{"174772":{"id":"174772","parent":"156821","time":"1591087862","url":"http:\/\/www.investigaction.net\/fr\/les-amis-americains-de-nouveaux-documents-revelent-letendue-de-loperation-despionnage-sur-julian-assange\/","category":"documentaires","title":"\u00ab Les amis am\u00e9ricains \u00bb : de nouveaux documents r\u00e9v\u00e8lent l'\u00e9tendue de l'op\u00e9ration d'espionnage sur Julian Assange","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_174772_e6af34.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"les-amis-americains-de-nouveaux-documents-revelent-l-etendue-de-l-operation-d-espionnage-sur-julian-assange","admin":"newsnet","views":"117","priority":"4","length":"56415","lang":"","content":"\u003Cp\u003E02 Juin 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EArticle de : \u003Ca href=\"https:\/\/www.investigaction.net\/fr\/author\/max-blumenthal\"\u003EMax Blumenthal\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174772_e6af34.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EUne enqu\u00eate exclusive de The Grayzone r\u00e9v\u00e8le de nouveaux d\u00e9tails sur le r\u00f4le cl\u00e9 jou\u00e9 par le milliardaire Sheldon Adelson \u00e0 Las Vegas dans une op\u00e9ration d'espionnage de la CIA visant Julian Assange.\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EJ'\u00e9tais le directeur de la CIA. On a menti, on a trich\u00e9, on a vol\u00e9. \u00bb\u003C\/i\u003E - Mike Pompeo, \u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=DPt-zXn05ac\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E College Station, TX, 15 avril 2019\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn tant que co-fondateur d'une petite soci\u00e9t\u00e9 de conseil en s\u00e9curit\u00e9 appel\u00e9e UC Global, David Morales a pass\u00e9 des ann\u00e9es \u00e0 sillonner les ligues mineures du monde des mercenaires priv\u00e9s. Ancien officier des forces sp\u00e9ciales espagnoles, Morales aspirait \u00e0 devenir le prochain Erik Prince, le fondateur de \u003Ci\u003EBlackwater\u003C\/i\u003E qui a su mettre son arm\u00e9e \u00e0 contribution pour \u00e9tablir des relations politiques de haut niveau \u00e0 travers le monde. Mais en 2016, il n'avait obtenu qu'un seul contrat important, celui de garder les enfants du pr\u00e9sident \u00e9quatorien de l'\u00e9poque, Rafael Correa, et de l'ambassade de son pays au Royaume-Uni.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe contrat de l'ambassade de Londres s'est toutefois r\u00e9v\u00e9l\u00e9 particuli\u00e8rement pr\u00e9cieux pour M. Morales. A l'int\u00e9rieur du complexe diplomatique, ses hommes gardaient le fondateur de Wikileaks, \u003Ca href=\"https:\/\/thegrayzone.com\/2020\/02\/24\/assanges-trial-risk-extradition-cia-spying\"\u003EJulian Assange\u003C\/a\u003E, une cible de choix du gouvernement am\u00e9ricain qui vivait dans le b\u00e2timent depuis que Correa lui avait accord\u00e9 l'asile en 2012.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl n'a pas fallu longtemps \u00e0 Morales pour r\u00e9aliser qu'il avait une occasion en or.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn 2016, Morales s'est pr\u00e9cipit\u00e9 seul \u00e0 une foire de la s\u00e9curit\u00e9 \u00e0 Las Vegas, esp\u00e9rant trouver de nouveaux contrats lucratifs en vantant son r\u00f4le de gardien d'Assange. Quelques jours plus tard, il est revenu au si\u00e8ge de sa soci\u00e9t\u00e9 \u00e0 Jerez de Frontera, en Espagne, avec une nouvelle passionnante.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174772_e6a6e6.png\" \/\u003E\u003Cp\u003EDavid Morales (\u00e0 gauche), PDG de UC Global, lors d'un salon de la s\u00e9curit\u00e9 \u00e0 Las Vegas en 2016\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003EA partir de maintenant, nous allons jouer en premi\u00e8re division\u003C\/i\u003E\" a annonc\u00e9 M. Morales \u00e0 ses employ\u00e9s. Lorsqu'un copropri\u00e9taire d'UC Global lui a demand\u00e9 ce que Morales voulait dire, il a r\u00e9pondu qu'il s'\u00e9tait tourn\u00e9 vers le \"\u003Ci\u003Ec\u00f4t\u00e9 obscur\u003C\/i\u003E\" - une r\u00e9f\u00e9rence apparente aux services de renseignements am\u00e9ricains. \"\u003Ci\u003ELes Am\u00e9ricains nous trouveront des contrats partout dans le monde\u003C\/i\u003E\", a assur\u00e9 M. Morales \u00e0 son partenaire commercial.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMorales venait de signer un contrat pour garder le \u003Ci\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.superyachtfan.com\/yacht-queen-miri.html\"\u003EQueen Miri\u003C\/a\u003E\u003C\/i\u003E, le yacht de 70 millions de dollars appartenant \u00e0 l'un des magnats des casinos les plus en vue de Vegas : le milliardaire ultra-sioniste et m\u00e9ga-donateur r\u00e9publicain Sheldon Adelson. \u00c9tant donn\u00e9 qu'Adelson avait d\u00e9j\u00e0 une \u00e9quipe de s\u00e9curit\u00e9 importante charg\u00e9e de le surveiller \u00e0 tout moment, lui et sa famille, le contrat entre UC Global et le \u003Ci\u003ELas Vegas Sands\u003C\/i\u003E d'Adelson \u00e9tait clairement la couverture d'une campagne d'espionnage apparemment supervis\u00e9e par la CIA.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMalheureusement pour Morales, le consultant espagnol en s\u00e9curit\u00e9 charg\u00e9 de diriger l'op\u00e9ration d'espionnage, ce qui s'est pass\u00e9 \u00e0 Vegas a fini par sortir [r\u00e9f\u00e9rence \u00e0 un dicton am\u00e9ricain \"Ce qui se passe \u00e0 Las Vegas, ne sort pas de las Vegas\"].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EApr\u00e8s l'emprisonnement d'Assange, plusieurs anciens employ\u00e9s m\u00e9contents ont finalement contact\u00e9 l'\u00e9quipe juridique d'Assange pour les informer de la mauvaise conduite et des activit\u00e9s sans doute ill\u00e9gales auxquelles ils avaient particip\u00e9 \u00e0 UC Global. Un ancien partenaire commercial a d\u00e9clar\u00e9 qu'ils se sont manifest\u00e9s apr\u00e8s avoir r\u00e9alis\u00e9 que \"\u003Ci\u003EDavid Morales a d\u00e9cid\u00e9 de vendre toutes les informations \u00e0 l'ennemi, les \u00c9tats-Unis\u003C\/i\u003E\". Une plainte p\u00e9nale a \u00e9t\u00e9 d\u00e9pos\u00e9e devant un tribunal espagnol et une op\u00e9ration secr\u00e8te qui a abouti \u00e0 l'arrestation de Morales a \u00e9t\u00e9 mise en route par le juge.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMorales a \u00e9t\u00e9 accus\u00e9 par un tribunal espagnol en octobre 2019 de violation de la vie priv\u00e9e d'Assange, d'abus des privil\u00e8ges avocat-client de l'\u00e9diteur, ainsi que de blanchiment d'argent et de corruption. Les documents r\u00e9v\u00e9l\u00e9s au tribunal, qui \u00e9taient principalement des sauvegardes des ordinateurs de l'entreprise, ont r\u00e9v\u00e9l\u00e9 la r\u00e9alit\u00e9 inqui\u00e9tante de ses activit\u00e9s du \"c\u00f4t\u00e9 obscur\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EObtenus par des m\u00e9dias comme \u003Ci\u003EThe Grayzone\u003C\/i\u003E, les dossiers d'UC Global d\u00e9taillent une op\u00e9ration de surveillance am\u00e9ricaine \u00e9labor\u00e9e et apparemment ill\u00e9gale dans laquelle la soci\u00e9t\u00e9 de s\u00e9curit\u00e9 a espionn\u00e9 Assange, son \u00e9quipe juridique, ses amis am\u00e9ricains, des journalistes am\u00e9ricains et un membre du Congr\u00e8s am\u00e9ricain qui aurait \u00e9t\u00e9 envoy\u00e9 \u00e0 l'ambassade \u00e9quatorienne par le pr\u00e9sident Donald Trump. M\u00eame les diplomates \u00e9quatoriens que UC Global avait \u00e9t\u00e9 engag\u00e9 pour prot\u00e9ger ont \u00e9t\u00e9 cibl\u00e9s par le r\u00e9seau d'espionnage.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'enqu\u00eate en cours a d\u00e9taill\u00e9 des op\u00e9rations au noir allant de l'espionnage des conversations priv\u00e9es du fondateur de Wikileaks \u00e0 \u003Ca href=\"https:\/\/english.elpais.com\/international\/2020-04-15\/spanish-firm-that-spied-on-julian-assange-tried-to-find-out-if-he-fathered-a-child-at-ecuadorian-embassy.html\"\u003Ela r\u00e9cup\u00e9ration d'une couche\u003C\/a\u003E dans une poubelle de l'ambassade afin de d\u00e9terminer si les excr\u00e9ments qu'elle contenait appartenaient \u00e0 son fils. Selon les d\u00e9clarations de t\u00e9moins obtenues par \u003Ci\u003EThe Grayzone\u003C\/i\u003E, quelques semaines apr\u00e8s que Morales ait propos\u00e9 d'entrer par effraction dans le bureau de l'avocat principal d'Assange, le bureau a \u00e9t\u00e9 cambriol\u00e9. Les t\u00e9moins ont \u00e9galement d\u00e9taill\u00e9 une proposition d'enl\u00e8vement ou d'empoisonnement d'Assange. Une descente de police au domicile de Morales a permis de \u003Ca href=\"https:\/\/english.elpais.com\/spanish_news\/2020-05-01\/why-julian-assange-must-urgently-be-freed.html\"\u003Er\u00e9cup\u00e9rer deux armes de poing\u003C\/a\u003E dont les num\u00e9ros de s\u00e9rie avait \u00e9t\u00e9 effac\u00e9s, ainsi que des liasses d'argent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne source proche de l'enqu\u00eate a d\u00e9clar\u00e9 \u00e0 The Grayzone qu'un fonctionnaire \u00e9quatorien avait \u00e9t\u00e9 vol\u00e9 sous la menace d'une arme alors qu'il \u00e9tait porteur d'informations priv\u00e9es concernant un plan visant \u00e0 obtenir l'immunit\u00e9 diplomatique pour Assange.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout au long de la campagne d'op\u00e9rations au noir, les services de renseignement am\u00e9ricains semblent avoir travaill\u00e9 par l'interm\u00e9diaire de la soci\u00e9t\u00e9 \u003Ci\u003ELas Vegas Sands\u003C\/i\u003E d'Adelson, qui avait d\u00e9j\u00e0 servi de couverture \u00e0 une op\u00e9ration de chantage de la CIA quelques ann\u00e9es auparavant. Les op\u00e9rations ont officiellement d\u00e9but\u00e9 lorsque le candidat \u00e0 la pr\u00e9sidence d'Adelson, Donald Trump, est entr\u00e9 \u00e0 la Maison Blanche en janvier 2017.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans sa couverture de la relation pr\u00e9sum\u00e9e entre la CIA, UC Global et Adelson, le New York Times a d\u00e9clar\u00e9 qu'il n'\u00e9tait \"\u003Ci\u003Epas clair si ce sont les Am\u00e9ricains qui ont \u00e9t\u00e9 \u00e0 l'origine de l'\u00e9coute de l'ambassade\u003C\/i\u003E\". Bien qu'il ait d\u00e9crit le travail d'un \"client am\u00e9ricain\" dans des e-mails de la soci\u00e9t\u00e9, Morales a insist\u00e9 devant un juge espagnol sur le fait que l'espionnage qu'il a men\u00e9 \u00e0 l'ambassade a \u00e9t\u00e9 effectu\u00e9 enti\u00e8rement au nom des services de s\u00e9curit\u00e9 \u00e9quatoriens du SENAIN. Il a m\u00eame \u003Ca href=\"https:\/\/cnnespanol.cnn.com\/2019\/12\/05\/david-morales-no-trabajo-para-la-cia\"\u003Eaffirm\u00e9 \u00e0 CNN Espa\u00f1ol\u003C\/a\u003E qu'il cherchait simplement \u00e0 motiver ses employ\u00e9s lorsqu'il s'est vant\u00e9 de \"\u003Ci\u003Ejouer en premi\u00e8re division\u003C\/i\u003E\" au retour de son voyage fatidique \u00e0 Las Vegas.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette enqu\u00eate permettra d'\u00e9tablir le r\u00f4le du gouvernement am\u00e9ricain dans l'orientation de la campagne d'espionnage d'UC Global, de jeter un nouvel \u00e9clairage sur la relation apparente entre la CIA et Adelson, et de r\u00e9v\u00e9ler comment UC Global a tromp\u00e9 le gouvernement \u00e9quatorien au nom du client que Morales appelait les \"amis am\u00e9ricains\". Gr\u00e2ce aux nouvelles r\u00e9v\u00e9lations de la cour, \u003Ci\u003EThe Grayzone\u003C\/i\u003E est \u00e9galement en mesure de r\u00e9v\u00e9ler l'identit\u00e9 du personnel de s\u00e9curit\u00e9 de \u003Ci\u003ESands\u003C\/i\u003E qui a vraisemblablement assur\u00e9 la liaison entre Morales, la soci\u00e9t\u00e9 d'Adelson et les services de renseignement am\u00e9ricains.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon les documents du tribunal et le t\u00e9moignage d'un ancien associ\u00e9 et employ\u00e9 de Morales, c'est le garde du corps principal d'Adelson, un Isra\u00e9lien-Am\u00e9ricain nomm\u00e9 Zohar Lahav, qui a personnellement recrut\u00e9 Morales, puis a g\u00e9r\u00e9 la relation au quotidien entre l'entreprise de s\u00e9curit\u00e9 espagnole et \u003Ci\u003ESands\u003C\/i\u003E. Apr\u00e8s leur premi\u00e8re rencontre \u00e0 Vegas, les deux professionnels de la s\u00e9curit\u00e9 sont devenus des amis proches, se rendant mutuellement visite \u00e0 l'\u00e9tranger et se parlant fr\u00e9quemment.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPendant l'op\u00e9ration d'espionnage, Lahav a travaill\u00e9 directement sous les ordres de Brian Nagel, le directeur de la s\u00e9curit\u00e9 globale de \u003Ci\u003ELas Vegas Sands\u003C\/i\u003E. Ancien directeur associ\u00e9 des services secrets am\u00e9ricains et expert en cyber-s\u00e9curit\u00e9, M. Nagel a \u00e9t\u00e9 officiellement recommand\u00e9 par la CIA \u00e0 la suite de collaborations fructueuses avec les services f\u00e9d\u00e9raux de police et de renseignement. Chez \u003Ci\u003ESands\u003C\/i\u003E, il semblait \u00eatre un interm\u00e9diaire id\u00e9al entre la soci\u00e9t\u00e9 et l'\u00c9tat am\u00e9ricain de s\u00e9curit\u00e9 nationale, ainsi qu'un guide potentiel pour les t\u00e2ches de surveillance complexes confi\u00e9es \u00e0 Morales.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELorsque le candidat favori d'Adelson, Donald Trump, est entr\u00e9 dans le Bureau ovale, la CIA est pass\u00e9e sous le contr\u00f4le de Mike Pompeo, un autre alli\u00e9 d'Adelson qui semblait appr\u00e9cier la possibilit\u00e9 de mener des actions ill\u00e9gales, notamment l'espionnage de citoyens am\u00e9ricains, au nom de la s\u00e9curit\u00e9 nationale.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174772_83aebe.png\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EPompeo d\u00e9crit l'attaque d'Assange\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe \u003Ca href=\"https:\/\/www.cia.gov\/news-information\/speeches-testimony\/2017-speeches-testimony\/pompeo-delivers-remarks-at-csis.html\"\u003Epremier discours public de Pompeo\u003C\/a\u003E en tant que directeur de la CIA, prononc\u00e9 le 13 avril 2017 au centre de r\u00e9flexion \u003Ci\u003ECenter for Strategic and International Studies\u003C\/i\u003E, bas\u00e9 \u00e0 Washington DC, a \u00e9t\u00e9 l'un des discours les plus parano\u00efaques et les plus aigus jamais prononc\u00e9s par un chef d'agence.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'ancien membre r\u00e9publicain du Congr\u00e8s du Kansas a commenc\u00e9 son discours par une longue tirade contre les \"\u003Ci\u003EPhilip Agees dans le monde\u003C\/i\u003E\", faisant r\u00e9f\u00e9rence au lanceur d'alerte de la CIA qui a remis des milliers de documents classifi\u00e9s \u00e0 des \u00e9diteurs de gauche qui ont r\u00e9v\u00e9l\u00e9 des d\u00e9tails choquants sur les changements ill\u00e9gaux de r\u00e9gime aux \u00c9tats-Unis et les complots d'assassinat dans le monde.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFaisant allusion aux \"\u00e2mes sœurs\" contemporaines d'Agee, Pompeo a d\u00e9clar\u00e9 :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003ELa seule chose qu'ils ne partagent pas avec Agee, c'est le besoin d'un \u00e9diteur. Tout ce dont ils ont besoin maintenant, c'est d'un t\u00e9l\u00e9phone intelligent et d'un acc\u00e8s \u00e0 Internet. Dans l'environnement num\u00e9rique actuel, ils peuvent diffuser instantan\u00e9ment des secrets am\u00e9ricains vol\u00e9s dans le monde entier \u00e0 des terroristes, des dictateurs, des pirates informatiques et \u00e0 toute autre personne cherchant \u00e0 nous faire du mal\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe directeur de la CIA n'a pas cach\u00e9 l'identit\u00e9 de sa cible : \"\u003Ci\u003EIl est temps d'appeler WikiLeaks pour ce qu'elle est r\u00e9ellement : un service de renseignement hostile non \u00e9tatique souvent soutenu par des acteurs \u00e9tatiques comme la Russie\u003C\/i\u003E\" a-t-il d\u00e9clar\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPendant les minutes qui ont suivi, Pompeo s'est oppos\u00e9 \u00e0 Assange, le qualifiant de \"narcissique\", \"d'escroc\", \"de l\u00e2che\". Le r\u00e9publicain de droite a m\u00eame cit\u00e9 la critique de l'\u00e9diteur Wikileaks \u003Ca onclick=\"SaveJ('popup_app__3_twit_call_845332278024830980_tweet');\" class=\"txtx\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-tw\" style=\"font-size:16px;\"\u003E\u003C\/span\u003E par Sam Biddle de The Intercept\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEnsuite, Pompeo a promis une campagne de contre-mesures \"\u00e0 long terme\" contre Wikileaks. \"\u003Ci\u003ENous devons reconna\u00eetre que nous ne pouvons plus laisser \u00e0 Assange et \u00e0 ses coll\u00e8gues la latitude d'utiliser les valeurs de la libert\u00e9 d'expression contre nous. Leur donner l'espace n\u00e9cessaire pour nous \u00e9craser avec des secrets d\u00e9tourn\u00e9s est une perversion de ce que repr\u00e9sente notre grande Constitution. Cela s'arr\u00eate maintenant\u003C\/i\u003E\", a-t-il jur\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBien que Pompeo ait d\u00e9clar\u00e9 reconna\u00eetre que \"\u003Ci\u003Ela CIA a l'interdiction l\u00e9gale d'espionner les gens par le biais de la surveillance \u00e9lectronique aux \u00c9tats-Unis\u003C\/i\u003E\", il semble avoir d\u00e9j\u00e0 mis en place un programme agressif pour espionner non seulement Assange, mais aussi ses amis am\u00e9ricains, ses avocats et pratiquement tout le monde dans son voisinage imm\u00e9diat. Men\u00e9e par UC Global, la campagne consistait \u00e0 enregistrer des conversations priv\u00e9es de cibles am\u00e9ricaines, \u00e0 ouvrir leurs t\u00e9l\u00e9phones, \u00e0 photographier leurs informations personnelles et m\u00eame \u00e0 voler les mots de passe de leurs courriels.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'attaque apparente de la CIA sur Assange avait \u00e9t\u00e9 activ\u00e9e des semaines auparavant, lorsque Wikileaks avait annonc\u00e9 la publication des fichiers de la CIA, appel\u00e9e \u003Ci\u003EVault7\u003C\/i\u003E. Il ne faudra pas longtemps avant que l'\u00e9quipe de s\u00e9curit\u00e9 d'Adelson commence \u00e0 pr\u00e9parer la place pour accueillir Morales \u00e0 Las Vegas.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EVoyage vers \"le c\u00f4t\u00e9 obscur\"\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 26 f\u00e9vrier 2017, Wikileaks a annonc\u00e9 la publication prochaine d'une importante tranche de dossiers de la CIA r\u00e9v\u00e9lant des d\u00e9tails sur les outils de piratage et de surveillance \u00e9lectronique de l'agence. Une de ces applications d'espionnage appel\u00e9e \" \u003Ca href=\"https:\/\/wikileaks.org\/ciav7p1\/cms\/page_14588467.html\"\u003EMarble\u003C\/a\u003E\" permettait aux espions de l'agence d'implanter un code qui occulte leur identit\u00e9 sur les ordinateurs pirat\u00e9s. D'autres fichiers contenaient des preuves de programmes qui permettaient aux pirates de p\u00e9n\u00e9trer dans des applications de messagerie crypt\u00e9e comme \u003Ci\u003ESignal\u003C\/i\u003E et \u003Ci\u003ETelegram\u003C\/i\u003E, et de transformer les Smart TV de Samsung en appareils d'\u00e9coute.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDeux jours apr\u00e8s l'annonce initiale de Wikileaks, le 28 f\u00e9vrier, Morales fut transport\u00e9 d'Espagne vers un h\u00f4tel \u00e0 Alexandria, en Virginie - \u00e0 deux pas du si\u00e8ge de la CIA \u00e0 Langley. Bien qu'UC Global n'ait eu aucun contrat connu du public avec une quelconque soci\u00e9t\u00e9 en Virginie, des documents judiciaires obtenus par \u003Ci\u003EThe Grayzone\u003C\/i\u003E \u00e9tablissent que Morales a envoy\u00e9 des courriels crypt\u00e9s \u00e0 partir d'une adresse IP situ\u00e9e en Alexandrie et a pay\u00e9 les factures d'un h\u00f4tel local pendant les huit jours suivants.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 partir de ce moment, il a fait des allers-retours presque chaque mois entre l'Espagne, la r\u00e9gion de Washington, New York, Chicago ou la base d'op\u00e9rations d'Adelson \u00e0 Las Vegas.\u003Cbr \/\u003E\nLorsqu'il \u00e9tait \u00e0 Washington DC, Morales envoyait des courriels \u00e0 partir d'une adresse IP statique situ\u00e9e au Grand Hyatt Hotel, \u00e0 quatre blocs de la Maison Blanche.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes messages Instagram de la femme de Morales et de sa compagne de voyage, Noelia P\u00e1ez, soulignaient la fr\u00e9quence de ses voyages :\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174772_7726cd.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EPosts l'Instagram par la femme de Morales, Noelia P\u00e1ez, \u00e0 Las Vegas le 20 janvier 2017\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes autres dirigeants d'UC Global ont commenc\u00e9 \u00e0 se m\u00e9fier de Morales et de ses transactions secr\u00e8tes aux \u00c9tats-Unis. D'apr\u00e8s leurs t\u00e9moignages, il parlait constamment de ses relations de travail avec les Am\u00e9ricains. Pourtant, UC Global avait \u00e9t\u00e9 engag\u00e9 par l'agence de renseignement \u00e9quatorienne SENAIN pour assurer la s\u00e9curit\u00e9 de l'ambassade du pays \u00e0 Londres - et non pour espionner ses occupants.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl \u00e9tait de plus en plus \u00e9vident pour eux que Morales trompait son client \u00e0 Quito pour servir une force plus puissante \u00e0 Washington.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003EJe me souviens que David Morales a demand\u00e9 \u00e0 une personne de la soci\u00e9t\u00e9 de pr\u00e9parer un t\u00e9l\u00e9phone s\u00e9curis\u00e9, avec des applications s\u00e9curis\u00e9es, comme un ordinateur crypt\u00e9 pour communiquer avec \"les amis am\u00e9ricains\", afin de sortir sa relation avec les \u00c9tats-Unis de la port\u00e9e de la soci\u00e9t\u00e9\u003C\/i\u003E\", se souvient un ancien employ\u00e9 d'UC Global.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn ancien partenaire commercial d'UC Global a d\u00e9clar\u00e9 dans son t\u00e9moignage :\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003EParfois, lorsque je lui demandais avec insistance qui \u00e9taient ses 'amis am\u00e9ricains', David Morales r\u00e9pondait qu'ils \u00e9taient 'les services secrets am\u00e9ricains'. Cependant, lorsque je lui ai demand\u00e9 de me communiquer le nom d'une personne des services de renseignement qu'il rencontrait pour lui donner des informations, M. Morales a coup\u00e9 la conversation et a soulign\u00e9 que le sujet \u00e9tait exclusivement g\u00e9r\u00e9 par lui, en dehors de la soci\u00e9t\u00e9\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'ex-partenaire soup\u00e7onnait que M. Morales recevait des paiements des services de renseignement am\u00e9ricains par le biais d'un compte bancaire g\u00e9r\u00e9 par sa femme, P\u00e1ez. \"\u003Ci\u003EA une occasion,\u003C\/i\u003E\" ont-ils t\u00e9moign\u00e9, \"\u003Ci\u003Ej'ai entendu une conversation concernant des paiements sur ce compte dont M. Morales ne voulait pas informer le reste des membres de la soci\u00e9t\u00e9.\u003C\/i\u003E\"\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes soup\u00e7ons se sont transform\u00e9s en rage lorsque l'ancien partenaire d'UC Global a reconnu toute l'\u00e9tendue du subterfuge de M. Morales. J'ai commenc\u00e9 \u00e0 le frapper ouvertement lors de discussions violentes au cours desquelles je lui ai r\u00e9p\u00e9t\u00e9 qu'une soci\u00e9t\u00e9 comme la n\u00f4tre est bas\u00e9e sur la \"\u003Ci\u003Ecr\u00e9ation de la confiance\u003C\/i\u003E\" et qu'il ne peut pas \"\u003Ci\u003Edonner d'informations \u00e0 la partie adverse\u003C\/i\u003E\", a rappel\u00e9 l'ex-associ\u00e9. \u00c0 la fin de plusieurs de ces discussions, il a d\u00e9clar\u00e9 que Morales avait ouvert sa chemise, s'\u00e9tait gonfl\u00e9 la poitrine et s'\u00e9tait exclam\u00e9 : \"\u003Ci\u003EJe suis un mercenaire, un vrai !\u003C\/i\u003E\"\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EUne cam\u00e9ra pour l'\u00c9quateur, une autre pour \"le client am\u00e9ricain\"\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDeux anciens employ\u00e9s de UC Global et l'ancien partenaire commercial ont d\u00e9clar\u00e9 que M. Morales avait commenc\u00e9 \u00e0 mettre en place une op\u00e9ration d'espionnage sophistiqu\u00e9e \u00e0 l'ambassade de Londres en juin 2017. Son t\u00e9moignage a \u00e9t\u00e9 corrobor\u00e9 par les courriels que Morales a envoy\u00e9s aux employ\u00e9s qui ont supervis\u00e9 la surveillance.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAvant cela, les cam\u00e9ras \u00e0 l'int\u00e9rieur et autour de l'ambassade de l'Equateur \u00e0 Londres \u00e9taient des unit\u00e9s CCTV standard. Leur seule fonction \u00e9tait de d\u00e9tecter les intrus. Mais surtout, elles n'enregistraient pas le son.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour transformer les cam\u00e9ras d'instruments de s\u00e9curit\u00e9 en armes d'intrusion, Morales a envoy\u00e9 un e-mail \u00e0 un ami, \"Carlos C.D. (espion)\", qui poss\u00e9dait une soci\u00e9t\u00e9 d'\u00e9quipement de surveillance appel\u00e9e \u003Ci\u003EEspiamos\u003C\/i\u003E, ou \"Nous Espions\". Il a inform\u00e9 Carlos que \"notre client\" avait demand\u00e9 que de nouvelles cam\u00e9ras soient plac\u00e9es dans l'ambassade, \u00e9quip\u00e9es de microphones ind\u00e9tectables.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 27 du m\u00eame mois, Morales a \u00e9crit au m\u00eame employ\u00e9 : \"\u003Ci\u003Ele client veut avoir le contr\u00f4le des cam\u00e9ras en streaming, ce contr\u00f4le devra \u00eatre effectu\u00e9 depuis deux endroits diff\u00e9rents\u003C\/i\u003E.\" Il a demand\u00e9 un serveur de stockage s\u00e9par\u00e9 qui pourrait \u00eatre exploit\u00e9 \"\u003Ci\u003Edepuis l'enceinte o\u00f9 se trouve l'enregistreur\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn modifiant les cam\u00e9ras pour qu'elles puissent \u00eatre contr\u00f4l\u00e9es de l'ext\u00e9rieur, et en les \u00e9quipant de micros cach\u00e9s, Morales a mis en place le m\u00e9canisme permettant d'espionner les conversations intimes d'Assange avec ses amis et ses avocats. Il a \u00e9galement pris des mesures pour transmettre les images \u00e0 un serveur de stockage ext\u00e9rieur s\u00e9par\u00e9, gardant ainsi l'op\u00e9ration cach\u00e9e du SENAIN \u00e9quatorien. Ses ordres de marche provenaient d'une organisation qu'il d\u00e9crivait simplement comme \"le client am\u00e9ricain\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETous les 15 jours environ, Morales envoyait un des employ\u00e9s \u00e0 l'ambassade pour recueillir les enregistrements DVR des images de surveillance et les apporter au si\u00e8ge de la soci\u00e9t\u00e9 \u00e0 Jerez, en Espagne. Certains clips importants \u00e9taient t\u00e9l\u00e9charg\u00e9s sur un serveur appel\u00e9 \"Operation Hotel\", qui a ensuite \u00e9t\u00e9 transform\u00e9 en un syst\u00e8me bas\u00e9 sur un site web. Lorsque la taille du fichier vid\u00e9o \u00e9tait trop importante pour \u00eatre t\u00e9l\u00e9charg\u00e9e, M. Morales le remettait personnellement \u00e0 son \"client\" aux \u00c9tats-Unis.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn d\u00e9cembre 2017, Morales fut convoqu\u00e9 \u00e0 \u003Ci\u003ELas Vegas Sands\u003C\/i\u003E pour une session sp\u00e9ciale avec \"les amis am\u00e9ricains\". Le 10 de ce mois-l\u00e0, il a envoy\u00e9 une s\u00e9rie de courriels \u00e0 son \u00e9quipe d'espionnage \u00e0 partir d'une adresse IP statique \u00e0 l'h\u00f4tel \u003Ci\u003EVenetian\u003C\/i\u003E apparetnant \u00e0 Adelson. Les messages contenaient une nouvelle s\u00e9rie d'instructions.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour limiter encore plus l'acc\u00e8s du gouvernement \u00e9quatorien au syst\u00e8me de surveillance install\u00e9 \u00e0 l'ambassade, il a donn\u00e9 des instructions \u00e0 ses employ\u00e9s : \u003Ci\u003E\"Nous ne pouvons pas leur donner acc\u00e8s \u00e0 certains services du programme, donc ils ne savent pas qui a le plus de connexions ou qui est en ligne dans le syst\u00e8me... [mais] tout doit donner l'impression qu'ils y ont acc\u00e8s\u003C\/i\u003E.\"\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMorales a envoy\u00e9 \u00e0 son \u00e9quipe une pr\u00e9sentation \u003Ci\u003Epowerpoint\u003C\/i\u003E contenant les instructions pour le nouveau syst\u00e8me. Le but de ces instructions \u00e9tait de cr\u00e9er deux utilisateurs distincts : un administrateur pour le client \u00e9quatorien qui n'aurait pas acc\u00e8s \u00e0 la connexion afin de ne pas remarquer le second utilisateur ; et une connexion de s\u00e9curit\u00e9 distincte pour les Am\u00e9ricains, qui auraient le contr\u00f4le total des fonctions de surveillance du syst\u00e8me.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EObtenues par \u003Ci\u003EThe Grayzone\u003C\/i\u003E, le document \u00e9tait r\u00e9dig\u00e9 dans un anglais parfait par un locuteur qui n'\u00e9tait manifestement pas Morales :\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174772_e19862.png\" \/\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003EDavid Morales n'avait manifestement pas les connaissances techniques\u003C\/i\u003E\", a dit un ancien sp\u00e9cialiste informatique d'UC Global qui a re\u00e7u les instructions, \"\u003Ci\u003Ele document a donc d\u00fb \u00eatre envoy\u00e9 par une autre personne. Comme il \u00e9tait en anglais, je pense qu'il a pu \u00eatre cr\u00e9\u00e9 par les services de renseignement am\u00e9ricains\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'auteur des instructions \u003Ci\u003Epowerpoint\u003C\/i\u003E \u00e9tait clairement un expert en cybers\u00e9curit\u00e9 ayant une exp\u00e9rience de la surveillance \u00e9lectronique et du piratage. Cette personne a d\u00e9montr\u00e9 son savoir-faire en effa\u00e7ant toutes les m\u00e9tadonn\u00e9es du document, \u00e0 l'exception du nom d'utilisateur \"PlayerOne\". Le \u003Ci\u003Epowerpoint\u003C\/i\u003E a \u00e9t\u00e9 transmis en la pr\u00e9sence physique apparente de Morales, qui a ensuite dit \u00e0 ses employ\u00e9s : \"\u003Ci\u003ECes personnes m'ont donn\u00e9 les instructions suivantes, r\u00e9dig\u00e9es en anglais\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans l'entourage d'Adelson, il y avait au moins un expert en cybers\u00e9curit\u00e9 ayant une longue exp\u00e9rience de collaboration avec les services de police et de renseignement am\u00e9ricains : Brian Nagel, vice-pr\u00e9sident senior et responsable mondial de la s\u00e9curit\u00e9 \u00e0 \u003Ci\u003ELas Vegas Sands\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EDu meilleur enqu\u00eateur am\u00e9ricain en mati\u00e8re de cybercriminalit\u00e9 au chef de la s\u00e9curit\u00e9 d'Adelson\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu cours de sa longue carri\u00e8re au sein des services secrets am\u00e9ricains, M. Nagel a travaill\u00e9 au carrefour de l'application de la loi f\u00e9d\u00e9rale et des renseignements am\u00e9ricains. Dans les ann\u00e9es 1990, Nagel a non seulement servi dans le cadre de la protection personnelle des pr\u00e9sidents George H.W. Bush et Bill Clinton, mais il a \u00e9galement \u00e9t\u00e9 charg\u00e9 de \"\u003Ci\u003Etravailler avec deux services de protection \u00e9trangers apr\u00e8s l'assassinat et la tentative d'assassinat de leurs chefs d'\u00c9tat respectifs\u003C\/i\u003E\", a-t-il d\u00e9clar\u00e9 lors d'un t\u00e9moignage sous serment devant un tribunal de district am\u00e9ricain en 2011. Nagel a \u00e9galement d\u00e9clar\u00e9 qu'il a ensuite prot\u00e9g\u00e9 le directeur et le directeur adjoint d'une agence f\u00e9d\u00e9rale qu'il a omis de nommer.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu cours du m\u00eame t\u00e9moignage, Nagel a d\u00e9clar\u00e9 avoir re\u00e7u \u003Ca href=\"https:\/\/web.archive.org\/web\/20121013001622\/https:\/\/www.cia.gov\/library\/publications\/additional-publications\/the-work-of-a-nation\/items-of-interest\/medals-of-the-cia.html\"\u003Ele sceau de la communaut\u00e9 du renseignement de la CIA\u003C\/a\u003E, un prix d\u00e9cern\u00e9 aux personnes n'appartenant pas \u00e0 la CIA \"qui ont apport\u00e9 une contribution significative aux efforts de l'Agence en mati\u00e8re de renseignement\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn tant que directeur adjoint des services secrets, il est apparu aux c\u00f4t\u00e9s du procureur g\u00e9n\u00e9ral am\u00e9ricain de l'\u00e9poque, John Ashcroft, lors d'une \u003Ca href=\"https:\/\/www.c-span.org\/video\/?179216-1\/internet-fraud%23\"\u003Econf\u00e9rence de presse sur la lutte contre la cybercriminalit\u00e9\u003C\/a\u003E en novembre 2003, et \u003Ca href=\"https:\/\/www.alamy.com\/brian-nagel-deputy-director-of-the-secret-service-appears-at-a-house-appropriations-homeland-security-subcommittee-about-the-challenges-of-providing-protection-for-officials-and-investigating-financial-crimes-during-a-hearing-on-capitol-hill-in-washington-on-march-13-2007-upi-photoroger-l-wollenberg-image258452034.html\"\u003Ea t\u00e9moign\u00e9\u003C\/a\u003E devant la sous-commission de la s\u00e9curit\u00e9 int\u00e9rieure de la Chambre des repr\u00e9sentants en mars 2007. Outre ces deux \u00e9v\u00e9nements publics, M. Nagel n'est pas apparu devant les cam\u00e9ras.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174772_a687ca.png\" \/\u003E\u003Cp\u003EUne des rares photos accessibles au public du directeur de la s\u00e9curit\u00e9 mondiale de Las Vegas Sands, Brian Nagel, tir\u00e9es de son t\u00e9moignage devant le Congr\u00e8s en 2007\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAlors que le public a tendance \u00e0 associer les services secrets am\u00e9ricains \u00e0 des hommes costauds en costume sombre et aux teintes d'aviateur qui chuchotent dans leurs manches tout en filant les pr\u00e9sidents, l'agence fonctionne \u00e9galement comme le principal organisme d'enqu\u00eate sur la criminalit\u00e9 informatique du pays.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn novembre 2002, le \u003Ca href=\"https:\/\/www.latimes.com\/archives\/la-xpm-2002-nov-08-me-thelaw8-story.html\"\u003ELos Angeles Times a fait \u00e9tat\u003C\/a\u003E du r\u00f4le de Nagel dans la cr\u00e9ation de la \u003Ci\u003ELos Angeles Electronic Crimes Task Force,\u003C\/i\u003E une op\u00e9ration f\u00e9d\u00e9rale massive qui a occup\u00e9 un \u00e9tage entier d'un gratte-ciel du centre-ville de Los Angeles. D\u00e9di\u00e9e \u00e0 la lutte contre la criminalit\u00e9 \u00e9lectronique et le cyberterrorisme, la \u003Ci\u003Etask force\u003C\/i\u003E comprenait le FBI, les forces de l'ordre locales, des entreprises de s\u00e9curit\u00e9 priv\u00e9es et les services secrets am\u00e9ricains. L'initiative, a d\u00e9clar\u00e9 M. Nagel, \"\u003Ci\u003Evisait \u00e0 renforcer nos partenariats actuels et \u00e0 en cr\u00e9er de nouveaux\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn octobre 2004, M. Nagel a \u00e9t\u00e9 cr\u00e9dit\u00e9 d'avoir fait tomber une importante organisation internationale de cybercriminalit\u00e9 appel\u00e9e \u003Ca href=\"http:\/\/shadowcrew.com\"\u003Eshadowcrew.com\u003C\/a\u003E (sans aucun rapport avec l'organisation de pirates informatiques Shadow Brokers qui a divulgu\u00e9 des secrets de la NSA). Selon \u003Ca href=\"https:\/\/www.technewsworld.com\/story\/37731.html\"\u003ETechNewsWorld\u003C\/a\u003E, sous la surveillance de Nagel, \"\u003Ci\u003Eles services secrets ont utilis\u00e9 des \u00e9coutes t\u00e9l\u00e9phoniques, un informateur sous couverture et leurs propres pirates pour acc\u00e9der aux parties priv\u00e9es du site\u003C\/i\u003E [shadowcrew]\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECes tactiques semblaient remarquablement similaires \u00e0 celles d\u00e9ploy\u00e9es treize ans plus tard pour espionner Assange.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAvant de quitter la vie publique en 2008, M. Nagel a aid\u00e9 le D\u00e9partement de la s\u00e9curit\u00e9 int\u00e9rieure (DHS) \u00e0 cr\u00e9er le National Computer Forensic Institute. Le directeur du DHS de l'\u00e9poque, Michael Chertoff, \u003Ca href=\"https:\/\/ohsonline.com\/articles\/2007\/03\/national-computer-forensic-institute-opens-in-alabama.aspx?admgarea=magazine&m=1\"\u003Ea promis\u003C\/a\u003E que l'institut \"\u003Ci\u003Erenverserait la situation pour les groupes criminels\u003C\/i\u003E\" en donnant aux forces de l'ordre le pouvoir d'utiliser \"\u003Ci\u003Eles m\u00eames technologies\u003C\/i\u003E\" que les pirates informatiques et les cybercriminels habituellement employ\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDeux ans plus tard, lorsque Wikileaks est apparu pour la premi\u00e8re fois, les unit\u00e9s f\u00e9d\u00e9rales sp\u00e9ciales de cybers\u00e9curit\u00e9 que Nagel a contribu\u00e9 \u00e0 cr\u00e9er \u00e9taient probablement en premi\u00e8re ligne de la lutte am\u00e9ricaine contre le centre d'\u00e9change d'informations en ligne d'Assange.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EL'assistant personnel isra\u00e9lo-am\u00e9ricain d'Adelson devient un interm\u00e9diaire espion\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELorsque Nagel a rejoint \u003Ci\u003ELas Vegas Sands\u003C\/i\u003E en tant que directeur de la s\u00e9curit\u00e9 globale, il a \u00e9t\u00e9 charg\u00e9 de s\u00e9curiser un empire financier et politique international qui s'\u00e9tendait des \u00c9tats-Unis \u00e0 Isra\u00ebl et \u00e0 Macao en R\u00e9publique populaire de Chine. Le pr\u00e9sident de \u003Ci\u003ESands\u003C\/i\u003E, Sheldon Adelson, poss\u00e9dait une fortune \u00e9valu\u00e9e \u00e0 environ 30 milliards de dollars qui le pla\u00e7ait r\u00e9guli\u00e8rement dans le top 10 de la liste des Am\u00e9ricains les plus riches \u00e9tablie par Forbes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes activit\u00e9s politiques d'Adelson \u00e9taient guid\u00e9es par deux facteurs : son d\u00e9sir d'\u00e9tendre ses op\u00e9rations de jeu dans le monde entier et son sionisme fanatique. Il \u00e9tait tellement engag\u00e9 en faveur de l'\u00c9tat juif autoproclam\u00e9 qu'il \u003Ca href=\"https:\/\/electronicintifada.net\/blogs\/ali-abunimah\/billionaire-gingrich-backer-adelson-regrets-he-served-us-instead-israeli-military\"\u003Es'est un jour plaint\u003C\/a\u003E d'avoir servi dans l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine alors qu'il \u00e9tait jeune plut\u00f4t que dans l'arm\u00e9e isra\u00e9lienne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn tant qu'ami personnel et bienfaiteur financier du Premier ministre isra\u00e9lien Benjamin Netanyahu, Adelson a investi son argent dans une tentative avort\u00e9e d'emp\u00eacher la r\u00e9\u00e9lection du pr\u00e9sident Barack Obama et la signature de l'accord nucl\u00e9aire iranien. En 2016, il est devenu l' \u003Ca href=\"https:\/\/lobelog.com\/trump-has-a-259-million-reason-to-bomb-iran\"\u003Eun des principaux donateurs\u003C\/a\u003E de la campagne pr\u00e9sidentielle de M. Trump, contribuant \u00e0 la mise en place de l'administration la plus favorable au Likoud de l'histoire des \u00c9tats-Unis.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour assurer sa protection personnelle, Adelson a r\u00e9uni une collection d'anciens soldats isra\u00e9liens et d'agents de renseignement comme gardes du corps. A la t\u00eate de son service de s\u00e9curit\u00e9 se trouvait Zohar Lahav, un citoyen isra\u00e9lien qui a \u00e9t\u00e9 vice-pr\u00e9sident de la protection des cadres \u00e0 Las Vegas Sands.\u003C\/p\u003E\u003Cimg style=\" width:299px;\" src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174772_2071e5.png\" \/\u003E\u003Cp\u003EAdelson avec un garde du corps principal\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENaturalis\u00e9 aux \u00c9tats-Unis, Lahav a travaill\u00e9 pendant un certain temps dans les ann\u00e9es 1990 comme administrateur au consulat isra\u00e9lien de Miami. Il a fait l'objet d'une petite controverse en 1996 lorsque le \u003Ca href=\"https:\/\/www.miaminewtimes.com\/news\/sergeant-up-in-arms-6361159\"\u003EMiami New Times a rapport\u00e9\u003C\/a\u003E que la ville de Miami l'avait engag\u00e9 comme sergent d'armes, lui confiant la protection du maire ainsi qu'un ensemble de r\u00f4les ind\u00e9finis, dont celui d'assistant personnel.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELahav s'est de nouveau retrouv\u00e9 dans l'actualit\u00e9 en 2011 lorsque neuf membres de l'\u00e9quipe de direction d'Adelson \u003Ca href=\"https:\/\/vegasinc.lasvegassun.com\/business\/legal\/2011\/jun\/11\/lawsuits-accuse-lv-sands\"\u003Eont poursuivi son employeur \u00e0 Las Vegas Sands\u003C\/a\u003E pour avoir refus\u00e9 de leur payer des heures suppl\u00e9mentaires. Trois des membres de l'\u00e9quipe ont modifi\u00e9 la poursuite en all\u00e9guant qu'on leur avait refus\u00e9 des promotions parce qu'ils \u00e9taient afro-am\u00e9ricains.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003EL'\u00e9quipe de protection des cadres, pendant ses 14 ann\u00e9es d'existence, a \u00e9t\u00e9 g\u00e9r\u00e9e et contr\u00f4l\u00e9e par une \u00e9quipe de direction compos\u00e9e exclusivement d'anciens citoyens isra\u00e9liens \u00e0 la peau blanche\u003C\/i\u003E\", s'est plaint leur avocat. (En plus de Lahav, la plainte a d\u00e9sign\u00e9 Adi Barshishat comme un Isra\u00e9lien qui a aid\u00e9 \u00e0 diriger l'\u00e9quipe de s\u00e9curit\u00e9 d'Adelson. Dans son \u003Ca href=\"https:\/\/www.linkedin.com\/in\/adi-barshishat-6247b014\"\u003Eprofil sur Linkedin\u003C\/a\u003E, Barshishat \u00e9num\u00e8re une surveillance intensive de l'entra\u00eenement par une \"agence gouvernementale isra\u00e9lienne\" non nomm\u00e9e).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans leur plainte contre Sands, les plaignants \u003Ca href=\"https:\/\/www.reviewjournal.com\/crime\/courts\/three-adelson-security-officers-argue-racism-cost-promotions\"\u003Eont all\u00e9gu\u00e9\u003C\/a\u003E que Lahav racontait r\u00e9guli\u00e8rement des blagues \u00e0 caract\u00e8re raciste. L'un d'entre eux a accus\u00e9 Lahav de forcer les membres de l'\u00e9quipe \u00e0 \"\u003Ci\u003Etransporter des armes \u00e0 feu en violation de la loi de l'\u00c9tat\u003C\/i\u003E\" et de leur faire utiliser une machine \u00e0 rayons X non enregistr\u00e9e qui mettait leur sant\u00e9 en danger. Deux des gardes de s\u00e9curit\u00e9 ont ensuite \u003Ca href=\"https:\/\/www.courthousenews.com\/sheldon-adelson-made-themsterile-security-guards-say\"\u003Epoursuivi Adelson\u003C\/a\u003E pour les avoir fait \"\u003Ci\u003Esubir des blessures, y compris la st\u00e9rilisation\u003C\/i\u003E\" en les obligeant \u00e0 passer aux rayons X chaque pi\u00e8ce du courrier du milliardaire. Lahav a \u00e9galement \u00e9t\u00e9 accus\u00e9 d'avoir ordonn\u00e9 au personnel de s\u00e9curit\u00e9 de ne communiquer avec Nagel sous aucun pr\u00e9texte.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESands a rapidement exerc\u00e9 des repr\u00e9sailles contre les gardes de s\u00e9curit\u00e9 m\u00e9contents, les r\u00e9affectant \u00e0 des r\u00f4les humiliants de flics de centre commercial. Ensuite, l'avocat d'Adelson a accus\u00e9 l'avocat adverse d'antis\u00e9mitisme, affirmant qu'il \u003Ca href=\"https:\/\/vegasinc.lasvegassun.com\/business\/legal\/2011\/oct\/12\/las-vegas-sands-overtime-lawsuit-expands-race-clai\"\u003Eavait harcel\u00e9 Lahav\u003C\/a\u003E avec des \"\u003Ci\u003Equestions insultantes sur la race, sa religion\u003C\/i\u003E\" et la famille d'Adelson. Enfin, Brian Nagel a fait pression pour emp\u00eacher que les audiences soient film\u00e9es, insistant devant un juge de district sur le fait que la couverture t\u00e9l\u00e9vis\u00e9e \"\u003Ci\u003Ecr\u00e9erait du mat\u00e9riel destin\u00e9 \u00e0 une utilisation virale sur Internet par des groupes haineux extr\u00e9mistes et des terroristes\u003C\/i\u003E\" qui pourrait nuire \u00e0 la s\u00e9curit\u00e9 personnelle d'Adelson.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl s'agissait d'une affirmation ironique d'un agent de s\u00e9curit\u00e9 dont la soci\u00e9t\u00e9 semblait avoir particip\u00e9 \u00e0 une op\u00e9ration d'espionnage tr\u00e8s intrusive et peut-\u00eatre ill\u00e9gale contre Assange et de nombreux avocats, journalistes, politiciens, citoyens am\u00e9ricains et diplomates \u00e9quatoriens.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EUne fa\u00e7ade de la CIA sur le sol chinois ?\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu moment du proc\u00e8s, la soci\u00e9t\u00e9 d'Adelson semblait avoir travaill\u00e9 en \u00e9troite collaboration avec la CIA. Un rapport confidentiel de 2010 d'un enqu\u00eateur priv\u00e9 engag\u00e9 par l'industrie du jeu a point\u00e9 du doigt le casino d'Adelson \u00e0 Macao comme \u00e9tant une fa\u00e7ade pour les op\u00e9rations de l'Agence contre la Chine.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003EUne source fiable a rapport\u00e9 que les responsables du gouvernement central chinois croient fermement que Sands a permis \u00e0 des agents de la CIA\/FBI d'op\u00e9rer depuis ses installations. Ces agents \"surveillent apparemment les fonctionnaires du gouvernement continental\" qui jouent dans les casinos\u003C\/i\u003E\", a-t-il d\u00e9clar\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPr\u00e9c\u00e9demment \u003Ca href=\"https:\/\/www.theguardian.com\/world\/2015\/jul\/22\/china-cia-sheldon-adelson-macau-casinos\"\u003Ed\u00e9taill\u00e9 par le Guardian en 2015\u003C\/a\u003E et consult\u00e9 par \u003Ci\u003EThe Grayzone\u003C\/i\u003E en mai dernier, le rapport confidentiel citait des preuves provenant de sources officielles chinoises selon lesquelles \"\u003Ci\u003Edes agents am\u00e9ricains op\u00e9rant \u00e0 partir de Sands, \"attirent\" et pi\u00e8gent des fonctionnaires du gouvernement continental, impliqu\u00e9s dans les jeux, pour les forcer \u00e0 coop\u00e9rer avec les int\u00e9r\u00eats du gouvernement am\u00e9ricain\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn porte-parole d'Adelson's Sands a publi\u00e9 un d\u00e9menti ambigue du rapport, d\u00e9clarant qu'il s'agissait simplement d'\"\u003Ci\u003Eune id\u00e9e pour un sc\u00e9nario de film\u003C\/i\u003E\". Peu de temps apr\u00e8s, une autre collaboration entre Adelson et Langley semblait se dessiner, et elle contenait elle aussi tous les \u00e9l\u00e9ments d'un thriller d'espionnage \u00e0 grand succ\u00e8s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003E\"Je sens que cette personne lui a propos\u00e9 de collaborer avec les services de renseignement am\u00e9ricains\"\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe salon de l'industrie de la s\u00e9curit\u00e9 de 2016 \u00e0 Las Vegas, \u00e0 la Sands Expo, a \u00e9t\u00e9 l'occasion pour la soci\u00e9t\u00e9 d'Adelson - et probablement la CIA - d'engager David Morales. Son recruteur personnel, selon les t\u00e9moignages, \u00e9tait Lahav.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELorsque Morales est rentr\u00e9 de Las Vegas pour rejoindre sa base en Espagne, il a divulgu\u00e9 les d\u00e9tails de l'accord \u00e0 son partenaire commercial de l'\u00e9poque.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003EJ'ai d\u00e9duit des conversations avec David Morales, o\u00f9 il a avou\u00e9 en d\u00e9tail les accords conclus lors de son voyage aux \u00c9tats-Unis\u003C\/i\u003E\", a d\u00e9clar\u00e9 plus tard l'ex-partenaire devant un tribunal espagnol, \"\u003Ci\u003Ele chef de la s\u00e9curit\u00e9 de Las Vegas Sands, un juif du nom de Zohar Lahav, a pris contact avec M. Morales, devenant ainsi un bon ami \u00e0 la foire de la s\u00e9curit\u00e9 de Las Vegas. Je sens que cette personne lui a propos\u00e9 de collaborer avec les services de renseignements am\u00e9ricains pour lui envoyer des informations sur M. Assange\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EM. Morales a confirm\u00e9 son amiti\u00e9 \u00e9troite avec Lahav lors d'un entretien au tribunal espagnol men\u00e9 en f\u00e9vrier dernier par Aitor Martinez, un avocat espagnol repr\u00e9sentant M. Assange dans cette affaire. Lors d'une pr\u00e9c\u00e9dente comparution devant le tribunal, le procureur espagnol avait interrog\u00e9 directement Morales sur le lien entre Lahav et les services de renseignement am\u00e9ricains ; Morales avait affirm\u00e9 qu'il n'en avait aucune id\u00e9e.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn ancien partenaire commercial de Morales s'est souvenu d'un incident \"\u003Ci\u003Elorsque Zohar\u003C\/i\u003E [Lahav] \u003Ci\u003Eest venu en Espagne et a s\u00e9journ\u00e9 dans la maison habituelle de Morales pendant une semaine\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne autre preuve de la relation entre Lahav et Morales se trouve dans une lettre de recommandation non dat\u00e9e que Lahav a \u00e9crite pour son ami. R\u00e9dig\u00e9e sur du papier \u00e0 en-t\u00eate de Sands, Lahav a d\u00e9clar\u00e9 qu'il avait \"\u003Ci\u003Etravaill\u00e9 avec M. David Morales, PDG d'UC Global S.L. pendant 3 ans\u003C\/i\u003E\", le f\u00e9licitant pour sa \"\u003Ci\u003Eloyaut\u00e9 et sa constance\u003C\/i\u003E\" :\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174772_777b05.png\" \/\u003E\u003Cp\u003EFin 2017, la pr\u00e9tendue collaboration entre Morales et Sands avait atteint sa pleine maturit\u00e9, la CIA lui ayant apparemment donn\u00e9 un coup de main. Ensemble, ces entit\u00e9s ont intensifi\u00e9 leur surveillance des associ\u00e9s d'Assange et ont d\u00e9jou\u00e9 son plan de quitter l'ambassade sous la protection de l'inviolabilit\u00e9 diplomatique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EEspionnage, vol de couches et plans de cambriolage\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EStefania Maurizi, une journaliste italienne qui visitait r\u00e9guli\u00e8rement Assange \u00e0 l'ambassade \u00e0 Londres, se souvient des rencontres d\u00e9tendues avec un minimum de s\u00e9curit\u00e9 et des interactions amicales avec le personnel de l'ambassade pendant les cinq premi\u00e8res ann\u00e9es du s\u00e9jour du fondateur de Wikileaks. C'est en d\u00e9cembre 2017 que tout a chang\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELors d'une visite pour interviewer Assange ce mois-l\u00e0, les gardes de s\u00e9curit\u00e9 espagnols d'UC Global ont exig\u00e9 que Maurizi leur remette son sac \u00e0 dos et toutes ses affaires \u00e0 l'int\u00e9rieur pour la premi\u00e8re fois. Elle a protest\u00e9 contre cette nouvelle proc\u00e9dure apparemment arbitraire, mais en vain.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003EIls ont tout saisi\u003C\/i\u003E\", a d\u00e9clar\u00e9 Maurizi au \u003Ci\u003EGrayzone\u003C\/i\u003E. \"\u003Ci\u003EIls ont pris mes deux t\u00e9l\u00e9phones, dont un \u00e9tait crypt\u00e9, mon iPod et de nombreuses cl\u00e9s USB. Il n'y avait aucun moyen de r\u00e9cup\u00e9rer mon sac \u00e0 dos. Le garde m'a dit : \"Ne vous inqui\u00e9tez pas, tout ira bien, personne ne pourra acc\u00e9der \u00e0 votre mat\u00e9riel ou ouvrir votre sac \u00e0 dos\". J'\u00e9tais tr\u00e8s m\u00e9fiante. Je n'avais m\u00eame pas le droit d'apporter un stylo \u00e0 l'int\u00e9rieur pour prendre des notes\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl s'est av\u00e9r\u00e9 que les employ\u00e9s d'UC Global ont photographi\u00e9 le num\u00e9ro international unique d'identification des \u00e9quipements mobiles et le num\u00e9ro de la carte SIM \u00e0 l'int\u00e9rieur du t\u00e9l\u00e9phone de Maurizi et de nombreux autres visiteurs. Sur l'une des photos obtenues par \u003Ci\u003EThe Grayzone\u003C\/i\u003E, les prestataires de services de s\u00e9curit\u00e9 ont retir\u00e9 la carte SIM pour obtenir une image claire des codes. Il semblait que c'\u00e9tait l'information dont ils avaient besoin pour pirater les t\u00e9l\u00e9phones.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174772_63f9fa.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EPhoto du t\u00e9l\u00e9phone portable de la journaliste Stefania Maurizi, prise par UC Global\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EA l'\u00e9poque, Maurizi ne savait rien des relations actuellement en cours d'enqu\u00eate entre la CIA et l'\u00e9quipe de s\u00e9curit\u00e9 de l'ambassade. Elle savait seulement que Correa, le pr\u00e9sident \u00e9quatorien de gauche qui a d\u00e9fendu Assange, avait \u00e9t\u00e9 remplac\u00e9 quelques mois plus t\u00f4t, en mai 2017, par \u003Ca href=\"https:\/\/thegrayzone.com\/2019\/05\/12\/lenin-moreno-persecution-ola-bini\"\u003EL\u00e9nin Moreno\u003C\/a\u003E, son ancien vice-pr\u00e9sident qu'il a qualifi\u00e9 de cheval de Troie des int\u00e9r\u00eats am\u00e9ricains.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa nouvelle administration a pris \u003Ca href=\"https:\/\/thegrayzone.com\/2019\/04\/14\/lenin-moreno-julian-assange-wikileaks-ecuador\"\u003Eune soudaine tournure pro-am\u00e9ricaine\u003C\/a\u003E qui a rendu obligatoire l'hostilit\u00e9 envers Assange et son organisation. Alors que le FMI faisait miroiter un pr\u00eat massif \u00e0 son gouvernement \u00e0 court d'argent, Moreno a d\u00e9nigr\u00e9 Assange en le qualifiant de \"hacker\" et lui a \u003Ca href=\"https:\/\/apnews.com\/aab0a5a4592746b397cd925d96b4329d\/Ecuador-cuts-WikiLeaks-founder-Assange's-internet-at-embassy\"\u003Ecoup\u00e9 l'acc\u00e8s \u00e0 Internet\u003C\/a\u003E ainsi que les visites de l'ext\u00e9rieur pendant une p\u00e9riode prolong\u00e9e.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAssange, pour sa part, \u00e9tait dor\u00e9navant convaincu que la s\u00e9curit\u00e9 de l'ambassade l'espionnait. Fin 2017, il utilisait une machine \u00e0 bruit blanc dans la salle de conf\u00e9rence principale pour s\u00e9curiser ses conversations avec les avocats, et tenait les r\u00e9unions les plus sensibles avec ses avocats dans les toilettes des femmes, ouvrant les robinets pour noyer le son de leurs conversations. UC Global a contrecarr\u00e9 cette pratique en pla\u00e7ant un microphone magn\u00e9tique au fond d'un extincteur, ce qui leur a permis de fouiner dans le bruit blanc. Un second microphone a \u00e9t\u00e9 install\u00e9 dans les toilettes des femmes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED'autres plans expos\u00e9s dans les e-mails de la soci\u00e9t\u00e9 UC Global pr\u00e9voyaient de planter un micro capable d'\u00e9couter \u00e0 travers les murs, et de le placer secr\u00e8tement dans le bureau de l'ambassadeur, qui \u00e9tait d\u00e9sign\u00e9 dans les e-mails comme \"Directeur de l'h\u00f4tel\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMorales a \u00e9galement propos\u00e9 d'installer des dispositifs d'\u00e9coute dans la chambre d'Assange, et m\u00eame de mettre en place un programme pour remplacer tous les extincteurs par de nouveaux, avec des micros cach\u00e9s. Le micro de la salle de conf\u00e9rence principale a enregistr\u00e9 la majeure partie des conversations, et est actuellement en possession du juge espagnol qui supervise l'affaire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003EJulian \u00e9tait extr\u00eamement inquiet. Il a dit que les gardes travaillaient pour les services secrets\u003C\/i\u003E\", s'est rappel\u00e9 son avocat, Martinez. \"\u003Ci\u003EJe lui ai dit qu'ils \u00e9taient juste des gars de la classe ouvri\u00e8re du sud de l'Espagne, d'o\u00f9 je viens. Mais maintenant je me rends compte qu'il avait totalement raison\u003C\/i\u003E.\"\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 12 d\u00e9cembre, deux jours apr\u00e8s avoir re\u00e7u les instructions \u00e0 \u003Ci\u003ELas Vegas Sands\u003C\/i\u003E sur la cr\u00e9ation de flux s\u00e9par\u00e9s pour les cam\u00e9ras de surveillance, Morales a envoy\u00e9 un e-mail \u00e0 l'\u00e9quipe d'espionnage de son ambassade, identifiant des cibles individuelles sp\u00e9cifiques. Selon un ancien employ\u00e9 d'UC Global, la liste a \u00e9t\u00e9 cr\u00e9\u00e9e par \"les Am\u00e9ricains\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EParmi les premiers sur lesquels il leur a ordonn\u00e9 de se concentrer, on trouve \"Fix\", un expert allemand de la cyber-s\u00e9curit\u00e9, et \"MULLER\", une r\u00e9f\u00e9rence \u00e0 Andrew M\u00fcller-Maguhn, un hacker allemand et un activiste des droits de l'Internet qui \u00e9tait un ami proche d'Assange. Lors d'une visite \u00e0 l'ambassade, UC Global Security a photographi\u00e9 le contenu du sac \u00e0 dos de M\u00fcller-Maguhn et les num\u00e9ros de contact de son t\u00e9l\u00e9phone portable.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMorales a \u00e9galement exig\u00e9 la surveillance d'Ola Bini, un d\u00e9veloppeur de logiciels su\u00e9dois qui a rendu visite \u00e0 Assange, et de Felicity Ruby, une coll\u00e8gue de Bini dans l'entreprise \u003Ci\u003EThought Works\u003C\/i\u003E, que Morales a d\u00e9crite comme \"\u003Ci\u003Eune \u00e9quipe de pirates informatiques\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans un bulletin de septembre 2017, Morales a publi\u00e9 une liste de dix cibles individuelles pour l'enqu\u00eate, exigeant des profils actualis\u00e9s sur les avocats d'Assange tels que Renata Avila, Jennifer Robinson, Carlos Poveda et le juge espagnol Baltasar Garzon.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl a demand\u00e9 une \"attention particuli\u00e8re\" \u00e0 Stella Moris, un membre de l'\u00e9quipe juridique qui a r\u00e9cemment r\u00e9v\u00e9l\u00e9 qu'elle avait entam\u00e9 une relation avec Assange et qu'elle avait eu deux enfants avec lui pendant son s\u00e9jour \u00e0 l'ambassade... Apr\u00e8s avoir propos\u00e9 \"\u003Ci\u003Eune personne enti\u00e8rement d\u00e9vou\u00e9e \u00e0 l'activit\u00e9\u003C\/i\u003E\" d'espionnage de Moris, Morales a finalement demand\u00e9 \u00e0 un employ\u00e9 de \u003Ca href=\"https:\/\/english.elpais.com\/international\/2020-04-15\/spanish-firm-that-spied-on-julian-assange-tried-to-find-out-if-he-fathered-a-child-at-ecuadorian-embassy.html\"\u003Evoler une couche-culotte\u003C\/a\u003E \u00e0 l'un des fils de Moris afin d'extraire l'ADN qui pourrait prouver qu'elle \u00e9tait la m\u00e8re des enfants d'Assange. \"\u003Ci\u003E\u00c0 l'\u00e9poque\u003C\/i\u003E\", a d\u00e9clar\u00e9 l'employ\u00e9e, \"\u003Ci\u003EMorales a d\u00e9lib\u00e9r\u00e9ment indiqu\u00e9 que \"les Am\u00e9ricains\" ont insist\u00e9 pour confirmer\u003C\/i\u003E [les r\u00e9sultats de l'ADN]\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBoulevers\u00e9e par cette \u00e9trange mission, l'employ\u00e9e d'UC Global a fini par intercepter Moris \u00e0 l'ext\u00e9rieur de l'ambassade pour l'informer du vol de couches pr\u00e9vu et pour la mettre en garde contre le fait d'emmener l'enfant \u00e0 l'int\u00e9rieur de l'ambassade.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003EIls \u00e9taient obs\u00e9d\u00e9s par les visiteurs am\u00e9ricains, tous, des avocats aux journalistes en passant par les amis. Ils se concentraient beaucoup sur Glenn Greenwald, allant m\u00eame jusqu'\u00e0 ouvrir son passeport, prendre des photos de son visa pour la Russie et les envoyer \u00e0 leur si\u00e8ge\u003C\/i\u003E\", a d\u00e9clar\u00e9 M. Martinez, en r\u00e9f\u00e9rence au journaliste am\u00e9ricain bas\u00e9 au Br\u00e9sil qui avait visit\u00e9 Assange. (Le Grayzone a vu la photo du visa d'entr\u00e9e de UC Global dans le passeport de Greenwald).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe courriel du 12 d\u00e9cembre de M. Morales appelait \u00e9galement \u00e0 l'attention sur tout \"citoyen russe\" visitant Assange. La directive semblait refl\u00e9ter l'obsession am\u00e9ricaine croissante de connecter Wikileaks aux services de renseignement russes et le pr\u00e9tendu piratage des serveurs de messagerie du Comit\u00e9 national d\u00e9mocrate en 2016.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174772_04b6a2.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ELes images d'espionnage de l'humoriste et activiste Randy Credico en visite \u00e0 Julian Assange en novembre 2017\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESuite \u00e0 cette surveillance accrue, Garzon, le juge espagnol qui dirigeait l'\u00e9quipe juridique d'Assange, a \u00e9t\u00e9 suivi par les espions d'UC Global lorsqu'il a r\u00e9cup\u00e9r\u00e9 l'ancien pr\u00e9sident \u00e9quatorien Correa \u00e0 l'a\u00e9roport de Barajas \u00e0 Madrid, en Espagne. Les deux ont \u00e9t\u00e9 photographi\u00e9s alors qu'ils se trouvaient au domicile de Garzon. Morales a ensuite envoy\u00e9 par e-mail un rapport et des photos de la rencontre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn ancien employ\u00e9 d'UC Global a t\u00e9moign\u00e9 qu'en novembre 2017, Morales a propos\u00e9 de s'introduire dans le bureau de Garzon \u00e0 Madrid afin \u003Ci\u003E\"d'obtenir des informations pertinentes sur M. Assange et de les donner\u003C\/i\u003E [aux Am\u00e9ricains]\". L'ancien employ\u00e9 a not\u00e9 que deux semaines plus tard, le bureau de Garzon a \u00e9t\u00e9 cambriol\u00e9 et qu'aucun argent ou objet de valeur n'a \u00e9t\u00e9 pris. Le quotidien espagnol \u003Ca href=\"https:\/\/elpais.com\/politica\/2017\/12\/18\/actualidad\/1513624552_376146.html\"\u003EEl Pais a rapport\u00e9\u003C\/a\u003E que trois hommes cagoul\u00e9s et habill\u00e9s en noir ont fait irruption dans le bureau de Garzon le 18 d\u00e9cembre 2017, n'ont pas pris d'argent, mais ont \"fouill\u00e9 dans les documents\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EToutes les demandes de surveillance, de suivi et de communication sur Baltasar Garz\u00f3n, selon ce qu'a d\u00e9clar\u00e9 David Morales, \"\u003Ci\u003Eprovenaient des Am\u00e9ricains\u003C\/i\u003E\", a t\u00e9moign\u00e9 l'ancien employ\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMorales a \u00e9galement envoy\u00e9 des rapports sur une r\u00e9union que Correa a tenue \u00e0 Bruxelles, avec des d\u00e9tails sur les num\u00e9ros de s\u00e9rie de ses appareils, des informations intimes sur les personnes qu'il a rencontr\u00e9es, et le contenu de ces conversations. Curieusement, le rapport a \u00e9t\u00e9 r\u00e9dig\u00e9 par Morales en anglais et envoy\u00e9 \u00e0 son \u00e9quipe afin d'\u00eatre partag\u00e9 sur le serveur sp\u00e9cial cr\u00e9\u00e9 pour le \"client am\u00e9ricain\". Il a affirm\u00e9 de mani\u00e8re peu plausible que le rapport \u00e9tait destin\u00e9 au SENAIN \u00e9quatorien.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPourtant, lorsque le procureur et Martinez, l'avocat d'Assange, lui ont demand\u00e9 pourquoi il avait r\u00e9dig\u00e9 en anglais un courriel destin\u00e9 aux fonctionnaires \u00e9quatoriens hispanophones, Morales s'est d\u00e9battu pour trouver une excuse. \"\u003Ci\u003EParfois, j'aime \u00e9crire en anglais\u003C\/i\u003E\", a-t-il d\u00e9clar\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMaurizi, pour sa part, a constat\u00e9 que les appels, les courriels et les textes de ses r\u00e9dacteurs, alors au quotidien italien \u003Ci\u003ELa Repubblica\u003C\/i\u003E, ne passaient pas. \"\u003Ci\u003EPersonne ne pouvait expliquer cette perturbation\u003C\/i\u003E\", a d\u00e9clar\u00e9 Maurizi. \"\u003Ci\u003EJe me demande si cela a quelque chose \u00e0 voir avec ces activit\u00e9s d'espionnage. Jusqu'\u00e0 ce jour, je ne peux pas le dire\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPendant ce temps, Pamela Anderson, l'actrice am\u00e9ricaine qui est devenue une amie d'Assange, s'est fait voler les mots de passe de son courriel et de son t\u00e9l\u00e9phone portable par UC Global lors d'une visite. Le vol a eu lieu lorsque Anderson a \u00e9crit ses mots de passe sur un bloc-notes afin qu'Assange puisse v\u00e9rifier la s\u00e9curit\u00e9 de ses comptes. Gr\u00e2ce au syst\u00e8me de cam\u00e9ra qu'ils ont install\u00e9, les espions d'UC Global ont r\u00e9ussi \u00e0 photographier le bloc-notes, leur permettant ainsi d'acc\u00e9der \u00e0 ses comptes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe r\u00e9seau d'espionnage a pris au pi\u00e8ge pratiquement tous ceux qui entraient dans l'ambassade, m\u00eame Dana Rohrabacher, la repr\u00e9sentante des \u00c9tats-Unis \u00e0 l'\u00e9poque. L'avocate d'Assange, Jennifer Robinson, a assist\u00e9 \u00e0 la r\u00e9union d'ao\u00fbt 2017 avec Rohrabacher et a affirm\u00e9 qu'il s'\u00e9tait annonc\u00e9 comme \u00e9missaire officiel de Trump. Elle a d\u00e9clar\u00e9 que le membre du Congr\u00e8s avait offert une gr\u00e2ce pr\u00e9sidentielle \u00e0 la condition que l'\u00e9diteur de Wikileaks puisse fournir des preuves concr\u00e8tes que le gouvernement russe n'avait pas pirat\u00e9 le serveur de messagerie du DNC.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ERohrabacher \u003Ca href=\"https:\/\/news.yahoo.com\/rohrabacher-confirms-he-offered-trump-pardon-to-assange-for-proof-russia-didnt-hack-dnc-email-131438007.html\"\u003Ea admis plus tard\u003C\/a\u003E qu'il avait fait miroiter la possibilit\u00e9 d'une gr\u00e2ce, mais \u003Ca href=\"https:\/\/www.bbc.com\/news\/uk-51566470\"\u003Ea maintenu\u003C\/a\u003E que sa visite \u00e9tait une \"mission d'enqu\u00eate\" personnelle sans rapport avec une quelconque initiative de Trump.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn ancien employ\u00e9 d'UC Global a t\u00e9moign\u00e9 que \"\u003Ci\u003Eles Am\u00e9ricains \u00e9taient tr\u00e8s nerveux \u00e0 propos de la visite\u003C\/i\u003E\" de Rohrabacher, et \"\u003Ci\u003Eont personnellement demand\u00e9 \u00e0 Morales de contr\u00f4ler et de surveiller absolument tout ce qui se rapportait \u00e0 cette visite\u003C\/i\u003E\". Pendant la r\u00e9union, Rohrabacher a d\u00fb laisser son t\u00e9l\u00e9phone aux espions d'UC Global.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ESaboter la strat\u00e9gie de sortie d'Assange, les complots de vol et d'assassinat\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout au long de d\u00e9cembre 2017, M. Assange et ses avocats ont \u00e9labor\u00e9 un plan de sortie de l'ambassade en vertu des protections accord\u00e9es aux diplomates par la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques. Une proposition pr\u00e9voyait de nommer Assange diplomate pour un gouvernement ami comme la Bolivie ou la Serbie, lui garantissant ainsi l'immunit\u00e9 diplomatique. Le dernier volet du plan reposait sur la coop\u00e9ration du chef du SENAIN \u00e9quatorien, Rommy Vallejo, qui \u00e9tait techniquement le patron de Morales. Vallejo est arriv\u00e9 \u00e0 l'ambassade le 20 d\u00e9cembre 2017, cinq jours seulement avant qu'Assange n'ait pr\u00e9vu de quitter l'ambassade.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\"\u003Ci\u003EC'\u00e9tait la derni\u00e8re \u00e9tape\u003C\/i\u003E\", a d\u00e9clar\u00e9 M. Martinez \u00e0 propos de la visite du chef du SENAIN. \" [Vallejo] \u003Ci\u003Eallait parler avec Julian\u003C\/i\u003E [Assange] \u003Ci\u003Edes derniers d\u00e9tails pour quitter l'ambassade et organiser un v\u00e9hicule diplomatique. Maintenant, apr\u00e8s avoir v\u00e9rifi\u00e9 tous les dossiers et les e-mails, nous avons d\u00e9couvert que lorsqu'il a rendu visite \u00e0 Julian, Morales a dit [\u00e0 son \u00e9quipe d'espions] de tout enregistrer, d'ouvrir toutes les cam\u00e9ras et de prendre toutes les donn\u00e9es de tous les t\u00e9l\u00e9phones portables\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn effet, d\u00e8s la fin de la rencontre, Morales a demand\u00e9 \u00e0 ses employ\u00e9s de lui envoyer les enregistrements complets de la surveillance par Dropbox. L'\u00e9quipe d'UC Global a proc\u00e9d\u00e9 \u00e0 l'ouverture des t\u00e9l\u00e9phones de Vallejo et a pris les codes de ses portables.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 21 d\u00e9cembre - le lendemain de la rencontre d'Assange avec le chef du SENAIN - les procureurs am\u00e9ricains ont \u003Ca href=\"https:\/\/www.nbcnews.com\/politics\/national-security\/u-s-secretly-filed-charges-against-assange-last-year-n994786\"\u003Esecr\u00e8tement d\u00e9pos\u00e9 des accusations\u003C\/a\u003E contre Assange devant le tribunal f\u00e9d\u00e9ral d'Alexandrie, en Virginie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon une source impliqu\u00e9e dans le projet d'accorder l'immunit\u00e9 diplomatique \u00e0 Assange, l'ambassadeur am\u00e9ricain en \u00c9quateur, Todd Chapman, a inform\u00e9 les autorit\u00e9s \u00e9quatoriennes qu'il avait eu connaissance de cette initiative et les a mises en garde contre son ex\u00e9cution.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa source a \u00e9galement d\u00e9clar\u00e9 \u00e0 \u003Ci\u003EThe Grayzone\u003C\/i\u003E que lorsque l'un des fonctionnaires \u00e9quatoriens impliqu\u00e9s dans la conception de la strat\u00e9gie de lib\u00e9ration d'Assange de l'ambassade est rentr\u00e9 \u00e0 Quito, son v\u00e9hicule officiel du gouvernement a \u00e9t\u00e9 arr\u00eat\u00e9 sur une route par des hommes arm\u00e9s masqu\u00e9s sur une moto qui lui a vol\u00e9 son ordinateur portable. L'ordinateur contenait des informations d\u00e9taill\u00e9es sur le plan visant \u00e0 permettre l\u00e9galement \u00e0 Assange de quitter l'ambassade.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EGuillaume Long, le ministre des affaires \u00e9trang\u00e8res de l'\u00c9quateur sous Correa, a d\u00e9clar\u00e9 \u00e0 \u003Ci\u003EThe Grayzone\u003C\/i\u003E que l'op\u00e9ration d'espionnage coordonn\u00e9e par les \u00c9tats-Unis visant Assange \u00e0 l'ambassade \u00e9quatorienne \u00e9tait \"\u003Ci\u003Eune violation majeure de la souverainet\u00e9, du droit international et des r\u00e8gles qui r\u00e9gissent la diplomatie internationale\". Et c'est compl\u00e8tement ill\u00e9gal et je dirais m\u00eame que cela sape les arguments des \u00c9tats-Unis en faveur de l'extradition de Julian Assange\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe vol pr\u00e9sum\u00e9 d'un fonctionnaire \u00e9quatorien \u00e0 Quito \u00e9tait conforme \u00e0 un autre plan violent divulgu\u00e9 par un ancien employ\u00e9 d'UC Global devant le tribunal espagnol.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'ancien employ\u00e9 a rappel\u00e9 que Morales avait mentionn\u00e9 que \"\u003Ci\u003Eles Am\u00e9ricains \u00e9taient d\u00e9sesp\u00e9r\u00e9s\u003C\/i\u003E\" de mettre fin \u00e0 la pr\u00e9sence d'Assange dans l'ambassade. Ainsi, ils \"\u003Ci\u003Eproposaient d'activer des mesures plus extr\u00eames contre lui\u003C\/i\u003E\", y compris \"\u003Ci\u003Ela possibilit\u00e9 de laisser la porte d'une mission diplomatique ouverte, en arguant que c'\u00e9tait une erreur accidentelle, pour permettre l'entr\u00e9e et l'enl\u00e8vement du demandeur d'asile ; ou m\u00eame la possibilit\u00e9 d'empoisonner M. Assange\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes membres du personnel ont \u00e9t\u00e9 choqu\u00e9s lorsqu'ils ont appris la proposition et ont protest\u00e9 aupr\u00e8s de M. Morales que la direction qu'il prenait \"\u003Ci\u003Ecommen\u00e7ait \u00e0 devenir dangereuse\u003C\/i\u003E\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EApr\u00e8s une campagne d'espionnage, une poursuite pour espionnage\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 11 avril 2019, la police britannique a fait une descente \u00e0 l'ambassade \u00e9quatorienne \u00e0 Londres et a tra\u00een\u00e9 Assange dans une camionnette. C'\u00e9tait la premi\u00e8re fois dans l'histoire qu'un gouvernement autorisait un service de police \u00e9tranger \u00e0 entrer sur son territoire souverain pour arr\u00eater un de ses citoyens.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe m\u00eame jour, Ola Bini - le programmeur informatique su\u00e9dois qualifi\u00e9 de \"hacker\" par Morales et plac\u00e9 sous une surveillance am\u00e9ricaine apparente - a \u00e9t\u00e9 arr\u00eat\u00e9 en \u00c9quateur et \u003Ca href=\"https:\/\/thegrayzone.com\/2019\/05\/12\/lenin-moreno-persecution-ola-bini\"\u003Ed\u00e9tenu pendant des mois sans inculpation\u003C\/a\u003E. Accus\u00e9 de collaboration avec Assange et de divers cyber-crimes, Bini a \u00e9t\u00e9 d\u00e9tenu dans la prison \u00e9quatorienne d'El Inca, o\u00f9 les autorit\u00e9s am\u00e9ricaines \u003Ca href=\"https:\/\/www.seattletimes.com\/business\/sources-us-to-question-assange-pal-jailed-in-ecuador\"\u003Eauraient demand\u00e9 \u00e0 l'interroger\u003C\/a\u003E. Amnesty International \u003Ca href=\"https:\/\/www.amnesty.org\/en\/latest\/news\/2019\/09\/ecuador-allanamiento-violento-pone-en-riesgo-juicio-justo-ola-bini\"\u003Ea qualifi\u00e9\u003C\/a\u003E Bini de \"d\u00e9fenseur du num\u00e9rique\" et a condamn\u00e9 \"l'ing\u00e9rence indue du gouvernement\" ainsi que l'intimidation de son \u00e9quipe de d\u00e9fense juridique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAssange, un citoyen australien, a ensuite \u00e9t\u00e9 emprisonn\u00e9 dans la prison de Belmarsh, o\u00f9 il attend maintenant une \u00e9ventuelle extradition vers les \u00c9tats-Unis et un proc\u00e8s pour 18 chefs d'accusation, dont 17 sont li\u00e9s \u00e0 la violation de la loi sur l'espionnage. Ces accusations sont passibles d'une peine maximale de 175 ans de prison.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELors de la premi\u00e8re audience d'extradition, le 24 f\u00e9vrier dernier, Assange a \u00e9t\u00e9 confin\u00e9 dans un box en verre qui l'a emp\u00each\u00e9 de s'entretenir directement avec ses avocats. Des observateurs, dont l'ancien diplomate britannique Craig Murray, ont d\u00e9clar\u00e9 \u003Ca href=\"https:\/\/www.assangecountdowntofreedom.com\/videos\/themurrays\"\u003Eavoir remarqu\u00e9\u003C\/a\u003E que des agents am\u00e9ricains s'\u00e9taient entretenus avec des procureurs britanniques \u00e0 l'ext\u00e9rieur de la salle d'audience.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn t\u00e9moin de l'audience d'extradition a fourni \u00e0 \u003Ci\u003EThe Grayzone\u003C\/i\u003E des photographies de plusieurs participants qui, selon lui, \u00e9taient des fonctionnaires du minist\u00e8re am\u00e9ricain de la justice qui se sont assis directement derri\u00e8re les procureurs britanniques tout au long de la proc\u00e9dure.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes photos, ci-dessous, montrent les pr\u00e9sum\u00e9s fonctionnaires \u00e0 l'ext\u00e9rieur de la salle d'audience :\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_174772_a77e96.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EApr\u00e8s le d\u00e9but de l'audience, selon l'avocat d'Assange, Martinez, une avocate britannique est arriv\u00e9e et a demand\u00e9 la permission d'observer. Elle repr\u00e9sentait Las Vegas Sands, ce qui indique clairement qu'Adelson \u00e9tait tr\u00e8s pr\u00e9occup\u00e9 par l'issue de la proc\u00e9dure.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAyant \u00e9t\u00e9 promu du poste de directeur de la CIA \u00e0 celui de secr\u00e9taire d'\u00c9tat, Mike Pompeo aurait jet\u00e9 les bases de sa candidature au S\u00e9nat am\u00e9ricain du Kansas. La premi\u00e8re \u00e9tape de la campagne de Pompeo, selon une s\u00e9rie d'articles, a consist\u00e9 \u003Ca href=\"https:\/\/www.mcclatchydc.com\/news\/politics-government\/white-house\/article238004609.html\"\u003E\u00e0 contacter Sheldon Adelson\u003C\/a\u003E pour \"\u00e9valuer l'int\u00e9r\u00eat\" du financement de la candidature au s\u00e9nat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFin 2019, suite \u00e0 la r\u00e9v\u00e9lation des relations de Sands avec UC Global, d'anciens employ\u00e9s de Morales ont r\u00e9v\u00e9l\u00e9 une rumeur selon laquelle le garde du corps d'Adelson, Zohar Lahav, avait \u00e9t\u00e9 licenci\u00e9 par Las Vegas Sands. Lorsqu'on a demand\u00e9 \u00e0 Morales, lors d'une comparution devant le tribunal espagnol en f\u00e9vrier dernier, si la rumeur \u00e9tait vraie, il l'a confirm\u00e9e, d\u00e9clarant que Lahav avait \u00e9t\u00e9 licenci\u00e9 \u00e0 cause du \"d\u00e9sordre\" qu'il avait contribu\u00e9 \u00e0 cr\u00e9er.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EContact\u00e9 par t\u00e9l\u00e9phone par The Grayzone le 12 mai, Lahav a imm\u00e9diatement raccroch\u00e9 lorsqu'on lui a dit qu'il parlait avec un journaliste.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESource originale: \u003Ca href=\"https:\/\/thegrayzone.com\/2020\/05\/14\/american-sheldon-adelsons-us-spy-julian-assange\"\u003EThe Grayzone\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETraduit vers le fran\u00e7ais par le \u003Ca href=\"https:\/\/www.legrandsoir.info\/les-amis-americains-de-nouveaux-documents-revelent-l-etendue-de-l-operation-d-espionnage-sur-julian-assange-the-grayzone.html\"\u003EGrand Soir\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.investigaction.net\/fr\/les-amis-americains-de-nouveaux-documents-revelent-letendue-de-loperation-despionnage-sur-julian-assange\/\"\u003Einvestigaction.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}