{"176316":{"id":"176316","parent":"156821","time":"1593764560","url":"http:\/\/www.legrandsoir.info\/entretien-de-julian-assange-au-journal-der-spiegel-2015.html","category":"documentaires","title":"Entretien de Julian Assange au journal Der Spiegel 2015","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_176316_2ee6bc.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"entretien-de-julian-assange-au-journal-der-spiegel-2015","admin":"newsnet","views":"56","priority":"3","length":"33626","lang":"fr","content":"\u003Cimg style=\" width:350px;\" src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_176316_2ee6bc.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003EEntretien de Julian Assange avec Michael Sontheimer du journal Der Spiegel, 20\/07\/2015, ambassade d'\u00c9quateur \u00e0 Londres\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : M. Assange, WikiLeaks est de retour - avec la publication de documents prouvant la surveillance du gouvernement fran\u00e7ais par les Etats-Unis, la publication de c\u00e2bles diplomatiques saoudiens, et la publication de documents prouvant la surveillance massive du gouvernement allemand par les services secrets am\u00e9ricains. Quelles sont les raisons de ce retour ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Oui, WikiLeaks a publi\u00e9 beaucoup de documents ces derniers mois. Nous avons publi\u00e9 sans arr\u00eater, mais parfois il s'agissait de documents qui ne concernaient pas l'Occident et les m\u00e9dias occidentaux - des documents sur la Syrie, par exemple. Il faut prendre en compte qu'il y avait, et qu'il y a toujours, un conflit avec le gouvernement am\u00e9ricain qui a s'est ouvertement d\u00e9clar\u00e9 en 2010 apr\u00e8s que nous ayons commenc\u00e9 \u00e0 publier divers documents am\u00e9ricains classifi\u00e9s.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Par quoi cela s'est'il traduit pour vous et pour WikiLeaks ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : La cons\u00e9quence a \u00e9t\u00e9 une s\u00e9rie d'affaires judiciaires, de blocages, d'attaques dans les m\u00e9dias, etc. WikiLeaks a \u00e9t\u00e9 coup\u00e9 de plus de 90 % de ses financements \u00e0 cause d'un blocus bancaire. Ce blocus s'est d\u00e9roul\u00e9 de mani\u00e8re totalement extrajudiciaire. Nous avons attaqu\u00e9 en justice et obtenu gain de cause devant les tribunaux, de sorte que les gens peuvent \u00e0 nouveau nous envoyer des dons.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Quelles difficult\u00e9s avez-vous eu \u00e0 surmonter ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Il y a eu des attaques contre notre infrastructure technique. Et notre personnel a d\u00fb subir une r\u00e9duction de salaire de 40 %, mais nous avons r\u00e9ussi \u00e0 continuer \u00e0 fonctionner, sans avoir \u00e0 licencier personne, ce dont je suis assez fier. Nous sommes devenus un peu comme Cuba, nous devions chercher des moyens de contourner ce blocus. Divers groupes, comme la fondation allemande Wau Holland, ont collect\u00e9 des dons pour nous pendant le blocus.\u003Cbr \/\u003E\nSPIEGEL : Qu'avez-vous fait des dons que vous avez re\u00e7us ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Ils nous ont permis de financer de nouvelles infrastructures, qui \u00e9taient n\u00e9cessaires. Je publie au sujet de la NSA depuis pr\u00e8s de 20 ans maintenant, je suis au courant de la surveillance de masse de la NSA et du GCHQ. Nous avions besoin d'un syst\u00e8me de soumission de documents de nouvelle g\u00e9n\u00e9ration afin de prot\u00e9ger nos sources.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Est-ce en place maintenant ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Oui, il y a quelques mois, nous avons lanc\u00e9 un syst\u00e8me de soumission de nouvelle g\u00e9n\u00e9ration et l'avons \u00e9galement int\u00e9gr\u00e9 \u00e0 nos publications.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : On peut donc s'attendre \u00e0 de nouvelles publications ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Nous cro\u00fblons sous les documents en ce moment. Sur le plan \u00e9conomique, un d\u00e9fi pour WikiLeaks est de r\u00e9ussir \u00e0 augmenter nos ressources en proportion de la quantit\u00e9 de mat\u00e9riaux que nous avons \u00e0 traiter.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : A la cr\u00e9ation de WikiLeaks il y a neuf ans, on pouvait lire sur le site : \"Le but est la justice. La m\u00e9thode est la transparence\". Cette id\u00e9e date des Lumi\u00e8res, au XVIIIe si\u00e8cle. Mais face \u00e0 la brutalit\u00e9 de certains r\u00e9gimes politiques et de grandes entreprises sans scrupules, ce slogan n'est-il pas trop id\u00e9aliste ? La transparence peut-elle suffire ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Pour \u00eatre honn\u00eate, je n'aime pas trop le terme transparence ; le verre froid et inerte est transparent. Je pr\u00e9f\u00e8re parler d'\u00e9ducation et de savoir, qui sont plus humains.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Le travail de WikiLeaks semble avoir \u00e9volu\u00e9. Au d\u00e9but, WikiLeaks se contentait de publier des documents secrets. R\u00e9cemment, vous avez commenc\u00e9 \u00e0 fournir \u00e9galement des \u00e9l\u00e9ments de contexte pour ces documents.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Nous l'avons toujours fait. J'ai personnellement r\u00e9dig\u00e9 des milliers de pages d'analyse. WikiLeaks est une gigantesque biblioth\u00e8que des documents les plus pers\u00e9cut\u00e9s au monde. Nous donnons asile \u00e0 ces documents, nous les analysons, les diffiusons, et en obtenons d'autres. WikiLeaks compte aujourd'hui plus de 10 millions de documents et d'analyses associ\u00e9es.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Est-il toujours prohib\u00e9 de fait au personnel du gouvernement am\u00e9ricain et de l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine de consulter votre biblioth\u00e8que ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : WikiLeaks est encore un objet tabou pour certains secteurs du gouvernement. Des pare-feu ont \u00e9t\u00e9 mis en place. Tous les employ\u00e9s du gouvernement f\u00e9d\u00e9ral am\u00e9ricain ainsi que leurs prestataires ont re\u00e7u un e-mail stipulant que quiconque lit quoique ce soit provenant de WikiLeaks, y compris sur le site du New York Times, doit imm\u00e9diatement supprimer le document de son ordinateur et se signaler. Se purifier et se confesser. C'est une nouvelle folie McCarthiste.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Que savez-vous de votre lectorat ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Pas grand-chose, nous ne les espionnons pas. Mais ce que nous savons, c'est qu'un grand nombre de lecteurs viennent d'Inde, suivie de pr\u00e8s par les \u00c9tats-Unis. Nous avons \u00e9galement un certain nombre de lecteurs qui font des recherches sur des personnes. La sœur se marie et quelqu'un veut enqu\u00eater sur le mari\u00e9. Ou bien quelqu'un n\u00e9gocie un contrat commercial et cherche des informations sur son partenaire potentiel ou un bureaucrate \u00e0 qui il doit parler.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Est-ce que WikiLeaks a modifi\u00e9 ses mani\u00e8res de coop\u00e9rer avec les journalistes et les m\u00e9dias au fil des ans ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Nous utilisons beaucoup plus les contrats qu'avant.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Pourquoi ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : \u00c0 cause de quelques mauvaises exp\u00e9riences, principalement \u00e0 Londres. Nous avons maintenant des contrats avec plus d'une centaine de m\u00e9dias dans le monde entier. Cela nous donne un point de vue unique sur les m\u00e9dias mondiaux. Nous avons constitu\u00e9 divers consortiums de journalistes et d'organisations m\u00e9diatiques \u00e0 diff\u00e9rents niveaux, dans le but de maximiser l'impact des r\u00e9v\u00e9lations de nos sources. Nous avons maintenant six ans d'exp\u00e9rience avec les m\u00e9dias d'Europe, les m\u00e9dias am\u00e9ricains, les m\u00e9dias indiens, les m\u00e9dias arabes et nous voyons ce qu'ils font avec le m\u00eame mat\u00e9riel. Leurs r\u00e9sultats sont incroyablement diff\u00e9rents.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Edward Snowden a dit que de nombreux journalistes tiraient des histoires int\u00e9ressantes de ses documents, mais que la seule organisation qui se souciait vraiment de lui et qui l'a aid\u00e9 \u00e0 s'\u00e9chapper de Hong Kong \u00e9tait WikiLeaks.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Le fait est que plupart des m\u00e9dias finissent par compromettre leurs sources. Edward Snowden a \u00e9t\u00e9 abandonn\u00e9 \u00e0 Hong Kong, notamment par le Guardian, qui avait diffus\u00e9 les analyses issus de ses r\u00e9v\u00e9lations en exclusivit\u00e9. Mais nous avons estim\u00e9 qu'il \u00e9tait crucial qu'une source vedette comme Edward Snowden ne soit pas mise en prison. Parce que cela aurait eu pour effet terrible de refroidir dans leur \u00e9lan toutes les sources potentielles apr\u00e8s lui.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Cela aurait certainement \u00e9t\u00e9 dissuasif pour d'autres sources. Mais la plupart des journalistes insistent qu'ils sont ind\u00e9pendants et objectifs. Ils aiment aussi souligner qu'ils ne sont pas des militants politiques.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Tout ce qu'ils montrent, c'est qu'ils militent pour l'ordre actuel des choses.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : N'avez-vous pas rencontr\u00e9 aussi des journalistes qui creusent leurs sujets et travaillent dur pour fournir des analyses d\u00e9centes ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Au Royaume-Uni, \u00e0 diff\u00e9rents stades, le journalisme a \u00e9t\u00e9 la profession de gentlemen amateurs. Certains se vantent m\u00eame d'\u00eatre des amateurs. Leur qualit\u00e9 n'est pas comparable \u00e0 celle des services de renseignement, m\u00eame si la plupart affichent un remarquable degr\u00e9 de corruption et d'incomp\u00e9tence. Ils conservent malgr\u00e9 tout un certain id\u00e9al de professionnalisme. Mais pour prot\u00e9ger les sources maintenant, il faut faire preuve d'une extr\u00eame diligence et d'un tr\u00e8s grand professionnalisme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Le livre \"The WikiLeaks Files : The World According to the US Empire\" sort au mois d'octobre. Vous avez r\u00e9dig\u00e9 l'avant-propos. L'intention est-elle de d\u00e9velopper la contextualisation, l'analyse et le contre-r\u00e9cit n\u00e9cessaires \u00e0 la compr\u00e9hension des documents publi\u00e9s par WikiLeaks ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : De mani\u00e8re g\u00e9n\u00e9rale, la r\u00e9flexion syst\u00e9mique n'est pas assez d\u00e9velopp\u00e9e. Cela a \u00e0 voir avec l'\u00e9conomie des m\u00e9dias et les cycles courts de l'information, mais je ne bl\u00e2me pas les m\u00e9dias pour ce d\u00e9faut. Il y a un terrible manque au niveau acad\u00e9mique pour faire sens des d\u00e9veloppements g\u00e9opolitiques et techniques actuels et comprendre l'intersection entre ces deux domaines. WikiLeaks est publiquement en conflit avec les \u00c9tats-Unis, un conflit toujours en cours dans lequel de nombreux jeunes se sont impliqu\u00e9s. Ils ont soudain vu en Internet un lieu o\u00f9 se produisent la politique et la g\u00e9opolitique. Ce n'est pas seulement un endroit pour balancer des ragots sur ce qui s'est pass\u00e9 \u00e0 l'\u00e9cole. En revanche, o\u00f9 sont les jeunes professeurs pour essayer de donner un sens \u00e0 tout cela ? O\u00f9 est le nouveau Michel Foucault pour t\u00e2cher d'expliquer comment s'exerce le pouvoir moderne ? C'est absurde, Noam Chomski fait les meilleurs commentaires, et il a maintenant 86 ans.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Peut-\u00eatre que les jeunes professeurs pressentent que de tels sujets controvers\u00e9s ne sont pas favorables \u00e0 leurs carri\u00e8res.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Exactement. C'est intrins\u00e9quement controvers\u00e9. Les relations entre les grandes agences de renseignement sont pourtant l'un des principaux facteurs de structuration du monde moderne. Elles sont le socle des relations non \u00e9conomiques entre les \u00c9tats. Je m'inqui\u00e8te pour le monde universitaire et en particulier pour les d\u00e9partements acad\u00e9miques cens\u00e9s \u00e9tudier les relations internationales. WikiLeaks a publi\u00e9 plus de 2 millions de c\u00e2bles diplomatiques. C'est la plus grosse archive de documents de premi\u00e8re main consultable en ligne dans le domaine des relations internationales. C'est une œuvre canonique dans le domaine des relations internationales. C'est le plus gros chien dans la pi\u00e8ce. Il y a eu des recherches publi\u00e9es en espagnol et dans des langues asiatiques. Mais o\u00f9 sont les revues am\u00e9ricaines et anglaises ? Il y a une explication concr\u00e8te : Elles alimentent le D\u00e9partement d'\u00c9tat am\u00e9ricain en recrues. L'association am\u00e9ricaine qui contr\u00f4le les cinq plus grandes revues de relations internationales, l'ISA, a pour politique officielle et discr\u00e8te de n'accepter aucun article d\u00e9riv\u00e9 de documents de WikiLeaks.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Parlons maintenant des hommes politiques. Pourquoi les politiciens - qui ont appris gr\u00e2ce \u00e0 WikiLeaks et Edward Snowden que leurs t\u00e9l\u00e9phones sont sur \u00e9coute et que leurs courriels sont lus par des espions anglophones - ont-ils r\u00e9agi de fa\u00e7on aussi timide, molle et un peu bidon \u00e0 ces r\u00e9v\u00e9lations ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Pourquoi minimisent-ils ? Angela Merkel a d\u00fb faire la dure parce qu'elle ne voulait pas \u00eatre consid\u00e9r\u00e9e comme une leader faible, mais je pense qu'elle est arriv\u00e9e \u00e0 la conclusion que les Am\u00e9ricains ne sont pas pr\u00eats de changer. Toutes les informations que leur fournissent le renseignement am\u00e9ricain sont tr\u00e8s pr\u00e9cieuses pour l'agence allemande de renseignement ext\u00e9rieur, le Bundesnachrichtendienst. Imaginez le gouvernement allemand qui se plaint d'\u00eatre espionn\u00e9. Les Am\u00e9ricains se contentent de dire \u00ab OK, on va vous donner plus de trucs \u00bb, qu'ils ont vol\u00e9s \u00e0 la France. Quand les Fran\u00e7ais se plaignent, ils obtiennent plus de choses, qui ont \u00e9t\u00e9 vol\u00e9es \u00e0 l'Allemagne. La NSA d\u00e9pense beaucoup de ressources pour obtenir des informations, mais jeter des miettes \u00e0 la France et \u00e0 l'Allemagne quand elles commencent \u00e0 se plaindre ne co\u00fbte rien, les copies num\u00e9riques ne co\u00fbtent rien.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Si \u00e7a fonctionnait effectivement comme \u00e7a, ce serait tr\u00e8s embarassant pour les gouvernements allemand et fran\u00e7ais.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : C'est triste. On dirait que les politiciens allemands s'imaginent que ce d\u00e9bat nous fait para\u00eetre faibles, et cr\u00e9e un conflit avec les Am\u00e9ricains. Que nous ferions donc mieux de minimiser la question de la surveillance. Mais si vous saviez, en tant qu'homme politique allemand, que les agences de renseignement am\u00e9ricaines ont collect\u00e9 massivement des informations sur 125 personnalit\u00e9s politiques et fonctionnaires de haut niveau pendant des d\u00e9cennies, vous vous remm\u00e9moreriez certaines conversations que vous avez eues au cours de ces ann\u00e9es et vous sauriez tr\u00e8s bien alors que les \u00c9tats-Unis \u00e9tant en possession de toutes ces conversations, il leur suffirait de divulguer des extraits de celles-ci \u00e0 la presse pour d\u00e9manteler le cabinet Merkel n'importe quand d\u00e8s l'instant qu'ils le souhaitent.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Voyez-vous une situation de chantage potentiel ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Ils ne divulgueraient pas les transcriptions des appels t\u00e9l\u00e9phoniques sur \u00e9coute car cela attirerait l'attention sur l'espionnage lui-m\u00eame. La fa\u00e7on dont les services de renseignements blanchissent les interceptions est d'extraire les faits exprim\u00e9s lors des conversations ; par exemple pour dire \u00e0 leurs contacts dans les m\u00e9dias, \"Je pense que vous devriez enqu\u00eater sur le lien entre tel homme politique et telle personne, ce qu'ils ont fait ce jour-l\u00e0.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Avez-vous un exemple document\u00e9 o\u00f9 ce genre de tactique a \u00e9t\u00e9 utilis\u00e9 ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Nous n'en avons pas publi\u00e9 concernant un homme politique allemand, mais il y a des exemples de musulmans \u00e9minents dans diff\u00e9rents pays \u00e0 propos desquels a \u00e9t\u00e9 divulgu\u00e9 qu'ils avaient navigu\u00e9 sur des sites pornographiques. Le chantage ou la destruction de r\u00e9putation \u00e0 partir d'interceptions font partie du r\u00e9pertoire utilis\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Qui utilise ces m\u00e9thodes ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Le GCHQ britannique a son propre d\u00e9partement pour ces m\u00e9thodes appel\u00e9 JTRIG. Elles incluent le chantage, la fabrication de vid\u00e9os, la fabrication de SMS en masse, et m\u00eame la cr\u00e9ation de fausses entreprises portant les m\u00eames noms que de vraies entreprises que le Royaume-Uni veut marginaliser dans une r\u00e9gion du monde, et encourager les gens \u00e0 commander \u00e0 la fausse entreprise des produits de qualit\u00e9 inf\u00e9rieure, de sorte que l'entreprise originale finisse par avoir mauvaise r\u00e9putation. Cela ressemble \u00e0 une th\u00e9orie du complot folle, mais c'est concr\u00e8tement document\u00e9 dans les documents du GCHQ qu'aurait transmis Edward Snowden.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Snowden est pi\u00e9g\u00e9 \u00e0 Moscou, Chelsea Manning, anciennement connu sous le nom de Bradley Manning, a \u00e9t\u00e9 condamn\u00e9e \u00e0 35 ans de prison pour avoir soumis des documents classifi\u00e9s \u00e0 WikiLeaks. Cela ne va-t-il pas dissuader d'autres lanceurs d'alerte potentiels ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : C'est fait pour \u00eatre tr\u00e8s dissuasif. Cependant, un certain nombre de personnes se sont manifest\u00e9es par la suite et ces actes de r\u00e9pression ont un effet mitig\u00e9. Il est \u00e9vident que condamner une personne \u00e0 35 ans de prison a un certain effet dissuasif. Mais cela \u00e9rode \u00e9galement la perception du gouvernement am\u00e9ricain comme une autorit\u00e9 l\u00e9gitime. Le fait d'\u00eatre per\u00e7u comme une autorit\u00e9 juste est la cl\u00e9 de la l\u00e9gitimit\u00e9. Edward Snowden m'a dit que la mani\u00e8re dont ils ont abus\u00e9s de Chelsea Manning a contribu\u00e9 \u00e0 sa d\u00e9cision de devenir lanceur d'alerte, car cela lui avait montr\u00e9 que ce syst\u00e8me \u00e9tait incapable de se r\u00e9former.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : \u00cates-vous devenus plus prudents ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Le gouvernement am\u00e9ricain porte cinq types d'accusations diff\u00e9rents contre moi. Je ne sais pas combien de chefs d'accusation au total, mais ils sont de cinq types : espionnage, conspiration d'espionnage, fraude et abus informatiques, vol de secrets et conspiration g\u00e9n\u00e9rale. M\u00eame s'il n'y avait qu'un seul chef d'accusation par type, ce qui ne pourrait pas \u00eatre le cas, ce serait d\u00e9j\u00e0 45 ans de prison, et la loi sur l'espionnage dispose de la peine prison \u00e0 vie et la peine de mort. Il serait donc absurde pour moi de m'inqui\u00e9ter des cons\u00e9quences de notre prochaine publication. Les responsables saoudiens ont d\u00e9clar\u00e9, apr\u00e8s que nous ayons commenc\u00e9 \u00e0 publier les c\u00e2bles saoudiens, que la diffusion et la publication d'informations gouvernementales sont passibles d'une peine de 20 ans de prison. Seulement 20 ans ! Donc, s'il faut choisir entre \u00eatre extrad\u00e9 vers l'Arabie Saoudite ou vers les Etats-Unis, alors je devrais aller en Arabie Saoudite, un pays c\u00e9l\u00e8bre pour sa mod\u00e9ration judiciaire...\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Lorsque vous avez lanc\u00e9 WikiLeaks en 2006, vous attendiez-vous \u00e0 vous retrouver dans la situation dans laquelle vous vous trouvez actuellement ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Pas cette situation dans le d\u00e9tail. Mais je m'attendais \u00e0 des difficult\u00e9s importantes, de ce genre. Bien s\u00fbr que je m'y attendais.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : D'un autre c\u00f4t\u00e9, WikiLeaks est devenu une r\u00e9f\u00e9rence mondiale en moins de neuf ans, un nom m\u00eame tr\u00e8s connu. Est-ce que cela compense les probl\u00e8mes importants que vous rencontrez ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Non. Mais d'autres choses oui. Le conflit nous a rendus beaucoup plus r\u00e9sistants, produisant le WikiLeaks que vous voyez aujourd'hui. Cette grande biblioth\u00e8que de documents construite gr\u00e2ce au courage et \u00e0 la sueur de beaucoup a affront\u00e9 une superpuissance pendant cinq ans sans perdre une seule \u00ab r\u00e9f\u00e9rence \u00bb au catalogue. En m\u00eame temps, ces \u00ab livres \u00bb ont permis d'\u00e9duquer beaucoup de gens et, dans certains cas, de lib\u00e9rer des innocents, au sens litt\u00e9ral du terme.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : C'est plut\u00f4t pas mal comme conclusion. D'autant plus que vous avez choisi d'affronter les ennemis les plus puissants sur Terre. Ou bien qu'est-ce qui est plus puissant que le gouvernement am\u00e9ricain et ses services militaires et secrets ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : La physique. Les math\u00e9matiques. Les fondements de la r\u00e9alit\u00e9 physique sont s\u00e9v\u00e8res et m\u00e9riteraient quelques ajustements, mais on ne sait pas trop comment.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Vous avez mentionn\u00e9 les enqu\u00eates am\u00e9ricaines. Un procureur su\u00e9dois enqu\u00eate \u00e9galement sur vous pour des all\u00e9gations d'agression sexuelle dont auraient \u00e9t\u00e9 victimes deux Su\u00e9doises. Et les Britanniques voudraient vous enfermer parce qu'ils disent que vous n'avez pas respect\u00e9 les conditions de votre lib\u00e9ration sous caution en demandant l'asile politique \u00e0 l'ambassade \u00e9quatorienne. Y a-t-il d'autres enqu\u00eates contre vous et WikiLeaks ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : De mani\u00e8re plus g\u00e9n\u00e9rale, les \u00c9tats-Unis me poursuivent toujours ainsi que WikiLeaks si on en croit une requ\u00eate d\u00e9pos\u00e9e par le gouvernement am\u00e9ricain cette ann\u00e9e. Une \"cellule de guerre WikiLeaks\" a \u00e9t\u00e9 \u00e9tablie par le Pentagone et dot\u00e9e d'un personnel de 120 agents des services de renseignement et du FBI. Le centre de cette salle a \u00e9t\u00e9 transf\u00e9r\u00e9 du Pentagone au minist\u00e8re de la Justice, le FBI continuant \u00e0 fournir \"des bottes sur le terrain\". Dans leurs communications avec les diplomates australiens, les responsables am\u00e9ricains ont d\u00e9clar\u00e9 qu'il s'agissait d'une enqu\u00eate \"d'une ampleur et d'une nature sans pr\u00e9c\u00e9dent\" - plus d'une douzaine d'agences am\u00e9ricaines diff\u00e9rentes, allant du D\u00e9partement d'\u00c9tat am\u00e9ricain \u00e0 la NSA, ont \u00e9t\u00e9 impliqu\u00e9es.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Quelle affaire consid\u00e9rez-vous comme la plus mena\u00e7ante ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Nous avons une douzaine d'affaires judiciaires diff\u00e9rentes en cours. D'un point de vue du journalisme c'est la plus grande charge d'espionnage \u00e0 l'international de l'histoire lanc\u00e9e contre un \u00e9diteur. C'est une affaire tr\u00e8s sexy, contre laquelle les m\u00e9dias ont raison de protester chaque jour. Mais il y a une chose qui reste toujours plus sexy qu'un proc\u00e8s pour espionnage, c'est une affaire de sexe, peu importe si elle est bidon ou pas. Il y a une autre enqu\u00eate en cours, qui concerne le r\u00f4le de WikiLeaks dans l'asile d'Edward Snowden. Et il y a la loi anti-terreur en Grande-Bretagne, qui est la raison pour laquelle Sarah Harrison, notre r\u00e9dactrice en chef des enqu\u00eates, doit rester demeur\u00e9e bas\u00e9e \u00e0 Berlin. L'Australie, mon pays d'origine, a \u00e9galement annonc\u00e9 cette semaine une enqu\u00eate criminelle contre nous pour avoir r\u00e9v\u00e9l\u00e9 un ordonnance de non-publication utilis\u00e9e pour couvrir une importante affaire internationale de corruption impliquant des chefs d'\u00c9tat.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : En mars, la procureure su\u00e9doise a annonc\u00e9 qu'elle viendrait enfin \u00e0 Londres pour vous interroger \u00e0 l'ambassade, mais cela n'a finalement pas eu lieu.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : L'\"enqu\u00eate pr\u00e9liminaire\" su\u00e9doise, qui a d\u00e9marr\u00e9 en plein \u00e9clatement du conflit am\u00e9ricain, est en dormance depuis pr\u00e8s de cinq ans maintenant. Il n'y a aucune charge retenue. Ces cinq derni\u00e8res ann\u00e9es les procureurs su\u00e9dois ont interrog\u00e9 des personnes en Grande-Bretagne dans 40 autres cas. Ils ne l'ont pas fait dans mon cas et m'ont plac\u00e9 dans une situation \u00e9reintante de mise en libert\u00e9 sous caution.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Vous avez du payer 200 000 \u00a3 (290 000 €) et vous pr\u00e9senter \u00e0 la police tous les jours.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Oui, pendant pr\u00e8s de 600 jours. Et j'ai d\u00fb porter un bracelet de surveillance autour de ma cheville. M\u00eame les criminels de guerre pr\u00e9sum\u00e9s de l'ex-Yougoslavie d\u00e9tenus sous caution ici en Grande-Bretagne n'ont pas de telles conditions.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Combien d'avocats employez-vous ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : WikiLeaks a re\u00e7u des conseils juridiques d'environ 150 avocats pour l'ensemble de ces affaires.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : B\u00e9n\u00e9ficiez-vous d'un soutien ou d'une solidarit\u00e9 accrus du fait de la pers\u00e9cution continue dont vous faites l'objet ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : La pers\u00e9cution a \u00e9t\u00e9 utilis\u00e9e pour cr\u00e9er la d\u00e9solidarisation. Elle a eu en partie l'effet inverse, et en partie facilit\u00e9 les attaques rh\u00e9toriques contre nous dans les pays occidentaux. Mais le climat a \u00e9volu\u00e9 positivement. Cela a peu affect\u00e9 les soutiens venus de la majorit\u00e9 des pays hispanophones, francophones ou italophones, et pas le monde russophone. M\u00eame aux \u00c9tats-Unis, nous avons maintenant le soutien de la majorit\u00e9 des personnes de moins de 35 ans.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Quelle est votre impression sur la r\u00e9putation de WikiLeaks en Allemagne ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : La transition de l'opinion publique allemande est int\u00e9ressante. Une \u00e9tude r\u00e9alis\u00e9e en 2010 a montr\u00e9 que 88 % des Allemands appr\u00e9cient le gouvernement am\u00e9ricain. Apr\u00e8s les r\u00e9v\u00e9lations sur la NSA, ce taux est tomb\u00e9 \u00e0 43 %. C'est un changement sain de l'opinion allemande sur les Etats-Unis, qui a avait \u00e9t\u00e9 un peu na\u00efve. Pareil au Japon. Dans le m\u00eame temps, le soutien du public allemand \u00e0 WikiLeaks est important et m\u00eame assez mainstream.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Cela a-t-il un rapport avec le fait que Sarah Harrison, votre r\u00e9dactrice en chef des enqu\u00eates, travaille \u00e0 Berlin et y fait parfois des apparitions publiques ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Sarah a eu un impact, mais c'est plut\u00f4t l'inverse. Sarah reste \u00e0 Berlin parce que c'est un environnement amical. Et un certain nombre d'autres personnes li\u00e9es \u00e0 WikLeaks y sont pour la m\u00eame raison.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Vous avez vous-m\u00eame visit\u00e9 Berlin en 2009. Vous avez visit\u00e9 le congr\u00e8s annuel des hackers du Chaos Computer Club.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Le CCC est un ph\u00e9nom\u00e8ne unique. Il y a bien quelques grandes conf\u00e9rences am\u00e9ricaines, mais elles sont presque enti\u00e8rement d\u00e9politis\u00e9es.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : D\u00e9j\u00e0 dans les ann\u00e9es 1980, le Dr Wau, fondateur du Chaos Computer Club, avait lanc\u00e9 le slogan : \"Prot\u00e9ger les donn\u00e9es priv\u00e9es, utiliser les donn\u00e9es publiques\". C'\u00e9tait clairvoyant. \u00c0 l'\u00e9poque, M. Wau et les membres du CCC \u00e9taient consultants aupr\u00e8s du groupe parlementaire des Verts au Parlement allemand, le Bundestag. Aujourd'hui, le d\u00e9put\u00e9 des Verts Christian Str\u00f6bele et d'autres d\u00e9put\u00e9s des Verts et du Parti de gauche travaillent d'arrache-pied au sein d'une commission d'enqu\u00eate pour r\u00e9v\u00e9ler la v\u00e9rit\u00e9 sur la nature et l'\u00e9tendue de la surveillance am\u00e9ricaine en Allemagne. Que pensez-vous de cette commission ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : En tant qu'analyste, j'ai tendance \u00e0 \u00eatre un peu cynique \u00e0 propos de ce type de comit\u00e9s parce qu'ils sont normalement cr\u00e9\u00e9s pour enterrer plut\u00f4t que pour ouvrir le d\u00e9bat. Cependant, la commission d'enqu\u00eate du Bundestag est en train de d\u00e9couvrir des faits int\u00e9ressants et il y a des membres comme Hans-Christian Str\u00f6bele et d'autres membres des partis de gauche et des Verts tout \u00e0 fait d\u00e9termin\u00e9s \u00e0 \u00e9tablir la v\u00e9rit\u00e9 sur la surveillance am\u00e9ricaine en Allemagne.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Seriez-vous pr\u00eat \u00e0 les soutenir ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Oui. S'ils ont besoin d'un t\u00e9moin, je serais heureux qu'ils viennent ici me poser leurs questions.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : De quels sujets pourriez-vous parler avec les membres de la commission d'enqu\u00eate ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Nous avons des documents sur la surveillance am\u00e9ricaine de hauts responsables politiques allemands, dont la chanceli\u00e8re et le ministre des affaires \u00e9trang\u00e8res. Nous ne pouvons pas r\u00e9v\u00e9ler nos sources, mais nous pouvons indiquer les raisons pour lesquelles nous pensons que ces documents sont authentiques et aider \u00e0 leur interpr\u00e9tation.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Vous n'avez publi\u00e9 que la liste avec les quatre derniers chiffres des num\u00e9ros censur\u00e9s. Pourriez-vous fournir aux d\u00e9put\u00e9s allemands les num\u00e9ros complets ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Oui. Juridiquement, ce tableau que nous avons publi\u00e9 avec les 125 num\u00e9ros de t\u00e9l\u00e9phone des politiciens et des fonctionnaires est formidable. Le procureur f\u00e9d\u00e9ral allemand a abandonn\u00e9 son enqu\u00eate parce qu'il a pr\u00e9tendu ne pas avoir trouv\u00e9 de preuves de surveillance r\u00e9elle qui tiendraient au tribunal. Nous avons \u00e9galement publi\u00e9 des m\u00e9mos r\u00e9dig\u00e9s sur la base des interceptions de Merkel et d'un certain nombre d'autres personnes, pr\u00e9cis\u00e9ment pour fournir cette preuve.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Qui a mis les politiciens allemands sur la liste ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : James Clapper, le directeur du renseignement national, a officiellement approuv\u00e9 la politique visant \u00e0 cibler le gouvernement allemand. Trois domaines sont vis\u00e9s dans les documents que nous avons publi\u00e9s jusqu'\u00e0 pr\u00e9sent : Les affaires politiques allemandes, la l\u00e9gislation europ\u00e9enne et les affaires \u00e9conomiques. Ces domaines sont explicitement \u00e9num\u00e9r\u00e9s dans le tableau. Aucun des 125 num\u00e9ros que nous avons publi\u00e9s n'est r\u00e9pertori\u00e9 comme \u00e9tant cibl\u00e9 pour \"terrorisme\" ou affaires militaires. Les \u00c9tats-Unis sont dans le business de g\u00e9rer un empire \u00e9tendu. Emp\u00eacher Merkel de construire un fonds de sauvetage BRICS pour la zone euro en interceptant l'id\u00e9e \u00e0 un stade pr\u00e9coce est un exemple de cette capacit\u00e9.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Erich Mielke, le tristement c\u00e9l\u00e8bre chef de la police secr\u00e8te de la Stasi en Allemagne de l'Est, aimait \u00e0 dire : \"Nous devons tout savoir\". Les espions am\u00e9ricains, pour leur part, semblent se concentrer sur des domaines sp\u00e9cifiques.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Les interceptions que nous avons publi\u00e9es sont tir\u00e9es du Global Signals Intelligence Highlights (Executive Edition). C'est la version ex\u00e9cutive ; ce n'est pas le truc ennuyeux de bas niveau. Ce sont les Oscars des interceptions. Quand on dit quelque chose qui est d'une certaine mani\u00e8re \"int\u00e9ressant\", cela commence \u00e0 remonter la cha\u00eene alimentaire du renseignement. Si c'est tr\u00e8s \"int\u00e9ressant\", cela passe dans les \"Global SIGINT Highlights\". Quand c'est tellement \"int\u00e9ressant\" que cela aide une Hillary Clinton, un Barack Obama, ou le chef du DNI, le chef du d\u00e9partement du commerce ou du n\u00e9goce \u00e0 prendre une d\u00e9cision, alors cela passe dans l' \u00ab \u00e9dition ex\u00e9cutive \u00bb \/ Executive Edition.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Pensez-vous pouvoir apprendre quelque chose sur les priorit\u00e9s politiques du gouvernement am\u00e9ricain ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Oui, vous pouvez observer les politiques r\u00e9elles - par exemple que le gouvernement am\u00e9ricain \u00e9tait tr\u00e8s int\u00e9ress\u00e9 par l'id\u00e9e que l'Allemagne propose un plus grand r\u00f4le pour la Chine au sein du Fonds mon\u00e9taire international. Une d\u00e9cision ex\u00e9cutive peut \u00eatre prise : Tuez cette id\u00e9e de Merkel avant m\u00eame qu'elle ne sorte de l'oeuf, parce que les \u00c9tats-Unis consid\u00e8rent l'aide de la Chine \u00e0 l'Europe comme une menace pour sa domination.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Eh bien, nous avons parl\u00e9 des politiciens. Et des services secrets. Nous n'avons pas parl\u00e9 des grandes entreprises priv\u00e9es. Vous avez rencontr\u00e9 Eric Schmidt, le PDG de Google. Pensez-vous que c'est un homme dangereux ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Si vous demandez \" est-ce que Google collecte plus d'informations que l'Agence de s\u00e9curit\u00e9 nationale\", la r\u00e9ponse est \"non\", car la NSA collecte \u00e9galement des informations aupr\u00e8s de Google. Pareil pour Facebook et d'autres entreprises de la Silicon Valley. Mais ces entreprises collectent en effet beaucoup d'informations et utilisent un nouveau mod\u00e8le \u00e9conomique que les universitaires appellent \"capitalisme de surveillance\". Les informations g\u00e9n\u00e9rales sur les individus ne valent pas grand-chose seules, mais lorsque vous regroupez un milliard d'individus, elles deviennent strat\u00e9giques comme un ol\u00e9oduc ou un gazoduc.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Les services secrets sont per\u00e7us comme des criminels potentiels mais la perception des grandes entreprises des technologies de l'information est plus ambigu\u00eb. Apple produit de beaux ordinateurs. Google est un moteur de recherche utile.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Jusqu'aux ann\u00e9es 1980, les ordinateurs \u00e9taient de grosses machines con\u00e7ues pour les militaires ou les scientifiques, puis les ordinateurs personnels ont \u00e9t\u00e9 d\u00e9velopp\u00e9s et les entreprises ont d\u00fb commencer \u00e0 les vendre comme des machines utiles \u00e0 l'\u00eatre humain. Des entreprises comme Google, dont le mod\u00e8le commercial est la surveillance de masse \"volontaire\", semblent faire cadeau de leurs services. Courrier \u00e9lectronique gratuit, moteur de recherche gratuit, etc. Ils n'ont plus l'air d'\u00eatre une entrerprise, car les entreprises ne feraient pas les choses gratuitement. Ils se font ainsi passer \u00e0 tort pour une partie de la soci\u00e9t\u00e9 civile.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Et ils fa\u00e7onnent la pens\u00e9e de milliards d'utilisateurs ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Ils exportent \u00e9galement un \u00e9tat d'esprit culturel. Vous pouvez utiliser le vieux terme d'\"imp\u00e9rialisme culturel\" ou appeler \u00e7a la \"Disneylandisation\" d'Internet. Mais peut-\u00eatre que \"colonisation num\u00e9rique\" est la meilleure terminologie.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : En quoi consiste cette \"colonisation\" ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Ces entreprises \u00e9tablissent de nouvelles r\u00e8gles soci\u00e9tales quant \u00e0 quelles activit\u00e9s sont permises et quelles informations sont transmises. Jusqu'\u00e0 la portion de t\u00e9ton que l'on peut montrer. Jusqu'aux fondamentaux de la vie en soci\u00e9t\u00e9, qui devraient relever du d\u00e9bat public et de processus parlementaires pour l'\u00e9laboration des lois. D\u00e8s lors qu'une activit\u00e9 devient trop controvers\u00e9e, elle est bannie par ces entreprises. Ou, m\u00eame si ce n'est pas si ce n'est pas quelque chose de controvers\u00e9, mais que cela menace leurs int\u00e9r\u00eats, alors \u00e7a devient interdit ou partiellement interdit ou simplement pas promu.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : \u00c0 long terme, la diversit\u00e9 culturelle est donc menac\u00e9e ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : L'effet \u00e0 long terme est une tendance au conformisme, car la controverse est \u00e9limin\u00e9e. La mentalit\u00e9 am\u00e9ricaine est encourag\u00e9e et diffus\u00e9e dans le reste du monde parce que entre eux ils la trouvent moins controvers\u00e9e. C'est litt\u00e9ralement une sorte de colonialisme num\u00e9rique ; les cultures non am\u00e9ricaines sont colonis\u00e9es par cette mentalit\u00e9 qui correspond \u00e0 ce qui est tol\u00e9rable pour le personnel et les investisseurs de quelques entreprises de la Silicon Valley. La norme culturelle, ce qui est un tabou et ce qui ne l'est pas, devient une norme am\u00e9ricaine, o\u00f9 l'exceptionnalisme am\u00e9ricain ne pr\u00eate pas \u00e0 controverse.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : La politique culturelle n'est pas l'activit\u00e9 principale de WikiLeaks. Sur quelles questions allez-vous vous concentrer \u00e0 l'avenir ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : Au cours des deux derni\u00e8res ann\u00e9es, nous sommes devenus des sp\u00e9cialistes des trois accords commerciaux majeurs, le Partenariat Transatlantique de Commerce et d'Investissement (TTIP), l'Accord sur le Commerce des Services (TISA) et Accord de Partenariat Transpacifique (TPP). WikiLeaks est devenu le m\u00e9dia de choix o\u00f9 divulguer les parties de ces accords actuellement en cours de n\u00e9gociation. Ces accords sont un ensemble de manœuvres que les \u00c9tats-Unis utilisent pour se repositionner dans le monde contre la Chine en construisant un nouveau grand domaine d'influence. Nous entrevoyons quelque chose qui aboutirait \u00e0 une int\u00e9gration \u00e9conomique et juridique plus \u00e9troite avec les \u00c9tats-Unis, avec le centre de gravit\u00e9 de l'Europe qui s'\u00e9loignerait de l'Eurasie pour se rapprocher des \u00c9tats-Unis, alors que la plus grande chance de paix \u00e0 long terme en Eurasie serait au contraire son int\u00e9gration \u00e9conomique.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : Si vous vous regardez, vous avez pay\u00e9 un prix \u00e9lev\u00e9 pour ce que vous avez fait. Et vous le payez encore ; vous \u00eates coinc\u00e9 ici dans cette ambassade depuis plus de trois ans maintenant et vous avez perdu votre libert\u00e9 de mouvement. Ces exp\u00e9riences ont-elles chang\u00e9 votre attitude, vos points de vue politiques ou votre volont\u00e9 d'agir politiquement ?\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003EAssange\u003C\/b\u003E : On dit que l'on devient de moins en moins radical en vieillissant. Je viens d'avoir 44 ans, mais je ne me sens pas moins radical.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Cb\u003ESPIEGEL\u003C\/b\u003E : M. Assange, nous vous remercions pour cette interview.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00bb\u00bb \u003Ca href=\"https:\/\/challengepower.info\/fr\/entretien_de_julian_assange_avec_michael_sontheimer_du_journal_der_spiegel_2015\"\u003Echallengepower.info\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.legrandsoir.info\/entretien-de-julian-assange-au-journal-der-spiegel-2015.html\"\u003Elegrandsoir.info\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}