{"176063":{"id":"176063","parent":"175809","time":"1593330589","url":"http:\/\/www.les-crises.fr\/?p=247220","category":"\u00e9cologie","title":"38\u00b0c en Sib\u00e9rie : record de temp\u00e9rature au-del\u00e0 du cercle arctique","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_176063_fa1c81.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"38\u00b0c-en-siberie-record-de-temperature-au-dela-du-cercle-arctique","admin":"newsnet","views":"23","priority":"2","length":"12134","lang":"","content":"\u003Cp\u003ESource : \u003Ca href=\"https:\/\/www.vox.com\/2020\/6\/21\/21298292\/siberia-temperature-100-climate-change\"\u003EVox\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nTraduit par les lecteurs du site Les-Crises\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EL'une des villes les plus froides de la plan\u00e8te a enregistr\u00e9 une temp\u00e9rature \u00e0 la fois record et inqui\u00e9tante.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EUne petite ville de Sib\u00e9rie a atteint samedi 20 juin la temp\u00e9rature de 38 degr\u00e9s Celsius (100,4 degr\u00e9s Fahrenheit). Ceci marque la temp\u00e9rature la plus chaude jamais enregistr\u00e9e au nord du cercle arctique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.cbsnews.com\/news\/arctic-hottest-temperature-ever\"\u003ELes temp\u00e9ratures ont fait un bond ces derniers mois \u00e0 des niveaux rarement observ\u00e9s dans la r\u00e9gion russe\u003C\/a\u003E, et c'est le signe d'une tendance plus large de changement climatique d'origine humaine qui transforme les sch\u00e9mas m\u00e9t\u00e9orologiques dans le cercle arctique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa ville de Verkhoyansk est l'une des villes les plus froides du monde - les temp\u00e9ratures y ont chut\u00e9 \u003Ca href=\"https:\/\/www.cbsnews.com\/news\/arctic-hottest-temperature-ever\"\u003E\u00e0 pr\u00e8s de -50\u00b0C en novembre dernier\u003C\/a\u003E - et la temp\u00e9rature moyenne du mois de juin est de \u003Ca href=\"https:\/\/www.washingtonpost.com\/weather\/2020\/06\/21\/arctic-temperature-record-siberia\"\u003E20\u00b0C\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe relev\u00e9 de 38\u00b0C \u00e0 Verkho\u00efansk, qui se trouve plus au nord que Fairbanks, en Alaska, est le relev\u00e9 septentrional \u003Ca href=\"https:\/\/www.washingtonpost.com\/weather\/2020\/06\/21\/arctic-temperature-record-siberia\"\u003Ele plus chaud jamais observ\u00e9\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe \u003Ci\u003EWashington Post\u003C\/i\u003E \u003Ca href=\"https:\/\/www.washingtonpost.com\/weather\/2020\/06\/21\/arctic-temperature-record-siberia\"\u003Erapporte\u003C\/a\u003E que, bien que l'on puisse s'interroger sur l'exactitude de la temp\u00e9rature record, le lancement d'un ballon m\u00e9t\u00e9o le samedi, qui a trouv\u00e9 des temp\u00e9ratures exceptionnellement \u00e9lev\u00e9es dans la basse atmosph\u00e8re, confirme cette lecture. Et dimanche, la ville a atteint 35\u00b0C, selon le \u003Ci\u003EPost\u003C\/i\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe m\u00e9t\u00e9orologue et sp\u00e9cialiste du climat de \u003Ci\u003ECBS News\u003C\/i\u003E, Jeff Berardelli, \u003Ca href=\"https:\/\/www.cbsnews.com\/news\/arctic-hottest-temperature-ever\"\u003Ea \u00e9crit samedi\u003C\/a\u003E que les temp\u00e9ratures de 38 degr\u00e9s dans ou pr\u00e8s de l'Arctique \u00e9taient jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent \u00ab \u003Ci\u003Epresque inconnues\u003C\/i\u003E\u00ab.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAvant samedi, la Sib\u00e9rie connaissait d\u00e9j\u00e0 une vague de chaleur extraordinaire. En mai, les temp\u00e9ratures de surface dans la r\u00e9gion \u00e9taient situ\u00e9es 8 degr\u00e9s au-dessus des moyennes, \u003Ca href=\"https:\/\/edition.cnn.com\/2020\/06\/18\/europe\/siberia-warming-climate-crisis-intl-hnk\/index.html\"\u003Ece qui fait du mois de mai le plus chaud de la r\u00e9gion depuis que l'on a commenc\u00e9 \u00e0 tenir des registres en 1979\u003C\/a\u003E, selon le service Copernicus sur le changement climatique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab \u003Ci\u003EC'est sans aucun doute un signe alarmant, mais il n'y a pas que le mois de mai qui ait \u00e9t\u00e9 exceptionnellement chaud dans cette r\u00e9gion\u003C\/i\u003E\u00ab, \u003Ca href=\"https:\/\/time.com\/5855604\/siberia-climate-change\"\u003Ea d\u00e9clar\u00e9\u003C\/a\u003E Freja Vamborg, scientifique senior au Service Copernicus du changement climatique. \u00ab \u003Ci\u003EPendant tout l'hiver et le printemps, la r\u00e9gion a connu des p\u00e9riodes r\u00e9p\u00e9t\u00e9es de temp\u00e9ratures de surface sup\u00e9rieures \u00e0 la moyenne\u003C\/i\u003E\u00ab.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour faire prendre conscience de la gravit\u00e9 de la situation, le climatologue Martin Stendel \u003Ca onclick=\"SaveJ('popup_app__3_twit_call_1270382142049091584_tweet');\" class=\"txtx\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-tw\" style=\"font-size:16px;\"\u003E\u003C\/span\u003E a d\u00e9clar\u00e9 sur Twitter\u003C\/a\u003E que si nous ne faisions pas face \u00e0 un changement climatique, cet \u00e9pisode de chaleur historique au nord-ouest de la Sib\u00e9rie pourrait s'apparenter \u00e0 un \u00e9v\u00e9nement qui n'arrive qu'une seule fois tous les 100 000 ans.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBerardelli \u003Ca href=\"https:\/\/www.cbsnews.com\/news\/arctic-hottest-temperature-ever\"\u003Ea d\u00e9clar\u00e9\u003C\/a\u003E que la chaleur moyenne en Russie entre janvier et mai correspond en fait \u00e0 ce que les mod\u00e8les actuels pr\u00e9voyaient comme normal pour la r\u00e9gion en 2100, si les \u00e9missions de carbone continuaient sur le m\u00eame rythme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab \u003Ci\u003EEn raison des gaz \u00e0 effet de serre qui emprisonnent la chaleur et qui r\u00e9sultent de la combustion de combustibles fossiles et des boucles de r\u00e9troaction, l'Arctique se r\u00e9chauffe \u00e0 un rythme plus de deux fois sup\u00e9rieur \u00e0 la moyenne du globe\u003C\/i\u003E\u00ab, \u003Ca href=\"https:\/\/www.cbsnews.com\/news\/arctic-hottest-temperature-ever\"\u003Ea-t-il expliqu\u00e9 dans son analyse du relev\u00e9 de Verkhoyansk\u003C\/a\u003E. \u00ab \u003Ci\u003ECe ph\u00e9nom\u00e8ne est connu sous le nom d'amplification de l'Arctique, qui entra\u00eene le d\u00e9clin de la glace de mer, et dans certains cas de la couverture neigeuse, en raison du r\u00e9chauffement rapide des temp\u00e9ratures\u003C\/i\u003E\u00ab.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl a not\u00e9 que si le climat continue de se r\u00e9chauffer, ces vagues de chaleur extr\u00eames deviendront plus fr\u00e9quentes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESource : \u003Ca href=\"https:\/\/www.vox.com\/2020\/6\/21\/21298292\/siberia-temperature-100-climate-change\"\u003EVox\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nTraduit par les lecteurs du site Les-Crises\u003C\/p\u003E\u003Chr \/\u003E\u003Cbig\u003ELes images satellites montrent la d\u00e9t\u00e9rioration de l'Arctique par les flammes\u003C\/big\u003E\u003Cp\u003ESource : \u003Ca href=\"https:\/\/earther.gizmodo.com\/satellite-images-show-the-arctics-fiery-unraveling-1844043258\"\u003EGizmodo - 15\/06\/2020\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nTraduit par les lecteurs du site Les-Crises\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EM\u00eame si les normes climatiques de l'Arctique sont de plus en plus erratiques, la Sib\u00e9rie a connu un printemps et un \u00e9t\u00e9 \u00e9tranges. Cette r\u00e9gion du monde, consid\u00e9r\u00e9e comme un bastion des temp\u00e9ratures glaciales et des paysages gel\u00e9s, c\u00e8de sous la pression intense de la crise climatique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPendant les cinq premiers mois de l'ann\u00e9e, la Sib\u00e9rie a \u00e9t\u00e9 une tache rouge vif sur les cartes des temp\u00e9ratures mondiales. Les temp\u00e9ratures y sont en moyenne de 12,4 degr\u00e9s Fahrenheit (8 degr\u00e9s Celsius) sup\u00e9rieures \u00e0 la normale depuis janvier. En mai, elles ont atteint 86 degr\u00e9s (30 degr\u00e9s Celsius) au-dessus du cercle arctique. La chaleur \u00e9touffante a \u00e9galement conduit \u00e0 un hiver qui n'en \u00e9tait pas un et a provoqu\u00e9 une mar\u00e9e noire mena\u00e7ant un lac arctique, probablement caus\u00e9e par le d\u00e9gel du sol du permafrost. Si la liste des probl\u00e8mes s'arr\u00eatait l\u00e0, ce serait d\u00e9j\u00e0 assez grave.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMais comme nous sommes en 2020, ce n'est pas le cas. Le changement le plus stup\u00e9fiant de tous en Sib\u00e9rie est le paysage de plus en plus parsem\u00e9 de points de feu. La chaleur qui s'est empar\u00e9e de l'Eurasie a provoqu\u00e9 de grands incendies dans toute la Sib\u00e9rie (sans parler de l'Ukraine et des incendies dans la zone d'exclusion de Tchernobyl ce printemps). Les flammes se sont m\u00eame propag\u00e9es dans l'Arctique, o\u00f9 les incendies ont br\u00fbl\u00e9 de mani\u00e8re largement incontr\u00f4l\u00e9e.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'\u00e9loignement de cette r\u00e9gion fait que les satellites sont le meilleur moyen de saisir le chaos qui se d\u00e9roule. Ce m\u00eame \u00e9loignement signifie que les incendies ne menaceront probablement pas des villes comme c'est souvent le cas dans l'ouest des \u00c9tats-Unis. Mais ils constituent une pr\u00e9occupation majeure pour le climat, en particulier les feux dits \u00ab zombies \u00bb qui ont repris. Ces feux ont \u00e9galement tendance \u00e0 br\u00fbler dans les r\u00e9serves de tourbe souterraines qui sont riches en carbone et peuvent amplifier le changement climatique en le lib\u00e9rant dans l'atmosph\u00e8re.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_176063_fa1c81.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003ESource : \u003Ca href=\"https:\/\/earther.gizmodo.com\/satellite-images-show-the-arctics-fiery-unraveling-1844043258\"\u003EGizmodo - 15\/06\/2020\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nTraduit par les lecteurs du site Les-Crises\u003C\/p\u003E\u003Chr \/\u003E\u003Cbig\u003EEn Sib\u00e9rie, la fin du permafrost\u003C\/big\u003E\u003Cp\u003ESource : \u003Ca href=\"https:\/\/www.letemps.ch\/monde\/siberie-fin-permafrost\"\u003ELeTemps.ch\u003C\/a\u003E - 03\/05\/2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EEn Yakoutie, le r\u00e9chauffement climatique provoque la fonte de sols jusqu'ici gel\u00e9s toute l'ann\u00e9e. Des milliers d'habitations menacent de chavirer dans la boue en \u00e9t\u00e9, tandis que les villages du nord sont submerg\u00e9s par des inondations noires.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cblockquote\u003ELire l'article complet sur \u003Ca href=\"https:\/\/www.letemps.ch\/monde\/siberie-fin-permafrost\"\u003ELeTemps.ch\u003C\/a\u003E\u003C\/blockquote\u003E\u003Cp\u003EOn l'appelle en Russie le \u00abgel \u00e9ternel\u00bb et rien n'est plus fallacieux. Les Yakoutes sont en train de l'apprendre \u00e0 leurs d\u00e9pens. La totalit\u00e9 de cette r\u00e9publique perdue au fin fond de la Sib\u00e9rie orientale, grande comme 72 fois la Suisse, repose sur le perg\u00e9lisol (ou permafrost), une couche de terre gel\u00e9e d'une profondeur d\u00e9passant parfois 1000 m\u00e8tres. O\u00f9 que l'on creuse le sol - m\u00eame au milieu du bref \u00e9t\u00e9 continental, au cours duquel la temp\u00e9rature atteint les 40\u00b0C - on tombe rapidement sur une terre dure comme du b\u00e9ton. Enfin, c'\u00e9tait le cas avant le r\u00e9chauffement global. D\u00e9sormais, la couche d\u00e9gel\u00e9e (ou \u00abcouche active\u00bb en jargon scientifique) descend jusqu'\u00e0 3 m\u00e8tres de profondeur.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00abTous les Yakoutes ont remarqu\u00e9 le ph\u00e9nom\u00e8ne\u00bb, raconte Valentina Dmitrieva, pr\u00e9sidente d'Eyge, une association locale de protection de la nature. \u00abNous enterrons traditionnellement nos d\u00e9funts en \u00e9t\u00e9 2 m\u00e8tres sous terre. Avant, il fallait verser de l'eau bouillante pour d\u00e9geler les 50 derniers centim\u00e8tres. Aujourd'hui, la terre est d\u00e9j\u00e0 molle\u00bb, poursuit Dmitrieva, qui est aussi directrice des programmes de recherche \u00e0 l'Universit\u00e9 f\u00e9d\u00e9rale du Nord-Est \u00e0 Yakoutsk.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EDes pilotis de b\u00e9ton\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes cons\u00e9quences de ce d\u00e9gel acc\u00e9l\u00e9r\u00e9 font penser aux sept maux de l'apocalypse : d\u00e9formation du sol, \u00e9rosion ultra-rapide des berges de l'oc\u00e9an Arctique, inondations d'eaux noires, marais et lacs engloutissant les p\u00e2turages, \u00abfor\u00eats ivres\u00bb o\u00f9 les arbres s'inclinent de mani\u00e8re chaotique, r\u00e9veil de microbes et bact\u00e9ries centenaires capables de d\u00e9clencher des \u00e9pid\u00e9mies...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EM\u00eame en milieu urbain, le ph\u00e9nom\u00e8ne saute aux yeux. A Yakoutsk, la capitale de la r\u00e9gion, le perg\u00e9lisol offrait une fondation d'une duret\u00e9 sans \u00e9gale aux b\u00e2timents. Mais les 400 000 habitants de la ville \u00abla plus froide du monde\u00bb ont du souci \u00e0 se faire. Tels des mille-pattes de b\u00e9ton, toutes les constructions sont perch\u00e9es sur des pilotis plant\u00e9s dans le perg\u00e9lisol. Un espace de 1 \u00e0 2 m\u00e8tres est laiss\u00e9 vide entre le rez-de-chauss\u00e9e et le sol pour que la chaleur des habitations ne fasse pas fondre le sol les supportant, et afin que l'air glacial refroidisse la \u00abcouche active\u00bb. Jusqu'en 2000, la norme obligeait les constructeurs \u00e0 planter des pilotis de 8 m\u00e8tres pour les immeubles.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe qui signifie qu'aujourd'hui, pendant plusieurs mois, ces constructions de cinq \u00e9tages ne sont plus maintenues que sur les 5 derniers m\u00e8tres. Cons\u00e9quence: des fissures l\u00e9zardent des dizaines de b\u00e2timents construits \u00e0 l'\u00e9poque sovi\u00e9tique. Elles sont vite colmat\u00e9es par la mairie, mais pas assez pour emp\u00eacher de faire jaser. D'autant que certains b\u00e2timents se sont d\u00e9j\u00e0 effondr\u00e9s. Officiellement, 331 constructions ont \u00e9t\u00e9 d\u00e9clar\u00e9es \u00abinutilisables\u00bb par les autorit\u00e9s. Seules 165 seront effectivement d\u00e9truites, faute de financement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00ab Les autorit\u00e9s ont tendance \u00e0 fermer les yeux et \u00e0 autoriser la construction d'immeubles d\u00e9passant les 15 \u00e9tages, alors que nous avons toujours recommand\u00e9 de ne pas aller au-del\u00e0 de cinq niveaux\u00bb, pr\u00e9vient Semion Gotovtsev, directeur du laboratoire de g\u00e9o-cryologie \u00e0 l'Institut du perg\u00e9lisol de Yakoutsk. Pour lui, de nombreuses maisons risquent de s'effondrer et \u00abpersonne ne sait combien de temps elles vont tenir car on ignore \u00e0 quelle vitesse la couche active va descendre\u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETr\u00e8s inquiet, Semion Gotovtsev pointe aussi un ph\u00e9nom\u00e8ne encore mal \u00e9tudi\u00e9, appel\u00e9 \u00abthermokarstique\u00bb (\u00e9rosion du sous-sol). \u00abOn sait que des grottes se forment sous terre, mais nous ne disposons pas aujourd'hui des moyens techniques et financiers pour les d\u00e9tecter. Nous allons avoir de mauvaises surprises, y compris dans le centre de Yakoutsk, car ce ph\u00e9nom\u00e8ne va s'acc\u00e9l\u00e9rer\u00bb, redoute-t-il. La presse locale s'est d\u00e9j\u00e0 \u00e9mue d'affaissements de terrain durant l'\u00e9t\u00e9 dernier.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003ESuccession d'inondations\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBeaucoup plus marqu\u00e9 dans le Grand Nord, avec d\u00e9j\u00e0 3\u00b0C de plus qu'il y a trente ans, le r\u00e9chauffement climatique engendre des cercles vicieux dans un milieu tr\u00e8s fragile. Auparavant, le climat continental hyper-sec ne donnait que 40 mm de pr\u00e9cipitations par an.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00abIl arrive aujourd'hui qu'on ait 80 mm en une seule journ\u00e9e\u00bb, note Valentina Dmitrieva. R\u00e9sultat: l'intensit\u00e9 des inondations est d\u00e9cupl\u00e9e. Celles, habituelles, qui accompagnent la fonte des neiges fin mai, acc\u00e9l\u00e8rent l'\u00e9rosion des bords de rivi\u00e8re. Une seconde vague d'inondations survient fin juillet \u00e0 cause des pluies anormales. Mais le plus terrible, c'est la troisi\u00e8me inondation, fin ao\u00fbt. Elle est provoqu\u00e9e par les lacs qui d\u00e9bordent [la Yakoutie en compte plus d'un million] et les eaux noires r\u00e9sultant de la fonte du perg\u00e9lisol, juste avant le retour de l'hiver. Les habitations n'ont pas le temps de s\u00e9cher que le gel survient et tout doit \u00eatre abandonn\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.les-crises.fr\/?p=247220\"\u003Eles-crises.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}