{"175745":{"id":"175745","parent":"0","time":"1592814717","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/06\/22\/reto-j22.html","category":"Monde","title":"Le Canada entame la dernière phase d'un retour pr\u00e9matur\u00e9 au travail","image":"","hub":"newsnet","url-explicit":"le-canada-entame-la-derniegravere-phase-d-un-retour-premature-au-travail","admin":"newsnet","views":"143","priority":"2","length":"11934","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar Fr\u00e9d\u00e9ric Charlebois\u003Cbr \/\u003E\n22 juin 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe gouvernement du Qu\u00e9bec a annonc\u00e9 la semaine derni\u00e8re de nouvelles mesures de d\u00e9confinement - autorisation des rassemblements int\u00e9rieurs de 50 personnes; r\u00e9ouverture des cin\u00e9mas, piscines, ar\u00e9nas et gyms; reprise des services de garde; r\u00e9ouverture des centres commerciaux; assouplissement des mesures de \u00abdistanciation sociale\u00bb au point de les rendre compl\u00e8tement inefficaces.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECes mesures de la Coalition Avenir Qu\u00e9bec (CAQ) constituent la derni\u00e8re phase d'une campagne de retour pr\u00e9matur\u00e9 au travail qui a commenc\u00e9 d\u00e8s avril, au plus fort de la pand\u00e9mie, avec la r\u00e9ouverture des mines et de la construction r\u00e9sidentielle, et s'est intensifi\u00e9e en mai avec la r\u00e9ouverture des \u00e9coles primaires et des garderies (sauf dans la grande r\u00e9gion de Montr\u00e9al, \u00e9picentre de la pand\u00e9mie au Canada).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBien que le Qu\u00e9bec soit la province canadienne la plus touch\u00e9e par la COVID-19, enregistrant plus de la moiti\u00e9 des cas d'infection et des d\u00e9c\u00e8s avec moins d'un quart de la population du pays, c'est son gouvernement qui a men\u00e9 la campagne la plus agressive pour une relance pr\u00e9cipit\u00e9e de secteurs non-essentiels de l'\u00e9conomie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans la province voisine de l'Ontario, la plus peupl\u00e9e du Canada et la plus touch\u00e9e par le coronavirus apr\u00e8s le Qu\u00e9bec, le gouvernement conservateur de Doug Ford a annonc\u00e9 des mesures similaires. Ce qui d\u00e9montre que l'op\u00e9ration se d\u00e9roule sur une \u00e9chelle nationale et expose des millions de travailleurs \u00e0 un coronavirus mortel afin de permettre \u00e0 la grande entreprise de recommencer \u00e0 accumuler du profit sur leur dos.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa pression vers un retour au travail est men\u00e9e avec la b\u00e9n\u00e9diction du gouvernement lib\u00e9ral f\u00e9d\u00e9ral de Justin Trudeau. Apr\u00e8s avoir fait preuve d'un manque total de pr\u00e9paration face \u00e0 une pand\u00e9mie pr\u00e9visible et pr\u00e9vue, Ottawa y a r\u00e9pondu en renflouant la grande entreprise \u00e0 coup de centaines de milliards de dollars, ne laissant que des miettes en comparaison aux millions de Canadiens condamn\u00e9s au ch\u00f4mage total ou partiel.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 l'instar de leurs homologues europ\u00e9ens et am\u00e9ricains, tous les paliers de gouvernement au Canada sont en train de lever les derni\u00e8res mesures restantes de confinement. Ils veulent cr\u00e9er les conditions o\u00f9 les travailleurs sont forc\u00e9s, sous peine de cong\u00e9diement, \u00e0 se rendre sur des lieux de travail o\u00f9 le risque de contracter le coronavirus mortel, et de le transmettre \u00e0 leurs proches, est \u00e9lev\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est ce que souligne le projet de \u003Ca href=\"https:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/06\/20\/conp-j20.html\"\u003Eloi\u003C\/a\u003E C-17 du gouvernement Trudeau qui menace d'amendes s\u00e9v\u00e8res et peines d'emprisonnement les travailleurs qui voudraient continuer \u00e0 utiliser la maigre assistance fournie par la PCU (prestation canadienne d'urgence) pour retarder leur retour sur un lieu de travail non-s\u00e9curitaire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa priorit\u00e9 de tous ces gouvernements capitalistes est de recouvrer les cr\u00e9ances caus\u00e9es par leur renflouement massif de l'aristocratie financi\u00e8re, et ce, en relan\u00e7ant au plus vite l'exploitation accrue de la force de travail, peu importe le co\u00fbt en vies humaines. Le directeur de la sant\u00e9 publique du Qu\u00e9bec, Horacio Arruda, a d\u00e9j\u00e0 fait savoir qu'il n'y aura pas de \u00abconfinement total\u00bb advenant une \u00abdeuxi\u00e8me vague\u00bb. Des propos similaires ont \u00e9t\u00e9 tenus par d'autres responsables canadiens et par le pr\u00e9sident am\u00e9ricain Donald Trump.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe retour forc\u00e9 au travail est accompagn\u00e9 d'une campagne officielle pour donner la fausse impression d'un \u00abretour \u00e0 la normale\u00bb, alors qu'en r\u00e9alit\u00e9 la pand\u00e9mie de COVID-19 continue sa progression \u00e0 un rythme acc\u00e9l\u00e9r\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'Organisation mondiale de la sant\u00e9 (OMS) a fait savoir la semaine derni\u00e8re que le nombre de nouveaux cas recens\u00e9s quotidiennement dans le monde avait d\u00e9pass\u00e9 le nombre record de 150.000. Les r\u00e9gions les plus touch\u00e9es sont l'Asie du Sud et les Am\u00e9riques - notamment le Br\u00e9sil et les \u00c9tats-Unis, o\u00f9 une vingtaine d'\u00c9tats ont enregistr\u00e9 une forte hausse des cas d'infection.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous entrons dans une \u00abphase nouvelle et dangereuse\u00bb de la pand\u00e9mie, a averti le Directeur g\u00e9n\u00e9ral de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. \u00abLes pays sont d\u00e9sireux de rouvrir leur soci\u00e9t\u00e9 et leur \u00e9conomie\u00bb, a-t-il not\u00e9, mais \u00able virus continue de se propager rapidement, il reste mortel et la plupart des personnes restent expos\u00e9es\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu Canada, la classe dirigeante a saut\u00e9 sur la baisse mod\u00e9r\u00e9e des cas d'infection enregistr\u00e9s depuis le d\u00e9but du mois de juin pour justifier sa d\u00e9cision de faire la sourde oreille aux avertissements r\u00e9p\u00e9t\u00e9s de l'OMS.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est particuli\u00e8rement le cas au Qu\u00e9bec qui, depuis le seuil sordide atteint le 8 juin de 5.000 morts dues au coronavirus, a enregistr\u00e9 une baisse du nombre de nouvelles infections, qui s'\u00e9tablit maintenant \u00e0 une centaine par jour en moyenne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa d\u00e9cision qu'a prise le gouvernement de Fran\u00e7ois Legault de profiter de cette l\u00e9g\u00e8re accalmie dans les chiffres officiels de la pand\u00e9mie pour passer \u00e0 l'\u00e9tape finale de sa campagne de retour au travail n'est rien de moins que criminelle.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme l'a explicitement averti mardi dernier l'administratrice en chef de la sant\u00e9 publique du Canada, Dre Theresa Tam: \u00abM\u00eame si la croissance de l'\u00e9pid\u00e9mie a consid\u00e9rablement ralenti, et nous pouvons maintenant voir ces signes d'espoir, nous sommes \u00e0 l'\u00e9tape o\u00f9 nous devons travailler de concert et poursuivre nos efforts, car il ne faut qu'un seul nouveau cas de COVID-19 pour d\u00e9clencher une \u00e9pid\u00e9mie ou pour relancer une croissance exponentielle qui pourrait changer notre trajectoire\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn exemple pertinent \u00e0 cet \u00e9gard est celui de l'Italie, qui a enregistr\u00e9 une baisse de la contagion apr\u00e8s avoir \u00e9t\u00e9 l'\u00e9picentre de la pand\u00e9mie en Europe. La semaine derni\u00e8re, les autorit\u00e9s sanitaires ont observ\u00e9 des \u00absignaux d'alerte li\u00e9s \u00e0 la transmission\u00bb de la COVID-19, notant que \u00abla circulation du virus est encore importante\u00bb, notamment \u00e0 Rome o\u00f9 deux foyers ont \u00e9t\u00e9 trouv\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETout indique que la baisse des cas d'infection au Qu\u00e9bec, comme ailleurs au Canada, est temporaire et ne signifie nullement un \u00abretour \u00e0 la normale\u00bb, comme le soutient l'\u003Ci\u003Eestablishment\u003C\/i\u003E dirigeant pour justifier son retour au travail pr\u00e9cipit\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon le Dr David Kaiser, de la Direction r\u00e9gionale de sant\u00e9 publique de Montr\u00e9al, le nombre r\u00e9duit de nouvelles infections au Qu\u00e9bec est d\u00fb en partie \u00e0 un meilleur contr\u00f4le de l'\u00e9closion en institution, notamment dans les CHSLD (Centre d'h\u00e9bergement et de soins de longue dur\u00e9e) et autres r\u00e9sidences pour a\u00een\u00e9s, o\u00f9 vivaient la plupart des victimes du coronavirus dans la province.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESi l'on consid\u00e8re les infections caus\u00e9es par la transmission communautaire, ajoute-t-il, la baisse dans le nombre de nouveaux cas a \u00e9t\u00e9 plus \u00abmodeste\u00bb. Le Dr Kaiser a aussi averti qu'il est trop t\u00f4t pour constater le v\u00e9ritable impact des mesures de r\u00e9ouverture du gouvernement Legault. \u00abOn va le savoir dans les deux ou trois prochaines semaines, pas n\u00e9cessairement aujourd'hui\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn autre \u00e9l\u00e9ment \u00e0 prendre en compte est la baisse marqu\u00e9e des tests de d\u00e9pistage. Depuis le 1er juin, moins de 8.000 personnes en moyenne ont \u00e9t\u00e9 test\u00e9es par jour au Qu\u00e9bec pour le coronavirus - \u00e0 peine plus que la moiti\u00e9 de la cible, d\u00e9j\u00e0 insuffisante, de 14.000 tests quotidiens \u00e9tablie par les autorit\u00e9s de la sant\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon David Buckeridge, un \u00e9pid\u00e9miologiste de l'Universit\u00e9 McGill, la province teste surtout les gens qui sont assez malades pour aller se faire tester, au lieu de faire un d\u00e9pistage pro-actif sur de larges couches de la population. \u00abIl y en a certainement plus [d'infections]. Le nombre confirm\u00e9 par des tests de d\u00e9pistage sera beaucoup plus bas que le vrai nombre\u00bb, explique-t-il.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECela n'emp\u00eache pas le gouvernement de la CAQ, comme ses homologues dans le restant du Canada ou en Europe, d'exploiter cyniquement les statistiques r\u00e9centes de la pand\u00e9mie au Qu\u00e9bec pour acc\u00e9l\u00e9rer sa relance des secteurs \u00e9conomiques non-essentiels - c'est-\u00e0-dire l'accumulation du profit en exploitant la force de travail - sans v\u00e9ritables mesures de protection pour les travailleurs et la population en g\u00e9n\u00e9ral.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme pour les gouvernements ailleurs dans le monde, c'est sous la pression de la classe ouvri\u00e8re, notamment des d\u00e9brayages en masse de travailleurs de la construction au Qu\u00e9bec et de travailleurs de l'auto en Ontario, que Legault a \u00e9t\u00e9 forc\u00e9 de fermer des secteurs non-essentiels de l'industrie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais son gouvernement a d\u00e8s le d\u00e9but rejet\u00e9 les seules m\u00e9thodes efficaces connues pour combattre la pand\u00e9mie de COVID-19: d\u00e9pistage de masse, isolement, tra\u00e7age de contacts, renforcement de l'infrastructure m\u00e9dicale.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl a plut\u00f4t favoris\u00e9 (d'abord ouvertement, puis en cachette) la strat\u00e9gie de l'immunit\u00e9 collective, c'est-\u00e0-dire de souhaiter et encourager une contamination de masse, peu importe le co\u00fbt en vies humaines, sous le pr\u00e9texte fallacieux d'immuniser ainsi la population contre le coronavirus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAvec les annonces de la semaine derni\u00e8re, Legault a abandonn\u00e9 toute mesure de confinement et vid\u00e9 de sa substance la seule mesure restante et limit\u00e9e - la distanciation sociale - qui donnait encore \u00e0 son gouvernement l'apparence de vouloir stopper la propagation du coronavirus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa distance de 2 m\u00e8tres est conserv\u00e9e dans les aires de circulation, mais est r\u00e9duite \u00e0 1,5m dans les endroits o\u00f9 l'on s'assoit et o\u00f9 les gens ne parlent pas. Pour les jeunes de 16 ans et moins dans les \u00e9coles, la distance est r\u00e9duite \u00e0 1m. Pour les plus jeunes \u00e9l\u00e8ves, l'instauration de \u00abbulles\u00bb de 4 \u00e0 6 enfants o\u00f9 il n'y aura aucune distance \u00e0 respecter sera permise dans les classes (une distance de 1,5m devant \u00eatre observ\u00e9e entre ces bulles).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans les garderies, les services de garde et les camps de jour, des mesures similaires ont \u00e9t\u00e9 annonc\u00e9es. Le concept de \u00abbulle\u00bb pourra \u00eatre appliqu\u00e9 dans les divers groupes avec la distance de 1,5 m entre ces bulles. Pour les garderies de 10 enfants et moins, il n'y aura plus aucune distanciation sociale entre les tout-petits, ni avec leur \u00e9ducatrice.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00abJe suis tomb\u00e9 en bas de ma chaise quand j'ai entendu les nouvelles mesures\u00bb, commente Steeve Tremblay, consultant en sant\u00e9 et s\u00e9curit\u00e9 du travail. \u00abC'est beaucoup trop compliqu\u00e9 et difficile \u00e0 comprendre\u00bb. Il souligne que \u00able probl\u00e8me, c'est le message envoy\u00e9: les gens risquent d'en d\u00e9duire que ce n'est pas si pire que \u00e7a. Mais on est encore en pand\u00e9mie! Et c'est loin d'\u00eatre termin\u00e9\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00abJe pense que la logique n'est plus l\u00e0\u00bb, rench\u00e9rit l'\u00e9pid\u00e9miologiste Nim\u00e2 Machouf. \u00ab\u00c7a n'a pas de sens de dire qu'en milieu clos, on va garder 1m, et qu'en milieu ouvert, dans les files d'attente, \u00e0 l'ext\u00e9rieur des magasins, ce sera 2m... Je crains que le d\u00e9confinement se fasse n'importe comment\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe sont les travailleurs qui ont \u00e9cop\u00e9 de la gestion d\u00e9sastreuse de la pand\u00e9mie par les autorit\u00e9s et ce sont eux qui vont \u00eatre victimes du retour pr\u00e9cipit\u00e9 au travail.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDepuis le d\u00e9but de l'\u00e9closion au Qu\u00e9bec, c'est plus de 5.000 travailleurs du syst\u00e8me de sant\u00e9 public, d\u00e9vast\u00e9 par des d\u00e9cennies de coupes budg\u00e9taires, qui ont contract\u00e9 la COVID-19 parce qu'ils manquaient d'EPI (\u00e9quipements de protection individuelle). Plusieurs en sont morts.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED'autres travailleurs des services jug\u00e9s \u00abessentiels\u00bb ont \u00e9galement \u00e9t\u00e9 expos\u00e9s au coronavirus mortel. Il y a deux semaines, une soixantaine d'employ\u00e9s des entrep\u00f4ts et du centre de distribution du d\u00e9taillant Dollorama - o\u00f9 se c\u00f4toient pr\u00e8s de 1000 travailleurs - ont manifest\u00e9 pour d\u00e9noncer la distanciation impossible, l'application minimale des normes de s\u00e9curit\u00e9 et la violation des quelques r\u00e8gles sanitaires mises en place. \u00abL'entreprise a prioris\u00e9 l'argent, laissant de c\u00f4t\u00e9 la sant\u00e9 et la s\u00e9curit\u00e9 de ses travailleurs\u00bb, a fait savoir un employ\u00e9 dans une entrevue anonyme. Des travailleurs, certains cumulant des ann\u00e9es d'anciennet\u00e9, ont \u00e9t\u00e9 cong\u00e9di\u00e9s pour avoir d\u00e9pos\u00e9 une plainte \u00e0 ce sujet. D\u00e9clar\u00e9 \u00abservice essentiel\u00bb d\u00e8s le d\u00e9but de la pand\u00e9mie, Dollorama a engendr\u00e9 des profits qui ont d\u00e9pass\u00e9 les attentes, avec un b\u00e9n\u00e9fice de pr\u00e8s de 86 millions de dollars au premier trimestre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/06\/22\/reto-j22.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}