{"176101":{"id":"176101","parent":"0","time":"1593425513","url":"http:\/\/reseauinternational.net\/le-mal-revele-lors-du-premier-essai-nucleaire-americain-il-y-a-74-ans-sur-latoll-de-bikini\/","category":"Histoire","title":"Le Mal r\u00e9v\u00e9l\u00e9 lors du premier essai nucl\u00e9aire am\u00e9ricain : il y a 74 ans sur l'atoll de Bikini","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_176101_317822.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"le-mal-revele-lors-du-premier-essai-nucleaire-americain-il-y-a-74-ans-sur-l-atoll-de-bikini","admin":"newsnet","views":"36","priority":"3","length":"7095","lang":"","content":"\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_176101_525b13.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003Epar Jade.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003E\u003Cb\u003EEn plus de r\u00e9v\u00e9ler comment la Maison Blanche et les militaires de Truman ont sabot\u00e9 le premier film sur la bombe atomique, de MGM, mon nouveau livre, \u003Ca href=\"https:\/\/gregmitchellwriter.blogspot.com\/2020\/01\/announcing-my-new-book.html\"\u003EThe Beginning or the End\u003C\/a\u003E, explore d'autres \u00e9v\u00e9nements cl\u00e9s li\u00e9s au nucl\u00e9aire de cette ann\u00e9e cruciale de 1946. Parmi les plus importants : le d\u00e9but des explosions nucl\u00e9aires am\u00e9ricaines dans le Pacifique, qui allait alimenter la course aux armements \u00e0 venir, alors m\u00eame qu'elle mettait en danger les indig\u00e8nes, les t\u00e9moins, les marins et d'autres personnes \u00e0 des milliers de kilom\u00e8tres de l\u00e0 avec les retomb\u00e9es radioactives qu'elles produisaient. Voici un extrait sur les plans militaires am\u00e9ricains mal\u00e9fiques pour d\u00e9placer les indig\u00e8nes de Bikini vers un nouveau foyer bien plus dur avant le premier test, qui a \u00e9t\u00e9 d\u00e9clench\u00e9 il y a 74 ans la semaine prochaine.\u003C\/b\u003E\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes \u00c9tats-Unis avaient demand\u00e9 aux 167 habitants de l'atoll de Bikini (compos\u00e9 de quelque 23 petites \u00eeles) en Micron\u00e9sie de d\u00e9m\u00e9nager \u00ab temporairement \u00bb afin que l'Am\u00e9rique puisse mettre en place de nouvelles armes d'une puissance d\u00e9vastatrice pour \u00ab le bien de l'humanit\u00e9 et pour mettre fin \u00e0 toutes les guerres mondiales \u00bb. Le premier essai \u00e9tait pr\u00e9vu pour la fin du printemps ou le d\u00e9but de l'\u00e9t\u00e9 1946. Il pr\u00e9voyait le largage d'une arme de plus de 21 kilotonnes en vigueur (l\u00e0 o\u00f9 l'explosion d'Hiroshima \u00e9tait de 15 kilotonnes) sur des dizaines de navires de jonque inoccup\u00e9s dans le lagon de Bikini pour juger des effets sur cette flotte. Le second test serait d\u00e9clench\u00e9 dans la m\u00eame zone sous-marine, sous une autre flotte fant\u00f4me, \u00e0 distance. Les journalistes et l'\u00e9quipe de tournage ont commenc\u00e9 \u00e0 s'inscrire en grand nombre pour assister \u00e0 tout cela.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes habitants de l'\u00eele de Bikini ont appris leur \u00e9vacuation forc\u00e9e lorsque le commodore de la Marine Ben Wyatt, gouverneur militaire des \u00eeles Marshall, est arriv\u00e9 pour leur rappeler les passages bibliques - ils avaient longtemps accueilli des missionnaires protestants - les comparant aux \u00ab enfants d'Isra\u00ebl que le Seigneur a sauv\u00e9s de leur ennemi et conduits en Terre promise \u00bb. Les Bikiniens n'\u00e9taient pas tr\u00e8s satisfaits de cette notion, mais leur chef, le roi Juda, a finalement accept\u00e9 la demande de relocalisation, annon\u00e7ant \u00ab Nous irons, croyant que tout est entre les mains de Dieu \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EWyatt a organis\u00e9 une reconstitution de cette r\u00e9union pour un film d'actualit\u00e9, mais il a fallu sept reprises parce que le roi Juda n'a pas agi avec suffisamment d'enthousiasme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESur les onze chefs de famille en bikini, neuf ont choisi Rongerik, \u00e0 200 km \u00e0 l'est - environ un sixi\u00e8me de la taille de leur \u00eele actuelle - comme lieu de r\u00e9sidence temporaire. \u003Cb\u003EEn r\u00e9alit\u00e9, Wyatt et d'autres responsables am\u00e9ricains savaient que les habitants de l'\u00eele ne seraient jamais autoris\u00e9s \u00e0 retourner dans ce qui \u00e9tait certainement un ancien paradis fortement contamin\u00e9.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_176101_1538bf.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003ELe Commodore Ben H. Wyatt s'adressant aux indig\u00e8nes de l'\u00eele de Bikini.\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003ELe magazine Time a cit\u00e9 un officier am\u00e9ricain qui se vantait que soulager les Bikiniens \u00e9tait \u00ab un sacr\u00e9 bon travail de vendeur \u00bb. L'auteur du magazine a ajout\u00e9 : \u003Cb\u003E\u00ab Le progr\u00e8s a rican\u00e9 apr\u00e8s une victoire. \u00bb\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa marine am\u00e9ricaine aidait les Bikiniens \u00e0 d\u00e9monter leur maison de r\u00e9union et leur \u00e9glise pendant que les habitants empaquetaient des fournitures et des effets personnels, puis les transportaient \u00e0 Rongerik dans des p\u00e9niches de d\u00e9barquement. Le temps a constat\u00e9 qu'ils n'emportaient que peu de biens, hormis leurs bibles, leurs hymnes et les meubles apport\u00e9s par les missionnaires, ainsi que \u00ab la syphilis latente laiss\u00e9e par les baleiniers yankees de l'\u00e8re pr\u00e9-atomique \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPersonne ne vivait \u00e0 Rongerik, ce qui \u00e9tait positif, mais la raison en \u00e9tait autre : \u003Cb\u003EIl y avait peu de r\u00e9serves de nourriture et d'eau douce\u003C\/b\u003E. La marine connaissait les d\u00e9fis que les Bikiniens allaient devoir surmonter l\u00e0-bas, mais ne leur a laiss\u00e9 que quelques semaines d'eau et de nourriture. Le temps \u003Cb\u003Ea pr\u00e9dit que pour les convaincre de ne pas s'enfuir apr\u00e8s les tests, la marine devrait peut-\u00eatre faire voler leur chef, le roi Juda, au-dessus de l'\u00eele de Bikini pour lui montrer quel tragique d\u00e9sert elle \u00e9tait devenue\u003C\/b\u003E.\u003C\/p\u003E\u003Cfigure\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_176101_317822.jpg\" \/\u003E\u003Cfigcaption\u003EChef de l'\u00eele bikini, image d'archive.\u003C\/figcaption\u003E\u003C\/figure\u003E\u003Cp\u003EAlors que la date pr\u00e9vue du 1er juillet pour le premier test approchait, peu de gens aux \u00c9tats-Unis se souciaient de ce qui arrivait aux indig\u00e8nes de l'\u00eele Bikini, mais certains craignaient que l'explosion n'enflamme l'atmosph\u00e8re, ne d\u00e9clenche des raz-de-mar\u00e9e ou ne cr\u00e9e une fissure dans la cro\u00fbte terrestre. Les journaux ont publi\u00e9 des articles pleins d'esprit sur les habitants de Los Angeles qui pr\u00e9voyaient de pique-niquer sur les collines le jour de l'explosion plut\u00f4t que sur la plage au cas o\u00f9 un tsunami se l\u00e8verait de l'oc\u00e9an.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ERien de tout cela ne s'est produit, bien s\u00fbr, lorsque le test a \u00e9t\u00e9 lanc\u00e9 le 1er juillet. De nombreux journalistes, \u00e0 distance, ont \u00e9t\u00e9 d\u00e9\u00e7us par le fait que le champignon atomique ne semblait pas si grand et que la plupart des navires n'ont pas coul\u00e9 imm\u00e9diatement. Un t\u00e9moin, le c\u00e9l\u00e8bre r\u00e9dacteur en chef du Saturday Review, Norman Cousins, intitulait son rapport dans le Saturday Review \u00ab La normalisation de la catastrophe \u00bb.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETrop d'observateurs \u00e0 Bikini estimaient que la bombe avait \u00e9t\u00e9 \u00ab sur-exag\u00e9r\u00e9e \u00bb, qu'il s'agissait \u00ab simplement \u00bb d'une autre arme de guerre. Sa \u00ab nouveaut\u00e9 \u00bb \u00e9tait pass\u00e9e. Cousins a rappel\u00e9 \u00e0 ses lecteurs \u003Cb\u003Eque l'on ne s'\u00e9tait pas suffisamment int\u00e9ress\u00e9 aux effets des radiations - et au fait que des bombes beaucoup plus puissantes seraient cr\u00e9\u00e9es dans les ann\u00e9es \u00e0 venir.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/youtube.com\/watch?v=MV3fQterjEg\" target=\"_blank\"\u003E\u003Cspan class=\"philum ic-chain\"\u003E\u003C\/span\u003E youtube\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nEn quatre jours, un Fran\u00e7ais du nom de Louis Reard a doubl\u00e9 le nouveau maillot de bain deux pi\u00e8ces qu'il avait con\u00e7u, le bikini.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ELes cent premiers indig\u00e8nes parmi ceux qui ont \u00e9t\u00e9 forc\u00e9s de quitter l'atoll de Bikini pour les essais de bombes n'ont pu retourner dans leur paradis contamin\u00e9 qu'en 1970.\u003C\/b\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDix ans plus tard, cependant, ils ont \u00e9t\u00e9 contraints d'\u00e9vacuer \u00e0 nouveau \u003Cb\u003Eapr\u00e8s la d\u00e9couverte de niveaux \u00e9lev\u00e9s de Strontium-90 dans l'eau de leur puits et de Cessium-137 dans leur sang\u003C\/b\u003E. Seuls les scientifiques, les plongeurs et les touristes occasionnels s'y sont rendus dans les d\u00e9cennies qui ont suivi.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003Esource : \u003Ca href=\"https:\/\/original.antiwar.com\/greg-mitchell\/2020\/06\/25\/the-evil-revealed-in-first-us-nuclear-test-74-years-ago-over-bikini\"\u003Eoriginal.antiwar.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003Etraduction par \u003Ca href=\"https:\/\/www.aubedigitale.com\"\u003EAube Digitale\u003C\/a\u003E\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003Esource : \u003Ca href=\"https:\/\/www.aubedigitale.com\/le-mal-revele-lors-du-premier-essai-nucleaire-americain-il-y-a-74-ans-sur-latoll-de-bikini\"\u003Eaubedigitale.com\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/reseauinternational.net\/le-mal-revele-lors-du-premier-essai-nucleaire-americain-il-y-a-74-ans-sur-latoll-de-bikini\/\"\u003Ereseauinternational.net\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}