{"175913":{"id":"175913","parent":"173848","time":"1593039354","url":"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/article.asp?reference=29189","category":"Murs","title":"Les deux faces de Netanyahou : les six facteurs qui d\u00e9cideront de l'annexion","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_175913_e92afb.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"les-deux-faces-de-netanyahou-les-six-facteurs-qui-decideront-de-l-annexion","admin":"newsnet","views":"30","priority":"3","length":"9995","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/biographie.asp?ref_aut=41&lg_pp=fr\"\u003EAnshel Pfeffer אנשיל פפר\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EVoici comment Benjamin Netanyahou \u00e9value les cons\u00e9quences - pour lui-m\u00eame - de l'annexion par Isra\u00ebl de vastes \u00e9tendues de la Cisjordanie\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175913_ec6fc6.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Il y a deux Netanyahou \u00bb, dit un vieux g\u00e9n\u00e9ral qui a pass\u00e9 des centaines d'heures au fil des ans \u00e0 briefer le Premier ministre. \u00ab Il y a le Netanyahou intelligent et politiquement pragmatique, qui ne prend pas de d\u00e9cisions h\u00e2tives. Et il y a ce Netanyahou impulsif, guid\u00e9 par l'histoire, qui pense qu'il sait ce qui est le mieux. Dans le pass\u00e9, je pensais que c'\u00e9tait g\u00e9n\u00e9ralement le premier Netanyahou qui prenait les d\u00e9cisions. Mais maintenant, avec l'annexion, il semble que nous ayons affaire au second. \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais comme presque tous ceux \u00e0 qui vous parlez maintenant en Isra\u00ebl et qui connaissent un peu Benjamin Netanyahou, le g\u00e9n\u00e9ral ne pr\u00e9dira pas quel Netanyahou \u00e9mergera dans une semaine, le 1er juillet, quand le moment sera venu de lancer l'annexion.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est l'une des semaines les plus fatidiques de la carri\u00e8re du Premier ministre, car il d\u00e9cide comment, si et quand annexer des parties de la Cisjordanie. Mais c'est un personnage complexe, et ses deux facettes sont interchangeables, souvent en un clin d'œil. Les six facteurs suivants influenceront sa d\u00e9cision.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E1. L'h\u00e9ritage\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECeux qui ont parl\u00e9 de l'annexion avec le Premier ministre ces derni\u00e8res semaines en sont ressortis avec la nette impression qu'il est actuellement le deuxi\u00e8me Netanyahou, obs\u00e9d\u00e9 par l'histoire. Il veut en faire son h\u00e9ritage. Il veut qu'on se souvienne de lui comme du dirigeant qui a irr\u00e9vocablement chang\u00e9 les param\u00e8tres du conflit isra\u00e9lo-palestinien, et il sait qu'il n'y aura jamais un autre pr\u00e9sident usam\u00e9ricain comme Donald Trump, qui ne sera peut-\u00eatre plus l\u00e0 pour longtemps, pour lui permettre de le faire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECela dit, il n'est pas tout \u00e0 fait clair quel serait r\u00e9ellement l'h\u00e9ritage \u00e0 cet \u00e9gard. Netanyahou va-t-il adopter une approche maximaliste et tenter d'annexer la totalit\u00e9 des 30 % de la Cisjordanie pr\u00e9vus dans le plan Trump comme faisant partie du futur Isra\u00ebl ? Et est-il pr\u00eat en retour \u00e0 accepter en principe que les 70 % restants soient r\u00e9serv\u00e9s \u00e0 un \u00c9tat palestinien ? Une annexion de moindre envergure, par exemple de quelques blocs de colonies \u00e0 l'int\u00e9rieur la Ligne verte, sera-t-elle suffisante comme h\u00e9ritage ? Ou suffira-t-il d'avoir chang\u00e9 le discours, de celui o\u00f9 Isra\u00ebl est sous pression pour mettre fin \u00e0 l'occupation et se retirer de la Cisjordanie, \u00e0 celui o\u00f9 il a le droit d'annexer mais choisit plut\u00f4t le statu quo de l'occupation ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E2. Le juste prix\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans une autre vie, Netanyahou aurait pu travailler \u00e0 l'\u00e9valuation des risques. De toute son histoire, Isra\u00ebl n'a jamais eu un dirigeant aussi peu enclin \u00e0 prendre des risques. Contrairement \u00e0 ses pr\u00e9d\u00e9cesseurs, Netanyahou a \u00e9vit\u00e9 \u00e0 la fois les grandes guerres et les ouvertures de paix. Pourquoi prendre des risques ? La principale raison pour laquelle il a pouss\u00e9 \u00e0 l'annexion au cours de l'ann\u00e9e derni\u00e8re, autre qu'une promesse \u00e9lectorale utile pour rallier sa base de droite, est qu'il croyait pouvoir le faire sans avoir \u00e0 payer un prix important. La communaut\u00e9 internationale se concentre sur d'autres questions bien plus urgentes, l'administration Trump est de son c\u00f4t\u00e9, les \u00c9tats arabes sont avec lui contre l'Iran et ne se soucient pas vraiment des Palestiniens, qui sont eux-m\u00eames divis\u00e9s, soumis et faibles.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais il a peut-\u00eatre \u00e9t\u00e9 trop optimiste. Peut-\u00eatre l'Union europ\u00e9enne va-t-elle cette fois-ci prendre au s\u00e9rieux le fait de punir Isra\u00ebl par des sanctions. Peut-\u00eatre que l'administration (US) a des doutes. Les \u00c9tats arabes amis semblent \u00eatre plus hostiles \u00e0 l'id\u00e9e et les Palestiniens pourraient bien avoir une chance de remettre leur cause \u00e0 l'ordre du jour international. Au moment de v\u00e9rit\u00e9, Netanyahou risquera-t-il tout cela pour son h\u00e9ritage ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E3. Le jeu des reproches\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECertains disent que Netanyahou ne peut pas faire marche arri\u00e8re par rapport \u00e0 l'annexion du 1er juillet, apr\u00e8s avoir pass\u00e9 plus d'un an et trois campagnes \u00e9lectorales enti\u00e8res \u00e0 en parler. La honte politique serait trop grande, disent-ils. La droite ne lui pardonnera pas et essaiera de le faire d\u00e9poser. Peut-\u00eatre. Mais il y a une autre fa\u00e7on de voir les choses. Si l'annexion n'a pas lieu bient\u00f4t, ou si elle s'av\u00e8re beaucoup moins importante que les 30 % pr\u00e9vus dans le plan Trump, il y aura beaucoup de reproches \u00e0 faire \u00e0 Isra\u00ebl qui a refus\u00e9 \u00ab l'opportunit\u00e9 historique \u00bb de profiter d'une administration usam\u00e9ricaine amicale.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPersonne ne joue mieux le jeu des reproches que Netanyahou, et il tirera le maximum de cet \u00e9pisode pour bl\u00e2mer la gauche d\u00e9faitiste, son perfide partenaire de coalition Benny Gantz, les dirigeants de droite qui s'y sont oppos\u00e9s, comme Naftali Bennett et Avigdor Lieberman, et les colons qui ont dout\u00e9 de lui. Et puis, bien s\u00fbr, il trouvera aussi un moyen d'impliquer l' \u00ab \u00c9tat profond \u00bb de l'establishment de la s\u00e9curit\u00e9 et de l'appareil juridique. Avec tant de reproches utiles \u00e0 faire, il serait peut-\u00eatre m\u00eame int\u00e9ressant pour Netanyahou que l'annexion n'ait jamais lieu.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175913_7b3a14.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EBenny Gantz, \u00e0 g., et Benjamin Netanyahou pendant une r\u00e9union gouvernementale, \u00e0 J\u00e9rusalem, le 21 juin 2020.Photo Mark Israel Sallem\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E4. La sortie de la coalition\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'accord entre le Likoud et Kahol Lavan n'est pas \u00e9tanche, mais il y a seulement quelques failles qui pourraient permettre \u00e0 Netanyahou de rompre l'accord avec Benny Gantz sans \u00eatre oblig\u00e9 de lui laisser le bureau du premier ministre jusqu'\u00e0 la formation d'un nouveau gouvernement apr\u00e8s les prochaines \u00e9lections. Une des rares clauses qui joue en faveur de Netanyahou est celle qui stipule qu'\u00e0 partir du 1er juillet, il peut soumettre l'annexion, soit au gouvernement, soit \u00e0 la Knesset (ou aux deux) pour approbation, quand il le souhaite. Cela cr\u00e9e un point de pression constant sur Gantz, qui est r\u00e9ticent \u00e0 aller de l'avant avec une annexion unilat\u00e9rale, et un moyen pour Netanyahou de le pousser \u00e0 rompre l'accord ou \u00e0 d\u00e9missionner.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENetanyahou, qui est actuellement au plus haut des sondages \u00e0 ce jour, pourrait utiliser cela maintenant et op\u00e9rer une rupture pour obtenir une \u00e9lection. Certains pensent qu'il le fera. Il pourrait cependant d\u00e9cider qu'il vaut mieux ne pas prendre ce risque, alors qu'il lui reste encore dix-sept mois \u00e0 courir avant de c\u00e9der la place \u00e0 Gantz, et peut maintenir l'annexion dans son arsenal comme une menace suppl\u00e9mentaire au-dessus de la t\u00eate de Gantz pour les mois \u00e0 venir.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175913_fb41d8.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ENetanyahou pendant la premi\u00e8re journ\u00e9e de son proc\u00e8s le 24 mai 2020. Image Moran Surir\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E5. La tactique de diversion\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne autre raison de retarder sa d\u00e9cision et de maintenir la question de l'annexion en vie est qu'elle constitue un excellent moyen de d\u00e9tourner l'attention des deux principaux soucis de Netanyahou \u00e0 l'heure actuelle. Tout d'abord, son proc\u00e8s pour corruption, qui n'a pas encore pris une vitesse de croisi\u00e8re et n'entrera en phase probatoire que dans quelques mois. Deuxi\u00e8mement, la controverse qui progresse rapidement autour de l'\u00e9chec de sa \u00ab strat\u00e9gie de sortie \u00bb, s'il y en avait une, du confinement du coronavirus, et l'absence de toute pr\u00e9paration s\u00e9rieuse \u00e0 l'escalade de la crise \u00e9conomique provoqu\u00e9e par le COVID.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESi l'annexion est d\u00e9cid\u00e9e et mise en œuvre rapidement, et si les r\u00e9percussions imm\u00e9diates pour Isra\u00ebl ne sont pas trop graves, Netanyahou aura perdu son meilleur atout. Il vaut bien mieux maintenir l'annexion suspendue, en tant que perspective imminente mais non imm\u00e9diate, en la renvoyant \u00e0 un comit\u00e9 minist\u00e9riel par exemple, puis en utilisant la question chaque fois que cela est possible, pour \u00e9carter des gros titres ind\u00e9sirables sur la crise \u00e9conomique ou sur les derniers d\u00e9veloppements de son proc\u00e8s.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175913_e92afb.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ECarlos Latuff\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E6. Les USAm\u00e9ricains\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENetanyahou se trouve actuellement dans la position unique et plut\u00f4t inconfortable de devoir traiter avec deux administrations usam\u00e9ricaines. L'administration Trump actuelle et, si l'on en croit la trajectoire descendante de Trump dans les sondages, une administration Biden qui a de plus en plus de chances de s'installer \u00e0 la Maison Blanche dans un peu plus de six mois.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans quelques jours, il devrait savoir si l'administration en place lui donnera le feu vert pour l'annexion, et si oui, dans quelle mesure. Cela ne signifie pas n\u00e9cessairement que sa d\u00e9cision sera totalement conforme \u00e0 la recommandation de la Maison Blanche. Il pourrait aller de l'avant avec l'annexion, ou une annexion plus importante, malgr\u00e9 les souhaits de M. Trump, en calculant qu'il pourrait encore s'en tirer. Apr\u00e8s tout, il a d\u00e9j\u00e0 fait face \u00e0 des administrations plus hostiles par le pass\u00e9. Mais il est extr\u00eamement peu probable qu'il prenne le risque d'une confrontation avec l'homme dont il a fait l'\u00e9loge \u00e0 plusieurs reprises en tant que pr\u00e9sident le plus pro-isra\u00e9lien de tous les temps.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED'autre part, m\u00eame si Trump lui donne carte blanche pour l'annexion, il sait que cela signifierait qu'il serait \u00e0 couteaux tir\u00e9s avec le pr\u00e9sident Biden, qui dans l'ensemble s'est montr\u00e9 amical envers lui au fil des ans, d\u00e8s le premier jour.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDe ces six facteurs, c'est probablement le facteur usam\u00e9ricain qui aura le plus d'influence et si le pragmatique Netanyahou, peu enclin au risque, l'emporte sur le Bibi avide de laisser sa marque historique, il aura \u00e9galement la meilleure excuse \u00e0 usage interne pour le faire.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECourtesy of \u003Ca href=\"http:\/\/tlaxcala-int.org\"\u003ETlaxcala\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nSource: \u003Ca href=\"https:\/\/www.haaretz.com\/israel-news\/.premium-a-tale-of-two-netanyahus-the-six-factors-that-will-decide-annexation-1.8940031\"\u003Ehaaretz.com\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nPublication date of original article: 23\/06\/2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/article.asp?reference=29189\"\u003Etlaxcala-int.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}