{"175978":{"id":"175978","parent":"0","time":"1593163041","url":"http:\/\/reseauinternational.net\/le-grand-retour-du-revisionnisme-et-la-peur-de-nos-dirigeants\/","category":"philosophie","title":"Le grand retour du r\u00e9visionnisme, et la peur de nos dirigeants","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_175978_065b6f.png","hub":"newsnet","url-explicit":"le-grand-retour-du-revisionnisme-et-la-peur-de-nos-dirigeants","admin":"newsnet","views":"65","priority":"4","length":"12806","lang":"","content":"\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_175978_065b6f.png\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003Epar Caroline Galact\u00e9ros.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'ignorance est un virus invasif. Ce litt\u00e9ralisme de la pens\u00e9e indigente qui vocif\u00e8re borborygmes et onomatop\u00e9es en croyant (con)vaincre par la peur, saisit nos soci\u00e9t\u00e9s et s'\u00e9tend en nappe, pr\u00e9cipitant la fracturation sociale qu'il pr\u00e9tend d\u00e9noncer. Nous sommes en pleine r\u00e9gression racialiste au nom de l'antiracisme naturellement, car il n'est rien de tel que la projection victimaire pour attiser la haine ; nous subissons une vague de r\u00e9visionnisme de l'Histoire mondiale par des foules ouvertement racistes qui entendent faire rendre gorge, par-del\u00e0 les si\u00e8cles, aux pr\u00e9tendus descendants \u00ab d'oppresseurs \u00bb qui n'y sont pour rien et qui, en France au moins, n'entendent pas r\u00e9duire notre d\u00e9mocratie \u00e0 une r\u00e9gression communautariste. Des groupuscules ultraviolents, au financement opaque, entrainent dans leur haine d\u00e9bilitante des foules revendicatrices qui se repaissent de leur auto-victimisation et d'un revanchisme social depuis trop longtemps nourri d'\u00e9galitarisme abscons. Ils prennent des peuples entiers en otage et entendent leur faire la le\u00e7on.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais l'Histoire est l'Histoire. C'est ainsi depuis des milliers d'ann\u00e9es. Il ne s'agit pas d'en cautionner ou d'en rejeter tel ou tel \u00e9pisode. Il s'agit d'apprendre, de comprendre, de \u00ab contextualiser \u00bb comme on dit, de concevoir que le beau a pu na\u00eetre du laid, et que l'inverse est tout aussi vrai. Il n'y a rien \u00e0 discuter, \u00e0 ha\u00efr, \u00e0 d\u00e9truire. Il faut juste cesser de se prendre pour le nombril du monde. L'Histoire apprend l'humilit\u00e9 et la grandeur.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELe progr\u00e8s d\u00e9voy\u00e9\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EOn d\u00e9boulonne les statues de Leopold II \u00e0 Bruxelles, on profane un buste du g\u00e9n\u00e9ral de Gaulle (le d\u00e9colonisateur par excellence..) \u00e0 quelques jours du 18 Juin, on veut abattre celle de Colbert \u00e0 l'Assembl\u00e9e nationale, on change les plaques des rues de Bordeaux en y ajoutant la mention \u00ab n\u00e9grier \u00bb, on enl\u00e8ve la devise du blason d'Imperial College de Londres, on maudit Winston Churchill lui-m\u00eame, on interdit la projection publique du film \u003Ci\u003EAutant en emporte le vent\u003C\/i\u003E, on rebaptise \u003Ci\u003ELa petite maison dans la prairie\u003C\/i\u003E, etc... On veut en fait appliquer \u00ab la loi du sang \u00bb, comme le font toujours les gangs albanais qui assassinent hommes, femmes et enfants innocents, parce qu'un jour, des g\u00e9n\u00e9rations auparavant, l'un des membres de leur lointaine ascendance les a \u00ab offens\u00e9s \u00bb ou s'est rendu coupable d'un crime \u00e0 leur encontre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECela rappelle aussi les Talibans d\u00e9capitant les bouddhas de Bamiyan en Afghanistan, ou les insens\u00e9s de Daech d\u00e9truisant avec jubilation les merveilles architecturales syriennes. On croit pouvoir nier par la destruction concr\u00e8te des vies et des œuvres, toutes les sublimations artistiques, culturelles ou politiques du fait colonial et m\u00eame de l'esclavage \u00e0 travers les \u00e2ges. Est-ce l\u00e0 ce que l'on appelle le progr\u00e8s ? La modernit\u00e9 ? L'\u00e9volution ? On est plut\u00f4t en pleine r\u00e9gression culturelle occidentale mortif\u00e8re. Ce sont des proc\u00e9d\u00e9s totalitaires, comme l'est la technique de l'autocritique publique si pris\u00e9e dans les proc\u00e8s staliniens que l'on semble vouloir r\u00e9habiliter. Bien des hommes politiques tombent dans le panneau. Nous go\u00fbtons la repentance comme un onguent thaumaturgique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab \u003Ci\u003ELa police serait structurellement raciste et l'\u00c9tat complice mais repentant\u003C\/i\u003E \u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'abrutissement collectif de cette \u00ab pens\u00e9e \u00bb pal\u00e9olithique para\u00eet avoir produit un tel stade de litt\u00e9ralisme que l'on ne peut juste incriminer la viralit\u00e9 du cr\u00e9tinisme de masse et de l'emballement num\u00e9rique. \u00c0 qui peut profiter le crime ? Pour ne parler que de notre malheureuse France que souille tant de violence et de laideur, on a l'impression que cette pr\u00e9tendue \u00ab convergence des luttes \u00bb qui n'a d'ailleurs vraiment rien \u00e0 voir avec les \u00ab gilets jaunes \u00bb et leurs souffrances, est l\u00e0 pour en finir avec les vestiges t\u00e9tanis\u00e9s d'un peuple et d'un \u00c9tat. Il ne s'agit pas seulement de vocif\u00e9rer rue Royale en plein \u00e9tat d'urgence sanitaire, en toute impunit\u00e9 au nom de l'antiracisme, mais de faire reculer et se soumettre une fois pour toutes les \u00c9tats, les nations, les lois et les fronti\u00e8res. \u00c0 commencer par chez nous.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELa peur\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe mondialisme, dans ses avatars les plus outranciers et dangereux, par\u00e9 des oripeaux d'une pr\u00e9tendue \u00ab justice \u00bb, est clairement \u00e0 l'œuvre. Et nos autorit\u00e9s ont peur. Elles sont en effet \u00ab p\u00e9tochardes \u00bb. Mais elles interdisent qu'on leur fasse remarquer. Elles veulent bien se faire traiter d'esclavagistes, de totalitaires, de racistes, mais surtout pas de pleutres ! La v\u00e9rit\u00e9 fait trop mal. Que fait la police ? Et bien pr\u00e9cis\u00e9ment, l'\u00c9tat qui la dirige et devrait la conforter afin qu'elle prot\u00e8ge ses citoyens de cette sauvagerie hurlante, la d\u00e9savoue, au nom d\u00e9sormais de \u003Ci\u003E\u00ab l'\u00e9motion au-dessus de la Loi \u00bb\u003C\/i\u003E. Le renoncement vient de son propre \u00ab chef \u00bb, qui accepte que ses hommes, ultimes acteurs du maintien d'un ordre public en miettes deviennent des cibles mouvantes, la derni\u00e8re digue \u00e0 abattre pour que r\u00e8gne enfin la loi de la jungle.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour montrer sa haute compr\u00e9hension de toutes ces \u00ab victimes \u00bb d'un racisme \u00ab syst\u00e9mique \u00bb qui minerait ses rangs, il accepte m\u00eame de la priver des modes d'action qui lui permettent encore - pour combien de temps - de mettre hors d'\u00e9tat de nuire d\u00e9linquants et fauteurs de trouble. La police serait structurellement raciste et l'\u00c9tat complice mais repentant. Dans cet auto-affaissement de la t\u00eate s'effondre la colonne vert\u00e9brale r\u00e9galienne \u00e0 la vue de tous et surtout de ceux qui veulent notre perte et notre soumission.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003E\u00c9lites d\u00e9pass\u00e9es\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn plein d\u00e9confinement tragique, \u00e0 l'or\u00e9e d'une crise \u00e9conomique et sociale lourde, la France est en danger et nos \u00ab \u00e9lites \u00bb politiques, m\u00e9diatiques, intellectuelles, \u00e0 part quelques exceptions diabolis\u00e9es ou d\u00fbment b\u00e2illonn\u00e9es par les aveugles de service, sont les h\u00e9riti\u00e8res irresponsables d'une complaisance abyssale, tous partis confondus, depuis des d\u00e9cennies d\u00e9j\u00e0. Elles ne savent plus dire stop. Elles ne veulent plus. Elles croient qu'il est trop tard pour r\u00e9agir et que le must de l'action politique revient \u00e0 mettre la poussi\u00e8re sous le tapis et \u00e0 parachever la destruction nationale au nom d'un progressisme vertueux et irr\u00e9pressible. Elles vivent elles-m\u00eames tr\u00e8s \u00ab confin\u00e9es \u00bb dans les all\u00e9es du pouvoir ou des grandes institutions mondialis\u00e9es. Elles ne savent plus ce qu'est un peuple, le peuple, leur peuple, et le confondent sciemment avec un patchwork de minorit\u00e9s et de communaut\u00e9s qui l'atomisent et le renvoient \u00e0 l'\u00e2ge de pierre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa grande question, celle que tout le monde se pose dans tous milieux, \u00ab riches \u00bb et \u00ab pauvres \u00bb confondus, c'est pourquoi laisse-t-on faire ? Que cherche le pouvoir ? Ne voit-il pas le danger qui s'approche ? Attend-il qu'il soit trop tard pour ne plus rien pouvoir faire et nous enjoindre, au nom du progressisme, d'accepter notre nouvelle \"dhimmitude\" avec une joie masochiste ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EL'histoire id\u00e9ologis\u00e9e\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous sommes d\u00e9j\u00e0 tr\u00e8s au-del\u00e0 de la \u00ab chienlit \u00bb que d\u00e9plorait le G\u00e9n\u00e9ral de Gaulle. Quand nos forces de l'ordre sont d\u00e9savou\u00e9es par leur propre \u00ab chef \u00bb, quand elles sont d\u00e9sign\u00e9es \u00e0 la vindicte raciste de hordes hurlantes qui pratiquent le chantage, l'intimidation et la menace pour faire tomber les derniers vestiges d'une verticalit\u00e9 du pouvoir et d'une autorit\u00e9 qui n'ose plus s'affirmer et n'est pas incarn\u00e9e, je ne crois pas que quelques paroles d'apaisement ou de semi-fermet\u00e9 impressionnent et moins encore dissuadent ce genre d'offensive de fond. Il faut un vrai coup d'arr\u00eat, une reprise en main concr\u00e8te et assum\u00e9e de l'autorit\u00e9 r\u00e9galienne qui fassent cesser l'ind\u00e9cente litanie repentante de pr\u00e9tendues \u00e9lites qui vomissent notre histoire et les principes structurants de la R\u00e9publique par peur d'affirmer quelques \u00e9vidences : la police n'est pas raciste.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl n'y a pas d'\u00e9quivalence entre elle et les voyous. Elle est l\u00e0 pour prot\u00e9ger la population contre les voyous. Qu'ils soient noirs ou blancs. Elle doit le faire avec discernement et proportionnalit\u00e9 dans l'usage de la force, et les quelques brebis galeuses doivent \u00eatre sorties fermement de ses rangs, mais elle doit le faire et ne peut en aucun cas \u00eatre mise sur le m\u00eame plan que ceux qu'elle emp\u00eache de nuire. Elle a et doit garder le monopole de la violence l\u00e9gitime. Sinon ce seront bient\u00f4t des combats de rue \u00e0 mains nues puis \u00e0 l'arme de poing et enfin au mortier. Et nous l'aurons bien cherch\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab \u003Ci\u003ELa France est dans un \u00e9tat proto-insurrectionnel, comme les affrontements entre bandes rivales maghr\u00e9bines et tch\u00e9tch\u00e8nes viennent encore de le rappeler \u00e0 Dijon \u00bb\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c9videmment, nous ne faisons comme d'habitude, qu'emboiter le pas \u00e0 notre mod\u00e8le sublime : l'Am\u00e9rique ! L'ind\u00e9cente Am\u00e9rique, ultraviolente \u00ab inside \u00bb comme \u00e0 travers le monde, qui vit de, pour et par la guerre, mais qui subitement fait des obs\u00e8ques quasi nationales \u00e0 un bandit assassin\u00e9 qui n'aurait \u00e9videmment pas d\u00fb l'\u00eatre. C'est ind\u00e9cent, clownesque et tragique \u00e0 la fois. C'est la fin de l'Empire pris de spasmes hypocrites.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette capacit\u00e9 \u00e0 battre sa coulpe dans un faste ridicule alors que l'on entretient les populations de toutes couleurs dans une s\u00e9gr\u00e9gation communautaire et une violence arm\u00e9e de tous les instants est absolument r\u00e9pugnante. \u00ab Black lives matter \u00bb, \u00e9videmment et il y a encore fort \u00e0 faire aux \u00c9tats-Unis pour que ce slogan ne soit plus n\u00e9cessaire ; mais White, Yellow Green and Pink lives matter too ! Tous les hommes comptent. Oui, des fortunes individuelles et celles d'\u00c9tats entiers, en Europe, en Am\u00e9rique mais aussi en Afrique et au Moyen-Orient se sont construites sur le \u00ab bois d'\u00e9b\u00e8ne \u00bb ; certes la Grande-Bretagne eut un tr\u00e8s vaste et puissant empire et la France aussi. Et alors ? En quoi les hommes et femmes de couleur aujourd'hui sont-ils les ayants droit de ces malheureux des si\u00e8cles pass\u00e9s ? Notre nation ne doit pas devenir un patchwork communautaire en \u00e9bullition.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ERepentance\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est un \u00c9tat g\u00e9n\u00e9reux et chacun y a sa chance s'il veut bien s'en saisir. La colonisation n'est pas plus \u00ab un crime contre l'humanit\u00e9 \u00bb. Elle a produit de la contrainte et de la pr\u00e9dation, mais aussi de grandes avanc\u00e9es \u00e9conomiques et sociales pour les peuples colonis\u00e9s. \u00ab La culture fran\u00e7aise \u00bb n'est pas un mythe. Elle existe. En revanche, il n'y a pas de \u00ab culture en France \u00bb ! S'il s'agit de culpabiliser les populations blanches pour les mettre en esclavage et de se chercher des excuses, ce sera non !\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl faut enfin, oserai-je le dire, que l'appareil m\u00e9diatique ne pousse pas \u00e0 la roue en accordant une exposition excessive et permanente \u00e0 des discours de haine qui font monter l'intol\u00e9rance et la division et font le jeu des seuls extr\u00eames politiques. Le litt\u00e9ralisme de la pens\u00e9e va de pair avec l'imm\u00e9diatet\u00e9 m\u00e9diatique depuis bient\u00f4t un mois, on ne parle plus que de George Floyd et on en profite pour mettre \u00e0 terre le dernier rempart de la s\u00e9curit\u00e9 des Fran\u00e7ais noirs, blancs, magr\u00e9bins ou asiatiques, qui veulent vivre et travailler en paix sans br\u00fbler aux enfers de p\u00e9ch\u00e9s imaginaires. La France est dans un \u00e9tat proto-insurrectionnel, comme les affrontements entre bandes rivales maghr\u00e9bine et tch\u00e9tch\u00e8nes viennent encore de le rappeler \u00e0 Dijon. Et ce n'est pas en baisant les pieds de ceux qui la ha\u00efssent, pr\u00e9tendent nous donner des le\u00e7ons et appellent \u00e0 la guerre civile qu'elle va se grandir ni se relever.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab \u003Ci\u003ENe nous laissons pas affaiblir par des \"luttes\" qui sont des leurres destin\u00e9s \u00e0 parachever notre d\u00e9cadence \u00bb.\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe qui se passe est la ran\u00e7on d'un renoncement d\u00e9lirant \u00e0 l'autorit\u00e9 de la part de l'\u00c9tat et de ses chefs. Le reste du monde nous observe, nous jauge et s'inqui\u00e8te de notre ahurissante passivit\u00e9. Notre d\u00e9mocratie est en grand danger. Il faut non seulement changer de ministre de l'Int\u00e9rieur mais il faut un grand coup de semonce \u00e0 tous ceux qui r\u00e9pandent le d\u00e9sordre, la haine et la violence. C'est l'heure des nations, des protections, des ambitions. Ne nous laissons pas affaiblir par des \u00ab luttes \u00bb qui sont des leurres destin\u00e9s \u00e0 parachever notre d\u00e9cadence.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ECaroline Galact\u00e9ros,\u003C\/b\u003E Pr\u00e9sidente de Geopragma\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003Esource : \u003Ca href=\"http:\/\/geopragma.fr\/le-grand-retour-du-revisionnisme-et-la-peur-de-nos-dirigeants\"\u003Egeopragma.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003Eenvoy\u00e9 par \u003Ca href=\"https:\/\/reseauinternational.net\/author\/delawarde\"\u003EDominique Delawarde\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/reseauinternational.net\/le-grand-retour-du-revisionnisme-et-la-peur-de-nos-dirigeants\/\"\u003Ereseauinternational.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}