{"176287":{"id":"176287","parent":"173848","time":"1593720954","url":"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/article.asp?reference=29249","category":"Murs","title":"Beaucoup s'en attribueront le m\u00e9rite, mais voil\u00e0 la v\u00e9ritable raison pour laquelle Netanyahou a retard\u00e9 son plan d'annexion","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_176287_71dee0.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"beaucoup-s-en-attribueront-le-merite-mais-voila-la-veritable-raison-pour-laquelle-netanyahou-a-retarde-son-plan-d-annexion","admin":"newsnet","views":"74","priority":"3","length":"8487","lang":"","content":"\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/biographie.asp?ref_aut=41&lg_pp=fr\"\u003EAnshel Pfeffer אנשיל פפר\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPour \u00e9viter son plus grand cauchemar, le Premier ministre isra\u00e9lien devait faire preuve d'une certaine retenue\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBenjamin Netanyahou est peut-\u00eatre un Litvak*, mais il y a 17 mois, face \u00e0 une \u00e9lection bloqu\u00e9e, il a suivi les conseils du rabbin hassidique de la vieille histoire : Il a fait venir une ch\u00e8vre.\u003C\/p\u003E\u003Cimg src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_176287_71dee0.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EEsquisse pour Clown \u00e0 la ch\u00e8vre verte, par Marc Chagall\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EVous connaissez l'histoire. Le Hassid va voir son rabbin pour se plaindre de ses conditions de vie dans une petite maison \u00e9touffante, avec une femme qui se plaint, des enfants bruyants, des beaux-parents. Le rabbin lui conseille d'amener une ch\u00e8vre dans la maison et la semaine suivante, le Hassid revient se plaindre qu'en plus de tout cela, il a maintenant une ch\u00e8vre qui b\u00eale, chie partout et m\u00e2che tout ce qu'elle peut trouver. Retire la ch\u00e8vre, dit le rabbin, et tu appr\u00e9cieras enfin ta maison telle qu'elle est.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EDepuis qu'il en a parl\u00e9 pour la premi\u00e8re fois dans une interview sur Canal 12, \u00e0 la veille de la premi\u00e8re des trois \u00e9lections cons\u00e9cutives, l'annexion est la ch\u00e8vre de Netanyahou. Elle a \u00e9t\u00e9 et continue d'\u00eatre un excellent moyen de d\u00e9tourner l'\u00e9lectorat isra\u00e9lien de la corruption du Premier ministre et de ses m\u00e9thodes de plus en plus autocratiques, et maintenant de son incapacit\u00e9 \u00e0 planifier de mani\u00e8re ad\u00e9quate une strat\u00e9gie de sortie du confinement coronaviral, ce qui a conduit \u00e0 une deuxi\u00e8me vague de pand\u00e9mie de plus en plus importante et \u00e0 une absence de voie claire pour sortir de la crise \u00e9conomique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'annexion l'a \u00e9galement servi sur la sc\u00e8ne internationale. Depuis des d\u00e9cennies, la soi-disant communaut\u00e9 internationale fait pression sur Isra\u00ebl, \u00e0 des degr\u00e9s divers, pour qu'il mette fin \u00e0 l'occupation, se retire des territoires, d\u00e9mant\u00e8le les colonies et permette la cr\u00e9ation d'un \u00c9tat palestinien. Depuis que l'annexion est devenue un probl\u00e8me, le discours s'est d\u00e9plac\u00e9 vers un endroit beaucoup plus confortable pour Netanyahou : d\u00e9barrassez-vous juste de cette ch\u00e8vre. Nous pouvons vivre avec l'occupation.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe mois de juillet est donc arriv\u00e9, et avec lui la date arbitraire fix\u00e9e dans l'accord de coalition Likoud-Kahol Lavan \u00e0 partir de laquelle Benjamin Netanyahou peut porter la question de l'annexion devant le cabinet ou la Knesset. Le fait qu'\u00e0 l'heure o\u00f9 nous mettons sous presse, rien ne s'est encore produit sur ce front ne signifie pas grand-chose. Il aurait d\u00fb \u00eatre clair d\u00e8s le d\u00e9part que Netanyahou aurait beaucoup de mal \u00e0 tenir ses promesses \u00e9lectorales des trois campagnes cons\u00e9cutives. M\u00eame l'inclusion de l'annexion de 30 % de la Cisjordanie dans l'accord du si\u00e8cle de Donald Trump ne lui a pas facilit\u00e9 la t\u00e2che, car il devait toujours y avoir une autre partie \u00e0 l'accord, une partie que Netanyahou ne pouvait pas forcer sa base de droite \u00e0 avaler.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENetanyahou et ses copains-cqouins continueront \u00e0 affirmer que le 1er juillet n'a jamais \u00e9t\u00e9 cens\u00e9 \u00eatre la date d'annexion, mais seulement le d\u00e9but de la p\u00e9riode au cours de laquelle la question peut \u00eatre officiellement examin\u00e9e. Techniquement, ils n'ont pas tort. Mais le battage autour de cette date a cr\u00e9\u00e9 une dynamique propre. \u00c9tait-ce pr\u00e9vu, et dans quelle mesure ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENetanyahou n'a certainement pas planifi\u00e9 l'annexion. Il n'y a pas de carte. Pas de calendrier. Pas de projets de documents juridiques \u00e0 pr\u00e9senter au cabinet ou \u00e0 la Knesset. Tout cela renforce l'impression que l'annexion, au moins pour une partie importante des 17 derniers mois, n'a \u00e9t\u00e9 qu'une vague promesse \u00e9lectorale pour rallier la base de droite. Mais beaucoup de ceux qui ont parl\u00e9 avec Netanyahou ces derniers mois ont l'impression qu'\u00e0 un moment donn\u00e9, au moins depuis qu'il a r\u00e9ussi \u00e0 suborner Benny Gantz pour qu'il serve dans son gouvernement et qu'il a obtenu son nouveau mandat de premier ministre, il est tomb\u00e9 amoureux de cette id\u00e9e. L'annexion, ou, comme il l'appelle, l'application de la souverainet\u00e9 isra\u00e9lienne, l'extension des fronti\u00e8res d'Isra\u00ebl afin qu'elles incluent au moins une partie de la patrie biblique, serait son h\u00e9ritage historique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECette p\u00e9riode ne semble pas avoir dur\u00e9 tr\u00e8s longtemps. L'enthousiasme de Netanyahou pour l'annexion s'estompe maintenant. Il ne s'en d\u00e9barrassera pas publiquement, bien s\u00fbr. Cela nuirait \u00e0 sa cr\u00e9dibilit\u00e9 aupr\u00e8s de la droite et d'ailleurs, la ch\u00e8vre est toujours une diversion utile. Mais les chances qu'une annexion significative, ou m\u00eame une petite annexion \u00ab symbolique \u00bb, ait lieu maintenant diminuent de jour en jour.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENombreux sont ceux qui tenteront de s'attribuer le m\u00e9rite d'avoir r\u00e9ussi \u00e0 faire pression sur Netanyahou pour qu'il renonce \u00e0 l'annexion. Benny Gantz, qui a finalement retrouv\u00e9 ses couilles cette semaine lorsqu'il a d\u00e9clar\u00e9 dans des interviews que le 1er juillet n'est pas \u00ab une date sacr\u00e9e \u00bb et qu'un \u00abmillion de ch\u00f4meurs \u00bb isra\u00e9liens, licenci\u00e9s \u00e0 cause du coronavirus, ne se soucient gu\u00e8re de l'annexion, sera l'un d'eux. Toutes sortes de petites organisations de gauche et de groupes de r\u00e9flexion se f\u00e9liciteront de cette date. Tout comme le Premier ministre britannique Boris Johnson, dont l'appel de derni\u00e8re minute a \u00e9t\u00e9 publi\u00e9 en premi\u00e8re page de l'\u00e9dition du 1er juillet du \u003Ci\u003EYedioth Aharonoth\u003C\/i\u003E. Ils ont tous eu tr\u00e8s peu d'influence sur la question, voire aucune.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa personne qui a le plus influenc\u00e9 Netanyahou pour emp\u00eacher l'annexion est un homme de 77 ans, qui se prot\u00e8ge actuellement de la pand\u00e9mie dans sa maison de Wilmington, dans le Delaware. Joe Biden est la principale raison pour laquelle Netanyahou n'annexe pas.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EPeu d'hommes politiques ont une meilleure compr\u00e9hension des sondages que Netanyahou. Il a plusieurs sondeurs \u00e0 sa solde, officiels et non officiels, et reste en contact avec les autres. Son brain-trust de sondeurs est fortement usam\u00e9ricain et bien qu'ils se soient tromp\u00e9s au moins une fois dans le pass\u00e9, quand il pensait que Mitt Romney avait une chance de refuser un second mandat \u00e0 Barack Obama en 2012. Il est pleinement conscient maintenant que les chances de Trump de gagner en novembre s'\u00e9vanouissent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EJusqu'\u00e0 tr\u00e8s r\u00e9cemment, Netanyahou \u00e9tait convaincu non seulement de sa propre invincibilit\u00e9, mais aussi de celle de son ami au visage orange. Mais comme Joe Biden a ouvert une piste convaincante ces derni\u00e8res semaines, cette croyance s'est \u00e9vapor\u00e9e. Netanyahou a vu comment tous ses alli\u00e9s dans l'administration, \u00e0 l'exception de l'ambassadeur en Isra\u00ebl David Friedman, sont maintenant distraits en essayant de consolider une campagne perdante. Non seulement il n'est pas sur le point d'obtenir le soutien sans \u00e9quivoque qu'il souhaitait pour l'annexion, mais il doit aussi faire face \u00e0 la prise de conscience croissante que s'il continue sur cette voie, il sera \u00e0 couteaux tir\u00e9s avec la nouvelle administration Biden d\u00e8s le premier jour.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EBiden a fait savoir, de sa propre voix et par procuration, qu'il s'oppose cat\u00e9goriquement \u00e0 l'annexion. En m\u00eame temps, cependant, il a r\u00e9sist\u00e9 aux pressions de l'aile gauche du parti d\u00e9mocratique pour qu'il se montre dur envers Isra\u00ebl dans d'autres domaines, et a m\u00eame laiss\u00e9 entendre que s'il \u00e9tait \u00e9lu, il ne reviendrait pas sur la d\u00e9cision de Trump de d\u00e9placer l'ambassade usam\u00e9ricaine \u00e0 J\u00e9rusalem.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa plus grande crainte de Netanyahou est qu'une nouvelle administration r\u00e9tablisse l'engagement des USA dans l'accord nucl\u00e9aire avec l'Iran, pierre angulaire de la politique \u00e9trang\u00e8re d'Obama. Il esp\u00e8re avoir au moins une chance de plaider sa cause aupr\u00e8s du nouveau pr\u00e9sident pour le maintien des sanctions et une position de n\u00e9gociation usam\u00e9ricaine plus dure. Retarder l'annexion lui donne une ouverture avec le pr\u00e9sident Biden. Si l'\u00e9cart des sondages entre Trump et Biden continue \u00e0 se creuser, la perspective d'une annexion s'\u00e9loignera de plus en plus.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENdT\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELitvak : terme polonais d\u00e9signant les Lituaniens, entr\u00e9 dans le yiddish et l'argot anglo-am\u00e9ricain pour d\u00e9signer les juifs lituaniens, mais aussi les frimeurs et m'as-tu-vu. Le grand-p\u00e8re de Netnayahou \u00e9tait Lituanien, n\u00e9 \u00e0 Kreva, aujourd'hui en Bi\u00e9lorussie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ECourtesy of \u003Ca href=\"http:\/\/tlaxcala-int.org\"\u003ETlaxcala\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nSource: \u003Ca href=\"https:\/\/www.haaretz.com\/israel-news\/.premium-many-will-take-credit-but-this-is-the-real-reason-netanyahu-delayed-his-annexation-1.8963894\"\u003Ehaaretz.com\u003C\/a\u003E\u003Cbr \/\u003E\nPublication date of original article: 02\/07\/2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.tlaxcala-int.org\/article.asp?reference=29249\"\u003Etlaxcala-int.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}