{"176060":{"id":"176060","parent":"0","time":"1593330431","url":"http:\/\/reseauinternational.net\/pourquoi-liran-ne-sera-pas-brise\/","category":"documentaires","title":"Pourquoi l'Iran ne sera pas bris\u00e9","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_176060_cb45b1.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"pourquoi-l-iran-ne-sera-pas-brise","admin":"newsnet","views":"31","priority":"3","length":"13530","lang":"","content":"\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_176060_cb45b1.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003Epar Pepe Escobar.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EQue se passe-t-il en Iran ? Comment la R\u00e9publique Islamique a-t-elle vraiment r\u00e9agi au Covid-19 ? Comment fait-elle face \u00e0 l'implacable \u00ab pression maximale \u00bb de Washington ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECes questions ont fait l'objet d'un long appel t\u00e9l\u00e9phonique que j'ai pass\u00e9 au Professeur Mohammad Marandi de l'Universit\u00e9 de T\u00e9h\u00e9ran - l'un des meilleurs analystes d'Iran, mondialement reconnu.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme l'explique Marandi, \u00ab Apr\u00e8s la r\u00e9volution, il n'\u00e9tait question que de justice sociale en Iran. Il a \u00e9t\u00e9 mis en place un r\u00e9seau de soins de sant\u00e9 tr\u00e8s \u00e9labor\u00e9, similaire \u00e0 celui de Cuba, mais avec plus de fonds. Un grand r\u00e9seau d'h\u00f4pitaux. Lorsque le coronavirus a frapp\u00e9, les \u00c9tats-Unis ont m\u00eame emp\u00each\u00e9 l'Iran d'obtenir des kits de test. Pourtant, le syst\u00e8me - et non le secteur priv\u00e9 - s'en est sorti. Il n'y a pas eu d'arr\u00eat complet. Tout \u00e9tait sous contr\u00f4le. Les chiffres - m\u00eame contest\u00e9s par l'Occident - tiennent la route. L'Iran produit maintenant tout ce dont il a besoin, des tests, des masques. Aucun des h\u00f4pitaux n'est plein \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED\u00e9veloppant les observations de Marandi, la journaliste Alireza Hashemi, bas\u00e9e \u00e0 T\u00e9h\u00e9ran, note que \u00ab le vaste syst\u00e8me de soins de sant\u00e9 primaires de l'Iran, comprenant des cliniques publiques, des maisons de sant\u00e9 et des centres de sant\u00e9, est disponible dans des milliers de villes et de villages \u00bb, et que cela a permis au gouvernement \u00ab d'offrir facilement des services de base \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EComme l'explique Hashemi, \u00ab le Minist\u00e8re de la Sant\u00e9 a cr\u00e9\u00e9 un centre d'appel d\u00e9di\u00e9 au Covid-19 et a \u00e9galement distribu\u00e9 des \u00e9quipements de protection fournis par les fournisseurs de secours. Le Guide Supr\u00eame, l'Ayatollah Khamenei, a ordonn\u00e9 aux forces arm\u00e9es de pr\u00eater main forte - le gouvernement a d\u00e9ploy\u00e9 300 000 soldats et volontaires pour d\u00e9sinfecter les rues et les lieux publics, distribuer des d\u00e9sinfectants et des masques et effectuer des tests \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EC'est l'Arm\u00e9e Iranienne qui a mis en place des lignes de production pour la fabrication de masques et d'autres \u00e9quipements. Selon Hashemi, \u00ab certaines ONG se sont associ\u00e9es \u00e0 la chambre de commerce de T\u00e9h\u00e9ran pour lancer une campagne appel\u00e9e Nafas (\u00ab souffle \u00bb) afin de fournir des biens m\u00e9dicaux et des services cliniques. La Farabourse d'Iran, un march\u00e9 de gr\u00e9 \u00e0 gr\u00e9 de T\u00e9h\u00e9ran, a mis en place une campagne de financement pour acheter des appareils et des produits m\u00e9dicaux afin d'aider les travailleurs de la sant\u00e9. Des centaines de groupes de b\u00e9n\u00e9voles - appel\u00e9s \u00ab djihadistes \u00bb - ont commenc\u00e9 \u00e0 produire des \u00e9quipements de protection individuelle qui \u00e9taient en p\u00e9nurie dans les s\u00e9minaires, les mosqu\u00e9es et les hosseiniyehs, et m\u00eame des jus de fruits naturels pour les travailleurs de la sant\u00e9 \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe sens de la solidarit\u00e9 sociale est extr\u00eamement puissant dans la culture chiite. Hashemi note que \u00ab le gouvernement a assoupli les restrictions li\u00e9es \u00e0 la sant\u00e9 il y a plus d'un mois et nous avons connu une petite p\u00e9riode de normalit\u00e9 ces derni\u00e8res semaines \u00bb. Pourtant, le combat n'est pas termin\u00e9. Comme en Occident, on craint une deuxi\u00e8me vague du Covid-19.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMarandi souligne que l'\u00e9conomie, comme on pouvait s'y attendre, a \u00e9t\u00e9 touch\u00e9e : \u00ab Mais \u00e0 cause des sanctions, la plupart des dommages s'\u00e9taient d\u00e9j\u00e0 produits. L'\u00e9conomie fonctionne maintenant sans les revenus du p\u00e9trole. \u00c0 T\u00e9h\u00e9ran, on ne le remarque m\u00eame pas. Ce n'est rien compar\u00e9 \u00e0 l'Arabie Saoudite, l'Irak, la Turquie ou les \u00c9mirats Arabes Unis. Les travailleurs du Pakistan et de l'Inde quittent le Golfe Persique en masse. Duba\u00ef est mort. Donc, en comparaison, l'Iran a mieux g\u00e9r\u00e9 le virus. De plus, les r\u00e9coltes de l'ann\u00e9e derni\u00e8re et de cette ann\u00e9e ont \u00e9t\u00e9 positives. Nous sommes plus autonomes \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EHashemi ajoute un facteur tr\u00e8s important : \u00ab La crise du Covid-19 a \u00e9t\u00e9 si importante que les gens ont fait des efforts, r\u00e9v\u00e9lant ainsi un nouveau niveau de solidarit\u00e9. Des individus, des groupes de la soci\u00e9t\u00e9 civile et d'autres ont mis en place toute une s\u00e9rie d'initiatives visant \u00e0 aider le gouvernement et les travailleurs de la sant\u00e9 en premi\u00e8re ligne pour contrer la pand\u00e9mie \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe qu'une campagne de d\u00e9sinformation occidentale implacable ignore toujours, c'est comment l'Iran apr\u00e8s la r\u00e9volution est habitu\u00e9 \u00e0 des situations extr\u00eamement critiques, \u00e0 commencer par la guerre Iran-Irak qui a dur\u00e9 huit ans dans les ann\u00e9es 1980. Marandi et Hashemi sont cat\u00e9goriques : pour les Iraniens plus \u00e2g\u00e9s, la crise \u00e9conomique actuelle est d\u00e9risoire par rapport \u00e0 ce qu'ils ont d\u00fb endurer tout au long des ann\u00e9es 1980.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EMade in Iran s'envole\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'analyse de Marandi fait le lien avec les donn\u00e9es \u00e9conomiques. D\u00e9but juin, Mohammad Bagher Nobakht - responsable de la planification des budgets de l'\u00c9tat iranien - a d\u00e9clar\u00e9 au Majlis (Parlement) que la nouvelle norme \u00e9tait de \u00ab mettre le p\u00e9trole de c\u00f4t\u00e9 dans l'\u00e9conomie et de mener les programmes du pays sans le p\u00e9trole \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENobakht s'en est tenu aux chiffres. L'Iran n'a gagn\u00e9 que 8,9 milliards de dollars gr\u00e2ce \u00e0 la vente de p\u00e9trole et de produits connexes en 2019-20, soit une baisse par rapport au pic de 119 milliards de dollars atteint il y a moins de dix ans.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EToute l'\u00e9conomie iranienne est \u003Ca href=\"https:\/\/agsiw.org\/how-oil-sanctions-spurred-iran-to-reconsider-regional-trade\"\u003Een transition\u003C\/a\u003E. Ce qui est particuli\u00e8rement int\u00e9ressant, c'est le boom de l'industrie manufacturi\u00e8re - les entreprises se concentrant bien au-del\u00e0 du grand march\u00e9 int\u00e9rieur de l'Iran vers l'exportation. Elles tournent la d\u00e9valuation massive du rial \u00e0 leur avantage.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn 2019-20, les \u003Ca href=\"http:\/\/www.tpo.ir\/uploads\/amar_tejarat_khareji_12_mahe.pdf\" target=\"_blank\"\u003Eexportations non p\u00e9troli\u00e8res\u003C\/a\u003E de l'Iran ont atteint 41,3 milliards de dollars. Cela a d\u00e9pass\u00e9 les exportations p\u00e9troli\u00e8res pour la premi\u00e8re fois dans l'histoire post-r\u00e9volutionnaire de l'Iran. Et environ la moiti\u00e9 de ces exportations non p\u00e9troli\u00e8res \u00e9taient des \u003Ca href=\"http:\/\/www.tpo.ir\/uploads\/amar_tejarat_khareji_12_mahe.pdf\" target=\"_blank\"\u003Eproduits manufactur\u00e9s\u003C\/a\u003E. La \u00ab pression maximale \u00bb exerc\u00e9e par l'\u00c9quipe Trump via les sanctions a peut-\u00eatre conduit \u00e0 une baisse des exportations non p\u00e9troli\u00e8res, mais seulement de 7%. Le total reste proche des sommets historiques.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESelon les donn\u00e9es du Purchasing Managers' Index (PMI) \u003Ca href=\"https:\/\/www.bourseandbazaar.com\/iran-pmi-reports\/ordibehesht-1399-april-20-may-20\"\u003Epubli\u00e9es\u003C\/a\u003E par la Chambre de Commerce d'Iran, les fabricants du secteur priv\u00e9 ont s\u00e9rieusement repris leurs activit\u00e9s d\u00e8s le premier mois suivant l'assouplissement du confinement partiel.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe fait est que les biens de consommation et les produits industriels iraniens - allant des biscuits \u00e0 l'acier inoxydable - sont export\u00e9s par les petites et moyennes entreprises vers le Moyen-Orient \u00e9largi ainsi que vers l'Asie Centrale, la Chine et la Russie. Le mythe de \u00ab l'isolement \u00bb iranien est, en fait, un mythe.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECertains nouveaux p\u00f4les de fabrication sont de bon augure pour l'avenir. Prenez le titane - essentiel pour une myriade d'applications dans les industries militaires, a\u00e9rospatiales, marines et les processus industriels. La mine de Qara-Aghaj \u00e0 Urmia, capitale provinciale de l'Azarba\u00efdjan occidental, qui fait partie de la ceinture min\u00e9rale de l'Iran, dont les r\u00e9serves d'or sont les plus importantes du pays, a un potentiel \u00e9norme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'Iran figure dans le Top 15 des pays riches en minerais. En janvier, apr\u00e8s avoir obtenu la technologie pour l'exploitation mini\u00e8re en profondeur, T\u00e9h\u00e9ran a lanc\u00e9 un projet pilote pour l'extraction de min\u00e9raux de terres rares.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPourtant, la pression de Washington reste aussi implacable que le Terminator.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn janvier, la Maison Blanche a publi\u00e9 un autre \u003Ca href=\"https:\/\/www.whitehouse.gov\/presidential-actions\/executive-order-imposing-sanctions-respect-additional-sectors-iran\"\u003Ed\u00e9cret\u003C\/a\u003E visant les \u00ab secteurs de la construction, de l'exploitation mini\u00e8re, de l'industrie manufacturi\u00e8re ou du textile de l'\u00e9conomie iranienne \u00bb. L'\u00e9quipe Trump cible donc exactement le secteur priv\u00e9 en plein essor - ce qui signifie, en pratique, d'innombrables ouvriers iraniens et leurs familles. Cela n'a rien \u00e0 voir avec le fait de forcer l'administration Rohani \u00e0 dire : \u00ab Je ne peux pas respirer \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELe front v\u00e9n\u00e9zu\u00e9lien\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EHormis quelques altercations entre le Corps des Gardiens de la R\u00e9volution Islamique (CGRI) et le Minist\u00e8re de la Sant\u00e9 sur la r\u00e9ponse de la Chine au Covid-19, le \u00ab partenariat strat\u00e9gique global \u00bb Iran-Chine (CSP) reste sur la bonne voie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe prochain grand test est en septembre. C'est \u00e0 ce moment que l'\u00c9quipe Trump veut \u003Ca href=\"https:\/\/www.bloomberg.com\/news\/articles\/2020-05-05\/u-s-targets-expiring-iran-arms-embargo-at-risk-of-angry-allies\"\u003Eprolonger\u003C\/a\u003E l'embargo sur les armes des Nations Unies contre l'Iran. Ajoutez \u00e0 cela la menace de d\u00e9clencher le m\u00e9canisme de retour en arri\u00e8re pr\u00e9vu dans la r\u00e9solution 2231 du Conseil de S\u00e9curit\u00e9 des Nations Unies - si d'autres membres du Conseil de S\u00e9curit\u00e9 refusent de soutenir Washington et laissent l'embargo expirer d\u00e9finitivement en octobre.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa mission de la Chine \u00e0 l'ONU a \u003Ca onclick=\"SaveJ('popup_app__3_twit_call_1260963464446644226_tweet');\" class=\"txtx\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-tw\" style=\"font-size:16px;\"\u003E\u003C\/span\u003E soulign\u00e9\u003C\/a\u003E l'\u00e9vidence. L'administration Trump a unilat\u00e9ralement abandonn\u00e9 le JCPOA. Puis elle a r\u00e9impos\u00e9 des sanctions unilat\u00e9rales. Elle n'a donc pas le droit de prolonger l'embargo sur les armes ni de recourir au m\u00e9canisme de retour en arri\u00e8re contre l'Iran.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa Chine, la Russie et l'Iran sont les trois nœuds cl\u00e9s de l'int\u00e9gration de l'Eurasie. Politiquement et diplomatiquement, leurs d\u00e9cisions cl\u00e9s ont tendance \u00e0 \u00eatre adopt\u00e9es de concert. Il n'est donc pas \u00e9tonnant que cela ait \u00e9t\u00e9 r\u00e9it\u00e9r\u00e9 la semaine derni\u00e8re \u00e0 Moscou lors de la r\u00e9union des ministres des Affaires \u00c9trang\u00e8res Sergey Lavrov et Javad Zarif - qui s'entendent \u00e0 merveille.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELavrov a \u003Ca href=\"https:\/\/www.presstv.com\/Detail\/2020\/06\/16\/627585\/Zarif-Lavrov-IAEA-US-JCPOA-Mocow-declaration\"\u003Ed\u00e9clar\u00e9\u003C\/a\u003E : \u00ab Nous ferons tout pour que personne ne puisse d\u00e9truire ces accords. Washington n'a pas le droit de punir l'Iran \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour sa part, Zarif a qualifi\u00e9 toute cette situation de \u00ab tr\u00e8s dangereuse \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED'autress conversations avec des analystes iraniens r\u00e9v\u00e8lent leur interpr\u00e9tation de l'\u00e9chiquier g\u00e9opolitique r\u00e9gional, calibrant l'importance de l'axe de r\u00e9sistance (T\u00e9h\u00e9ran, Bagdad, Damas, Hezbollah) par rapport \u00e0 deux autres fronts : les \u00c9tats-Unis et ses \u00ab larbins \u00bb (la Maison des Saoud, les EAU, l'\u00c9gypte), le ma\u00eetre - Isra\u00ebl - et aussi la Turquie et le Qatar qui, comme l'Iran, mais \u00e0 la diff\u00e9rence des \u00ab larbins \u00bb, favorisent l'Islam politique (mais de type sunnite, c'est-\u00e0-dire des Fr\u00e8res musulmans).\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'un de ces analystes, dont le nom de plume est Blake Archer Williams, remarque de mani\u00e8re significative que \u00ab la principale raison pour laquelle la Russie se retient d'aider l'Iran (les \u00e9changes mutuels sont presque nuls) est qu'elle craint l'Iran. Si Trump n'a pas un moment Reagan et ne l'emporte pas sur l'Iran, et si les \u00c9tats-Unis sont chass\u00e9s du Moyen-Orient par le processus continu de parit\u00e9 des armes de l'Iran et sa capacit\u00e9 \u00e0 projeter sa puissance dans son propre bassin, alors tout le p\u00e9trole du Moyen-Orient, des EAU, Qatar, Kowe\u00eft et Bahre\u00efn, \u00e0 l'Irak, bien s\u00fbr, et surtout aux gisements de la r\u00e9gion de Qatif en Arabie Saoudite (o\u00f9 se trouve tout le p\u00e9trole et qui est 100% chiite), passera sous l'ombrelle de l'axe de r\u00e9sistance \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPourtant, la Russie et la Chine continuent de soutenir l'Iran sur tous les fronts, par exemple en reprochant \u00e0 l'Agence Internationale de l'\u00c9nergie Atomique (AIEA) d'avoir c\u00e9d\u00e9 aux \u00ab brimades \u00bb des \u00c9tats-Unis - le conseil d'administration de l'AIEA a en effet adopt\u00e9 la semaine derni\u00e8re une r\u00e9solution pr\u00e9sent\u00e9e par la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne critiquant l'Iran pour la premi\u00e8re fois depuis 2012.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUn autre front cl\u00e9 de la politique \u00e9trang\u00e8re est le Venezuela. La puissance douce de T\u00e9h\u00e9ran, d'une mani\u00e8re assez spectaculaire et tr\u00e8s remarqu\u00e9e dans tout le Sud Global, a de facto ridiculis\u00e9 les sanctions et le blocus de Washington dans sa propre \u00ab cour \u00bb de la Doctrine Monroe, lorsque cinq p\u00e9troliers iraniens charg\u00e9s d'essence ont r\u00e9ussi \u00e0 traverser l'Atlantique et ont \u00e9t\u00e9 re\u00e7us par une escorte militaire v\u00e9n\u00e9zu\u00e9lienne compos\u00e9e de jets, d'h\u00e9licopt\u00e8res et de patrouilles navales.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl s'agissait en fait d'un \u003Ca href=\"https:\/\/www.presstv.com\/Detail\/2020\/06\/16\/627571\/Iran-gasoline-export-Venezuela-US-sanctions\"\u003Etest\u003C\/a\u003E. Le Minist\u00e8re du P\u00e9trole \u00e0 T\u00e9h\u00e9ran pr\u00e9voit d\u00e9j\u00e0 un deuxi\u00e8me tour de livraison \u00e0 Caracas, en envoyant deux ou trois cargaisons pleines d'essence par mois. Cela aidera \u00e9galement l'Iran \u00e0 se d\u00e9barrasser de son \u00e9norme production nationale de carburant.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette premi\u00e8re cargaison historique a \u00e9t\u00e9 caract\u00e9ris\u00e9 par les deux parties comme le fruit d'une coop\u00e9ration scientifique et industrielle, parall\u00e8lement \u00e0 une \u00ab action de solidarit\u00e9 \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEt puis, la semaine derni\u00e8re, je l'ai enfin confirm\u00e9. L'ordre est venu directement du Guide Supr\u00eame, l'Ayatollah Khamenei. Selon ses propres termes : \u00ab Le blocus doit \u00eatre bris\u00e9 \u00bb. Le reste est l'histoire - du Sud Global - en marche.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/reseauinternational.net\/author\/pepeescobar\"\u003EPepe Escobar\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003Esource : \u003Ca href=\"https:\/\/asiatimes.com\/2020\/06\/why-iran-wont-be-broken\"\u003Easiatimes.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003Etraduit par \u003Ca href=\"https:\/\/reseauinternational.net\"\u003ER\u00e9seau International\u003C\/a\u003E\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/reseauinternational.net\/pourquoi-liran-ne-sera-pas-brise\/\"\u003Ereseauinternational.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}