{"176192":{"id":"176192","parent":"0","time":"1593592276","url":"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/07\/01\/prde-j01.html","category":"Monde","title":"Pourquoi cette pr\u00e9cipitation \u00e0 mettre fin au d\u00e9ploiement de l'arm\u00e9e canadienne dans les r\u00e9sidences ravag\u00e9es par le coronavirus?","image":"","hub":"newsnet","url-explicit":"pourquoi-cette-precipitation-a-mettre-fin-au-deploiement-de-l-armee-canadienne-dans-les-residences-ravagees-par-le-coronavirus","admin":"newsnet","views":"15","priority":"2","length":"12263","lang":"","content":"\u003Cp\u003EPar Laurent Lafrance\u003Cbr \/\u003E\n1 juillet 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESur ordre du gouvernement lib\u00e9ral f\u00e9d\u00e9ral et malgr\u00e9 les objections \u00e9nergiques du premier ministre du Qu\u00e9bec, Fran\u00e7ois Legault, les forces arm\u00e9es canadiennes ont maintenant retir\u00e9 la quasi-totalit\u00e9 des plus de 1500 militaires d\u00e9ploy\u00e9s dans les r\u00e9sidences pour personnes \u00e2g\u00e9es du Qu\u00e9bec et de l'Ontario ravag\u00e9es par le coronavirus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn r\u00e9ponse aux appels urgents de Legault et du premier ministre de l'Ontario Doug Ford, le gouvernement Trudeau a accept\u00e9 en avril d'envoyer des troupes des Forces arm\u00e9es canadiennes (FAC) - y compris une grande partie de son corps m\u00e9dical - dans les \u00e9tablissements de soins de longue dur\u00e9e des deux provinces les plus touch\u00e9es par la pand\u00e9mie de COVID-19. Au 28 mai, 1475 soldats \u00e9taient d\u00e9ploy\u00e9s dans 23 centres d'h\u00e9bergement et de soins de longue dur\u00e9e (CHSLD) du Qu\u00e9bec, tandis que 285 autres soldats aidaient le personnel dans quatre r\u00e9sidences de l'Ontario et allaient bient\u00f4t \u00eatre d\u00e9ploy\u00e9s dans trois autres.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes soldats ont \u00e9t\u00e9 appel\u00e9s pour combler un manque chronique de personnel dans les r\u00e9sidences pour personnes \u00e2g\u00e9es apr\u00e8s des d\u00e9cennies de coupes dans les services publics soutenues et mises en œuvre par tous les partis de l'\u003Ci\u003Eestablishment\u003C\/i\u003E, des lib\u00e9raux et des conservateurs au NPD, en passant par le Parti qu\u00e9b\u00e9cois et la Coalition Avenir Qu\u00e9bec (CAQ) de Legault. La p\u00e9nurie de personnel a \u00e9t\u00e9 exacerb\u00e9e par une gestion catastrophique de la pand\u00e9mie et un manque d'\u00e9quipement de protection qui a entra\u00een\u00e9 l'infection de milliers de travailleurs de la sant\u00e9 et plus d'une douzaine de d\u00e9c\u00e8s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes cons\u00e9quences mortelles de ces politiques sont visibles dans les taux \u00e9lev\u00e9s de mortalit\u00e9 dans les r\u00e9sidents pour personnes \u00e2g\u00e9es, qui repr\u00e9sentent plus de 80% des plus de 8500 d\u00e9c\u00e8s dus \u00e0 la COVID-19 au Canada. Le caract\u00e8re fallacieux de l'affirmation du gouvernement Trudeau selon laquelle la situation est maintenant \u00abmaitris\u00e9e\u00bb est d\u00e9montr\u00e9 par le fait que plus de 1100 r\u00e9sidents demeurent infect\u00e9s par la COVID-19 dans pr\u00e8s de 220 CHSLD, r\u00e9sidences priv\u00e9es pour personnes \u00e2g\u00e9es et \u00e9tablissements de soins interm\u00e9diaires du Qu\u00e9bec.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELegault avait plaid\u00e9 aupr\u00e8s d'Ottawa pour maintenir jusqu'\u00e0 un millier de membres des FAC d\u00e9ploy\u00e9s dans les r\u00e9sidences pour personnes \u00e2g\u00e9es du Qu\u00e9bec jusqu'\u00e0 la mi-septembre, date \u00e0 laquelle les quelque 10.000 nouveaux infirmiers recrut\u00e9s et form\u00e9s \u00e0 la h\u00e2te sont cens\u00e9s \u00eatre pr\u00eats \u00e0 travailler. Mais le gouvernement lib\u00e9ral, encourag\u00e9 par les hauts grad\u00e9s des FAC, a insist\u00e9 d\u00e8s la fin mai sur la n\u00e9cessit\u00e9 de mettre rapidement un terme \u00e0 ce d\u00e9ploiement.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ETrudeau a soulign\u00e9 que l'implication militaire \u00abn'est pas une solution \u00e0 long terme.... C'est une mesure pr\u00e9liminaire, et nous devons voir comment nous pouvons la faire passer \u00e0 l'\u00e9tape suivante afin que le Qu\u00e9bec puisse prendre directement le contr\u00f4le de la situation.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa r\u00e9alit\u00e9 est que ni Trudeau ni Legault n'ont donn\u00e9 la priorit\u00e9 \u00e0 la protection des vies humaines. Leurs gouvernements ont supervis\u00e9 une r\u00e9ponse d\u00e9sastreuse et improvis\u00e9e \u00e0 une pand\u00e9mie qui \u00e9tait \u00e0 la fois pr\u00e9visible et pr\u00e9vue. M\u00eame lorsque la pand\u00e9mie de COVID-19 s'est propag\u00e9e en f\u00e9vrier et au d\u00e9but mars, ils n'ont rien fait pour assurer un approvisionnement ad\u00e9quat en \u00e9quipements de protection individuelle et autres fournitures m\u00e9dicales essentielles, comme les respirateurs, ou pour d\u00e9velopper des capacit\u00e9s de tester en masse et de retracer les contacts.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe d\u00e9ploiement de l'arm\u00e9e dans les maisons pour personnes \u00e2g\u00e9es du Qu\u00e9bec visait \u00e0 donner au public l'impression que la pand\u00e9mie \u00e9tait maitris\u00e9e, afin que le gouvernement CAQ de Legault puisse poursuivre sa strat\u00e9gie meurtri\u00e8re de retour au travail. Le retour forc\u00e9 de centaines de milliers de travailleurs dans des lieux de travail dangereux a suivi, avec le soutien total du gouvernement Trudeau et des syndicats, alors m\u00eame que le nombre de d\u00e9c\u00e8s par habitant dans la province atteignait l'un des plus \u00e9lev\u00e9s au monde.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe gouvernement Trudeau consid\u00e9rait \u00e9galement le d\u00e9ploiement du personnel des FAC dans les \u00e9tablissements de soins de longue dur\u00e9e de l'Ontario et du Qu\u00e9bec comme un moyen de cultiver le soutien populaire pour l'arm\u00e9e et de l\u00e9gitimer ainsi les plans de r\u00e9armement et de guerre de l'imp\u00e9rialisme canadien.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EEn mettant maintenant un terme rapide \u00e0 ce d\u00e9ploiement, Trudeau et ses lib\u00e9raux r\u00e9pondent aux demandes de changement de cap des militaires, ainsi qu'aux imp\u00e9ratifs de la politique \u00e9trang\u00e8re agressive qu'ils m\u00e8nent au nom des grandes entreprises canadiennes. Le gouvernement et le haut commandement des FAC veulent tous deux que les soldats cessent ce qu'ils ont qualifi\u00e9 officieusement de \u00abchangement de couches\u00bb, afin qu'ils puissent \u00eatre r\u00e9affect\u00e9s \u00e0 leur v\u00e9ritable mission: \u00e9tendre la participation du Canada aux offensives militaires strat\u00e9giques dirig\u00e9es par les \u00c9tats-Unis dans le monde entier; et se pr\u00e9parer \u00e0 apporter leur soutien aux autorit\u00e9s civiles pour r\u00e9primer l'opposition de la classe ouvri\u00e8re au pays.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00c0 la fin mai, \u00e0 peine un mois apr\u00e8s le d\u00e9but du d\u00e9ploiement des militaires dans les \u00e9tablissements de soins, le ministre de la D\u00e9fense Harjit Sajjan a d\u00e9clar\u00e9: \u00abNous ne pouvons pas tenir comme \u00e7a pendant encore quatre mois.\u00bb Il a ensuite d\u00e9clar\u00e9: \u00abLes ressources des forces arm\u00e9es canadiennes ne sont pas illimit\u00e9es.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ED'un point de vue purement technique, de telles affirmations sont absurdes. En mars, les militaires ont affirm\u00e9 que quelque 24.000 membres du personnel r\u00e9gulier et de la r\u00e9serve avaient \u00e9t\u00e9 mobilis\u00e9s pour r\u00e9pondre \u00e0 la crise de COVID-19. Si l'arm\u00e9e canadienne est r\u00e9ellement soucieuse de sauver des vies et de renforcer le syst\u00e8me de sant\u00e9, pourquoi consid\u00e8re-t-elle comme un fardeau intol\u00e9rable le d\u00e9ploiement d'un millier de soldats - c'est-\u00e0-dire une infime partie de la force qu'elle avait soi-disant mise de c\u00f4t\u00e9 pour combattre le virus - dans les r\u00e9sidences pour personnes \u00e2g\u00e9es du Qu\u00e9bec pour deux mois et demi suppl\u00e9mentaires ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa r\u00e9ponse est que le but sous-jacent de la mobilisation militaire est, et a toujours \u00e9t\u00e9, de d\u00e9fendre les int\u00e9r\u00eats de l'imp\u00e9rialisme canadien, tant au pays qu'\u00e0 l'\u00e9tranger.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe chef d'\u00e9tat-major de la D\u00e9fense Jonathan Vance a annonc\u00e9 en mars que les 24.000 soldats affect\u00e9s \u00e0 la lutte contre la COVID-19 \u00e9taient \u00absur le pied de guerre\u00bb et devaient \u00eatre \u00abpr\u00eats \u00e0 se battre\u00bb. Le lieutenant-g\u00e9n\u00e9ral \u00e0 la retraite Alain Parent a ajout\u00e9 \u00e0 l'\u00e9poque que les soldats affect\u00e9s \u00e0 la force op\u00e9rationnelle \u00abanti-COVID-19\u00bb pour la dur\u00e9e de la pand\u00e9mie ne se contenteraient pas de fournir une assistance m\u00e9dicale. Ils seraient \u00e9galement utilis\u00e9s pour \u00abla surveillance, la s\u00e9curit\u00e9 et le renforcement de l'ordre public.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe retrait des soldats des maisons de soins permettra aux militaires de red\u00e9ployer le personnel des FAC dans les missions militaires en cours dans le monde entier. Alors que les guerres et les pr\u00e9paratifs de guerre au Moyen-Orient, en Europe de l'Est et en Asie de l'Est se sont poursuivis tout au long de la pand\u00e9mie, un certain nombre de soldats canadiens ont \u00e9t\u00e9 temporairement rapatri\u00e9s. Aujourd'hui, le gouvernement Trudeau a l'intention d'intensifier rapidement ces missions, tout en approfondissant le partenariat militaro-strat\u00e9gique du Canada avec l'administration Trump, qui intensifie de fa\u00e7on t\u00e9m\u00e9raire l'agression contre la Chine et la Russie afin de d\u00e9tourner la col\u00e8re des masses au pays.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes missions actuelles des FAC \u00e0 l'\u00e9tranger comprennent:\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E Le d\u00e9ploiement de navires de guerre et d'avions pour intimider la Cor\u00e9e du Nord et pour imposer de lourdes sanctions \u00e9conomiques et diplomatiques contre ce pays appauvri,\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E Le red\u00e9ploiement de centaines de soldats en Irak dans le cadre d'une mission de formation de l'OTAN dirig\u00e9e par le Canada, ainsi que l'envoi de forces sp\u00e9ciales dans le nord du pays pour aider les Peshmerga kurdes \u00e0 combattre les forces islamistes,\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E Le retour de 90 formateurs militaires en Ukraine, bient\u00f4t suivis par un second groupe de 50. Ils y rejoindront les 60 soldats des FAC rest\u00e9s dans ce pays pendant la pand\u00e9mie dans le cadre d'une mission d'entra\u00eenement lanc\u00e9e en 2015 \u00e0 la suite d'un coup d'\u00c9tat foment\u00e9 par Washington, dans le cadre de sa volont\u00e9 d'encercler strat\u00e9giquement la Russie,\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E Le commandement d'un bataillon de l'OTAN de 1000 hommes en Lettonie, \u00e0 la fronti\u00e8re occidentale de la Russie, qui fait partie d'un renforcement militaire dirig\u00e9 par les \u00c9tats-Unis dans les \u00c9tats baltes et en Pologne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECes missions s'inscrivent dans le cadre de la nouvelle politique de d\u00e9fense nationale, \u00abProtection, S\u00e9curit\u00e9, Engagement\u00bb (PSE), adopt\u00e9e par le gouvernement lib\u00e9ral en 2017. Elle d\u00e9finit la Chine et la Russie comme des \u00abmenaces\u00bb strat\u00e9giques majeures pour le Canada et annonce une augmentation de 70% des d\u00e9penses militaires qui portera le budget de la d\u00e9fense \u00e0 plus de 32 milliards de dollars canadiens d'ici 2026. Des centaines de milliards de dollars doivent \u00eatre d\u00e9pens\u00e9s au cours des 20 prochaines ann\u00e9es pour l'achat de nouvelles flottes d'avions de chasse et de navires de guerre et d'autres armements. Au d\u00e9but de ce mois, le gouvernement a inclus 585 millions de dollars canadiens dans son dernier projet de loi de d\u00e9penses pour les coronavirus afin de payer la poursuite des travaux de construction de deux navires de soutien naval. Les n\u00e9o-d\u00e9mocrates (NDP), qui ont soutenu \u00e0 plusieurs reprises le programme de r\u00e9armement du gouvernement, ont vot\u00e9 en faveur du projet de loi.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'\u00e9lite dirigeante du Canada r\u00e9clame de plus en plus une nouvelle vol\u00e9e de mesures d'aust\u00e9rit\u00e9 pour payer les centaines de milliards de dollars de fonds de renflouage que le gouvernement Trudeau a vers\u00e9s dans les coffres des grandes banques et des super-riches. Les d\u00e9penses consacr\u00e9es \u00e0 l'arm\u00e9e canadienne vont cependant continuer \u00e0 augmenter. La sous-ministre \u00e0 la D\u00e9fense nationale, Jody Thomas, a r\u00e9cemment d\u00e9clar\u00e9 \u00e0 la presse canadienne: \u00abNous ne connaissons aucun ralentissement....Nous continuons \u00e0 poursuivre notre plan de mani\u00e8re tr\u00e8s agressive et ambitieuse.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00abDans un monde post-COVID\u00bb, a poursuivi Thomas, \u00abil est n\u00e9cessaire que la PSE soit en fait r\u00e9alis\u00e9e plus rapidement plut\u00f4t que de la ralentir ou de r\u00e9duire le budget.\u00bb\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ESur le plan int\u00e9rieur, l'\u00e9lite dirigeante craint une explosion sociale en raison de la crise \u00e9conomique qui s'aggrave, du ch\u00f4mage de masse et de l'accroissement des in\u00e9galit\u00e9s sociales. Les manifestations multiraciales de masse qui ont uni les travailleurs et les jeunes \u00e0 travers les \u00c9tats-Unis contre la violence polici\u00e8re et le racisme \u00e0 la fin mai et au d\u00e9but juin sont une premi\u00e8re expression d'une radicalisation politique mondiale. L'\u00e9l\u00e9ment d\u00e9clencheur de ces manifestations, qui se sont rapidement \u00e9tendues au monde entier et ont attir\u00e9 des dizaines de milliers de participants dans tout le pays, a \u00e9t\u00e9 le meurtre brutal de George Floyd. Cependant, elles ont \u00e9t\u00e9 motiv\u00e9es plus fondamentalement par la col\u00e8re croissante contre un ordre social qui n'a rien \u00e0 offrir aux travailleurs et aux jeunes.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDans ces conditions, l'arm\u00e9e se pr\u00e9pare activement \u00e0 r\u00e9primer l'opposition de masse, ou ce que le g\u00e9n\u00e9ral Vance a appel\u00e9 par euph\u00e9misme \u00able pire des sc\u00e9narios\u00bb lorsqu'il a expos\u00e9 les objectifs du d\u00e9ploiement de l'arm\u00e9e en r\u00e9ponse \u00e0 la COVID-19 en mars.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl y a tout juste quatre mois, lorsque des manifestants autochtones ont bloqu\u00e9 des lignes de chemin de fer \u00e0 travers le pays pour s'opposer \u00e0 la construction d'un pipeline sur les terres des Wet'suwet'en, une grande partie de l'\u00e9lite dirigeante canadienne a exig\u00e9 que l'arm\u00e9e soit d\u00e9ploy\u00e9e pour briser les barricades. Finalement, le gouvernement Trudeau, avec le soutien du NPD, des Verts et du Bloc Qu\u00e9b\u00e9cois, a pu conclure un accord avec les manifestants qui impliquait le d\u00e9mant\u00e8lement de certaines barricades par la police.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E(Article paru en anglais le 27 juin 2020)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003EL'auteur recommande aussi:\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/06\/20\/conp-j20.html\"\u003EComment les syndicats canadiens et le NPD ont ouvert la voie \u00e0 un projet de loi imposant le retour au travail en pleine pand\u00e9mie\u003C\/a\u003E [20 juin 2020]\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"https:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/05\/09\/mico-m09.html\"\u003EPourquoi l'\u00e9lite dirigeante du Canada d\u00e9ploie-t-elle l'arm\u00e9e dans le cadre de la pand\u00e9mie de COVID-19?\u003C\/a\u003E [9 mai 2020]\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.wsws.org\/fr\/articles\/2020\/07\/01\/prde-j01.html\"\u003Ewsws.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}