{"176438":{"id":"176438","parent":"156821","time":"1594041394","url":"http:\/\/www.legrandsoir.info\/lettre-ouverte-demandant-la-liberation-de-julian-assange.html","category":"Justice","title":"Lettre ouverte demandant la lib\u00e9ration de Julian Assange","lead_image_url":"http:\/\/newsnet.fr\/img\/newsnet_176438_d13b19.jpg","hub":"newsnet","url-explicit":"lettre-ouverte-demandant-la-liberation-de-julian-assange","admin":"newsnet","views":"28","priority":"2","length":"10876","lang":"","content":"\u003Cimg style=\" width:350px;\" src=\"http:\/\/newsnet.fr\/\/img\/newsnet_176438_d13b19.jpg\" \/\u003E\u003Cp\u003E40 organisations\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ERt Hon Robert Buckland QC MP\u003Cbr \/\u003E\nSecr\u00e9taire d'\u00c9tat \u00e0 la justice et Lord Chancellor Minist\u00e8re de la justice\u003Cbr \/\u003E\n102 Petty France London SW1H9AJ\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E3 juillet 2020\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ERE : Lettre ouverte demandant la lib\u00e9ration de l'\u00e9diteur de WikiLeaks, Julian Assange\u003Cbr \/\u003E\nCC : Rt Hon Dominic Raab, Secr\u00e9taire d'\u00c9tat aux affaires \u00e9trang\u00e8res et du Commonwealth\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EMonsieur le d\u00e9put\u00e9 Robert Buckland QC\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 8 juin 2020, en r\u00e9ponse \u00e0 une question pos\u00e9e \u00e0 la Chambre des Lords sur la position du Royaume-Uni concernant la protection des journalistes et la libert\u00e9 de la presse, le ministre d'\u00c9tat Lord Ahmad of Wimbledon a d\u00e9clar\u00e9 : \"La libert\u00e9 des m\u00e9dias est vitale pour les soci\u00e9t\u00e9s ouvertes. Les journalistes doivent pouvoir enqu\u00eater et faire des reportages sans ing\u00e9rence indue\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous, soussign\u00e9s, sommes d'accord avec cette d\u00e9claration et appelons le gouvernement britannique \u00e0 respecter son engagement en faveur de la libert\u00e9 de la presse dans son propre pays. Au moment des remarques de Lord Ahmad, l'\u00e9diteur de WikiLeaks Julian Assange \u00e9tait emprisonn\u00e9 en d\u00e9tention pr\u00e9ventive dans la prison de haute s\u00e9curit\u00e9 HMP de Belmarsh depuis plus d'un an et risque d'\u00eatre extrad\u00e9 vers les \u00c9tats-Unis pour publication. Nous appelons le gouvernement britannique \u00e0 lib\u00e9rer imm\u00e9diatement M. Assange de sa prison et \u00e0 bloquer son extradition vers les \u00c9tats-Unis.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe gouvernement am\u00e9ricain a inculp\u00e9 M. Assange de 18 chefs d'accusation pour obtention, possession, conspiration en vue de publier et publication d'informations classifi\u00e9es. L'acte d'accusation contient 17 chefs d'accusation en vertu de la loi sur l'espionnage de 1917 et un chef d'accusation de conspiration (avec une source) en vue de violer la loi sur la fraude et les intrusions informatiques, qui utilise le langage de la loi sur l'espionnage. C'est la toute premi\u00e8re fois que de telles accusations sont utilis\u00e9es pour la publication d'informations v\u00e9ridiques dans l'int\u00e9r\u00eat public, et cela repr\u00e9sente une tentative extr\u00eamement dangereuse de criminaliser les communications de journalistes et la publication par des journalistes d'informations classifi\u00e9es, ind\u00e9pendamment de la valeur journalistique de l'information et au m\u00e9pris total du droit du public \u00e0 savoir.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 24 juin 2020, le minist\u00e8re am\u00e9ricain de la justice a publi\u00e9 un deuxi\u00e8me acte d'accusation qui remplace celui contre M. Assange, n'ajoutant aucune nouvelle accusation mais \u00e9largissant celle de conspiration en vue de commettre une intrusion informatique. Ce nouvel acte d'accusation utilise une narration s\u00e9lective et trompeuse pour tenter de pr\u00e9senter les actions de M. Assange comme des actes malveillants et de conspiration plut\u00f4t que comme des contributions \u00e0 des reportages d'int\u00e9r\u00eat public.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELes charges retenues contre M. Assange sont passibles d'une peine maximale de 175 ans de prison. L'envoi de M. Assange aux \u00c9tats-Unis, o\u00f9 une condamnation est presque certaine, \u00e9quivaut \u00e0 une condamnation \u00e0 mort.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EIl s'agit d'une escalade sans pr\u00e9c\u00e9dent d'une agression d\u00e9j\u00e0 inqui\u00e9tante contre le journalisme aux \u00c9tats-Unis, o\u00f9 le pr\u00e9sident Donald Trump a qualifi\u00e9 les m\u00e9dias d'\"ennemis du peuple\". Alors que les pr\u00e9c\u00e9dents pr\u00e9sidents ont poursuivi des lanceurs d'alerte et d'autres sources journalistiques en vertu de la loi sur l'espionnage pour avoir divulgu\u00e9 des informations classifi\u00e9es, l'administration Trump a franchi une \u00e9tape suppl\u00e9mentaire en s'attaquant \u00e0 l'\u00e9diteur.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EM. Assange lui-m\u00eame a \u00e9t\u00e9 pers\u00e9cut\u00e9 pour avoir publi\u00e9 pendant pr\u00e8s de dix ans. En 2012, craignant une poursuite am\u00e9ricaine qui s'est r\u00e9v\u00e9l\u00e9e plus tard pr\u00e9monitoire, M. Assange a demand\u00e9 et obtenu l'asile du gouvernement \u00e9quatorien, et il est entr\u00e9 dans l'ambassade \u00e9quatorienne \u00e0 Londres. Le Royaume-Uni ayant refus\u00e9 de garantir que M. Assange ne serait pas extrad\u00e9 vers les \u00c9tats-Unis, le groupe de travail des Nations unies sur la d\u00e9tention arbitraire a jug\u00e9 que la d\u00e9tention de M. Assange \u00e9tait effectivement arbitraire et a appel\u00e9 le Royaume-Uni \u00e0 \"permettre imm\u00e9diatement au fondateur de Wikileaks, Julian Assange, de quitter l'ambassade \u00e9quatorienne \u00e0 Londres\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'administration du pr\u00e9sident Obama a poursuivi l'analyste des renseignements de l'arm\u00e9e am\u00e9ricaine Chelsea Manning pour avoir divulgu\u00e9 \u00e0 WikiLeaks des centaines de milliers de documents sur les guerres des \u00c9tats-Unis en Irak et en Afghanistan, ainsi que des c\u00e2bles et des dossiers du d\u00e9partement d'\u00c9tat sur les d\u00e9tenus de la prison de Guantanamo Bay. Mais l'administration, qui avait mis en place une enqu\u00eate du Grand Jury sur WikiLeaks d\u00e8s 2010, a explicitement d\u00e9cid\u00e9 de ne pas poursuivre M. Assange en raison de ce qu'elle a appel\u00e9 le \"probl\u00e8me du New York Times\". Comme l'a expliqu\u00e9 le Washington Post en novembre 2013, \"Si le minist\u00e8re de la Justice mettait Assange en accusation, il devrait \u00e9galement poursuivre le New York Times et d'autres organismes de presse et r\u00e9dacteurs qui ont publi\u00e9 des documents classifi\u00e9s, notamment le Washington Post et le journal britannique The Guardian\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELorsque le pr\u00e9sident Trump est arriv\u00e9 au pouvoir, Jeff Sessions, alors procureur g\u00e9n\u00e9ral des \u00c9tats-Unis, a annonc\u00e9 que la poursuite d'Assange serait une \"priorit\u00e9\", malgr\u00e9 le fait qu'aucune nouvelle preuve ou information n'ait \u00e9t\u00e9 mise en lumi\u00e8re dans cette affaire. En avril 2017, dans un discours surprenant contre le \"droit constitutionnel de publier\" de WikiLeaks, Mike Pompeo, alors directeur de la CIA, a d\u00e9clar\u00e9 que WikiLeaks \u00e9tait un \"service de renseignement hostile non \u00e9tatique\" et a d\u00e9clar\u00e9 que \"Julian Assange n'a aucun privil\u00e8ge au titre du Premier amendement\".\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELe 11 avril 2019, l'\u00c9quateur a ill\u00e9galement mis fin \u00e0 l'asile diplomatique de M. Assange, en violation de la Convention de Gen\u00e8ve sur les r\u00e9fugi\u00e9s, et a invit\u00e9 la police britannique dans son ambassade, o\u00f9 il a \u00e9t\u00e9 imm\u00e9diatement arr\u00eat\u00e9 \u00e0 la demande des \u00c9tats-Unis. M. Assange a purg\u00e9 une peine de prison de 50 semaines pour violation de la libert\u00e9 sous caution, mais lorsque cette peine a pris fin en septembre 2019, il n'a pas \u00e9t\u00e9 lib\u00e9r\u00e9. M. Assange est toujours d\u00e9tenu au HMP Belmarsh, uniquement sur ordre des \u00c9tats-Unis.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EM\u00eame avant le confinement initi\u00e9 par la pand\u00e9mie du virus corona, M. Assange \u00e9tait d\u00e9tenu dans des conditions proches de l'isolement, confin\u00e9 dans sa cellule plus de 22 heures par jour. Aujourd'hui, gr\u00e2ce aux mesures de confinement, M. Assange est encore plus isol\u00e9, et il n'a pas vu ses propres enfants depuis plusieurs mois. En outre, M. Assange a eu un acc\u00e8s extr\u00eamement limit\u00e9 \u00e0 ses avocats et \u00e0 ses documents, ce qui l'a emp\u00each\u00e9 de participer \u00e0 sa propre d\u00e9fense. \u00c0 la suite d'une visite au HMP Belmarsh accompagn\u00e9e de m\u00e9decins en mai 2019, le rapporteur sp\u00e9cial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer, a d\u00e9termin\u00e9 que M. Assange avait subi des tortures psychologiques.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003EL'audience d'extradition de M. Assange, qui a d\u00e9but\u00e9 en f\u00e9vrier 2020 pour une semaine et devrait se poursuivre pendant trois autres semaines, devrait reprendre en septembre. Toutefois, le coronavirus, qui aurait d\u00e9j\u00e0 tu\u00e9 au moins un cod\u00e9tenu du HMP Belmarsh et qui continue de se propager dans les prisons \u00e0 un rythme alarmant, met gravement en danger la sant\u00e9 et le bien-\u00eatre de M. Assange, qui souffre d'une maladie pulmonaire chronique qui le rend particuli\u00e8rement vuln\u00e9rable au Covid-19.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ELa pers\u00e9cution continue de M. Assange contribue \u00e0 la d\u00e9t\u00e9rioration de la libert\u00e9 de la presse au Royaume-Uni et contribue \u00e0 ternir l'image internationale du Royaume-Uni. Reporters sans fronti\u00e8res a d\u00e9nonc\u00e9 la condamnation disproportionn\u00e9e de M. Assange \u00e0 50 semaines de prison pour non-respect de la libert\u00e9 sous caution, la d\u00e9cision du minist\u00e8re de l'int\u00e9rieur de donner son feu vert \u00e0 la demande d'extradition des \u00c9tats-Unis et le maintien en d\u00e9tention de M. Assange comme des facteurs expliquant le recul du Royaume-Uni \u00e0 la 35e place sur 180 pays dans le classement mondial de la libert\u00e9 de la presse 2020.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENous appelons le gouvernement britannique \u00e0 lib\u00e9rer M. Assange sans plus attendre et \u00e0 bloquer son extradition vers les \u00c9tats-Unis - une mesure qui pourrait sauver la vie de M. Assange et pr\u00e9server la libert\u00e9 de la presse que le Royaume-Uni s'est engag\u00e9 \u00e0 d\u00e9fendre dans le monde.\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ci\u003ESignataires :\u003C\/i\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003ENathan Fuller, directeur ex\u00e9cutif de la Courage Foundation\u003Cbr \/\u003E\nRebecca Vincent, directrice des campagnes internationales,\u003Cbr \/\u003E\nReporters sans fronti\u00e8res (RSF)\u003Cbr \/\u003E\nAnthony Bellanger, Secr\u00e9taire g\u00e9n\u00e9ral - F\u00e9d\u00e9ration internationale des journalistes (FIJ)\u003Cbr \/\u003E\nArchie Law, pr\u00e9sident de la Sydney Peace Foundation\u003Cbr \/\u003E\nCarles Torner, directeur ex\u00e9cutif, PEN International\u003Cbr \/\u003E\nChristine McKenzie, Pr\u00e9sidente, PEN Melbourne\u003Cbr \/\u003E\nDaniel Gorman, Directeur, PEN anglais\u003Cbr \/\u003E\nElena Cohen, pr\u00e9sidente de la National Lawyers Guild\u003Cbr \/\u003E\nJeanne Mirer, pr\u00e9sidente de l'Association internationale des juristes d\u00e9mocrates\u003Cbr \/\u003E\nKjersti L\u00f8ken Stavrum, pr\u00e9sident de PEN Norv\u00e8ge\u003Cbr \/\u003E\nLasantha De Silva, Mouvement des m\u00e9dias libres\u003Cbr \/\u003E\nMarcus Strom, Pr\u00e9sident, MEAA Media, Australie\u003Cbr \/\u003E\nMark Isaacs, pr\u00e9sident de PEN International Sydney\u003Cbr \/\u003E\nMichelle Stanistreet, secr\u00e9taire g\u00e9n\u00e9rale, Union nationale des\u003Cbr \/\u003E\njournalistes (NUJ)\u003Cbr \/\u003E\nMousa Rimawi, directeur de MADA - le Centre palestinien pour le d\u00e9veloppement et les libert\u00e9s des m\u00e9dias\u003Cbr \/\u003E\nNaomi Colvin, directrice du programme Royaume-Uni\/Irlande,\u003Cbr \/\u003E\nBlueprint for Free Speech\u003Cbr \/\u003E\nNora Wehofsits, charg\u00e9e de plaidoyer, Centre europ\u00e9en pour la libert\u00e9 de la presse et des m\u00e9dias (ECPMF)\u003Cbr \/\u003E\nPeter Tatchell, Fondation Peter Tatchell\u003Cbr \/\u003E\nRalf Nestmeyer, vice-pr\u00e9sident, PEN allemand\u003Cbr \/\u003E\nRev Tim Costello AO, directeur de Ethical Voice\u003Cbr \/\u003E\nRobert Wood, Pr\u00e9sident, PEN Perth\u003Cbr \/\u003E\nRuth Smeeth, directrice g\u00e9n\u00e9rale, Index on Censorship\u003Cbr \/\u003E\nSarah Clarke, Responsable Europe et Asie centrale, ARTICLE 19\u003Cbr \/\u003E\nSilkie Carlo, Directeur, Big Brother Watch\u003Cbr \/\u003E\nWilliam Horsley, Repr\u00e9sentant de la libert\u00e9 des m\u00e9dias, Association des journalistes europ\u00e9ens\u003Cbr \/\u003E\nAdil Soz, Fondation internationale pour la protection de la libert\u00e9 d'expression\u003Cbr \/\u003E\nAmericans for Democracy & Human Rights in Bahrain (ADHRB)\u003Cbr \/\u003E\nBytes for All (B4A)\u003Cbr \/\u003E\nCentre pour la libert\u00e9 et la responsabilit\u00e9 des m\u00e9dias (CMFR)\u003Cbr \/\u003E\nLe Centre d'\u00e9tudes des m\u00e9dias et de la construction de la paix (CEMESP-Lib\u00e9ria)\u003Cbr \/\u003E\nLe Centre pour le Journalisme d'Investigation (CIJ)\u003Cbr \/\u003E\nFondation pour la libert\u00e9 de la presse (Fundaci\u00f3n para la Libertad de Prensa)\u003Cbr \/\u003E\nMouvement des m\u00e9dias libres au Sri Lanka\u003Cbr \/\u003E\nForum de la libert\u00e9 au N\u00e9pal\u003Cbr \/\u003E\nIFoX \/ Initiative pour la libert\u00e9 d'expression - Turquie\u003Cbr \/\u003E\nCentre de presse international (IPC)\u003Cbr \/\u003E\nL'Institut international de la presse (IPI)\u003Cbr \/\u003E\nMedia Foundation for West Africa\u003Cbr \/\u003E\nM\u00e9diacentre Sarajevo\u003Cbr \/\u003E\nFondation de la presse pakistanaise (PPF)\u003Cbr \/\u003E\nOrganisation des m\u00e9dias de l'Europe du Sud-Est (SEEMO)\u003Cbr \/\u003E\nAssociation mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC)\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u00bb\u00bb \u003Ca href=\"https:\/\/defend.wikileaks.org\/2020\/07\/03\/open-letter-calling-for-the-release-of-wikileaks-publisher-julian-assange\"\u003Edefend.wikileaks.org\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E\u003Cp\u003E\u003Ca href=\"http:\/\/www.legrandsoir.info\/lettre-ouverte-demandant-la-liberation-de-julian-assange.html\"\u003Elegrandsoir.info\u003C\/a\u003E\u003C\/p\u003E"}}