{"174257":{"id":"174257","parent":"0","time":"1590132574","url":"http:\/\/reseauinternational.net\/la-bataille-contre-le-covid-19-dans-un-monde-fragmente-a-ruine-des-milliards-de-vies\/","category":"documentaires","title":"La « bataille » contre le Covid-19 dans un monde fragment\u00e9 a ruin\u00e9 des milliards de vies","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_174257_79abdb.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"la-laquo-bataille-raquo-contre-le-covid-19-dans-un-monde-fragmente-a-ruine-des-milliards-de-vies","admin":"newsnet","views":"154","priority":"4","length":"14518","lang":"","content":"\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174257_79abdb.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003Epar Andre Vltchek.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl ne s'agit pas seulement de survivre physiquement \u00e0 la \u00ab pand\u00e9mie \u00bb. Les gens sont priv\u00e9s des autres et de lieux de vie, parfois d\u00e9sesp\u00e9r\u00e9ment. Et lorsqu'ils sont s\u00e9par\u00e9s, ils meurent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous sommes bombard\u00e9s de rapports et de chiffres. Nous sommes effray\u00e9s par des histoires m\u00e9dicales horribles, par des images choquantes, et puis, simultan\u00e9ment, par des pr\u00e9dictions de chute \u00e9conomique et sociale. Jour et nuit, encore et encore.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais d'une mani\u00e8re ou d'une autre, si souvent pendant cette soi-disant urgence coronavirus, nous avons tendance \u00e0 oublier que les gens sont des personnes, pas des chiffres, et que la simple survie est loin de tout.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPendant des d\u00e9cennies, on nous a dit : \u00ab Vous vivez dans un monde globalis\u00e9. Les fronti\u00e8res sont devenues superflues \u00bb. Certains ont accept\u00e9 \u00e0 contrecœur, d'autres avec joie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes riches Occidentaux ont envahi tous les coins du monde avec leurs yachts, leurs villas et leurs r\u00e9sidences secondaires et tertiaires.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe pauvres domestiques et employ\u00e9s d'h\u00f4tel philippins et indon\u00e9siens ont \u00e9migr\u00e9 dans le Golfe, \u00e0 la recherche d'emplois d\u00e9cemment r\u00e9mun\u00e9r\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes mariages et les relations interraciales et intercontinentales sont devenus la norme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFin 2019, des centaines de millions de personnes vivaient simultan\u00e9ment dans plusieurs parties du monde. Pour diff\u00e9rentes raisons, des individus riches et pauvres. Pour certains, c'est devenu un mode de vie, pour d'autres, une simple n\u00e9cessit\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour le meilleur ou pour le pire, les cultures se sont progressivement entrem\u00eal\u00e9es. Pour beaucoup, la couleur de la peau n'avait plus d'importance. Du moins pour les quelques centaines de millions de personnes qui vivent sur cette plan\u00e8te Terre pas seulement en Asie ou en Europe, en Oc\u00e9anie, au Moyen-Orient, en Am\u00e9rique du Sud ou du Nord.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJ'ai beaucoup \u00e9crit sur cette tendance. Certains de ces \u00e9crits \u00e9taient clairement positifs, mais j'en ai aussi critiqu\u00e9, avec d\u00e9termination, de nombreux \u00e9l\u00e9ments.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais c'\u00e9tait la r\u00e9alit\u00e9, et comme beaucoup d'entre nous le croyaient, une r\u00e9alit\u00e9 irr\u00e9versible, permanente.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes \u00eatres humains brisaient les cha\u00eenes de leur pass\u00e9. Soudain, ils se sentaient libres de sortir de leurs cultures, religions, habitudes traditionnelles. Ils ont nou\u00e9 des relations avec des \u00eatres humains venant d'autres parties du monde. Ils se mariaient avec des personnes de cultures et de milieux compl\u00e8tement diff\u00e9rents. Ils s'installaient dans des endroits \u00e9loign\u00e9s. Et pas seulement les jeunes. Souvent, leurs parents, s\u00e9duits par l'errance, d\u00e9cidaient de prendre leur retraite \u00e0 des milliers de kilom\u00e8tres de l\u00e0.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDes hommes et des femmes faisaient des recherches dans les for\u00eats tropicales profondes, certains d'entre eux d\u00e9cidant d'y rester, pour toujours. D'autres ruinaient ces for\u00eats, devenant riches gr\u00e2ce \u00e0 un pillage \u00e9hont\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETant d'histoires, bonnes et mauvaises. Tant de raisons, merveilleuses et horribles, de la vie globalis\u00e9e ou internationalis\u00e9e.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt puis soudain, la fin. Point final !\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe COVID-19, ou appelez-le nouveau coronavirus, est arriv\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl est venu de nulle part, son taux de mortalit\u00e9 est relativement faible, \u003Ca href=\"https:\/\/21stcenturywire.com\/2020\/04\/23\/perspectives-on-the-pandemic-dr-john-ioannidis-explains-covid-19\"\u003Etr\u00e8s similaire \u00e0 celui de la grippe ordinaire\u003C\/a\u003E, mais toujours remarquablement contagieux.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBrusquement, notre monde s'est arr\u00eat\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPresque toutes les libert\u00e9s traditionnelles ont \u00e9t\u00e9 retir\u00e9es aux gens. Si vite, et sans pl\u00e9biscites, r\u00e9f\u00e9rendums, d\u00e9bats. La police, les drones, la surveillance, ont \u00e9t\u00e9 rapidement utilis\u00e9s contre les citoyens, pratiquement partout.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt puis, presque d\u00e8s le d\u00e9but de la \u00ab pand\u00e9mie \u00bb, les fronti\u00e8res ont commenc\u00e9 \u00e0 se fermer. Les fronti\u00e8res, nous disait-on, \u00e9taient l\u00e0 pour rester ouvertes, pour toujours.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt l'international, ou pour certains d'entre nous la vie internationaliste, a \u00e9t\u00e9 soudainement arr\u00eat\u00e9e.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes changements ont \u00e9t\u00e9 mis en œuvre si rapidement que la plupart d'entre nous n'ont pas eu le temps de r\u00e9agir. Nous avons assist\u00e9, impuissants, \u00e0 la fermeture des fronti\u00e8res, \u00e0 l'annulation des vols par les compagnies a\u00e9riennes et \u00e0 l'arr\u00eat brutal des mouvements de population.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe l'autre c\u00f4t\u00e9 de la fronti\u00e8re, disparaissant au-del\u00e0 de l'horizon, se trouvaient nos familles, ou nos proches, nos coll\u00e8gues et camarades, ainsi que des pays et des villes que nous ch\u00e9rissions ardemment.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous n'avons rien pu y faire, car ce brutal verrouillage mondial a apparemment \u00e9t\u00e9 effectu\u00e9 \u00ab pour notre propre bien \u00bb. Nous nous sommes retrouv\u00e9s en prison, \u00ab pour que nous et les autres puissions survivre \u00bb. C'est ce qu'on nous a dit.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn ne nous a pas permis de prendre des risques, ni d'oser. Nos proches n'ont pas eu le droit d'oser non plus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous sommes tous devenus mous, et si faciles \u00e0 manipuler. Tout ce discours sur la libert\u00e9 et la d\u00e9mocratie a rapidement \u00e9t\u00e9 oubli\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn un ou deux mois seulement, notre plan\u00e8te s'est fragment\u00e9e comme jamais auparavant. Les fronti\u00e8res ont \u00e9t\u00e9 ferm\u00e9es, m\u00eame entre les pays d'Europe, d'Asie, d'Am\u00e9rique Latine, d'Afrique et du Moyen-Orient.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes Europ\u00e9ens, par exemple, qui ont \u00e9t\u00e9 contraints \u00e0 de grands sacrifices en \u00e9change d'un continent sans fronti\u00e8res, se sont soudainement retrouv\u00e9s coinc\u00e9s avec ces sacrifices existants, mais aussi avec des fronti\u00e8res r\u00e9am\u00e9nag\u00e9es.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETr\u00e8s rapidement, tous les gains r\u00e9alis\u00e9s par l'humanit\u00e9 - des gains vers un monde ouvert - ont \u00e9t\u00e9 annul\u00e9s, liquid\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJe dois le r\u00e9p\u00e9ter : les peuples n'ont pas \u00e9t\u00e9 sollicit\u00e9s. Personne ne les a consult\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAlors que plusieurs soci\u00e9t\u00e9s transnationales, au premier rang desquelles les compagnies a\u00e9riennes, ont commenc\u00e9 \u00e0 recevoir des milliards de dollars de subventions gouvernementales, il n'y a eu aucune compensation pour les centaines de millions de personnes dont la vie a \u00e9t\u00e9 virtuellement ruin\u00e9e, r\u00e9duite \u00e0 presque rien par les interdictions de voyager, qui reviennent \u00e0 emprisonner des foules dans leurs lieux de s\u00e9jour.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 l'heure actuelle, la quasi-totalit\u00e9 de l'Am\u00e9rique du Sud est \u00ab hors de port\u00e9e \u00bb, tout comme l'Asie. Les \u00e9trangers ne peuvent pas entrer aux \u00c9tats-Unis. En fait, la plupart des pays se sont transform\u00e9s en forteresses.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EImaginez que vous ayez des parents qui vivent dans une autre partie du monde. Imaginez que votre conjoint est l\u00e0-bas, quelque part, ou votre maison, ou un travail important que vous aimez, passionn\u00e9ment.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EImaginez qu'un gouvernement n\u00e9olib\u00e9ral utilise le verrouillage du COVID-19 pour couvrir l'acc\u00e9l\u00e9ration de la destruction de ses for\u00eats tropicales, comme cela se produit actuellement dans des endroits comme le Br\u00e9sil et l'Indon\u00e9sie. Imaginez que de tels gouvernements d\u00e9poss\u00e8dent les populations indig\u00e8nes et que vous ne pouvez pas continuer votre travail, qui consiste \u00e0 d\u00e9noncer les crimes contre l'humanit\u00e9 et la nature.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDes millions de personnes d\u00e9pendent de votre travail d'investigation, mais vous ne pouvez pas partir. Les fronti\u00e8res sont ferm\u00e9es, les avions ne volent pas.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPourtant, on nous dit : \u00ab C'est pour votre bien \u00bb et \u00ab C'est pour le bien des autres \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EVous pouvez vous demander : \u00ab Qu'en est-il du bien de ces millions de personnes qui sont vol\u00e9es, appauvries, voire tu\u00e9es par des \u00e9v\u00e9nements sans rapport, ou juste partiellement li\u00e9s au COVID-19 ? Ont-ils le droit de vivre ? Ont-ils le droit d'\u00eatre prot\u00e9g\u00e9s, d\u00e9fendus ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais il semble que peu de gens se posent ces questions ! Et s'ils le font, les m\u00e9dias n'y pr\u00eatent pas attention.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe nouveau coronavirus, semble-t-il, est maintenant tout ce qui compte, au moins pour certains, ou pour la majorit\u00e9. Ou pour le r\u00e9gime.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est comme les nombreux h\u00f4pitaux, qui laissent mourir les gens d'un cancer ou d'un accident vasculaire c\u00e9r\u00e9bral, parce que leurs salles d'urgence et leurs lits sont utilis\u00e9s exclusivement pour traiter les patients atteints du COVID-19.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl y a quelque chose d'essentiellement et de moralement mauvais dans cette approche. Quelque chose de profond\u00e9ment mauvais, philosophiquement et logiquement aussi.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes gouvernements, par exemple en Europe, ont-ils le droit de dire \u00e0 un mari dont la femme est en train de mourir au Japon ou en Cor\u00e9e, qu'il ne peut pas sauter dans un avion et partir, afin d'\u00eatre avec elle ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPeut-on emp\u00eacher un scientifique de prendre l'avion pour se rendre dans un laboratoire, \u00e0 l'autre bout du monde, s'il travaille sur un projet urgent qui pourrait am\u00e9liorer la vie sur notre plan\u00e8te ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPeut-on, en tant que journaliste, m'emp\u00eacher de prendre l'avion pour le Venezuela, o\u00f9 des mercenaires am\u00e9ricains et colombiens viennent de tenter un nouveau coup d'\u00c9tat contre un gouvernement l\u00e9gitime ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EApparemment, la r\u00e9ponse est \u00ab oui \u00bb !\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est la \u00ab nouvelle normalit\u00e9 \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174257_b86d02.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EIl y a quatre ou cinq mois, tout cela aurait \u00e9t\u00e9 consid\u00e9r\u00e9 comme insens\u00e9, inacceptable, voire criminel.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais aujourd'hui, une \u00ab pand\u00e9mie \u00bb de grippe a soudainement cr\u00e9\u00e9 une nouvelle \u00ab moralit\u00e9 \u00bb, ainsi que des r\u00e8gles et des normes tout \u00e0 fait nouvelles pour l'humanit\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt nous ne devons pas couvrir les missions importantes ou les situations de vie ou de mort.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl y a des centaines de millions, voire des milliards de personnes, qui vivent simplement sur notre belle plan\u00e8te, et pas seulement dans un pays en particulier, et qui ne peuvent pas exister autrement. Leur culture est le multiculturalisme. Je ne dis pas que c'est bon ou mauvais. C'est simplement un fait. Leur sant\u00e9, et m\u00eame leur traitement m\u00e9dical, d\u00e9pendent de ce \u00ab style de vie \u00bb, ainsi que de leur bien-\u00eatre \u00e9motionnel et de leur travail.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESans pouvoir voyager, leurs relations personnelles s'effondrent, leurs maisons et leurs appartements s'\u00e9croulent litt\u00e9ralement et leur vie perd son sens.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuelqu'un compile-t-il des statistiques sur le nombre de vies humaines qui sont touch\u00e9es, voire ruin\u00e9es de cette mani\u00e8re ? Les chiffres doivent absolument \u00eatre stup\u00e9fiants.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAttention, bien s\u00fbr ! La prudence est essentielle. Le coronavirus ne doit pas \u00eatre pris \u00e0 la l\u00e9g\u00e8re. Mais pas d'approches extr\u00eames, qui pourraient, pour les d\u00e9cennies \u00e0 venir, faire reculer les innombrables acquis positifs de notre civilisation.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EVoyager, explorer, conna\u00eetre \u00ab l'autre \u00bb, essayer de comprendre, vivre ensemble comme une seule humanit\u00e9 : c'est l'une des grandes avanc\u00e9es de l'humanit\u00e9. Imparfaite, parfois hypocrite ou timide, mais n\u00e9anmoins une grande avanc\u00e9e. Non pas la mondialisation, mais l'internationalisme, o\u00f9 tout est pour le mieux.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous pensions que nous pouvions consid\u00e9rer ces avanc\u00e9es comme acquises. Nous \u00e9tions convaincus qu'elles ne pouvaient pas nous \u00eatre retir\u00e9es.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous nous sommes battus pour les autres, pour que les gens de toutes les nationalit\u00e9s et de toutes les races puissent en profiter, bient\u00f4t aussi. Nous pensions que nous pouvions gagner.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt maintenant, tout d'un coup, nous avons r\u00e9alis\u00e9 que tout n'\u00e9tait qu'un mirage.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn coup de plume d'un responsable du gouvernement, et toutes nos libert\u00e9s peuvent dispara\u00eetre, \u00eatre annul\u00e9es. On nous pousse dans un coin, comme si nous \u00e9tions du b\u00e9tail, ou des enfants de maternelle.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes vrais droits ne sont que ceux qui ne peuvent en aucun cas nous \u00eatre retir\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe plus effrayant est l'absolutisme, l'extr\u00e9misme avec lequel les nouveaux r\u00e8glements ont \u00e9t\u00e9 introduits.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn \u00e9tat de si\u00e8ge, peut-\u00eatre, mais pas d'incarc\u00e9ration pure et simple.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe voyage aurait pu \u00eatre rendu plus compliqu\u00e9, mais toujours possible.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJe vais le dire comme une anecdote, mais il y a une part de v\u00e9rit\u00e9 : J'ai un masque \u00e0 gaz de combat, que j'utilise pour couvrir les \u00e9meutes, les soul\u00e8vements et les r\u00e9volutions. Il a un \u00e9norme filtre. Si je le portais, il serait impossible que je sois infect\u00e9, ou que j'infecte d'autres personnes dans un avion. Si cela ne suffit pas, je serais pr\u00eat \u00e0 porter une combinaison jetable en plastique, de l'Am\u00e9rique du Sud \u00e0 l'Asie par exemple, avec des points de transit en Europe. Ce serait un moyen de transport extr\u00eamement inconfortable, mais s\u00fbr (pour moi et pour tout le monde). Et quand je serai en Asie, disons au Japon, je serais heureux de subir une auto-quarantaine de 14 jours. Et je paierais m\u00eame des frais raisonnables pour \u00ab d\u00e9rangement \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais si je dois vraiment y aller, si c'est une question de vie ou de mort pour moi, il devrait y avoir une option draconienne pour moi et pour des millions de personnes comme moi. Mais ce n'est pas le cas ! Les fronti\u00e8res de toute l'Asie et de l'Am\u00e9rique du Sud sont ferm\u00e9es, herm\u00e9tiquement. M\u00eame les fronti\u00e8res des \u00c9tats-Unis sont scell\u00e9es, malgr\u00e9 le fait qu'ils aient le taux le plus \u00e9lev\u00e9 de personnes infect\u00e9es. Seuls les citoyens et les d\u00e9tenteurs d'une carte verte peuvent monter \u00e0 bord des avions.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi, des vies humaines continuent d'\u00eatre ruin\u00e9es, \u00e0 une \u00e9chelle tout juste inimaginable r\u00e9cemment.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl semble que rien, absolument rien ne puisse \u00eatre fait. Nous sommes tous \u00e0 la merci de nos r\u00e9gimes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous n'en avions aucune id\u00e9e, mais maintenant nous savons.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EM\u00eame lorsque ces restrictions seront lev\u00e9es, rien ne sera jamais \u00ab normal \u00bb. Les gens seront bien conscients du fait que leur vie peut \u00e0 nouveau \u00eatre bris\u00e9e, sous n'importe quel pr\u00e9texte - \u00e0 tout moment.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESi un rem\u00e8de, ou une pr\u00e9vention, sont dix fois, voire cent fois plus meurtriers que la maladie, alors il est immoral de les appliquer.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe plus, il est essentiel de se rappeler qu'il existe de nombreuses fa\u00e7ons diff\u00e9rentes de mourir pour les \u00eatres humains. Certaines personnes peuvent facilement mourir m\u00eame si leurs poumons sont intacts et que leur cœur bat. Elles peuvent mourir de chagrin, de l'absence d'\u00eatres chers ou de l'insignifiance de la vie en prison.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa lutte d'aujourd'hui, et le combat ne devrait pas \u00eatre exclusivement contre le COVID-19. Le combat devrait \u00eatre simplement pour la vie, pour chaque vie humaine, quels que soient les virus, les conditions ou les circonstances qui la mettent en danger.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/reseauinternational.net\/author\/vlchek\"\u003EAndre Vltchek\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003Esource : \u003Ca href=\"https:\/\/21stcenturywire.com\/2020\/05\/18\/the-battle-against-covid-19-in-a-fragmented-world-has-ruined-billions-of-lives\"\u003E21stcenturywire.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003Etraduit par \u003Ca href=\"https:\/\/reseauinternational.net\"\u003ER\u00e9seau International\u003C\/a\u003E\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/reseauinternational.net\/la-bataille-contre-le-covid-19-dans-un-monde-fragmente-a-ruine-des-milliards-de-vies\/\"\u003Ereseauinternational.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}