{"175860":{"id":"175860","parent":"0","time":"1592987860","url":"http:\/\/lesakerfrancophone.fr\/la-france-et-ses-allies-remportent-une-victoire-sur-lallemagne","category":"gouvernements","title":"La France et ses alli\u00e9s remportent une victoire sur l'Allemagne","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_175860_d35e7f.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"la-france-et-ses-allies-remportent-une-victoire-sur-l-allemagne","admin":"newsnet","views":"55","priority":"3","length":"10432","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar Oriental Review − Le 11 juin 2020 − Source \u003Ca href=\"https:\/\/orientalreview.org\/2020\/06\/11\/france-and-its-allies-win-victory-over-germany\"\u003EOriental Review\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175860_d35e7f.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EEmmanuel Macron est parvenu, en usant de diplomatie et de chantage politique, \u00e0 r\u00e9aliser ce que Napol\u00e9on Bonaparte avait essay\u00e9 d'obtenir par les armes : l'argent de l'UE est d\u00e9sormais g\u00e9r\u00e9 par Paris, et le contribuable allemand va payer les dettes de la France ainsi que ses programmes sociaux. La victoire des \u003Ci\u003E\u00ab coronabonds \u00bb\u003C\/i\u003E remport\u00e9e par Macron sur Angela Merkel aura dans l'ensemble des cons\u00e9quences similaires \u00e0 celles de la premi\u00e8re guerre mondiale pour l'Allemagne et les quelques autres pays de l'UE qui continuent de d\u00e9ployer des politiques fiscales prudentes.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECertes, le drapeau fran\u00e7ais ne va pas flotter sur la porte de Brandebourg, mais les \u003Ci\u003Er\u00e9parations\u003C\/i\u003E que l'Allemagne va verser \u00e0 la France et \u00e0 ses alli\u00e9s signifient que la situation ressemble vraiment \u00e0 une d\u00e9faite \u00e0 l'issue d'une vraie guerre. Mais il faut laisser ce cr\u00e9dit aux hommes politiques europ\u00e9ens : frontalement, chacun appara\u00eet honorable et bien propre sur soi. Sous pr\u00e9texte de lutte contre le coronavirus, Angela Merkel, apr\u00e8s des ann\u00e9es d'opposition acharn\u00e9e, a c\u00e9d\u00e9 sur le sujet des soi-disant \u003Ci\u003E\u00ab coronabonds \u00bb\u003C\/i\u003E - une dette dont l'UE en tant qu'entit\u00e9 sera responsable (mais dans les faits, ce sera l'Allemagne et les autres pays pr\u00e9sentant des \u00e9conomies plus ou moins stables), alors que l'argent va \u00eatre d\u00e9pens\u00e9 par la France, l'Italie, l'Espagne, et d'autres membres de l'UE pr\u00e9sentant des id\u00e9es \u003Ci\u003Eparticuli\u00e8res\u003C\/i\u003E quant \u00e0 la discipline budg\u00e9taire. La premi\u00e8re tranche de \u003Ci\u003E\u00ab coronabonds \u00bb\u003C\/i\u003E s'\u00e9levera \u00e0 500 milliards d'euros. \u003Ca href=\"https:\/\/www.bbc.com\/news\/world-europe-52712370\"\u003EComme l'indique la BBC\u003C\/a\u003E, \u003Ci\u003E\u00ab le pr\u00e9sident fran\u00e7ais, Emmanuel Macron, et la chanceli\u00e8re allemande, Angela Merkel, ont convenu que les fonds seront d\u00e9bloqu\u00e9s sous forme de subventions. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_175860_cbc8d5.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ELe premier ministre italien, Giuseppe Conte, et Macron\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EPour traduire ceci de la langue \u003Ci\u003E\u00ab bureaucrate \u00bb\u003C\/i\u003E en politique \u00e9conomique, voici ce qu'il faut comprendre : les Allemands, les Hollandais, les Su\u00e9dois et les Autrichiens vont s'endetter et rembourser la dette, et l'argent sera donn\u00e9, sans condition, aux pays d'Europe du Sud qui ont r\u00e9ussi \u00e0 briser la r\u00e9sistance de \u003Ci\u003E\u00ab la dame de fer Angela \u00bb\u003C\/i\u003E, sans doute sous la menace que sans versement d'argent (et ce, sans condition), la zone euro sera purement et simplement d\u00e9truite. Il n'est pas \u00e0 exclure que c'est pr\u00e9cis\u00e9ment cette menace qui fut \u00e9voqu\u00e9e par Macron suivant la capitulation de la chanceli\u00e8re allemande, lorsqu'il a affirm\u00e9 que les 500 milliards d'euros \u00e9taient l'\u00e9tape (sans doute la premi\u00e8re \u00e9tape) dont \u003Ci\u003E\u00ab la zone euro a besoin pour rester unie \u00bb\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn th\u00e9orie, la dette sera rembours\u00e9e sur le budget conjoint de l'Union europ\u00e9en. Mais, pour commencer, les pays membres de l'UE ne contribuent pas tous \u00e0 \u00e9galit\u00e9 \u00e0 ce budget, et deuxi\u00e8mement, si, sous pr\u00e9texte de lutte contre le coronavirus, Macron et ses alli\u00e9s ont pu vaincre une Merkel jadis inflexible sur le sujet sensible de la cr\u00e9ation d'un instrument de dette europ\u00e9enne commune, et faire en sorte que la France, l'Italie, l'Espagne, ainsi que d'autres pays du sud de l'Europe contribueront encore moins au budget, cependant que l'Allemagne, l'Autriche, le Danemark et la Hollande y abonderont bien plus, alors il s'agit sans aucun doute d'une op\u00e9ration politique.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_175860_93717b.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EMark Rutte, le premier ministre hollandais, Sebastian Kurz, le chancelier autrichien, et Angela Merkel, la chanceli\u00e8re allemande\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EEn anticipation de l'immense scandale qui promettait d'\u00e9clater \u00e0 l'issue de sa capitulation sur ce qui constitue une affaire de principe pour les entreprises allemandes, les hommes politiques d'outre-Rhin, ainsi qu'une partie significative de l'\u00e9lectorat de son pays, la chanceli\u00e8re allemande s'est empress\u00e9e d'\u00e9noncer des \u00e9claircissements importants \u00e0 l'issue des commentaires victorieux du pr\u00e9sident fran\u00e7ais.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EElle a avanc\u00e9 que les \u003Ci\u003E\u00ab coronabonds \u00bb\u003C\/i\u003E sont un instrument \u00e0 usage unique, n\u00e9cessaires du fait que l'Union europ\u00e9enne fait face \u00e0 une crise sans pr\u00e9c\u00e9dent \u003Ci\u003E[La crise de 2008 \u00e9tait d\u00e9j\u00e0 qualifi\u00e9e selon les m\u00eames termes, souvenez-vous... NdT]\u003C\/i\u003E. Le journal britannique \u003Ci\u003EThe Guardian\u003C\/i\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/www.theguardian.com\/world\/2020\/may\/18\/merkel-and-macron-propose-500bn-eu-rescue-fund\"\u003Ea indiqu\u00e9 \u00e0 ses lecteurs\u003C\/a\u003E que la position officielle de Berlin pr\u00e9suppose \u003Ci\u003E\u00ab une dur\u00e9e de vie strictement d\u00e9finie \u00bb\u003C\/i\u003E pour le programme ainsi adopt\u00e9, ce qui - au moins en th\u00e9orie - devrait rassurer ceux qui s'opposent \u00e0 ce que l'argent allemand soit distribu\u00e9 \u00e0 des b\u00e9n\u00e9ficiaires fran\u00e7ais. Le probl\u00e8me est que ces assurances ne risquent pas d'apaiser grand monde.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe parlement europ\u00e9en demande d\u00e9j\u00e0 un \u003Ci\u003Epackage\u003C\/i\u003E de 2 000 milliards d'euros (au lieu des 500 milliards d'euros anticip\u00e9s jusqu'ici) pour \u003Ci\u003E\u00ab simuler l'\u00e9conomie \u00bb\u003C\/i\u003E, ce qui signifie qu'il est fort probable que l'Allemagne, ainsi que les autres pays de l'UE plus ou moins stables, se verront affubl\u00e9s d'une dette additionnelle d'un montant que nul n'aurait pu imaginer jusqu'ici, pas m\u00eame dans ses r\u00eaves les plus fous. En outre, le premier ministre italien a d\u00e9j\u00e0 tweet\u00e9 que les \u003Ci\u003E\u00ab dotations \u00bb\u003C\/i\u003E de 500 milliards d'euros constituent une \u003Ci\u003E\u00ab premi\u00e8re \u00e9tape \u00bb\u003C\/i\u003E. Aussi, il est fort probable que Macron et ses alli\u00e9s du jour s'emploient \u00e0 traire encore plus la vache \u00e0 lait allemande.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EParadoxalement, le dernier espoir de sauver l'argent de l'Allemagne est une union entre l'Autriche, le Danemark, la Hollande et la Su\u00e8de, sous la direction informelle du chancelier autrichien Sebastian Kurz.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.euronews.com\/2020\/05\/18\/macron-and-merkel-back-eu-bond-to-raise-500-billion-for-covid-19-recovery-plan\"\u003EComme l'indique tout \u00e0 fait justement Euronews\u003C\/a\u003E, chaque membre de l'UE doit approuver les \u003Ci\u003E\u00ab coronabonds \u00bb\u003C\/i\u003E pour qu'ils soient effectivement mis en oeuvre, et tous les membres de l'UE ne l'ont pas encore fait : \u003Ci\u003E\u00ab Sebastian Kurz a laiss\u00e9 entrevoir la difficult\u00e9 des n\u00e9gociations \u00e0 venir, en annon\u00e7ant sur Twitter qu'il a discut\u00e9 avec les dirigeants danois, hollandais et su\u00e9dois quant \u00e0 la proposition, et que leur 'position reste inchang\u00e9e'. 'Nous sommes pr\u00eats \u00e0 consentir \u00e0 des emprunts pour aider les plus affect\u00e9s', a-t-il affirm\u00e9. \u00bb\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_175860_32aaa4.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EStefan Lofven, le premier ministre su\u00e9dois, Mark Rutte, le premier ministre hollandais, et Sebastian Kurz, le chancelier autrichien.\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003ECependant, en d\u00e9pit du fait que les pays les plus m\u00e9contents d'\u00e9ponger les dettes des budgets fran\u00e7ais et italiens \u003Ci\u003E[Les auteurs du pr\u00e9sent article semblent n'avoir pas \u00e0 l'esprit que la France est tout de m\u00eame contributrice nette de plus de 10 milliards d'euros par an dans le budget de l'Union europ\u00e9enne, NdT]\u003C\/i\u003E disposent chacun de facto d'un droit de veto, les chances sont minces pour que ces quatre \u003Ci\u003E\u00ab courageuses fourmis \u00bb\u003C\/i\u003E puissent tenir longtemps face \u00e0 la pression combin\u00e9e du reste de l'UE, de Paris, de Berlin, et de la commission europ\u00e9enne. Pour les pays qui ont perdu \u00e0 \u00eatre membres de la zone euro, et dont les \u00e9conomies sont incapables de d\u00e9fier l'\u00e9conomie allemande sur le march\u00e9 unique europ\u00e9en, la pand\u00e9mie de coronavirus constitue une sorte de derni\u00e8re chance de contraindre Berlin et ses alli\u00e9s \u00e0 rendre un peu des profits \u00e9normes que la zone euro leur a apport\u00e9s. D'un autre c\u00f4t\u00e9, les votants en Allemagne, en Hollande et en Autriche pourraient soulever des objections raisonnables \u00e0 une telle redistribution de l'argent, faite \u00e0 leurs d\u00e9pens. Les citoyens allemands ne seront pas en mesure d'arr\u00eater Angela Merkel si elle est convaincue que sauver la zone euro vaut bien 2 000 milliards d'euros, qui sortiront en fin de compte du budget allemand. Mais aux prochaines \u00e9lections, ces \u00e9lecteurs pourront d\u00e9cider qu'il leur faut des hommes politiques qui d\u00e9fendent leurs int\u00e9r\u00eats nationaux plus cat\u00e9goriquement. Et il ne faudra pas s'\u00e9tonner qu'un effet secondaire du \u003Ci\u003E\u00ab traitement du coronavirus par de la dette \u00bb\u003C\/i\u003E soit de faire monter brutalement le populisme anti-syst\u00e8me dans de nombreux pays europ\u00e9ens.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESi cela se produit, on ne manquera pas d'accuser soit \u003Ci\u003E\u00ab les trolls russes des r\u00e9seaux sociaux \u00bb\u003C\/i\u003E (comme d'habitude) ou \u003Ci\u003E\u00ab les tentatives de propagande men\u00e9es par la Chine \u00bb\u003C\/i\u003E (le refrain \u00e0 la mode). Mais le vrai coupable r\u00e9side dans la cr\u00e9ation d'une nouvelle vague de risque politique pour l'Union europ\u00e9enne, ainsi que pour les dirigeants europ\u00e9ens qui ont choisi d'emprunter ce chemin.\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003E\u003Cb\u003ENote du Saker Francophone\u003C\/b\u003E La zone euro s'habitue ici \u00e0 conna\u00eetre une \u003Ci\u003Ecrise sans pr\u00e9c\u00e9dent\u003C\/i\u003E tous les dix ans et \u00e0 devoir sauver l'euro \u00e0 chaque occasion, \u00e0 tr\u00e8s grands frais. Reste que \u003Ca href=\"https:\/\/www.eyes-on-europe.eu\/target2\"\u003Eles \u00e9carts se creusent\u003C\/a\u003E inexorablement, et que, comme l'avancent \u003Ca href=\"https:\/\/www.theguardian.com\/business\/2016\/aug\/10\/joseph-stiglitz-the-problem-with-europe-is-the-euro\"\u003Edivers \u00e9conomistes de premier plan\u003C\/a\u003E depuis le lancement de l'euro, ce projet de \u003Ci\u003E\"construction\"\u003C\/i\u003E europ\u00e9enne est vou\u00e9 au naufrage. Paradoxalement, c'est \u00e0 pr\u00e9sent notablement sur l'Allemagne que les tensions sont en train de fortement monter, et c'est donc de l\u00e0 que la fracture pourrait se d\u00e9clarer : n'en d\u00e9plaise aux europ\u00e9istes fran\u00e7ais qui continueront jusqu'\u00e0 la derni\u00e8re seconde d'invoquer le \u003Ci\u003Ecouple franco-allemand\u003C\/i\u003E, le d\u00e9bat sur la viabilit\u00e9 et une possible sortie de l'euro est ouvert depuis plusieurs ann\u00e9es \u003Ca href=\"https:\/\/www.welt.de\/finanzen\/geldanlage\/article169931094\/Oekonomen-warnen-vor-Billionenrisiko-fuer-Deutschland.html\"\u003Edans les grands m\u00e9dias \u00e9conomiques allemands\u003C\/a\u003E. Qui vivra verra. Quant au lecteur qui croirait que Macron, soudainement, se serait mis \u00e0 d\u00e9fendre les int\u00e9r\u00eats des Fran\u00e7ais, qu'il se d\u00e9trompe. Macron n'a agi ainsi que par id\u00e9ologie europ\u00e9iste.\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003ETraduit par Jos\u00e9 Mart\u00ed pour le Saker Francophone\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/lesakerfrancophone.fr\/la-france-et-ses-allies-remportent-une-victoire-sur-lallemagne\"\u003Elesakerfrancophone.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}