{"176016":{"id":"176016","parent":"0","time":"1593243335","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/06\/27\/fcdt-j27.html","category":"Monde","title":"Les travailleurs arrêtent la production \u00e0 l'usine automobile Fiat Chrysler Jefferson North de Detroit \u00e0 cause du Covid-19","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_176016_77a737.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"les-travailleurs-arrecirctent-la-production-a-l-usine-automobile-fiat-chrysler-jefferson-north-de-detroit-a-cause-du-covid-19","admin":"newsnet","views":"21","priority":"2","length":"7628","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar Shannon Jones\u003Cbr \/\u003E\n27 juin 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes travailleurs de jour de l'usine d'assemblage Fiat Chrysler Jefferson \u00e0 Detroit ont \u00e9t\u00e9 renvoy\u00e9s chez eux en d\u00e9but d'apr\u00e8s-midi du jeudi pour des raisons de sant\u00e9. Ce n'\u00e9tait qu'apr\u00e8s que les travailleurs aient organis\u00e9 une manifestation suite \u00e0 des rapports qui indiquent que trois travailleurs ont contract\u00e9 le virus de COVID-19 \u00e0 l'usine. Au moment o\u00f9 nous \u00e9crivons ces lignes, les travailleurs de la deuxi\u00e8me \u00e9quipe, connue sous le nom d'\u00ab\u00e9quipe B\u00bb, ont refus\u00e9 de reprendre la production, bien que les superviseurs et les responsables syndicaux aient utilis\u00e9 une combinaison de menaces et de fausses d\u00e9clarations pour convaincre les travailleurs de red\u00e9marrer la cha\u00eene de montage.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_176016_77a737.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EDes travailleurs de l'automobile \u00e0 l'int\u00e9rieur de l'usine d'assemblage de Fiat-Chrysler Jefferson North \u00e0 Detroit. (Cr\u00e9dit: [Twitter\/@FiatChrysler_NA)]\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette action intervient alors que les cas de COVID-19 se multiplient dans de vastes r\u00e9gions des \u00c9tats-Unis. Cela fait suite \u00e0 la fin des mesures de confinement et la r\u00e9ouverture d'usines, de restaurants et d'autres lieux de travail, y compris le red\u00e9marrage de la production automobile. Lundi, Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et Ford ont repris l'exploitation \u00e0 plein r\u00e9gime de leurs usines dans toute l'Am\u00e9rique du Nord.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn travailleur de Jefferson a d\u00e9clar\u00e9 au \u003Ci\u003EBulletin des travailleurs de l'automobile\u003C\/i\u003E (Autoworkers Newsletter) du World Socialist Web Site: \u00abtrois cas ont \u00e9t\u00e9 confirm\u00e9s sur le quart A. Ils ont \u00e9t\u00e9 oblig\u00e9s de fermer la ligne trois heures et demie avant la fin de la journ\u00e9e de travail, vers midi. Ce n'\u00e9tait ni la direction ni le syndicat - ce sont les travailleurs qui ont ferm\u00e9 la ligne\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00abLes gens sont super \u00e9nerv\u00e9s. Ils n'ont pas encore commenc\u00e9 la production de l'\u00e9quipe B. Ils sont pr\u00eats \u00e0 quitter la ligne. Les responsables syndicaux sont introuvables. Les gens disent: \"Pourquoi sommes-nous ici alors que des gens sont malades?\" On a entendu dire que c'\u00e9tait un ouvrier du moteur et deux ouvriers de la finition qui ont \u00e9t\u00e9 test\u00e9s positifs.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn travailleur \u00e9crivant sur la page Facebook de la section locale 7 des Travailleurs unis de l'automobile (UAW) a d\u00e9clar\u00e9: \u00abQuelqu'un est tomb\u00e9 malade et a vomi sur des pi\u00e8ces qui ont \u00e9t\u00e9 distribu\u00e9es dans l'usine depuis 8 heures du matin. O\u00f9 se trouve notre syndicat pour g\u00e9rer ces situations? Les gens sont menac\u00e9s parce qu'ils refusent de travailler avec ces pi\u00e8ces...\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn autre travailleur a \u00e9crit: \u00abQuelqu'un avait le virus de COVID dans l'\u00e9quipe A. Ils ont d\u00fb arr\u00eater la ligne \u00e0 12 heures et ont refus\u00e9 de travailler. Tout ce que je sais, c'est que lorsque nous sommes arriv\u00e9s ici, la ligne a refus\u00e9 de travailler et nous n'avons fait que quelques voitures, puis nous nous sommes arr\u00eat\u00e9s. Maintenant, toute l'usine est arr\u00eat\u00e9e. Il y a eu 3 cas de COVID ici aujourd'hui\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn travailleur de l'\u00e9quipe du soir a \u00e9crit: \u00abLes ouvriers ont refus\u00e9 de travailler \u00e0 cause des 3 cas de COVID-19 positifs sur le quart A aujourd'hui. J'ai vu tout le monde se serrer les coudes pendant des heures maintenant. Le directeur de l'usine, toute l'\u00e9quipe de direction semble \u00eatre l\u00e0 maintenant. Nos repr\u00e9sentants syndicaux de l'UAW... tous ceux qui sont quelqu'un sont l\u00e0-bas pour essayer de n\u00e9gocier avec les voyeurs du groupe Axle. Mais ils tiennent bon et refusent toujours de travailler\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn travailleur a post\u00e9 son soutien sur Facebook: \u00abJ'esp\u00e8re que vous avez tout ferm\u00e9; nous sommes revenus trop t\u00f4t de toute fa\u00e7on, ils savaient que cela pouvait arriver\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne travailleuse a d\u00e9clar\u00e9 au \u003Ci\u003EBulletin des travailleurs de l'automobile\u003C\/i\u003E: \u00abLa cha\u00eene de montage ne travaille toujours pas \u00e0 la JNAP. Seulement 10 voitures ou 2 minutes de production sur l'\u00e9quipe B. Quelqu'un est tomb\u00e9 malade sur la ligne. Les ouvriers du moteur et de l'essieu refusent de travailler. Le directeur de l'usine et les responsables de l'UAW essaient de les faire red\u00e9marrer la production, mais ils n'arrivent pas. Mais les responsables de l'entreprise ne veulent pas fermer l'usine. C'est tout simplement trop d'argent potentiel pour eux. S'ils pouvaient nous faire produire 45 minutes entre 2 h 15 et 3 h du matin, ils le feraient\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EFin mai, on avait signal\u00e9 une maladie inexpliqu\u00e9e \u00e0 l'usine de Jefferson qui a provoqu\u00e9 l'effondrement de plusieurs travailleurs. Aucune interruption de la production n'a eu lieu, aucune mesure n'a \u00e9t\u00e9 prise pour assurer la d\u00e9sinfection de l'usine.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe n'est pas la premi\u00e8re fois qu'il y a eu des actions de gr\u00e8ve \u00e0 cause d'inqui\u00e9tudes li\u00e9es au COVID-19 depuis la r\u00e9ouverture des usines automobiles le 18 mai. Le mois dernier, les travailleurs de l'usine Ford Dearborn Truck ont bri\u00e8vement arr\u00eat\u00e9 la production apr\u00e8s la d\u00e9couverte de cas de coronavirus. Certains travailleurs de l'usine General Motors de Wentzville, dans le Missouri, ont \u00e9galement mis en place un arr\u00eat de travail apr\u00e8s que des travailleurs aient \u00e9t\u00e9 test\u00e9s positifs au COVID-19.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 la mi-mars, des actions non officielles men\u00e9es par des travailleurs de Windsor Assembly, Sterling Heights Assembly, Dundee Engine et Toledo North ont forc\u00e9 la FCA, puis tous les constructeurs automobiles, \u00e0 suspendre la production. La production a repris le mois dernier, parall\u00e8lement \u00e0 une campagne de propagande men\u00e9e par les entreprises, les m\u00e9dias et l'UAW, selon laquelle de nouveaux protocoles de s\u00e9curit\u00e9 prot\u00e9geraient les travailleurs contre cette maladie mortelle.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECes gr\u00e8ves spontan\u00e9es ont \u00e9t\u00e9 men\u00e9es par les travailleurs au m\u00e9pris de l'UAW, qui a fait office de force de police pour la direction tout au long de la pand\u00e9mie de COVID-19.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa FCA s'est vant\u00e9e d'avoir repris toutes ses activit\u00e9s et s'est engag\u00e9e \u00e0 ne pas proc\u00e9der \u00e0 un nouvel arr\u00eat des op\u00e9rations. Toutefois, les entreprises d'automobile sont confront\u00e9es \u00e0 des niveaux \u00e9lev\u00e9s d'absent\u00e9isme en raison de la r\u00e9sistance des travailleurs \u00e0 s'exposer et \u00e0 exposer leurs familles au COVID-19. Les p\u00e9nuries de main-d'œuvre se poursuivent malgr\u00e9 l'embauche de plus de travailleurs temporaires \u00e0 temps partiel, les \u00e9quipes prolong\u00e9es et les heures suppl\u00e9mentaires du dimanche. Un travailleur de l'Assembl\u00e9e de Sterling Heights a rapport\u00e9 avoir entendu parler d'un travailleur qui a fait 120 heures de travail en une semaine.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00abLes travailleurs sont \u00e9puis\u00e9s\u00bb, a-t-il d\u00e9clar\u00e9. \u00abIls sont plus susceptibles de tomber malades. Certains partent \u00e0 3 heures du matin et repartent \u00e0 midi\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EM\u00eame s'il expose les travailleurs au danger de COVID-19, la FCA b\u00e9n\u00e9ficie d'un renflouement de 6,9 milliards de dollars du gouvernement italien et de r\u00e9ductions d'imp\u00f4ts massives des autorit\u00e9s municipales de Detroit.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPersonne ne va d\u00e9fendre la vie et la sant\u00e9 des travailleurs, sauf les travailleurs eux-m\u00eames. C'est pourquoi les travailleurs doivent \u00e9lire des comit\u00e9s de s\u00e9curit\u00e9 de la base, ind\u00e9pendants de l'UAW corrompue. Ainsi, ils doivent affirmer leur contr\u00f4le sur les conditions de sant\u00e9 et de s\u00e9curit\u00e9, y compris les heures de travail et la vitesse des cha\u00eenes de montage. Lorsque les conditions ne sont pas s\u00fbres, on doit arr\u00eater le travail. En m\u00eame temps, les travailleurs doivent exiger des \u00e9quipements de protection complets, des tests r\u00e9guliers, des soins de sant\u00e9 universels et un revenu garanti, ainsi que la diffusion d'informations. Les travailleurs de la FCA doivent s'unir avec les travailleurs des \u00c9tats-Unis et du monde entier dans une lutte unifi\u00e9e contre le capitalisme, un syst\u00e8me qui sacrifie des vies humaines pour le profit des entreprises.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E(Article paru en anglais le 26 juin 2020)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/06\/27\/fcdt-j27.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}