{"171013":{"id":"171013","parent":"0","time":"1585180970","url":"http:\/\/www.mondialisation.ca\/lalgerie-et-le-nouveau-monde-apres-le-corona\/5643343","category":"documentaires","title":"L'Alg\u00e9rie et le nouveau monde apr\u00e8s le Corona","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_171013_9aab0d.png","hub":"newsnet","url-explicit":"l-algerie-et-le-nouveau-monde-apres-le-corona","admin":"newsnet","views":"52","priority":"3","length":"42162","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar \u003Ca href=\"https:\/\/www.mondialisation.ca\/author\/chems-eddine-chitour\"\u003EChems Eddine Chitour\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_171013_9aab0d.png\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E\u00ab Un mal qui r\u00e9pand la terreur, Mal que le Ciel en sa fureur\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EInventa pour punir les crimes de la terre, La Peste\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ECapable d'enrichir en un jour l'Ach\u00e9ron, Faisait aux animaux la guerre.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EIls ne mouraient pas tous, mais tous \u00e9taient frapp\u00e9s :\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ENul mets n'excitait leur envie ; Ni Loups ni Renards n'\u00e9piaient\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ELa douce et l'innocente proie. Les Tourterelles se fuyaient :\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EPlus d'amour, partant plus de joie'... \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EJean de la Fontaine (Les animaux malades de la peste)\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EA bien des \u00e9gards le coronavirus, nous rappelle les terreurs pass\u00e9es dues souvent \u00e0 des maladies comme \u00e0 la peste bien d\u00e9crites par Jean de la Fontaine.Vu sur internet 6 770 000 000 r\u00e9sultats ! C'est dire si l'inqui\u00e9tude est l\u00e0 De m\u00e9moire d'homme jamais un virus n'avait \u00e0 ce point d\u00e9stabilis\u00e9 aussi vite autant de secteurs de l'activit\u00e9 humaine. Qui trouvera en premier un vaccin contre le coronavirus Covid-19 qui a d\u00e9j\u00e0 contamin\u00e9 pr\u00e8s de 200 000 personnes et fait pr\u00e8s de 10 000 morts dans le monde ? Le premier essai clinique d'un vaccin test a \u00e9t\u00e9 men\u00e9 aux Etats-Unis et de nombreuses \u00e9quipes \u00e0 travers le monde en Allemagne, en Russie s'y attellent Les Chinois annoncent que leur vaccin est efficace\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans toutes ces informations tristes, il en est une qui r\u00e9jouit. Ce que n'a pas pu faire le syst\u00e8me n\u00e9olib\u00e9ral et toutes les nations regroup\u00e9s autour du GIEC, un virus de quelques microns a r\u00e9ussi a arr\u00eater la machine du diable repr\u00e9sent\u00e9e par le laminoir n\u00e9o-lib\u00e9ral bas\u00e9e uniquement sur le fossile. En effet la pand\u00e9mie a eu des effets pour le moins spectaculaires dans son foyer originel, en Chine. Selon The Independent, des images satellite fournies par la Nasa montrent une diminution drastique de la pollution en Chine, en partie gr\u00e2ce au ralentissement \u00e9conomique provoqu\u00e9 par le coronavirus. Les chercheurs de l'agence spatiale Fermer les usines et de demander aux gens de rester chez eux ont entra\u00een\u00e9 une forte baisse de la consommation des combustibles fossiles, une des principales causes de la crise climatique\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'adaptation au changement climatique a toujours repos\u00e9 sur deux sc\u00e9narios divergents. Dans le premier, nos vies continuent comme de rien et se fient \u00e0 des technologies -v\u00e9hicules \u00e9lectriques, s\u00e9questration du carbone, stockage sur batterie- pour r\u00e9gler les derniers d\u00e9tails et emp\u00eacher un r\u00e9chauffement catastrophique. Dans l'autre, un co\u00fbt plus \u00e9lev\u00e9 des d\u00e9placements en viendra \u00e0 r\u00e9duire les kilom\u00e8tres parcourus et poussera la soci\u00e9t\u00e9 \u00e0 faire des sacrifices.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EComment la Chine compte se relever de l'\u00e9pid\u00e9mie de coronavirus\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn Chine durement frapp\u00e9e par le coronavirus le pic de l'\u00e9pid\u00e9mie de coronavirus semble \u00eatre pass\u00e9. d\u00e9but mars, les autorit\u00e9s chinoises s'empressent de faire savoir que les cas de contamination commencent \u00e0 diminuer et \u00e0 se situer autour du 12 mars Les m\u00e9dias chinois pr\u00e9sentent ce d\u00e9placement de Xi Jinping comme une \u00abvisite d'inspection\u00bb au cours de laquelle il rencontre des m\u00e9decins, quelques malades et des responsables politiques locaux. Il visite notamment l'h\u00f4pital pr\u00e9fabriqu\u00e9 Huoshenshan qui a \u00e9t\u00e9 construit en dix jours Le 11 mars, plusieurs h\u00f4pitaux temporaires ont \u00e9t\u00e9 ferm\u00e9s\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab Apr\u00e8s deux mois d'arr\u00eat, relancer l'\u00e9conomie chinoise est une imp\u00e9rieuse n\u00e9cessit\u00e9. Le 4 mars, le comit\u00e9 permanent du Parti communiste, l'organe supr\u00eame du pouvoir chinois, a clairement indiqu\u00e9 qu'il fallait \u00abacc\u00e9l\u00e9rer la mise en place d'un ordre \u00e9conomique et social compatible avec le contr\u00f4le et la pr\u00e9vention de l'\u00e9pid\u00e9mie\u00bb. (...) Pour le moment, le pouvoir chinois a une priorit\u00e9: mettre en valeur le combat qu'il a men\u00e9 contre le Covid-19 Des experts chinois emportant 250.000 masques ont \u00e9t\u00e9 envoy\u00e9s en Iran o\u00f9 le coronavirus conna\u00eet un fort d\u00e9veloppement. Des kits de d\u00e9pistage de la maladie ont par ailleurs \u00e9t\u00e9 exp\u00e9di\u00e9s au Pakistan L'Italie, gravement touch\u00e9e par l'\u00e9pid\u00e9mie, a annonc\u00e9 le 10 mars l'achat \u00e0 la Chine de 1.000 appareils d'assistance respiratoire, 20.000 combinaisons de protection et 100.000 masques de protections. Tandis que neuf m\u00e9decins et techniciens chinois qui ont combattu le coronavirus sont attendus \u00e0 Rome. \u00bb (1)\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELe comportement admirable du peuple italien face \u00e0 l'adversit\u00e9\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'Italie frapp\u00e9e de plein fouet par cette pand\u00e9mie se bat d'une fa\u00e7on admirable malgr\u00e9 la mise en quarantaine de ce pays par ses voisins europ\u00e9ens voire occidentaux qui les prennent de haut oubliant que l'Italie et avec la Gr\u00e8ce-qui a \u00e9t\u00e9 mise en coupe r\u00e9gl\u00e9e par l'oligarchie n\u00e9olib\u00e9rale Le pr\u00e9sident italien a d\u00e9cid\u00e9 de confiner les 60 millions d'italiens qui pour s'encourager chantent aux balcons et prouvent \u00e0 la face du monde leur d\u00e9termination \u00e0 s'en sortir leur belle langue rend plus belles les chansons. Il est hors de doute que plus rien ne sera comme avant en Europe profond\u00e9ment fractur\u00e9e par l'\u00e9go\u00efsme des Etats qui ont tourn\u00e9 le dos \u00e0 l'Italie A titre d'exemple ce pays ayant trouv\u00e9 aide aupr\u00e8s des pays que la doxa n\u00e9olib\u00e9rale de l'empire et de ses vassaux avaient trait\u00e9 de fa\u00e7on condescendante ; il s'agit de la Chine et de Cuba.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EMalgr\u00e9 le confinement les fractures sont toujours l\u00e0\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn sait que le confinement est la seule th\u00e9rapie -en dehors d'un vaccin \u00e9ventuel voire d'un m\u00e9dicament ancien qui reprend du service l'hydroxycloriquine- pour emp\u00eacher la progression du virus. Dans l'histoire on rapporte le cas d'hommes illustres oblig\u00e9s au confinement..Isaac Newton, Albert Camus travaillaient chez eux en temps d'\u00e9pid\u00e9mie celle de Londres de 1720, et celle d\u00e9crite justement par Camus \u00e0 Oran Pourtant est ce une bonne chose et est ce que ce type de situation soudait la soci\u00e9t\u00e9 ? En fait la peut a fait que l'instinct gr\u00e9gaire refait surface. C'est pour le moment le repli qui fait que chacun se r\u00e9organise\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab Tout se passe \u00e9crit Titiou Lecoq comme si ce virus, loin de nous rapprocher, exacerbait notre conscience des in\u00e9galit\u00e9s. Il y avait plusieurs sc\u00e9narios concernant cette pand\u00e9mie. (...)Nous ne serions pas seulement l'addition d'individus errant dans leur chambre les yeux hagards, nous formerions un tout, une transcendance, une nation. Nous allions vivre quelque chose d'in\u00e9dit tous et toutes ensemble. On avait vu des vid\u00e9os du peuple italien en train de chanter, de s'adresser au monde d'une seule voix. Nous allions vivre la m\u00eame exp\u00e9rience. Red\u00e9couvrir notre coh\u00e9sion nationale. Pour l'instant, on peut dire qu'on est face \u00e0 un \u00e9chec cuisant. Les fractures habituelles de la soci\u00e9t\u00e9 sont toujours l\u00e0 -et je ne suis pas loin de me demander si elles ne s'accentuent pas. En premier lieu, il y a eu la fracture cognitive D'abord, on s'est demand\u00e9 pourquoi les personnalit\u00e9s du sport, du cin\u00e9ma et de la politique, m\u00eame sans sympt\u00f4mes graves, b\u00e9n\u00e9ficiaient de tests. Cette in\u00e9galit\u00e9 premi\u00e8re, on sentait bien qu'elle allait miner la nation une et indivisible. Ensuite, on a eu les images d\u00e9sastreuses des Parisien•nes remplissant leur SUV de valises pour se \u00abmettre au vert\u00bb -l'occasion de rappeler qu'il y aurait trois millions de r\u00e9sidences secondaires en France, Clairement, \u00e7a doit changer pas mal de choses d'\u00eatre confin\u00e9•e dans une maison de campagne de 200m2 avec un jardin d'un hectare. Voir l'exode de personnes suffisamment ais\u00e9es pour choisir dans quel domicile se confiner, \u00e7a n'a pas aid\u00e9 \u00e0 \u00abfaire nation\u00bb (alors que la Norv\u00e8ge, par exemple, a interdit cet exode) \u00bb. (2)\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EUne autre fracture est apparue: la fracture fondamentale entre les personnes qui sont en confinement et celles qui ne le sont pas. Dans les \u00abpas\u00bb, on peut citer les employ\u00e9•es d'Amazon. Les caissi\u00e8res de supermarch\u00e9. Les travailleurs sociaux. Une r\u00e9alit\u00e9 nous saute \u00e0 la gueule: au sein d'une m\u00eame entreprise, les cadres peuvent travailler de chez eux et les ouvriers viennent au boulot. C'est comme si ce virus, loin de nous rapprocher, faisait ressortir, exacerbait notre conscience des in\u00e9galit\u00e9s. Autant dire qu'on est loin de la concorde annonc\u00e9e. Il existe tout de m\u00eame un sujet transversal \u00e0 toutes les classes sociales: les violences familiales qui risquent de se multiplier du fait du confinement. Comme le rappelle #NousToutes, il est interdit de sortir mais pas de fuir \u00bb. (2)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPartout \u00e0 travers le monde, les pays prennent des dispositions drastiques pour tenter de contenir la pand\u00e9mie de coronavirus. Le coronavirus va-t-il mettre le syst\u00e8me n\u00e9olib\u00e9ral et l'oligarchie \u00e0 genoux? L'\u00e9conomie et la finance sont d\u00e9j\u00e0 fortement touch\u00e9es \u00e0 l'\u00e9chelle mondiale, et les choses n'en sont certainement qu'\u00e0 leurs d\u00e9buts. Un krach boursier historique s'est produit jeudi 12 mars. Faut-il d\u00e9j\u00e0 penser \u00e0 des politiques de relance? Et quels sont les enjeux sociaux li\u00e9s?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EC'est le d\u00e9but d'une d\u00e9stabilisation en cours\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPartout \u00e0 travers le monde, les pays prennent des dispositions drastiques pour tenter de contenir la pand\u00e9mie de coronavirus. Le coronavirus va-t-il mettre le syst\u00e8me n\u00e9olib\u00e9ral et l'oligarchie \u00e0 genoux? L'\u00e9conomie et la finance sont d\u00e9j\u00e0 fortement touch\u00e9es \u00e0 l'\u00e9chelle mondiale, et les choses n'en sont certainement qu'\u00e0 leurs d\u00e9buts. Un krach boursier historique s'est produit jeudi 12 mars. Faut-il d\u00e9j\u00e0 penser \u00e0 des politiques de relance? Et quels sont les enjeux sociaux li\u00e9s? Assiste-t-on \u00e0 l'effondrement du monde? A en croire le philosophe Dominique Bourg Oui. \u00ab Alors que plusieurs pays europ\u00e9ens, dont la France, sont \u00e0 l'arr\u00eat, tant \u00e9conomiquement que socialement, la question de l'effondrement se pose. La crise du coronavirus marque-t-elle le d\u00e9but de cet effondrement, \u00e0 entendre comme la convergence de toutes les crises : climatiques, \u00e9cologiques, biog\u00e9ophysiques, \u00e9conomiques ? Est-on en train de vivre l'effondrement tel qu'il est d\u00e9crit par la collapsologie ? \u00ab Depuis plus d'un demi-si\u00e8cle, on nous dit que notre syst\u00e8me n'est pas durable. C'est logique qu'il s'effondre le mod\u00e8le des Meadows (en 1972, le rapport Meadows a mis en avant le danger pour l'environnement plan\u00e9taire de la croissance d\u00e9mographique et \u00e9conomique de l'humanit\u00e9 (...) Plus que la prise de conscience. Comparons la crise de 2008-2009 et celle d'aujourd'hui. Elles n'ont rien \u00e0 voir. En 2008-2009, on a une crise financi\u00e8re qui d\u00e9bouche sur une crise \u00e9conomique, qui, elle-m\u00eame, d\u00e9bouche sur des dommages sociaux. L\u00e0, nous avons une crise sanitaire, avec la question de la vie et de la mort des gens \u00bb (3).\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab L'enqu\u00eate de Philippe Moati, publi\u00e9e dans Le Monde au mois de novembre, propose un choix entre trois mod\u00e8les de soci\u00e9t\u00e9 : l'utopie techno-lib\u00e9rale, l'utopie \u00e9cologique et l'utopie s\u00e9curitaire..On rentre dans une dynamique de changement extr\u00eamement profond et on y entre en fanfare. Ce que nous montre le Covid-19, c'est ce que nous devrions faire pour le climat. R\u00e9duire nos \u00e9missions \u00e0 l'\u00e9chelle mondiale, vous ne le faites pas avec des techniques, vous le faites avec des comportements L'\u00e9pid\u00e9mie n'est-elle pas la meilleure fa\u00e7on d'\u00e9viter les violences que des p\u00e9nuries auraient pu cr\u00e9er ? Le Covid-19, c'est une infection qui contraint au civisme. Oui je pense que Covid-19 est salutaire. Il nous contraint \u00e0 revenir sur les fondamentaux, \u00e0 comprendre qu'on est en train de changer d'\u00e9poque, et qu'on ne peut pas continuer nos modes de vie. S'il y a vraiment quelque chose qui met un coup d'arr\u00eat \u00e0 l'id\u00e9ologie du progr\u00e8s, c'est ce qu'il se passe aujourd'hui. On n'est pas du tout dans la notion de progr\u00e8s, le temps accumulation, c'est fini \u00bb (3)\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ERien ne sera plus jamais comme avant\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans le m\u00eame ordre du changement in\u00e9luctable Henry Grabar \u00e9crit :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab Nos modes de vie pourraient \u00eatre durablement transform\u00e9s par la pand\u00e9mie de coronavirus. Si notre avenir proche ressemble \u00e0 ce qui se passe actuellement en Italie, o\u00f9 tout a \u00e9t\u00e9 ferm\u00e9 \u00e0 l'exception des commerces alimentaires et des pharmacies, alors c'est une rupture exceptionnelle d'avec la normalit\u00e9 qui nous attend. Pratiquement toutes les activit\u00e9s impliquant ou facilitant les interactions humaines physiques semblent en pleine d\u00e9b\u00e2cle, Les universit\u00e9s, en train de vider leurs campus, n'avaient encore jamais autant d\u00e9ploy\u00e9 l'enseignement \u00e0 distance. \u00c0 bien des \u00e9gards, voici la r\u00e9ponse: le train-train quotidien. La pand\u00e9mie fera des morts, garrottera les \u00e9conomies et sabordera les habitudes, mais elle passera. Il y a cependant de r\u00e9elles raisons de penser que les choses ne reviendront pas \u00e0 la normale de la semaine derni\u00e8re. De petites perturbations cr\u00e9ent de petits changements sociaux; les grosses changent la vie pour de bon. (...) En 1918, la pand\u00e9mie de grippe a permis le d\u00e9veloppement des syst\u00e8mes de sant\u00e9 en Europe. Les infrastructures pourraient ne plus \u00eatre en place pour nous permettre de continuer nos activit\u00e9s comme en 2019. (...) Les campagnes \u00e9lectorales pourraient se faire avec moins de rassemblements et d'\u00e9v\u00e9nements en direct, tandis que les entreprises pourraient recourir davantage au t\u00e9l\u00e9travail et s'installer dans des locaux plus petits Peut-\u00eatre allons nous concevoir des cha\u00eenes d'approvisionnement locales plus r\u00e9silientes. (...) Tout cela n'aura aucun rapport avec la sant\u00e9 publique. Ces changements seront plut\u00f4t la cons\u00e9quence d'une totale r\u00e9\u00e9valuation de notre mode de fonctionnement, un processus qui ne date pas de cette \u00e9pid\u00e9mie. Davantage de cuisine chez soi, moins de repas au restaurant. On fera sa psychoth\u00e9rapie, son yoga et ses consultations m\u00e9dicales ligne \u00bb (4).\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ENaturellement le syst\u00e8me neolib\u00e9ral est toujours \u00e0 l'affut d'affaires m\u00eame en exploitant la detresse humaine. Ainsi aux \u00c9tats-Unis, les entreprises proposant kits de survie et abris de secours enregistrent leurs meilleures ventes. Leur quarantaine est meilleure que votre quarantaine. Les super-riches n'ont pas attendu les consignes officielles pour se mettre \u00e0 l'abri du coronavirus, explique le Guardian. Au Royaume-Uni, certaines ont affr\u00e9t\u00e9 des jets priv\u00e9s vers leurs r\u00e9sidences secondaires, d'apr\u00e8s le site korii.slate.fr\/biz\/coronavirus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans le m\u00eame ordre aussi, La demande d'armes \u00e0 feu a \u00e9galement augment\u00e9, selon le Los Angeles Times, De nombreux Am\u00e9ricains se sont pr\u00e9cipit\u00e9s pour se procurer des armes alors que la pand\u00e9mie due au coronavirus fait des ravages aux \u00c9tats-Unis, Ammo.com, un magasin de munitions en ligne, a r\u00e9cemment constat\u00e9 une augmentation de ses ventes (5).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EEst-ce que cette pand\u00e9mie s'inscrit dans une logique de domination permanente salutaire pour l'oligarchie n\u00e9olib\u00e9rale ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEst-ce la fin d'un monde ou le commencement d'un nouveau monde ? Nous avons montr\u00e9 dans une contribution pr\u00e9c\u00e9dente comment l'Occident qui se voulait un magister ind\u00e9passable \u00e9tait sur le d\u00e9clin apr\u00e8s avoir \u00e9puis\u00e9 tout le br\u00e9viaire des m\u00e9thodes discutables pour garder la supr\u00e9matie plan\u00e9taire Tout commen\u00e7a dit on avec les accords de Bretton Woods qui permirent \u00e0 l'Occident am\u00e9ricain de formater le monde. Ceci r\u00e9ussit merveilleusement pour l'Empire am\u00e9ricain et ses vassaux europ\u00e9ens pendant une trentaine d'ann\u00e9es ; Ce qu'en France on appela les \u00ab trente glorieuses \u00bb qui permirent \u00e0 ce pays d'assoir son \u00e9quipements avec les bras des \u00ab tirailleurs b\u00e9tons \u00bb nord africains Souvenons nous ensuite \u00e0 la fin des ann\u00e9es 2000,et la chute de l'Empire sovi\u00e9tique, l'empire am\u00e9ricain \u00e0 en croire Fukuyama \u00e9tait pour l'\u00e9ternit\u00e9. C'\u00e9tait la fin de l'histoire. pourtant des craquements se firent sentir. Il fallait trouver autre chose pour garder la supr\u00e9matie, maitnenant que le monde devenait multipolaire et que l'\u00e9conomie n\u00e9o-lib\u00e9ral s'essoufflait Les id\u00e9ologues du Pentagone propos\u00e8rent _un nouveau logiciel le (Program for American New Century) PNAC, si on devait essayer de trouver un fil conducteur, souvenons-nous seulement d'une phrase Ordo ab Chaos doctrine am\u00e9ricaine de Condolezza Rice qui veut que du chaos na\u00eetrait l'ordre. C'est en fait du semblant d'ordre actuel qu'est n\u00e9 surement le chaos. Trois pays avaient le niveau de vie le plus \u00e9lev\u00e9 (Libye) et le plus d\u00e9velopp\u00e9 scientifique (Irak) et les plus cultiv\u00e9s (Syrie, Irak) Qu'en reste t-il ? Le chaos, parlons-en, on dit que le reshaping du Moyen-Orient ob\u00e9irait au fameux slogan du Middle East Partenareship Initiative (Mepi) qui veut que le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord soient red\u00e9coup\u00e9s dans le sens de nouvelles fronti\u00e8res pour remplacer les accords Sykes - Picot d'il y a un si\u00e8cle. Si on y ajoute donc, les effets ou m\u00e9faits de la mondialisation-laminoir qui veut qu'il n'y ait plus justement, d'Etats-Nations, mais des peuplades sans cap, des consommateurs potentiels, nous avons les ingr\u00e9dients d'un nouveau chaos. Ceci ne fut apparemment pas suffisant car l'Empire vacillait \u00e9conomiquement. Ce sera la crise des subprimes de 2008 qui donna un sursis au syst\u00e8me n\u00e9olib\u00e9ral. Sursis apparemment insuffisant\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELe coronavirus et les d\u00e9fenseurs acharn\u00e9s de la mondialisation\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMalgr\u00e9 les convulsions du syst\u00e8me n\u00e9olib\u00e9ral, il se trouve encore et toujouts des laudateurs du syst\u00e8me. On l'aura compris, ces avocats du diable, nous ne les trouverons pas parmi les besogneux, les sans grades et les sans dents Gerard Horny absous la mondialisation et parle de crise \u00e0 r\u00e9soudre sans remettre en cause fondamentalement le logiciel de la mondialisation laminoir :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab L'\u00e9pid\u00e9mie \u00e9crit il, due au coronavirus Covid-19 sonne comme une nouvelle crise de la mondialisation. La mondialisation, telle que nous la vivons, fait l'objet de tr\u00e8s vives critiques depuis longtemps d\u00e9j\u00e0. Et ces critiques sont loin d'\u00eatre infond\u00e9es. Certes l'ouverture des fronti\u00e8res pour les hommes, les marchandises et les capitaux a eu des cons\u00e9quences positives: Avec l'\u00e9pid\u00e9mie en cours, les critiques ressurgissent avec vigueur: la mondialisation est mauvaise pour la sant\u00e9 et pour l'\u00e9conomie! Une fois que l'on a fait ce constat, quelle conclusion peut-on en tirer? Que cette situation doit \u00eatre corrig\u00e9e? Oui, mais comment? (...) Une croissance mondiale plus harmonieuse incluant les pays en d\u00e9veloppement implique certes des efforts de la part de ces pays, mais elle suppose aussi une coop\u00e9ration internationale plus pouss\u00e9e, qui devrait \u00eatre \u00e9largie \u00abau-del\u00e0 de la politique commerciale, pour inclure la fiscalit\u00e9, la r\u00e9glementation et l'infrastructure\u00bb. En clair, si l'on suit cette logique, ce n'est pas d'une d\u00e9mondialisation dont on aurait besoin, mais au contraire de plus de mondialisation, sachant que celle-ci devrait alors prendre une autre forme et reposer davantage sur la coop\u00e9ration internationale. (...) les promoteurs d'une mondialisation profitant \u00e0 tous n'ont pas encore gagn\u00e9 la partie. Il n'est pas du tout s\u00fbr qu'ils puissent la gagner un jour \u00bb. (7)\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELe socialisme ne r\u00e9soudra pas les in\u00e9galit\u00e9s, un meilleur capitalisme si\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans le m\u00eame ordre les adeptes de la doctrine n\u00e9olib\u00e9rale reconnaissent qu'il y a des erreurs mais font assaut d'arguments contre le socialisme. Allison Schrager \u00e9crit en substance:\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab Le capitalisme est toujours le meilleur moyen de g\u00e9rer le risque et de stimuler l'innovation et la productivit\u00e9. Pour autant, ces syst\u00e8mes ne sont pas parfaits. Aux \u00c9tats-Unis et au Royaume-Uni, le foss\u00e9 entre riches et pauvres s'est outrageusement creus\u00e9, Avec l'instabilit\u00e9 sociale se traduisant par des manifestations de masse, le Brexit, une mont\u00e9e des populismes et une polarisation toujours plus forte frappant aux portes des \u00e9conomies capitalistes, bien des progr\u00e8s de ces derni\u00e8res d\u00e9cennies sont aujourd'hui en p\u00e9ril. Pourtant, ce sont pr\u00e9cis\u00e9ment les maux cibl\u00e9s par les socialistes qui sont le mieux soign\u00e9s par l'innovation, par les gains de productivit\u00e9 et par une meilleure r\u00e9partition des risques. Le capitalisme est, de loin, le meilleur voire le seul moyen d'y arriver. Le socialisme contemporain est difficile \u00e0 d\u00e9finir. Traditionnellement, le terme signifiait \u00abla propri\u00e9t\u00e9 totale du capital par l'\u00c9tat\u00bb, En Europe, la social-d\u00e9mocratie renvoie \u00e0 la nationalisation de nombreux secteurs \u00e9conomiques et \u00e0 un \u00c9tat-providence tr\u00e8s g\u00e9n\u00e9reux. Et les socialistes aujourd'hui en plein essor modifient le concept pour parler d'un syst\u00e8me \u00e9conomique offrant le meilleur du capitalisme (la croissance et l'augmentation du niveau de vie) sans le mauvais (les in\u00e9galit\u00e9s et les cycles \u00e9conomiques). Sauf que les syst\u00e8mes \u00e9conomiques parfaits n'existent pas, il y a toujours des compromis Sur d'autres listes, comme celles des socialistes am\u00e9ricains du Green New Deal, on trouve un gouvernement devenu principal investisseur dans l'\u00e9conomie via des projets d'infrastructures massives visant \u00e0 remplacer les combustibles fossiles par des \u00e9nergies renouvelables \u00bb (8)\u003Cp\u003E\u00ab Du c\u00f4t\u00e9 des capitalistes contemporain•es, on cherche non pas \u00e0 supprimer l'intervention de l'\u00c9tat, mais \u00e0 la mod\u00e9rer. Aucun syst\u00e8me \u00e9conomique n'est infaillible, et il est bien possible qu'on ne trouve jamais le parfait \u00e9quilibre entre \u00c9tat et march\u00e9s. En outre, les march\u00e9s sont bons pour r\u00e9partir les risques. Fondamentalement, les socialistes voudraient les r\u00e9duire L'objectif est noble et une certaine r\u00e9duction des risques gr\u00e2ce \u00e0 de meilleurs filets de protection est souhaitable. Ce qui nous am\u00e8ne \u00e0 une troisi\u00e8me raison de se fier aux march\u00e9s: la productivit\u00e9. Des services inaccessibles deviennent de plus en plus disponibles et modifient la nature m\u00eame du travail, souvent pour le mieux. Ce sont les syst\u00e8mes capitalistes qui permettent de tels gains, parce qu'ils encouragent l'invention et font grossir le g\u00e2teau, pas les syst\u00e8mes socialistes qui se soucient davantage de la mani\u00e8re dont il sera coup\u00e9 et partag\u00e9. En d'autres termes, il est beaucoup trop t\u00f4t pour se passer de productivit\u00e9. Plus g\u00e9n\u00e9ralement, le capitalisme pourrait devenir plus inclusif, et des politiques gouvernementales peuvent aider \u00e0 gommer ses asp\u00e9rit\u00e9s.. L'in\u00e9galit\u00e9 est tol\u00e9rable quand les pauvres ont une chance de devenir riches. Ces opportunit\u00e9s n'ont jamais r\u00e9ellement co\u00efncid\u00e9 avec les promesses du r\u00eave am\u00e9ricain. Reste que pour endiguer les instabilit\u00e9s -et faire en sorte que le syst\u00e8me capitaliste soit plus s\u00e9duisant- les leaders politiques et \u00e9conomiques devraient veiller \u00e0 ce que chacun ait au moins une chance de gagner \u00e0 la loterie \u00bb.(8)\u003C\/blockquote\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EQuand le Covid-19 devient une occasion historique de changer tous ensemble\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne autre approche diam\u00e9tralement oppos\u00e9e avance le fait que les solidarit\u00e9s vont \u00ab renaitre \u00bb Dans nos relations sociales, nos comportements, notre conscience collective, notre soci\u00e9t\u00e9 et ses valeursQuand l'\u00e9pid\u00e9mie du Covid-19 aura disparu, que la p\u00e9riode de confinement sera lev\u00e9e, qu'en sera-t-il donc de notre soci\u00e9t\u00e9 ? la philosophe, Laurence Devillairs, et les sociologues, R\u00e9my Oudghiri, Jean Viard, G\u00e9rald Bronner et Serge Gu\u00e9rin, se demandent comment le Covid-19 peuvent conduire \u00e0 un changement de comportement de la soci\u00e9t\u00e9. Le sociologue R\u00e9my Oudghiri estime que, contrairement aux autres crises ant\u00e9rieures, c'est vraiment un moment historique o\u00f9 le temps de confinement va nous obliger \u00e0 changer : \u00ab Cette crise sanitaire arrive dans un contexte particulier qui fait que la soci\u00e9t\u00e9 fran\u00e7aise n'a jamais \u00e9t\u00e9 aussi divis\u00e9e qu'aujourd'hui et que cela constitue le grand enjeu politique \u00bb. Le confinement incite, selon lui, \u00e0 remettre en avant le collectif quand, depuis quelques ann\u00e9es d\u00e9j\u00e0 en France, les gens allaient dans des directions tr\u00e8s diff\u00e9rentes. L\u00e0, il y a une opportunit\u00e9 historique majeure qui est de remettre au cœur une vision collective : \u00ab Tous, en ce moment, nous nous interrogeons \u00e0 partir de situations extr\u00eamement diff\u00e9rentes mais c'est ce qui nous unit. Et il ne tient qu'\u00e0 nous de faire en sorte que cette unit\u00e9 perdure apr\u00e8s la crise. Cette exp\u00e9rience va nous changer en profondeur \u00bb \u00bb (9).\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab Jean Viard donne toute son importance \u00e0 la p\u00e9riode du confinement que tout le monde partage. C'est de l\u00e0 que les liens communs sont susceptibles de se tisser : Ces situations d'urgence sont comme d'immenses moments d'innovation pour le futur. Apprendre \u00e0 se remettre en question et se centrer sur l'essentiel pour l'avenir Pour Laurence Devillairs, \u00ab cette crise nous montre la n\u00e9cessit\u00e9 de passer du discours, des paroles, aux faits, et de se remettre soi-m\u00eame en question. Nous sommes face \u00e0 une remise en question de nous-m\u00eames. Il y a une mise \u00e0 nu de la soci\u00e9t\u00e9. Cette remise en question de soi-m\u00eame doit se faire en prenant conscience qu'il ne faut pas trop s'\u00e9chapper vers la vie num\u00e9rique \u00e0 laquelle pourrait nous r\u00e9duire trop facilement le confinement. C'est \u00e0 travers les \u00e9crans que s'inscrit, d'apr\u00e8s elle, la v\u00e9ritable \u00e9preuve du r\u00e9el et qu'il faut parvenir \u00e0 d\u00e9passer pour \u00e9voluer par la suite dans beaucoup de domaines : L'occasion, nous est donn\u00e9e de faire avec ce qu'on a, non les \u00e9crans mais notre pens\u00e9e ! C'est vraiment l'occasion pour une fois de prendre son temps avec les moyens du bord \u00bb (9)\u003Cp\u003E\u00ab Le sociologue R\u00e9my Oudghiri rench\u00e9rit : \u00ab c'est un moment que beaucoup de gens vont pouvoir utiliser pour r\u00e9fl\u00e9chir \u00e0 ce qui compte vraiment pour eux, \u00e0 ce qui est essentiel \u00e0 leurs yeux, aujourd'hui \u00bb. C'est une opportunit\u00e9 de recr\u00e9er des liens, de se r\u00e9inventer, de nous r\u00e9inventer ! L'esprit de consommation vou\u00e9 \u00e0 se transformer Le sociologue G\u00e9rard Bronner revient sur la question de nos comportements en termes de consommation et selon lui, d\u00e9j\u00e0 depuis la crise de 2009, le d\u00e9crochage \u00e9conomique avait doublement chang\u00e9 notre rapport \u00e0 la consommation. Il pense qu'\u00e0 l'issue de cette crise sanitaire, ce comportement de vigilance sera plus vrai que jamais, malgr\u00e9 l'\u00e9lan important de consommation qui s'ensuivra : La crise sensibilise au soin mutuel et collectif C'est selon le sociologue Serge Gu\u00e9rin, la valeur cardinale de demain : \u00ab c'est ce qu'on entend partout et le comportement dont on fait preuve lorsque nous avons nos proches au t\u00e9l\u00e9phone en ce moment. Le 'fais attention \u00e0 toi, faites attention \u00e0 vous'. C'est cette notion d'\u00e9thique, de sollicitude, d'\u00eatre attentif aux autres qui se manifeste pendant cette p\u00e9riode de confinement. C'est le retour du sentiment d'interd\u00e9pendance qui va progressivement devenir un \u00e9l\u00e9ment central d'une politique publique et collective qui na\u00eetra apr\u00e8s coup \u00bb (9).\u003C\/blockquote\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est de fait toute l'humanit\u00e9 qui se d\u00e9lite. Encore qu'il faille \u00ab redefinir \u00bb avec un nouveau paradigme ce que l'on comprend par humanit\u00e9 maintenant que les grands r\u00e9cits de l\u00e9gitimit\u00e9 ont \u00e9t\u00e9 d\u00e9construits par la modernit\u00e9 et que le \u00ab fait religieux \u00bb quel qu'il soit peine \u00e0 jouer son \u00bb r\u00f4le \u00bb de stabilisateur de l'angoisse existentielle du fait d'une science conqu\u00e9rante et sans \u00e9tat d'\u00e2me !!\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EQue na\u00eetra-t-il de cette \u00e9preuve plan\u00e9taire ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans \u00ab L'Express du 6 mai 2009 \u00bb, Jacques Attali en v\u00e9ritable proph\u00e8te indiquait comment rabattre les cartes quand la gouvernance mondiale par l'oligarchie n\u00e9o-lib\u00e9rale est en questionnement Il d\u00e9voilait quelques fantasmes intimes du monde oligarchique. En bref : l\u00e0 o\u00f9 le krach financier a jusqu'ici \u00e9chou\u00e9, une bonne petite pand\u00e9mie pourrait pr\u00e9cipiter nos dirigeants \u00e0 accepter la mise en place d'un gouvernement mondial ! L'Histoire nous apprend que l'humanit\u00e9 n'\u00e9volue significativement que lorsqu'elle a vraiment peur\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJacques Attali reprend sa plume et \u00e9crit en mars 2020 dans le m\u00eame sens de son \u00e9crit cde 2009 :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab Aujourd'hui, rien n'est plus urgent que de ma\u00eetriser les deux tsunami, sanitaire et \u00e9conomique, qui s'abattent sur le monde. Et pour l'\u00e9carter, il faut regarder loin, en arri\u00e8re et devant, pour comprendre ce qui se joue ici : Chaque \u00e9pid\u00e9mie majeure, depuis mille ans, a conduit \u00e0 des changements essentiels dans l'organisation politique des nations, et dans la culture qui sous-tendait cette organisation. Par exemple, on peut dire que la Grande Peste du 14\u00e8me si\u00e8cle, (dont on sait qu'elle r\u00e9duisit d'un tiers la population de l'Europe) a particip\u00e9 \u00e0 la remise en cause radicale, sur le vieux continent, de la place politique du religieux, et \u00e0 l'instauration de la police, comme seule forme efficace de protection de la vie des gens. L'Etat moderne, comme l'esprit scientifique, y naissent alors comme des cons\u00e9quences, des ondes de choc, de cette immense trag\u00e9die sanitaire. L'un et l'autre renvoient en fait \u00e0 la m\u00eame source : la remise en cause de l'autorit\u00e9 religieuse et politique de l'Eglise, incapable de sauver des vies, et m\u00eame de donner un sens \u00e0 la mort. Le policier rempla\u00e7a le pr\u00eatre. Il en alla de m\u00eame \u00e0 la fin du 18\u00e8me si\u00e8cle, quand le m\u00e9decin rempla\u00e7a le policier comme le meilleur rempart contre la mort. On est donc pass\u00e9 en quelques si\u00e8cles d'une autorit\u00e9 fond\u00e9e sur la foi, \u00e0 une autorit\u00e9 fond\u00e9e sur le respect de la force, puis \u00e0 une autorit\u00e9 plus efficace, fond\u00e9 sur le respect de l'Etat de droit. On pourrait prendre encore d'autres exemples et on verrait que, \u00e0 chaque fois qu'une pand\u00e9mie ravage un continent, elle discr\u00e9dite le syst\u00e8me de croyances et de contr\u00f4le, qui n'a su emp\u00eacher que meurent d'innombrables gens ; et les survivants se vengent sur leurs ma\u00eetres, en bouleversant le rapport \u00e0 l'autorit\u00e9 \u00bb (10).\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ENe s'adressant principalement qu'\u00e0 l'Occident il \u00e9crit :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab Si les syst\u00e8mes occidentaux \u00e9chouent, on pourrait voir se mettre en place non seulement des r\u00e9gimes autoritaires de surveillance utilisant tr\u00e8s efficacement les technologies de l'intelligence artificielle, mais aussi des r\u00e9gimes autoritaires de r\u00e9partition des ressources. Heureusement, une autre le\u00e7on de ces crises, est que le d\u00e9sir de vivre est toujours le plus fort ; et que, \u00e0 la fin, les humains renversent tout ce qui les emp\u00eache de jouir des rares moments de leur passage sur la terre. Aussi, quand l'\u00e9pid\u00e9mie s'\u00e9loignera, verra-t-on na\u00eetre, (apr\u00e8s un moment de remise en cause tr\u00e8s profonde de l'autorit\u00e9,), une nouvelle l\u00e9gitimit\u00e9 de l'autorit\u00e9 ; elle ne sera fond\u00e9e ni sur la foi, ni sur la force, ni sur la raison (pas non plus, sans doute, sur l'argent, avatar ultime de la raison). Le pouvoir politique appartiendra \u00e0 ceux qui sauront d\u00e9montrer le plus d'empathie pour les autres. Les secteurs \u00e9conomiques dominants seront d'ailleurs aussi ceux de l'empathie : la sant\u00e9, l'hospitalit\u00e9, l'alimentation, l'\u00e9ducation, l'\u00e9cologie. En s'appuyant, bien s\u00fbr, sur les grands r\u00e9seaux de production et de circulation de l'\u00e9nergie et de l'information, n\u00e9cessaires dans toute hypoth\u00e8se. On cessera d'acheter de fa\u00e7on fr\u00e9n\u00e9tique des choses inutiles et en reviendra \u00e0 l'essentiel, qui est de faire le meilleur usage de son temps sur cette plan\u00e8te, qu'on aura appris \u00e0 reconna\u00eetre comme rare et pr\u00e9cieux. Notre r\u00f4le est de faire en sorte que cette transition soit la plus douce possible, et non un champ de ruines. Plus vite on mettra en œuvre cette strat\u00e9gie, plus vite on sortira de cette pand\u00e9mie, et de la terrible crise \u00e9conomique qui s'en suivra \u00bb (10).\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EPlus personne n'en doute : cette pand\u00e9mie aura un impact consid\u00e9rable sur le monde.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJacques Attali met en garde contre la d\u00e9rive et propose des pistes de r\u00e9flexion qui permettraient d'\u00e9viter la guerre de tous contre tous :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab Une telle situation pourrait faire d\u00e9finitivement basculer nos civilisations dans le comble de l'individualisme, de la lutte sauvage pour la vie. Plus de respect de l'autre. Plus d'empathie. On ne peut pas non plus \u00e9carter que la pand\u00e9mie finisse par avoir un impact tr\u00e8s grave sur l'\u00e9conomie mondiale. On n'en est pas l\u00e0, et on peut encore tout faire pour l'\u00e9viter. Pour y parvenir, il faudrait aussi que cette crise, sans faire plus de victimes, marque vraiment les esprits ; et qu'on y d\u00e9c\u00e8le au plus vite, dans les interstices de ces catastrophes mena\u00e7antes, quelques indices d'un possible monde meilleur. Les actions les plus importantes se dessinent clairement : D'une part, agir massivement sur les \u00e9l\u00e9ments les plus directs de la crise : Il nous faut plus d'hygi\u00e8ne individuelle, et collective ; plus de m\u00e9decins, d'infirmi\u00e8res, d'\u00e9quipements hospitaliers, de moyens de soins intensifs ; plus de moyens de recherche fondamentale et appliqu\u00e9e. Il nous faut enfin r\u00e9guler les syst\u00e8mes financiers et d\u00e9faire les folles pyramides de dettes qui nous ont emmen\u00e9es l\u00e0 o\u00f9 nous sommes aujourd'hui \u00bb (11).\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ED'autre part, tirer le meilleur des nouvelles pratiques que cette crise, quelle que soit sa gravit\u00e9, nous aura impos\u00e9 : se respecter, se laver, se surveiller ; passer plus de temps avec les siens, avec ses amis, et avec la nature ; cuisiner et passer du temps \u00e0 table ; s\u00e9lectionner les d\u00e9placements les plus utiles ; d\u00e9couvrir les vertus du t\u00e9l\u00e9travail ; utiliser vraiment ces nouvelles technologies pour bien \u00e9couter de la musique, pour informer, pour enseigner et pour diagnostiquer. Et, en cons\u00e9quence, promouvoir un tout nouveau mode de croissance, et de nouveaux secteurs \u00e9conomiques jusqu'ici, pour certains, n\u00e9glig\u00e9s. Surtout ceux de la sant\u00e9 et de l'\u00e9ducation, dans toutes leurs dimensions. Il n'a d'ailleurs pas fallu longtemps pour que Wall Street regroupe certaines de ces entreprises dans un nouvel index, indice dit Stay Home, o\u00f9 on retrouve, \u00e0 cot\u00e9 de Netflix, 33 entreprises directement b\u00e9n\u00e9ficiaires de cette crise Plus g\u00e9n\u00e9ralement, cela nous apprendra \u00e0 prendre au s\u00e9rieux la seule chose dans le monde qui est vraiment rare, qui a vraiment de la valeur : le temps. Le bon temps. Celui de notre vie quotidienne, qu'on ne doit plus perdre dans des activit\u00e9s futiles. Celui de notre vie personnelle, qu'on peut allonger en y consacrant plus de moyens. Celui de notre civilisation enfin, qu'on peut pr\u00e9server, en cessant de vivre dans l'agitation, la superficialit\u00e9, et la solitude. Dans un tout nouvel \u00e9quilibre entre nomadisme et s\u00e9dentarit\u00e9 \u00bb (11).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EEt l'Alg\u00e9rie dans tout \u00e7\u00e0 ?\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'Alg\u00e9rie fait face au coronavirus qu'elle doit vaincre mais aussi \u00e0 une baisse drastique du prix du baril. Il est vrai que l'impact de l'\u00e9pid\u00e9mie du coronavirus, est comparable \u00e0 une catastrophe naturelle, et m\u00eame \u00e0 une guerre plan\u00e9taire Cette crise est partie pour durer 2021, Le monde \u00e9branl\u00e9 ne sera plus jamais comme avant avec un impact sur toute l'architecture des relations politiques et \u00e9conomiques internationales. Une autre \u00e9preuve pour le pays est que d'apr\u00e8s le rapport de l'AIE du 12 mars 2020, la demande de p\u00e9trole devrait fortement baisser La Chine diminuant drastiquement sa consommation. L'AIE pr\u00e9voit que le Brent pourrait se coter \u00e0 43 dollars moyenne annuelle en 2020, soit une baisse de 29,3%, par rapport \u00e0 2019. Nous devons nous y pr\u00e9parer et les premi\u00e8res mesures sur la transition \u00e9nerg\u00e9tique vers le D\u00e9veloppement Durable sont encourageantes. Nous devons tous ensemble nous unir et contribuer plus que jamais a r\u00e9parer le lien qui nous unit\u003Cbr \/\u003E\nComment devrions nous organiser par rapport au danger du Coronavirus ?.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EA sa fa\u00e7on, Razika Adnani philosophe et islamologue en appelle \u00e0 une prise de conscience salvatrice qui transcende les clivages. Il s'agit de sauver les Alg\u00e9rien-es et nos diff\u00e9rents sont vains devant le p\u00e9ril commun : Elle \u00e9crit :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab Si l'\u00e9pid\u00e9mie vient \u00e0 monter et que le pays entre dans la phase trois, il est \u00e9vident que des milliers d'Alg\u00e9riens ne pourront pas avoir acc\u00e8s aux soins et que la famine risque de se propager notamment dans les zones recul\u00e9es. Voil\u00e0 pourquoi, seule la vigilance des Alg\u00e9riennes et des Alg\u00e9riens et leur sentiment de responsabilit\u00e9 pourra faire barrage \u00e0 cette maladie et prot\u00e9ger l'Alg\u00e9rie d'une telle situation. Les Alg\u00e9riens, qui ont donn\u00e9 des le\u00e7ons de maturit\u00e9 lorsqu'ils sont sortis revendiquer leurs droits de citoyens, doivent donner aujourd'hui une autre le\u00e7on de maturit\u00e9 contre le Coronavirus en suspendant leurs manifestations pour \u00e9viter la transmission de la maladie. Il y va de la responsabilit\u00e9 de chacun et chacune de se prot\u00e9ger et de prot\u00e9ger son entourage en suivant strictement les consignes des autorit\u00e9s sanitaires. Aimer son pays consiste aussi \u00e0 le prot\u00e9ger du Coronavirus. Suspendre les manifestations ne signifie pas arr\u00eater le mouvement populaire ni oublier le d\u00e9sir de chacune et chacun de construire une nouvelle Alg\u00e9rie, mais simplement les reporter pour une autre date. Ceux qui pensent qu'il s'agit d'un complot pour casser le mouvement populaire ont juste renonc\u00e9 \u00e0 l'usage de leur raison et refusent de regarder autour d'eux ou n'ont pas l'habitude de le faire. Dans les moments de difficult\u00e9s et de danger, \u00eatre citoyen c'est pr\u00e9f\u00e9rer comme le dit D\u00e9mosth\u00e8ne, homme d'\u00c9tat ath\u00e9nien, les mots qui sauvent aux mots qui plaisent. Mais aujourd'hui le Coronavirus est l\u00e0. Il nous rappelle que nous sommes tous les habitants d'une seule plan\u00e8te et que nous partageons tous le m\u00eame sort \u00bb. (12)\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EIl est heureux que l'Etat alg\u00e9rien soit en ordre de marche ! l'Alg\u00e9rie red\u00e9couvre les vertus ancestrales de la solidarit\u00e9 et de l'empathie face \u00e0 une cause commune. Nous devons remercier le ciel pour cette Union sacr\u00e9e face \u00e0 de danger\/ Nous allons remonter la pente tous ensemble et toutes nos ambitions pour une Alg\u00e9rie de nos r\u00eaves se concr\u00e9tiseront.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EConclusion\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAssur\u00e9ment nous allons vers une d\u00e9construction, l'ancien monde a v\u00e9cu malgr\u00e9 toutes les tentatives de repl\u00e2trage. Plus rien ne sera comme avant. L'ancien monde se d\u00e9lite devant un petit microbe qui fait plus peur que les changements climatiques qui s'inscrivent dans le temps long. Nous pr\u00e9f\u00e9rons l'analyse de Jacques Attali qui avait d\u00e9crit d'une fa\u00e7on proph\u00e9tique la pand\u00e9mie comme le signal d'un nouveau monde. Peut \u00eatre que cette fois \u00e7i nous pourrions sortir de l'\u00e9bri\u00e9t\u00e9 \u00e9nerg\u00e9tique, nous engager dans une nouvelle mondialisation en pente douce. Malgr\u00e9 l'inanit\u00e9 de l'avoir devant l'\u00eatre, le n\u00e9olib\u00e9ralisme qui fait fi de la dignit\u00e9 humaine et les coups de boutoir de la post-modernit\u00e9 font que la civilisation telle que nous l'avons connue risque de dispara\u00eetre rapidement. On ne devrait, cependant, jamais oublier que des civilisations mill\u00e9naires avec leurs esp\u00e9rances diverses peuvent s'\u00e9teindre en quelques lustres. Tournons le dos \u00e0 l'\u00e9ph\u00e9m\u00e8re et cessons de d\u00e9penser au lieu de penser\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous profiterons alors du temps, nous allons red\u00e9couvrir en famille, le rythme des saisons, les solidarit\u00e9s, la sobri\u00e9t\u00e9 et peut \u00eatre que nous pourrions profiter du bon temps. La dictature du temps qui nous est compt\u00e9, ce temps que nous segmentons pour traverser la vie avec des rep\u00e8res temporels, nous fait injonction d'\u00eatre pr\u00eat le moment venu, du fait de l'impossibilit\u00e9 d'arr\u00eater le cours du temps et l'in\u00e9luctabilit\u00e9 du destin. Plus que jamais nous devons l'utiliser \u00e0 bon escient. On se souvient des mots attribu\u00e9s \u00e0 Alexandre le Grand qui conquit le monde et qui fut terrass\u00e9 par une bact\u00e9rie : \u00abJe veux que mon cercueil soit transport\u00e9 \u00e0 bras d'homme par les meilleurs m\u00e9decins de l'\u00e9poque, que les tr\u00e9sors que j'ai acquis (argent, or, pierres pr\u00e9cieuses...) soient dispers\u00e9s tout le long du chemin jusqu'\u00e0 ma tombe, et que mes mains restent \u00e0 l'air libre, se balan\u00e7ant en dehors du cercueil \u00e0 la vue de tous\u00bb, afin que \u00ables m\u00e9decins comprennent que face \u00e0 la mort, ils n'ont pas le pouvoir de gu\u00e9rir, que tous puissent voir que les biens mat\u00e9riels ici acquis, restent ici-bas, et que les gens puissent voir que les mains vides, nous arrivons dans ce monde et les mains vides nous en repartons quand s'\u00e9puise pour nous le tr\u00e9sor le plus pr\u00e9cieux de tous : le temps\u00bb. (13)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Puissent tous les hommes \u00e9crit Voltaire dans son \u00ab Trait\u00e9 sur la tol\u00e9rance \u00bb se souvenir qu'ils sont fr\u00e8res ! Qu'ils aient en horreur la tyrannie exerc\u00e9e sur les \u00e2mes, comme ils ont en ex\u00e9cration le brigandage qui ravit par la force le fruit du travail et de l'industrie paisible ! Si les fl\u00e9aux de la guerre sont in\u00e9vitables, ne nous ha\u00efssons pas, ne nous d\u00e9chirons pas les uns les autres dans le sein de la paix \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAmen\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EProfesseur Chems Eddine Chitour\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEcole Polytechnique Alger\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ENotes\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E1.RichardArzt \u003Ca href=\"http:\/\/www.slate.fr\/story\/188487\/diminution-epidemie-coronavirus-chine\"\u003Eslate.fr\u003C\/a\u003E 130320\u003Cbr \/\u003E\n2.Titiou Lecoq \u003Ca href=\"http:\/\/www.slate.fr\/story\/188781\/coronavirus-epidemie-confinement-faire-nation-fractures-societe-francaise-inegalites?\"\u003Eslate.fr\u003C\/a\u003E 20 mars 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E3.Laure Beaudonnet \u003Ca href=\"https:\/\/www.20minutes.fr\/arts-stars\/culture\/2743779-20200319-coronavirus-debut-destabilisation-cours-apres-selon-philosophe-dominique-bourg\"\u003E20minutes.fr\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\n4.Henry Grabar \u003Ca href=\"http:\/\/www.slate.fr\/story\/188565\/coronavirus-covid-19-rien-ne-sera-plus-jamais-comme-avant\"\u003Eslate.fr\u003C\/a\u003E Traduit par Peggy Sastre - 16 mars 2020\u003Cbr \/\u003E\n5. \u003Ca href=\"https:\/\/aphadolie.com\/2020\/03\/17\/coronavirus-alors-que-la-pandemie-se-developpe-les-ventes-darmes-a-feu-augmentent-aux-etats-unis\/\"\u003Eaphadolie.com\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\n6.http:\/\/www.lexpressiondz.com\/chroniques\/analyses_du_professeur _chitour\/218320-la detresse-des-musulmans.html\u003Cbr \/\u003E\n7.G\u00e9rard Horny 17 mars 2020 \u003Ca href=\"http:\/\/www.slate.fr\/story\/188421\/coronavirus-demondialisation-echanges-frontieres-chine\"\u003Eslate.fr\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\n8.Allison Schrager \u003Ca href=\"http:\/\/www.slate.fr\/story\/187608\/socialisme-echec-capitalisme-economie-marcheTraduit\"\u003Eslate.fr\u003C\/a\u003E par Peggy Sastre - 25 f\u00e9vrier 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E9. France Inter 20 mars 2020 \u003Ca href=\"https:\/\/www.franceinter.fr\/vie-quotidienne\/quand-le-covid-19-devient-une-occasion-historique-de-changer-tous-ensemble\"\u003Efranceinter.fr\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\n10. \u003Ca href=\"http:\/\/www.wikistrike.com\/2020\/03\/attali-une-petite-pandemie-permettra-d-instaurer-un-gouvernement-mondial.htmlhttp:\/\/www.attali.com\/societe\/que-naitra-t-il\/\"\u003Ewikistrike.com\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\n11.http:\/\/www.attali.com\/societe\/la-pandemie-permettra-peut-etre-de-comprendre-que-seul-vaut-le-temps\/\u003Cbr \/\u003E\n12.https:\/\/www.tsa-algerie.com\/la-citoyennete-consiste-aussi-a-faire-barrage-au-coronavirus\/7\u003Cbr \/\u003E\n13. \u003Ca href=\"https:\/\/www.lesoirdalgerie.com\/contribution\/la-dictature-du-temps-et-le-rituel-annuel-de-passage-36325?\"\u003Elesoirdalgerie.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EArticle de r\u00e9f\u00e9rence : \u003Ca href=\"https:\/\/www.lesoirdalgerie.com\/contribution\/le-nouveau-monde-apres-le-corona-40655\"\u003Elesoirdalgerie.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa source originale de cet article est Mondialisation.ca\u003Cbr \/\u003E\nCopyright \u00a9 \u003Ca href=\"https:\/\/www.mondialisation.ca\/author\/chems-eddine-chitour\"\u003EChems Eddine Chitour\u003C\/a\u003E, Mondialisation.ca, 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.mondialisation.ca\/lalgerie-et-le-nouveau-monde-apres-le-corona\/5643343\"\u003Emondialisation.ca\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}