{"175559":{"id":"175559","parent":"0","time":"1592417455","url":"http:\/\/www.mondialisation.ca\/nestle-envisage-de-vendre-ses-marques-deau-en-bouteille-aux-etats-unis-et-au-canada-quest-ce-qui-se-cache-derriere-cette-manoeuvre\/5646660","category":"Business","title":"Nestl\u00e9 envisage de vendre ses marques d'eau en bouteille aux \u00c9tats-Unis et au Canada - Qu'est-ce qui se cache derri\u00e8re cette manœuvre ?","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_175559_6394ad.png","hub":"newsnet","url-explicit":"nestle-envisage-de-vendre-ses-marques-d-eau-en-bouteille-aux-etats-unis-et-au-canada-qu-est-ce-qui-se-cache-derriere-cette-manoeliguvre","admin":"newsnet","views":"85","priority":"3","length":"15225","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar \u003Ca href=\"https:\/\/www.mondialisation.ca\/author\/franklin-frederick\"\u003EFranklin Frederick\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175559_83d4fa.png\" \/\u003E\u003Cp\u003ELa semaine derni\u00e8re, plusieurs articles ont \u00e9t\u00e9 publi\u00e9s dans la presse suisse, canadienne et am\u00e9ricaine pour informer que Nestl\u00e9 S.A. envisageait de vendre toutes ses marques d'eau en bouteille aux \u00c9tats-Unis et au Canada. Tel qu'\u00e9crit dans cet article : \u003Ca href=\"https:\/\/www.prnewswire.com\/news-releases\/nestle-sharpens-water-focus-on-international-premium-mineral-and-functional-brands-while-exploring-strategic-options-for-parts-of-north-american-business-301074652.html\"\u003ENestl\u00e9 sharpens water focus on international, premium mineral and functional brands while exploring strategic options for parts of North American business\u003C\/a\u003E (Nestl\u00e9 renforce l'accent mis sur les marques min\u00e9rales et fonctionnelles internationales de qualit\u00e9 sup\u00e9rieure tout en explorant des options strat\u00e9giques pour certaines parties de ses activit\u00e9s en Am\u00e9rique du Nord).\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab \u003Ci\u003ELe conseil d'administration de Nestl\u00e9 S.A. a approuv\u00e9 aujourd'hui une nouvelle orientation strat\u00e9gique pour son activit\u00e9 Eau. La soci\u00e9t\u00e9 va se concentrer sur ses marques internationales embl\u00e9matiques, ses principales marques d'eau min\u00e9rale de qualit\u00e9 sup\u00e9rieure, et investir dans une hydratation saine et diff\u00e9renci\u00e9e, comme des produits d'eau fonctionnels () Dans le m\u00eame temps, le conseil d'administration a conclu que ses marques r\u00e9gionales d'eau de source, son activit\u00e9 d'eau purifi\u00e9e et le service de livraison de boissons de son unit\u00e9 Nestl\u00e9 Waters North America ne rel\u00e8vent pas de cette orientation. En cons\u00e9quence, la soci\u00e9t\u00e9 a d\u00e9cid\u00e9 d'explorer des options strat\u00e9giques, y compris une vente potentielle, pour la majorit\u00e9 des activit\u00e9s de Nestl\u00e9 Waters en Am\u00e9rique du Nord (\u00c9tats-Unis et Canada), \u00e0 l'exclusion de ses marques internationales. Cet examen devrait \u00eatre achev\u00e9 au d\u00e9but de l'ann\u00e9e 2021″.\u003C\/i\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EToutefois, il semble qu'il s'agisse de bien plus qu'une simple d\u00e9cision commerciale : il s'agit plut\u00f4t d'une manœuvre visant \u00e0 prot\u00e9ger de la sensibilisation du public la relation \u00e9troite entre Nestl\u00e9 et le gouvernement suisse.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette strat\u00e9gie a d\u00e9j\u00e0 \u00e9t\u00e9 utilis\u00e9e par Nestl\u00e9 au Br\u00e9sil en 2018, lorsque la soci\u00e9t\u00e9 a annonc\u00e9 la vente de toutes ses marques d'eau \u00e0 une soci\u00e9t\u00e9 br\u00e9silienne. Depuis plus de 15 ans, des mouvements de citoyens dans la r\u00e9gion de Circuito das \u00c1guas, dans l'\u00c9tat du Minas Gerais luttaient contre les pr\u00e9l\u00e8vements et l'embouteillage de l'eau par Nestl\u00e9 dans la ville de S\u00e3o Louren\u00e7o. En 2006, le mouvement des citoyens a remport\u00e9 sa premi\u00e8re victoire importante : Nestl\u00e9 a d\u00fb arr\u00eater la production de \u00ab Pure Life \u00bb \u00e0 S\u00e3o Louren\u00e7o. Cette victoire n'a \u00e9t\u00e9 possible que gr\u00e2ce au fait que le mouvement citoyen a port\u00e9 son combat en Suisse o\u00f9 plusieurs ONG ont apport\u00e9 leur soutien \u00e0 sa campagne. Des articles sur Nestl\u00e9 \u00e0 S\u00e3o Louren\u00e7o ont \u00e9t\u00e9 publi\u00e9s dans la presse suisse fran\u00e7aise, italienne et allemande, et la t\u00e9l\u00e9vision suisse italienne a r\u00e9alis\u00e9 un court documentaire sur S\u00e3o Louren\u00e7o. Cela s'est av\u00e9r\u00e9 \u00eatre un facteur d\u00e9cisif dans la lutte des citoyens contre le g\u00e9ant suisse : la campagne suisse \u00e9tait trop pr\u00e9judiciable \u00e0 l'image de Nestl\u00e9 en Suisse.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175559_c13ddf.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EEn 2018, le Forum mondial de l'Eau - World Water Forum en anglais (WWF) - a eu lieu \u00e0 Brasilia, capitale du Br\u00e9sil. Le WWF est l'\u00e9v\u00e9nement international le plus important sur le calendrier des entreprises priv\u00e9es engag\u00e9es dans la privatisation de l'eau. En 2018, pour la premi\u00e8re fois, le WWF a b\u00e9n\u00e9fici\u00e9 d'un parrainage massif du secteur de l'eau en bouteille : Coca-Cola, Nestl\u00e9 et AB InBEV. Le \u00ab message \u00bb du WWF 2018 au Br\u00e9sil \u00e9tait le suivant : nous voulons votre eau. Nestl\u00e9 a annonc\u00e9 qu'elle allait vendre ses marques d'eau embouteill\u00e9es br\u00e9siliennes quelques mois seulement apr\u00e8s ce forum de soci\u00e9t\u00e9s multinationales. La d\u00e9cision de Nestl\u00e9 de vendre les marques d'eau qu'elle embouteille au Br\u00e9sil n'avait aucun sens, \u00e0 moins qu'elle ne soit destin\u00e9e \u00e0 autre chose.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENestl\u00e9 \u00e9tait pr\u00e9sente au WWF au Br\u00e9sil dans le pavillon officiel suisse, aux c\u00f4t\u00e9s des ONG suisses HELVETAS et Caritas Suisse ainsi que de la Direction du D\u00e9veloppement et de la Coop\u00e9ration (DDC). Bien que la Suisse dispose d'un des meilleurs services publics de l'eau au monde, le gouvernement suisse demande \u00e0 la DDC de soutenir pleinement la privatisation de l'eau \u00e0 l'\u00e9tranger et Nestl\u00e9 est un partenaire proche de la DDC. Le Water Resources Group (WRG), une initiative lanc\u00e9e par Nestl\u00e9, Coca-Cola et Pepsi pour faire pression dans le monde entier en faveur de la privatisation de l'eau, a \u00e9t\u00e9 financ\u00e9 par la DDC et le directeur de la DDC si\u00e8ge \u00e0 son \u00ab Conseil de Gouvernance \u00bb (\u003Ca href=\"https:\/\/www.2030wrg.org\/about-us\/governance\"\u003E2030wrg.org\u003C\/a\u003E)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPlus de 20 ONG, syndicats et mouvements sociaux br\u00e9siliens, conscients de cette relation \u00e9troite entre la DDC et Nestl\u00e9 - y compris des organisations indig\u00e8nes et le Mouvement des Sans Terre - ont envoy\u00e9 une lettre publique \u00e0 l'Ambassadeur Manuel Sager, alors directeur de la DDC, pour demander \u00e0 la DDC de cesser son soutien aux politiques de privatisation de Nestl\u00e9 et de s'engager plut\u00f4t dans des partenariats public-public, aidant ainsi les pays pauvres \u00e0 d\u00e9velopper leurs propres compagnies publiques des eaux sur le mod\u00e8le suisse. (La lettre originale en portugais se trouve \u003Ca href=\"https:\/\/multiwatch.ch\/content\/uploads\/2018\/03\/201803_OffenerBrief_BRA_DEZA_Port.pdf\" target=\"_blank\"\u003EICI\u003C\/a\u003E).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'ONG suisse MULTIWATCH a traduit cette lettre en allemand et l'a rendue publique sur son site web (\u003Ca href=\"https:\/\/multiwatch.ch\/content\/uploads\/2018\/03\/201803_Offener-Brief_DEZA_Deu.pdf\" target=\"_blank\"\u003Evoir ici\u003C\/a\u003E)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe plus, Multiwatch a demand\u00e9 \u00e0 plusieurs organisations suisses, dont des partis politiques, de soutenir la demande br\u00e9silienne. (voir \u003Ca href=\"https:\/\/multiwatch.ch\/content\/uploads\/2018\/04\/20180412_DEZA_OffenerBrief_DEF_mU.pdf\" target=\"_blank\"\u003EICI\u003C\/a\u003E).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl est alors apparu clairement que la demande br\u00e9silienne pouvait poser des probl\u00e8mes \u00e0 la DDC et \u00e0 son partenariat avec Nestl\u00e9. Et c'est dans ce contexte que Nestl\u00e9 a soudainement annonc\u00e9 sa d\u00e9cision de vendre toutes ses marques d'eau br\u00e9siliennes. Cette d\u00e9cision a \u00e9t\u00e9 prise afin de prot\u00e9ger l'image de la DDC et d'\u00e9viter une autre campagne internationale contre Nestl\u00e9 au Br\u00e9sil.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn \u00ab vendant \u00bb les marques d'eau embouteill\u00e9e \u00e0 une entreprise br\u00e9silienne, Nestl\u00e9 a mis \u00e0 distance les mouvements de citoyens qui luttent contre les pr\u00e9l\u00e8vements d'eau et les installations d'embouteillage. Cette manœuvre a permis d'\u00e9liminer les \u00ab stigmates \u00bb de la marque Nestl\u00e9 aupr\u00e8s des nouveaux propri\u00e9taires br\u00e9siliens et de prot\u00e9ger l'image de la DDC en Suisse contre une autre campagne internationale qui pourrait nuire \u00e0 l'image de la DDC.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175559_6394ad.png\" \/\u003E\u003Cp\u003ELa \u00ab vente \u00bb des marques Nestl\u00e9 n'a rien chang\u00e9 au Br\u00e9sil. Les op\u00e9rations d'embouteillage et les dommages environnementaux caus\u00e9s par les installations d'embouteillage de l'eau ont continu\u00e9 apr\u00e8s le transfert de Nestl\u00e9 \u00e0 la soci\u00e9t\u00e9 br\u00e9silienne. En fait, le seul changement visible a \u00e9t\u00e9 l'attention que les m\u00e9dias ont accord\u00e9e aux efforts des mouvements de citoyens : ils ont moins retenu l'attention de la presse parce que la lutte contre une soci\u00e9t\u00e9 transnationale g\u00e9ante comme Nestl\u00e9 est beaucoup plus int\u00e9ressante que la lutte contre une entreprise d'embouteillage locale. Il n'a pas \u00e9t\u00e9 possible de confirmer si la vente a r\u00e9ellement eu lieu ou non, car de telles transactions sont tenues secr\u00e8tes. Il n'y a eu que l'annonce faite par Nestl\u00e9. Et il n'y a eu aucune information dans la presse sur la propri\u00e9t\u00e9 des sources de Nestl\u00e9 - d'o\u00f9 provient l'eau - seulement sur les marques d'eau en bouteille.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa situation est aujourd'hui tr\u00e8s similaire \u00e0 ce qui se passe aux \u00c9tats-Unis et au Canada en ce qui concerne Nestl\u00e9. Une courte chronologie est n\u00e9cessaire pour comprendre l'histoire :\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175559_63c2d2.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EEn f\u00e9vrier 2019, une premi\u00e8re rencontre internationale entre les mouvements luttant contre la prise d'eau par Nestl\u00e9 a eu lieu \u00e0 Vittel, en France, \u00e0 laquelle ont particip\u00e9 des Canadiens et moi-m\u00eame de Suisse et du Br\u00e9sil. En novembre 2019, l'organisation de base canadienne Wellington Water Watchers a organis\u00e9 l'\u00e9v\u00e9nement 'All Eyes on Nestl\u00e9', rassemblant des mouvements de citoyens des \u00c9tats-Unis, du Canada, de la France et du Br\u00e9sil \/Suisse, tous engag\u00e9s dans la lutte contre Nestl\u00e9. Une autre r\u00e9union internationale, pr\u00e9vue en mars 2020 en Suisse, a \u00e9t\u00e9 annul\u00e9e en raison de la pand\u00e9mie COVID-19.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEntre-temps, le ministre suisse des affaires \u00e9trang\u00e8res Ignazio Cassis a mis en avant une nouvelle strat\u00e9gie pour la DDC : un engagement accru du secteur priv\u00e9 - y compris de Nestl\u00e9 - aupr\u00e8s de l'aide suisse au d\u00e9veloppement. Un pas important dans cette direction a d\u00e9j\u00e0 \u00e9t\u00e9 franchi par la DDC en octobre 2019 lorsque Christian Frutiger - ancien responsable des affaires publiques de Nestl\u00e9 - a \u00e9t\u00e9 nomm\u00e9 vice-directeur de la DDC ! Cette nomination serait pass\u00e9e inaper\u00e7ue du public suisse s'il n'y avait pas eu une p\u00e9tition internationale lanc\u00e9e aux \u00c9tats-Unis par Story of Stuff et adress\u00e9e \u00e0 Ignazio Cassis pour lui demander de r\u00e9voquer la nomination de Christian Frutiger. (Voir ici : \u003Ca href=\"http:\/\/action.storyofstuff.org\/sign\/nestle-Swiss-agency-water-aid\/)\"\u003Eaction.storyofstuff.org\u003C\/a\u003E La presse suisse s'est saisie de la question et plusieurs articles ont \u00e9t\u00e9 publi\u00e9s \u00e0 ce sujet.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'ONG politique suisse PUBLIC EYE a ensuite publi\u00e9 un \u003Ca href=\"https:\/\/www.publiceye.ch\/fr\/des-subventions-de-la-ddc-pour-les-multinationales\"\u003Erapport\u003C\/a\u003E sur le secteur priv\u00e9 et l'aide suisse au d\u00e9veloppement. Public Eye a eu acc\u00e8s \u00e0 certains documents officiels qui ont \u00e9t\u00e9 rendus publics dans ce rapport, y compris un protocole d'accord - Memorandum of Understanding -MOU - sign\u00e9 en 2017 entre Nestl\u00e9 et la DDC (voir en anglais \u003Ca href=\"https:\/\/www.oeffentlichkeitsgesetz.ch\/downloads\/befreite-dokumente\/2\/EDA%20DEZA%20MoU%20Nestle.pdf\" target=\"_blank\"\u003EICI\u003C\/a\u003E).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans ce document, les noms des signataires du protocole d'accord au nom de Nestl\u00e9 et de la DDC ont \u00e9t\u00e9 masqu\u00e9s, mais un journaliste de BLICK a publi\u00e9 un article le dimanche 7 juin confirmant que c'est Christian Frutiger qui avait sign\u00e9 au nom de Nestl\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour \u00eatre clair : la DDC et Nestl\u00e9 se sont mis d'accord sur un protocole d' accord o\u00f9 il est \u00e9crit \u00e0 la page 3 :\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u00ab Nestl\u00e9 est donc pr\u00eate \u00e0 investir des ressources et des connaissances dans les communaut\u00e9s et l'environnement par le biais de partenariats public-priv\u00e9, \u00e0 condition que ces investissements cr\u00e9ent \u00e9galement des valeurs commerciales \u00e0 long terme \u00bb.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EMoins de deux ans plus tard, M. Christian Frutiger, qui a sign\u00e9 ce protocole d'accord au nom de Nestl\u00e9, est nomm\u00e9 vice-directeur de la DDC. Sous son contr\u00f4le direct se trouve le programme de la DDC sur le changement climatique etl'eau !!! Les relations incestueuses entre Nestl\u00e9 et la DDC deviennent un scandale en Suisse et le ministre suisse des affaires \u00e9trang\u00e8res Ignazio Cassis est tr\u00e8s critiqu\u00e9 publiquement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECertaines organisations canadiennes ont envoy\u00e9 des lettres \u00e0 Alliance Sud - une coalition d'ONG suisses - pour faire part de leurs inqui\u00e9tudes concernant la nomination de Christian Frutiger \u00e0 la DDC et informer Alliance Sud de certains probl\u00e8mes avec Nestl\u00e9 au Canada. (ces lettres peuvent \u00eatre lues \u003Ca href=\"http:\/\/www.climatenetwork.org\/profile\/member\/alliance-sud-Swiss-alliance-development-organisations\"\u003EICI\u003C\/a\u003E)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est dans ce contexte que Nestl\u00e9 a annonc\u00e9 qu'elle envisageait de vendre ses marques d'eau embouteill\u00e9e aux \u00c9tats-Unis et au Canada. Il est tr\u00e8s difficile de ne pas voir dans cette annonce une strat\u00e9gie similaire \u00e0 celle employ\u00e9e au Br\u00e9sil pour prot\u00e9ger Nestl\u00e9 et la DDC en Suisse. Sinon, pourquoi Nestl\u00e9 envisage-t-elle exactement maintenant la vente des marques d'eau en bouteille ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESi les marques d'eau embouteill\u00e9e des \u00c9tats-Unis et du Canada sont vendues \u00e0 d'autres entreprises - locales ou nationales - Nestl\u00e9 cesse imm\u00e9diatement d'\u00eatre la cible des nombreux groupes communautaires qui luttent pour conserver leurs eaux ou prot\u00e9ger leur environnement - ce probl\u00e8me est transf\u00e9r\u00e9 aux nouveaux propri\u00e9taires. Mieux encore : une campagne internationale s'adressant \u00e0 Nestl\u00e9 en Suisse pour ce qui se passe aux \u00c9tats-Unis et au Canada n'est plus possible. Nestl\u00e9 Suisse peut pr\u00e9tendre qu'elle n'a plus rien \u00e0 voir avec le probl\u00e8me, comme elle l'a fait au Br\u00e9sil, m\u00eame si la 'vente' n'est qu'une manœuvre, une fiction construite exactement pour \u00e9viter une campagne internationale centr\u00e9e sur la Suisse. Une telle campagne montrerait \u00e9galement que des sch\u00e9mas se r\u00e9p\u00e8tent partout o\u00f9 Nestl\u00e9 prend de l'eau pour ses installations d'embouteillage - les probl\u00e8mes dans les communaut\u00e9s aux \u00c9tats-Unis, au Canada ou en France sont fondamentalement les m\u00eames : une cons\u00e9quence des politiques de Nestl\u00e9 en mati\u00e8re d'eau d\u00e9cid\u00e9es aux niveaux sup\u00e9rieurs de l'entreprise.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa DDC, le gouvernement suisse, les partis politiques suisses - de droite \u00e0 gauche - et les ONG engag\u00e9es dans la protection de Nestl\u00e9 en Suisse sont \u00e9pargn\u00e9s d'une situation tr\u00e8s embarrassante si les organisations de citoyens canadiens et am\u00e9ricains ne viennent pas en Suisse pour d\u00e9noncer ce que Nestl\u00e9 fait dans les communaut\u00e9s de ces pays. Nestl\u00e9 est tout \u00e0 fait consciente que les mouvements sociaux qui luttent contre Nestl\u00e9 au Canada et aux \u00c9tats-Unis ont les moyens et le pouvoir de contester cette entreprise dans son pays d'origine, la Suisse. Et bien que la DDC ne fournisse bien s\u00fbr pas 'd'aide au d\u00e9veloppement' aux pays du Nord et que, th\u00e9oriquement, la DDC n'ait rien \u00e0 voir avec des pays comme la France, le Canada ou les \u00c9tats-Unis, le fait que dans ces d\u00e9mocraties occidentales riches et traditionnelles, des communaut\u00e9s luttent contre Nestl\u00e9 pour pr\u00e9server leur environnement et leurs eaux est un avertissement clair sur ce qui se passe lorsque Nestl\u00e9 - avec le soutien de la DDC - est active dans des pays plus pauvres aux institutions d\u00e9mocratiques beaucoup plus fragiles.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EToutes les mesures possibles devraient \u00eatre prises, et le seront, afin que les relations \u00e9troites de Nestl\u00e9 avec le gouvernement suisse soient prot\u00e9g\u00e9es d'un examen plus approfondi par les citoyens suisses. L'image de Nestl\u00e9 en Suisse est trop pr\u00e9cieuse et le partenariat avec le gouvernement suisse trop important pour \u00eatre mis en p\u00e9ril. C'est la principale raison pour laquelle Nestl\u00e9 envisage de \u00ab vendre \u00bb ses marques d'eau en bouteille aux \u00c9tats-Unis et au Canada : pour que tout reste pareil.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EFranklin Frederick\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPhoto en vedette : Si\u00e8ge de Nestl\u00e9 \u00e0 Vevey, Suisse. Source : \u003Ca href=\"https:\/\/www.flickr.com\/photos\/nestle\/30856232495\"\u003Eflickr.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa source originale de cet article est Mondialisation.ca\u003Cbr \/\u003E\nCopyright \u00a9 \u003Ca href=\"https:\/\/www.mondialisation.ca\/author\/franklin-frederick\"\u003EFranklin Frederick\u003C\/a\u003E, Mondialisation.ca, 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.mondialisation.ca\/nestle-envisage-de-vendre-ses-marques-deau-en-bouteille-aux-etats-unis-et-au-canada-quest-ce-qui-se-cache-derriere-cette-manoeuvre\/5646660\"\u003Emondialisation.ca\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}