{"175936":{"id":"175936","parent":"0","time":"1593078934","url":"http:\/\/www.bastamag.net\/Droit-au-Logement-Metz-Municipales-exiles-sans-abri-SDF-candidats-reportage","category":"R\u00e9seau social","title":"Exil\u00e9s et sans-abri : les politiques locaux ont-ils pr\u00e9vu de leur \u00e9pargner la rue et la misère ?","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_175936_ab60b1.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"exiles-et-sans-abri-les-politiques-locaux-ont-ils-prevu-de-leur-epargner-la-rue-et-la-misegravere","admin":"newsnet","views":"22","priority":"2","length":"20490","lang":"","content":"\u003Cp\u003Epar \u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Franck-Depretz\"\u003EFranck D\u00e9pretz\u003C\/a\u003E 25 juin 2020\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175936_4d500d.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EEn Alsace-Moselle, le droit local oblige la commune \u00e0 mettre \u00e0 l'abri \u00ab toute personne d\u00e9nu\u00e9e de ressources \u00bb. \u00c0 Metz, cela n'a pas emp\u00each\u00e9 des milliers de personnes de vivre dans un camp de fortune. Si l'indiff\u00e9rence ou le d\u00e9ni priment chez plusieurs candidats \u00e0 la mairie, d'autres pourraient mettre en oeuvre une vraie politique locale d'h\u00e9bergement pour toutes et tous. Reportage.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDepuis quatre mois, Pol-Olivier h\u00e9berge une famille d'origine albanaise, une m\u00e8re, Adana [\u003Ca href=\"#nb1\" name=\"nh1\"\u003E1\u003C\/a\u003E], ses trois filles, adolescentes et \u00e0 peine adultes et leur petit fr\u00e8re. Les quatre femmes ont subi les violences du p\u00e8re et mari. Cela faisait deux ans que la petite famille vivotait \u00e0 Metz. \u003Ci\u003E\u00ab Adana et ses enfants se partageaient une minuscule chambre d'h\u00f4tel \u00e0 cinq, sans t\u00e9l\u00e9, sans rien \u00e0 faire, ils tuaient l'ennui toute la journ\u00e9e\u003C\/i\u003E, nous explique Pol-Olivier dans un bar. \u003Ci\u003ED\u00e8s qu'elles ont appris qu'un gymnase \u00e9tait occup\u00e9 par le Collectif mosellan de lutte contre la mis\u00e8re, elles y sont all\u00e9es. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ELes reconduites \u00e0 la fronti\u00e8re ont doubl\u00e9\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne quinzaine d'occupations de lieux publics en tout genre - Maison de l'\u00e9tudiant, camping municipal, mais surtout gymnases - impuls\u00e9es par des citoyens, souvent \u00e0 l'initiative du Collectif mosellan de lutte contre la mis\u00e8re, ont permis \u00e0 des centaines d'enfants, de femmes et d'hommes de ne pas dormir dehors et d'\u00eatre relog\u00e9s par les services de la pr\u00e9fecture depuis novembre 2017. Avant, nombre d'entre-eux survivaient dans un bidonville, d\u00e9sormais d\u00e9mantel\u00e9, qui s'\u00e9tendait sur un parking face \u00e0 un incin\u00e9rateur de d\u00e9chets m\u00e9nagers. Jusqu'\u00e0 1200 personnes ont ainsi \u00ab v\u00e9cu \u00bb \u00e0 Metz, sous des tentes, dans ce qui fut l'un des plus importants camp d'exil\u00e9s du pays. Depuis sa fermeture, les exil\u00e9s continuent d'affluer. Et d'\u00e9chouer \u00e0 la rue.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175936_0486e5.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ELe camp Blida \u00e0 Metz, avant son dernier d\u00e9mant\u00e8lement en novembre 2017. \u00a9 France Timmermans\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175936_5a6cac.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003E\u00a9 France Timmermans\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 Metz, la politique migratoire du gouvernement s'est fait ressentir avant m\u00eame la loi asile et immigration de 2018. Les mesures d'\u00e9loignements prononc\u00e9es tout comme les reconduites \u00e0 la fronti\u00e8res effectives ont plus que doubl\u00e9 depuis quatre ans. Plus de 1500 personnes ont \u00e9t\u00e9 enferm\u00e9es au centre de r\u00e9tention administrative (CRA) de Metz-Queuleu rien qu'en 2018. Metz-Queuleu est le premier CRA de France en termes d'enfermement des enfants [\u003Ca href=\"#nb2\" name=\"nh2\"\u003E2\u003C\/a\u003E].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EDes enfants, b\u00e9b\u00e9s, femmes enceintes sortis de la rue gr\u00e2ce aux occupations de gymnases\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EGilet jaune \u003Ci\u003E\u00ab depuis le premier acte \u00bb\u003C\/i\u003E, permanent syndical et de toutes les luttes sociales, Pol-Olivier se rendait de temps en temps dans l'un de ces gymnases, pour apporter un peu de nourriture et de chaleur humaine \u00e0 la cinquantaine de personnes, dont dix enfants, deux b\u00e9b\u00e9s et une femme enceinte, qui y vivaient. Cet ancien ouvrier communal prend la d\u00e9cision d'h\u00e9berger Adana et ses enfants chez lui un mardi soir d'octobre 2019. Le lendemain, \u00e0 la premi\u00e8re heure, la police aux fronti\u00e8res d\u00e9barquait au gymnase pour un contr\u00f4le. \u003Ci\u003E\u00ab La m\u00e8re et la fille plus grande font l'objet d'une obligation de quitter le territoire fran\u00e7ais [OQTF] depuis un an... Si elles repartent en Albanie, elles sont en danger \u00bb\u003C\/i\u003E, confie Pol-Olivier.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175936_2d4230.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EDerni\u00e8re r\u00e9ouverture du camp Blida, avril 2017. \u00a9 France Timmermans\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EQue pensent les candidats \u00e0 la mairie de Metz de cette situation en particulier et de celles des centaines de personnes r\u00e9fugi\u00e9s dans un grand d\u00e9nuement sur le territoire de la commune ? Lors d'une r\u00e9union de quartier, Pol-Olivier a interpell\u00e9 le candidat LR et s\u00e9nateur de Moselle, Fran\u00e7ois Grosdidier - et d\u00e9sormais qualifi\u00e9 pour le second tour avec 30 % des voix [\u003Ca href=\"#nb3\" name=\"nh3\"\u003E3\u003C\/a\u003E] - sur \u003Ci\u003E\u00ab la mis\u00e8re humaine \u00bb\u003C\/i\u003E, ces centaines de personnes qui dorment dehors, par tous les temps. \u003Ci\u003E\u00ab Dans une ville qui compte 8500 logements vacants, peut-on ouvrir des logements sociaux pour qu'il n'y ait plus personne \u00e0 la rue ? \u00bb\u003C\/i\u003E demande le citoyen.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175936_e8d74e.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EFran\u00e7ois Grosdidier, candidat Les R\u00e9publicains. \u00a9 France Timmermans\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E\u00ab Il faut \u00e9viter le manich\u00e9isme excessif.\u003C\/i\u003E Voil\u00e0 la r\u00e9ponse de Fran\u00e7ois Grosdidier. \u003Ci\u003EIl y a des gens qui sont \u00e0 la rue parce qu'ils veulent y \u00eatre. Et m\u00eame par grand froid, on voudrait vraiment les placer dans des foyers, ils le refusent. On ne peut pas les obliger. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ELes maires d'Alsace-Moselle oblig\u00e9s de mettre l'abri \u00ab toute personne d\u00e9nu\u00e9e de ressources \u00bb\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESur le cas des exil\u00e9, Fran\u00e7ois Grosdidier r\u00e9pond par une question : \u003Ci\u003E\u00ab Mais quel est le statut de chacun ? Si ce sont des demandeurs [d'asile], on doit leur assurer des conditions dignes le temps de la demande. C'est clair, net, pr\u00e9cis. \u00bb\u003C\/i\u003E En revanche, c'est moins clair pour les personnes \u00ab d\u00e9bout\u00e9es \u00bb, qui ont vu leur demande d'asile refus\u00e9e. \u003Ci\u003E\u00ab Ils continuent de vivre sur le territoire alors qu'ils sont cens\u00e9s ne plus y \u00eatre \u00bb\u003C\/i\u003E, dit le candidat. Mais puisqu'ils y sont, que compte-t-il en faire ? \u003Ci\u003E\u00ab L'accueil des migrants n'incombe pas \u00e0 la ville \u00bb\u003C\/i\u003E, esquive-t-il. C'est faux !\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est bien aux services de la pr\u00e9fecture de proposer une solution d'h\u00e9bergement d'urgence \u00e0 \u003Ci\u003E\u00ab toute personne sans abri en situation de d\u00e9tresse m\u00e9dicale, psychique ou sociale \u00bb\u003C\/i\u003E, comme la loi les y oblige [\u003Ca href=\"#nb4\" name=\"nh4\"\u003E4\u003C\/a\u003E]. Mais, ici, en Alsace-Moselle, l'\u00c9tat n'est pas le seul acteur \u00e0 qui incombe ce devoir. \u003Ci\u003E\u00ab Toute personne d\u00e9nu\u00e9e de ressources et \u00e2g\u00e9e de plus de seize ans doit recevoir de la commune dans laquelle elle se trouve un abri, l'entretien indispensable, les soins et prescriptions n\u00e9cessaires en cas de maladie ainsi que des fun\u00e9railles d\u00e9centes \u00bb\u003C\/i\u003E, dit un texte de droit local - l'article L511-2 du Code de l'action sociale et des familles [\u003Ca href=\"#nb5\" name=\"nh5\"\u003E5\u003C\/a\u003E]. Le texte s'applique \u00e0 toute personne, qu'importe sa nationalit\u00e9 ou son statut administratif.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EUn logement sur huit vacant \u00e0 Metz\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPol-Olivier repart vers sa cit\u00e9 ouvri\u00e8re, tandis que nous poursuivons notre tourn\u00e9e des locaux de campagne [\u003Ca href=\"#nb6\" name=\"nh6\"\u003E6\u003C\/a\u003E], cette fois aux c\u00f4t\u00e9s des membres du Collectif mosellan de lutte contre la mis\u00e8re. Ils ont pr\u00e9vu un questionnaire adress\u00e9 \u00e0 chacun des dix candidats aux \u00e9lections municipales de Metz (il n'en reste plus que trois, sous l'\u00e9tiquette LR, Unis pour Metz (EELV, PS, PCF) et RN (extr\u00eame-droite). La question principale, aux yeux de ces militants pour l'h\u00e9bergement \u00ab imm\u00e9diat, continu et inconditionnel des personnes \u00e0 la rue \u00bb, est celle de la r\u00e9quisition des logements vacants. L'agglom\u00e9ration en compte 11 700, la ville de Metz 8500 - soit un logement sur huit de son parc ! [\u003Ca href=\"#nb7\" name=\"nh7\"\u003E7\u003C\/a\u003E].\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ELes quartiers bourgeois, premiers concern\u00e9s par la vacance\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECandidat de droite sans parti, Emmanuel Lebeau (5 % au premier tour) ne r\u00e9pond pas mieux que son concurrent : \u003Ci\u003E\u00ab Les logement vacants sont soit en tr\u00e8s mauvais \u00e9tat, soit ils se trouvent \u00e0 Borny, \u00e0 Bellecroix, au Sablon [des quartiers populaires et p\u00e9riph\u00e9riques de Metz], \u00e7a va ajouter de la pauvret\u00e9 \u00e0 la pauvret\u00e9. \u00bb\u003C\/i\u003E Ce n'est pas ce que dit l'Agence d'urbanisme de l'agglom\u00e9ration de Moselle, selon laquelle la vacance est \u00e0 Metz \u003Ci\u003E\u00ab beaucoup plus \u00e9lev\u00e9s dans les quartiers centraux \u00bb\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175936_28fcbe.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EEmmanuel Lebeau, candidat de droite, face \u00e0 \u00c9ric Graff, porte-parole du Collectif mosellan de lutte contre la mis\u00e8re. \u00a9 France Timmermans\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EMais la r\u00e9quisition de logements vacants n'est pas au programme d'Emmanuel Lebeau. Celle des gymnases non plus - \u003Ci\u003E\u00ab car ils ne sont pas faits pour \u00e7a \u00bb\u003C\/i\u003E, dit-il. Si demain, des dizaines, des centaines de personnes se retrouvaient de nouveau \u00e0 la rue, ce managing director dans un \u00e9tablissement financier au Luxembourg, dipl\u00f4m\u00e9 d'expertise comptable, pr\u00e9f\u00e8re ouvrir des anciennes casernes militaires \u00ab inoccup\u00e9es \u00bb. Les casernes militaires ne sont pas vraiment faites \u00ab pour \u00e7a \u00bb non plus, lui fait-on remarquer. \u003Ci\u003E\u00ab Sauf qu'elles appartiennent \u00e0 l'\u00c9tat \u00bb\u003C\/i\u003E, pr\u00e9cise-t-il.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EL'auteur de la loi qui privatise les HLM\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAu local de campagne de Richard Lioger, candidat investi par La R\u00e9publique En Marche (7 % au premier tour), \u00e0 peine franchissons-nous le seuil qu'il d\u00e9fend son bilan national de d\u00e9put\u00e9. \u003Ci\u003E\u00ab Vous savez que j'ai \u00e9t\u00e9 rapporteur de la loi Elan [sur le logement] ? \u00bb\u003C\/i\u003E. Richard Lioger a \u00e9t\u00e9 adjoint \u00e0 l'urbanisme de la mandature PS, de 2008 \u00e0 2017. Parmi les projets qu'il a soutenus, on trouve : un quartier \u00ab Cœur imp\u00e9rial \u00bb compos\u00e9 de logements co\u00fbtant 3500 \u00e0 5000 euros le m\u00e8tre carr\u00e9, deux grands centre commerciaux ouverts en 2014 et 2017, le futur H\u00f4tel Starck quatre \u00e9toiles exploit\u00e9 par le groupe luxe Hilton, un centre des congr\u00e8s, deux cin\u00e9mas multiplexes...\u003C\/p\u003E\u003Ctable\u003E\u003Ctbody\u003E\u003Ctr\u003E\u003Ctd\u003EVoir nos articles sur la loi Elan :\u003Cbr \/\u003E\n\u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Loi-privatisant-les-HLM-pourquoi-il-sera-bientot-encore-plus-galere-de-trouver\"\u003ELoi privatisant les HLM : pourquoi il sera bient\u00f4t encore plus gal\u00e8re de trouver un logement d\u00e9cent\u003C\/a\u003E)\"\u003Cbr \/\u003E\n\u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Expulsions-accelerees-peines-de-prison-la-loi-Elan-sur-le-logement-s-apprete-a\"\u003EExpulsions acc\u00e9l\u00e9r\u00e9es, peines de prison : la loi \u00ab Elan \u00bb sur le logement s'appr\u00eate \u00e0 criminaliser les plus pr\u00e9caires\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\n\u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Logements-lieux-publics-transports-le-gouvernement-continue-d-exclure-les\"\u003ELogements, lieux publics, transports : le gouvernement continue d'exclure les personnes handicap\u00e9es\u003C\/a\u003E\u003C\/td\u003E\u003C\/tr\u003E\u003C\/tbody\u003E\u003C\/table\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003E\u00ab On ne peut pas obliger un propri\u00e9taire \u00e0 louer... \u00bb \u00ab Si, si ! C'est dans la loi \u00bb\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ERichard Lioger entend \u003Ci\u003E\u00ab inciter \u00bb\u003C\/i\u003E les propri\u00e9taires \u00e0 \u003Ci\u003E\u00ab r\u00e9nover, isoler, louer \u00bb\u003C\/i\u003E les logements vacants dans son programme. Mais pas les r\u00e9quisitionner pour \u00eatre habit\u00e9s par des personnes priv\u00e9es du minimum vital ? \u003Ci\u003E\u00ab On ne peut pas obliger un propri\u00e9taire \u00e0 louer... \u00bb\u003C\/i\u003E, r\u00e9pond-il. \u003Ci\u003E\u00ab Si ! si ! C'est dans la loi \u00bb\u003C\/i\u003E, lui assure \u00c9ric Graff, le porte-parole du Collectif mosellan de lutte contre la mis\u00e8re. En effet, les pr\u00e9fectures peuvent proc\u00e9der \u00e0 des r\u00e9quisitions \u003Ci\u003E\u00ab des locaux \u00e0 usage d'habitation vacants \u00bb\u003C\/i\u003E pour \u003Ci\u003E\u00ab les personnes d\u00e9pourvues de logement ou log\u00e9es dans des conditions manifestement insuffisantes \u00bb\u003C\/i\u003E [\u003Ca href=\"#nb8\" name=\"nh8\"\u003E8\u003C\/a\u003E].\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175936_a47fb9.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ERichard Lioger, candidat La R\u00e9publique En Marche, face \u00e0 \u00c9ric Graff. \u00a9 France Timmermans\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E\u00ab Bien s\u00fbr\u003C\/i\u003E, accorde Richard Lioger. \u003Ci\u003EMais apr\u00e8s, quand on regarde dans le d\u00e9tail, je peux vous assurer que chacun des propri\u00e9taires a de bonnes raisons pour expliquer la vacance. Il y a des gens de condition modeste qui n'ont pas les moyens de r\u00e9habiliter leur logement, par exemple. \u00bb\u003C\/i\u003E Il y a aussi des gens de condition modeste qui n'ont nulle part o\u00f9 dormir... \u003Ci\u003E\u00ab C'est un drame, c'est terrible\u003C\/i\u003E, reconna\u00eet le d\u00e9put\u00e9 En Marche. \u003Ci\u003EJe vois bien, il y a une dame qui est juste l\u00e0 en face... \u00bb \u00ab Annick [\u003Ca href=\"#nb9\" name=\"nh9\"\u003E9\u003C\/a\u003E] \u00bb\u003C\/i\u003E, pr\u00e9cise Jean, membre du collectif, qui lui rend visite quotidiennement. \u003Ci\u003E\u00ab Je ne connais pas son nom\u003C\/i\u003E, reprend le d\u00e9put\u00e9-candidat. \u003Ci\u003EMais assez r\u00e9guli\u00e8rement, ici, on lui donne quelque chose pour l'aider. Plusieurs fois, je lui ai demand\u00e9 pourquoi elle ne va pas vers les solutions qui existent pour elle... \u00bb\u003C\/i\u003E Richard Lioger met son manteau, prend ses cl\u00e9s, s'appr\u00eate \u00e0 partir. \u003Ci\u003E\u00ab On n'est pas aussi inhumains que vous le d\u00eetes \u00bb\u003C\/i\u003E, conclut-il.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQuelques dizaines de m\u00e8tres plus loin, Annick fait la manche. Nous lui rapportons les propos de Richard Lioger. \u003Ci\u003E\u00ab Je voudrais bien vivre en foyer. Mais des foyers, \u00e0 Metz, il y en a huit. Un seul est r\u00e9serv\u00e9 aux femmes et aux enfants... \u00bb,\u003C\/i\u003E explique-t-elle.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003E\u00ab Il y a juste \u00e0 a\u00e9rer et \u00e0 rallumer le chauffage \u00bb\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E\u00ab Je ne l'exclus pas, mais me pose la question : comment r\u00e9quisitionner des logements vacants ? \u00bb\u003C\/i\u003E, s'interroge aussi B\u00e9atrice Agamenonne. Elle est l'ancienne r\u00e9f\u00e9rente En Marche, exclue du mouvement pour avoir maintenue sa candidature (6 % au premier tour) aux \u00e9lections municipales alors qu'elle n'\u00e9tait pas investie par LREM. \u00c0 la sortie du confinement, cette ing\u00e9nieure en cheffe des ponts, eaux et for\u00eats a fusionn\u00e9 sa liste avec celle de Fran\u00e7ois Grosdidier.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175936_319dc5.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EB\u00e9atrice Agamennone, ex-r\u00e9f\u00e9rente En Marche, au milieu de son \u00e9quipe de campagne. \u00a9 France Timmermans\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003ESoutenue par la France Insoumise, la liste \u00ab Metz Commune libre \u00bb (2,3 % au premier tour) - dont fait partie \u00c9ric Graff - a de son c\u00f4t\u00e9 d\u00e9j\u00e0 r\u00e9fl\u00e9chi \u00e0 quels b\u00e2timents pourraient \u00eatre r\u00e9quisitionn\u00e9s. \u003Ci\u003E\u00ab Il y a des b\u00e2timents municipaux inoccup\u00e9s en parfait \u00e9tat dans la m\u00e9tropole\u003C\/i\u003E, assure Fernand Beckrich, membre du NPA. \u003Ci\u003EDes instituteurs y logeaient jusqu'au d\u00e9but des ann\u00e9es 2000. Moi-m\u00eame j'habite dans un logement municipal qui a \u00e9t\u00e9 entour\u00e9 par quatre appartements vides pendant dix ans. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175936_cbd59f.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EFernand Beckrich (\u00e0 gauche), avec les membres de la liste Metz Commune libre (non qualifi\u00e9e pour le second tour). \u00a9 France Timmermans\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u00c9ric Graff nous rappelle comment se sont traduits, pour les exil\u00e9s, les deux pr\u00e9c\u00e9dents mandats du maire sortant, le socialiste Dominique Gros. \u003Ci\u003E\u00ab M\u00eame avec un texte du droit local - unique en France - qui oblige le maire \u00e0 mettre \u00e0 l'abri les personnes \u00e0 la rue, Dominique Gros persistait \u00e0 d\u00e9charger sa responsabilit\u00e9 sur l'\u00c9tat \u00bb\u003C\/i\u003E, dit le militant. En novembre 2015, d'\u00e9normes pierres avaient \u00e9t\u00e9 install\u00e9es sur une pelouse o\u00f9 les demandeurs d'asile \u00e9chouaient, pour les emp\u00eacher d'y monter leurs tentes. Le maire a aussi d\u00e9pos\u00e9 des requ\u00eates au tribunal administratif de Strasbourg, en octobre 2019, pour obtenir l'\u00e9vacuation du gymnase dans lequel des exil\u00e9s s'\u00e9taient r\u00e9fugi\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl y a aussi eu les d\u00e9clarations publiques alarmantes : \u003Ci\u003E\u00ab Nous sommes envahis par des personnes sans droit ni titre ! \u00bb\u003C\/i\u003E, avait dit le maire lorsque 64 personnes occupaient un gymnase, en avril 2019, \u00e0 propos de personnes pourtant munies d'attestations de demande d'asile d\u00e9livr\u00e9es par la pr\u00e9fecture ou de convocations pour l'enregistrement de leur demande [\u003Ca href=\"#nb10\" name=\"nh10\"\u003E10\u003C\/a\u003E]. Dominique Gros peut aussi s'afficher sous un autre jour. Comme lorsqu'il souhaitait ses vœux en janvier 2018 [\u003Ca href=\"#nb11\" name=\"nh11\"\u003E11\u003C\/a\u003E] : \u003Ci\u003E\u00ab Il nous faut sans doute trouver une approche responsable - et j'en prends ma part -, digne, o\u00f9 les grandes villes prennent en charge, en lien avec les associations, l'accueil des demandeurs d'asile. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EPourquoi ne pas attaquer l'\u00c9tat en justice ?\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EXavier Bouvet, conseiller au cabinet du maire pendant quatre ans, nous rejoint. Avec sa liste de gauche (qui r\u00e9unit des candidats issu de diff\u00e9rents partis, G\u00e9n\u00e9rations, Place Publique, Europe \u00e9cologie Les Verts, Parti communiste), il fait partie, avec 25 % des voix, des trois qualifi\u00e9s pour le second tour des municipales, derri\u00e8re Fran\u00e7ois Grosdidier et devant le Rassemblement national. Xavier Bouvet reprend l'id\u00e9e de Damien Car\u00eame, maire de Grande-Synthe entre 2001 et 2019, d'\u003Ci\u003E\u00ab exp\u00e9rimenter un revenu minimum social garanti \u00bb\u003C\/i\u003E, qui serait vers\u00e9 en monnaie locale (voir notre \u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Conjuguer-accueil-des-migrants-ecologie-et-emancipation-sociale-l-etonnant\"\u003Earticle\u003C\/a\u003E sur la politique de Damien Car\u00eame \u00e0 Grande-Synthe). \u003Ci\u003E\u00ab Nous devons encore en d\u00e9finir les conditions, le montant. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175936_ab60b1.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003E\u00c9ric Graff face \u00e0 Xavier Bouvet, candidat de gauche. \u00a9 France Timmermans\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003ECe communicant de 36 ans porte une autre grande mesure : cr\u00e9er un \u003Ci\u003E\u00ab village des solidarit\u00e9s \u00bb\u003C\/i\u003E pour les personnes d\u00e9munies. En gros, dit-il, \u003Ci\u003E\u00ab un site central o\u00f9 l'on pourrait concentrer l'ensemble des moyens d'h\u00e9bergement, d'accompagnement, de point d'information... \u00bb\u003C\/i\u003E Encore faut-il que l'\u00c9tat prenne en charge, ensuite, les personnes qui y auront \u00e9t\u00e9 recueillies temporairement. \u003Ci\u003E\u00ab Car le but n'est pas qu'elles restent. Il ne faut pas que ce soit un tombeau des esp\u00e9rances, il faut que ce soit... un sas. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt pourquoi ne pas attaquer l'\u00c9tat en justice ? L'id\u00e9e a surgi subitement dans la conversation. C'est \u00c9ric Graff qui l'a lanc\u00e9e. Xavier Bouvet semble pensif. \u003Ci\u003E\u00ab Effectivement, je n'avais jamais analys\u00e9 \u00e7a. Il y a bien eu une p\u00e9tition appelant \u00e0 attaquer l'\u00c9tat fran\u00e7ais en justice pour \"inaction face aux changements climatiques\" [\u003Ca href=\"#nb12\" name=\"nh12\"\u003E12\u003C\/a\u003E]. S'il faut en passer par le droit, la justice, et la m\u00e9diatisation qui va derri\u00e8re pour faire bouger les choses, je ne l'exclus pas. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFaudra-t-il en passer par l\u00e0 ? D\u00e8s la sortie du confinement, des personnes sans-abri se sont trouv\u00e9es \u00e0 nouveau sans toit dans le centre-ville de Metz. Des exil\u00e9s sans autre moyen de se loger ont recommenc\u00e9 \u00e0 installer des tentes aux abords de la ville. Un terrain vague boueux sert de bidonville \u00e0 des personnes habitant en caravanes. \u003Ci\u003E\u00ab Pendant le confinement, j'ai fait le tour de la ville, je n'ai vu absolument personne dormir \u00e0 la rue\u003C\/i\u003E, note Jean, du Collectif mosellan de lutte contre la mis\u00e8re. \u003Ci\u003ETout le monde avait pu \u00eatre mis \u00e0 l'abri. Comme quoi, quand il le veut, l'\u00c9tat sait faire son boulot. \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFranck D\u00e9pretz\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPhotos : \u00a9 France Timmermans\u003C\/p\u003E\u003Ctable\u003E\u003Ctbody\u003E\u003Ctr\u003E\u003Ctd\u003ELire aussi : \u003Ca href=\"https:\/\/www.bastamag.net\/Loyers-moratoire-difficulte-a-payer-negocier-avec-son-proprietaire-fondation-abbe-pierre-droit-au-logement\"\u003EFonds d'aide aux habitants, moratoire sur les loyers : comment \u00e9viter une vague d'expulsions apr\u00e8s le confinement\u003C\/a\u003E\u003C\/td\u003E\u003C\/tr\u003E\u003C\/tbody\u003E\u003C\/table\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ENotes\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh1\" name=\"nb1\"\u003E1\u003C\/a\u003E] Les pr\u00e9noms ont \u00e9t\u00e9 chang\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh2\" name=\"nb2\"\u003E2\u003C\/a\u003E] Voir les \u003Ca href=\"http:\/\/site.ldh-france.org\/metz\/2018\/09\/16\/centre-de-retention-de-metz-lenfermement-enfants-mesure-banale\"\u003Echiffres\u003C\/a\u003E de la Cimade.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh3\" name=\"nb3\"\u003E3\u003C\/a\u003E] Ce reportage a \u00e9t\u00e9 r\u00e9alis\u00e9 avant le confinement et actualis\u00e9 suite aux r\u00e9sultats du premier tour.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh4\" name=\"nb4\"\u003E4\u003C\/a\u003E] Voir la \u003Ca href=\"https:\/\/www.legifrance.gouv.fr\/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000037670338&cidTexte=LEGITEXT000006074069&dateTexte=20181125\"\u003Eloi\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh5\" name=\"nb5\"\u003E5\u003C\/a\u003E] Voir \u003Ca href=\"https:\/\/www.legifrance.gouv.fr\/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006798114&cidTexte=LEGITEXT000006074069&dateTexte=20020118\"\u003Eici\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh6\" name=\"nb6\"\u003E6\u003C\/a\u003E] Nous avons rencontr\u00e9 un panel repr\u00e9sentatif des dix listes inscrites au premier tour de l'\u00e9lection municipale de Metz. J\u00e9r\u00e9my Aldrin (majorit\u00e9 pr\u00e9sidentielle, Agir) et Fran\u00e7oise Grolet (RN) n'ont pas donn\u00e9 suite \u00e0 notre demande de rencontre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh7\" name=\"nb7\"\u003E7\u003C\/a\u003E] Voir les \u003Ca href=\"https:\/\/www.aguram.org\/aguram\/la-vacance-du-logement-a-metz-metropole\"\u003Edonn\u00e9es\u003C\/a\u003E de 2015 de l'Agence d'urbanisme d'agglom\u00e9ration de moselle (Aguram).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh8\" name=\"nb8\"\u003E8\u003C\/a\u003E] Voir le texte de loi \u003Ca href=\"https:\/\/www.legifrance.gouv.fr\/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006825887&cidTexte=LEGITEXT000006074096&dateTexte=20060716\"\u003Eici\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh9\" name=\"nb9\"\u003E9\u003C\/a\u003E] Le pr\u00e9nom a \u00e9t\u00e9 chang\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh10\" name=\"nb10\"\u003E10\u003C\/a\u003E] Voir cet \u003Ca href=\"https:\/\/www.republicain-lorrain.fr\/edition-de-metz-ville\/2019\/04\/16\/refugies-dans-un-gymnase-nous-sommes-envahis\"\u003Earticle\u003C\/a\u003E du \u003Ci\u003ER\u00e9publicain Lorrain\u003C\/i\u003E. Le collectif \u003Ca href=\"https:\/\/blogs.mediapart.fr\/eric111\/blog\/250419\/metz-nous-sommes-envahis\"\u003Er\u00e9v\u00e9la\u003C\/a\u003E ensuite, que les 64 personnes qui occupaient le gymnase \u00e9taient bel et bien munies des \u00ab droits \u00bb et \u00ab titres \u00bb : attestations de demande d'asile d\u00e9livr\u00e9es par la pr\u00e9fecture de Moselle ou convocations pour l'enregistrement des demandes d'asile. Mais deux semaines plus tard, le gymnase \u00e9tait \u00e9vacu\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh11\" name=\"nb11\"\u003E11\u003C\/a\u003E] Voir les vœux \u003Ca href=\"https:\/\/metz.fr\/fichiers\/2018\/01\/12\/Discours_de_Dominique_Gros__Maire_de_Metz___Voeux_du_12_janvier_2018.pdf\" target=\"_blank\"\u003Eici\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E[\u003Ca href=\"#nh12\" name=\"nb12\"\u003E12\u003C\/a\u003E] Il s'agit la p\u00e9tition initi\u00e9e par \u003Ca href=\"https:\/\/laffairedusiecle.net\/laffaire\"\u003ENotre Affaire de tous\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.bastamag.net\/Droit-au-Logement-Metz-Municipales-exiles-sans-abri-SDF-candidats-reportage\"\u003Ebastamag.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}