 : la \u003Cb\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/blogs.publico.es\/otrasmiradas\/30253\/las-cicatrices-de-la-pandemia\"\u003Epolitique comme compas d'une \u00e9conomie au service de quelques-uns\u003C\/a\u003E.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl suffit d' \u00e9valuer la r\u00e9alit\u00e9 mat\u00e9rielle pour que l'\u00e9chafaudage de la confrontation entre le mod\u00e8le chinois et le mod\u00e8le \u003Ci\u003Ed\u00e9mo-lib\u00e9ral\u003C\/i\u003E s'effondre comme un ch\u00e2teau de cartes. Il suffit de voir comment Taiwan - une d\u00e9mocratie de 23 millions d'habitants avec une densit\u00e9 de population de 668 habitants au kilom\u00e8tre carr\u00e9 (contre 93 en Espagne (117,63 en France, 200,27 en Italie) -qui a contenu le virus de mani\u00e8re exemplaire : \u003Ca href=\"https:\/\/www.cdc.gov.tw\/En\/Bulletin\/Detail\/eS1yWHFZmwH1SGbD0q_lNw?typeid=158\"\u003E27 cas locaux, 50 cas import\u00e9s et un d\u00e9c\u00e9d\u00e9 (au 17 mars)\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComment Taiwan a-t-il fait ? Pour comprendre de la strat\u00e9gie d\u00e9ploy\u00e9e par l'\u00eele, on peut consulter \u003Ca href=\"https:\/\/jamanetwork.com\/journals\/jama\/fullarticle\/2762689?resultClick=1\"\u003Ecet article\u003C\/a\u003E et \u003Ca href=\"https:\/\/cdn.jamanetwork.com\/ama\/content_public\/journal\/jama\/0\/jvp200035supp1_prod.pdf?Expires=2147483647&Signature=bIZCLS7ZLWTJd~U~H40JgiEGdFb3ggVUJpBvJ7KdANK7HgK1zaj4uWHvqweGym1nWfO~nXt9Y5i1vX79pF7zjjqfzmJAy3udTdpVVZQe07xnQIPcBMXLwZ5XjgTO8yKFXVIpxsXhrmOu8\" target=\"_blank\"\u003Ecelui-ci\u003C\/a\u003E pr\u00e9par\u00e9s par les chercheurs Jason Wang, Chun Y. Ng et Robert H. Brook, mais peut-\u00eatre le plus int\u00e9ressant est de r\u00e9fl\u00e9chir sur les moteurs de ces mesures : l'\u00c9tat, les \u00e9lites et l'exp\u00e9rience de la population taiwanaise.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'une des cl\u00e9s pour comprendre la r\u00e9ponse de la R\u00e9publique de Chine (Ta\u00efwan) au coronavirus se trouve dans le processus historique de modernisation des \u00c9tats qui composent la soi-disant \u003Cspan id=\"bt544136\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__544136_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)en(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)East*Asian*cultural*sphere_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/en.wikipedia.org\/wiki\/East_Asian_cultural_sphere\"\u003Esino-sph\u00e8re (東亞 文化圈)\u003C\/a\u003E. Un processus men\u00e9 par l'Empire japonais. Le Japon a pleinement compris l'importance de b\u00e2tir un \u00c9tat puissant capable de mobiliser des ressources afin de ne pas succomber aux empires occidentaux et atteindre le d\u00e9veloppement \u00e9conomique et technologique du Royaume-Uni, de l'Allemagne, de la France et des \u00c9tats-Unis. Si, \u00e0 la fin du XIXe si\u00e8cle, Tokyo regardait vers l'Occident dans son processus de modernisation, \u00e0 l'aube du XXe si\u00e8cle, les r\u00e9formateurs chinois - que ce soit au sein de la dynastie Qing ou dans l'opposition r\u00e9volutionnaire - regardaient le Japon.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe d\u00e9veloppement japonais \u00e9tait un mod\u00e8le pour \u003Cspan id=\"bt071f34\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__071f34_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)fr(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)Sun*Yat-sen_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/fr.wikipedia.org\/wiki\/Sun_Yat-sen\"\u003ESun Yat-sen\u003C\/a\u003E et c'\u00e9tait aussi un mod\u00e8le pour \u003Cspan id=\"btc6af08\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__c6af08_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)fr(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)Tchang*Ka%C3%AF-chek_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/fr.wikipedia.org\/wiki\/Tchang_Ka%C3%AF-chek\"\u003EChiang Kai-shek\u003C\/a\u003E (CKS). Tous deux ont compris, \u00e0 travers leurs diff\u00e9rentes exp\u00e9riences de vie au Japon, qu'un d\u00e9veloppement \u00e9conomique et technologique \u00e9lev\u00e9 n'\u00e9tait possible que sous les auspices d'un \u00c9tat fort guid\u00e9 par la politique et non par les march\u00e9s. En fait, s'il est vrai que le Kuomintang (KMT) (\u00ab Parti nationaliste chinois \u00bb) n'a jamais renonc\u00e9 \u00e0 certains \u00e9l\u00e9ments du capitalisme, il y a toujours eu une position plut\u00f4t sceptique en son sein quant aux avantages du lib\u00e9ralisme \u00e9conomique. Apr\u00e8s tout, comme le Parti communiste chinois (PCC), \u003Ca href=\"https:\/\/china-journal.org\/2016\/06\/01\/guomindang-communist-party-and-leninism\"\u003Eles origines\u003C\/a\u003E du Kuomintang ont \u00e9galement \u00e9t\u00e9 influenc\u00e9es par le l\u00e9ninisme. En fait, malgr\u00e9 les tensions croissantes entre Nankin et Tokyo, en particulier apr\u00e8s l'invasion japonaise de la Mandchourie en 1931, le Japon est rest\u00e9 un mod\u00e8le pour la modernisation de la Chine. Ainsi, par exemple, en 1935, Chiang Kai-shek a envoy\u00e9 Chen-Yi \u00e0 \u00ab l' \u003Cspan id=\"bt89c11c\"\u003E\u003Ca onclick=\"togglebub('app__89c11c_wiki_call_https(ddot)(slash)(slash)en(dot)wikipedia(dot)org(slash)wiki(slash)The*Taiwan*Exposition(ddot)*In*Commemoration*of*the*First*Forty*Years*of*Colonial*Rule_1')\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-wiki2\"\u003E\u003C\/span\u003E\u003C\/a\u003E\u003C\/span\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/en.wikipedia.org\/wiki\/The_Taiwan_Exposition:_In_Commemoration_of_the_First_Forty_Years_of_Colonial_Rule\"\u003Eexposition pour le 40e anniversaire\u003C\/a\u003E de l'administration \u00e0 Taiwan \u00bb, une exposition des r\u00e9alisations du gouvernement japonais sur l'\u00eele. Dans son rapport, Chen-Yi a mis en \u00e9vidence les services et installations publics ainsi que le d\u00e9veloppement \u00e9conomique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EApr\u00e8s la fondation de la R\u00e9publique Populaire de Chine, le Kuomintang a compris que la d\u00e9faite sur les champs de bataille \u00e9tait due, en grande partie, \u00e0 son incapacit\u00e9 \u00e0 soumettre les \u00e9lites aux exigences de la politique. Cela ne se reproduirait plus. Avec l'arriv\u00e9e du Kuomintang sur l'\u00eele de Taiwan en 1949, CKS a r\u00e9activ\u00e9 l'h\u00e9ritage politique de l'\u00c9tat de l'empire japonais. Dans le cas ta\u00efwanais, un \u00c9tat fort remplissait deux fonctions. D'une part, c'est l'assurance-vie face aux fluctuations de la g\u00e9opolitique actuelle et, d'autre part, c'est le principal agent qui assure un d\u00e9veloppement \u00e9conomique et technologique efficace qui propulserait la R\u00e9publique de Chine sur le devant de la sc\u00e8ne en Asie de l'Est. En ce sens, le \u00ab miracle \u00bb \u00e9conomique taiwanais ne peut \u00eatre compris sans cette mani\u00e8re de concevoir l'\u00c9tat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes miracles \u00e9conomiques n'existent pas, ils sont la cons\u00e9quence logique d'une structure \u00e9tatique concr\u00e8te dont nous avons observ\u00e9 la reproduction dans d'autres pays de la r\u00e9gion comme la Cor\u00e9e du Sud et Singapour. La transition vers le capitalisme sur l'\u00eele, \u00e0 travers un \u00c9tat en d\u00e9veloppement, a \u00e9t\u00e9 guid\u00e9e par une classe dirigeante qui ne doutait pas de la centralit\u00e9 de l'\u00c9tat pour d\u00e9velopper efficacement les forces productives. Enfin, \u00e0 la fin des ann\u00e9es 1980, la transition d\u00e9mocratique de Ta\u00efwan - une n\u00e9cessit\u00e9 de survie des \u00e9lites au lendemain de la guerre froide en Asie de l'Est - a \u00e9galement \u00e9t\u00e9 influenc\u00e9e par une culture politique dans laquelle l'\u00c9tat \u00e9tait la pierre angulaire de La vie politique taiwanaise et continuera de diriger - institutionnaliser les mobilisations citoyennes - le nouveau processus de d\u00e9mocratisation qui se mettait en marche.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 ce stade, il est n\u00e9cessaire de se demander : pourquoi Ta\u00efwan et l'Espagne (ou la France, l'Italie, etc), dont les histoires sont presque parall\u00e8les et sont deux d\u00e9mocraties plus ou moins consolid\u00e9es, ont r\u00e9agi diff\u00e9remment face au coronavirus ? La r\u00e9ponse doit \u00eatre trouv\u00e9e dans le r\u00f4le de la politique. Si Ta\u00efwan n'a pas oubli\u00e9 la centralit\u00e9 de la politique, en raison de sa position g\u00e9opolitique particuli\u00e8re et de sa trajectoire historique au cours du XXe si\u00e8cle, l'Espagne (et les pays Occidentaux) a succomb\u00e9 au discours mondialiste - c'est-\u00e0-dire \u00e0 la vision \u00e9conomique de la mondialisation -, oubliant ainsi l'importance de l'\u00c9tat en tant qu'agent principal qui guide la vie politique collective.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt tout cela, qu'a-t-il \u00e0 voir avec la crise que nous traversons ? Face \u00e0 l'urgence sanitaire, Taiwan n'a pas h\u00e9sit\u00e9 \u00e0 mobiliser les ressources de l'Etat pour lutter contre le coronavirus. Au contraire, les complexes de l'\u00e9lite politique espagnole (et autres) (repr\u00e9sent\u00e9s dans \u003Ca href=\"https:\/\/elpais.com\/espana\/2020-03-15\/calvino-y-escriva-duelo-de-ortodoxos-por-el-escudo-social.html\"\u003Ele duel Calvi\u00f1o-Escriva\u003C\/a\u003E) ont \u00e9t\u00e9 pr\u00e9sent\u00e9s comme un corset serr\u00e9 qui n'a \u00e9t\u00e9 que partiellement d\u00e9boutonn\u00e9, gr\u00e2ce \u00e0 la position d'Unidos Podemos en faveur de la plupart de positions plus keyn\u00e9siennes au sein du Conseil des Ministres.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECertains ont salu\u00e9 \u003Cb\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/fsi.stanford.edu\/news\/how-taiwan-used-big-data-transparency-central-command-protect-its-people-coronavirus\"\u003Ela transpa\u003C\/a\u003Erence\u003C\/b\u003E de Taiwan dans la lutte contre le coronavirus. Cependant, ce r\u00e9cit a \u00e9t\u00e9 pr\u00e9sent\u00e9 comme une caract\u00e9ristique distinctive de la \u003Ci\u003Ephilosophie\u003C\/i\u003E du gouvernement ta\u00efwanais qui va \u00e0 l'encontre de la nature \u00ab \u003Ci\u003Edraconienne\u003C\/i\u003E \u00bb du gouvernement chinois. S'il est vrai qu'une telle transparence a \u00e9t\u00e9 cruciale pour lutter contre le coronavirus, on ne peut oublier les carences d\u00e9mocratiques qui existent toujours sur l'\u00eele et que l'on retrouve \u00e9galement dans la d\u00e9mocratie espagnole et, en g\u00e9n\u00e9ral, dans le syst\u00e8me d\u00e9cisionnel de l'UE et son impact sur les \u00c9tats membres. En ce sens, la politique de transparence efficace est le r\u00e9sultat d'une \u00e9lite politique qui mobilise, sans complexes, l'appareil d'\u00c9tat pour r\u00e9soudre les probl\u00e8mes collectifs, pla\u00e7ant la politique au-dessus de l'\u00e9conomie. Une telle pratique ne d\u00e9montre pas n\u00e9cessairement l'existence d'une tradition d\u00e9mocratique consolid\u00e9e \u00e0 Taiwan, mais plut\u00f4t celle d'un h\u00e9ritage politique qui comprend le r\u00f4le de l'\u00c9tat de mani\u00e8re tr\u00e8s concr\u00e8te. Donc, dans ce sens, la Chine, Taiwan ou la Cor\u00e9e du Sud ne sont pas aussi diff\u00e9rents que les m\u00e9dias veulent nous faire croire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais il y a un autre facteur \u00e0 ne pas oublier pour avoir une vision compl\u00e8te \u00e0 la fois de la sous-estimation que l'Europe a faite du danger et du succ\u00e8s taiwanais contre l'\u00e9pid\u00e9mie : l'exp\u00e9rience.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELorsque nous avons \u00e9valu\u00e9 la situation apr\u00e8s les premi\u00e8res semaines de la crise \u00e0 Herrera Zhang, Xiaojie et Yu-Ting nous ont alert\u00e9s sur la gravit\u00e9 de l'\u00e9pid\u00e9mie. Fondamentalement, la position des signataires de cet article s'est concentr\u00e9e sur la faible mortalit\u00e9, eux, manipulant des informations de Chine et de Taiwan, ont soulign\u00e9 l'importance de la contagion. Nous avons fondamentalement tort parce que, contrairement \u00e0 la Chine et \u00e0 Taiwan ou dans d'autres parties du monde, nous, Europ\u00e9ens, vivons dans une bulle. Une bulle qui biaise notre capacit\u00e9 d'analyse et de pr\u00e9vision. Sans tremblements de terre, sans typhons, sans crises sanitaires. R\u00e9fugi\u00e9s dans une g\u00e9ographie\/climat privil\u00e9gi\u00e9 et \u00e0 l'abri de nos infrastructures modernes, en Europe nous avons oubli\u00e9 que la nature est un facteur qui d\u00e9termine la vie de nos soci\u00e9t\u00e9s. En ce sens, Craig Murray, un ancien diplomate britannique, a expliqu\u00e9 que l'hyst\u00e9rie collective dont nous avons \u00e9t\u00e9 t\u00e9moins en Europe ces derni\u00e8res semaines avait \u00e9t\u00e9 \u00ab provoqu\u00e9e par un rejet social de la notion selon laquelle l'esp\u00e8ce humaine fait partie d'une vaste \u00e9cologie, et que la mort et la maladie sont une r\u00e9alit\u00e9 in\u00e9vitable de la condition humaine \u00bb (Voir \u003Cb\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.craigmurray.org.uk\/archives\/2020\/03\/momento-mori-unpopular-thoughts-on-corona-virus\"\u003EMomento Mori\u003C\/a\u003E...\u003C\/b\u003E en anglais).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe civisme observ\u00e9e en Chine, \u00e0 Ta\u00efwan, en Cor\u00e9e du Sud ou au Japon, pour ne citer que quelques pays de la r\u00e9gion Asie-Pacifique, a \u00e0 voir avec des \u00e9l\u00e9ments culturels de responsabilit\u00e9 individuelle envers la communaut\u00e9 et la vision confuc\u00e9enne de faire partie d'un tout, mais aussi de cette exp\u00e9rience d'effort collectif contre les forces de la nature. Comme l'a montr\u00e9 par exemple \u003Ca href=\"https:\/\/international.thenewslens.com\/article\/132023\"\u003Ela coop\u00e9ration\u003C\/a\u003E entre la ministre du num\u00e9rique Audrey Tang, les entreprises et la communaut\u00e9 des hackers de Taiwan. D'autre part, il convient de noter que Ta\u00efwan a commenc\u00e9 \u00e0 se \u003Ca href=\"https:\/\/www.vox.com\/future-perfect\/2020\/3\/10\/21171722\/taiwan-coronavirus-china-social-distancing-quarantine\"\u003Epr\u00e9parer\u003C\/a\u003E au COVID-19 en 2004 apr\u00e8s la crise du SRAS, en se dotant d'un \u003Ca href=\"https:\/\/www.cdc.gov.tw\/En\/Category\/MPage\/gL7-bARtHyNdrDq882pJ9Q\"\u003ECentre National du Commandement Sanitaire\u003C\/a\u003E qui a int\u00e9gr\u00e9 et coordonn\u00e9 diff\u00e9rentes agences, ainsi que des protocoles clairs pour lutter contre les \u00e9pid\u00e9mies et bioterrorisme. En Espagne, c'est quelque chose de totalement nouveau.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 ce stade, cela \u003Ca href=\"https:\/\/elpais.com\/espana\/catalunya\/2020-03-16\/la-epidemia-de-coronavirus-era-evitable.html\"\u003En'a pas beaucoup de sens\u003C\/a\u003E de se demander si la prolif\u00e9ration du virus en Espagne (ou ailleurs) aurait pu \u00eatre emp\u00each\u00e9e, nous pensons que les questions qui doivent \u00eatre pos\u00e9es ont plus \u00e0 voir avec quel sera le r\u00f4le de la politique en Espagne (et ailleurs) dans le sc\u00e9nario post-coronavirus. L'exp\u00e9rience nous apprend que dans les sc\u00e9narios de crise - qu'ils soient financiers comme en 2008 ou sanitaires comme l'actuel - l'\u00c9tat appara\u00eet comme le garant de ses citoyens. L'\u00c9tat se tourne vers les entreprises en qu\u00eate de garanties ou les groupes les plus vuln\u00e9rables en qu\u00eate de protection. La crise de 2008 a clairement montr\u00e9, pour ceux qui y croyaient encore, que \u003Ca href=\"https:\/\/www.eldiario.es\/economia\/Joseph-Stiglitz_0_997401132.html\"\u003Eles march\u00e9s\u003C\/a\u003E n'\u00e9taient ni efficaces ni moteurs de comp\u00e9titivit\u00e9, et que l'intervention publique est vitale. Nous sommes maintenant au bord d'un r\u00e9ajustement dans le \u003Ca href=\"https:\/\/blog.realinstitutoelcano.org\/el-virus-de-la-desglobalizacion\"\u003Eprocessus de mondialisation\u003C\/a\u003E en profondeur, peut-\u00eatre, de celui qui a eu lieu au d\u00e9but des ann\u00e9es 90. La question est de savoir si l'Espagne (et le reste) affrontera cette nouvelle \u00e9tape avec la politique comme pilier de la vie publique ou si elle restera entre les mains de l'\u00e9conomie (financi\u00e8re). Comme l'a soulign\u00e9 M\u00e1riam Mart\u00ednez-Bascu\u00f1\u00e1n : \u00ab \u003Ca href=\"https:\/\/elpais.com\/elpais\/2020\/03\/14\/opinion\/1584200660_229052.html\"\u003Esoyez attentif \u00e0 la bataille entre les ordres politiques et leur r\u00e9organisation interne\u003C\/a\u003E. \u003Ca href=\"https:\/\/translate.googleusercontent.com\/translate_c?depth=1&rurl=translate.google.fr&sl=auto&sp=nmt4&tl=fr&u=https:\/\/elpais.com\/elpais\/2020\/03\/14\/opinion\/1584200660_229052.html&usg=ALkJrhiljxkR0U8wnn7rofdsGhb_-gXIMA\"\u003ELe jeu vient de commencer\u003C\/a\u003E \u00bb. Faites vos jeu, rien ne va plus...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/politica-china.org\/areas\/sociedad\/lecciones-de-taiwan-en-el-combate-contra-el-coronavirus-entre-la-politica-y-la-experiencia-colectiva\"\u003EObservatorio de la Pol\u00edtica China\u003C\/a\u003E. Navarra, le 18 mars 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ETraduit de l'espagnol pour \u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/COVID-19-Taiwan-entre-la-politica-y-la-experiencia-colectiva\"\u003EEl Correo de la Diaspora\u003C\/a\u003E par :\u003C\/b\u003E Estelle y Carlos Debiasi\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EEl Correo de la Diaspora\u003C\/b\u003E. Paris, le 25 mars 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette cr\u00e9ation par \u003Cb\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\"\u003Eelcorreo.eu.org\u003C\/a\u003E\u003C\/b\u003E est mise \u00e0 disposition selon les termes de la \u003Cb\u003Elicence Creative Commons Paternit\u00e9 - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported\u003C\/b\u003E. Bas\u00e9e sur une œuvre de \u003Cb\u003Ewww.elcorreo.eu.org\u003C\/b\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.elcorreo.eu.org\/COVID-19-Taiwan-entre-politique-et-experience-collective\"\u003Eelcorreo.eu.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}