{"176075":{"id":"176075","parent":"0","time":"1593362880","url":"http:\/\/sciencepost.fr\/les-astronomes-tombent-sur-un-quasar-monstrueux-dans-lunivers-primitif\/","category":"science","title":"Les astronomes tombent sur un quasar \u00ab monstrueux \u00bb dans l'univers primitif","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_176075_b58776.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"les-astronomes-tombent-sur-un-quasar-monstrueux-dans-l-univers-primitif","admin":"newsnet","views":"15","priority":"2","length":"3749","lang":"","content":"\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_176075_b58776.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EUn quasar est une galaxie tr\u00e8s \u00e9nerg\u00e9tique avec, en son centre, un noyau tr\u00e8s actif. Ces noyaux sont dits \"actifs\" du fait de la pr\u00e9sence d'un trou noir supermassif accr\u00e9tant de la mati\u00e8re. L'objet \u00e9met alors \u00e9norm\u00e9ment d'\u00e9nergie sous forme de rayonnement \u00e9lectromagn\u00e9tique (radio, IR, visible, UV, X), et appara\u00eet donc tr\u00e8s brillant. Les quasars, en quelque sorte, se pr\u00e9sentent comme des versions lumineuses des trous noirs.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECe que nous annoncent aujourd'hui des astronomes, c'est la \u003Cb\u003Ed\u00e9couverte du quasar le plus massif jamais identifi\u00e9 dans l'univers primitif\u003C\/b\u003E. Celui-ci, contenant un trou noir d'une masse \u00e9quivalente \u00e0 \u003Cb\u003E1,5 milliard de soleils\u003C\/b\u003E, a \u00e9t\u00e9 observ\u00e9 tel qu'il \u00e9voluait il y a \u003Cb\u003E13,02 milliards d'ann\u00e9es\u003C\/b\u003E. Soit environ 700 millions d'ann\u00e9es seulement apr\u00e8s le \u003Ca href=\"https:\/\/sciencepost.fr\/pour-ce-prix-nobel-il-est-incorrect-de-parler-de-big-bang\"\u003EBig Bang\u003C\/a\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED\u00e9sign\u00e9 officiellement sous le nom de \u003Cb\u003EJ1007 + 2115\u003C\/b\u003E, le quasar nouvellement d\u00e9couvert est l'un des deux seuls connus identifi\u00e9 durant la m\u00eame p\u00e9riode cosmologique. Rep\u00e9r\u00e9 par les Observatoires du Mauna Kea, l'objet vient d'\u00eatre baptis\u00e9 Pōniuāʻena, en l'honneur de la culture hawa\u00efenne. Ce qui signifie grossi\u00e8rement \"source de cr\u00e9ation tournoyante invisible, entour\u00e9e de brillance\".\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_176075_326855.png\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EVue d'artiste d'un quasar. Cr\u00e9dits\u00a0: Observatoire international des G\u00e9meaux \/ NOIRLab \/ NSF \/ AURA \/ P. Marenfeld\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003E\u003Cbig\u003EExpliquer la pr\u00e9sence d'objets aussi massifs et actifs\u003C\/big\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes quasars sont les objets les plus \u00e9nerg\u00e9tiques de l'Univers. Depuis leur d\u00e9couverte, les astronomes cherchent \u00e0 d\u00e9terminer \u00e0 partir de quand ces objets ont pu appara\u00eetre en premier lieu. En outre, la question est \u00e9galement de savoir \u003Cb\u003Ecomment des trous noirs aussi massifs peuvent se mat\u00e9rialiser si t\u00f4t dans l'histoire cosmique.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn ce sens, cette nouvelle d\u00e9couverte r\u00e9pond partiellement \u00e0 au moins l'une de ces questions. Il y a 13,02 milliards d'ann\u00e9es, nous savons que ces objets \u00e9taient donc bel et bien pr\u00e9sents. En revanche, on ignore encore comment de tels \"monstres\" ont pu se former en aussi peu de temps.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn effet, selon la th\u00e9orie actuelle, apr\u00e8s le Big Bang, les atomes \u00e9taient trop \u00e9loign\u00e9s les uns des autres pour interagir et former des \u00e9toiles et des galaxies. La naissance de ces premiers objets s'est finalement produite \u00e0 l'\u00e9poque dite de la \"r\u00e9ionisation\", soit environ \u003Cb\u003E400 millions d'ann\u00e9es plus tard.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EAinsi, pour les chercheurs, l'id\u00e9e qu'un trou noir affichant de telles proportions puisse \u00e9voluer \u00e0 partir d'un trou noir plus petit, lui m\u00eame form\u00e9 par l'effondrement d'une seule \u00e9toile, le tout en si peu de temps, est presque impossible. Du moins selon les mod\u00e8les cosmologiques actuels.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'une des pistes envisag\u00e9es depuis quelques ann\u00e9es pour expliquer la formation de ces objets sugg\u00e8re qu'ils naissent \u003Cb\u003E\u00e0 partir d'imposants nuages de gaz qui s'effondrent sur eux-m\u00eames.\u003C\/b\u003E Ces trous noirs, sautant finalement les \u00e9tapes interm\u00e9diaires, seraient alors d\u00e9j\u00e0 massifs en premier lieu (au moins 100\u00a0000 masses solaires), avant de cro\u00eetre ensuite \u00e0 un taux normal.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EConcernant l'objet qui nous int\u00e9resse aujourd'hui, les chercheurs proposent qu'il se soit form\u00e9 \u003Cb\u003Eenviron 100 millions d'ann\u00e9es apr\u00e8s le Big Bang\u003C\/b\u003E. Il aurait ensuite \u00e9volu\u00e9 normalement, pour finalement devenir l'ogre cosmique qu'il \u00e9tait 600 millions d'ann\u00e9es plus tard.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/phys.org\/news\/2020-06-astronomers-monster-quasar-early-universe.html\"\u003ESource\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/sciencepost.fr\/les-astronomes-tombent-sur-un-quasar-monstrueux-dans-lunivers-primitif\/\"\u003Esciencepost.fr\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}